La mare aux mots
Parcourir le tag

Laurence Salaün

« Sois poli dis merci, à la dame laisse ta place »*

Par 23 octobre 2017 Livres Jeunesse

Comme on me le répétait quand j’étais petit « sois poli si t’es pas joli ! » (vu le nombre de gens qui ne savent pas dire « bonjour » ou « merci » on n’a pas dû le dire à tout le monde !). Aujourd’hui, des livres pour rappeler l’importance de la politesse et des règles de savoir-vivre.

Les petits mots polis
Texte d‘Alice Le Hénand, illustré par Thierry Bedouet
Milan dans la collection Les minousses
10,90 €, 200×170 mm, 12 pages, imprimé en Malaisie, 2017.
En famille, il y a des règles !
Texte de Laurence Salaün, illustré par Gilles Rapaport
Seuil Jeunesse dans la collection Il y a des règles
13,90 € 183×337 mm, 72 pages, imprimé en France, 2016.
Mon petit manuel de politesse
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Boris
14,50 €, 140×220 mm, 48 pages, imprimé au Portugal, 2016.

* Jacques Lanzmann, extrait de « Fais pas ci, fais pas ça »

 

You Might Also Like

Amour, humour, savoir-vivre et caca !

Par 4 avril 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer une machine à câlins, de réviser les règles de vie commune à l’école… et de parler de caca ! Le tout, avec humour !

La machine à câlins
de Scott Campbell (traduit par Véronique Mercier-Gallay)
Little Urban
10,50 €, 230×260 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué, 2015.
À l’école, il y a des règles !
Texte de Laurence Salaün et Emmanuelle Cueff, illustré par Gilles Rapaport
Seuil Jeunesse
13,90 €, 186×338 mm, 72 pages, imprimé en Belgique, 2015.
On fait tous caca
de Taro Gomi (traduit par Sylvain Chollet)
Nobi Nobi !, dans la collection 1,2,3 soleil
Prix, 216×249 mm, 28 pages, imprimé en Slovaquie, 2015.

You Might Also Like

On ne fait pas n’importe quoi !

Par 13 avril 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on va apprendre à bien se tenir, il était temps, non ?

Il y a des reglesIl y a des règles ! Quand maman dit « arrête » on arrête (on ne reste pas accroché au lustre), on ne dit pas « c’est qui qui » (sauf si l’on parle du chien), on ne parle pas la bouche pleine (sauf en cas d’urgence genre l’arrivée inopinée d’un dinosaure), on ne suit pas un monsieur dans la rue qui dit avoir perdu son chien, on ne demande pas à papa quand maman a déjà dit « non »… on ne fait pas n’importe quoi !

Gros coup de cœur pour À la maison il y a des règles ! de Laurence Salaün et Gilles Rapaport ! Déjà parce que les exemples sont bons (et généralement partagés par tous), ensuite parce que c’est extrêmement drôle. L’allure de la petite fille qui se lève (visiblement d’une humeur de chien), les situations qu’on connaît bien (ne pas chercher et dire qu’on n’a pas trouvé, l’envie d’aller aux toilettes quand il faut débarrasser la table…), des dialogues percutants, des dessins hilarants… bref ici on rit beaucoup de ces situations qui nous disent quelque chose ! La seule exception, celle où il est même précisé « et l’on ne rigole pas avec ça ! », c’est le dessin sur le fait qu’il ne faut pas suivre un monsieur dans la rue, mais ensuite on a à nouveau le droit de rire avec une famille à tête de cochon (pour nous dire de manger proprement). Un bon moyen de reparler des règles de politesse, de respect et de vie commune, sans que ça soit sentencieux. Avec de l’humour, tout passe mieux !

Petit manuel de politesseUne baby-sitter a décidé d’apprendre la politesse (poil aux fesses) à deux enfants… ça ne sera pas toujours facile. Douze règles allant de se mettre la main devant la bouche pour éternuer à ne pas chuchoter devant les autres en passant par ne pas soulever les jupes des filles et ne pas faire pipi n’importe où. Après avoir reçu ces douze recommandations c’est certain ces enfants seront bien plus sages… ou pas !

Après le grand livre, le tout petit. Ici, il y a un fil conducteur, une histoire à suivre et pour chaque règle édictée on trouve un volet à ouvrir… où la règle sera généralement contredite. J’avoue avoir moins aimé ce principe (et le livre en général). Ainsi à côté de « On ne fait pas pipi n’importe où. On va au “petit coin” lorsqu’on en a besoin », un volet s’ouvre et l’on découvre un enfant heureux d’uriner sur une pelouse, après « Devant une porte fermée il est bien élevé de toquer » on découvre les enfants entrants, hilares, sans frapper dans une salle de bain où la baby-sitter prend son bain… J’ai eu un peu de mal, donc, avec ce principe de déconstruire les règles pour un effet comique, j’ai trouvé ça contre-productif. Alors peut-être est-ce justement le but du livre, dire qu’il y a des règles, mais qu’il ne faut pas les respecter, tourner tout ça en ridicule… J’avoue préférer le premier livre qui arrive, sans être moraliste à faire passer plein de choses.
Des extraits en ligne.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Gilles Rapaport (Alex et Léon dans les camps français 1942/1943) et de Robin (Essie, et si j’étais parfaite et Hercule attention travaux).

À la maison il y a des règles !
Texte de Laurence Salaün, illustré par Gilles Rapaport
Seuil Jeunesse
13,90 €, 180×330 mm, 72 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Petit manuel de politesse, poil aux fesses !
Texte d’Alexandra Garibal, illustré par Robin
P’titGlénat dans la collection Vitamine
12 €, 145×168 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Bonbek 11Le nouveau Bonbek est sorti ! On vous a déjà parlé de cette revue qui nous offre une grande histoire, des loisirs créatifs, des jeux… Ce numéro 11 est un numéro spécial Même pas peur ! On y trouve une grande histoire (31 pages) signée Agnès Bertron-Martin et Gwen Keraval dans laquelle on va rencontrer Noulouk qui n’a pas peur des créatures féroces de la banquise quand il est question d’aller offrir un poisson à Anouk son amoureuse. Ensuite on va faire une araignée en chocolat, on va customiser une basket, colorier, découper des poissons et ajouter des vêtements à des personnages… et là il y a l’ombre au tableau ! Quand on avait parlé de Bonbek sur À l’ombre du grand arbre j’avais déjà parlé de ce qui est pour moi un grave souci et qu’on retrouve dans ce numéro… la pub ! Et surtout, la pub bien sournoise ! En effet les vêtements à découper et à ajouter aux personnages sont tous accompagnés de leur références et de leur marque (et on nous signale même sur quel site internet on peut les trouver). Pour moi c’est un gros gros problème, et ces deux pages font oublier la qualité du magazine (qui pour le coup passe de « assez cher » à « très cher », car 9,50 € pour un magazine avec pub, pour moi c’est pas possible). S’il y a bien un endroit où j’ai du mal à supporter la publicité, c’est dans les ouvrages pour enfants. Bref, dommage c’est une bonne revue Bonbek, mais je refuse qu’on prenne mes enfants pour des pigeons.
Le site de Bonbek : http://www.bonbek.fr.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange