La mare aux mots
Parcourir le tag

Lydia Devos

Deux parents dans deux maisons…

Par 30 janvier 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente trois albums pour aborder avec les enfants la question du divorce et de la séparation !

famille recomposee MDR couv.inddQuand les parents se séparent, les enfants ont souvent tout un tas de questions. Ce n’est pas une décision qui leur appartient, mais ils sont quand même au cœur des changements. La tristesse d’abord, et même parfois la culpabilité puis les nouvelles habitudes de vie (voyage pour rejoindre l’un ou l’autre des parents, nouvelle maison,…) et surtout les nouveaux membres de la famille qui devient donc recomposée (les nouveaux compagnons, leurs enfants, les nouveaux frères et sœurs,… ça en fait du monde et du vocabulaire à manipuler) : de quoi donner un peu le tournis !

Ma famille recomposée propose aux jeunes enfants d’aborder avec eux ces situations nouvelles et parfois un peu déstabilisantes en dédramatisant. Avec un ton juste, Catherine Dolto et Colline Faure-Poirée posent des mots sur toutes ces nouveautés, ces drôles de sentiments, mais aussi tous les bons moments qui peuvent survenir ! C’est simple, concret, positif mais réaliste, et les illustrations colorées de Frédérick Mansot permettront aux enfants de s’identifier facilement aux personnages !

maman et papaCe petit garçon est en colère. Il fait tomber sa tour de cubes et semble bien contrarié. Il voudrait avoir son papa ET sa maman. Or, il doit attendre demain pour voir son papa. Mais c’est difficile à entendre quand on est encore un tout petit enfant. Le lendemain soir, chez Papa, il réclame Maman. Chacun des deux parents va alors devoir trouver les mots simples pour expliquer à sa manière ce que signifie la garde partagée : deux wagons de petit train chez Maman, deux maison tracées dans le sable avec Papa, et trois petites peluches pour représenter la situation et faire le lien !

Maman et Papa est un album pour les jeunes enfants qui aborde à leur niveau la question du divorce et de la garde partagée. Françoise de Guibert n’utilise pas de mots compliqués, ne donne pas d’explications sur les raisons, mais nous livre simplement un belle histoire d’amour entre ce petit garçon et ces parents, qui prennent le temps de se mettre au niveau de leur enfant pour qu’il aborde ces changements avec sérénité. Les illustrations de Vincent Bourgeau sont colorées et tendres, et surtout assez neutres : ainsi, il est très facile de s’identifier et de prendre la place de ce petit garçon ! Un très bon moyen d’aborder la question avec les plus jeunes !

CV_SOUPLE_maisonsDesire.inddDésiré est un raton, très triste depuis qu’il doit changer de maison toutes les semaines. C’est un peu compliqué, et il est légèrement déboussolé ! Heureusement, il peut compter sur l’aide et les conseils d’un vieux et sage hibou, qui va lui permettre de surmonter ces sentiments difficiles… Ce qui lui pèse le plus, c’est de ne pas voir la maison verte quand il est dans la rose, et inversement… Parfois, il suffit de prendre un peu de hauteur !

Cette fois, on prend un peu de distance avec personnage imaginaire, un petit rat, qui vit un peu la même histoire que bien des humains ! Avec Les deux maisons de Désiré Raton, de manière beaucoup plus romancée, Lydia Devos aborde également cette question du divorce et de la garde partagée. Mais pour autant, les enfants sauront retrouver des liens avec leur propre quotidien. Désiré est attachant, et a bien de la chance de rencontrer ce bel hibou ! Et puis les illustrations de Pierre Cornuel sont pleines de douceur, alternant images en couleur pour figurer le jour, et noir et blanc pour la nuit, pour nous plonger dans une atmosphère sereine…

Quelques pas de plus…
Pour retrouver d’autres chroniques sur le divorce, consultez notre fiche thématique.

Ma famille recomposée
Texte de Catherine Dolto et Colline Faure-Poirée, illustré par Frédérick Mansot
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la collection Mine de rien
6,20 €, 165 x 177 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2013
Maman et Papa
Texte de Françoise de Guibert, illustré par Vincent Bourgeau
Le baron perché
15 €, 205 x 245 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013
Les deux maisons de Désiré Raton
Texte de Lydia Devos, illustré par Pierre Cornuel
Grasset Jeunesse
6,90 €, 30 pages, lieu d’impression non précisé, 2013

A part ça ?

Connaissez-vous Wormworldsaga ? Créée par Daniel Lieske, elle a été lancée sur le web, avec un mode de narration original : un déroulé des cases en un long rouleau, un peu comme un papyrus. Découvrez les quatre premiers chapitres déjà publiés, qui devraient progressivement être disponibles en librairie. Une expérience originale !

Marianne

 

You Might Also Like

Grandir…

Par 14 mars 2013 Livres Jeunesse

Les enfants s’en vont tôt ou tard
Sans s’en apercevoir
N’aimant plus les carambars
N’ayant plus peur du noir
Abandonnant au placard
Barbies et babars
Allons Z’enfants
(Pascal Parisot)

Augustine ne rentre plus dans ses bottesQuel bonheur de revenir chez sa grand-mère pour Augustine ! Elle n’y est pas allée depuis un moment et la petite oie se fait une grand joie de retrouver ses bottes… mais… oh non elles sont trop petites ! Au moment du repas, Augustine monte dans sa chaise haute et se trouve bien à l’étroit… Il faut se faire une raison elle a grandi ! Elle est grande maintenant, mais grande comment ?

 Accompagnée de très belles et grandes illustrations à la peinture, l’histoire d’Augustine Augustine ne rentre plus dans ses bottes(quel joli prénom !) raconte bien le questionnement qu’ont les enfants sur le fait de grandir, être « trop » grands pour… mais trop petits pour…  Augustine n’est plus un bébé mais n’est pas encore une jeune fille, elle doit comprendre qu’elle est entre deux. Le texte est simple mais percutant, parfaitement adapté aux enfants. En fin d’ouvrage, l’histoire est complétée par une petite explication sur le fait de grandir, signée d’un professeur de médecine. En plus d’être une jolie histoire, c’est un bel objet avec son papier épais et ses illustrations pleines (doubles) pages. Un très bel album.

Le petit bateau de Petit oursPetit Ours adore son petit bateau, chaque jour il l’utilise avec bonheur. Mais le temps passe, Petit Ours est devenu Grand Ours… quand il monte dans son bateau celui-ci coule… Il doit se rendre à l’évidence, il ne peut plus utiliser ce bateau qu’il aime tant… et s’il l’offrait à un petit ours à qui il serait utile ?

Ici aussi c’est donc de grandir dont on parle, Petit Ours est devenu grand, il ne peut plus Le petit bateau de Petit Oursfaire ce qu’il faisait enfant. Alors bien-sûr il suffit de s’adapter (à la dernière page on voit Petit Ours, devenu Grand Ours se construire un grand bateau). Mais on parle aussi de la transmission, parfois entre grands frères/sœurs et petits, des jouets. Du fait de donner nos affaires à ceux qui en ont vraiment besoin. Ici aussi le texte est simple et adapté aux enfants, l’histoire est vraiment belle et pleine de sens. Les illustrations sont magnifiques, assez classiques mais pourtant pleines de couleurs et un trait de crayon que je trouve des plus esthétiques. Là aussi un très bel album.

Quelques pas de plus…
On parle aussi de grandir dans quelques albums que nous avons chroniqués comme, par exemple, Roule toujours, Petite boule rouge ou Le bateau de Malo. Retrouvez aussi un sujet sur la peur de grandir sur le forum.

Augustine ne rentre plus dans ses bottes
de Lydia Devos, illustré par Arnaud Madelénat
Le pommier dans la collection Les bouts d’choux explorent le monde
13€, 230×285 mm, 40 pages, imprimé en France, 2013.
Le petit beateau de Petit Ours
de Eve Bunting (traduit par Claude Lager), illustré par Nancy Carpenter
Pastel
10,20€, 210x210mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2004.

A part ça ?

Avez-vous signé le manifeste pour la lecture des Incorruptibles ? Sinon allez-y vite !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange