La mare aux mots
Parcourir le tag

Laurence Pérouème

Combien de temps…

Par 31 juillet 2014 Livres Jeunesse

Combien de temps…
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures, combien ?
Quand j’y pense, mon cœur bat si fort…
Mon pays c’est la vie.
Combien de temps…
Combien ?
Serge ReggianiLe temps qui reste

Le temps est un drôle de bonhommeLe temps est un drôle de bonhomme. La couleur de son manteau change selon les saisons. Il avance, sans se retourner, sans s’arrêter, sans revenir en arrière. On a beau lui courir après, jamais on ne le rattrapera. Le temps change, le temps évolue, ce n’est jamais le même temps, on ne sera plus jamais au temps d’avant. Et même si l’on a l’impression que parfois il prend son temps, il avance toujours, toujours, toujours…
Le Temps est un drôle de bonhomme de Laurence Pérouème et Alexandra Luchie est un album très poétique, tant dans le texte que dans les illustrations. On y parle donc du temps, du cours de la vie, des saisons. Le petit garçon du livre se demande pourquoi parfois le temps semble si long, pourquoi il met tant de temps à grandir. Sa grand-mère, elle, trouve qu’il est passé bien vite.
Un bien bel album.
Des extraits sur le site Petites Madeleines.

UnLe vieux vieux monsieur vieux-vieux monsieur vivait au 33e étage d’un gratte-ciel dépourvu d’ascenseur. Il ne sortait jamais de chez lui, mais de là-haut il regardait les gens d’en bas. Ces derniers en l’apercevant le trouvaient bien mystérieux, ils s’imaginaient la peine que ce vieux-vieux monsieur devait avoir de vivre seul tout là-haut. Ils se trompaient ! Il était heureux, sur son immense terrasse ou dans son grand appartement, il vivait au rythme des saisons et collectionnait les bonnes nouvelles qu’il découpait dans les journaux. Par contre, lui, voyait qu’en bas, plus le temps passait et plus les gens avaient grise mine, ils souriaient de moins en moins… il décida d’y remédier.
Coralie Saudo nous raconte une bien belle histoire, celle d’un vieil homme que tout le monde pense triste et qui pourtant va aider ses concitoyens à aller mieux. Il y a plein de choses dans cet album-là, on y parle du temps qui passe, de la morosité ambiante, de l’importance d’aider les gens, des petits bonheurs.
Une bien belle histoire pour se rappeler l’importance de ces gens qui font de petites actions sans contrepartie pour rendre nos vies bien plus jolies.
Des extraits sur le site de Coralie Saudo.

AppuieLa météo des animaux vite sur le bouton rouge de la télévision et voilà que démarre la météo des animaux ! Chez le lapin, il y a du vent, il préfère rester dans son terrier. Chez la grenouille, il pleut, elle adore ça ! Chez Achille le crocodile, il y a un grand soleil, il en profite pour aller se baigner. Chez Justin le pingouin, tout est blanc !
On termine donc avec un album plein de tendresse et d’humour qui nous parle de la météo à travers les animaux. Juliette Parachini-Deny et Séverine Duchesne ont imaginé un livre plein de malice où les enfants devront participer : appuyer sur le bouton rouge de la télé pour l’allumer, essuyer les lunettes de l’escargot qui est resté sous la pluie ou souffler sur les nuages pour les faire partir.
Un album doux, poétique… et interactif !
Extraits sur le blog de Séverine Duchesne.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Laurence Pérouème (Où es-tu, Lulu ?), Coralie Saudo (Ca… caca… catastrophe !, Un pour tous, tous poussin, Et si je mangeais ma soupe ?, Au pied de ma lettre, Habille-toi, Zaza !, Ma classe de A à Z, Le petit pot de Zaza, Jour de grève chez les marmottes, Tout seul !, Tous ensemble !, S’échapper d’une île, 101 moutons au chomâge, Manolo, un boudeur de petit fantôme et Manolo, un cochon de petit fantôme), Juliette Parachini-Deny (Dans mes rêves, Mes deux papas, Monsieur le Chien) et Séverine Duchesne (Je t’aime mon frère, Zizi, Zézette, mode d’emploi, Ça alors !). Retrouvez aussi nos interviews de Coralie Saudo et Séverine Duchesne.

Le Temps est un drôle de bonhomme
Texte de Laurence Pérouème, illustré par Alexandra Luchie
Naïve
15 €, 185×265 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Le vieux-vieux monsieur du 33e étage
Texte de Coralie Saudo, illustré par Raphaëlle Michaud
Pour Penser dans la collection Contes et histoires pour penser à l’endroit
7 €, 200×200 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La météo des animaux
Texte de Juliette Parachini-Deny, illustré par Séverine Duchesne
Les P’tits Bérets dans la collection La tête sur l’oreiller
12,90 €, 211×207 mm, 30 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

Picoti 298Le nouveau numéro de Picoti est sorti ! Vous ne connaissez pas Picoti, la revue pour les 9 mois/3 ans (d’après l’éditeur) du groupe Milan ? C’est un mensuel avec des petites histoires et même un cahier pour les parents. Dans ce nouveau numéro on va jouer au pirate avec Guili, préparer la valise des vacances avec Samuel, camper avec Bonhomme, voyager dans les airs (et même détacher un avion en papier cartonné prédécoupé), faire du camping avec Pikou et jouer avec Miffy à un ça se peut ou ça se peut pas ? sur les moyens de transports. Côté parents, ce numéro spécial voyage nous propose des conseils pour partir à l’aventure avec les enfants et nous propose des témoignages de parents qui sont partis avec de jeunes enfants sur le continent américain ou dans un ashram en Inde. On retrouve aussi des conseils de lecture. Encore un très chouette numéro de cette revue pour les petits avec la présence, entre autre, de Nathalie Choux et de Soledad Bravi !
Plus d’informations.
Picoti n°298, 5,95 € chez les marchands de journaux.

Gabriel

You Might Also Like

Partis… mais toujours là

Par 7 février 2013 Livres Jeunesse

Le soleil sur la collinePour Kaméo, son grand-père c’est quelqu’un ! Tous les matins, alors que le soleil se lève sur la brousse il file dans sa case pour le retrouver. Avec lui il partage de bons moments. Pourtant son grand-père le lui rappelle, il ne sera pas toujours là… il est vieux déjà et un jour il ne sera plus de ce mLe soleil sur la collineonde. Kaméo se demande comment il fera quand arrivera ce moment… Et le jour en question arrive…

Magnifique album signé Sandrine Beau et illustré par Nicolas Gouny, Le soleil sur la colline nous parle de l’amour d’un grand-père et de son petit-fils, de la transmission et, vous l’aurez compris, de la mort et du deuil. Mais pas de lourdeur ici, le livre n’est absolument larmoyant, au contraire c’est plutôt lumineux et tellement poétique. Le grand-père dit à l’enfant qu’il l’entendra quand il entendra souffler le vent, que l’étoile qui brille le plus fort dans la nuit ça sera lui en train de le regarder… Le livre rappelle aux enfants que même partis les gens que l’on aime sont toujours là, quelque part, en nous. Les illustrations de Nicolas Gouny, qu’on a plus l’habitude de voir dans les albums poilants, collent parfaitement à l’histoire avec leurs couleurs chaudes et leur côté poétique. Un très très bel album.

Où est tu, Lulu ?Lulu ne reviendra pas, Théo. Il a eu un accident. Théo est triste, il ne comprend pas. Comment un enfant de son âge peut-il mourir ? Peut-être est-ce comme dans les contes et Lulu va se réveiller ? On lui dit que non…  Et s’il a disparu, il est où ?

Je n’avais jamais encore vu/lu de livres sur la mort d’un camarade d’école. On parle souvent dans les livres pour enfants de morts de grands-parents, d’animaux de compagnie voir de parents ou de frère et sœur (je pense au superbe Je suis venu tout seul par exemple). Ici donc c’est un camarade de classe qui est mort et comme, malheureusement, ça arrive c’est vraiment bien que ce livre existe et c’est important de savoir qu’il existe. Un petit livre important donc, qui répond aux questions des enfants sur la mort (même si ici on parle « d’être au ciel », ce qui n’est pas la croyance de tout le monde) avec beaucoup de sensibilité.

Quelques pas de plus…
D’autres livres sur la mort dans notre fiche thématique.
Nos autres chroniques de livres de Nicolas GounyVacances à la ferme, Il était une fois… une grenouille, Il était une fois… un papillon, Paolo, La vérité sort toujours de la bouche des enfants,  Meuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète !, Jérôme, Amédée et les girafes. Et l’interview que nous avons faite de lui.
Nos autres chroniques de livres de Sandrine Beau sur La mare aux mots : Rouge bitume, Ma maman est comme ça, Mon papa est comme ci, On n’a rien vu venir, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Des crêpes à l’eau, L’hippopotin, L’été où mon grand-père est devenu jaunophile et L’étrangleur du 15 août. Retrouvez aussi l’interview de Sandrine Beau que vous avions réalisée.

Le soleil sur la colline
de Sandrine Beau, illustré par Nicolas Gouny
Gargantua
8,90€, 160×240 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2012
Où es-tu, Lulu ?
de Laurence Pérouème, illustré par Cécile Rescan
Naïve
13€, 148×209 mm, 42 pages, imprimé en Belgique, 2012.

A part ça ?

Le salon du livre de Paris… c’est bientôt ! (du 22 au 25 mars) mais dès maintenant vos enfants peuvent participer à un concours « Invente la couverture de ton livre« . Vingt dessins seront sélectionnés et exposés (et leurs créateurs gagneront le dernier Titeuf dédicacé) et un des vingt gagnera l’intégrale de Titeuf ! Plus d’informations ici. Bonne chance !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange