La mare aux mots
Parcourir le tag

Lucie Vandevelde

Coups de coeur en pagaille !

Par 16 décembre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui pour mon avant-dernière chronique de 2014 (samedi, toute l’équipe de La Mare aux Mots vous parlera cuisine), j’avais envie de vous faire partager plusieurs coups de cœur, pour bien terminer l’année (et pourquoi pas vous aider à terminer vos achats de Noël) : il y en a des (très) grands, des plus petits, avec beaucoup de texte ou très peu, on rit ou on s’émeut ! Bref, du bonheur pour tous les goûts !

choco et gélatineChoco et Gélatine sont deux bonbons en forme d’oursons, l’un en gélatine et l’autre en chocolat. Ils se sont rencontrés au travail. Ils s’aiment, mais seulement à l’abri des regards puisqu’une loi sévit : les sucreries au chocolat ne doivent pas côtoyer les autres. Dans le bus, à la piscine, dans la rue, c’est chacun de son côté. Trop malheureux, ils décident de partir à la recherche d’un endroit qui les accueillerait tous les deux, sans faire de différence. C’est le Bigoût City Bus qui les emmènera dans ce pays de tolérance et de respect mutuel…
J’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour cette histoire qui nous emmène dans un pays imaginaire, plutôt attirant au premier regard, mais qui nous rappelle des événements bien tristes de notre réalité… Yann Kebbi nous fait réfléchir l’air de rien à des problématiques bien de notre temps, malheureusement : le racisme, l’intolérance, la non-acceptation de la différence… Le tout grâce à des illustrations très grandes et fourmillantes de détails humoristiques, jusque dans les moindres recoins des décors, et à un texte simple, accessible à tous…
Choco et Gélatine est un livre à lire à plusieurs pour observer les images, s’interroger sur le texte et ouvrir une réflexion sur la tolérance !
Vous pouvez visualiser quelques pages intérieures sur le site des éditions Sarbacane.

pedro crocodile et george alligatorOn continue avec un album plein d’humour !
Georges et Pedro sont cousins. L’un est alligator, l’autre crocodile. Ils en ont plus qu’assez que tout le monde les confonde… Ils décident donc de quitter la jungle pour aller directement expliquer la différence aux enfants, et pourquoi pas en manger un ou deux au passage… Et bien ! Ils ne sont pas au bout de leurs surprises… et nous des fous-rires !
Effectivement, à la lecture de ce grand album de Delphine Perret, tout illustré en noir et blanc à l’exception des deux reptiles verts (moi-même je n’ose plus les nommer, de peur de les confondre…) qui tranchent sur la page, j’ai ri de bon cœur ! Le texte est savoureux, plein d’humour qui fera sourire autant les parents que les enfants !
Pedro Crocodile et George Alligator ne s’en laissent pas conter, mais ne sont pas très futés quand même, et ils nous régalent !
Un album pour faire la lumière avec humour sur une question qui a déjà turlupiné des générations d’enfants : quelle est la différence entre un crocodile et alligator ?

fables de la fontaineBeaucoup plus classique, j’ai vraiment beaucoup aimé cette réédition des Fables de Jean de La Fontaine, si joliment mises en valeur par les découpages de papier d’Emmanuel Fornage qui ont ensuite été photographiés pour servir d’illustrations. Le Corbeau et le Renard, La Cigale et La Fourmi, Le loup et l’agneau, mais également les textes moins connus comme L’Ours et les deux Compagnons ou bien encore Le Coche et La Mouche, ce sont quinze textes qui sont ainsi mis en valeur.
Un grand livre, une belle reliure, des pages épaisses, une très belle mise en page et donc des illustrations très originales, pour redécouvrir ces textes intemporels d’une bien belle manière. Cet album est artistique et c’est tout à fait le genre de livre que j’aimerais laisser ouvert sur un meuble, rien que pour le plaisir des yeux.
Vous pouvez visualiser quelques pages intérieures sur le site des éditions Circonflexe.

célestin rêveCélestin est un pantin de bois. Il attend avec tristesse sur l’étagère d’un magasin de jouets. En effet, il y a longtemps, il prenait vie sous les doigts de Gaspard, qui sous le chapiteau du cirque manipulait ses ficelles pour émerveiller les enfants. Le duo fonctionnait à merveille… Jusqu’au jour de la faillite, où ils durent se séparer. Depuis, Célestin attend d’être choisi sur cette étagère. Et s’il prenait son destin en main en s’évadant plutôt que d’attendre de manière passive ? Et s’il retrouvait Gaspard ?
Impossible, en lisant cette belle histoire, de ne pas penser au conte de Pinocchio, un autre pantin célèbre. Et pourtant, ils sont si différents ! Avec poésie et délicatesse, Isabelle Wlodarczyk nous propose cette jolie histoire d’amitié, qui nous permet aussi de réfléchir au temps qui passe, avec sensibilité. Les illustrations de Toni Demuro sont très tendres, et expressives : on ressent toute la mélancolie et la nostalgie qui se dégagent des personnages !
Célestin rêve est un bel album pour mettre en valeur l’amitié, que rien ou presque ne peut détruire !
Vous pouvez découvrir quelques pages intérieures sur le site des éditions Rêves Bleus.

les trois dragonsÉtoile du Nord, Pierre de Lune et Fleur de Sel sont trois dragons des mers. Ils sont frères et ont des caractères très différents. Le premier est avare, le second sournois et manipulateur, le troisième gourmand et rieur. Tous les trois sont attirés par les pierres précieuses et tout ce qui brille. Ils s’en remettent donc à Gandevelour, la reine des ténèbres, pour qu’elle les aide à trouver les spécimens les plus brillants de l’océan… Mais à quel prix ?
Avec Les Trois Dragons, Lucie Vandevelde nous plonge au plus profond des mers, (notamment grâce à une présentation à la verticale) !
Avec des illustrations oniriques et poétiques et un texte riche, elle nous propose un conte intelligent dans lequel on prend plaisir à s’égarer pour mieux en apprécier les détails.

au pays des dragonsPour compléter la lecture et prolonger le séjour au pays des dragons, elle nous propose également un Carnet d’Artiste Au Pays des Dragons, qui complète l’album. Dessiner, colorier, compléter des illustrations, inventer son propre univers, voilà tout ce que propose ce cahier souple.
Une bien jolie manière de poursuivre la lecture et de s’immerger encore un peu plus au cœur des océans !

Vous pouvez visualiser quelques pages intérieures de ces ouvrages sur le site des éditions Les Minots.

kaléidoscope d'histoiresLes éditions Kaléidoscope ont 25 ans !
À cette occasion, une anthologie de publications marquantes du quart de siècle de cette maison d’édition est parue !
En tout ce sont 25 albums qui sont regroupés dans ce grand livre, et c’est une réussite ! Il y en a pour tous les âges, pour tous les goûts et pour tous les styles, et on se rend compte que certains titres publiés il y a 25 ans n’ont pas pris une ride ! D’une histoire à l’autre, on change d’univers, on passe par toutes les émotions et on se régale ! La mise en page initiale a forcément été modifiée pour s’adapter à ce nouveau format, mais on ne perd rien !
Kaléidoscope d’histoires, c’est une belle sélection, un très beau recueil, pour découvrir ou redécouvrir 25 ans d’albums et les partager avec les plus jeunes !

nutsUn écureuil vole un fruit à un autre écureuil. Il s’enfuit avec son butin qu’il laissera un peu plus loin parce qu’il a trouvé mieux à chaparder : une fleur. Ses victimes se lancent à sa poursuite, et sont bien décidées à se venger !
Mais il continue de les narguer, jusqu’au moment où la chance tourne…
Rira bien qui rira le dernier, comme on dit souvent !

costerQuand on est un petit animal de compagnie, type cochon d’inde ou hamster, la cohabitation avec ses congénères est parfois difficile… Impossible d’être tranquille quand l’un des deux est complètement excité, qu’il saute partout, grimpe, et gesticule sans trop faire attention à ce qu’il se passe autour de lui…
Il va falloir mettre au point un plan d’attaque pour le calmer, c’est une question de survie !

pichienDans un square, un chien poursuit un pigeon. Il est déterminé, il saute, il détale, il revient, il repart, mais ne lâche pas son objectif des yeux. Mais le pigeon se défend, en esquivant les coups de pattes et les coups de langue… Comme ça ne suffit pas à décourager le chien, le volatile va être obligé d’employer les grands moyens…
Et je peux vous dire que ça va calmer les ardeurs du chien !

panchemarAlors qu’il se promène dans les bambous, un jeune panda se retrouve nez à nez avec une panthère. Effrayé, il court, il s’enfuit, toujours poursuivi. Une racine le fait trébucher, et il s’apprête à passer un sale quart d’heure… Il ferme les yeux, terrorisé, et quand il les rouvre, plus de panthère à l’horizon ! Ouf ! Mais une petite souris passe par là, et finalement, cette fois-ci, c’est lui le méchant !

Ces quatre petits albums sont quatre petits bijoux, sans texte mais avec de très belles illustrations de Layla Benabid.
Quatre histoires sans paroles plus subtiles qu’il n’y paraît, qui m’ont fait pouffer lors de leur découverte tant l’image, tout en noir et blanc avec uniquement une couleur par album, est vivante et expressive. Et puis finalement, cet écureuil qui embête tout le monde, ce hamster un peu agaçant, ce chien excité un peu fou, et ce panda qui aussi doux qu’il soit a également sa part d’ombre, bien qu’ils soient des animaux, ont finalement bien des traits de caractère communs avec les humains…
C’est simple et fort !
Vous pouvez découvrir des pages intérieures de ces albums sur le site des éditions Rêves Bleus.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Isabelle Wlodarczyk (Surtout ne prends pas froid, Léo et Célestin, Sur mon arbre perché et La petite disparue), Toni Demuro (La cheneuille), Lucie Vandevelde (Dans mes rêves et Le jardin des secrets) et Layla Benabid (Chapillon, Kid-do, Nounours et Li-loup).
Retrouvez également nos interviews d’Isabelle Wlodarczyk, Lucie Vandevelde et Layla Benabid.

Choco et Gélatine
de Yann Kebbi
Sarbacane
16,50 €, 263  x 372 mm, 40 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Pedro Crocodile et George Alligator
de Delphine Perret
Les fourmis rouges
16,50 €, 247 x 328 mm, 24 pages, imprimé au Portugal, 2014.
Les Fables de La Fontaine
Illustrées par Emmanuel Fornage
Circonflexe
29 €, 277 x 370 mm, 70 pages, imprimé en Chine, 2014.
Célestin rêve
Texte d’Isabelle Wlodarczyk, illustré par Toni Demuro
Rêves bleus
10 €, 145 x 210 mm, 36 pages, imprimé en France, 2014.
Les trois dragons
de Lucie Vandevelde
Les Minots
14 €, 240 x 195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Carnet d’artiste : Au pays des dragons
de Lucie Vandevelde
Les Minots
13 €, 210 x 270 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.
Kaléidoscope d’histoires
Collectif
Kaléidoscope
25 €, 228 x 285 mm, 237 pages, imprimé en Italie, 2014.
Nuts
de Layla Benabid
Rêves bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Coster
de Layla Benabid
Rêves bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Pichien
de Layla Benabid
Rêves Bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Panchemar
de Layla Benabid
Rêves bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.

Marianne

You Might Also Like

Plongez dans les rêves et les mots !

Par 7 janvier 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux albums pour pénétrer au cœur des rêves et des mots !

dans mes rêvesUne petite fille brune aux cheveux bruns ébouriffés attachés en couettes se met à rêver… Plonger dans un champ de coquelicots ou colorier les murs gris de la ville, grimper jusqu’au ciel, autant d’exemples de songes merveilleux qui peuplent les nuits de l’enfant. C’est fou tout ce qu’il se passe une fois la nuit tombée !

Sous forme d’un bel inventaire poétique et coloré, Dans mes rêves nous propose une liste de pensées imaginaires et extraordinaires, sans limite, et ça tombe plutôt bien à l’aube de cette nouvelle année, plutôt propice aux engagements sérieux et autres bonnes résolutions. Là, on se laisse porter par les mots de Juliette Parachini et les très belles illustrations colorées et pleines de tendresse de Lucie Vandevelde qui retranscrivent parfaitement cette ambiance onirique, mais jamais mélancolique ! Et vous, qu’est-ce qu’on trouve dans vos rêves ?
Vous pouvez consulter quelques pages intérieures sur le site des éditions Les Minots.

dans mon oreilleCette fois, avec Dans mon oreille, on va voyager dans les mots. Observez bien cette couverture : vous voyez le mot oreille, et en gras, à l’intérieur de celui-ci… le mot œil ! Magique ! Et vous retrouvez les deux dans une illustration étrange, poétique et colorée d’Henri Galeron ! Et bien, tout l’album est conçu ainsi ! Dans « Marionnette », il y a « Main », dans « Arbitre », il y a « Arbre » et dans « Ma Mémoire », il y a « Ma Mère »… Et Philippe Annocque pousse même la prouesse jusqu’à trouver des mots dans les lettres d’une phrase !

C’est vraiment une bonne idée, très bien pensée, et une preuve de plus de la richesse de notre langue ! Je suis sûre qu’on peut ensuite s’amuser à en trouver et à en dessiner d’autres, en observant bien (aviez-vous remarqué, par exemple, que dans « La /Mar/e aux /Mots/, on trouve « Marmots » ?) En attendant, on s’exclame, et on se laisse porter par la force des mots justement ! Une belle réussite à proposer à tous, lecteurs ou non !
Vous pouvez feuilleter les premières pages sur le site de l’auteur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Juliette Parachini (Mes deux papas, Monsieur le Chien), de Lucie Vandevelde (Le jardin des secrets et retrouvez également son interview) et d’Henri Galeron (Les bêtes curieuses).

Dans mes rêves
Texte de Juliette Parachini, illustré par Lucie Vandevelde
Les minots
12,50 €, 240×195 mm, 36 pages, imprimé en France, 2013.
Dans mon oreille
Texte de Philippe Annocque, illustré par Henri Galeron
Motus
12 €, 160 x 245 mm, 66 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

Gerco de Rujiter prend des photos avec un appareil accroché à un cerf-volant ! Prenez de la hauteur !

Marianne

You Might Also Like

Entre deux saisons

Par 25 avril 2013 Livres Jeunesse

C’est le printemps, enfin il fait beau, bientôt ça sera l’été. Allons d’une saison à l’autre et profitons-en pour retrouver deux personnages que nous adorons (et qui sont les personnages préférés de ma fille), Emilie et Patabulle.

Le livre vert du printempsLe printemps, le moment où les bourgeons poussent, les oiseaux reviennent chanter sous les fenêtres et où l’on range les manteaux d’hiver au placard. Mais attention aux giboulées de mars !

Après Le livre orange de l’automne et Le livre rouge de l’hiver, voici donc Le livre vert du printemps. Une très bonne collection de chez Père Castor pour mieux connaître les saisons à travers la journée d’un petit garçon. Comment s’habiller, quels sont les météos spécifiques de la saison, qu’est-ce qu’il s’y passe, qu’est-ce qu’on y mange,… C’est vraiment complet, les mots et certaines notions sont expliquées, on propose des idées, des recettes,… et les illustrations d’Hervé le Goff sont superbes, comme toujours. Un très beau livre dans lequel les enfants vont apprendre plein de petites choses mais sans le côté rébarbatif d’un livre documentaire.

Au printemps c’est le moment où l’on peut à nouveau pique-niquer !

Emilie et le pique niqueEmilie, son frère et ses cousins se préparent pour un pique-nique. On aide maman à tout préparer et on y va ! Aïe aïe aïe il y a des nuages noirs… pourvu qu’il ne pleuve pas… au cas où on prend le parapluie… on verra bien.

Emilie et les bottes rougesC’est toujours un grand bonheur de retrouver la petite Emilie et son bonnet rouge. A chaque nouvel album ma fille est en joie et attend avec impatience qu’on le lui lise (et presque à chaque fois qu’elle choisit un livre à lui lire c’est un Emilie). Ici donc Emilie va découvrir les joies du pique-nique… et de la pluie quand on ne l’attend pas ! Comme toujours Domitille de Pressensé sait parler aux petits, ils reconnaissent leur vie, des situations qu’ils ont vécues. Emilie est décidément un personnage qui cartonne auprès des enfants tout en étant aimé des parents (chose très rare !).

Puisque la pluie est là, sortons les bottes !

Patabulle et les bottes rougesVous savez comment sont les bottes… dès que la pluie tombe elles tambourinent dans le placard pour qu’on vienne leur ouvrir. Patabulle cède à la pression et les enfile mais voilà que celles-ci l’entraînent dehors… c’est de début d’une grande aventure où l’on croisera Patabulle et les bottes rougesune baleine et une famille lapin.

Patabulle c’est chaque fois une joie de le retrouver, là aussi ma fille est super heureuse à chaque nouvel album (elle saute même de joie et chante…). Il faut dire qu’ils sont beaux les albums de ce petit chien jaune ! Beau papier, couverture à bords francs et arrondis, superbes illustrations de Tristan Mory avec des jeux de couleurs qui se superposent. Esthétiquement ils font partis de mes albums préférés à moi aussi (avec ma fille on partage quelques passions). Et il y a les textes de Juliette Vallery, toujours pleins de poésie, de surréalisme, de situations extraordinaires. On pense aux rêves, à l’imaginaire des enfants. Et puis que c’est beau… Une des meilleures séries de la littérature enfantine.
Le site de Patabulle : http://patabulle.fr

Tiens le soleil est revenu… On continue par un petit tour dans l’herbe ?

Dans l'herbeYû-chan est avec ses parents et son frère au bord de la rivière, quel plaisir de savourer les rayons du soleil avec comme musique le bruit de l’eau. Mais voilà que passe un papillon etDans l'herbe la petite fille décide de le suivre dans l’herbe, des herbes de plus en plus hautes…

Dans l’herbe est un petit bijou, des illustrations à tomber par terre, d’une beauté… L’histoire est simple, une petite fille qui s’égare dans l’herbe en suivant un papillon et pourtant pleine de poésie, d’une extrême douceur. La petite fille passe par plusieurs sentiments, la joie d’être là, avec ses parents dans un environnement aussi agréable, la peur d’être tout à coup perdue, seule au milieu de grandes herbes puis le bonheur de retrouver sa mère. Des illustrations délicates, un album absolument magnifique.

De l’herbe on passe au jardin, un jardin où poussent toutes sortes de fleurs, même des fleurs de secrets…

Le jardin du secretSes secrets ce garçon les range toute l’année mais parfois il faut vider la boîte alors quand vient le printemps il les sème. Ainsi poussent des fleurs de secret. Des fleurs qui serviront à faire un bouquet pour sa mère. Mais voilà qu’un jour il n’y a plus de fleurs, où le_jardin_des_secrets_editions_les_minots__305160 - Copiesont-elles passées ?

J’avoue avoir été plus séduit par les illustrations (que je trouve extraordinaires) que par le texte de cet album. Malgré tout Le jardin des secrets est un livre qui fourmille de détails, que l’on feuillette sans se lasser, on adore les magnifiques illustrations de Lucie Vandevelde dont c’est le premier album. Un album somptueux illustré par une illustratrice dont on n’a pas fini d’entendre parler !

Et bientôt le printemps laissera place à l’été…

L.01EJDN000707.N001_LivrBlEte_C_FRL’été c’est la saison des tomates, des grandes vacances, des bermudas mais aussi de la déshydratation, des orages et de la pollution.

Dans la même collection que le premier livre de cette chronique, Le livre bleu de l’été nous propose de retrouver le même petit garçon qui découvre ici une nouvelle saison. Là aussi entre histoire et documentaire les enfants vont apprendre des petites choses sur cette saison, trouver des idées de choses à faire et même une recette d’abricots rôtis au miel ! Décidément une très belle collection.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres illustrés par Hervé Le Goff (Le canari qui faisait pipi au nid, L’épouvantail qui voulait voyager et Plus de bisous !). Nous avons interviewé Domitille de Pressensé et chroniqué plusieurs de ses livres (L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries). Nous avons aussi interviewé Juliette Vallery et chroniqué plusieurs de ses livres (Au chat et à la souris, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre). Enfin nous avons déjà chroniqué un livre de Marie-Hélène Lafond (Ouistiti a disparu) et nous avons interviewé Lucie Vandevelde.

Le livre vert du printemps
de Sophie Coucharrière, illustré par Hervé Le Goff
Père Castor
12,20€, 190×251 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2012
Émilie et le pique-nique
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série des Emilie
5,75€, 200×250 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2013.
Patabulle et les bottes rouges
de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Actes Sud Junior dans la série des Patabulle
12,50€, 169×230 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Le jardin des secrets
de Marie-Hélène Lafond, illustré par Lucie Vandevelde
Les Minots
12,50€, 195×240 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Dans l’herbe
de Komako Sakaï (traduit par Jean-Christian Bouvier), illustré par Yukiko Kato
L’école des loisirs
11,20€, 206×233 mm, 28 pages, imprimé en France, 2012.
Le livre vert de l’été
de Sophie Coucharrière, illustré par Hervé Le Goff
Père Castor
12,20€, 190×251 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2012

A part ça ?

DVD emilieEt puisqu’on parle d’Emilie… Vous savez certainement qu’elle existe maintenant en dessin animé (ma fille, là aussi, est très fan). On a pu les découvrir sur France 5 et un DVD vient de sortir chez France télévision (18 épisodes de 3 minutes). J’avoue que j’ai énormément de mal avec les personnages en 3D (Le petit prince par exemple) mais là ils ont réussi à faire quelque chose de vraiment esthétique et doux et l’ambiance des dessins animés est très proche de celui des albums. De plus 3 minutes c’est vraiment un format idéal (j’évite au maximum que ma fille passe plus de 20 minutes à la suite devant la télé, sauf cas exceptionnel). Comme je le disais plus haut les enfants adorent Emilie car elle vit des situations qu’ils connaissent bien. Emilie et le cerf-volant, DVD sorti chez France télévision, prix de vente conseillé 9,99€

Gabriel

You Might Also Like

Les invités du mercredi : Lucie Vandevelde et Catherine Latteux (+ concours)

Par 27 février 2013 Les invités du mercredi

Aujourd’hui c’est une interview un peu particulière, une première pour la mare aux mots… puisque nous avons interviewé quelqu’un qui, au moment de la préparation, n’avait jamais été édité. J’ai découvert Lucie Vandelvelde en parcourant des blogs ou des pages facebook je ne sais plus, et j’ai tout de suite adoré son univers. Il se trouve que son premier album sort aujourd’hui même et je trouvais ça intéressant de vous la présenter donc aujourd’hui (et de la découvrir moi-même !). J’ai demandé aux éditions Les minots (éditeur de ce premier livre) s’ils étaient d’accord de profiter de l’occasion pour vous faire gagner cet ouvrage, ils ont tout de suite adhéré, je vous proposerai donc de gagner un exemplaire de Le jardin des secrets à la suite de cette interview. Ensuite c’est la talentueuse Catherine Latteux qui est l’invité de La chronique de… Bon mercredi !


L’interview du mercredi : Lucie Vandevelde

Lucie VandeveldeLe jardin des secrets est votre premier album, quel a été votre parcours jusque-là ?
Je me suis attardée quelques années dans des écoles d’arts. J’y ai arrêté le temps avec la photographie et jonglé avec la vidéo et les arts appliqués aux Beaux Arts. Puis sur la route de l’animation, j’ai rencontré beaucoup d’enfants, monté un paquet de projets le jardin des secretsartistiques avec les petits loups et bien d’autres choses encore… J’ai voyagé dans le train première classe de l’éducation populaire ! Et bien barboté dans la mare des CEMEA ! J’ai emprunté des chemins de traverse avec de belles rencontres humaines dans des collectifs artistiques, des associations, des municipalités… j’ai planté ma tente quelques temps comme Médiatrice Culturelle et œuvré avec les différents acteurs de la chaîne graphique. J’ai vogué sur les bateaux de la compagnie exposition, j’ai fait des performances et créé des installations parfois en galerie, parfois dans des espaces insolites ! J’ai côtoyé des théâtreux, des musiciens, des circassiens, des compagnies, des artistes en tout genre !
Aujourd’hui, ma roulotte continue de cheminer sur des routes colorées, avec des grenouilles qui chantent au clair de lune et des poissons qui volent en faisant de la dentelle ! Je viens chatouiller les maisons d’éditions avec ce grand bazar tintinnabulant de création !

Qu’est-ce qu’on ressent à la sortie d’un tout premier album ?
Une énorme excitation de bonheur ! On a envie de sauter, de crier, de chanter et de rire dans toutes les rues de la ville et des campagnes ! On regarde les oiseaux voler et on le jardin des secretsest avec eux !

Comment avez-vous travaillé sur ce livre ?
Avant tout ce livre est né d’une rencontre avec Marie-Hélène Lafond (l’auteure du Jardin des secrets). Un Jour j’ai fait une illustration que j’avais légendé Dans mon Jardin, je plante des secrets. Puis Marie-Hélène est tombée amoureuse de cette image et elle lui a inspiré une histoire. Cette histoire m’a donné à mon tour des belles images dans la tête et j’ai planché 1 mois et demi à fond les ballons, la première phase et base du projet était illustrée. Ensuite, j’ai laissé reposer 5 mois et j’ai rouvert le dossier du Jardin, il me semblait bancal et il manquait du liant. J’ai retravaillé toutes les illustrations, c’était la deuxième phase. Nous avons trouvé un éditeur et 1 an plus tard j’ai rouvert notre Jardin. Il manquait de la perspective, du liant… bref j’ai retravaillé toutes les illustrations pour obtenir le rendu que je visais et là, je tenais le bon bout de notre Jardin, Troisième et dernière phase. Pour cet album, j’ai donc travaillé en 3 grandes étapes avec des temps de maturation et de repos, pour laisser mûrir la création !

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Les albums illustrés qui ont bercé mon enfance par ordre de souvenirs : Bonsoir Lune1__334526 - Copie (Margaret Wise Brown et Clément Hurd), Le Manège (Donald Crews), Porculus (Arnold Lobel), MAX (Giovannetti), Le sac à disparaître (Rosemart Wells)
Le livre déclic qui m’a fait aimer la lecture (j’avais 12 ans) L’école qui n’existait pas écrit par Gudule. Et ensuite, je ne me suis jamais arrêté de lire ! les lectures de mon adolescence qui m’ont marquée : Yvain où le chevalier au lion (Chrétien de Troyes), Le petit Prince (Saint Exupery), Terre des hommes (Saint Exupery), Lettres à un jeune poète (Rainer Maria Rilke), Le seigneur des anneaux (Tolkien), Une vie (Maupassant), La faculté de juger (Kant), L’esthétique (Hegel)

Quelles sont vos influences ?
Je me nourris de littérature, de philosophie, des arts vivants et de la rue, du théâtre, du cinéma, de la peinture, de la photographie, des arts de la mode, d’expositions, du monde, des gens… j’aime les dadaïstes, Duchamp, Arp, Man ray, Picasso, Ernst… J’aime des artistes en vrac comme Klimt, Klein, Saint Phalle, Haring, Basquiat, Hunterwasser, Moebus… Je lis beaucoup de BD, je suis abonnée à Philosophie magazine et très sensible aux mouvements de Street Art !le_jardin_des_secrets_editions_les_minots__305160 - Copie

Quelles techniques utilisez-vous ?
Cela dépend des illustrations. Certaines sont réalisées 100% manuellement. D’autres réalisées 100% en infographie à la palette graphique. Et d’autres sont moitié manuelles moitié en info. Ce qui me plaît, c’est travailler la matière, du coup j’aime expérimenter, découvrir et travailler avec des outils différents : aquarelle, gouache, crayons de couleurs, crayons aquarelle, graphite, pantone, encre de chine, découpage, collage… Pour le Jardin des Secrets, il y en a 60% réalisées manuellement avec encre de chine pour les tracés, stylo, aquarelle, gouache, crayons de couleur, collage, piqûre à la machine à coudre… la partie infographie est réalisée à la palette graphique WACOM sur Photoshop.

Avec quels auteurs rêveriez-vous de travailler ?
Et bien un auteur avec qui il y a une réelle symbiose, une belle rencontre humaine et artistique pour ouvrir sur de belles créations graphico-littéraire.
Et cette rencontre je l’ai déjà faite avec Hélène Suzzoni ! Rencontre qui s’est concrétisée, entre autre et dernièrement, par un album de poésies contemporaines, Poèmes d’ombre et de lumière qui m’a entraînée loin dans les illustrations ! Nous en sommes maintenant à la phase démarchage. Avis aux maisons d’éditions !

Le jardin des secretsQuels sont vos projets ?
Un petit Calendrier sur les mois à venir :

  • Mars 2013, je déménage mon atelier pour m’installer dans les ateliers d’artistes de la ville du Mans ! Et le lancement du jardin des Secrets à La Librairie Thuard avec séance de dédicaces et atelier graphique pour les petits loups !
  • Mai 2013 Exposition dans le cadre de PULS’ART. Infos : http://www.pulsart-lemans.com
  • Juin 2013, un gros projet d’atelier graphique avec l’Ecole Municipale d’Arts Plastiques et les Beaux Arts de la ville de Dunkerque. J’animerai un workshop pendant 15 jours avec des petits loups sur la thématique de la monstritude dans le cadre du projet monstritude de la ville de Dunkerque, capitale régionale de la culture en Nord-Pas de Calais. Infos EMAP / école municipale d’arts plastiques 45 rue du Jeu de Paume – 59140 Dunkerque. Renseignements :  0651642347 ou 0328669061
  • Juillet 2013, j’animerai un atelier graphique collectif au Salon du Livre de la Plaine sur Mer. Séance de dédicaces en parallèle sur le stand des éditions Les Minots.
  • Septembre 2013, un nouvel album jeunesse ! Dans mes rêves avec à la plume Juliette Parachini, aux éditions Les Minots bien sûr!

Les projets à long terme : Continuer à faire de belles rencontres humaines et monter de chouettes projets artistiques qui ont du sens !

Retrouvez Lucie Vandevelde sur son blog : http://gretel.canalblog.com et son book : http://lucievandevelde.ultra-book.com.

Le jardin des secretsComme je vous le disais au début de cette interview, grâce aux éditions Les minots je peux vous faire gagner le très beau Le jardin des secrets à l’un de vous. Pour cela dites-moi, en commentaire à cet article, ce que vous faites de vos secrets ! Je tirerai au sort parmi vos réponses et l’heureux élu recevra ce très bel album. Vous avez jusqu’à lundi 20h, bonne chance !


La chronique de… Catherine Latteux

Une fois par mois un acteur de la littérature jeunesse qu’on aime à La mare aux mots nous parle d’un livre qu’il a aimé. Cette fois-ci c’est Catherine Latteux qui s’y colle ! Merci à elle.

Quand Gabriel m’a proposé d’apporter mon petit grain de sel à La Chronique de… j’étais de suite emballée, même si j’avais alors mille autres choses sur le feu. Et puis de suite la grande question : oui mais lequel ? Car je n’avais que l’embarras du choix… alors finalement entre un roman adulte Les cerfs-volants de Kaboul histoire et écriture magistrales, l’album jeunesse paru aux éditions de la balle Un bout de nature, superbe que j’ai eu le grand plaisir de découvrir avant en court-métrage, la BD Birdy’s magnifique que je vous recommande aussi, mon cœur a penché pour un roman graphique Pierre et Lou d’Eric Wantiez et de Marie Deschamps paru chez Scutella Editions, classé en BD jeunesse.

Pierre et LouPierre et Lou rime avec petit bijou… certes il vaut, il ne faut pas se le cacher, quelques sous mais il en vaut vraiment le coup. Un cadeau à se faire offrir ou bien à s’offrir pour le plaisir.

En tout cas moi j’ai littéralement craqué !

Aperçu sur la table des nouveautés d’une librairie, j’ai de suite été attirée par le graphisme.

pierre et louMarie Deschamps a fait des merveilles… quelle poésie dans les traits des personnages ! Ils sont beaux Pierre et Lou, ces deux adolescents solitaires chacun à leur manière.

Par le parti pris graphique, le choix du noir, blanc, gris (avec seulement de toutes petites touches de couleurs en tête de chapitre et une sur l’oiseau), Marie a su exprimer toute l’émotion que suscitent la rencontre, la naissance des premiers amours, les petits riens de la vie (Ah le coucher de soleil sur la mer!!). Le regard du lecteur va ainsi à l’essentiel. Et je rajouterai que les compositions des planches sont riches. De ce point de vue, Marie a vraiment une patte artistique magique.

Et le texte me direz-vous?

C’est une histoire vraiment touchante avec beaucoup de poésie. Mais pas seulement : Pierre et Loul’humour est aussi au rendez-vous à travers les deux compagnons, un chat pour Lou et un oiseau pour Pierre (là encore on retrouve cette opposition), qui commentent les faits et gestes de leur maître.

J’aime bien quand à la fois la poésie et de petites touches d’humour sont présentes. C’est aussi pour cela que je suis conquise par ce très bel ouvrage (car en plus il est de très belle facture).

Sinon, l’histoire paraît simple mais elle est parfaitement bien menée. Au début, Eric Wantiez nous plante le décor, nous décrit ensuite les deux personnages. D’une page à l’autre, on passe constamment de l’un à l’autre, du monde de Pierre au monde de Lou. L’écriture paraît alors « hachée ». Mais c’est bien pensé car justement cela montre bien la juxtaposition physique de ces deux protagonistes, avec leurs différences de monde, d’ailleurs matérialisée par une palissade dans le livre.Pierre et Lou Puis peu à peu, avec la rencontre, la découverte de l’autre, le récit devient fluide ; l’écriture « coule ». Enfin c’est l’impression que cela m’a donné.

En tout cas, il y a une parfaite osmose entre le travail d’Eric Wantiez et celui de Marie. Un beau duo qui fonctionne à merveille et que j’ai adoré retrouver avec Un secret leur dernier bébé de papier, paru en décembre dernier aux Éditions Comme une orange. Celui-ci aussi est une tranche de vie merveilleusement et délicatement décrite.

Pierre et Lou, un roman graphique que je vous recommande donc vivement, pour un bon moment de lecture en perspective. Un livre sur lequel on aime revenir à l’infini.

Merci à Eric et Marie, et aux Editions Scutella aussi, pour cet ouvrage qui me ravit.

Catherine LatteuxCatherine Latteux est auteur.

Ses derniers titres sortis :

Retrouvez Catherine Latteux sur son site : http://kadikatou.over-blog.com

You Might Also Like

Secured By miniOrange