La mare aux mots
Parcourir le tag

Lydie Sabourin

Les pensées d’un lapin nain ou d’un pissenlit

Par 22 janvier 2012 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente tout d’abord un livre CD des éditions Benjamins Média, que je viens de découvrir, et pour lesquelles j’ai un coup de cœur. En effet, ils proposent pour certains titres de leur collection, un livret en braille ou en caractères agrandis, pour toutes les personnes concernées par le handicap visuel (à la fois les enfants et les parents donc). Je pense qu’il était important de souligner cette initiative, parce qu’il me semble que c’est un bon complément au livre lu, que l’on rencontre plus souvent. Fin de la parenthèse, passons aux choses sérieuses !

En effet, nous avons du pain sur la planche. Avec Mini Rikiki Mimi de Christine Beigel et Laurent Moreau, on n’est pas près de s’ennuyer. Jules et son lapin Mikimi sont inséparables… jusqu’au moment des vacances. Le lapin ne peut voyager avec le reste de la famille, et sera donc gardé par Monsieur Renard, le drôle de voisin. L’histoire est drôle, et traite de la complicité qui existe entre enfants et animaux, mais également de l’amitié en général. Les illustrations de Laurent Moreau sont très belles : très vives, assez géométrique, elles me font penser aux illustrations naïves des années 50. Avec quelques traits, on sent la malice du petit garçon et du petit lapin. Mais je pense qu’il serait injuste de présenter ce livre-CD, sans citer Ludovic Rocca et Sylvia Etcheto, respectivement réalisateur et voix du disque. En effet, le disque apporte un véritable plus à ce livre. J’avoue que je m’attendais à la simple lecture de l’histoire (peut-être parce que j’ai peu l’expérience des livres CD). Et en réalité, il y a toute une ambiance, des bruitages, pour être immergé dans l’histoire. Et ça fonctionne dès les premières minutes, puisqu’on atterrit directement au milieu de la fête d’anniversaire de Jules, à grand renfort de chant et de rires d’enfants.
Un quart d’heure de plaisir autant pour les enfants qui ne savent pas lire, qu’en soutien à ceux qui commencent à s’y plonger !

Pour continuer mes folles aventures du jour, j’ai une question à vous poser : Vous êtes-vous déjà demandé à quoi pouvait penser un pissenlit ?
J’ai un début de réponse à cette question, avec le petit album A quoi rêve un pissenlit ?, d’Alice Brière-Haquet (dont Gabriel vous avait parlé ici) et Lydie Sabourin, édité chez Points de Suspension.

Ce petit pissenlit, robuste, qui pousse un peu partout dans la ville, rêve d’être tournesol. On suit tout au long de sa vie de pissenlit, et même vieux, il a un certain charme.
Tout est délicat dans cet album carré à la belle couverture à rabats et au papier épais et parfumé. Le texte d’Alice Brière-Haquet est court mais plein de poésie, et les illustrations de Lydie Sabourin, sont tout aussi douces. Les couleurs sont pastels, les décors et les personnages se superposent souvent, et c’est un savant mélande de crayon, de coloriage, de collage, et de dessins délicats, qui transmettent toute la fragilité de cette petite fleur des villes. Une invitation à faire attention à tous les petits détails que nous offre la nature pour rendre la vie moins grise.

Mini Rikiki Mimi, Christine Beigel, Laurent Moreau
Benjamins Média
Prix : 21€
Public : A leur lire/Lecteurs débutants. Dès 3 ans selon l’éditeur.

A quoi rêve un pissenlit ? Alice Brière-Haquet, Lydie Sabourin
Points de Suspension
Prix : 13€
Public : A leur lire/Lecteurs débutants

————————————————————————————————————————-

A part ça ?

J’ai découvert récemment l’existence du Musée en herbe, situé à Paris, et qui présente expositions, ateliers et animations, adaptés aux « enfants de 3 à 103 ans » ! Suivez le programme!

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange