La mare aux mots
Parcourir le tag

Laurent Richard

Ouvrez bien les yeux !

Par 22 septembre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des livres-jeux. Ouvrez les yeux et soyez attentifs !

Où se cache mon robot ?
de Laurent Richard
L’élan Vert dans la collection Roudoudou
12 €, 180×230 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2017.
Où est ma maison ?
de Laurent Richard
L’élan Vert dans la collection Roudoudou
12 €, 180×230 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2016.
Un seul est tout seul
de Britta Teckentrup (traduit par Valentine Palfray)
Casterman
12,50 €, 195×235 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017
Autour de toi
de Thierry Laval
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve
10 €, 132×298 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Nature
de Thierry Laval
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve
10 €, 132×298 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Princesses et chevaliers
de Thierry Laval et Yann Couvin
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve
10 €, 132×298 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Les villes du monde
d’Antoine Corbineau
Milan
14,90 €, 235×317 mm, 40 pages, imprimé en Pologne, 2017.
Lily en reportage – Cherche et trouve à New York
de Peggy Nille
Nathan
13,90 €, 269×320 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Animaux en pagaille
textes de Mathieu Rocher, illustrés par Céline Gardiveau
Nathan dans la collection À toi de voir !
13,90 €, 275×275 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

À taaaaaable !

Par 3 avril 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes sujets préférés : la nourriture !

ManneleQui était cette vieille femme qui vivait à l’écart et qui intriguait tant les gens ? Une ogresse pour certains, une sorcière pour d’autres. Il y en a même qui pensait qu’elle était une divinité hindo-brahmanique ! Chaque samedi, elle venait au village, toujours pour acheter la même chose, mais chacun se tenait à l’écart. Pourtant un samedi, elle ne vint pas et l’épicier demanda à son fils de lui porter ce qu’elle achetait habituellement.
Un conte qui fait un peu peur, magnifiquement illustré par Clotilde Perrin. On parle des préjugés et des rumeurs, de la peur, des légendes. On parle aussi de l’amitié intergénérationnelle et de la gourmandise (car, tant pis je raconte la fin, si la vieille dame mange bien des enfants… ils sont en brioche !).
Une belle histoire magnifiquement illustrée qui est suivie par la recette des Mannele, les bonshommes en brioche qui nous viennent d’Alsace.

la nuit du kougelhopfDans une nuit glaciale, trois hommes avancent montés sur des chevaux. La route a été longue, les chevaux sont fatigués. Ils croisent enfin un village, ils savent qu’ils vont pouvoir enfin se reposer. Sauf qu’au village, personne ne leur ouvre. Ici, on n’aime pas les étrangers surtout que l’un des hommes a la peau noire, le laisser entrer porterait malheur à la maison. Pourtant un enfant, ravi de recevoir trois princes, va ouvrir sa porte. Avec son père, Hans Kougel ils vont accueillir ces hommes qui vont leur offrir un étrange pain.
C’est une des versions de la légende du kougelhopf que nous raconte Lionel Larchevêque dans cette très belle histoire (superbement illustrée par Julie Faulques). On nous raconte donc la création de cette pâtisserie venue d’Alsace (en fin d’ouvrage on va trouver la recette et une partie documentaire)

Albert au pays du MunsterAlbert va passer ses vacances chez son oncle et sa tante dans les Vosges. Il va y rencontrer Tino, une jeune fille intrépide qui sent très fort des pieds… Mais si l’odeur ne venait pas de la jeune fille ? Forcément quand on parle du munster, on parle d’odeur ! Sorti dans la même collection que les deux ouvrages précédents, il est donc ici question du célèbre fromage vosgien. En fin d’ouvrage, un documentaire et une recette qui met l’eau à la bouche.

KIKI fait des crêpesKiki a une crêpe party avec ses copains, en plus, c’est lui qui s’occupe des crêpes ! Enfin… heureusement que sa maman est là pour l’aider à faire la pâte et lui montrer comment faire ! Sauf que Kiki, qui fait ses crêpes à la poêle, a un souci… Quand il les fait sauter, elles ne retombent jamais !
On connaît bien maintenant Kiki, le héros de Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba. Kiki et ses allitérations en [k] et son humour ravageur. Kiki fait des crêpes garde la même recette que les précédents, et comme c’est une recette qu’on aime on ne s’en lasse pas !
Vive Kiki !
Le même vu par Des livres, etc.

Gâteau !Un coup de fil qui annonce un gâteau, forcément on fonce ! Sauf que les deux chats héros de cette histoire n’ont pas de chance… Le vélo est dégonflé, la voiture ne démarre pas, le bus est déjà passé, visiblement il n’y a pas de train… Vont-ils trouver une solution ?
Un album sans texte avec de très jolies illustrations sorti chez une maison qui connaît bien les livres sur la nourriture : La palissade ! Entre la BD et l’album jeunesse, voilà une histoire pleine d’humour avec deux héros très expressifs !

Le goût de la vanilleUn petit moineau gourmand s’envole. Il va suivre des sacs de riz et embarquer sur un cargo. Et voilà notre moineau dans un pays qu’il ne connaît pas et qui va découvrir des saveurs qu’il ne connaît pas.
Le goût de la vanille de Bob Graham est un album aussi doux que la vanille (un peu trop à mon goût, d’ailleurs). L’histoire d’un oiseau et d’une petite fille qui vont goûter pour la première fois de la vanille. On parle donc de la découverte des saveurs nouvelles, on parle aussi du voyage, de la nourriture qui traverse les océans.
Un album plein de douceur.
Le même vu par Sous le feuillage.

Et GloupsAu fond de l’océan, un zooplancton s’étire quand soudain… une crevette qui passe par là l’avale ! La crevette se sent bien, elle se repose sur le sable, mais soudain… un éperlan la gobe ! L’éperlan a bien mangé, il est ravi, mais soudain…
Vous l’aurez compris, on parle ici de la chaîne alimentaire. Sauf que l’album est plein de surprises, les choses ne se passent pas toujours comme on les imagine ! On soulève des volets, on découvre qui vient de prendre son repas. C’est drôle, ludique et en même temps pédagogique (on apprend qui mange quoi).
Un petit album plein d’humour et de suspense.

Lou p'tit loup et les abeillesLou P’tit Loup adore le miel. Sauf que qui dit miel, dit abeille ! Et les abeilles, ça pique… Pourtant, aidé par son ami Nounours, ils vont tenter de se déguiser pour ne pas se faire repérer des abeilles… Encore faut-il aller à la bonne adresse !
On commence à connaître le nouveau héros d’Antoon Krings (auteur des Drôles de petites bêtes), Loup p’tit loup. Un héros tendre qui plaît beaucoup aux enfants qui aiment les histoires pleines de douceur. Dans cette histoire, on apprend que c’est un sacré gourmand. Grâce à l’amitié et l’entraide, il va assouvir son envie de se régaler.
Le nouvel épisode d’une série aux belles illustrations à la peinture.
Le même vu par Enfantipages.

La pizzaEt maintenant une pizza, ça vous dit ? D’accord, mais avant, vous savez, vous, comment a été créée la pizza ? Et bien grâce à Raphaël Fejtö vous allez le savoir !
Entre l’album et le documentaire, ce petit livre sur l’invention de la pizza est drôle, bien conçu et vraiment adapté aux plus jeunes. On a vraiment l’impression de lire une histoire… tout en apprenant l’Histoire d’un plat que les enfants connaissent bien !
La pizza est un des titres de la collection Les p’tites inventions et il donne bien envie de connaître les autres ouvrages de la série !

Pour finir cette chronique, je vous propose de passer aux fourneaux !

Cuisine marocaine des petits chefsEt l’on commence par le très beau livre de cuisine marocaine sorti aux Éditions du Jasmin. Salade de laitue à l’orange, briwattes aux légumes, tajine aux légumes du soleil, yaourt aux fruits secs, thé à la menthe… ici, les recettes sont simples, à la portée des enfants (même si l’aide des parents est vivement conseillée). Chaque recette est complétée par une petite info et l’on trouve même des petits détails pratiques et des informations sur les épices.
Un album de cuisine aux belles illustrations, sorti en partenariat avec l’Institut du monde arabe.

Coffret copcakes pour les enfantsUn petit cupcake ? Les éditions Usborne nous proposent un coffret avec un livre de recettes, des caissettes en papier (beaucoup) et des piques de décoration (20). Les recettes sont simples, bien expliquées (étape par étape) et l’on va pouvoir tester plus de vingt recettes de cupcakes. On y trouve aussi des conseils, des idées et des informations sur les allergies ! Par contre, le coffret (et son contenu) étant fabriqué en Chine nous n’avons pas osé utiliser les caissettes (qui sentaient extrêmement fort les produits chimiques).
Un coffret avec lequel on va s’amuser à créer de jolis cupcakes… et l’on va surtout se régaler !

Quelques pas de plus…
Un tableau pinterest regroupe les livres de cuisine pour enfant que nous avons chroniqués.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Lionel Larchevêque (La princesse qui n’aimait pas les princes, Arsène veut grandir et Mamythologie), de Clotilde Perrin (Le bonhomme et l’oiseau et L’ogre bouquiniste), de Julie Faulques (L’histoire de vraie de Kiki la tortue géante et  L’histoire vraie de Ralfone l’orang-outan), de Vincent Malone (Histoires avant de bien dormir, Mon ami le zombie, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures), de Jean-Louis Cornalba (Histoires avant de bien dormir, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca), de Terkel Risbjerg (Crocs), de Corinne Boutry (Le monde imaginaire de Martin et Anatole et le chêne centenaire), de Laurent Richard (Ca…caca…catastrophe !, Au lit Ludo, Au revoir, bonjour !, Le seul roi, c’est moi, Tao, le petit samouraï, La malédiction de la sorcière, Plus vite !, et On a volé la recette de la galette des rois !), d’Antoon Krings (Lou P’tit Loup et la bergère et L’herbier des drôles de petites bêtes) et de Raphaël Fejtö (À quoi tu sers ?).  Retrouvez aussi notre interview de Lionel Larchevèque.

Mannele
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Clotilde Perrin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La nuit du kougelhopf
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Julie Faulques
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Albert au pays du munster
Texte d’Amandine Meyer, illustré par Thomas Gosselin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Kiki fait des crêpes
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
6,90 €, 160×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Gâteau !
de Terkel Risbjerg
La Palissade
10,50 €, 157×164 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le goût de la vanille
de Bob Graham (traduit par Michèle Moreau)
Didier Jeunesse
13,90 €, 207×300 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Et gloups !
Texte de Corinne Boutry, illustré par Laurent Richard
Beluga
11 €, 155×220 mm, 28 pages (+ rabats), imprimé en Italie, 2014.
Lou P’tit Loup et les abeilles
d’Antoon Krings
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Lou P’tit Loup
6,20 €, 195×195 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La pizza
de Raphaël Fejtö
Playbac dans la collection Les p’tites inventions
6,90 €, 150×200 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Coffret cupcakes pour les enfants
de Fiona Patchett et Abigail Wheatley (traduit par Nathalie Chaput, Véronique Dreyfus, Claire Lefebvre, Christine Sherman et Caroline Slama).
Usborne
14,95 €, 192×244 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
Cuisine marocaine des petits chefs
d’Amal Harizia
Éditions du Jasmin
13,50 €, 220×220 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2015.

À part ça ?

Cuisiner pour ses enfantsOn termine avec un ouvrage qui ne s’adresse pas directement aux enfants, mais qui les concerne quand même ! Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leurs assiettes, sorti chez Larousse est un petit livre (format poche) qui propose une centaine de recettes qui risquent de plaire aux difficiles ! Pizza au chèvre et aux pommes de terre, spaghettis à la sauce et au basilic, gâteau d’anniversaire au chocolat, mais aussi petites soupes à la tomate et à la carotte, gnocchis au mascarpone et aux tomates ou encore salade de semoule tricolore. On va manger de tout, en se régalant ! Et comme toujours avec les petits livres de cuisine Larousse la maquette est claire et belle (avec de belles photos), les recettes sont faciles et le livre est à petit prix (moins de 6 € !). Bref, on adore !
Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leur assiette, auteur non crédité, Larousse (dans la collection Tous à Table !), 5,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

Au parc et sur une planète !

Par 17 mai 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux histoires pour les plus jeunes (mais encore une fois, rien n’interdit de les lire quand on est plus grand…)

catastropheRenardeau joue au parc. Il tombe, et appelle alors sa Maman ! Il lui explique qu’il veut faire un gros « ca…caca… » ! Ni une, ni deux, sa maman l’attrape et traverse le parc en courant pour atteindre les toilettes…

Renardeau bégaye. Et la communication avec sa maman s’en trouve parfois un peu difficile ! Avec une chute tendre que je ne vous dévoilerai pas, et des illustrations de Laurent Richard pleines de douceur et d’énergie à la fois, Ca..caca…catastrophe ! est un album que les plus jeunes devraient apprécier : les jeux au parc, la chute, l’envie pressante, les difficultés à se faire comprendre, Coralie Saudo évoque tous ces thèmes proches de leur quotidien. Humour et tendresse sont au programme !

La Planete de la Petite BeteLa Petite Bête habite une drôle de planète. Une planète où le soleil est un ballon doré, où l’on rêve, où l’on rencontre de drôles de personnages, où il pleut… Une planète où l’on vit de folles aventures en quelque sorte !

Je vous avais déjà présenté La Petite Bête d’Antonin Louchard, et on la retrouve cette fois-ci dans La planète de la Petite Bête, un recueil de six courtes histoires pour découvrir sa planète et son quotidien. Des récits de quelques pages, à lire parfois en tournant le livre, pour rire et rêver ! On peut tout découvrir d’une traite ou fractionner, selon l’humeur et l’envie. Décidément, cette petite créature aux allures de bonhomme en pain d’épices est bien sympathique !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Coralie Saudo (Un pour tous, tous poussin, Et si je mangeais ma soupe ?, Au pied de ma lettre, Habille-toi, Zaza !, Ma classe de A à Z, Le petit pot de Zaza, Jour de grève chez les marmottes, Tout seul !, Tous ensemble !, S’échapper d’une île, 101 moutons au chomâge, Manolo, un boudeur de petit fantôme et Manolo, un cochon de petit fantôme), Laurent Richard (Au lit Ludo, Au revoir, bonjour !, Le seul roi, c’est moi, Tao, le petit samouraï, La malédiction de la sorcière, Plus vite !, et On a volé la recette de la galette des rois !), et Antonin Louchard (La chanson de la Petite Bête). Retrouvez également notre interview de Coralie Saudo.

Ca…caca…catastrophe !
Texte de Coralie Saudo, illustré par Laurent Richard
L’élan vert dans la collection RouDouDou
9,20 €, 196 x 196 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2014
La planète de la petite bête 

d’Antonin Louchard
Bayard Jeunesse
11,90 €, 185 x 185 mm, 84 pages, imprimé en Pologne, 2014

A part ça ?

Dire que je n’ai jamais réussi à faire une jolie fleur en papier crépon et que Tiffanie Turner peut en faire de 90 cm de diamètre…

Marianne

You Might Also Like

Chronique parfumée

Par 20 décembre 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une chronique aux parfums d’épices, asseyez-vous, je vous sers un thé à la menthe et une part de gâteau ?

la soupe aux épicesLorsque sa mère veut faire sa fameuse soupe aux cinq épices, un membre de la famille part chercher ce qu’il faut. Oh non ce n’est pas au supermarché du coin, c’est bien plus loin. Cette fois-ci, c’est le jeune Malo qui va partir de Cancale et traverser les océans pour ramener coriandre, cardamome, cannelle ou encore noix de muscade. Un voyage qui le mènera au Maroc, à l’Île Maurice, au Vietnam, au Brésil et dans bien d’autres lieux encore. Le voyage ne sera pas de tout repos, on aura peur parfois, mais il sera ponctué de belles rencontres… Prêts à partir ?

C’est un magnifique album que nous proposent Gaëlle Perret et Élodie Balandras, un album qui décoiffe, qui fait voyager. Le périple de Malo sera l’occasion de découvrir des endroits merveilleux, d’en savoir plus sur les épices, mais on va aussi évoquer Edmond Albius (dont nous avions déjà parlé avec La vraie couleur de la vanille) ou encore Pierre Poivre, on va nous raconter la légende des ombres qui suivent les voyageurs… Mais ce n’est pas ici un documentaire (même s’il nous apprend beaucoup de choses), il y a une vraie (et passionnante) histoire, une vraie aventure. On est ici plus proche du roman jeune lecteur que de l’album pour jeunes enfants. Un livre qui donne envie de larguer les amarres (ou, à défaut, d’aller redécouvrir toutes les épices).
Le même vu par Maman Baobab.
Des extraits en ligne ici.

Des oranges à la mentheÉmilie et Monsieur Farouk, son voisin, se ressemblent un peu. Tous les deux connaissent la solitude et l’on se moque d’eux quand ils passent. Monsieur Farouk parce qu’il n’est pas d’ici, Émilie parce qu’elle grandit sans mère. Alors quand ces deux-là se croisent, ils se sourient, ils se sentent moins seuls dans leur solitude. Un jour, Monsieur Farouk va même passer à l’étape au-dessus et proposer à la jeune fille de venir voir un thé à la menthe dans son jardin où se mêlent les parfums. Une amitié est née, tous deux vont parler de leur vie, et le vieux monsieur va apprendre à l’enfant à faire le thé, à reconnaître les saveurs. Ces deux-là ne seront plus seuls.

Des oranges à la menthe est le genre d’histoire bourrée d’émotions qu’on lit les poils des bras hérissés. On parle ici du partage, de la transmission, de l’amitié… mais de tellement d’autres choses encore. Une histoire riche et profonde, belle et magnifiquement illustrée par Marianne Alexandre. Un petit album qui invite à aller à la découverte des autres (peu importe leur âge, leur histoire ou leur origine) et à transmettre nos savoirs.
Des extraits en ligne sur le blog de Rêves bleus.

Mon voyage en gâteauPour faire un gâteau… il faut une poule, un champ de blé, des hectares de canne à sucre, une vache, un bateau… et tant d’autres choses encore…

Alice Brière-Haquet et Barroux (deux grands noms de la littérature jeunesse) signent ici un petit bijou de poésie. Les mots d’Alice Brière-Haquet, toujours justes, toujours choisis, accompagnés par les magnifiques illustrations très graphiques de Barroux. Ici, vous l’aurez compris, on explique que derrière les ingrédients du gâteau (œufs, farine, sucre, beurre, vanille…) il y a beaucoup de choses, ils ne sont pas arrivés comme ça. Un album qui rappelle à quel point toutes ces choses sont essentielles pour pouvoir manger ce gâteau… et qui rappelle aussi que « Pour faire un gâteau, il te faut : quelques amis à inviter pour pouvoir le partager… Et ça tombe bien : le monde en est plein ! ». En fin d’ouvrage, on trouve la recette du gâteau et une invitation à inventer soi-même ce qu’on y met dedans. Ai-je dit déjà que ce livre était un petit bijou ? Ah oui je l’ai dit plus haut…
Le même vu par Enfantipages et Maman Baobab.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Gaëlle Perret (Un jour grand-père m’a donné un ruisseau), de Marianne Alexandre (Anatole et le chêne centenaire), d’Alice Brière Haquet (MélinaPierre la Lune, Mademoiselle Tricotin, Une vie en bleu, Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu !) et de Barroux (Kako le terrible et La rentrée de Noé). Retrouvez aussi nos interview d’Alice Brière-Haquet et de Barroux.

La soupe aux épices
Texte de Gaëlle Perret, illustré par Élodie Balandras
Les p’tits Bérets dans la collection L’eau à la bouche
17€, 216×297 mm, 72 pages, imprimé en France, 2013.
Des oranges à la menthe
Texte de Mathilde Pascal, illustré par Marianne Alexandre
Rêves Bleus dans la collection Des livres d’enfants pour les grands
10€, 145×210 mm, 40 pages, imprimé en Europe chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Mon voyage en gâteau
Texte d’Alice Brière Haquet, illustré par Barroux
Océan jeunesse
15,20€, 207×227 mm, 36 pages, imprimé en Italie, 2012.


À part ça ?

On a volé la recette de la galette des rois !La mare aux mots hibernera du 23 décembre au 5 janvier… du coup nous ne serons pas là pour la galette ! (gardez-nous quand même une part). Ça sera donc trop tard pour vous parler du très joli livre que viennent de sortir Virginie Hanna et Laurent Richard aux éditions Larousse, On a volé la galette des Rois… donc je voulais le présenter brièvement ici (après tout, on est dans une chronique gourmande) ! Galette à la frangipane ou brioche aux fruits confits ? Les royaumes de Beurretout et Farinetout s’affrontent sur ce sujet depuis bien longtemps. Mais cette année… c’est la catastrophe ! Le roi Desfainéant a volé la recette du roi de Beurretout pour en fabriquer une pleine de colorant et de conservateurs. Les deux rois vont s’unir, car si ça arrive à l’un cette année, ça arrivera à l’autre l’année prochaine ! Un album qui parle de la galette des Rois, donc, mais ici, on n’apprend pas d’où vient cette tradition (d’autres livres existent déjà sur le sujet), mais on s’amuse beaucoup avec cette histoire aux illustrations colorées. Un album plein d’humour à savourer avec une bonne galette à la frangipane… ou une brioche aux fruits confits !
On a volé la recette de la galette des rois !, texte de Virginie Hanna, illustré par Laurent Richard. Larousse, 10,50€.

Gabriel

You Might Also Like

Sur la route…

Par 3 décembre 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose trois livres où il sera question de route, de voiture et de circulation !

Plus vite.inddOn commence avec un objet pour les plus jeunes ! Plus vite ! est à la fois un livre cartonné et un circuit pour jouer. En effet, il est présenté sous forme d’accordéon qui une fois déplié fait presque 1 m 50 de long. Ce petit chien aux oreilles bleues utilise tout un tas de moyens de transport, de la trottinette à la fusée en passant par le bateau, l’avion, le tracteur, la pelleteuse et bien d’autres. Il les compare entre eux, se demande lequel est le plus rapide…pour aller rejoindre une amie et jouer avec elle ! Je ne m’attendais pas à cette petite chute après cet inventaire qui permet de découvrir tous ces engins et véhicules, et  c’était une bonne surprise.

L’objet est beau avec son carton rigide et lisse, imprimé sur les deux faces, qui offre donc une grande piste dessinée pour y faire rouler petites voitures et autres jouets. Le texte de Catherine Blanc est très simple mais parfaitement adapté, et les illustrations de Laurent Richard sont réussies, avec des formes rondes et de belles couleurs. Un livre-objet original qui prolonge le plaisir au-delà de la lecture !

la route d'arnoldOn continue avec La route d’Arnold. Arnold Beldent aime par-dessus tout jouer aux petites voitures avec son papa, et surtout construire avec lui la route la plus longue possible. Mais aujourd’hui, son père n’est pas disponible immédiatement. Il demande alors à sa mère, qui accepte avec plaisir mais est très vite interrompue par le téléphone. Quant à sa sœur, elle a bien sûr une chorégraphie HYPER importante à répéter, et n’a pas envie de perdre son temps avec son petit frère… Arnold est très en colère, à la fois vexé, énervé, et triste. Du coup, il se réfugie tout seul dans sa chambre, et ne se rend même pas compte que tout en grommelant, il construit sa route… Et il est finalement très fier de la présenter à sa copine Adèle !

On a tous été un peu ce Arnold un jour ! Un jour où on réclamait de l’attention, où on avait envie de jouer avec quelqu’un et que personne n’était disponible. On trouve alors des ressources en soi et on peut même retirer une certaine fierté d’avoir réussi tout seul… Dans cette histoire, les relations familiales sont bien campées (c’est un détail, mais les tâches sont réparties entre les parents sans que ce soit mentionné dans l’histoire : on le constate dans l’illustration, c’est normal, rien de plus et ça fait plaisir) et cette famille de crocodiles a tout d’une famille humaine. Le texte est bien pensé, traitant à la fois de la solitude, de la colère, et des pouvoirs de l’imagination, et les illustrations sont réussies, très expressives et joliment colorées ! Et c’est Pauline Saladin qui mène cette danse !

rouge et vertEt enfin, Rouge et Vert nous propose une rencontre insolite avec les personnages des feux pour piétons. Le rouge, stoïque, et le vert, qui marche d’un bon pas. Ceux que l’on croise tous les jours, que l’on observe et que l’on suit pour savoir si c’est ou non le moment de se lancer. Ils interviennent à tour de rôle, et participent à la bonne marche de la ville. Mais un jour, une dispute éclate entre eux. Vert en a marre que Rouge soit si rigide, si à cheval sur les règles… Ils s’écharpent, et le feu clignote de manière anarchique. Et là commence une longue série d’accidents et une course à travers la ville pour Vert qui sème la zizanie…

Gabriel Gay nous propose une histoire originale, bien pensée. C’est vrai que ces deux personnages sont très présents au quotidien, et ce n’est pas pour rien ! Un grain de sable, et tout dérape… On se balade également dans la ville, avec les pigeons, sous les voitures, ou sur les toits. Les illustrations sont un peu sombres à mon goût mais ça colle bien avec l’idée des feux éteints finalement. On ne regardera plus jamais le feu piéton de la même manière !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Catherine Leblanc (Soleil, Ce crime, Ma couleur, Au lit Ludo !, Le goût d’être un loup, Les petites personnes, Au revoir, bonjour, Lulu et Moussu, Le prince Kangor, et Mon gros dico des monstres à ratatiner. Retrouvez également son interview), Laurent Richard (Au lit Ludo !, Au revoir, bonjour, Le seul roi, c’est moi, Tao le petit samouraï et La malédiction de la sorcière) et Gabriel Gay (Entrée, plat, dessert).

Plus vite ! Mes véhicules
Texte de Catherine Leblanc, illustré par Laurent Richard
L’élan vert
10,50 €, 186 x 200 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2013
La route d’Arnold
de Pauline Saladin
L’école des loisirs
12,20 €, 214 x 306 mm, 30 pages, imprimé en France, 2013
ROUGE et VERT
de Gabriel Gay
L’école des loisirs
12,50 €, 205 x 227 mm, 30 pages, imprimé en France, 2013

A part ça ?

Comme chaque début de mois, nous vous donnons aujourd’hui nos coups de cœur du mois précédent. En Novembre, c’était donc, pour Gabriel La poulette et ses trois maisonnettes de Fabienne Morel, Debora Di Gilio et Nathalie Choux (Syros), La légende de serpent blanc d’Alexandre Zouaghi et Wang Yi (HongFei) et Le voyage d’Anoki d’Antoine Guilloppé (Gautier Languerau). Et pour moi : Monsieur le loup de Christine Beigel et Eric Gasté (L’élan vert), La mer et lui d’Henri Meunier et Régis Lejonc (Notari), et enfin Joyeuse Neige de Martine Laffon et Chloé du Colombier (Ricochet).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange