La mare aux mots
Parcourir le tag

Magie

Deux romans

Par 3 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux romans avec deux femmes au centre de l’intrigue. Dans le premier, la jeune Mim s’échappe d’un environnement qui lui paraît hostile pour retrouver sa mère et dans le second, une légende mystérieuse pousse les habitant.e.s d’un village japonais reculé à tuer tous les bébés laids nés sous le signe du cheval de feu…

Mosquitoland
de David Arnold (traduit par Maud Ortalda)
Milan
15,90 €, 155 x 230 mm, 352, imprimé en Italie , 2017.
Izana la voleuse de visage
de Daruma Matsuura (traduit par Diane Durocher)
Lumen
15 €, 139 x 225 mm, 317 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Des jeux

Par 13 décembre 2014 Jeux

Une sélection de jeux, juste avant Noël, ça tombe bien, non ?

Le nid de la pieOn commence par le nouveau jeu d’un éditeur qu’on aime beaucoup : Le nid de la pie de Claire & Pierre.
Ici, on va faire fonctionner sa mémoire. Une pie a volé toutes sortes d’objets, il faut les retrouver.
On commence par cacher des petits jetons dans des œufs (un peu du style de ceux d’une célèbre marque de « chocolat » pas bon) puis on les place dans les trous du plateau. On distribue, à tous les joueurs, des cartes sur lesquelles sont représentés les mêmes objets que sur les jetons. Il va donc falloir être le plus rapide à placer les jetons sur les cartes correspondantes. Seulement, ça ne sera pas si simple… un dé indique la couleur de l’œuf que l’on peut ouvrir, il faut donc bien retenir. De plus si l’on tombe sur un jeton « pie » il faut rendre un jeton.
Le nid de la pie est un jeu qui amuse énormément les enfants, grâce au côté ludique des œufs, il est graphiquement réussi (comme toujours chez Claire & Pierre) et c’est typiquement le genre de jeux où un enfant peut gagner contre ses parents. Bref ici on adore.
Plus d’infos (et de visuels) sur ce jeu ici.

Dobble party packC’est sa rapidité que l’on va exercer avec Dobble party pack (et là aussi les enfants sont parfois plus forts que les parents). Le principe est simple, sur les cartes on trouve toujours plusieurs dessins et il faudra être le plus rapide à trouver deux dessins pareils. Plusieurs règles par boîte : défausser ses cartes chaque fois qu’on trouve un symbole commun avec la carte au milieu de la table, récupérer les cartes de la pioche en trouvant un symbole commun avec ses cartes… Bref c’est toujours plus ou moins le même principe, mais les règles changent légèrement, ça évite la monotonie ! Dobble party pack propose deux petites boîtes et donc deux sets de cartes : une sur le thème du cirque et l’autre avec des dessins qui parlent aux enfants (canard, poisson, zèbre…). À noter que c’est aussi un jeu excellent pour le vocabulaire !
Deux boîtes faciles à transporter pour des parties de jeux pleines d’énergie.

Curiosités et trésors de nos régionsUn quiz sur les régions de France, ça vous dit ? C’est ce que nous propose Curiosités et trésors de nos régions. Quatre catégories de cartes : Aimez-vous la muscade ? (sur les spécialités et traditions culinaires), Chaussons nos bottes de sept lieues ! (sur les particularités géographiques et linguistiques), Mon royaume pour un cheval ! (sur les événements et les personnages) et À la découverte du pays des merveilles ! (sur les coutumes, le folklore, l’artisanat, le cinéma, la littérature…). Ici, on ne s’adresse pas aux trop jeunes enfants (ou alors avec une énorme culture), mais les adolescents pourront affronter sans souci les adultes.

Defi scrabbleEt si l’on s’entraînait au Scrabble maintenant ? Avec les cartes de Défis Scrabble, on planche à plusieurs sur des énigmes. Sept catégories de cartes : avec Le premier coup les joueurs voient un plateau de Scrabble, les lettres qu’ils ont et ils doivent trouver un mot avec le score annoncé, les cartes Dico Scrabble nous font deviner la définition d’un mot, avec les cartes Alphabet scrabble on va devoir trouver des mots, suivant un énoncé, commençant par la lettre proposée, les cartes anagrammes proposent de trouver le maximum de mots avec les lettres qu’elles proposent… La diversité des exercices rend le jeu bien moins monotone et les amoureux de lettres se régalent. À noter qu’un petit livret donne les réponses si aucun joueur n’a trouvé. Un jeu pour jouer seul ou à plusieurs.
(juste une précision, par rapport à la photo, la boîte ne propose pas de lettres détachées, il faut écrire)

Apéro GeekLa culture Geek ça vous parle ? Alors vous saurez répondre aux questions de technologie, télévision, jeux et littérature d’Apéro Geek ! Ici, on pose des questions sur les Anomymous, Matrix, Zelda ou encore George Orwell ! En plus des petites cartes de jeux, on trouve un petit guide du geek (avec même un test pour savoir son degré de geekitude) et un bac à glaçon en forme de clavier ! Là encore, ce n’est pas un jeu pour les jeunes enfants (quoique…), mais les ados risquent de s’amuser autant que les parents.

Complètement Geeks !J’en profite pour vous présenter Complètement Geeks ! de Frédéric Bezies. Car si vous avez un côté geek vous allez aimer retrouver, dans ce livre, le jeu Simon, AIM, Caramail, la NES, Winamp, Les p’tits génies ou encore l’alcatel speedtouch USB. Bref tous les objets et la culture de notre enfance ! Chaque fois, on explique ce qu’était l’objet et l’on trouve des petites infos fort intéressantes ! Un livre pour les nostalgiques nés dans les années 60 à 90.

Retrouvez toutes nos chroniques jeux regroupées sur un album Pinterest.

Le nid de la pie
de Claire & pierre éditions
Prix : Autour de 39 €
Age d’après l’éditeur : 4 ans
Nombre de joueurs : 2-6 ans
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué
Fabriqué en France.
Dobble party pack
de Play Factory
Asmodée
Prix constaté : Autour de 22 €
Age d’après l’éditeur : 4+
Nombre de joueurs : 2-5
Temps de jeu d’après l’éditeur : 10 min.
Lieu de fabrication non indiqué.
Curiosités et trésors de nos régions
Auteur non indiqué
Larousse
Prix : 15,90 €
Age d’après l’éditeur : non indiqué
Nombre de joueurs : non indiqué
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué
Fabriqué en Chine.
Défi Scrabble
de Michèle Lecreux et Clémence Roux de Luze
Larousse
Prix : 15,90 €
Age d’après l’éditeur : non indiqué
Nombre de joueurs : seul à plusieurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué
Fabriqué en Chine.
Apéro Geek
de Mathilde Piton Illustré par un collectif
Larousse
Prix : 14,90 €
Age d’après l’éditeur : non indiqué
Nombre de joueurs : 2, 3, 4 ou davantage
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué
Fabriqué en Chine.
Complètement geeks !
Texte de Frédéric Bezies
Larousse
14,90 €, 195×240 mm, 160 pages, imprimé en Espagne, 2014

À part ça ?

Pas vraiment des jeux, mais on va quand même s’amuser avec deux boîtes et un coffret sortis chez Larousse.
A vos méninges À vos méninges ! Tout est dit ! Ici, on va se creuser la tête. Dans la boîte, on trouve un tangram, des allumettes et des cartes. Avec le tangram, vous connaissez le principe, il faudra reproduire des formes. Avec les allumettes, il faudra, à partir d’une disposition proposée, obtenir un résultat final imposé. Les cartes énigmes, elles, proposeront donc des épreuves de logique, d’arithmétique et des tours de magie. 60 cartes (20 dans chaque catégorie), 7 pièces de tangram et 20 allumettes… à vous de jouer !
À vos méninges !, Larousse, 10,90 €.

Expériences 100 % stupéfiantesExpériences 100 % stupéfiantes va quant à lui vous proposer d’épater vos amis. Ici aussi des cartes classées en trois catégories : Petites expériences stupéfiantes de physique, Petites expériences étourdissantes de géométrie et d’optique et Petites récréations ludiques et passionnantes. Dans les premières, on va retourner des verres sans les renverser ou tester notre centre de gravité avec un tabouret et un mur. Les expériences géométriques proposent quant à elles d’étudier les propriétés des miroirs courbes avec une cuillère et une bougie ou les lois de la vision binoculaire grâce à un dessin. Enfin dans les cartes Petites récréations ludiques et passionnantes on va par exemple apprendre à soulever 5 pailles d’un coup ou à transformer une simple aiguille à coudre en javelot ! Les illustrations « à l’ancienne » des cartes rendent l’objet particulièrement beau. Prêts à tester ?
Expériences 100 % stupéfiantes, Larousse, 10,90 €.

La petite bibliothèqye jeux malins et casse-têteOn va retrouver aussi des tangram, des casse-têtes avec des allumettes, de la magie et des illusions d’optique, mais aussi de l’origami, des sudokus et des jeux de lettres dans La petite bibliothèque jeux malins et casse-têtes. Huit petits livres (Tangrams, Ficelles et élastiques, Magie et illusions d’optiques, Origamis, Allumettes et casse-têtes, Sudokus et Logique, Énigmes et messages codés et Jeux de lettres et Devinettes) classés dans une petite bibliothèque et un tiroir dans lequel on va trouver les pièces du tangram et des cartes avec des illusions d’optique. De quoi s’amuser, donc ! Seul bémol l’objet prend beaucoup de place pour seulement 8 tout petits livres, 6 feuilles et un tangram ! Il ne vaut mieux pas être parisien (cela dit, on peut vider la bibliothèque, garder son contenu et donner, par exemple, le coffret à son enfant pour en faire un meuble de poupée).
La petite bibliothèque jeux malins et casse-têtes, Larousse, 17,45 €.

Gabriel

 

You Might Also Like

Ogresse et sorcières

Par 4 mai 2014 Livres Jeunesse

Les ogresses et les sorcières vous font un peu peur ? Tant mieux ! C’est bon d’avoir peur, non ?

babayagaEst-ce pour cela qu’elle était si méchante ? Toujours est-il que Babayaga n’avait qu’une seule dent. Enfant on s’était tant moqué d’elle, comment pouvait-il en être autrement ? Le temps passa, après avoir mangé son chien, Babayaga commença à manger les enfants. Cacayaga, sa sœur, était la belle-mère d’une petite Miette. L’enfant était adorable, mais sa marâtre qui ne la supportait pas décida de profiter de l’opportunité d’avoir une sœur ogresse pour s’en débarrasser. Elle demanda à Miette d’aller lui porter du fil et une aiguille, c’est certain, elle ne reviendrait pas.

Je me doute que vous êtes nombreux à déjà connaître ce petit bijou de la littérature jeunesse, signé Taï-Marc Le Thanh et Rébecca Dautremer, sorti il y a plus de dix ans. Mais j’avais envie de me faire plaisir en chroniquant ce magnifique album que j’ai dans ma bibliothèque depuis bien avant la création du blog. Un grand album aux superbes illustrations signées par un des plus grands noms de la littérature. Taï-Marc Le Thanh s’inspire du célèbre conte Russe, s’en empare et en livre sa version personnelle, pleine de malice et d’humour. Tout simplement un des plus beaux albums de ma bibliothèque, un livre où il fait bon se plonger et où l’on découvre chaque fois de nouveaux détails.
Le même vu par Za (avec d’autres versions de Babayaga) et par Œil d’ailleurs.

Patatra la p'tite sorcièrePatatra est une petite sorcière qui a très mauvais caractère. Alors qu’elle vient d’apprendre une formule qui changera quiconque en crapaud, un merle lui fait un bien mauvais tour : il envoie une fiente sur la table de pique-nique qu’elle vient de dresser ! Ni une, ni deux et voilà le volatile transformé ! Et il n’est que le premier d’une grande série !

Très loin de l’univers de l’album précédent, voici donc Patatra la p’tite sorcière et les crapauds de Monique Aloujes et Florian Le Priol, une histoire pleine d’humour tant dans les situations que dans la façon dont l’illustrateur s’en est emparé. Mais je dois dire que j’ai été parfois extrêmement surpris ! Mélange des techniques ? Tentatives de styles différents ? On a l’impression que plusieurs illustrateurs ont travaillé sur l’album ! J’avoue avoir été totalement séduit par certaines planches (comme celle avec le prince charmant) quand d’autres m’ont plutôt déplu. Parfois dans une même planche on retrouve des styles extrêmement différents ! Certains apprécieront certainement ce mélange de styles et de techniques, se diront même, peut-être, que ça casse toute monotonie. Pour ma part, je trouve que ça donne un côté inégal à l’album. En fin d’ouvrage, une chose très originale, des éléments à découper pour faire une planche du livre en pop-up.
Vous pouvez feuilleter une partie de l’album ici.

La sorciere verte seme le bazar couv:La sorciere verte seme le bLa sorcière verte a décidé de se lancer dans le jardinage, comme le faisait sa mémé ! Elle a même retrouvé ses affaires : bottes en caoutchouc, salopette et même sachets de graines ! Sauf qu’en ouvrant les sachets, il ne se passe pas ce qu’il doit se passer ! Voilà les graines qui lui sautent dans les trous du nez et notre sorcière a beau tout tenter, elles y restent ! Notre sorcière s’énerve tant et tant que toutes les autres graines tombent entre les fentes du parquet. Et voilà que bientôt elles germent, poussent et s’enroulent autour des chevilles de la pauvre sorcière et ce n’est pas tout… celles de son nez se mettent aussi à réagir et la voici bientôt avec du persil qui sort du nez !

Je vous avais déjà parlé des premières aventures de la sorcière verte qui ne m’avaient pas vraiment séduit, même si là encore pas de coup de cœur, j’avoue avoir préféré celui-ci surtout au niveau des illustrations. Anne Mahler s’est appropriée le personnage, mais ici c’est à la peinture qu’elle lui donne vie. Ce ne doit pas être évident que de reprendre un personnage déjà traité par un autre illustrateur et d’ailleurs c’est dans les autres dessins qu’on la sent plus à l’aise, où le résultat est meilleur (je préfère, par exemple, largement son mage à la sorcière). Comme pour le premier, le texte est entièrement en rime. Un petit album plein d’humour sur une fée pas très adroite.
Des extraits sur le site des Éditions Petite Fripouille.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Taï-Marc Le Thanh (Jonah, T.1 Les sentinelles), Rébecca Dautremer (Le loup de la 135e, La chèvre aux loups et Les deux mamans de Petirou) et Viviane lelong-Verdier (La sorcière verte a mal au ventre). Retrouvez aussi notre En vacances avec Rebecca Dautremer.

Babayaga
Texte de Taï-Marc Le Thanh, illustré par Rébecca Dautremer
Gautier languereau
14,95 €, 250×370 mm, 34 pages, imprimé en Italie, 2005 (première édition 2003).
Patatra la p’tite sorcière et les crapauds
Texte de Monique Aloujes, illustré par Florian Le Priol
Karibencyla
11,20 €, 200×210 mm, 36 pages, imprimé en Union Européenne, 2014.
La sorcière verte sème le bazar
Texte de Viviane Lelong-Verdier, illustré par Anne Mahler
Éditions Petite Fripouille dans la collection La sorcière Verte
7,50 €, 170×220 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2014.

À part ça ?

Mercredi, dans l’émission Écoute, il y a un éléphant dans le jardin, j’ai parlé de livres à l’humour piquant ! Mon passage est réécoutable dans l’onglet Chroniques Radio.

Gabriel

You Might Also Like

Un voyage autour du monde grâce aux contes

Par 28 avril 2014 Livres Jeunesse

Inde, Groenland, Corée, Maghreb et Afrique de l’Ouest, aujourd’hui on va voyager grâce à de superbes contes (avec en bonus dans le À part ça ? un DVD pour continuer le voyage).

rajaDepuis des générations, dans la famille de Raja on est magicien. Quand son père l’appelle pour qu’il vienne prouver au monde qu’il est un magicien lui aussi, qu’il n’est pas la honte de la famille, le jeune garçon préférerait aller amuser la belle Devika. Même si lui ne s’amuse pas à répéter des tours, il accepte. Le soir même le voilà qui déclame une formule magique et devient invisible. Il s’amuse à faire des farces et vient poser un baiser sur le nez de Devika, mais au matin personne ne le croit, nul n’a été témoin du prodige, forcément ! Alors le lendemain soir Raja recommence, cette fois-ci il fait disparaître des objets, mais ce coup-ci on croit que c’est un voleur qui les a dérobés et non Raja qui a utilisé sa magie. Il décide de s’acheter une tortue et de partir faire le tour du monde sur son dos, jurant de revenir avant que son père ne soit vieux. Autour de lui, on se moque. Devika, elle, ne rit pas et s’enferme dans sa tour pour cacher ses larmes.

Raja est un grand album absolument magnifique, une petite merveille. Superbe histoire d’amour au pays des magiciens indiens sublimée par les illustrations d’Aurélia Fronty. Le genre de conte que les parents prennent autant de plaisir à lire que les enfants (d’ailleurs, c’est typiquement le genre de livre qu’achètent aussi les adultes sans enfants). Un grand conte (mon résumé ne raconte même pas le premier tiers) pour tous ceux qui aiment les beaux livres et les belles illustrations.
Plusieurs illustrations intérieures sur le billet de ce blog.

L'orphelinUn petit orphelin vivait dans un village du Groenland. Sans famille, il vivait dehors, dormait avec les chiens qui étaient les seuls à l’accepter parmi eux. Parfois, il profitait d’un morceau de viande jeté à ses compagnons de misère. Même les enfants du village lui menaient la vie dure, quand il s’approchait, ils le jetaient à terre et le battaient. Ainsi était la vie de ce pauvre orphelin. Son seul refuge était la montagne où il allait fuir la méchanceté des hommes. Sa vie commença à changer le jour où, sous les conseils d’une vieille femme qui avait eu pitié de lui, il alla crier au ciel de l’aider.

Là encore, je ne vous raconte que la première partie de ce superbe conte signé par Anouk Grinberg. Grosse surprise, en ce qui me concerne, car je ne connaissais que la comédienne (que j’aime beaucoup) et je découvre donc avec L’orphelin l’auteur et l’illustratrice. Et quel talent ! Elle nous raconte donc ce conte du Groenland avec énormément de délicatesse, tant dans le texte que dans les illustrations. Une histoire dure parfois (mais la plupart des enfants aiment les histoires tristes, c’est nous, les parents, qui souvent reculons), mais forte. Un album magnifique sur la différence, le rejet, la fragilité. Le genre d’album qui marque profondément le lecteur, le genre d’ouvrage qu’on garde longtemps dans sa bibliothèque et dans sa tête.
Retrouvez le conte et une partie des illustrations sur le blog d’Anouk Grinberg.

L.01EJDN000928.N001_PriYonHee_C_FRPrincesse Yong Hee avait pour amie la Lune. Un soir alors que la princesse célébrait son amie, le Dragon des Mers bondit des eaux et dévora l’astre. Pour la première fois, Princesse Yong Hee quitta son château et partit pour sauver la lune. Pour cela, il lui faudrait l’aide de la Terre, du Vent et de la Nuit.

Là encore, mais quelle merveille ! (oui, je sais, cette chronique sera douloureuse pour votre portefeuille). Tant le superbe conte d’Agnès Bertron-Martin que les sublimes illustrations d’Aurélia Fronty (oui, encore elle). Ici, il est donc question d’une princesse qui part affronter un dragon, aidée par les éléments. On parle donc d’amitié, de surmonter ses peurs, d’oser se battre contre les plus forts. Un livre magnifique.

Le petit oiseau au grain de bléUn petit oiseau, fort intelligent, s’accrocha un grain de blé autour du cou puis alla narguer le pacha en chantant sous ses fenêtres qu’il avait quelque chose que lui n’avait pas. Imaginez la colère du puissant homme qui demanda à ses serviteurs de voler à l’oiseau son grain de blé. Sauf que le chant recommença et cette fois si l’oiseau persiflait que le pacha était si jaloux de lui qu’il lui avait volé ce qu’il n’avait pas.

On quitte l’Asie pour le Maghreb avec ce très bon conte, plein d’humour dont le texte est signé Michel Piquemal et les illustrations Peggy Nille. Une histoire parfois cruelle, surprenante et drôle. On parle ici de la fierté, de l’intelligence des plus faibles face aux puissants. Peggy Nille nous surprend une fois encore avec de très belles illustrations assez éloignées de son univers habituel. Un conte absolument délicieux aux couleurs chaudes du Maghreb.
Le même vu par Enfantipages.

Les deux caillouxAu milieu de la brousse, dans un marigot, se disputaient deux pierres. On entendait sans cesse leurs insultes. Un génie fatigué d’entendre les noms d’oiseaux que s’échangeaient les deux pierres, sortit du marigot et leur offrit des jambes pour leur permettre de voir le monde. Voilà donc nos cailloux qui marchent, qui marchent, qui marchent… et qui pour la première fois se sentent fatigués, affamés. Mais que manger quand on est une pierre ? Grâce à une idée du petit caillou les voilà bientôt avec neuf perdrix (six tuées par le petit et trois par le grand). Jaloux, le gros caillou proposa de manger d’abord la chasse du petit puis ils partageront plus tard sa chasse à lui. Sauf que quand la faim se fit à nouveau sentir, il ne voulait évidemment plus partager.

Là encore, ce n’est que le tout début de ce grand conte qui nous vient d’Afrique de l’Ouest. La suite sera un enchaînement de situations que les cailloux n’avaient même pas imaginé. Leur dispute fera même couler une rivière de sang. Un très beau conte étiologique (vous savez, ces contes qui nous explique la création d’un élément, d’un phénomène naturel…) plein d’humour pour expliquer pourquoi les cailloux sont devenus muets avec de grandes et belles illustrations signées Cécile Gambini. Là encore un magnifique album.
Quelques illustrations intérieures sur le site de Didier Jeunesse.

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques sur des contes du Monde ? Ici par exemple ou ou encore .
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Carl Norac (Bazar Circus et Petites histoires pour rêver dans sa poche), Aurélia Fronty (Comptines de rose & de safran, Le roi de la montagne en hiver, Un jour grand-père m’a donné un ruisseau et Une si belle entente), Agnès Bertron-Martin (Mes cinq premières histoires à la petite école), Michel Piquemal (Mamouchka et le coussin aux nuages et L’étoile de Noël), Peggy Nille (Le voleur de lune, Le Petit Chaperon Rouge, Les amoureux du ciel, Le nom du diable et Contes d’un autre genre), Françoise Diep (Le loup et la soupe aux pois) et Cécile Gambini (Mes premières berceuses et Chez Mémé). Retrouvez aussi notre interview de Peggy Nille.

Raja
Texte de Carl Norac, illustré par Aurélia Fronty
Didier Jeunesse
17,30 €, 280×370 mm, 42 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2009.
L’orphelin
d’Anouk Grinberg
Cèdre Lune
14 €, 265×200 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2014.
Princesse Yong Hee et la perle de la nuit
Texte d’Agnès Bertron-Martin, illustré par Aurélia Fronty
Père Castor
13,50 €, 266×287 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le petit oiseau au grain de blé
Texte de Michel Piquemal, illustré par Peggy Nille
Bulle de savon
13 €, 190×190 mm, 32 pages, imprimé en Union Européenne, 2014.
Les deux cailloux
Texte de Françoise Diep, illustré par Cécile Gambini
Didier Jeunesse dans la collection Contes du monde
14,20 €, 240×310 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Sur le chemin de l'écoleComme le disait Nelson Mandela, « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », sauf qu’on n’a pas le même accès à l’éducation suivant là où l’on se trouve. Pour aller à l’école, Jackson, un Kenyan de 11 ans, et sa petite sœur doivent marcher quinze kilomètres (soit deux heures), en portant chacun un bidon d’eau et un morceau de bois et en évitant les éléphants. Zahira, jeune Marocaine de 12 ans, a un trajet de quatre heures pour parvenir à son internat. Au programme chemins caillouteux et recherche de voitures compatissantes. Pour Carlos, Argentin de 11 ans, et sa petite sœur, c’est une heure trente de cheval chaque matin. Quant à Samuel, Indien de 13 ans en fauteuil roulant, il lui être poussé par ses frères pendant une heure et demie avant d’arriver à l’école. Quatre enfants du monde dont on suit le chemin pour arriver en classe. Un film absolument passionnant, magnifique pour se rappeler l’importance de l’école et comment certains bravent les dangers et marchent des heures quand parfois, ici, certains traînent des pieds. Un film très fort qui vient de sortir en DVD et Blu-ray. Le film y est disponible en VF ou en VO (personnellement, j’ai déjà du mal avec les doublages sur les films, alors sur un documentaire c’est absolument impossible ! J’ai préféré lire le peu de dialogues à ma fille et le regarder dans les langues d’origine), on y retrouve aussi trois jolis bonus sur l’un des personnages du film (sa venue en France, la projection du film à Paris en sa présence et la projection du film dans son école). À voir absolument (et vu le prix, pourquoi se gêner ?).

Bande annonce :

Sur le chemin de l’école, un film de Pascal PlissonThe Walt Disney Company France. Autour de 9 € pour le DVD et de 13 € pour le Blu-Ray.

Gabriel

You Might Also Like

Occuper, une nouvelle fois, les enfants en vacances

Par 14 février 2014 Jeux, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Et oui, c’est un peu notre marronnier à nous, avant chaque vacances on vous propose une sélection de jeux, livres jeux, loisirs créatifs… pour occuper les enfants en vacances. Aujourd’hui, ça sera une chronique assez variée où, j’espère, chacun trouvera son compte !

FUNPADEt l’on commence par quelque chose qui va en étonner certains… Oui, je sais, vous m’avez entendu dire (ou plutôt lu pour la plupart d’entre vous) que le numérique ce n’est pas mon truc, qu’un livre « papier » c’est quand même mieux qu’un livre numérique, que je préférais offrir des jouets en bois à mes enfants que des jeux électroniques et que les tablettes ce n’était pas pour moi… mais lors d’une présentation au salon KidExpo j’avoue avoir carrément craqué sur les Funpad. J’avais comme image des tablettes pour enfants, ce genre de jouets électroniques où il faut acheter des cartouches (généralement très chères, souvent complètement idiotes et presque toujours avec des héros de franchise). Ici, ce n’est pas du tout ça. C’est vraiment une tablette (tactile) pour enfants de 3 à 9 ans. Donc je l’ai surtout testée avec un enfant de bientôt 6 ans, ma fille (qui a été on ne peut plus ravie de servir de cobaye). Au programme : des applications d’apprentissage, Funpaddes jeux, des livres électroniques, un appareil photo… Commençons par le début, on crée le profil de l’enfant (le parent choisira ce à quoi il a accès). Ensuite, l’enfant entre dans ses applications. Sur l’icône Apprentissage, il va trouver des applications pour tracer des lettres ou des chiffres, replacer des objets sur leur silhouette, jouer à des instruments de musique, dessiner, apprendre l’heure, retrouver ce que mange tel animal, relier des points, faire travailler sa mémoire… (au total 75 applications tactiles et 25 applications où il faut utiliser les boutons). Dans Jeux il va trouver 40 jeux tactiles et 30 jeux avec le clavier. Ce sont ici des jeux de plateformes, des jeux type tétris, des puzzles… Dans Livres électroniques on trouve dix histoires classiques (Blanche Neige, La petite sirène…). FunpadDans Appareil photo et dans Caméra vidéo en plus de faire des photos et de filmer on va pouvoir ajouter des effets à ses œuvres, mais aussi jouer avec elles (par exemple en faisant des puzzles). On peut aussi ajouter des musiques dans la tablette (que l’enfant va retrouver dans Musique) et même des vidéos (super pratique pour les trajets). On trouve donc ici 200 applications fournies, soyons francs (et donc commençons par ce qui fâche) la plupart sont gadgets voire incompréhensibles. Sur les 200, je pense que vous n’en trouverez que quelques dizaines d’intéressantes (mais ces applications sont fournies avec la tablette et donc gratuites). Mais l’intérêt ici c’est que l’on peut télécharger des applications (sur l’App Store d’Amazon) et là vous pouvez trouver des applications très sympa à petits prix (voire gratuites) et même des applications géniales (un peu plus chères en général, tout se paye ma bonne dame). On peut aussi permettre à l’enfant d’aller sur internet (sites ou Skype, Twitter, Facebook…) et le parent choisit le temps accordé. On peut aussi, évidemment, choisir que l’enfant n’y ait pas accès. Autre truc vraiment positif, le parent peut se créer un compte… et là c’est open-bar ! Ici, on peut bien entendu retrouver tout ce qui a été cité précédemment, mais aussi une interface android qui vous permettra de faire beaucoup plus de choses (et là encore, on peut ajouter des applications). Chez nous c’est très vite devenu un très bon trucVolet FUNPAD.png : pour occuper un peu notre fille en lui donnant des applications sympa avec lesquelles jouer, pour écouter de la musique ou regarder des vidéos pour les longs voyages en train et, il faut l’avouer, on la lui pique parfois pour faire des jeux devant une émission pas forcément captivante à la télé ou relire un billet de blog une fois couché… Que vous dire d’autre… qu’elle est renforcée autour pour amortir les chocs (mais on n’a pas testé de la faire tomber pour voir le résultat…), que ça se charge électriquement (et tient ensuite plusieurs heures), que bien entendu on peut y mettre un casque (ouf !), la relier à l’ordinateur par USB (pour y glisser des films ou des musiques)… bref, voilà bien de quoi occuper les enfants en vacances ou dans les transports… avec modération, évidemment !
Beaucoup plus de détails (y compris techniques) sur le site du constructeur.

Vocabulon junior pocheOn reste dans les transports (on arrive à la gare dans 30 minutes, pas la peine de se lever déjà) et voilà un petit jeu bien pratique ! Vous connaissez peut-être le Vocabulon, voici le Vocabulon poche junior ! Une toute petite boîte de cartes qui va nous permettre de jouer (partout) avec les mots. Le principe est simple, il faut chaque fois trouver un mot grâce à des indices. Par exemple, un mot commençant par F de dix lettres, c’est un verbe qui signifie aller souvent dans un lieu et qui est de la même famille que fréquentation… (je suis sûr que vous avez trouvé). Il y a deux niveaux de jeux (CE1-CE2 et CM1-CM2), mais les adultes peuvent même s’en mêler (en ne donnant pas tous les indices par exemple). Bref, j’adore ce jeu qui enrichit le vocabulaire et pour le coup on peut vraiment l’emporter partout et y jouer même si l’on n’a pas de table !

La danse des oeufsPour le jeu suivant, ça va être plus difficile de jouer dans le train. Avec La danse des œufs, il va falloir bouger ! Ici, on va mettre notre rapidité et notre adresse à l’épreuve. Deux dés, un œuf et des cartes. Et pour savoir qui commence la partie, il faut faire un concours de saut… ça vous donne déjà une idée du jeu ! Suivant les résultats des jets de dés, on doit soit se coincer une carte quelque part (sous le menton, derrière une oreille, entre les genoux…), être le plus rapide à attraper l’œuf posé sur la table, essayer d’attraper l’œuf qui a été jeté en l’air, voler une carte à un camarade et même courir et tout ça bien entendu sans faire tomber ses cartes (pas facile de courir avec une carte coincée entre les genoux) ! Les règles ne sont pas toujours évidentes (voire parfois plutôt floues, on doit jeter deux dés… mais à aucun moment on ne nous dit quoi faire du deuxième !), mais c’est typiquement le genre de jeux où l’on peut jouer à sa façon, c’est un jeu plutôt sympathique pour les anniversaires, par exemple.
Certainement mieux expliqué ici.

Bloc jeuxLes blocs de jeux c’est pratique aussi pour les vacances et les transports, facilement transportables on y trouve de nombreuses activités. Dans celui-ci spécial mer, sorti chez Lito, on va trouver, par exemple, des points à relier, des intrus à chercher, des jeux des sept différences, des dessins à reproduire, des labyrinthes, des jeux de lettres… Bref, les enfants vont pouvoir s’occuper plusieurs heures avec ce petit bloc aux graphismes modernes. Le genre de carnet qu’on adore pour son côté pratique (il tient presque dans la poche) et parce qu’il occupe longtemps les enfants. Celui-ci est à partir de 5 ans, mais vous en trouverez plusieurs dans la même collection pour différents âges.

Mon imagier MontessoriVous le savez peut-être « Montessori » est devenu un mot magique (rien qu’ici, vous n’imaginez pas le nombre de gens qui arrivent sur le blog en tapant Montessori sur google). Ainsi on voit beaucoup d’ouvrages, de coffrets… sortir avec le « label » Montessori. Un mot magique qui attire donc. Il y a du bon, il y a du mauvais, Mon imagier Montessori sorti chez Nathan est plutôt dans la première catégorie (Nathan sort depuis quelque temps de nombreux ouvrages « Montessori » et qui sont généralement réussis). Que trouve-ton dans ce coffret ? Des cartes avec des mots, des cartes avec des dessins et des cartes où il y a les deux. L’utilité de ces cartes (appelées cartes classifiées ou cartes de nomenclatures) est d’apprendre du vocabulaire aux enfants (ici sur le thème des fruits, des fleurs, des oiseaux, des insectes et des animaux de la forêt) et de préparer à l’écriture et à la lecture. Ces cartes ont de nombreuses utilités (ceux qui connaissent la pédagogie Montessori connaissent le principe), on peut par exemple associer les cartes, associer les mots avec les cartes, faire des paires… Un petit livret est là pour vous aider, il donne des idées d’activités à faire avec les cartes. Seul petit bémol, généralement pour les cartes de nomenclature on utilise plutôt des photos et là les dessins sont même un peu austères… mais passé ce petit détail c’est encore un très bon coffret qui vient compléter la collection des « articles Montessori » sortis chez Nathan.

J'habille mes petits lapinsFini les jeux, on passe aux loisirs créatifs ! Et l’on commence par J’habille mes petits lapins (on trouve aussi la version chats) chez Lito. Ce sont ici des personnages en carton découpés avec de petits socles. On pose donc nos lapins et leurs paniers puis on les décore grâce aux autocollants (repositionnables) fournis. Cinq personnages, deux décors et quatre pages d’autocollants (habits, objets…) signés Julie Camel. Les illustrations sont vraiment très belles et ça fait ensuite de très jolis objets de déco. C’est pratique même pour les petites mains, on aime beaucoup !

Jeux et activités Les lettresSortis chez Rue des enfants, Jeux et activités Les nombres et Jeux et activités Les lettres, tous deux signés Àngels Navarro et Laura Prim, sont deux magnifiques cahiers d’activités. Papier épais, graphiquement très réussi, belles illustrations… on n’a presque pas envie d’écrire dessus ! Ici donc, comme leurs noms l’indiquent, on va jouer avec les lettres et les chiffres. Dans l’album sur les lettres, on va coller des autocollants, relier des dessins avec leur nom écrit, reconnaître des lettres et des mots, entourer d’une Jeux et activités les nombrescouleur des objets commençant par telle lettre… Même genre d’exercices dans celui sur les chiffres, on retrouve les autocollants et l’on va classer du plus petit au plus grand, faire des paires, des additions, retrouver des chiffres qui sont entre deux autres, couper des suites de chiffres pour avoir des groupes avec la même somme totale… bref là encore c’est varié, les jeux sont vraiment bien faits, intelligents, originaux, et comme je le disais plus haut, très esthétique. Bref, on adore !
Des extraits ici pour Les lettres et pour les nombres.

Le grand livre magiqueVous aimez la magie ? Voici Le grand livre magique de Loïc Robaeys. Une poule blanche sur fond rouge ? Si on la colorie en rouge, elle disparaît ! Si l’on ajoute des ailes à un éléphant, le voici qui s’envole ! Un chat en équilibre ? Dessinons-lui des choses sur la tête ça sera encore plus impressionnant ! Dans ce grand cahier, les activités sont diverses. Si elles sont généralement très classiques (dessiner, relier des points, colorier les cases suivant des numéros…), c’est le traitement qui est ici très original et surtout très graphique ! C’est là encore un très bel album, du genre de ceux que l’on garde. Il fait la part belle à la création et à l’imagination. Vraiment le genre de cahier de loisirs créatifs inventif comme on aime.
Des extraits en ligne.

Tours de magie de TotoD’ailleurs à propos de magie… et si l’on profitait de ces vacances pour apprendre quelques tours ? Grâce à Toto on va savoir faire rentrer un œuf dans une bouteille, faire qu’une pièce traverse une table, retourner un verre d’eau qui ne se vide pas, utiliser ses pouvoirs pour repousser du poivre… bref les copains ne vont pas en revenir, c’est sûr ! Classés en deux catégories (Tours faciles et Tours un peu moins faciles), on trouve ici plus de quarante tours… d’ici qu’ils les apprennent tous, on a quelques heures de répit devant nous ! Et vraiment, je l’ai vu autour de moi, la plupart des enfants adorent faire des tours de magie et même si parfois on voit le truc à trois kilomètres, on joue le jeu et les enfants sont ravis. Un livre plein d’humour pour impressionner les copains.

Bricol Et RecupOn a joué, on a dessiné, on a fait des tours de magie… et si maintenant on bricolait ? Allez on prend des bidons de lessive, des bouchons en liège, des pots de yaourt, des bouteilles de lait… et l’on va fabriquer des tas d’animaux ! Alors bien sûr on aime le côté récup, on apprend ainsi aux enfants à réutiliser des choses qu’on allait jeter en en faisant autre chose, mais on leur apprend aussi à être créatifs ! Car ici, même si des modèles sont proposés, ce genre de livre est parfois un pied à l’étrier, ensuite on va créer sans modèle. Ce qui est un peu original dans cet ouvrage, c’est que les enfants et les parents vont créer ensemble. En effet parfois il faudra utiliser la perceuse ou le pistolet à colle, par exemple. Autant parfois, il faut être franc, on a envie que les enfants s’occupent seuls, autant on aime aussi de temps en temps faire des activités en famille. Ici, on va trouver des tas d’idées. Les étapes sont toujours bien expliquées, bref on va adorer récupérer nos déchets pour leur donner une seconde vie.

On termine avec deux ouvrages pour les plus petits…. Si l’on profitait de ces vacances pour faire des activités d’éveil et même du Pilate !

100 activités d'éveil papa bébéOn commence donc avec les tout-petits et un ouvrage qui propose 100 activités d’éveil papa-bébé. Bon bien entendu, vous vous en doutez, j’ai horreur de ce genre de titre… D’autres ouvrages du même type étaient d’ailleurs sorti chez le même éditeur (365 activités avec mon tout-petit 1001 activités avec mon enfant, 100 activités d’éveil Montessori…) et donc on suppose que les autres n’étaient que pour les mères… personnellement, je les avais trouvés très bien fait et je n’avais pas eu besoin de vérifier de quel sexe j’étais pour les utiliser… Bref ! Ici encore, ce n’est pas ce que vous avez dans la culotte qui va faire que vous apprécierez (ou pas) de chanter avec votre enfant Coco le petit singe, signer, masser le visage de votre bébé ou vous promener dans la nature ! Peut importe votre sexe vous trouverez ici des tas de très bonnes idées d’éveil, j’adore cette collection, car à chaque fois les ouvrages sont riches, on peut y piocher vraiment plein de choses, ça ne se lit pas forcément d’une traite (d’ailleurs il ne vaut mieux pas, c’est assez fouillis et les enchainements ne sont pas très cohérents), on vient grappiller des idées, on le feuillette et l’on tente des choses. Bref, voilà un ouvrage vraiment très bien fait où l’on va retrouver des chansons, des activités motrices, des jeux et plein d’autres choses encore… pour les papas… et pour les mamans.

Le pilates pour les petitsAprès Le yoga pour les petits, voilà dans la même collection Le Pilates pour les petits. Ici, on va aider l’enfant à prendre conscience de son corps en bougeant de manière ludique (comme le dit l’introduction). Douze exercices dans lesquels l’enfant va se rouler en boule tel un hérisson, faire le cygne en s’appuyant sur ses coudes (oui je sais un cygne n’a pas de coudes) ou encore en se mettant sur le dos, les pieds collés et en hauteur imaginer qu’il est une grenouille ! Les exercices sont simples et bien faits. C’est Elsa Fouquier qui illustre et donc en plus l’album est joli ! Que demander de plus ?
Des extraits des illustrations sur le blog d’Elsa Fouquier.

Quelques pas de plus…
D’autres jeux par exemple ici et d’autres loisirs créatifs par exemple .

Funpad
Vidéo Jet
Prix : Autour de 100€
Age d’après l’éditeur : 3-9ans
Fabriqué en Chine.
Vocabulon Junior Poche
Megableu
Prix : Autour de 8€
Age d’après l’éditeur : 7 ans
Nombre de joueurs : à partir de 2 jours
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué.
Lieu de fabrication non indiqué.
La danse des oeufs (cartes)
de Roberto Fraga, illustré par Martina Leykamm
Haba
Prix : Autour de 8 €
Age d’après l’éditeur : 6-99 ans
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : env. 10 minutes
Fabriqué en Europe.
Bloc Jeux La mer
de Crystal
Lito dans la collection Bloc Jeux
4 €, 140×197 mm, 64 pages, imprimé en UE, 2014.
Mon imagier Montessori
Texte d’Ève Herrmann, illustré par Emmanuelle Tchoukriel
Nathan
20,90 €, 215×185 mm, 150 cartes, imprimé en Chine, 2014.
J’habille mes petits lapins
de Julie Camel
Lito dans la collection J’habille mes petits…
6,90€, 160×170 mm, imprimé en Chine, 2014.
Jeux et activités Les lettres
d’Àngels Navarro et Laura Prim
Rue des enfants dans la collection Jeux et activités
7,95 €, 216×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Jeux et activités Les nombres
d’Àngels Navarro et Laura Prim
Rue des enfants dans la collection Jeux et activités
7,95 €, 216×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le grand livre magique
de Loïc Robaeys
Actes sud Junior
10,90 €, 251×321 mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Tours de magie de Toto
Tours de Céline Potard, illustrés par Yann Autret
Lito
8,50 €, 140×206 mm, 96 pages, imprimé en UE, 2014.
Bricoles & Récup Animaux
Texte de Fabien Jonckheere, illustré par Thomas Tessier
Eyrolles
15,90 €, 210×315 mm, 85 pages, imprimé en Espagne, 2013.
100 activités d’éveil papa-bébé
Texte de Flavie Augereau, illustré par Emiri Hayashi et Christophe Pernoud
Nathan
11,90 €, 150×200 mm, 211 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Le pilates pour les petits
Texte de Rida Ouerghi, illustré par Elsa Fouquier
Gallimard Jeunesse
9,90 €, 200×200 mm, 22 pages, imprimé en Espagne, 2013.

À part ça ?

On continue de beaucoup parler de la polémique actuelle sur les livres pour enfants par exemple grâce à une interview de l’éditrice de Sarbacane dans Télérama et on se moque gentillement dans cette vidéo.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange