La mare aux mots
Parcourir le tag

Lito

Des petits héros pour nos petits héros à nous

Par 23 février 2014 Livres Jeunesse

Je vous propose, aujourd’hui, une sélection d’ouvrages pour les plus jeunes.

On commence par de toutes nouvelles séries et tout d’abord… Les pops !

Les pops rien qu'à moiSourili a un trésor, attention c’est SON trésor, pas question de le partager avec ses amis. Ronlapin est triste, lui n’en a pas… Heureusement, Zazèbre va lui montrer qu’on peut tous avoir des trésors, que les trésors sont partout, il suffit de regarder autour de soi.

Une très jolie histoire pour se rappeler que la valeur des choses est celle qu’on leur donne. Un caillou, un marron, une feuille, tout peut devenir un trésor. Et que jouer à plusieurs, c’est bien plus amusant que de jouer seul !

Les pops pourquoi tu boudesQue c’est calme ce matin ! Ronlapin aimerait bien que ses copains se réveillent et viennent jouer avec lui. Il tente de les chatouiller un peu, mais visiblement ça ne plaît pas à Sourili qui part vite se cacher. Où est-elle ? Il faut chercher ! Ah non ce n’est pas le jeu que Ronlapin avait prévu et le voilà qui boude…

Vous l’aurez compris, ici on va parler d’une situation que l’on connaît bien avec les enfants… l’enfant boudeur ! Et contre les boudeurs, qu’est-ce qui est efficace ? Si vous ne savez pas, la solution est dans le livre !

Les pops c'est qui le plus grand ?« Coucou, les riquiquis ! » lance tout à coup Griboulion à ses copains. Riquiquis ? Les voilà surpris ! C’est qu’il pense être devenu le plus grand. Pourtant si Sourilili grimpe sur la balançoire elle le dépasse, si Ronlapin déplie ses oreilles il lui arrive au-dessus. Tous rigolent bien, pas Gribouilion qui est devenu si grand qu’il est maintenant très sérieux. Vraiment ?

Ici, c’est le fait de vouloir vite devenir grand et sortir de l’enfance dont on parle. Souvent, les enfants aimeraient d’un coup être grands, mais finalement il y a quelques avantages à être encore petit…

Les pops trop tôt pour le dodo !La journée est finie, il faut aller se coucher. Tout le monde tombe de sommeil… Ah non, pas tout le monde ! Zazèbre ne veut pas dormir, elle sort même de la maison en prétextant un rendez-vous avec la lune ! Les copains la suivent, mais les bruits de la nuit ce n’est pas très rassurant ! Et si l’on faisait une fête pour avoir moins peur ?

Dans cette quatrième et dernière aventure des Pops, on parle des enfants qui refusent d’aller se coucher… alors qu’ils sont crevés ! Zazèbre ne veut pas aller au lit, mais elle sera la première à s’endormir. On parle aussi d’affronter sa peur de la nuit.

Quatre tomes donc pour cette nouvelle série, Les pops, signée Juliette Valery et Tristan Mory (tous deux déjà auteurs du génial Patabulle). Les Pops portent bien leur nom, ça pétille, c’est coloré, c’est plein d’énergie. Tout en étant plein de tendresse, très poétique. Les livres ont des pages plastifiées, pratiques pour les petites mains. Des nouveaux héros qu’on adore déjà !

On passe à une autre série, Les livranimo sortis chez Lito.

Un pot juste pour moiPas facile de jouer quand on a une couche, il faut souvent la changer… Titourse a décidé, il faut que ça change ! Mais pour ça, il faut un pot… Où en trouver un ? Chez le castor il est au milieu de l’eau, chez la marmotte il est minuscule, chez le marcassin il y a trop d’enfants c’est toujours occupé… il doit bien y avoir une solution !

Le thème de ce livre est facile à trouver… Le pot ! Ah ce fameux pot… Ici, c’est une histoire très originale que nous raconte Muriel Zürcher (ce n’est pas une énième histoire de « non ce n’est pas fait pour mettre sur la tête »). On est quand même plus à l’aise pour jouer sans couche, non ?

Je veux prendre un bain !Se baigner dans la rivière glacée ? Pour Petite Cane, c’est hors de question ! Alors que faire quand tout le monde est trop occupé pour l’accompagner dans une petite mare bien chaude ? Un peu d’astuce, quelques amis et l’on trouve bien vite une solution.

C’est d’entraide et d’ingéniosité dont nous parle cette petite histoire de bain. Alors bien sûr on parle aussi du bonheur de patauger dans l’eau, mais si Petite Cane n’était pas aussi maline et si elle n’avait pas quelques amis prêts à l’aider, elle ne pourrait pas se baigner dans une eau bien chaude !

Qui veut un doudouUn lion c’est courageux, ça n’a pas besoin de doudou ! Tu parles… bien sûr que si, on en a besoin, surtout qu’un doudou, ça sert à tout plein de choses, pas juste à nous rassurer. Tilion est bien content d’avoir le sien ! Par contre, Papa lion a l’air bien grognon… Qu’est-ce qui le gène tant dans ce doudou ?

Ah le doudou… On sait à quel point la plupart des enfants y tiennent… Dans cet album-là, on verra qu’il n’y a pas que les enfants qui en ont besoin… Et si les parents, eux aussi, avaient parfois besoin d’un peu de réconfort ? Vive les doudous !

Je suis le roi du non !À toutes les questions, Souriceau n’a qu’une seule et même réponse : NON ! Aujourd’hui, c’est son anniversaire, ça tombe mal ! Souriceau refuse de ranger ses affaires, d’aider papa à faire le gâteau, d’aider maman à décorer la maison… Seulement quand les invités arrivent…

Ah le « non »… Que de bons moments passés pour nous parents avec un simple mot de trois lettres… Heureusement, certaines situations font que le « oui » revient, mais vite, car les invités attendent à la porte !

Beaucoup d’humour et de tendresse, là encore, dans cette série signée Muriel Zürcher, auteur qu’on aime beaucoup à La mare aux mots. Des petits albums souples aux illustrations colorées.

Encore une série, ce coup-ci le héros est un petit fantôme !

Manolo un boudeur de petit fantôme Ce matin, rien ne va ! Manolo ne veut pas se lever et quand enfin il sort du lit on ne peut pas dire qu’il soit de bonne humeur… Pendant le petit déjeuner, il continue de bouder. Sur le chemin de l’école, c’est la même chose ! Aujourd’hui, Manolo boude ! Espérons que Papa connaisse un secret qui empêche les enfants de bouder…

On retrouve donc les enfants boudeurs avec des situations qu’on connaît bien (en tout cas moi je les connais bien…) ! On peut dire que Manolo a de la chance, son papa est patient et sait le remettre de bonne humeur.

Manolo un cochon de petit fantomeOh la la, mais dans quel état rentre Manolo ! Le drap du petit fantôme n’a plus rien de blanc… on peut retrouver tout ce qu’il a fait toute la journée : du marron sous le menton c’est du chocolat, du vert sur les genoux c’est qu’il a roulé dans l’herbe… C’est sûr Maman ne va pas être contente… Et si ce petit coquin de Manolo trouvait une solution ?

Là encore, certains parents reconnaîtront cette situation où nos enfants rentrent dans un tel état qu’on se demande ce qu’ils ont bien pu faire de leur journée ! Il y en a de toutes les couleurs.

Même si je regrette un peu le « l’heure des mamans » (d’autant plus que c’est son papa qui vient chercher Manolo) et le « Maman ne va pas être contente » (papa, lui, s’en fout certainement), voilà une très bonne nouvelle série ! Quelle bonne idée d’avoir pris comme héros un petit fantôme, c’est original ! Beaucoup d’humour dans l’écriture de Sandrine Beau et dans les illustrations de Coralie Saudo. Et les livres sont beaux avec leur couverture épaisse et leur beau papier !

De nouvelles aventures pour des héros que l’on connaît déjà.

Tomi fait des crepesAujourd’hui, Tomi fait des crêpes ! Des œufs, du lait, de la farine… il a tout ce qu’il faut ! On sort la poêle (oui, Tomi n’a pas de billig !), on fait sauter, mais attention Tomi ! Faut bien qu’elle retombe dans la poêle cette crêpe et non pas sur la tête de Pingouin ! Quand on a fini, on partage avec les amis, on va se régaler !

Tomi c’est un petit ours qui nous vient de Suède. Ses aventures sont pleines de charme, drôles et délicates. Les illustrations épurées et colorées sont parfaitement adaptées aux plus petits. Typiquement le genre de héros que l’on aime. Dans Tomi fait des crêpes on parle donc de partage, de gourmandise. La plupart des enfants adorent quand on fait des crêpes, ils risquent forcément d’aimer cette petite histoire !
De nombreuses autres aventures de Tomi existent, retrouvez-les là : http://www.editions-hatier.fr/collection/tomi.
Le même vu par Les Mercredis de Julie et Butiner de livres en livres.

Oops et Ohlala prennent leur bainOops et Ohlala s’amusent bien dans leur bain, ils chantent, font nager des canards, jouent au sous-marin, se font de la barbe et des cheveux en mousse… mais attention quand même à ne pas trop éclabousser !

Ah le bonheur du bain… Deux héros qu’on aime décidément beaucoup. Des pages plastifiées, des dessins pleins d’humour et très colorés et toujours des histoires simples, mais efficaces.
Déjà 18 titres disponibles dans cette collection où les enfants retrouveront des moments de leur quotidien, retrouvez la liste ici : http://www.talentshauts.fr/?p=catalogue8-32.

On termine avec trois ouvrages qui ne présentent pas des héros récurent, mais toujours à destination des plus jeunes.

 Tac-tac le hibouJe vous présente Tac-Tac le hibou. Il n’a pas toujours eu cette tête-là, c’est à cause de sa témérité qu’il a deux petites oreilles qui pointent comme ça. Vous ne me croyez pas ? Et bien lisez Tac-Tac le hibou, vous saurez tout !

Ici, ce n’est pas un héros récurent, mais une collection qui chaque fois nous explique (de façon saugrenue) une des caractéristiques d’un animal (par exemple pourquoi les moustiques ont une épine de rose sur le bout du nez). C’est là encore des illustrations épurées, mais super efficaces, comme les enfants aiment. Faut dire que cette série est signée Édouard Manceau ! Une petite collection, un brin déjantée, qu’on aime décidément beaucoup.

Histoire qui fait peurUne histoire qui fait peur, ça vous dit ? Il faut un ciel de nuit, deux grandes étoiles, trois grandes chauves-souris… et bien d’autres choses encore ! Mais croyez-moi, vous allez avoir peuuuuur ! Quoique…

Voilà une histoire avec énumération originale et pleine d’humour ! Marjorie Béal prouve ici qu’elle peut  écrire avec autant de talent qu’elle illustre (elle est surtout connue pour ses illustrations, L’histoire qui fait peur ! n’est que le second livre dont elle signe le texte). La chute est très drôle, très bien trouvée. Un livre aussi esthétique qu’amusant, une vraie réussite !
Le même vu par Les lectures de Liyah.

On termine avec des couleurs ?

Une touche de....Une page trop blanche sur laquelle on rajoute un peu de bleu, puis un peu de rouge… tient, en se mélangeant ils font du violet ! Et si l’on mélange du bleu et du jaune alors ?

Très originale, ici aussi, cette petite histoire de couleur. Cette page sur laquelle on rajoute des gros traits de peinture et l’on voit le résultat des mélanges. Bien entendu, le fond est vu et revu (le nom des couleurs, la couleur obtenue par le mélange de deux autres), mais la forme est complètement originale. Laurie Cohen et Marjorie Béal ont eu vraiment une très bonne idée. Un très joli livre sorti chez Points de suspension.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Juliette Vallery (Patabulle et les bottes rouges, Au chat et à la souris, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre), Tristan Mory (Patabulle et les bottes rouges, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre), Muriel Zürcher (Cro-magnonLe tourneur de page, T.3 Au-delà des temps, Le gang des gigoteurs, Le voleur de lunettes, Papa Yaga, Krok Mais, Le tourneur de page, tome 2 : Vers l’inconnu, Le tourneur de page – T1 : Passage en outre-monde et La perle volée), Sigrid Martinez (Annick la bernique et la mer salée), Sandrine Beau (Fées d’hiver, Je suis une lionne, L’Ogre qui n’avait peur de rien, La girafe en maillot de bainRouge Bitume, Ma maman est comme ça, Mon papa est comme ci, On n’a rien vu venir, Roulette Russe Tome 1 Noël en Juillet, Des crêpes à l’eau, L’hippopotin, L’été où mon grand-père est devenu jaunophile, L’étrangleur du 15 Août, et Quand on sera grands), Coralie Saudo (Un pour tous, tous poussin !Et si je mangeais ma soupe ?, Au pied de ma lettre, Habille-toi, Zaza !, Ma classe de A à Z, Le petit pot de Zaza, Jour de grève chez les marmottes, Tout seul !, Tous ensemble !, S’échapper d’une île et 101 moutons au chômage), Mellow (Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes), Amélie Graux (Comptines des papas, 9 mois pour attendre un petit frère ou une petite sœur et Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes), Édouard Manceau (Chponk le moustique), Marjorie Béal (À la campagne, Et toute la ville s’éveille, Mes deux papas, Si petit, Si grand, Ma maison du bout du monde et La fabrique extraordinaire) et Laurie Cohen (Mon ami imaginaire, À la campagne, Ma maison du bout du monde, Si petit, Si grand, Et toute la ville s’éveille, Est-ce que vous m’aimerez encore…?, Dans le ventre de maman et Ma voisine est une sorcière). Retrouvez nos interviews de Juliette Vallery, Muriel Zürcher, Sandrine Beau, Coralie Saudo, et Marjorie Béal.

Rien qu’à moi
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Pourquoi tu boudes ?
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
C’est qui le plus grand ?
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Trop tôt pour le dodo !
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Un pot juste pour moi !
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Je veux prendre un bain !
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Qui veut un doudou ?
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Je suis le roi du non !
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Manolo, un boudeur de petit fantôme
Texte de Sandrine Beau, illustré par Coralie Saudo
Les 400 coups dans la collection Manolo
8 €, 224×224 mm, 32 pages, imprimé au Canada, 2014
Manolo, un cochon de petit fantôme
Texte de Sandrine Beau, illustré par Coralie Saudo
Les 400 coups dans la collection Manolo
8 €, 224×224 mm, 32 pages, imprimé au Canada, 2014
Tomi fait des crêpes
Texte de Eva Pils et Agneta Norelid (traduit par Yann Walcker), illustré par Kenneth Andersson
Hatier Jeunesse dans la collection Tomi
4,95 €, 150×167 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Oops et Ohlala prennent un bain
Texte de Mellow, illustré par Amélie Graux
Talents Hauts dans la collection Oops & Ohlala
5,80 €, 157×157 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2013.
Tac-tac le hibou
d’Édouard Manceau
Frimousse dans la collection La p’tite étincelle
6,60 €, 135×135 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
L’histoire qui fait peur !
Texte de Marjorie Béal
Des ronds dans l’O
10 €, 166×169 mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Une touche de…
Texte de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Points de suspension
8 €, 140×160 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.

À part ça ?

Ces comptines que vous n’oserez plus chanter à vos enfants

Gabriel

You Might Also Like

Occuper, une nouvelle fois, les enfants en vacances

Par 14 février 2014 Jeux, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Et oui, c’est un peu notre marronnier à nous, avant chaque vacances on vous propose une sélection de jeux, livres jeux, loisirs créatifs… pour occuper les enfants en vacances. Aujourd’hui, ça sera une chronique assez variée où, j’espère, chacun trouvera son compte !

FUNPADEt l’on commence par quelque chose qui va en étonner certains… Oui, je sais, vous m’avez entendu dire (ou plutôt lu pour la plupart d’entre vous) que le numérique ce n’est pas mon truc, qu’un livre « papier » c’est quand même mieux qu’un livre numérique, que je préférais offrir des jouets en bois à mes enfants que des jeux électroniques et que les tablettes ce n’était pas pour moi… mais lors d’une présentation au salon KidExpo j’avoue avoir carrément craqué sur les Funpad. J’avais comme image des tablettes pour enfants, ce genre de jouets électroniques où il faut acheter des cartouches (généralement très chères, souvent complètement idiotes et presque toujours avec des héros de franchise). Ici, ce n’est pas du tout ça. C’est vraiment une tablette (tactile) pour enfants de 3 à 9 ans. Donc je l’ai surtout testée avec un enfant de bientôt 6 ans, ma fille (qui a été on ne peut plus ravie de servir de cobaye). Au programme : des applications d’apprentissage, Funpaddes jeux, des livres électroniques, un appareil photo… Commençons par le début, on crée le profil de l’enfant (le parent choisira ce à quoi il a accès). Ensuite, l’enfant entre dans ses applications. Sur l’icône Apprentissage, il va trouver des applications pour tracer des lettres ou des chiffres, replacer des objets sur leur silhouette, jouer à des instruments de musique, dessiner, apprendre l’heure, retrouver ce que mange tel animal, relier des points, faire travailler sa mémoire… (au total 75 applications tactiles et 25 applications où il faut utiliser les boutons). Dans Jeux il va trouver 40 jeux tactiles et 30 jeux avec le clavier. Ce sont ici des jeux de plateformes, des jeux type tétris, des puzzles… Dans Livres électroniques on trouve dix histoires classiques (Blanche Neige, La petite sirène…). FunpadDans Appareil photo et dans Caméra vidéo en plus de faire des photos et de filmer on va pouvoir ajouter des effets à ses œuvres, mais aussi jouer avec elles (par exemple en faisant des puzzles). On peut aussi ajouter des musiques dans la tablette (que l’enfant va retrouver dans Musique) et même des vidéos (super pratique pour les trajets). On trouve donc ici 200 applications fournies, soyons francs (et donc commençons par ce qui fâche) la plupart sont gadgets voire incompréhensibles. Sur les 200, je pense que vous n’en trouverez que quelques dizaines d’intéressantes (mais ces applications sont fournies avec la tablette et donc gratuites). Mais l’intérêt ici c’est que l’on peut télécharger des applications (sur l’App Store d’Amazon) et là vous pouvez trouver des applications très sympa à petits prix (voire gratuites) et même des applications géniales (un peu plus chères en général, tout se paye ma bonne dame). On peut aussi permettre à l’enfant d’aller sur internet (sites ou Skype, Twitter, Facebook…) et le parent choisit le temps accordé. On peut aussi, évidemment, choisir que l’enfant n’y ait pas accès. Autre truc vraiment positif, le parent peut se créer un compte… et là c’est open-bar ! Ici, on peut bien entendu retrouver tout ce qui a été cité précédemment, mais aussi une interface android qui vous permettra de faire beaucoup plus de choses (et là encore, on peut ajouter des applications). Chez nous c’est très vite devenu un très bon trucVolet FUNPAD.png : pour occuper un peu notre fille en lui donnant des applications sympa avec lesquelles jouer, pour écouter de la musique ou regarder des vidéos pour les longs voyages en train et, il faut l’avouer, on la lui pique parfois pour faire des jeux devant une émission pas forcément captivante à la télé ou relire un billet de blog une fois couché… Que vous dire d’autre… qu’elle est renforcée autour pour amortir les chocs (mais on n’a pas testé de la faire tomber pour voir le résultat…), que ça se charge électriquement (et tient ensuite plusieurs heures), que bien entendu on peut y mettre un casque (ouf !), la relier à l’ordinateur par USB (pour y glisser des films ou des musiques)… bref, voilà bien de quoi occuper les enfants en vacances ou dans les transports… avec modération, évidemment !
Beaucoup plus de détails (y compris techniques) sur le site du constructeur.

Vocabulon junior pocheOn reste dans les transports (on arrive à la gare dans 30 minutes, pas la peine de se lever déjà) et voilà un petit jeu bien pratique ! Vous connaissez peut-être le Vocabulon, voici le Vocabulon poche junior ! Une toute petite boîte de cartes qui va nous permettre de jouer (partout) avec les mots. Le principe est simple, il faut chaque fois trouver un mot grâce à des indices. Par exemple, un mot commençant par F de dix lettres, c’est un verbe qui signifie aller souvent dans un lieu et qui est de la même famille que fréquentation… (je suis sûr que vous avez trouvé). Il y a deux niveaux de jeux (CE1-CE2 et CM1-CM2), mais les adultes peuvent même s’en mêler (en ne donnant pas tous les indices par exemple). Bref, j’adore ce jeu qui enrichit le vocabulaire et pour le coup on peut vraiment l’emporter partout et y jouer même si l’on n’a pas de table !

La danse des oeufsPour le jeu suivant, ça va être plus difficile de jouer dans le train. Avec La danse des œufs, il va falloir bouger ! Ici, on va mettre notre rapidité et notre adresse à l’épreuve. Deux dés, un œuf et des cartes. Et pour savoir qui commence la partie, il faut faire un concours de saut… ça vous donne déjà une idée du jeu ! Suivant les résultats des jets de dés, on doit soit se coincer une carte quelque part (sous le menton, derrière une oreille, entre les genoux…), être le plus rapide à attraper l’œuf posé sur la table, essayer d’attraper l’œuf qui a été jeté en l’air, voler une carte à un camarade et même courir et tout ça bien entendu sans faire tomber ses cartes (pas facile de courir avec une carte coincée entre les genoux) ! Les règles ne sont pas toujours évidentes (voire parfois plutôt floues, on doit jeter deux dés… mais à aucun moment on ne nous dit quoi faire du deuxième !), mais c’est typiquement le genre de jeux où l’on peut jouer à sa façon, c’est un jeu plutôt sympathique pour les anniversaires, par exemple.
Certainement mieux expliqué ici.

Bloc jeuxLes blocs de jeux c’est pratique aussi pour les vacances et les transports, facilement transportables on y trouve de nombreuses activités. Dans celui-ci spécial mer, sorti chez Lito, on va trouver, par exemple, des points à relier, des intrus à chercher, des jeux des sept différences, des dessins à reproduire, des labyrinthes, des jeux de lettres… Bref, les enfants vont pouvoir s’occuper plusieurs heures avec ce petit bloc aux graphismes modernes. Le genre de carnet qu’on adore pour son côté pratique (il tient presque dans la poche) et parce qu’il occupe longtemps les enfants. Celui-ci est à partir de 5 ans, mais vous en trouverez plusieurs dans la même collection pour différents âges.

Mon imagier MontessoriVous le savez peut-être « Montessori » est devenu un mot magique (rien qu’ici, vous n’imaginez pas le nombre de gens qui arrivent sur le blog en tapant Montessori sur google). Ainsi on voit beaucoup d’ouvrages, de coffrets… sortir avec le « label » Montessori. Un mot magique qui attire donc. Il y a du bon, il y a du mauvais, Mon imagier Montessori sorti chez Nathan est plutôt dans la première catégorie (Nathan sort depuis quelque temps de nombreux ouvrages « Montessori » et qui sont généralement réussis). Que trouve-ton dans ce coffret ? Des cartes avec des mots, des cartes avec des dessins et des cartes où il y a les deux. L’utilité de ces cartes (appelées cartes classifiées ou cartes de nomenclatures) est d’apprendre du vocabulaire aux enfants (ici sur le thème des fruits, des fleurs, des oiseaux, des insectes et des animaux de la forêt) et de préparer à l’écriture et à la lecture. Ces cartes ont de nombreuses utilités (ceux qui connaissent la pédagogie Montessori connaissent le principe), on peut par exemple associer les cartes, associer les mots avec les cartes, faire des paires… Un petit livret est là pour vous aider, il donne des idées d’activités à faire avec les cartes. Seul petit bémol, généralement pour les cartes de nomenclature on utilise plutôt des photos et là les dessins sont même un peu austères… mais passé ce petit détail c’est encore un très bon coffret qui vient compléter la collection des « articles Montessori » sortis chez Nathan.

J'habille mes petits lapinsFini les jeux, on passe aux loisirs créatifs ! Et l’on commence par J’habille mes petits lapins (on trouve aussi la version chats) chez Lito. Ce sont ici des personnages en carton découpés avec de petits socles. On pose donc nos lapins et leurs paniers puis on les décore grâce aux autocollants (repositionnables) fournis. Cinq personnages, deux décors et quatre pages d’autocollants (habits, objets…) signés Julie Camel. Les illustrations sont vraiment très belles et ça fait ensuite de très jolis objets de déco. C’est pratique même pour les petites mains, on aime beaucoup !

Jeux et activités Les lettresSortis chez Rue des enfants, Jeux et activités Les nombres et Jeux et activités Les lettres, tous deux signés Àngels Navarro et Laura Prim, sont deux magnifiques cahiers d’activités. Papier épais, graphiquement très réussi, belles illustrations… on n’a presque pas envie d’écrire dessus ! Ici donc, comme leurs noms l’indiquent, on va jouer avec les lettres et les chiffres. Dans l’album sur les lettres, on va coller des autocollants, relier des dessins avec leur nom écrit, reconnaître des lettres et des mots, entourer d’une Jeux et activités les nombrescouleur des objets commençant par telle lettre… Même genre d’exercices dans celui sur les chiffres, on retrouve les autocollants et l’on va classer du plus petit au plus grand, faire des paires, des additions, retrouver des chiffres qui sont entre deux autres, couper des suites de chiffres pour avoir des groupes avec la même somme totale… bref là encore c’est varié, les jeux sont vraiment bien faits, intelligents, originaux, et comme je le disais plus haut, très esthétique. Bref, on adore !
Des extraits ici pour Les lettres et pour les nombres.

Le grand livre magiqueVous aimez la magie ? Voici Le grand livre magique de Loïc Robaeys. Une poule blanche sur fond rouge ? Si on la colorie en rouge, elle disparaît ! Si l’on ajoute des ailes à un éléphant, le voici qui s’envole ! Un chat en équilibre ? Dessinons-lui des choses sur la tête ça sera encore plus impressionnant ! Dans ce grand cahier, les activités sont diverses. Si elles sont généralement très classiques (dessiner, relier des points, colorier les cases suivant des numéros…), c’est le traitement qui est ici très original et surtout très graphique ! C’est là encore un très bel album, du genre de ceux que l’on garde. Il fait la part belle à la création et à l’imagination. Vraiment le genre de cahier de loisirs créatifs inventif comme on aime.
Des extraits en ligne.

Tours de magie de TotoD’ailleurs à propos de magie… et si l’on profitait de ces vacances pour apprendre quelques tours ? Grâce à Toto on va savoir faire rentrer un œuf dans une bouteille, faire qu’une pièce traverse une table, retourner un verre d’eau qui ne se vide pas, utiliser ses pouvoirs pour repousser du poivre… bref les copains ne vont pas en revenir, c’est sûr ! Classés en deux catégories (Tours faciles et Tours un peu moins faciles), on trouve ici plus de quarante tours… d’ici qu’ils les apprennent tous, on a quelques heures de répit devant nous ! Et vraiment, je l’ai vu autour de moi, la plupart des enfants adorent faire des tours de magie et même si parfois on voit le truc à trois kilomètres, on joue le jeu et les enfants sont ravis. Un livre plein d’humour pour impressionner les copains.

Bricol Et RecupOn a joué, on a dessiné, on a fait des tours de magie… et si maintenant on bricolait ? Allez on prend des bidons de lessive, des bouchons en liège, des pots de yaourt, des bouteilles de lait… et l’on va fabriquer des tas d’animaux ! Alors bien sûr on aime le côté récup, on apprend ainsi aux enfants à réutiliser des choses qu’on allait jeter en en faisant autre chose, mais on leur apprend aussi à être créatifs ! Car ici, même si des modèles sont proposés, ce genre de livre est parfois un pied à l’étrier, ensuite on va créer sans modèle. Ce qui est un peu original dans cet ouvrage, c’est que les enfants et les parents vont créer ensemble. En effet parfois il faudra utiliser la perceuse ou le pistolet à colle, par exemple. Autant parfois, il faut être franc, on a envie que les enfants s’occupent seuls, autant on aime aussi de temps en temps faire des activités en famille. Ici, on va trouver des tas d’idées. Les étapes sont toujours bien expliquées, bref on va adorer récupérer nos déchets pour leur donner une seconde vie.

On termine avec deux ouvrages pour les plus petits…. Si l’on profitait de ces vacances pour faire des activités d’éveil et même du Pilate !

100 activités d'éveil papa bébéOn commence donc avec les tout-petits et un ouvrage qui propose 100 activités d’éveil papa-bébé. Bon bien entendu, vous vous en doutez, j’ai horreur de ce genre de titre… D’autres ouvrages du même type étaient d’ailleurs sorti chez le même éditeur (365 activités avec mon tout-petit 1001 activités avec mon enfant, 100 activités d’éveil Montessori…) et donc on suppose que les autres n’étaient que pour les mères… personnellement, je les avais trouvés très bien fait et je n’avais pas eu besoin de vérifier de quel sexe j’étais pour les utiliser… Bref ! Ici encore, ce n’est pas ce que vous avez dans la culotte qui va faire que vous apprécierez (ou pas) de chanter avec votre enfant Coco le petit singe, signer, masser le visage de votre bébé ou vous promener dans la nature ! Peut importe votre sexe vous trouverez ici des tas de très bonnes idées d’éveil, j’adore cette collection, car à chaque fois les ouvrages sont riches, on peut y piocher vraiment plein de choses, ça ne se lit pas forcément d’une traite (d’ailleurs il ne vaut mieux pas, c’est assez fouillis et les enchainements ne sont pas très cohérents), on vient grappiller des idées, on le feuillette et l’on tente des choses. Bref, voilà un ouvrage vraiment très bien fait où l’on va retrouver des chansons, des activités motrices, des jeux et plein d’autres choses encore… pour les papas… et pour les mamans.

Le pilates pour les petitsAprès Le yoga pour les petits, voilà dans la même collection Le Pilates pour les petits. Ici, on va aider l’enfant à prendre conscience de son corps en bougeant de manière ludique (comme le dit l’introduction). Douze exercices dans lesquels l’enfant va se rouler en boule tel un hérisson, faire le cygne en s’appuyant sur ses coudes (oui je sais un cygne n’a pas de coudes) ou encore en se mettant sur le dos, les pieds collés et en hauteur imaginer qu’il est une grenouille ! Les exercices sont simples et bien faits. C’est Elsa Fouquier qui illustre et donc en plus l’album est joli ! Que demander de plus ?
Des extraits des illustrations sur le blog d’Elsa Fouquier.

Quelques pas de plus…
D’autres jeux par exemple ici et d’autres loisirs créatifs par exemple .

Funpad
Vidéo Jet
Prix : Autour de 100€
Age d’après l’éditeur : 3-9ans
Fabriqué en Chine.
Vocabulon Junior Poche
Megableu
Prix : Autour de 8€
Age d’après l’éditeur : 7 ans
Nombre de joueurs : à partir de 2 jours
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué.
Lieu de fabrication non indiqué.
La danse des oeufs (cartes)
de Roberto Fraga, illustré par Martina Leykamm
Haba
Prix : Autour de 8 €
Age d’après l’éditeur : 6-99 ans
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : env. 10 minutes
Fabriqué en Europe.
Bloc Jeux La mer
de Crystal
Lito dans la collection Bloc Jeux
4 €, 140×197 mm, 64 pages, imprimé en UE, 2014.
Mon imagier Montessori
Texte d’Ève Herrmann, illustré par Emmanuelle Tchoukriel
Nathan
20,90 €, 215×185 mm, 150 cartes, imprimé en Chine, 2014.
J’habille mes petits lapins
de Julie Camel
Lito dans la collection J’habille mes petits…
6,90€, 160×170 mm, imprimé en Chine, 2014.
Jeux et activités Les lettres
d’Àngels Navarro et Laura Prim
Rue des enfants dans la collection Jeux et activités
7,95 €, 216×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Jeux et activités Les nombres
d’Àngels Navarro et Laura Prim
Rue des enfants dans la collection Jeux et activités
7,95 €, 216×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le grand livre magique
de Loïc Robaeys
Actes sud Junior
10,90 €, 251×321 mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Tours de magie de Toto
Tours de Céline Potard, illustrés par Yann Autret
Lito
8,50 €, 140×206 mm, 96 pages, imprimé en UE, 2014.
Bricoles & Récup Animaux
Texte de Fabien Jonckheere, illustré par Thomas Tessier
Eyrolles
15,90 €, 210×315 mm, 85 pages, imprimé en Espagne, 2013.
100 activités d’éveil papa-bébé
Texte de Flavie Augereau, illustré par Emiri Hayashi et Christophe Pernoud
Nathan
11,90 €, 150×200 mm, 211 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Le pilates pour les petits
Texte de Rida Ouerghi, illustré par Elsa Fouquier
Gallimard Jeunesse
9,90 €, 200×200 mm, 22 pages, imprimé en Espagne, 2013.

À part ça ?

On continue de beaucoup parler de la polémique actuelle sur les livres pour enfants par exemple grâce à une interview de l’éditrice de Sarbacane dans Télérama et on se moque gentillement dans cette vidéo.

Gabriel

You Might Also Like

Un tour du monde grâce aux contes

Par 25 novembre 2013 Livres Jeunesse

Ça vous dit un tour du monde ? Amérique, Afrique, Chine, Japon, Russie… Les contes nous font décidément voyager !

On commence par la Chine.

La legende du serpent blancDeux sœurs-serpents vivaient dans la montagne. Baï était blanche comme les nuages d’hiver et Quing bleue comme le ciel d’été. Elles pouvaient, en regardant un oiseau ou un poisson, en prendre la forme. Elles entendirent parler d’un endroit merveilleux qu’on appelait Le pays du lac de l’Ouest, on disait même que c’était le plus bel endroit sur la Terre. Elles décidèrent de partir y vivre sous l’apparence de deux jeunes filles. Là, elles rencontrèrent le beau Xuxian, dont Baï tomba amoureuse tout de suite. Ils se marièrent… mais l’amour du jeune homme allait-il rester aussi fort le jour où il apprendrait que la jeune fille était en fait un serpent ?

La légende du serpent blanc est un magnifique conte, une légende très ancienne, bien connue des Chinois, qui n’avait jamais été adaptée en France. C’est sous la jolie plume d’Alexandre Zouaghi et les superbes illustrations de Wang Yi que nous la découvrons… et quelle merveille ! C’est un album assez complexe, très riche (donc plutôt pour les jeunes lecteurs, l’éditeur le conseille à partir de 9 ans) dans lequel on parle de la force des sentiments, de l’amour. Des petits bijoux comme savent nous offrir les éditions HongFei.
Des extraits en ligne.

la langue des oiseauxUn homme qui sauva une fourmi de la noyade (contre l’avis général) et qui en fut récompensé, un docteur qui aida un loup qui le paya en or, les négociations entre le roi Chu et le roi des cerfs et un homme qui parlait la langue des oiseaux, quatre magnifiques histoires.

La langue des oiseaux est le premier recueil de contes que sortent les éditions HongFei et c’est une très bonne idée ! Quatre très belles courtes histoires dans lesquelles les hommes ont raison d’écouter les animaux. Ces jolis contes sont réunis dans un petit livre, illustré par Clémence Pollet. Le genre de recueil qu’on adore avoir dans sa bibliothèque, ouvrir de temps en temps. On regrettera juste qu’il n’en contienne que quatre, les amis de HongFei : on en veut plus ! Un très beau recueil de contes venus de Chine pour se rappeler, grâce à de belles histoires, l’importance des animaux.
Des extraits en ligne.

On continue la route par le Japon.

Issun boshiUn couple de paysans se désolait de ne pas avoir d’enfant. Ils auraient tant aimé en avoir un, même tout petit. Ils furent écoutés, car bientôt un enfant naquit, mais il était minuscule, ils décidèrent dont de l’appeler Issun Bôshi « celui qui n’est pas plus grand que le pouce d’un enfant ». Le temps passa, l’enfant ne grandit pas. À quinze ans il décida de partir vivre sa vie. Sa mère lui donna un bol de riz et son père une aiguille. Ainsi commença le périple d’Issun Bôshi. Des aventures qui allaient lui faire rencontrer un ogre puis une princesse… mais je ne vous en dis pas plus !

Là aussi, quel magnifique album ! Tant l’histoire que les illustrations. Ce conte japonais nous fait bien sûr penser aux histoires de Poucette et de Tom Pouce, deux classiques de notre littérature. Ici aussi, ce tout petit personnage va vivre de folles aventures et va devoir faire preuve d’ingéniosité. Les illustrations sont absolument magnifiques et le grand livre, tout en longueur les mettent parfaitement en valeur. Un très bel ouvrage.
Des extraits en ligne.
Le même vu par Enfantipages.

On remonte en Russie.

Contes de RussieUne petite fille rusée qui sut s’évader après avoir été kidnappée par un ours, une vache qui aida la petite Févronia maltraitée par ses beaux-parents, un enfant qui sauva son père grâce à son respect des animaux, un renard qui profitait de la naïveté d’un ours, un enfant qui osa défier un tigre ou encore la terrible Baba Yaga… bienvenue dans les contes russes !

Douze très beaux contes venus de Sibérie, du Caucase ou de Russie. Des contes qui nous rappellent parfois des histoires que l’on connaît (les contes voyagent autant qu’ils nous font voyager). Ici, on n’est pas frustré par la longueur des histoires, on a vraiment l’impression de lire douze petits livres entiers dans ce recueil. Il est joliment illustré par Sébastien Pelon. Un très bel ouvrage pour un voyage au pays du froid !
Des extraits en ligne.

Baba YagaUne petite fille qui n’avait plus de maman vit un jour son père se remarier avec une méchante femme. De sa mère, elle gardait une poupée de chiffon, qu’elle lui avait fabriquée. Un jour, la marâtre ordonna à l’enfant d’aller voir sa sœur pour lui demander du fil blanc et une aiguille pour lui coudre une chemise. La poupée prévint l’enfant du danger, elle lui conseilla d’aller voir sa marraine. Celle-ci lui apprit que la femme qu’elle devait aller voir n’était autre que la terrible Baba Yaga, elle lui donna donc des conseils pour lui échapper.

On retrouve donc l’horrible Baba Yaga dans une histoire adaptée par Claude Clément qui s’est inspirée du conte russe. Une histoire qui fait un peu peur, on tremble pour cette petite fille que la sorcière pense manger. L’album est très grand ce qui permet de mettre en valeur les très belles illustrations de Paul Echegoyen. Un très bel ouvrage sorti au Seuil.
Le même vu par Œil d’ailleurs et par Les lecteurs de Liyah.

Fini le froid, on part pour l’Afrique.

contes d'afriqueUn chat qui avait décidé de ne plus manger de viande, une goutte de miel qui avait provoqué une guerre, un devin mis à mal par une mouche, un jeune homme qui apprit qu’il valait mieux placer son espérance dans les bêtes plutôt que dans les hommes, un roi qui avait décidé de faire tuer tous les vieux de son village… et bien des histoires encore !

Ce sont 26 contes d’Afrique qu’a réuni Jean Jacques Fdida dans le recueil sorti chez Didier Jeunesse, Contes d’Afrique. Des contes fabuleux et pleins de sens dans lesquels on rappelle l’importance de la sagesse (tout en louant la naïveté d’autres), de la générosité, des animaux. Les contes sont vraiment délicieux, le genre d’histoires qu’on prend beaucoup de plaisir à lire, on se régale ! D’autant que l’ouvrage est illustré par le talentueux Rémi Courgeon. En plus des contes on trouvera de temps en temps des pages de devinettes. Un très bon et bel ouvrage.
Des extraits en ligne.
Le même vu par A l’ombre du saule.

Princesses d'AfriqueUne princesse tanzanienne qui sauva son père transformé en lion par un sorcier, une teinturière mauritanienne qui déjoua les pièges d’une ennemie, une jeune ghanéenne qui se battait comme les hommes et redevenait séduisante quand la guerre était finie et quatre autres princesses d’Afrique.

Que j’aime les princesses de Christine Palluy ! Après Princesses de tous les pays etPrincesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne,voici donc les Princesses d’Afrique. Six histoires qu’elle a créées (après s’être beaucoup documentée sur les peuples et les régions dont elle parle) et une inspirée d’une légende africaine. De très beaux contes qui, chaque fois, nous présentent des femmes battantes. Christine Palluy nous donne une autre image de la princesse que celle qu’on voit souvent (le genre nunuche qui attend tranquillement le prince charmant en filant la laine). Ce que j’aime aussi, c’est que ces contes sont dans un livre dans lequel on ne s’attend pas forcément à ce genre de choses (ce n’est pas un livre militant, ce n’est pas un livre de chez Talents Hauts) et d’ailleurs ce n’est pas le genre de livres à message qui veut absolument faire passer quelque chose (ce qui est toujours un peu pénible, attention je ne parle pas des livres de chez Talents Hauts en disant ça, pas d’interprétations !). Christine Palluy a une vraie plume et elle s’entoure ici de très bons illustrateurs. Lito n’a pas toujours une bonne image chez les snobinards qui sont légion dans la littérature jeunesse (le salon de Montreuil qui s’ouvre dans quelques jours est l’occasion de dénoncer ce snobisme puant tellement répandu), ce livre leur donne une fois de plus tort de ne regarder la littérature jeunesse qu’avec des œillères. Un très bel ouvrage, vraiment.
Des extraits en ligne.

On continue le voyage en Amérique.

Les quatre voeuxVeeho avait entendu parler d’un homme qui ne manquait jamais de nourriture, il voulut en savoir plus et alla le rencontrer. L’homme lui offrit à manger et lui proposa même de l’héberger pour la nuit. Veeho, lui, cherchait ce qui le rendait si riche. Il aperçut un sac étrange, il décida de le voler. Il n’aurait peut-être pas dû… Glooskap vivait sur une île perdue, il envoya un lapin dire aux hommes que ceux qui trouveraient son île verraient leurs plus grands souhaits se réaliser. Quatre hommes partirent donc à la recherche de Glooskap et réussirent à le trouver. L’homme leur exauça leurs vœux, mais à une condition… que trois d’entre eux n’arrivèrent pas à tenir.

Les quatre vœux, sorti dans la collection Contes & Classiques du Monde chez Magnard rassemble deux très beaux contes indiens. Il est question ici d’hommes qui accomplissent une action qu’ils n’auraient pas dû faire. On connaît peu les contes indiens et c’est un régal de découvrir ces deux-là, c’est complètement dépaysant. C’est Sandrine Bonini qui les met en image et ses grandes illustrations sont très belles et accompagnent parfaitement le texte, elles nous font aussi voyager. Un très bel album.

Et si l’on refaisait un tour du monde rapidement ?

Fees de legendesUne fée qui couvrit une jeune fille généreuse d’or (puis sa sœur, qui voulait profiter de l’aubaine, de poix), une autre qui devait n’être jamais vue de son amoureux le samedi sous peine de perdre sa forme humaine, la Dame du Lac qui apprit la magie de Merlin pour mieux pouvoir l’emprisonner, la fée Babouchka qui refusa d’aider les rois mages et qui s’en mordit les doigts au point d’apporter chaque Noël des cadeaux aux enfants…

Dix fées sont réunies dans Fées de légende de Christine Pompéi illustré par Anja Klauss. Des contes allemand, poitevin, breton, britannique, italien, hongrois, slave, russe, chinois et vietnamien. C’est un grand livre, très beau comme les aiment généralement les enfants. Le genre de recueil qu’on aime offrir. On fera ici de beaux voyages tout au long de ces belles histoires. On regrettera juste que ces contes soient à ce point résumés (effet amplifié quand on les connaît), mais ça peut-être une première approche. Autre bémol, les contes tiennent sur deux pages, on tourne donc la page à la moitié du conte et généralement l’illustration montre la fin de l’histoire. L’enfant sait donc à mi-parcours comment ça va finir… dommage ! Mais c’est tout de même un très joli livre sorti chez De la Martinière Jeunesse.

Quelques pas de plus…
D’autres contes du monde par exemple ici ou .

On a déjà chroniqué des livres de Alexandre Zouaghi (L’auberge des ânes), Wang Yi (Princesse corbeau, Yexian et le soulier d’or et Petit poisson peut voler), Chun-Liang Yeh (Le calligrapheLe goût de la pêche, L’auberge des ânes, Pi, Po, Pierrot, Yexian et le soulier d’or, Le duc aime le dragon et L’autre bout du monde), Clémence Pollet (Mon coffret pour découvrir la ferme et L’auberge des ânes ), Sébastien Pelon (Pourquoi les éléphants aiment-ils tant leur trompe), Jean-Jacques Fdida (Cendrillon ou La Belle au soulier d’or, La barbe bleue ou Conte de l’Oiseau d’Ourdi, Le Petit Chaperon rouge ou La Petite Fille aux habits de fer-blanc et La belle au bois dormant ou Songe de la vive ensommeillé), Rémi Courgeon (Pieds nus, Toujours debout, Pas de ciel sans oiseaux et Elvis Presley), Christine Palluy (Princesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne et Princesses de tous les pays), Sandrine Bonini (Le zoo des légumes et Petits contes des 1001 nuits), Christine Pompéi (Mes premiers contes) et Anja Klauss (La belle au bois dormant). Retrouvez aussi nos interviews de Chun-Liang Yeh et de Rémi Courgeon.

La légende du serpent blanc
Texte d’Alexandre Zouaghi, illustré par Wang Yi
HongFei
16,50€, 230×326 mm, 49 pages, imprimé à Taïwan, 2013.
La langue des oiseaux et autres contes du palais
Textes de Chun-Liang Yeh, illustré par Clémence Pollet
HongFei
12,50€, 167×227 mm, 46 pages, imprimé à Taïwan, 2013.
Issun Bôshi, l’enfant qui n’était pas plus haut qu’un pouce
d’Icinori
Actes Sud Junior
16,90€, 226×357 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2013.
Contes de Russie
Textes de Robert Giraud, illustré par Sébastien Pelon
Père Castor
13,50€, 226×248 mm, 61 pages, imprimé en France, 2013.
Baba Yaga
Texte de Claude Clément, illustré par Paul Echegoyen
Seuil Jeunesse
18€, 268×387 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Contes d’Afrique
Textes de Jean-Jacques Fdida, illustré par Rémi Courgeon
Didier Jeunesse
18€, 195×240 mm, 125 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Princesses d’Afrique
Textes de Christine Palluy, illustré par un collectif
Lito dans la collection Histoires pour rêver
18€, 250×238 mm, 72 pages, imprimé en UE, 2013.
Les quatre voeux
Textes de Richard Erdoes et Alfonso Ortiz (traduits par Alain Deschamps), illustrés par Sandrine Bonini
Magnard Jeunesse dans la collection Contes Classiques Monde
16,20€, 329×328 mm, 45 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responable, 2013.
Fées de légende
Textes de Christine Pompéi, illustrés par Anja Klauss
De la Martinière Jeunesse
12,90€, 236×337 mm, 44 pages, lieu d’impression non indiqué , 2013.

À part ça ?

Un concours très sympa pour les classes maternelles autour du très bon Boucle d’ours sur le blog de Didier Jeunesse.

Gabriel

You Might Also Like

Une sélection de livres pour les tout-petits

Par 19 juillet 2013 Livres Jeunesse

Voici une nouvelle sélection de livres solides à mettre dans les petites mains.

Plus et moinsEt on commence par un très joli livre pour apprendre les notions de contraires. Tout en longueur, le petit livre de Tomoko Ohmura, Plus et moins, nous montre un pivert qui fait un trou de plus en plus grand, un chien de plus en plus sale ou oiseau de plus en plus près. Une flèche relie les contraires (rapide et lent, haut et bas, chaud et froid,…) et des dessins nous montrent les étapes entre les deux. C’est très bien fait, vraiment ludique et surtout très esthétique. Seul défaut de ce bien joli livre, sa taille ! Il est vraiment trop petit (7 cm de haut) !

Pablo PirateDeux nouveautés dans la collection Mes histoires douces écrites par Pakita, Vroum Vroum c’est parti ! et Pablo pirate chasse au trésor !. Le premier nous raconte l’histoire d’une petite voiture. Avec elle les enfants vont voyager et participer à ses aventures : souffler sur les pneus pour les regonfler, frotter des gouttes pour les faire disparaître (grâce à une matière qui réagit à la chaleur, elles disparaissent vraiment !), ou même faire le plein. Pablo le pirate lui, il va falloir le réveiller (car il est bien au chaud dans son lit), l’aider à ouvrir son courrier (qui contient une carte au Vroum Vroumtrésor), choisir les vêtements et partir avec lui à la chasse au trésor ! Dans les deux cas les textes sont vraiment bien écrits et les matières à toucher, les choses à bouger,… sont vraiment originales ! On suit des chemins, on touche des animaux, on soulève des volets,… Je suis toujours étonné que dans des thèmes aussi utilisés que les pirates et les voitures, et dans un genre qui est le livre avec matières et flaps on arrive encore à faire des choses vraiment nouvelles et sympa. Deux albums très bien faits dans lesquels les enfants sont là pour aider les personnages… et participer à l’aventure avec eux.

barri joue avec papaUn personnage qu’on adore c’est Barri de Marc Clamens chez Hatier. On vous avait déjà parlé de La palette de couleurs de BariBarri cherche son doudou et Barri joue à cache cache, aujourd’hui Barri joue avec papa ! C’est cette fois-ci un livre à toucher (La palette de couleurs de Bari et Barri joue à cache cache étaient des livres en mousse et Barri cherche son doudou un livre en tissu). Le principe est simple, chaque fois les enfants son interrogés sur qui a la même « texture » qu’une chose qui appartient à papa (qui pique comme sa barbe, qui est moelleux comme sa mousse à raser et qui est lisse comme sa barbe rasée), un volet avec un trou et une matière à toucher amène l’enfant à deviner de quel animal il s’agit. C’est très tendre et surtout très esthétique. Les Barri sont vraiment toujours très réussis visuellement. Un très joli livre à toucher.

Qui suis-je les animaux de la savaneOn va encore jouer à deviner dans les deux nouveaux Qui suis-je ? de Marion Billet : Les animaux de la savane et Les Animaux du jardin. Qui suis-je ? Les animaux du jardinDans ces deux albums à flaps des animaux sont cachés par des feuilles, des fleurs ou même des parties de leur corps et il va falloir tenter de deviner qui on va découvrir. Une petite phrase indice aide les enfants (ssss ssss ! Très long, je m’enroule autour des branches. Qui suis-je ?). Deux très jolis albums très colorés et très ludiques.

Mon imagier de la familleOn aime toujours autant les imagiers Kididoc pour les tout-petits illustrés par Nathalie Choux et le dernier sorti, Mon imagier de la famille, est encore très réussi. Coloré, solide, avec des animations très sympa (des yeux qui bougent, des arrière-grands-parents qui font « coucou »,…) ici on va donc mieux connaître le nom des membres de la famille, des parents aux oncles et tantes. On pose de petites questions simples aux tout-petits pour rendre la chose encore plus interactive. Ce qui est vraiment sympa dans cette collection c’est le fait qu’il y ait vraiment des choses à manipuler et tout en étant très solide.

PloumÊtes-vous de la génération Ploum ? Je me souvenais bien de ces albums (sortis au début des années 80). Nathan a la bonne idée de les ressortir. Quatre albums sont déjà disponibles : Les joujoux de Ploum, Bon appétit Ploum !, Bonne nuit Ploum ! et La toilette de Ploum. Les enfants vont adorer ce petit ourson jaune au graphisme épuré (et donc parfait pour les tout-petits) qui vit les même choses qu’eux (chaque album est sur un moment de la vie des enfants). Les parents, eux, vont aimer ce petit côté rétro (voire se souvenir de ces livres qu’ils ont eu petits). Alors, vous l’avez connu ce petit ourson jaune ? Vous aviez ces albums ?

TrotroUn héros que les enfants connaissent bien c’est Trotro, le petit âne gris trop-trop rigolo (je suis sûr que je viens de vous mettre la chanson en tête !). Trois livres tout cartonnés viennent de sortir (avec une forme commune, ça fait partie d’une collection avec toujours les oreilles qui dépassent) : Le bonheur de Trotro, Trotro à Paris et sa version anglaise Trotro in Paris. Dans le premier Trotro est heureux d’avoir des parents aussi merveilleux, dans les deux autres il visite la capitale et ses monuments. C’est simple (mais efficace), Trotro qu’on aime ou pas, les enfants adorent !

coffret pour découvrir la fermeUn petit coffret très original dans sa forme qui vient de sortir chez De la Martinière : Mon coffret pour découvrir les animaux de la ferme. Un boîtier qui tient debout (sur les pattes du cochon) et qui contient 4 petits livres tout cartonnés : Les engins de la ferme, Les travaux de la ferme et bien-sûr Les petits animaux de la ferme et Les grands animaux de la ferme. Dans les deux imagiers « animaux » on va trouver de l’humour grâce à un fil conducteur (dans les grands animaux de la ferme le chien se demande qui sont les parents de l’agneau, dans Les petits animaux de la ferme un poussin qui vient de naître se demande qui sont ses parents, mais c’est sans phrase, tout en subtilité). Dans les deux autres on va apprendre des choses : à quoi servent les engins et grâce à qui ou à quoi on obtient les aliments (le pain du blé, le yaourt de la vache,…). Un joli coffret esthétique aux illustrations signées Clémence Pollet.

Au Secours un Loup tout poiluOn termine avec deux collections que l’éditeur considère pour les un peu plus grands (4 ans pour la première et 3 ans la deuxième collection) mais qui sont cartonnées. Petit coup de cœur pour la première des deux : Au secours ! signée Orianne Lallemand. Deux albums sortis : Au secours ! Une sorcière au nez crochu illustré par Roland Garrigue et Au secours ! Un loup tout poilu illustré par Loïc Méhée. Ici, contrairement aux livres précédents, ce sont de vraies histoires et des histoires… qui font peur ! Dans Au secours ! une sorcière au nez crochu on va devoir aider une petite souris à échapper à la sorcière. Il faut la trouver pour l’aider, soulever les flaps (derrière lesquels se cachent des choses qui font peur) Au Secours une Sorciere au nez crochupuis fuir avec elle en évitant les pièges, les animaux dangereux. Dans Au secours ! un loup tout poilu on va suivre un loup en essayant de savoir ce qu’il a fait… sur une page, sous les flaps se cachent un petit pot de beurre, une cape rouge et une galette… sur une autre on va trouver une maison de paille et une de bois écroulées et une maison de brique qui semble avoir passé un sale moment… Vous l’aurez compris, on joue ici avec les contes classiques. Les deux livres sont très drôles et les nombreux flaps permettent aux enfants de se régaler avec ces deux histoires. Les deux livres se terminent par le monstre en question qui surgit en pop-up et il faut fermer le livre vite pour s’en débarrasser. Les enfants adorent avoir peur et on parie qu’ils vous demanderont, morts de rire, « encore » à la fin ?

Rondes comptines et ritournellesDans la collection Rondes, comptines et ritournelles de chez Larousse on va chanter ! Quatre albums : Comptines de la ferme (illustré par Christelle Lardenoir), Comptines de compère Loup (illustré par Amandine Piu, d’après moi le plus beau), Comptines du chat et de la souris (illustré par Mélanie Combes) et Comptines de l’Ogre et de la sorcière (illustré par Hervé Le Goff). Les textes de chansons que l’on connait généralement : Promenons-nous dans les bois, Une souris verte, Une poule sur un mur, C’est la mère Michel et d’autres beaucoup moins connues (dans ce cas pas évident de connaître l’air pour les chanter, le livre proposant ni CD ni portées musicales) mis en images. Les illustrations sont très colorées (excepté l’album sur l’ogre et la sorcière) et pleines de malice. Pour compléter les petites comptines, deux silhouettes prédécoupées à faire se promener dans le livre (personnellement je n’en ai pas trop vu l’intérêt) et un memory en fin d’ouvrage (une petite « enveloppe » propose de sortir les cartes et de les détacher pour jouer). Quatre très jolis livres pour chanter.

Quelques pas de plus…
Le tag Têtard devrait vous amener vers toutes nos chroniques de livres pour les tout-petits.
Nous avons déjà chroniqué des livres de Pakita (Vive la chasse au trésor, Le club des grands inventeurs, Je m’occupe toute seule, Emma ou Léa, qui est qui ?, Ambre a peur du noirJulie nous fait la cuisine et Pakita la princesse magique), Marc Clamens (La palette de couleurs de BariBarri cherche son doudou et Barri joue à cache cache), Laure du Faÿ (Petit indien, Jeux de langue – Jeux d’écriture et Hans la chance), Marion Billet (Les mini imagiers magnets : Les fruits, Les mini imagiers magnets : Les animaux de la ferme, Paul et Félicie se préparent pour l’école, Boucle d’Or et les trois ours, Chamalo et sa baby sitter et Chamalo est jaloux), Nathalie Choux (Chevaliers, Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées, Mon imagier de la maison, Mon imagier des formes, Mon imagier de Noël, L’ogresse poilueDe vrais amis, Mon imagier des saisons et Mon imagier de la nuit.), Bénédicte Guettier (Je me souviens… et Ainsi font, font, font… les petits poissons), Clémence Pollet (L’auberge des ânes), Orianne Lallemand (Pestouille et Jolicoeur), Roland Garrigue (Comment ratatiner les cauchemars, Ah ! Si j’étais président ! et Comment ratatiner les monstres ?), Loïc Méhée (Cat and Mouse : Eat good food), Mélanie Combes (Oh les jolies petites bêtes et Le petit bonhomme de pain d’épice), Amandine Piu (Sur la route des couleurs) et Hervé Le Goff (Le livre vert du printemps, Le livre vert de l’été, Le canari qui faisait pipi au nid, L’épouvantail qui voulait voyager et Plus de bisous !).
Nous avons aussi réalisé une interview de Marion Billet.

Plus et moins
Texte de Tomoko Ohmura traduit par L’école des loisirs
L’école des loisirs
7,90€, 71×225 mm, 18 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Vroum Vroum c’est parti !
Texte de Pakita, illustré par Laurence Jammes et Marc Clamens
Nathan dans la collection Mes histoires douces
12,95€, 198×199 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2013.
Pablo le pirate chasse au trésor !
Texte de Pakita, illustré par Laure du Faÿ
Nathan dans la collection Mes histoires douces
12,95€, 199×199 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2013.
Barri joue avec Papa
Texte de Marc Clamens
Hatier Jeunesse dans la série Barri
9,99€, 187×207 mm, 14 pages, imprimé à Hong Kong, 2013.
Les animaux de la savane
de Marion Billet
Lito dans la collection Qui suis-je ?
8€, 160×165 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les animaux du jardin
de Marion Billet
Lito dans la collection Qui suis-je ?
8€, 160×165 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Mon imagier de la famille
de Nathalie Choux
Nathan dans la collection Kididoc
6,90€, 170×170 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les joujoux de Ploum !
Texte de Micheline Bertrand, illustré par Lise Marin
Nathan dans la série Ploum
6,90€, 160×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Bon appétit Ploum !
Texte de Micheline Bertrand, illustré par Lise Marin
Nathan dans la série Ploum
6,90€, 160×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Bonne nuit Ploum !
Texte de Micheline Bertrand, illustré par Lise Marin
Nathan dans la série Ploum
6,90€, 160×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
La toilette de Ploum !
Texte de Micheline Bertrand, illustré par Lise Marin
Nathan dans la série Ploum
6,90€, 160×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le bonheur de Trotro
de Bénédicte Guettier
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Trotro
5,10€, 130×170 mm, 12 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Trotro à Paris
de Bénédicte Guettier
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Trotro
5,10€, 130×170 mm, 12 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Trotro in Paris
de Bénédicte Guettier
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Trotro
5,10€, 130×170 mm, 12 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Mon coffret pour découvrir la ferme
Texte de Clémence Pollet
De la Martinière Jeunesse
13,90€, 150×248 mm, 56 pages, imprimé en Chine, 2013.
Au secours ! Une sorcière au nez crochu
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Roland Garrigue
Nathan dans la collection Au secours !
14,90€, 200×300 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie
Au secours ! Un loup tout poilu
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Loïc Méhée
Nathan dans la collection Au secours !
14,90€, 200×300 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie
Comptines du chat et de la souris
Illustré par Mélanie Combes
Larousse des petits dans la collection Rondes, comptines et ritournelles
7,90€, 190×190 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
Comptines de Compère loup
Illustré par Amandine Piu
Larousse des petits dans la collection Rondes, comptines et ritournelles
7,90€, 190×190 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
Comptines de la ferme
Illustré par Christelle Lardenois
Larousse des petits dans la collection Rondes, comptines et ritournelles
7,90€, 190×190 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
Comptines de l’ogre et de la sorcière
Illustré par Hervé Le Goff
Larousse des petits dans la collection Rondes, comptines et ritournelles
7,90€, 190×190 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Autocollons !

Par 30 juin 2013 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

On continue nos chroniques « on occupe les enfants » pour cet été ! Après les cahiers d’activités et les cahiers de dessins et de coloriages et avant les livres d’activités, cette semaine je vous propose de coller !

Gommettes litoOn commence par une sélection de gommettes de chez Lito (qui est un peu le roi de la gommette, non ?). On a testé plusieurs boîtes et c’est toujours un régal, ce ne sont pas juste des gommettes à coller, il y a souvent des choses à créer, un vrai univers. Dans Mes jolis papillons illustré par Olivia Cosneau on va trouver des corps de papillons et des ailes, aux enfants d’inventer les papillons de leur choix, dans Je décore mon poster avec les fées illustré par Marion Piffaretti les bambins vont s’amuser à replacer sur une grande planches des personnages et des fleurs, dans Mes cartes à décorer, mes masques d’animaux illustrés par Géraldine Cosneau ils devront réaliser, grâce à 8 cartes et des autocollants, de jolis masques d’animaux et dans 80 gommettes autocollantes, les animaux de la montagne illustré par Amandine Piu on va retrouver ours, bouquetins, lamas,… pour décorer des dessins. On trouve aussi chez Lito des gommettes adaptées aux tout-petits, là aussi on a testé avec bonheur Les enfants se déguisent et Les poissons, tous deux illustrés gommettes Lito Petitspar Bérengère Motuelle. Dans le premier on associera des visages, des troncs et des jambes pour reformer un petit pirate ou une princesse, dans le second les poissons retrouveront leurs nageoires et les crabes leurs pinces. Les enfants adorent les gommettes, généralement, et Lito fait toujours de belles choses en choisissant de bons illustrateurs.

Autocollants mosaiquesOn reste avec Lito mais ce coup-ci ce sont deux petits cahiers qui vont permettre aux petits dès 2 ans de coller des mosaïques. Tous deux dessinés par Marie-Hélène Grégoire, on propose ici de remettre les gommettes carrées ou rondes là où il y a un trou de la même forme. On apprend aussi les couleurs. Ici on va donc développer la dextérité mais c’est aussi un formidable jeu d’association.

Usborne autocollantsOn quitte Lito pour Usborne, qui propose de très nouveaux cahiers d’autocollants. Beaucoup de choix, des univers variés, les enfants vont trouver celui qui leur plaît le plus ! On a testé Les princesses, Les singes, Le zoo et L’été avec à chaque fois de nombreux autocollants (entre 100 et 150), des planches d’autocollants en pages centrales à replacer dans les grands dessins du cahier. Le zoo et Les singes sont l’occasionDinosaures d’apprendre des petites choses sur les animaux (même si on préfère les animaux ailleurs que dans un zoo). Toujours chez Usborne, un peu plus grands que les autres et avec ici plus de 250 autocollants, Les dinosaures ravira les fans de tyrannosaures, ptéranodon et autres rhamphorhynchus ! Cinq albums d’autocollants variés et plutôt sympa.


Mes scenes a decorer

Mes scènes à décorer de chez Larousse propose aussi des univers pour tous les goûts ! Les animaux, les pirates, les dinosaures, les princesses, la rue commerçante et la mode ! Avec à chaque fois 24 grandes planches à colorier et douze autres à décorer à l’aide d’autocollants. Remettre les vendeurs et les étals d’un marché ou les convives et les plats autour d’un banquet des fées, les enfants ne vont pas s’ennuyer. Les 36 décors (à colorier ou pour les autocollants) de chaque album sont grands et fourmillent de détails. Ils sont détachables et peuvent ensuite servir de poster. J’aime beaucoup cette collection, je la trouve originale et vraiment bien faite. Les thèmes sont classiques mais ce sont ceux qui plaisent aux enfants généralement. Une très bonne collection !

Les miss font la modeToujours chez Larousse, Les miss font la mode ! Rendez-vous avec 4 miss (très joliment croquées par Oreli Gouel) à qui on va ajouter des vêtements (autocollants donc). On propose aussi des pochoirs et des feuilles de motifs pour confectionner d’autres vêtements, au gré de ses envies ! Avec ses spirales et ses deux volets (les autocollants sont présentés dans une partie qui s’ouvre à part ce qui permet de feuilleter les autocollants quand on est face à une planche, pas besoin de revenir sans arrêt en arrière), c’est vraiment un bien joli carnet qui contient aussi une histoire à colorier. Si vos enfants adorent la mode ils risquent d’être fan !

Gommettes CircusOn termine avec un album complètement différent sorti chez Sarbacane, Gommettes circus. Un très beau livre, très graphique avec des personnages de cirque. Ballerines, clowns, acrobates ou jongleurs vont retrouver leurs membres et leurs vêtements grâce aux enfants. Ce sont en effet des formes sur lesquelles on va poser des gommettes repositionnables et voir gommettes circusapparaître les personnages du cirque. On nous donne à chaque fois des propositions : telle forme peut devenir un bras, la cravate ou une jambière mais les enfants pourront aussi inventer, créer. C’est un album qui fait réellement part belle à la créativité. Les pages sont en cartons épais, c’est vraiment un bel objet. Il existe aussi une application numérique qui a été chroniquée par DéclicKids d’ailleurs !

Mes jolis papillons
Illustré par Olivia Cosneau
Lito dans la collection Gommettes Autocollantes
5,90€, 120×173 mm, 80 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Je décore mon poster avec les fées
Illustré par Marion Piffaretti
Lito dans la collection Je décore mon poster
6,50€, 160×173 mm, 70 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Mes masques d’animaux
Illustré par Géraldine Cosneau
Lito dans la collection Mes cartes à décorer
6,50€, 160×173 mm, 92 gommettes, imprimé en Thïlande, 2011.
Les animaux de la montagne
Illustré par Amandine Piu
Lito dans la collection 80 gommettes autocollantes
5,90€, 120×173 mm, 80 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Les enfants se déguisent
Illustré par Bérengère Motuelle
Lito dans la collection Les gommettes des tout-petits
6,50€, 160×173 mm, 60 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Les poissons
Illustré par Bérengère Motuelle
Lito dans la collection Les gommettes des tout-petits
6,50€, 160×173 mm, 60 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Autocollants mosaïques (Elephant)
illustré par Marie-Hélène Grégoire
Lito dans la collection Mini-bloc autocollants mosaïque
3,90€, 160×170 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Autocollants mosaïques (Cosmonaute)
illustré par Marie-Hélène Grégoire
Lito dans la collection Mini-bloc autocollants mosaïque
3,90€, 160×170 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les princesses
Texte de Jessica Greenwell (traduit par Lorraine  Beurton-Sharp), illustrations de Rebecca Finn
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Les singes
Texte de Jessica Greenwell et Felicity Broooks (traduit par Lorraine  Beurton-Sharp), illustrations de Rebecca Finn
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Le zoo
Texte de Sam Taplin (traduit par Christine Sherman), illustrations de Cecilia Johansson
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
L’été
Texte de Jessica Greenwell (traduit par Lorraine  Beurton-Sharp), illustrations de Stacey Lamb
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Les dinosaures
Texte de Fiona Watt, illustrations de Paul Nicholls
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
5,50€, 239×206 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
La mode
Illustré par Stéphanie Lezziero
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les princesses
Illustré par Charlène Tong
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
La rue commerçante
Illustré par Hélène Canac
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les pirates
Illustré par Alain Boyer
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les animaux
Illustré par Dominique Mermoux
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les dinosaures
Illustré par François Foyard
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les miss font la mode
Texte d’Isabelle Jeuge-Maynart, Illustré par Oreli Gouel
Larousse dans la collection Le club des miss
12,90€, 275×223 mm, 33 pages, imprimé en Chine, 2013.
Gommettes Circus
d’Anne-Lise Boutin
Sarbacane
14,90€, 204×340 mm, 14 pages, imprimé en Malaisie, 2013.

A part ça ?

Mon livre de naissanceSi vous venez d’avoir un bébé (ça arrive !) vous avez peut-être envie de lui faire un album souvenir. Nous en avions fait un pour ma première fille. Virginie Desmoulins vient d’en sortir un chez Lito, Mon livre de naissance. Il vous faudra coller photo des parents (et même raconter la rencontre !), raconter l’annonce de la grossesse, décrire la maison, la vie de tous les jours, les premières fois,… Contrairement à beaucoup de livres de ce style, celui-ci n’est pas mièvre (la quasi-totalité des livres naissances sont quand même d’un culcul absolu ! Comme si le fait de venir d’avoir un enfant rendait complètement concon !). Je trouve que les «questions » sont bien adaptées (là aussi parfois c’est un peu n’importe quoi) et on ne nous laisse pas une demie-page pour répondre à quel âge l’enfant a tenu sa tête (c’était le souci de celui qu’on avait fait la première fois). Bref Mon livre de naissance de Virginie Desmoulins sorti chez Lito (14€) est un album avec beaucoup de charme !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange