La mare aux mots
Parcourir le tag

Livre de bain

Des livres et des DVD pour les plus jeunes

Par 19 mars 2018 Cinéma et DVD, Livres Jeunesse

Aujourd’hui, des livres que l’on peut mettre entre les mains des plus petits (mais qui pourront être lus aussi aux un peu plus grands) et des DVD pour les jeunes enfants.

La fête foraine
d’Ingela P. Arrhenius
Marcel et Joachim
7 €, 130×166 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2017.
T’as mal où ?
Texte de Pierre Delye, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse
12,10 €, 190×190 mm, 18 pages, imprimé en Malaisie, 2017.
Petit manuel pour voyager tranquille
Texte de Paule Battault, illustré par Anouk Ricard
Seuil Jeunesse
9,90 €, 175×175 mm, 14 pages, lieu d’impression non indiqué, 2018.
Allez, au nid !
Texte de Jo Witek, illustré par Christine Roussey
De la Martinière Jeunesse
14,95 €, 236×250 mm, 28 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Dou et son doudou
de Johan Leynaud
Sarbacane dans la série Dou
9,90 €, 220×177 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2017.
Dou s’habille
de Johan Leynaud
Sarbacane dans la série Dou
9,90 €, 220×177 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2018.
Les bisous du grand méchant loup
Texte de Jean Leroy, illustré par Laurent Simon
Casterman
14,90 €, 210×250 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2017.
Un point c’est tout
de Xavier Deneux
Milan
15,90 €, 180×250 mm, 44 pages, imprimé en Chine, 2017.
Qui suis-je ?
de Tristan Mory
Milan
13,90 €, 180×180 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2018.
Eliott fait les courses
Texte de Françoise de Guibert, illustré par Olivier Latyk
Gallimard Jeunesse dans la série Eliott
14,90 €, 250×220 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2017.
Fruits et légumes
de Nathalie Seroux
De la Martinière Jeunesse dans la collection Mon premier imagier photo
11,90 €, 180×180 mm, 54 pages, imprimé en Chine, 2018.
Tous différents !
Texte de Sylvie Gouel et Lucie St Ges, illustré par Laure du Faÿ
Nathan dans la collection Comme un grand
10,90 €, 166×206 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2017.
Ce que j’aime faire, J’aime les livres et Parfois je me sens…
d’Anthony Browne (traducteur·trice non crédité·e)
Kaléidoscope
9,90 € chacun, 159×182 mm, 22 pages chacun, imprimé en Chine, 2018.
Mölang à la ferme
Texte de Marie Manand, illustré par Hye-Ji Yoon
Père Castor
6 €, 160×190 mm, 12 pages, imprimé en Pologne, 2017.
Les animaux de la savane
de Philippe Jalbert
Seuil Jeunesse dans la collection Les docs emboîtés
12,50 €, 170×170 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2018.
Au dodo, petit singe ! et Il est où mon papa ?
Auteur·trice non crédité·e, illustrations de Carles Ballesteros
Casterman dans la collection Les livres magiques
9,90 € chacun, 150×150 mm, 14 pages chacun, imprimé en Chine, 2017.
Le petit chaperon rouge, Le vilain petit canard, Les trois petits cochons et Boucle d’or
d’Attilio (traducteur·trice non crédité·e)
Gallimard Jeunesse dans la collection Giboulées
12,50 € chacun, 180×180 mm, 30 pages, imprimé en Pologne, 2018.
Petite grenouille et ses amis
Texte de Surya Sajnani
Casterman dans la collection Mon imagier du bain
10,90 €, 174×174 mm, 8 pages, imprimé en Chine, 2018.
Monsieur Lapin, DVD 1 et DVD 2
de Loïc Dauvillier, Baptiste Amsallem et Jérôme d’Aviau
Marmitafilms
12 € le DVD ou 20 € les deux (sur le site de l’éditeur), 2 x 30 min, 2018.
Des trésors plein ma poche
Collectif
Folimage
14,90 € (sur le site de l’éditeur), 35 min env., 2018.
L’étoile
de Timothy Reckart
Sony Pictures
Autour de 15 €, 83 min. env., 2018.

You Might Also Like

Des animaux de toutes sortes

Par 29 mai 2015 Livres Jeunesse

Betes dangereuses, dévoreuses, venimeusesIls mordent, piquent, dévorent… mais les animaux que nous considérons ordinairement comme « méchants » sont-ils réellement coupables de tous les maux dont les humains les accusent ? De la mygale à la méduse en passant par le loup ou le frelon, cette encyclopédie recense les créatures mal aimées qui ont pourtant leur utilité dans l’écosystème.
Âmes sensibles, s’abstenir ! Cette encyclopédie est un véritable musée des horreurs pour ceux qui ont peur des insectes ou des créatures bizarroïdes. Pourtant, quelle fascinante découverte que nous propose Jean-Baptiste de Panafieu, déjà auteur de plusieurs titres pour la défense des animaux et de la planète ! Le livre regorge d’informations passionnantes et… troublantes. Saviez-vous que le moustique est de loin l’animal le plus dangereux de la planète puisqu’il compte à son actif des centaines de milliers de morts humaines en tant que principal vecteur du paludisme ? Vous ne direz plus que « c’est pas la petite bête qui va manger la grosse » !
Cette encyclopédie est une réussite à plusieurs niveaux. Le ton utilisé est loin d’être moralisateur, et les illustrations ajoutent une bonne dose d’humour qui font passer les connaissances scientifiques comme une lettre à la poste. On amène le lecteur à réfléchir par lui-même sur la préservation de l’équilibre environnemental. Pour chaque animal, l’auteur examine le chef d’accusation (nombre de morts attribuées, dégâts…), et évalue sa « culpabilité » véritable. On découvre ainsi que bon nombre d’animaux ont mauvaise réputation, comme la hyène ou le requin, mais ont un rôle à jouer dans la chaîne alimentaire par exemple. Petit clin d’œil, la dernière espèce qui est recensée est de loin la plus dangereuse : il s’agit de l’être humain, doté d’une grande puissance destructrice, mais qui est heureusement « capable de choisir » de préserver son environnement.
Le même vu par Entre les pages

la vie des animaux en chiffres50, c’est le nombre de petits qu’une maman kangourou met au monde dans sa vie. 200, le nombre total de tâches de la girafe. 10, le nombre de paires de bois qui repoussent sur la tête du caribou. Et si les maths nous aidaient à mieux connaître la nature ?
Lola M. Schaefer s’est amusée à réunir des statistiques autour des comportements et des cycles de vie des animaux. Il en ressort un très bel album qui peut se lire en trois temps. La première partie fait l’inventaire des « records » battus par les animaux divers et variés : 1000 bébés pour l’hippocampe, 900 fleurs butinées pour le papillon, etc. Cette énumération est joliment illustrée et fait office d’imagier pour les plus jeunes. Ensuite, un lexique nous en apprend plus sur tous les animaux évoqués et leurs habitats, leurs comportements, à la manière d’une encyclopédie. Enfin, et c’est là que réside toute l’originalité du livre, l’auteur invite l’enfant à s’amuser avec les chiffres à son tour, à calculer des moyennes rigolotes et, surtout à observer le monde qui l’entoure avec la curiosité d’un scientifique.
Ce documentaire accessible dès le plus jeune âge propose une façon originale de découvrir la vie des animaux grâce aux mathématiques.

la p'tite forêt la vie en foretQuand on entre dans la forêt, tout devient une affaire de faux semblants. Est-ce un animal ou le vent qui fait frémir les feuilles du buisson ? Et ce cri, au loin, de quel oiseau témoigne-t-il la présence ? La vie dans les bois change au fil des saisons mais abrite toujours une multitude d’animaux et de plantes que le promeneur doit découvrir.
« Deux yeux, cela peut-il suffire à tout saisir ? » questionne ce petit livre à sa fin. Les illustrations de Chiara Dattola traduisent très bien les coups d’œil fugaces que l’on jette dans le sous-bois, essayant d’attraper un pinson ou un marcassin du regard. Une image est particulièrement réussie : celle du chevreuil dont on n’aperçoit que les bois, tant pis pour cette fois, on n’en verra pas plus.
Ce petit album offre une balade rafraîchissante en forêt, à la recherche des animaux qui peuplent les feuillages épais ou qui se dissimulent dans la neige immaculée. Une vraie bouffée d’oxygène et de nature.
Des extraits sont disponibles en ligne.

ABC BêtesA, comme l’autruche. B, comme la baleine…
Un abécédaire, mais pas seulement ! Et si on essayait de deviner quel animal se cache derrière cette lettre ? En jouant sur ses sonorités, en chantant une comptine, en listant tous les animaux qui commencent par cette lettre mais qui ne sont pas représentés ? Christine Beigel nous embarque dans cet abécédaire délirant à la rencontre des animaux finement réalisés au tampon. En face de la représentation de l’animal, un petit texte en rimes est destiné à faire deviner son nom, et aussi glisser quelques informations sur son habitat, son alimentation…
Les illustrations sont vraiment très belles et le livre d’un format cartonné vraiment adapté aux plus petits. J’ai bien aimé la diversité des animaux représentés : on retrouve certes les habituels zèbres et éléphants, mais on découvre aussi le quetzal, l’unau ou le xérus. J’ai eu plus de mal avec le texte : très dense, il est difficile à appréhender avec des petits. Les devinettes sont assez complexes, et la litanie des animaux qui ne sont pas représentés à l’image est un peu déroutante. Cet abécédaire aux couleurs très douces mérite d’être abordé par étapes, en lisant une lettre ou deux seulement par jour.

matchaMatcha est une petite grenouille japonaise qui souffre de solitude au bord de son marais. Heureusement, un beau voisin « aux yeux de samouraï » emménage non loin de sa feuille de nénuphar, une occasion d’avoir une belle portée de batraciens avant la saison prochaine.
Ce joli petit livre est à la fois une présentation biologique de la vie des grenouilles, un lexique de mots de la culture japonaise, et un chef-d’œuvre d’illustration accompli par Éva Offredi. C’est d’ailleurs le dessin qui séduit en premier lieu : le vert anis de la grenouille et du marais est gracieusement rehaussé par les détails au stylo noir. Le texte est aussi relevé d’une petite touche d’humour. Un beau livre, faussement naïf, qui nous en apprend plus sur le Japon que sur la vie des grenouilles !

Les animaux de la savaneDans la savane, on trouve des animaux féroces et carnivores, mais aussi d’autres plus tranquilles qui ne se nourrissent que de plantes. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils les uns avec les autres ?
Les illustrations d’une précision photographique aident les enfants les plus jeunes à découvrir le monde de la savane. Les animaux comme les paysages sont décrits minutieusement et on retrouve les grands classiques de la faune : l’éléphant, le singe, le lion, l’hippopotame, la girafe, sont tour à tour présentés en détail.
Dommage que le texte soit un peu étriqué et que la maquette manque globalement de luminosité. On pourrait s’attendre à une meilleure exploitation des pages plastifiées qui font la signature de la collection Mes premières découvertes, mais qui pour ce titre ont peu d’intérêt. Un documentaire pratique pour les petits, mais un peu décevant.

les animaux de la forêtOn peut avoir l’âme d’un zoologiste même quand on prend son bain. Il est même possible de réviser le nom des animaux en barbotant dans l’eau savonneuse avec ce livre-jouet qui recense les animaux de la forêt (du papillon au renard, en passant par la chouette et le canard).
Ce livre en plastique tout simple convient bien aux petites mains des bébés, et aussi à leur perception. Les animaux sont représentés avec des couleurs très vives sur fond noir, et un petit grelot concentre leur attention sur ce jouet pas vraiment comme les autres. Une bonne façon d’initier les bébés au nom des animaux, et surtout à la lecture.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Jean-Baptiste de Panafieu (Les bêtes biscornues, saugrenues, toutes nues, Nucléaire pour quoi faire ? et Les bêtes qui rodent, qui rongent, qui rampent à la ville), de Lucie Rioland (Le fils des géants), de Brigitte Vaultier et Chiara Dattola (La p’tite école), de Christine Beigel (La baleine du bus 29Pirate des couleurs, Monsieur le loup, Le canari qui faisait pipi au nid, Ami ou ennemi ? et Mini Rikiki Mini), de Christine Beigel (Pirate des couleurs, Monsieur le loup, Le canari qui faisait pipi au nid, Ami ou ennemi ? et Mini Rikiki Mini), et de Delphine Badreddine (5 minutes avant d’aller au lit, Les trésors des couleurs, Les enfants du monde et Les trésors du corps).
Sur le même thème, parmi les autres livres que nous avons chroniqués : Le livre des vrai/faux des animauxOuvre les yeux sur… la mare, Il était une forêtDrôles d’animaux

Bêtes dangereuses, dévoreuses, venimeuses, 
Texte de Jean-Baptiste de Panafieu, illustré par Benjamin Lefort et Lucie Rioland
Gulf Stream Éditeur dans la collection Dame Nature
16 €, 260×290 mm, 88 pages, imprimé en Italie, 2014.
La vie des animaux en chiffres
Texte de Lola M. Schaefer, illustré par Christopher Silas Neal
Circonflexe dans la collection Aux couleurs du monde
14 €, 306 x 312 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
La p’tite forêt, la vie dans les bois
Texte de Brigitte Vaultier, illustré par Chiara Dattola
Les éditions du Ricochet dans la collection Les Bouées du ricochet
7,60 €, 195 x 195 mm, 26 pages, imprimé en Pologne, 2014.
ABC bêtes
de Christine Beigel
Gautier Languereau
12,90 €, 186 x 185 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
Matcha
de Éva Offredo
La Joie de lire
12,90 €, 165 x 200 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les animaux de la savane
Texte de Delphine Badreddine
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes premières découvertes
9 €, 165 x 180 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les animaux de la forêt
de Caroline Davis
Deux coqs d’or dans la collection Mon livre de bain sonore
6 €, 135 x 140 mm, 6 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

Le dessinateur de bande-dessinée Krapo s’est penché sur le triste sort réservé au requin de la Réunion, accusé depuis quelques années de nombreuses attaques sur les humains. Sur son blog, il revient sur des années de rivalité entre le prédateur marin et l’occupant de l’île de l’Océan Indien, et tâche de faire évoluer les consciences sur les responsabilités humaines qui, selon lui, sont à l’origine des drames qui coûtent des vies humaines. Urbanisation, déforestation, destruction des écosystèmes, pêche intensive… Krapo fait la liste des erreurs de l’Homme qui ont conduit à cette confrontation violente avec le requin. Un constat affligeant à découvrir sur le blog de Krapo.

You Might Also Like

Pour les plus petits

Par 4 juillet 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle chronique pour les tout-petits.

La ferme à toucherEt l’on ne va pas commencer par un livre, mais par un petit jeu. La ferme à toucher, sorti chez Nathan propose 12 grandes cartes (100x100mm) avec des matières à toucher sur la moitié d’entre elles et un animal « troué » sur la seconde. On va par exemple trouver un mouton, une vache ou un cochon, il va falloir poser ces cartes sur une carte avec un pelage laineux blanc, un pelage blanc taché de noir et un carré rose lisse (la matière apparaissant donc dans le trou une fois qu’on pose la carte sur l’autre). C’est tout simple… mais bien trouvé ! Les enfants vont manipuler les cartes, toucher les matières…
Nathan indique ce jeu à partir de douze mois, mais ma fille a commencé à le manipuler avant (mais bien sûr sans replacer les cartes sur le bon animal !).
Un petit jeu très joli (il est illustré par Géraldine Cosneau) et facile à transporter (pas besoin de prendre la boîte avec soi).

Mes premiers livres de bainOn continue avec deux livres de bain, également sortis chez Nathan. Léon le petit matelot et Marie la mouette sont deux tout-petits livres (95×100 mm) avec une histoire toute mignonne illustrée là aussi par Géraldine Cosneau. Léon décide de se construire un bateau puis il fait la course avec Marie la mouette. Pratique pour jouer dans l’eau, mais pas seulement, le côté plastifié les rend très solides ! Dans l’un on trouve une sorte de grelot, dans l’autre un pouet (moi j’aurai mis le pouet dans Marie la mouette, vu que ça ressemble au cri de l’animal, mais bref).
Mignons et colorés, voilà deux petits livres pour lire même dans le bain !

Mes comptinesLa collection Mes petits imagiers sonores de chez Gallimard cartonnent auprès de Suzanne, ma fille d’un an. Ce sont des livres cartonnés avec une pastille sonore (on appuie et un son enregistré sort) dont je vous avais déjà parlé ici. Dans Mes comptines, on va entendre six comptines (Jamais on n’a vu vu vu, L’araignée Gypsie, La famille tortue, Meunier tu dors, Petit escargot et Pomme de reinette et pomme d’api… des classiques !). Sur les pages, la chanson est joliment illustrée par Elsa Fouquier et si vous avez oublié les paroles elles sont rappelées. Le son n’est pas trop métallique comme on pourrait le craindre avec ce genre de système et c’est pas trop désagréable pour les parents (de plus, on peut mettre le livre sur « off » grâce à un petit interrupteur !).

mes chansonnettesSorti en même temps que le précédent, Mes chansonnettes vous proposera d’écouter Coccinelle demoiselle, La barbichette, La fourmi, La p’tite bête qui monte, Les petites marionnettes et Minette, chatonnette. Même système de pastilles (et d’interrupteur, ouf !) et illustré lui aussi par Elsa Fouquier. Là encore, on va chanter !

Deux petits livres sonores bien sympathiques (mais qui font que ma fille essaye d’appuyer sur les pages de n’importe quel livre maintenant).

Mon pop-up des couleursÀ ne pas leur laisser entre les mains, mais super pour les tout-petits, Mon Pop-up des couleurs sorti chez Nathan illustré par Emiri Hayashi. En tournant les pages un grand soleil apparaît, un arbre pousse, une drôle de chenille surgit… et chaque fois c’est un prétexte à apprendre une couleur. Les enfants regardent, attentifs, émerveillés les objets surgir du livre. Seul petit hic, je le trouve assez mal imprimé… ça fait très cheap (d’ailleurs, le livre n’est pas cher pour un pop-up) mais les enfants, eux, ne s’en apercevront pas.

Mon pop-up des bruitsSorti en même temps et dans la même collection que le précédent, Mon pop-up des bruits va, quant à lui, faire découvrir aux petits les bzzz des abeilles, vroum vroum des voitures, encore le miam du gâteau à la fraise ou encore le tacatac tacatac tacatac du cheval (bruits que les parents feront, ce n’est pas un livre sonore). Là aussi, de quoi s’émerveiller devant les beaux pop-up qui s’ouvrent à chaque page.

Deux premiers pop-up à petit prix, à regarder avec les tout-petits.

Quelques pas de plus…
Une autre sélection de livres pour les petits.

La ferme à toucher
de Christel Denolle, illustré par Géraldine Cosneau
Nathan
Autour de 15 €, fabriqué en Chine.
Léon le petit matelot & Marie la mouette
de Géraldine Cosneau
Nathan dans la collection Mes premiers livres de bain
9,90 €, 220×95 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Mes comptines
d’Elsa Fouquier
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
10,10 €, 150×150 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Mes chansonnettes
d’Elsa Fouquier
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
10,10 €, 150×150 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Mon pop-up des couleurs
Conçu par Éric Singelin, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
10,95 €, 170×230 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Mon pop-up des bruits
Conçu par Éric Singelin, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
10,95 €, 170×230 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.


À part ça ?

Que lisent (vraiment) nos enfants ?

Gabriel

You Might Also Like

Quelques livres pour les plus petits

Par 1 novembre 2012 Livres Jeunesse

Des livres pour les petites mains ça vous dit ? Vous savez le genre de livre qu’on peut malmener sans qu’ils ne s’abîment trop.

On commence avec un petit livre de bain de chez Usborne. J’adore cette collection de livre très noirs et blancs avec quelques couleurs. Les très jeunes enfants adorent ce côté contrastes francs, et c’est franchement très esthétique. Ici c’est une sorte d’imagier avec un animal sur chaque page : baleine, tortue, étoile de mer, dauphin,… bref vous l’aurez compris on est dans la thématique animal marin ! Très réussi !

On reste chez Usborne avec un livre cartonné épais, Premiers mots en images. Ici c’est donc un imagier assez complet classé par thématiques : le corps, les vêtements, la maison, la nourriture,… Les illustrations sont des personnages en pâte à modeler assez réussies (et généralement j’ai tendance à trouver ce genre d’illustrations assez laides, comme dans le cas des imageries Fleurus). Seul souci c’est que c’est très chargé et peut-être pas évident pour les tout-petits. Toujours est-il que c’est coloré, vivant, plutôt esthétique. Un imagier qui change un peu tout en restant très classique.

On retrouve Barri, le petit éléphant. Nous avions déjà parlé de Barri cherche son doudou et Barri joue à cache cache ce coup-ci c’est à nouveau un livre en mousse et on va apprendre les couleurs ! L’album propose en effet des pastilles de couleur à détacher que l’enfant devra ensuite replacer au bon endroit. Une pastille rouge à remettre sur le poisson rouge, une rose sur le cochon,… c’est plutôt malin et surtout très esthétique. Chaque animal est accompagné d’un petit texte sous forme de question pour trouver la couleur. J’aime décidément beaucoup ce personnage et les enfants adorent !

Encore des personnages qu’on connaît à La mare aux mots, voici le retour du cirque fanfaron ! On vous avait déjà parlé d’Hector et d’Ernesto, voici que s’avancent Marguerite et Alain! La première est une vache qui aimerait bien quitter son fermier et manger, comme lui, des chewing-gums (ça la changerait de l’herbe !). Un jour elle en trouve un par terre et elle va s’amuser à faire des bulles, ce qui lui donne envie de devenir une des artistes du cirque fanfaron. Alain, lui, est un lapin de magicien, et  il n’en peut plus de toujours sortir des chapeaux, apparaître, disparaître,… il finit donc par s’enfuir du cirque… jusqu’à ce qu’il tombe sur celui où se trouvent Marguerite, Hector et Ernesto. Deux livres drôles et plein de poésie où les animaux prennent leur destin en main. Les illustrations d’Arianna Tamburini sont fabuleuses, pleines de couleur, de vitalité. Ce sont vraiment des albums très esthétiques et pleins d’humour. On en redemande !

J’avais déjà chroniqué un livre de cette collection (Regarde dans la mer), Nathan vient de sortir Regarde dans la neige… et il est sublime ! Le petit lapin de la couverture est tout doux et on le retrouve dans cette matière dans toutes les pages. À l’intérieur (comme sur la couverture d’ailleurs) il y a des éléments argentés qui brillent quand on bouge le livre et les illustrations sont vraiment très belles. Côté texte c’est très simple « regarde  dans la neige… un grand renne caché au cœur de la forêt« , « regarde dans la neige… deux oursons qui s’amusent au bord du lac gelé.« … mais les enfants adorent et nous aussi ! Les illustrations de Emiri Hayashi font tout de suite craquer et c’est un livre qu’on caresse !

Autre coup de cœur, la géniale Malika Doray sort chez L’école des loisirs Nous, ce qu’on préfère. Des animaux parlent de leur soupe préférée, pour le lapin c’est celle de carotte, pour la souris celle au gruyère, pour les grenouilles celle aux mouches mais pour le loup… pas sûr que les autres animaux aient envie d’entendre ! C’est drôle, poétique et très beau (c’est toujours à la fois épuré et très esthétique ce que fait Malika Doray). On retrouve les petits personnages de plusieurs de ses livres précédents. C’est vraiment un très bel album, de ceux qu’on adore lire aux enfants et qui les font vraiment rire.

On termine avec un album qui fera courir certains (pour l’acheter ou pour s’enfuir), Maya le livre sonore ! Maya l’abeille vous connaissez ? Mais oui certainement ! La voici en livre cartonné avec des petits sons sur chaque page. Du bzzzzz des abeilles au rire de Maya en passant par un peu de musique ou même quelques larmes. On voit plusieurs scènes avec chaque fois une question aux enfants ce qui rajoute encore une partie interactive (Maya et Willy mangent le nectar des fleurs, on demande à l’enfant « Et toi, quel est ton plat préféré ? »). Plutôt sympathique… et autant vous dire que les enfants adorent !

Quelques pas de plus…
Quelques autres livres pour les tout-petits : À table !, plusieurs ici et encore d’autres (et en cliquant sur le code public têtard).
Mélimélo a également chroniqué Nous, ce qu’on préfère (entre autres) ici.

Mon tout premier livre en noir et blanc – Livre pour le bain
de Stella Baggot
Usborne
6,50€, 129×155 mm, 8 pages, imprimé en Chine
Premiers mots en images
de Jo Litchfield
Usborne
5,60€, 160×191 mm, 14 pages, imprimé en Chine
La palette de couleurs de Barri
de Marc Clamens
Hatier
13,50€, 275×225 mm, 10 pages, imprimé en Thaïlande
Marguerite, la vache jongleuse
Alain, le lapin magicien
de Carole Trébor, illustrés par Arianna Tamburini
Gulf stream
9,90€ chacun, 200×200 mm, 22 pages, imprimé en France
Regarde dans la neige
d’Emiri Hayashi
Nathan
13,90€, 260×260 mm, 12 pages, imprimé en Chine
Nous, ce qu’on préfère
de Malika Doray
L’école des loisirs dans la collection Loulou & Cie
10,50€, 261×190 mm, 18 pages, imprimé en Malaisie
Maya, le livre sonore
Nathan
14,90€, 202×204 mm, 12 pages, imprimé en Asie

A part ça ?

A propos des tout-petits, en ce moment c’est Mon premier festival à Paris, du cinéma pour les enfants à partir de deux ans (tout est prévu pour eux). J’avais testé (et adoré) avec ma fille. Plus d’informations ici : http://www.monpremierfestival.org

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange