La mare aux mots
Parcourir le tag

Manu Boisteau

C’est pas mon genre !

Par 9 janvier 2017 Livres Jeunesse

Si vous êtes fidèles de la mare aux mots, vous savez à quel point les sujets tel que le sexisme, le genre, l’homophobie… nous tiennent à cœur (la chronique la plus lue du blog reste d’ailleurs celle sur l’homosexualité dans les livres pour enfants). Même si nous parlons régulièrement de ces sujets, nous n’avions pas fait de chronique dédiée depuis un moment. Trois livres sortis récemment sont l’occasion de le faire. Après la chronique, vous trouverez quelques autres pistes. Et cette chronique est ouverte à tous et à toutes, sans abonnement, n’hésitez donc pas à partager.

Un extraterrestre débarque sur Terre dans le but d’en savoir plus sur quelque chose qui n’existe pas sur sa planète : le genre. Qu’est-ce qui différencie un garçon d’une fille. Et plus il interroge les personnes qu’il croise, plus notre héros est embêté… visiblement, à part physiquement, ce n’est pas si facile de faire la différence entre les deux sexes.
Bonjour madame ! parle avec beaucoup d’intelligence du genre. Bien qu’on y aborde énormément de sujets, bien qu’il soit un support parfait pour un travail en classe, voilà un album qui ne ressemble pas non plus aux livres militants qu’on aime bien parce qu’ils défendent des idées qui nous tiennent à cœur et qui « ont le mérite d’exister » (oui, j’ai quelques noms en tête, mais ne comptez pas sur moi pour les donner ici). Non Bonjour madame ! est un très bon album tout court. Il déconstruit avec beaucoup d’humour les clichés sexistes en montrant à quel point les aprioris sont ridicules quand ils sont vus par une personne extérieure. Celui qui ne connaît pas sur sa planète de différence entre les deux genres s’étonnera aussi que l’un ne supporte pas d’être pris pour l’autre (comme si c’était insultant pour un garçon d’être pris pour une fille).
Un album drôle, intelligent et bien foutu pour réfléchir à l’absurdité des phrases du genre « c’est un truc de filles ».

Émile et Mathis s’aiment énormément, si bien que le jour où les deux enfants trouvent une bague ils décident de se marier. Seulement quand Émile raconte à ses parents ce beau moment qu’il a vécu ceux-ci ne sont pas vraiment à la fête et lui expliquent que ce n’est pas possible, un garçon ne peut pas se marier avec un garçon !
Parler d’homosexualité dans un livre pour enfant ce n’est pas évident. D’ailleurs, peu de maisons d’édition osent (il y a des auteur.e.s qui ont des projets dans leurs tiroirs, mais ont du mal à les faire éditer). Des albums sur ce sujet qui sont délicats, intelligents, poétiques et bien illustrés… ça ne court par les rues ! On pense surtout au superbe Jérôme par cœur de Thomas Scotto et Olivier Tallec. Comme dans ce dernier, dans DEUX garçons et UN secret on ne parle d’ailleurs pas directement d’homosexualité. Dans les deux albums, il n’est peut-être juste question que d’une forte amitié, c’est le regard des adultes qui transforme tout ça. Ici, on parle donc de parents qui se mêlent des beaux sentiments de leurs enfants et de parents plus ouverts, on parle aussi des ami.e.s complices, d’accepter les autres comme ils sont. Plus tard, comme le dit la mère de Mathis, les deux garçons se marieront peut-être… et peut-être pas, et alors ?
Un bel album délicat et poétique sur les amours des enfants et sur le regard intolérant de certains parents.

Les garçons cherchent toujours la bagarre alors que les filles cherchent la paix, Le rose est une couleur de fille, À la maison les filles aident plus que les garçons, En classe les garçons sont turbulents alors que les filles sont calmes… Qui n’a jamais entendu ces phrases idiotes, ces clichés sexistes ? Et si l’on réfléchissait d’où viennent ces idées reçues ?
Alors que certains éditeurs essaient de sortir des livres antisexistes qui se révèlent finalement plus sexistes qu’autre chose (mais comme il y a un filon, faut y aller !), Oskar éditeur a sorti un album plein d’intelligence et de bon sens sur les préjugés sexistes. Intelligent, car il ne nie pas tout… mais explique des choses. Il rappelle que la société n’élève pas pareil les enfants en fonction de leur sexe, on ne demande pas la même chose à un garçon qu’à une fille et ça explique pas mal de choses (l’album devrait d’ailleurs être lu par tous les parents et tou.te.s les enseignant.e.s !!!). Ici, on réfléchit (l’ouvrage est sorti dans la collection Philo, des mots pour réfléchir), on nous donne des exemples concrets, on nous invite même à jouer. C’est vraiment bien fait, qu’on le lise à la maison ou qu’on l’utilise en classe.
28 idées reçues sur les filles et les garçons torpillées avec intelligence, un album IN-DIS-PEN-SA-BLE !

Si vous avez aimé cette chronique, quelques autres qui pourraient vous plaire :

Retrouvez les livres antisexistes que nous avons chroniqués regroupés ici et ceux sur l’homosexualité .

Bonjour madame !
Texte de Delphine Rieu, illustré par Julie Gone
Eidola
10 €, 160×220 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
DEUX garçons et UN secret
Texte d’Andrée Poulin, illustré par Marie Lafrance
Éditions de la bagnole dans la collection La vie devant toi
13,90 €, 250×250 mm, 32 pages, imprimé en Canada, 2016.
Idées reçues sur les filles et les garçons
Texte d’Agnès Aziza, illustré par Manu Boisteau
Oskar Éditeur dans la collection Philo, des mots pour réfléchir
14,95 €, 165×230 mm, 230 pages, imprimé en Europe, 2015.

You Might Also Like

Documentons-nous

Par 11 avril 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des livres documentaires. On va apprendre d’où viennent les mots, on va en savoir plus sur l’écologie et la politique, on va survivre aux écrans, visiter Londres, mieux comprendre l’écosystème, trouver des moyens mnémotechniques pour tout retenir et finir par des câlins, ça vous dit ? Alors c’est parti !

Devine d’où vient le mot Internet ! Et autres origines amusantes des mots
Textes de Géraldine Smith, illustrés par Manu Boisteau
Castor Poche dans la collection Castor Poche histoires
6,10 €, 135×180 mm, 96 pages, imprimé en Espagne, 2014.
À nous l’écologie
Textes de  Gilles Halais, illustrés par Jacques Azam
Milan dans la collection À nous !
8,90 €, 135×165 mm, 96 pages, imprimé en Slovénie, 2015.
À nous la politique
Textes de Gilles Halais, illustrés par Jacques Azam
Milan dans la collection À nous !
8,90 €, 135×165 mm, 96 pages, imprimé en Slovénie, 2015.
Guide de survie pour accros aux écrans… ou comment garder ton ordi ET tes parents
Textes de Serge Tisseron, illustrés par Jacques Azam
Nathan
10,90 €, 155×205 mm, 96 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Let’s go to London, Abécédaire pour les curieux
de Paul Thurlby (traduit par Abc Melody)
abc Melody
16 €, 252×320 mm, 56 pages, imprimé en Chine, 2015.
J’ai planté un arbre en montagne
Texte de Shigeatsu Hatakeyama (traduit par Corinne Bret), illustré par Kanayo Sugiyama
L’édune
16,50 €, 205×195 mm, 44 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2016.
Mais où est donc Ornicar ? + de 100 moyens mnémotechniques
Textes d’Elisabeth Marrou, illustrés par Ben Bouchet
Deux coqs d’or
11,95 €, 175×230 mm, 110 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-reponsable, 2015.
Le tour du monde des bises et des câlins
Textes de Laurence Fugier, illustrés par Caroline Modeste
Rue des enfants
13 €, 227×228 mm, 32 pages, imprimé en Chine,

You Might Also Like

Tous des consommateurs !

Par 13 octobre 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je vous présente deux très très bons ouvrages, l’un sur la pub et l’autre sur la consommation. Deux ouvrages pour ados qui m’ont passionné et que j’ai dévoré de bout en bout. Histoire de réfléchir, de revoir notre façon de consommer et d’être moins pris pour des pigeons.

Je Consomme Donc Je SuisLa société de consommation de sa création (sous le Roi-Soleil) à nos jours, comment les marques font en sorte de vous vendre encore plus de leurs produits, de créer des besoins, comment les magasins se sont modifiés afin de vous faire consommer encore plus. Les stratagèmes, l’évolution, l’historique, les conséquences… tout sur la consommation.

Je consomme donc je suis ? sorti dans la collection débats & portraits chez Nathan (dans laquelle était déjà sorti l’excellent livre sur les femmes En avant toutes) est un livre qui nous raconte les rouages de la consommation. On va apprendre énormément de choses (et se rendre compte de pas mal d’autres, on comprend mieux pourquoi certaines choses sont faites comme elles le sont) tout en ne s’ennuyant jamais ! Le livre ne prend pas forcément parti, il laisse le lecteur libre de ses choix, de sa façon de voir les choses, il lui indique juste comment les choses sont faites. Ce n’est pas un livre anti-consommation, mais un livre pour réfléchir et peut-être pour être amené à consommer différemment. Un livre passionnant de la première à la dernière ligne.

pages de pubBadoum baaaa… la pub ! Comment on essaye de nous vendre des voitures en nous montrant des femmes peu vêtues ou bien Zidane, pourquoi les emballages des surgelés sont bleus et les produits bio rouge, rose et vert, pourquoi une publicité avec un motard qui fonce dans le désert n’a pas le même impact aux États-Unis et en Chine, qu’est-ce qui est interdit, qui surveille, combien on en mange par jour, est-elle toujours visible,…

Pages de Pub de Jean-Michel Billioud est également un livre passionnant. Au départ je n’étais pas du tout attiré par un ouvrage sur le sujet, et Charlotte Bousquet en avait parlé ici même et ça m’avait donné envie… je ne l’ai pas regretté. Sorti dans l’excellente collection Et toc ! chez Gulf Stream, ici on va décortiquer la pub, on va être amené à comprendre ses rouages, ses techniques, ses évolutions. La publicité dit énormément de notre société et c’est toujours passionnant de regarder les vieilles pubs ou les pubs des autres pays, les comparer avec les nôtres. Jean-Michel Billioud nous parle aussi des publicités qui ne pourraient plus exister aujourd’hui (parce que racistes, sexistes,…), de celles qui ont été interdites, de celles qui ont fait un flop. 200 pages absolument passionnantes.

Quelques pas de plus…
Dans les carnets de Timéo on s’interroge aussi sur notre consommation, retrouvez nos chroniques de Les dessous de l’or blanc, Les pieds dans le plat et Et si l’éducation changeait le monde. Pas si éloigné non plus, Vers un monde alternatif ?.

Je consomme donc je suis ?
Texte de Benoît Heilbrunn, illustré par Quentin Vijoux
Nathan dans la collection Décodage
16,90€, 222×287 mm, 93 pages, imprimé en France, 2013.
Pages de pub
Texte de Jean-Michel Billioud, illustré par Manu Boisteau
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12,50€, 141×220 mm, 230 pages, imprimé en Italie, 2013.


A part ça ?

Les pubs que nous ne verrez plus jamaisJustement dans ma présentation de Pages de Pub je parlais des publicités qui seraient interdites de nos jours, si c’est un sujet qui vous intéresse, vous amuse, je vous conseille vivement Les pubs que vous ne verrez plus jamais sorti chez Hugo Desinge. Des pubs qui nous semblent complètement surréalistes sont recensées ici. On nous conseille d’acheter un aspirateur pour Noël à notre femme, une publicité nous montre une femme quasi seins nus en nous disant qu’un gentleman doit lui offrir une cigarette, une autre pour de la lessive nous affirme qu’elle blanchirait un nègre… bref sexisme, racisme etc qui nous font rire jaune aujourd’hui. Un tome 2 vient de sortir mais je ne l’ai pas encore lu.
Les pubs que vous ne verrez plus jamais d’Annie Pastor, 14,99€ Hugo Desinge.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange