La mare aux mots
Parcourir le tag

Laurent Audouin

Livres-jeux

Par 15 août 2016 Livres Jeunesse

Après les jeux de société samedi, voici une sélection de livres-jeux

Trouve la grenouille !
de Stephan Lomp, texte de Katie Haworth (traducteur.trice non créditée), illustré par Andy Mansfield
Tourbillon
8,99 €, 235×277 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2016.
Qui est caché, qui a bougé ?
Texte d‘Anton Poitier (traducteur.trice non créditée), illustré par Tracy Cottingham
Père Castor
12 €, 230×280 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2016.
Chi Cherche & trouve
de Konami Kanata & Kodansha (traducteur.trice non créditée)
Glénat Jeunesse dans la collection Chi
9,99 €, 195×198 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Joue avec Mirette à Londres
de Laurent Audouin
Sarbacane dans la collection Joue avec Mirette à
13,90 €, 230×280 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
Déjoue les pièges du sport
Texte de Pascale Hédelin, illustré par Benjamin Strickler
Gulf Stream éditeur dans la collection Déjoue les pièges
15 €, 247×296 mm, 48 pages, lieu d’impression non indiqué, 2016.
Hou ! Hou ! Prince Charmant ?
Texte de Sylvie Misslin, illustré par Amandine Piu
Amaterra
14,90 €, 232×326 mm, 38 pages, imprimé en Chine, 2016.
Où est Charlie ? Tout Charlie dans une édition à mettre dans toutes les poches
de Martin Handford
Gründ dans la collection Charlie
12,95 €, 160×197 mm, 175 pages, imprimé en Chine, 2016.
Le grand quiz sciences et nature
de Collectif
Gründ
9,95 €, 155×195 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Dis, tu peux lui demander… ? (Saison 2, 1/9)

Par 1 juillet 2015 Les invités du mercredi

Cet été, comme l’été dernier, vous pourrez lire, tous les mercredis, une question d’enfant et la réponse d’auteur-e-s, illustrateur-trice-s, éditeur-trice-s… Aujourd’hui, la question est de Maxime, 6 ans et demi : « Est-ce que les gens qui écrivent les histoires savent tout avant d’écrire ou est-ce qu’ils font des recherches ? Par exemple quand ils écrivent une histoire de dinosaures est-ce qu’ils lisent des livres sur les dinosaures ? ». Cécile Roumiguière, Charlotte Moundlic, Loïc Méhée, Laurent Audouin, Mymi Doinet et Isabelle Wlodarczyk ont accepté de lui répondre, vous découvrirez, en même temps que lui leurs réponses. Chacune des questions retenues fait en plus gagner un ouvrage à l’enfant qui l’a posée. AdamaCette question permet donc à Maxime d’avoir la chance de recevoir, grâce à Zoom éditions, Adama de Remedium, un très bel album qui parle de la bataille d’une classe pour empêcher l’expulsion d’un de leurs camarades (album que nous avions chroniqué ici).


« Est-ce que les gens qui écrivent les histoires savent tout avant d’écrire ou est-ce qu’ils font des recherches ? Par exemple quand ils écrivent une histoire de dinosaures est-ce qu’ils lisent des livres sur les dinosaures ? » (Maxime, 6 ans et demi)

Cécile Roumiguière :
Oh non, les écrivains ne savent pas tout… C’est un côté de ce métier que j’aime beaucoup, on doit apprendre tout le temps, toute sa vie. Des choses sur les dinosaures, sur les facteurs ou les cosmonautes, la danse classique, le jazz ou comment poussent les brins d’herbe. On apprend dans les livres, sur internet, en regardant des photos, des films, des documentaires… on apprend tout le temps. De quoi passer de longues heures (de longues semaines ?) à flâner en repoussant le moment de se mettre à écrire.

LilyCécile Roumiguière est auteure de romans et d’albums. Côté romans, elle vient de sortir Lily chez La joie de Lire. Côté albums, Sur un toit un chat avec Carole Chaix chez À pas de loups. À la rentrée, on pourra découvrir Mon chagrin éléphant chez Thierry Magnier.
Son site : http://cecileroumiguiere.com.

Charlotte Moundlic :
Cher Maxime,
pour écrire un livre documentaire sur les dinosaures qui doit donner des informations précises qui vont aider les enfants à apprendre des choses, l’auteur doit faire des recherches pour ne pas faire d’erreurs.
En revanche s’il souhaite écrire une histoire imaginaire dans laquelle un petit dinosaure mangerait du chocolat en dansant comme Michaël Jackson, pas besoin de se renseigner car les enfants en lisant l’histoire sauront bien que son objectif n’est pas de donner des informations scientifiques.
Mais parfois l’auteur, même si son récit est imaginaire, a besoin de faire des recherches.
Par exemple si son histoire se passe dans une ville qu’il ne connaît pas, il cherche à quoi les rues et les maisons peuvent ressembler pour que son récit soit crédible.

Je suis le fruit de leur amourCharlotte Moundlic est auteure. Elle alterne les albums et les romans. Son dernier roman, Je suis le fruit de leur amour, est sorti chez Thierry Magnier, son dernier album, Le papa de Simon (d’après une histoire de Maupassant, illustré par François Roca), chez Milan.
Retrouvez l’interview que nous avons réalisée d’elle ici.

Loïc Méhée :
Oui ! Autant pour les histoires que pour le dessin.
À chaque fois qu’on raconte ou qu’on dessine quelque chose, il faut savoir de quoi on parle… (pour dessiner un chien, il faut avoir vu un chien au moins une fois dans sa vie !) alors il y a deux possibilités :
– Soit on connaît déjà le sujet, ou bien on l’a souvent dessiné : on n’a plus besoin de faire des recherches par ce qu’on est déjà imprégné… Par exemple si je raconte l’histoire de mon chat, je connais déjà son caractère, ce qu’il mange, si il aime les câlins, de quelle couleur sont ses yeux, etc. Il faudra juste que je l’observe un petit peu, pour avoir des détails plus précis (comment il se tient pour se gratter, quelle tête il fait quand il est en colère…).
– Soit on ne connaît pas (ou mal) le sujet : si on dessine pour la première fois quelque chose, ou si c’est un sujet compliqué… Par exemple si je fais une histoire de dinosaures, et que mon héros est un tricératops, je vais regarder dans des livres ou sur internet comment ils étaient (taille, forme des cornes, longueur, forme de la queue…) mais aussi ce qu’ils mangeaient, quelles étaient leurs habitudes… C’est ce qu’on appelle le travail de documentation.
Parfois, c’est justement en faisant des recherches qu’on trouve des idées : en recherchant des informations sur les tricératops, je vais connaître aussi quels étaient leurs prédateurs, leurs ennemis. Ceci peut me donner une idée d’histoire. Par exemple un tricératops et un tyrannosaure qui se détestent et qui deviennent ensuite amis. Ou qui se battent. Ou un tyrannosaure très gentil mais qui fait peur à tout le monde… Il y a des milliards d’idées, de possibilités.
Et une fois que j’aurai dessiné un tricératops plusieurs fois, je saurai le redessiner sans avoir à me documenter…
Tout dépend aussi du type de livre qu’on écrit, ou qu’on illustre.
– Pour un livre documentaire, il faut être très précis, car le lecteur lit ce livre pour avoir des informations justes. Et même si on imagine certains événements (un combat de dinosaures par exemple), on veut qu’ils soient proches de la réalité.
– Pour un conte, ou une histoire, on fait ce qu’on veut ! Libre court à notre imagination ! On peut même inventer nos propres dinosaures, avec 8 pattes, des ailes, deux mâchoires, etc.
La plupart du temps, on fait tout en même temps !
On imagine, on se documente, on trouve une autre idée, on fait des recherches dans des livres, on invente quelque chose d’incroyable, on regarde autour de nous, on s’en inspire…
Mon conseil : achète ou fabrique-toi un petit carnet qui rentre dans tes poches. Ainsi, dès que tu n’as rien à faire, en attendant le bus, en voiture ou devant la télévision… note ce que tu vois et entends (une situation rigolote, une expression intéressante…) et dessine tout ce que tu vois (une coiffure incroyable, un drôle de chien, un beau paysage…) ! Au bout d’un certain temps ton carnet sera rempli d’idées écrites et dessinées, que tu pourras réutiliser et mélanger pour écrire tes propres histoires… On se documente aussi (et surtout) en regardant autour de nous, sans ouvrir un seul livre… même si il est très compliqué de voir un dinosaure en vrai de nos jours ! (quoique… ma voisine a quand même de très longues dents…).

lolitaLoïc Méhée est auteur et illustrateur. Il connaît bien les dinosaures puisqu’il sortira à la rentrée Au temps des dinosaures (avec Romain Amiot chez Fleurus). Le dernier album qu’il a illustré c’est Lolita d’Alexandra Neraudeault sorti chez Les 400 coups.
Son site : http://loicmehee.wix.com/illustration

Laurent Audouin :
Eh bien, je te répondrai plutôt en tant qu’illustrateur…. est-ce qu’avant de dessiner tu te renseignes sur tout ce que tu dois dessiner, avant !
et là, je te dis oui ! Moi, je fonctionne avec le cerveau d’un enfant ! c’est-à-dire que je suis curieux, très curieux, je me renseigne (sans a priori), je lis, je consulte ! je ne dessine jamais rien sans aller voir sur place ou sans me renseigner sérieusement sur le sujet…

Aventures fantastiques de Sacre CœurLaurent Audouin est auteur et illustrateur. Il a notamment illustré les séries Mirette (chez Sarbacane) et Génial mon école part… (chez Les p’tits bérets). Il vient de sortir le sixième tome des Aventures fantastiques de Sacré-Cœur d’Amélie Sarn chez Le lézard Noir.
Retrouvez l’interview que nous avons réalisée de lui ici.
Son site : http://laurentaudouin.canalblog.com.

Mymi Doinet :
Ah les dinosaures, vaste sujet ! Je ne savais pas grand-chose les concernant avant d’étudier leur cas. J’ai d’ailleurs appris pas mal de détails amusants en écrivant justement toutes sortes de documentaires les concernant. Par exemple, on imagine ces ancêtres des crocodiles tous énormes, alors qu’il existait un dinosaure minus comme une poule, le compsognathus, un vrai poids plume comparé au tyrannosaure et ses plus de 6 tonnes. Et les dinos n’étaient pas tous carnivores : le diplocus par exemple était un pur herbivore qui n’aurait pas fait de mal à une mouche, sauf à l’insu de son plein gré !

La tour Eiffel à New York !Mymi Doinet est auteure. Elle a notamment écrit la série Les animaux de Lou et Les copains du CP (tous deux chez Nathan). Elle vient de sortir la suite de La tour Eiffel à des ailes, La tour Eiffel à New York, illustré par Mélanie Roubineau chez Nathan là encore.
Son site : http://mymidoinet.blogspot.fr.

Isabelle Wlodarczyk :
Bonjour Maxime,
Si je devais écrire un livre sur les dinosaures, je serais un peu embêtée… car je n’y connais vraiment rien. Alors je devrais lire une foultitude de livres, me transformer en rat de bibliothèque. Ça m’arrive parfois. Par exemple, j’ai écrit un livre sur le foot pour lequel j’ai dévoré toutes les encyclopédies du foot et regardé toutes les vidéos que je dénichais ! Mais souvent, je choisis mes sujets en fonction de ce que je connais, de ce qui me passionne et ça me donne l’occasion de relire mes livres préférés. Écrire, c’est souvent lire, avant tout…

Voltaire écraser l'infâmeIsabelle Wlodarczyk est auteure. Elle vient de sortir Voltaire, écraser l’infâme chez Oskar et elle sortira prochainement deux ouvrages en rapport avec l’Odyssée d’Homère : L’odyssée d’Homère pour réfléchir (chez Oskar) et Pénélope d’après l’Odyssée d’Homère (chez Amaterra).
Retrouvez l’interview que nous avons fait d’elle ici.
Son site : http://papierbrouillard.blogspot.fr.

You Might Also Like

Allons à London

Par 12 octobre 2014 Livres Jeunesse

Depuis tout petit
Je rêvais de me tirer à London
Est-ce un rêve ou la réalité ?
J’atterris à London
Un taxi, la City
J’ai le plan de la ville en poche
London, Franck Monnet

Les vacances approchent à grands pas, et si l’on en profitait pour s’évader ? Et pour l’avoir testé il y a peu, Londres est un bel endroit pour changer d’air ! Mais partir avec les enfants, faut trouver des idées… Comme d’habitude les livres sont faits pour ça.

OnGraines de voyageurs Londres commence par un guide de la collection Graines de voyageurs, une super collection de guides de voyage pour enfants. Ici, on va trouver des tas d’idées par quartier avec des infos, des anecdotes, des histoires, des choses à faire et à voir… Le guide nous propose aussi des parcours, avec là aussi des informations sur les lieux visités, un jeu de piste et un carnet de voyage dans lequel on va noter ce que l’on a fait, ce que l’on a vu et ce que l’on en a retenu ! On pourra aussi y collecter des tickets, des photos… En fin d’ouvrage, on retrouve une carte détachable, pour ne pas se perdre et ne pas rater les endroits à voir. Bien entendu, on trouvera aussi dans ce guide des idées de restos ! C’est sympa, ludique et pratique !

Pour leLondres so british soir, à l’hôtel, pour s’occuper (ou dans l’eurostar) Graine² nous propose aussi un cahier d’activités spécial Londres ! Dans Londres so British ! on va trouver des coloriages, des labyrinthes, du dessin, des jeux d’observations…
Ici, on va jouer avec la capitale anglaise ! Les jeux sont aussi de bons prétextes à apprendre pleins de choses sur les monuments, la langue anglaise, le métro ou les musées !
On s’amuse et l’on trouve des idées de choses à voir (ou à l’inverse, on s’amuse en retrouvant les choses qu’on a découvertes dans la journée).

ÀGénial mon école par en VOYAGE À LONDRES noter qu’est sorti aussi un En voyage à Londres dans la super série Génial ! Mon école part… de Laurent Audouin. Comme dans chaque numéro, Mathilde part en voyage avec sa classe et donc cette fois-ci c’est en Angleterre. Au programme visite du musée de Madame Tussauds, du musée Roald Dahl ou du Windsor Castle, un tour dans la London Eye et dans les bus à étages et l’on va même voir les studios d’Harry Potter ! Et puis bien sûr, il y aura les repas à la cantine (vive la cuisine anglaise !), les profs qui râlent un peu, les parents qui en font des tonnes et la boum de fin de séjour.
C’est vraiment une série qu’on prend toujours du plaisir à lire. C’est drôle, ça sent le vécu et les enfants vont retrouver les voyages qu’ils ont faits eux même avec l’école.
Encore un super numéro de Génial ! Mon école part…

Quelques pas de plus…
On a déjà parlé de Londres avec Jeu de piste à Londres.

Londres
Texte de Bertrand Lauzanne, illustré par un collectif
Graine² dans la collection Graines de voyageurs
11,90 €, 150×210 mm, 111 pages, imprimé en Union Européenne, 2014.
Londres, so british
d’Erica Salcedo Saiz
Graine²
10,90 €, 190×250 mm, 64 pages, imprimé en Communauté Européenne, 2014.
En voyage à Londres
de Laurent Audouin
Les p’tits bérets dans la collection Génial ! Mon école part…
13 €, 163×205 mm, 56 pages, imprimé au Portugal, 2014.

À part ça ?

Sky my bossAprès le succès de Sky my  husband ! Ciel mon mari !, Jean-loup Chiflet s’intéresse aux expressions en entreprise avec Sky my boss ! Ciel mon patron !. Le principe reste le même, on prend des expressions et on les traduit littéralement (d’abord en de l’anglais vers le français puis l’inverse), ce qui donne des choses parfois surprenantes !
Il vaut mieux parler couramment anglais (ce qui n’est pas mon cas, malheureusement) pour sourire des résultats, mais les amoureux des langues devraient s’amuser de ces nouvelles expressions.
Sky my boss ! Ciel mon patron ! de Jean-Loup Chiflet, 12,95 €, 144 pages, Chiflet et Cie.

Gabriel

You Might Also Like

En Bretagne ou à Paris ?

Par 8 août 2014 Livres Jeunesse

Je suis un Breton exilé à Paris, aujourd’hui je fais le voyage, avec vous, entre les deux.

Embrouille en BretagneMirette et son chat Jean-Pat sont en vacances en Bretagne… sauf que le repos est de courte durée ! Ils reçoivent un message de Mamm Trouneizh qui les appelle à la rescousse. Elle reçoit des réclamations étranges à propos de ses boîtes de pâté. Ni une, ni deux voilà nos amis détectives prêts à mener l’enquête.
On adore les enquêtes de Mirette, c’est drôle, bien écrit et les illustrations de Laurent Audouin accompagnent toujours à merveille les aventures de la petite fille et de son chat. Ici encore on se régale… sauf si l’on connaît bien la Bretagne ! Car bon… non toutes les Bretonnes ne portent pas la coiffe Bigouden, qui n’est la coiffe que du pays Bigouden ! Donc pas de coiffe bigouden dans la forêt de Paimpont ! De plus, même si je peux comprendre qu’on le pense (ce qui n’est pas mon cas), je trouve ça moyen de dire dans un livre pour enfants « la région compte 5 départements : Finistère, Côtes-d’Armor, Morbihan, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique », car c’est faux dans l’état actuel des régions et un enfant ressortant ça dans une copie aura faux. Mis à part ces inexactitudes (et les clichés sur la Bretagne, région qui m’est chère), on est ravi de retrouver nos deux petits héros et de mener l’enquête avec eux dans cet album proche du roman premier lecteur.

Commela tour eiffel a des ailes chaque jour, la Tour Eiffel a vu passer des tas de gens, des gens qui voyagent dans le monde entier pendant qu’elle, elle reste là. Elle aimerait aussi voyager, voir du pays, tout comme eux. Alors elle attend que tout le monde s’endorme… et c’est parti ! En passant par les Champs Élysées et la Défense, elle file vers la Normandie ! Là, elle va rencontrer des vaches et des marins… à qui elle sera même utile ! Mais vite vite, il ne faut pas que les Parisiens se rendent compte de son absence, il faut rentrer !
Mymi Doinet et Aurélien Débat signent un joli petit album sorti chez Nathan qui nous montre que tout le monde, même la Tour Eiffel, a besoin de voir du pays, de voyager, de changer son quotidien parfois. C’est aussi un album pour voir quelques coins de Paris (et de la Normandie !).
Un album drôle et poétique.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Fanny Joly (Cucu la praline se déchaîne), Laurent Audouin (Génial ! Mon école part… en classe de neige, Génial ! Mon école part… en classe de mer, Tout le monde peut se tromper même moi ! et Ma demi-soeur que j’aime en entier), Mymi Doinet (Les animaux de Lou, Nage, Petit Phoque !) et Aurélien Débat (Mes dents, mes copains et moi). Retrouvez aussi notre interview de Laurent Audouin.

Embrouille en Bretagne
Texte de Fanny Joly, illustré par Laurent Audouin
Sarbacane dans la collection  Les enquêtes de Mirette
14,50 €, 220×230 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2014.
La tour Eiffel a des ailes
Texte de Mymi Doinet, illustré par Aurélien Débat
Nathan dans la collection Album Nathan
10 €, 220×270 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

À propos de voyages… parfois on retrouve une photo et on se demande : mais où était-ce ??? Un site peut vous aider ! http://www.where-is-this.com.

Gabriel

You Might Also Like

Des records et des personnages

Par 1 juin 2014 Livres Jeunesse

Le Larousse des recordsApprendre, oui, mais en s’amusant ! C’est ce que nous propose par exemple Le Larousse des records. Classées par thèmes (Toujours plus… haut, grand, petit, rapide, long, vieux, extrême, nombreux, dangereux, profond, célèbre, génial, courageux et insolite), on va retrouver dans ce grand livre d’une centaine de pages des tas de petites informations.
Savez-vous quel est le plus grand dinosaure de tous les temps (le Sauropode argentinosaurus avec ses 30 mètres de long), dans quel pays vit-on le plus vieux (au Japon avec une moyenne de 83 ans), qui a réalisé le tour du monde le plus rapide (François Gabart en 78 jours) ou quelle est la plus grande migration (les gnous qui sont deux millions à parcourir plusieurs milliers de kilomètres chaque année en Tanzanie) ? Des records, donc, mais pas uniquement ! Car chaque thème est prétexte à nous apprendre des choses : qu’on a plus d’os à la naissance qu’en tant qu’adulte (car certains se soudent), qu’un python met plusieurs semaines à digérer ses proies, qu’Alfred Nobel, le créateur du Prix Nobel de la paix (entre autres), a fait sa fortune en vendant des armes à feu et de la Dynamite… Enfin, on trouve même des doubles pages illustrées de photos sur des thèmes comme les phénomènes naturels captivants, les mâchoires impressionnantes ou les légendes incroyables, bref c’est très riche, une vraie mine d’informations.
De petits textes richement illustrés par Laurent Audouin, on se régale, on apprend plein de choses, bref on adore !

Grands personnages du XXe siècleOn vous avait déjà parlé des concentrés, une collection de chez Nathan, voici une nouvelle fournée !
Dans Les grands personnages du XXe siècle, on va trouver cinquante deux personnalités (dont seulement dix femmes…) comme Picasso, Miles Davis, Les Beatles, Orson Welles, Marilyn Monroe, Che Guevara, Simone de Beauvoir, le dalaï-lama, Steve Jobs ou encore Michael Jordan (plus, en fin d’ouvrage, des petits chapitres sur deux monstres du XXe siècle, Hitler et Mussolini, deux tyrans des années 40, Staline et Mao et deux bourreaux des années 70, Pinochet et Pol Pot). Des auteurs, des sportifs, des politiques, des acteurs… Pour chacun, on va trouver une bio express (vraiment express puisqu’il s’agit d’une dizaine de dates accompagnées chacune de quelques mots), un résumé rapide en quelques mots sur qui est cette personne, un petit texte plus complet pour nous parler de cette personnalité, nous raconter sa vie, son œuvre, et des petites infos, anecdotes… dans des catégories comme « Hallucinant ! », « Le potin ! », « Dur ! », « La classe ! » ou encore « Sympa ! » (comme je l’avais déjà dit lors de ma dernière chronique sur cette collection, j’ai un peu du mal avec ces titres « jeunes » comme par exemple le « Dur ! » pour nous expliquer que John Lennon a été assassiné par un fan…). Mis à part cette petite faute de goût, c’est vraiment une collection sympa pour apprendre des tas de choses sur des sujets divers et en bonus on va pouvoir télécharger une appli qui nous permet de jouer à des quizz. Côté illustrations, c’est toujours réussi, dans celui-ci c’est Stéphane Nicolet qui croque les personnalités avec des crayonnés et des collages.
Sortis en même temps au début de l’année :

Le Moyen AgeLe moyen âge de Bénédicte Le Loarer, illustré par Sylvie Bessard. Vous saurez des tas de choses sur la société féodale, les châteaux forts, la cuisine médiévale… des moments clefs comme le baptême de Clovis, le traité de Verdun ou La guerre de Cent Ans, bien sûr des personnages comme Charlemagne, Saint Louis ou Saladin et des lieux importants : Le château de Vincennes, Aix-la-Chapelle ou Saint-Jacques-de-Compostelle.

GRANDS ARTISTESCaravage, David, Ingres, Eugène Delacroix, Auguste Rodin, Andy Warhol ou encore Niki de Saint Phalle (seule femme de l’ouvrage) sont racontés dans Grands artistes. Ici, le texte est signé Caroline Larroche et les illustrations d’Heidi Jacquemoud rendent parfaitement hommage aux artistes qu’elle croque. En fin d’ouvrage, on parle du mécénat, de la période d’avant la Renaissance ou encore de l’évolution des techniques picturales.

Monuments célèbresDans le dernier, Monuments célèbres (écrit par Emmanuelle Ousset et illustré par Vincent Desplanches), on va faire le tour du monde ! Le Mur des Lamentations, Le mont Athos, la tour de Pise, la Cité interdite, La place Rouge, Le château de Versailles, La Sagrada Familia… une cinquantaine de monuments nous sont racontés ici. Les dernières pages sont consacrées aux origines, aux matériaux et à la sauvegarde.

Une petite collection très sympa pour apprendre un max d’infos en un minimum de pages !

Quelques pas de plus…
Retrouvez les autres documentaires que nous avons chroniqués répertoriés sur un album Pinterest.

Le Larousse des Records
Texte de Sophie de Mullenheim, illustré par Laurent Audouin
Larousse
15,90 €, 200×340 mm, 96 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Grands personnages du XXe siècle
Texte de Christophe Quillien, illustré par Stéphane Nicolet
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170×180 mm, 80 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

Écoute, il y a Janik Coat à la radio !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange