La mare aux mots
Parcourir le tag

Légende

Dans la jungle ou en Irlande : deux albums qui nous transportent

Par 27 mai 2019 Livres Jeunesse

Le premier album du jour nous plonge dans la jungle en compagnie d’un père et de ses enfants ;  le second nous emmène en Irlande, à la rencontre de deux sœurs qui possèdent un don unique et ancestral.

Un père et ses trois enfants s’enfoncent dans une jungle luxuriante, quelques gros sacs à dos pour seuls bagages. Après une très longue marche, apparaît enfin une rivière. C’est là, au milieu de la jungle et au pied de cette source de vie, que la famille va pouvoir s’installer et vivre de manière apaisée, alors que la jungle se teinte de mille et une couleurs : la mousse verte, dense et confortable, les insectes et les oiseaux multicolores, les pelages d’animaux tous plus beaux les uns que les autres, et puis les couleurs de la nuit, qui plonge la jungle dans un bleu profond. Attirées par cet éden, d’autres familles venues « du Nord » viennent s’installer. De nouveaux arbres sont coupés pour construire des maisons. Tout un village se construit, grignotant peu à peu le vert de ce paradis de nature. Pendant ce temps, le tigre, roi de la jungle craint et respecté, semble repoussé sans cesse plus loin, perdant peu à peu ses droits.
Vert est de ces albums dont on tombe instantanément amoureux, tant ils sont visuellement étonnants : des doubles-pages mangées par le vert, profond, puissant, de la jungle. Du vert partout, puis du bleu, des touches de jaune, de noir, et le blanc, enfin, qui grignote la page à mesure que la présence humaine se fait plus invasive. L’histoire est racontée par l’un des enfants. C’est une voix d’avenir, qui nous alerte avec beaucoup de poésie sur le poids que l’être humain fait porter à la nature.
Un album sur le monde sauvage d’une très grande puissance visuelle.

Partons à présent en Irlande. Dans la chaumière du titre, qui surplombe la mer, vivent Shannon et Sinéad, deux vieilles sœurs musiciennes. Elles sont les magiciennes de la mer : chaque matin, elles allument le feu dans leur cheminée et descendent sur la plage pour jouer une musique qui fait vibrer la lande, se réveiller les moutons, les mouettes… et qui fait surtout monter et descendre la mer, marée rythmée par leurs notes. Après des jours de pluie, impossible d’allumer le feu : tout le bois est humide. Les deux sœurs partent en quête de bois sec mais le vent dans la lande leur glace les os, elles se perdent, rebroussent chemin, et finissent par décider d’aller au village. Là-bas plus personne ne les connaît, car elles vivent reculées depuis si longtemps. Les villageois les craignent, et elles n’ont toujours pas trouvé de bois. Le coup de pouce du destin viendra d’un petit garçon avec une flûte (tiens, encore un musicien), qui pourrait bien aider les magiciennes et surtout rompre leur solitude.
À la lecture de cet album, on entend presque les musiques irlandaises résonner à nos oreilles, le vent souffler sur la lande, et l’on pourrait sentir l’odeur des embruns. Le graphisme aux couleurs douces, les silhouettes rondes des deux sœurs, les yeux rieurs du garçon, les genêts qui font comme une mer… Tout dans cet album est d’une grande douceur, même si le chemin des magiciennes n’est pas sans embûche. C’est un joli conte qui débute dans une atmosphère hostile et qui se termine dans la lumière, de la solitude et l’ennui à l’espoir qui renaît.
Un très bel album qui nous emporte entre tradition et modernité, pour parler des rencontres qui réchauffent et rompent les solitudes.

Vert, Une histoire dans la jungle
de Stéphane Kiehl
De La Martinière Jeunesse
16 €, 290×270 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie, 2019.
Chaumière
Texte d’Aurélia Coulaty, illustré par Toni Demuro
La Palissade
14,50 €, 280×200 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur écoresponsable, 2019.

You Might Also Like

Paris est tout petit, c’est là sa vraie grandeur (Prévert)

Par 13 décembre 2013 Livres Jeunesse

À Paris y a pas d’parking
Dans les studios il fait trop chaud
À Paris y a pas d’parking
Mais qu’elle est belle…
La Tour Eiffel !
Tu paries ?
Riff CohenÀ Paris

Aujourd’hui, je vous propose un petit tour dans la plus belle ville du monde, Paris !

Paris Légendes & MysteresUn homme enfermé à la Bastille dont personne ne connaît l’identité (et qui a le visage recouvert par un masque de fer), un forgeron aidé par le diable pour fabriquer les ferrures de la porte de Notre Dame, des momies enterrées sous la place de la Bastille, un homme qui se perd dans les souterrains parisiens et qui ne retrouvera jamais son chemin, des jeunes filles qui jettent leurs amants par les fenêtres, un fantôme qui rode dans l’Opéra Garnier et neuf autres légendes sur Paris.

Coup de cœur pour ce très bel ouvrage, Paris, Légendes & Mystères sorti chez Graine². Déjà, parce que l’objet est très beau, le genre de livre qu’on aime offrir. Ensuite, pour son contenu. Quinze histoires parfois terrifiantes qui se sont passées à Paris, certaines très célèbres, d’autres moins. Tout d’abord réécrites, romancées… chaque histoire est ensuite suivie de La gazette des mystères qui nous raconte ce qu’on sait vraiment, le contexte historique… avec une mise en page qui ressemble à celle des vieux journaux (voir ici). Je me suis vraiment régalé à lire ces nouvelles, à découvrir ces légendes. Le livre n’est pas à mettre dans toutes les mains, certaines histoires font peur, et les textes sont assez longs (on est vraiment proche du roman). L’éditeur le conseille à partir de 9 ans.

Un jour avec la Tour EiffelKazouo, un petit garçon japonais est en larmes, au pied de la Tour Eiffel, il a perdu ses parents. Ça tombe bien, le célèbre monument avait envie de se dégourdir les jambes. Elle prend la forme d’une girafe, Kazouo monte sur son dos et c’est parti pour l’aventure. Ils passeront par l’Arc de Triomphe, le jardin des Tuileries, le Louvre… retrouveront-ils les parents du petit garçon ?

Découvrir Paris à dos de Tour Eiffel, n’est-ce pas l’idéal ? Ajoutez à ça le fait que ça soit un étranger qui découvre la capitale et ça donne un petit album parfait pour mieux connaître la ville, ses monuments, son histoire (la Tour Eiffel raconte régulièrement au petit garçon l’histoire de ces monuments). Un album déjà sorti en 1984, ressorti ici dans une version « poche » (et petit prix). Une petite histoire pleine de charme.

Le Pont MirabeauSous le pont Mirabeau coule la Seine… Un homme se souvient de son amour qui s’en va comme l’eau qui continue sa route. Vienne la nuit sonne l’heure Les jours s’en vont je demeure.

Vous aurez, je pense, reconnu le magnifique poème de Guillaume Apollinaire, Le pont Mirabeau. C’est ce texte qu’a mis en image Anna Obon dans ce superbe petit album sorti chez Bulle de Savon (éditeur que j’ai découvert récemment). Les illustrations sont vraiment somptueuses et le texte paraît d’une totale modernité (la poésie mise en image ce n’est pas toujours une réussite, c’est souvent poussiéreux). Un petit bijou à découvrir absolument.
Découvrez des planches extraites de l’album sur le blog de l’illustratrice.

La folle aventure de Doudou à ParisDoudou vit une sacrée journée ! Oublié à la Tour Eiffel, apeuré dans le métro, admiratif devant la vue au Sacré Cœur, amusé dans les catacombes, émerveillé à Saint-Germain-des-Prés… et retrouvé au pied de la Tour Eiffel.

On change d’univers avec un album au graphisme moderne pour les plus petits signé Raphaëlle Barbanègre. Ici, on visite donc Paris, ses monuments, ses lieux emblématiques avec un doudou perdu. Chaque grande planche nous invite à le retrouver (deux fois par planche car Doudou fait des tas de choses !). Un grand album graphique, coloré, vivant dans lequel on peut même voir que l’enfant (à qui doudou appartient) est tenu par la main par deux femmes… deux mamans ?

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Boiry (C’est dur d’être un vampire) et de  Raphaëlle Barbanègre (Super Potamo).
Paris était également au coeur de l’histoire des livres que nous avons chroniqués : Trotro à ParisJoue avec Mirette à ParisParis Questions/RéponsesEn route pour la tour EiffelBons Baisers ratés de Paris, Marie de ParisÀ la découverte de ParisPeluches à ParisParis, mon imagierC’était comment Paris… quand tu avais mon âgeUne balade à Paris et Paris y es-tu ?.

Paris, légendes & mystères
Textes de Julia Raison, illustrés par Karim Friha
Graine²
18,50€, 193×280 mm, 155 pages, imprimé en Italie, 2012.
Un jour avec la Tour Eiffel
Texte de Victor Simiane, illustré par Boiry
Grasset Jeunesse
6,90€, 170×200 mm, 36 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013 (première édition 1984).
Le Pont Mirabeau
Texte de Guillaume Apollinaire, illustré par Anna Obon
Bulles de savon dans la collection La cour des poèmes
12€, 190×190 mm, 30 pages, imprimé en UE, 2013.
La folle aventure de Doudou à Paris
de Raphaëlle Barbanègre
Graine²
14,90€,225×336 mm, 28 pages, imprimé en UE, 2013.


A part ça ?

Connaissez-vous Les Z’ateliers de Carole.

Gabriel

You Might Also Like

Et si on voyageait avec des contes du monde ?

Par 19 août 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je vous propose un des plus beaux voyages, celui que l’on fait avec les histoires. Nous partirons de Chine, une escale en Islande, une autre au Liban puis au Pérou, un séjour en Corse puis on reviendra au point de départ, en Chine. Bon voyage !

TurandotLe prince Calaf fut chassé de son pays et se réfugia à Pékin. Là il entendit parler de Turandot, la fille du souverain. Elle était tellement belle que les peintres n’arrivaient pas à reproduire sa beauté. En la voyant, les hommes en tombaient tous amoureux, sauf qu’elle refusait de se marier et pour que cela n’arrive pas elle avait décidé que dès qu’on lui demandait sa main on devait répondre à trois énigmes. Si le prétendant n’y répondait pas sa tête serait tranchée. Calaf, qui ne reculait devant rien, voulu voir cette princesse et forcément il en tombât amoureux, il lui demanda donc sa main…

Vous savez (si vous suivez ce blog) à quel point j’aime les éditions HongFei et que j’aime beaucoup Thierry Dedieu. Ce livre-là est une pure merveille, il surpasse même, pour moi, tout ce qu’a sorti HongFei depuis que je les connais. Il est encore plus beau que les autres albums de Thierry Dedieu. Tant au niveau de l’histoire (tirée du conte qui est à l’origine de l’opéra de Puccini du même nom) que des illustrations que de l’objet lui-même, ce livre-là… est une pure merveille ! Tout comme Calaf tombe fou amoureux de Turandot je suis tombé fou amoureux de ce livre et je sens que je n’ai pas fini de l’offrir ! Un album à vous procurer de toutes urgences ! (à partir de 8 ans d’après l’éditeur, je le précise pour que vous ne l’achetiez pas pour des petits).
Extraits du texte et des illustrations (et même interview de Dedieu) sur le site de HongFei.

Les Elfes d´IslandeUne femme qui aide une elfe à accoucher, un homme qui fait l’erreur de couper de l’herbe sur une colline où c’est défendu, une reine qui se cache chez des humains,… bienvenue dans les merveilleux contes d’Islande.

Malgré ses défauts (quelques fautes d’orthographe ou des erreurs grammaticales), Les elfes d’Islande, contes populaires pour enfants est un très joli livre sur les légendes de cette très belle île. C’est un endroit qui me tient à cœur depuis que j’y suis allé il y a quelques années. J’ai rarement vu un endroit aussi habité par les légendes, les croyances,… les elfes y sont très présents (je peux même témoigner qu’ils y vivent, j’ai vu leur maison !) et c’est une très bonne idée de la part des éditions Eponymes que de sortir une version française de ces contes. Les illustrations sont très colorées et certaines planches sont vraiment très magnifiques. Un très joli livre de contes islandais.
Des extraits sur le site d’Eponymes.
(et pour aller plus loin, une superbe émission sur les elfes d’Islande)

Une petite fille… à croquer !Wardé était une enfant adorable, des plus jolies. Imaginez donc à quel point Mal’Ghoula, l’ogresse, avait envie de la dévorer ! Elle se rendit donc chez elle, pendant que ses parents n’y étaient pas pour enlever la petite… sauf que Wardé n’était pas que jolie, elle était aussi très rusée.

Une petite fille… à croquer est un magnifique conte libanais qui nous fait voyager avec ses évocations de sirop de rose ou de fleur d’oranger, ses abricots et ses pois chiches (étant fou de cuisine libanaise, j’avais l’eau à la bouche chaque fois que le conte parlait de nourriture). L’ogresse devra tenter plusieurs fois d’attraper la petite fille, mais y arrivera-t-elle ? Un conte plein d’humour et de malice, qui nous change de nos contes traditionnels tout en en étant pas si éloigné. Les illustrations sont signées Geneviève Godebout (que j’ai découvert avec Joseph Fipps) et c’est un régal. Un joli conte sorti dans la collection à petit prix du Père Castor.

Le Singe et l'épi de maïsQuelle est cette chose étrange que trouve un jour un petit singe ? Une forme allongée avec des petits grains, jamais il n’a vu ça ! Il le goûte… mais quel délice ! Il se dépêche de le cacher pour revenir le manger plus tard. Seulement voilà, quand il revient il n’y a plus rien ! C’est le vieux palmier qui l’a caché, l’air de rien. Comme il ne veut pas le rendre, le singe va chercher le feu pour le brûler… mais le feu refuse de venir, le singe court donc chercher l’eau pour éteindre le feu… sauf que l’eau est toute aussi têtue ! Vous l’aurez compris ce n’est que le début d’un enchaînement qui attend le petit singe !

Le singe et l’épi de maïs est un très beau conte étiologique (on nous raconte ici comment a été découvert le maïs et pourquoi il est mangé autant par les hommes que les animaux) péruvien que nous raconte Nadia Gypteau en jouant avec la langue, les sons. Les illustrations signées Guillaume Plantevin ajoutent de l’humour au conte tout en étant vraiment esthétiques. Sorti ici aussi dans la collection à petit prix du Père Castor c’est un très bel album pour les enfants, une très jolie histoire qui va aussi les amuser.

Legendes de CorseUne bergère (nommée Corsa) qui découvrit une île merveilleuse grâce aux escapades d’un de ses taureaux, un homme qui se jouât de la mort pendant 150 ans, un simplet qui perdra la tête, comment les corses volèrent la recette du brocciu au Maggu (une sorte d’ogre) et neuf autres contes corses.

Dans la très jolie collection Contes et Légendes, Nathan sort un tome sur les Légendes de Corse. Ici on s’adresse plutôt aux bons lecteurs (ou aux parents qui souhaiteraient lire des histoires aux enfants), le livre étant présenté comme un roman. Cette collection est vraiment merveilleuse car elle nous permet de lire des contes du monde, souvent très beaux. Ici on va donc découvrir l’Île de Beauté à travers ses légendes. C’est passionnant, captivant, envoûtant. Francette Orsoni a une très belle plume, elle nous entraîne avec elle dans ses merveilleuses histoires.

Le souhait de Hu JieParce qu’elle souhaitait un enfant plus que tout, Hu Jie alla crier sur la montagne espérant que les dieux exauceraient son désir. Seulement ceux-ci, agacés, lui répondirent qu’ils ne lui offriraient ce cadeau que le jour où elle accomplirait des prodiges… Hu Jie était peinée car elle n’avait aucun don particulier…

Un très beau conte sur l’espoir et la persévérance mais aussi sur l’art, sur le fait qu’en chacun de nous se cache un artiste. Les illustrations à l’aquarelle de Yuanfen Xiao nous font voyager en Chine (accentué par le fait que le livre est bilingue et que les idéogrammes chinois ont toujours pour nous un côté mystérieux). Un conte qui nous rappelle qu’avec un peu de magie… tout arrive, et que cette magie est en nous.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres de Dedieu (Poisson Chat, Un mur sur une poule, j’ai adopté un crocodile, Dragons de poussière et Le maître des estampes), un livre de Geneviève Godbout (joseph Fipps) et un livre de Guillaume Plantevin (L’œil du pigeon).
D’autres contes du monde avec le tag contes du monde.

Turandot, princesse de Chine
de Dedieu
HongFei
21,90€, 220×380 mm, 72 pages, imprimé à Taïwan, 2013.
Les Elfes d’Islande, Contes populaires pour enfants
Texte d’Anna Kristín Ásbjörnsdóttir, illustré par Florence Helga Thibault
Éponymes Jeunesse
12€, 245×205 mm, 36 pages, imprimé en CEE, 2013.
Une petite fille… à croquer !
Texte de Christine Frasseto, illustré par Geneviève Godbout
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,40€, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Le singe et l’épi de maïs
Texte de Nadia Gypteau, illustré par Guillaume Plantevin
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,40€, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Légendes de Corse
Texte de Francette Orsoni, illustré par Benoît Springer
Nathan dans la collection Contes et Légendes
7,90€, 146×194 mm, 138 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Le souhait de Hu Jie
Texte de Jocelyne Marque, illustré par Yuanfen Xiao
Eponymes Jeunesse

12€, 217×305 mm, 36 pages, imprimé en CEE, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Le minotaure, l’Oncle Tom, Shéhérazade et les musiciens de Brême

Par 19 novembre 2012 Livres Jeunesse

Quatre très beaux albums et une boîte de fiches avec des histoires anciennes, des classiques intemporels.

Parce que son père avait gardé un taureau blanc qu’il devait offrir à Poséidon, Astérion naquit avec un visage difforme, effrayant, signe de la vengeance du dieu des mers. Cet enfant faisait peur à son père aussi décida-t-il de l’enfermer dans un grand labyrinthe dont personne ne pourrait sortir, une œuvre signée par Dédale.

On a tous plus ou moins en tête, je pense, l’histoire du Minotaure, mais personnellement je ne me souvenais que de quelques bribes (pour ne pas dire que je ne connaissais que le fait que le Minotaure avait une tête de taureau et qu’il vivait dans un labyrinthe construit par Dédale !). J’ai plongé avec un très grand plaisir dans cette vieille histoire absolument passionnante adaptée ici par Jean-Pierre Kerloc’h. Il faut dire que le livre est très beau, les illustrations de Jeremy Moncheaux sont absolument superbes et le grand format de l’album les met bien en valeur. Une histoire très ancienne qui captive toujours autant.

Tom était un esclave du bon Monsieur Shelby, un brave homme. Sauf que celui-ci dû le vendre au terrible Monsieur Haley pour payer une dette. La fin de vie du pauvre esclave n’allait pas être très rose…

Ici c’est le célèbre roman de Beecher Stowe, La case de l’oncle Tom qu’adapte Jean-Pierre Kerloc’h. Une histoire à la fois dure et tellement belle où certains hommes se révèleront plus bons que d’autre. On parle ici de cette époque où l’on pouvait acheter des hommes et les maltraiter impunément, on parle aussi du racisme primaire, de se battre pour ses idées, de la dignité humaine. On est presque, ici, dans le roman illustré, les dessins sont grands et nombreux mais le texte est assez long. C’est un album pour les bons lecteurs mais aussi pour donner le goût de la lecture à des enfants peu habitués aux romans sans images. Et il faut dire que les illustrations d’Aude Samama sont très belles.

Shéhérazade était une jeune femme courageuse. Alors que le sultan se mariait chaque jour avec une femme qu’il faisait tuer le matin suivant la noce, elle décida d’elle-même de l’épouser afin que cesse le massacre. Lors de sa nuit de noce elle raconta au roi une histoire dont forcément il voulut connaître la suite. Chaque nuit elle continuait pour avoir la vie sauve et que le roi ne tue plus personne. En plus de l’histoire de Shéhérazade, Les mille et une nuits dans la collection Contes et légendes chez Nathan nous propose huit magnifiques contes : Le prince changé en singe (une femme transforme un prince en singe pour lui éviter d’être mangé par des ogres), L’encombrant cadavre (un mort dont les gens vont se débarrasser tour à tour), L’astucieux petit chamelier (un homme devra affronter un horrible géant à deux têtes), Histoire d’une tarte au miel et à l’eau de rose (des jumeaux fâchés dont la descendance va se reconnaître grâce à une recette familiale), Le mari, la femme et le perroquet (un mari jaloux va faire surveiller sa femme par un oiseau sensé tout lui répéter), L’homme qui mit sa femme dans un bocal (un homme dont la femme est insupportable décide de s’en débarrasser), Le calife et l’âne (un djinn va donner une leçon à un calife idiot en intervertissant son apparence avec celle d’un âne) et Le coffre volant (un riche marchant va acquérir un coffre volant et avec va séduire une belle princesse).

Déjà le grand livre et ses illustrations pleine page est absolument magnifique, mais quel bonheur de découvrir ou redécouvrir sept des contes des mille et une nuit ! Ces contes aux accents d’orient sont fabuleux et traversent le temps tout en nous enchantant toujours. Ils sont réécrits ici par la géniale Gudule. C’est un très très beau livre.

Une version complétement différente des contes des mille et une nuits, c’est la boîte de fiches sortie dans la collection Comptines du soir. Cette collection chez Tana éditions propose des fiches avec de belles illustrations au dos desquelles se trouvent une histoire, les fiches sont rassemblées dans une boîte musicale métallique (petite boîte à musique avec remontoir). Alors ici beaucoup plus de contes mais aussi beaucoup plus résumés. C’est, pour moi, un peu trop court et donc frustrant, mais si vous cherchez des histoires très courtes vous allez adorer, d’autant que l’objet est beau et les enfants adorent ce côté boîte à musique.

Les musiciens de Brême est une histoire très connue, elle a traversé les époques et les pays, elle a été déformée au passage. Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde chez Syros nous propose d’en découvrir quatre versions.

La fuite d’un coq, un chien, un chat et un âne qui vont prendre possession de la maison d’une bande de voleurs ; un œuf, une grenouille, une bouse de vache et d’autres encore qui vont aider une femme à se débarrasser de la terrible mengudze en échange de crêpes ; un chat et un mouton qui vont faire peur à neuf loups et un mouton, un lévrier, un âne et un poulet qui vont être plus forts qu’une bande de lions. Quatre très belles histoires venues (dans l’ordre) d’Allemagne, de Chine, d’Ariège et du Maroc.

Le livre est magnifique, grâce à la beauté et à l’humour de ces histoires mais aussi grâce aux très belles illustrations de Rémi Saillard (on peut aussi saluer de travail d’édition car l’objet est lui-même très beau). On parle ici de l’union qui fait la force, de faibles qui vont battre des plus forts qu’eux grâce à leur malice. Les textes sont très bien écrits et on les lit à voix haute avec beaucoup de plaisir, les enfants eux-mêmes adorent les écouter. Une vraie réussite !

Quelques pas de plus…
Retrouvez nos autres chroniques de livres…
… écrits par Jean-Pierre Kerloc’h : Peter Pan et Wendy
… écrits par Gudule : 40 histoires pour les tout-petits, Fées et princesses, L’amour en chaussettes et Contes et Légendes de l’amour. Nous avons également réalisé une interview de Gudule.
… écrits par Fabienne Morel : L’ogresse poilue.
… illustrés par Rémi Saillard : Au chat et à la souris, Dans ma rue et Ami ou ennemi ?

Le Minotaure et le labyrinthe
de Jean-Pierre Kerloc’h, illustré par Jérémy Moncheaux
P’tit Glénat dans la collection Les histoires phares
14,50€, 257×300 mm, 48 pages, imprimé en France
La case de l’Oncle Tom
de Jean-Pierre Kerloc’h (d’après Harriet Beecher Stowe), illustré par Aude Samama
P’tit Glénat dans la collection Les histoires phares
14,50€, 257×300 mm, 42 pages, imprimé en France
Les mille et une nuits
de Gudule, illustré par François Roca
Nathan dans la collection Contes et légendes
16,90€, 249×320 mm, 60 pages, imprimé en Espagne
Petits contes des 1001 nuits
de Claire Lemoine, illustré par Sandrine Bonini
Tana éditions dans la collection Ma petite boite à musique
13,10€, 101x125x58 mm, 45 fiches, imprimé et fabriqué en Chine
Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde   
de Fabienne Morel et Gilles Bizouerne, illustré par Rémi Saillard
Syros dans la collection Le tour du monde d’un conte des petits
15€, 214×330 mm, 60 pages, imprimé en France

A part ça ?

Le photographe Richard Unglik  pastiche les grandes œuvres de l’Histoire avec des Playmobil. Il expose en ce moment à l’hôtel Glasgow Monceau à Paris. Des photos du vernissage ici.

Gabriel

You Might Also Like

Jumeaux et Génie !

Par 24 juillet 2012 Livres Jeunesse

« J’aime trop, on dirait que c’est vrai, et pas c’est pas comme les histoires habituelles »  Voilà l’avis de J., 11 ans, ma chère petite sœur à propos de La Lampe des Jumeaux, un roman de Bénédicte Carboneill. Quand elle dit « on dirait que c’est vrai », je pense qu’elle veut parler du style d’écriture et de la vitesse de l’intrigue. En effet, c’est vivant, plein de dialogues, et ça se lit très facilement ! Mais à part ça, au contraire, c’est une sacrée aventure, plutôt hors du commun. Sophie et Luigi sont de faux jumeaux. Ils ont 10 ans et au cours d’une balade dans le désert avec leurs parents, ils découvrent une lampe magique de laquelle s’échappe un génie, Abdelmoudjib (n’écorchez pas son nom, il déteste ça). Il aimerait être délivré pour toujours, et les enfants décident de l’aider en tentant de percer le secret de la lampe… Mais même dans le désert, ils ne sont pas seuls. D’autres convoitent cet objet puissant et sont bien décidés à ne pas les laisser s’en tirer aussi facilement ! Ils vont devoir redoubler de ruse et de complicité, faire les bons choix, et rester sur leurs gardes pour espérer remplir leur mission. Vous voyez donc que cette histoire n’a rien de banal ! Une mission secrète, de la magie, de l’aventure, des ennemis, des courses-poursuites, des rencontres, de l’exotisme… Un roman pour grands enfants ou jeunes ados qui veulent s’évader et rêver, sans s’ennuyer pour autant ! Le premier tome de la collection Les Jumeaux des éditions Limonade, qui promet donc de sacrées aventures à ce duo ! Une parfaite transition entre le roman illustré des plus jeunes, et le gros roman sans images des ados, idéal pour les 9-10 ans.
En plus, les illustrations pétillantes d’Ariane Delrieu s’immiscent au cœur des pages, pour dynamiser encore un peu le tout, et offrir des moments de pause au jeune lecteur !

La lampe des jumeaux
de Bénédicte  Carboneill illustré par Ariane Delrieu
Limonade dans la collection Les Jumeaux.
7,20 €, 225×145 mm, 103 pages, lieu d’impression non indiqué.

A part ça ?

Je vous ai déjà parlé du site d’information pour les 7-13 ans, 1jour1actu.com. Figurez-vous que pendant l’été on y trouve tout un tas de jeux en ligne ! Il y en a pour tous les goûts !

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange