La mare aux mots
Parcourir le tag

Marie Paruit

Maintenant, jouons !

Par 22 juin 2018 Jeux

Alors que demain commence Paris est ludique, je vous propose une chronique jeux !

Perlatette
de Marco Teubner, illustré par Rolf (ARVi) Vogt
Gigamic
Prix : Autour de 35€
Âge d’après l’éditeur : 6+
Nombre de joueur·euse·s : 2-5
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15 min.
Fabriqué en Chine.
Krazy wordz
de Dirk Baumann, Thomas Odenhoven et Matthias Schitt
Ravensburger
Prix : Autour de 25€
Âge d’après l’éditeur : 10-99
Nombre de joueur·euse·s : 3-7
Temps de jeu d’après l’éditeur : 30 min.
Lieu de fabrication non indiqué, imprimeur éco-reponsable.
Dés mots dingues
Auteur·trice non indiqué·e
Widyka !
Prix : Autour de 15€
Âge d’après l’éditeur : 7+
Nombre de joueur·euse·s : 2-5
Temps de jeu d’après l’éditeur : n.c.
Fabriqué en Chine.
J’ai adopté un dragon
d’Yves Hirschfeld et Fabien Bleuze
Le droit de perdre avec le sourire
Prix : Autour de 13 €
Âge d’après l’éditeur : 7-89
Nombre de joueur·euse·s : 3-8
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15-30 min.
Fabriqué en Allemagne.
Troll & Dragon
d’Alexandre Emerit, illustré par Paul Mafayon
Loki
Prix : Autour de 15 €
Âge d’après l’éditeur : 7+
Nombre de joueur·euse·s : 2-5
Temps de jeu d’après l’éditeur : 20 min.
Fabriqué en Chine.
Exit le jeu – La station polaire
d’Ika et Markus Brand, illustré par Silvia Christoph et Michael Menzel
Iello
Prix : Autour de 12 €
Âge d’après l’éditeur : 12 +
Nombre de joueur·euse·s : 1-4
Temps de jeu d’après l’éditeur : 45-90 min.
Fabriqué en Allemagne.
Dis pourquoi ?
Collectif
Deux coqs d’or
Prix : 25 €
Âge d’après l’éditeur : 7+
Nombre de joueur·euse·s : 2 à 6
Temps de jeu d’après l’éditeur : 30 min à 1h.
Fabriqué en Chine.
Astérix – La boîte à question
d‘Anne Marchand Kalicky et Mathilde Ricciardelli
Deux coqs d’or
Prix : 10 €
Âge d’après l’éditeur : 7 ans
Nombre de joueur·euse·s : n.c.
Temps de jeu d’après l’éditeur : n.c.
Fabriqué en Chine.
Maxi-mémo des émotions
de Louison Nielman, illustré par Marie Paruit
Larousse
Prix : 14,95 €
Âge d’après l’éditeur : n.c.
Nombre de joueur·euse·s : n.c.
Temps de jeu d’après l’éditeur : n.c.
Fabriqué en Chine
Trouv’tout !
de Treo Games Designer, illustré par Adélaïde Camp
Gigamic
Prix : Autour de 15 €
Âge d’après l’éditeur : 4+
Nombre de joueur·euse·s : 2-6
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15min.
Fabriqué en Europe.
Bazar Bizarre Junior
de Jacques Zeimet, illustré par Gabriela Silveira
Gigamic
Prix : Autour de 15 €
Âge d’après l’éditeur : 3-6
Nombre de joueur·euse·s : 2-6
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15 min.
Lieu de fabrication non indiqué.
Farmini
de Marie & Wilfried Fort, illustré par Anne Pätzke
Loki
Prix : Autour de 8€
Âge d’après l’éditeur : 5+
Nombre de joueur·euse·s : 1-4
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15 min.
Fabriqué en Chine.

You Might Also Like

Il n’y a pas que les livres dans la vie : Activités et coloriage

Par 5 mars 2016 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Même si les vacances sont finies, pourquoi ne ferait-on plus d’activités créatives ? Allez, on sort les crayons et c’est parti !

You Might Also Like

Des encyclopédies décalées

Par 14 mars 2015 Livres Jeunesse

Mon Superlivre des contrairesMon Superlivre des contraires se présente comme un grand imagier en apparence assez classique qui aborde les différences entre le vrai et le faux, le doux et le dur, le chaud et le froid… Les doubles pages foisonnent d’images hautes en couleur et d’expressions assez savoureuses. Le « faux » est par exemple représenté, entre autres, par une serviette en « similicuir » et le « chaud » par « le regard de braise » d’un séducteur. Le vocabulaire est très riche et varié et permet à l’enfant de piocher dans cette vaste étendue de mots de la langue française.
Les éditions Casterman ont lancé cette nouvelle collection de livres pour les jeunes enfants à la croisée entre le documentaire, le manuel d’éducation et l’imagier. Ces « superlivres », écrits par Elisabeth Brami et illustrés par Marie Paruit, sont des albums grand format très colorés qui cherchent à donner les clefs (et les mots) pour aborder des grandes notions. Le pari est tenu avec cet album : les expressions choisies sont peu rencontrées dans les livres pour la jeunesse, et les illustrations les mettent joliment en valeur. Plus qu’un imagier, il s’agit d’un véritable petit guide des expressions françaises destiné à de jeunes lecteurs qui ont déjà un bon vocabulaire, et un certain sens de l’humour !

Mon Superlivre de la politesseMon superlivre de la politesse expose quant à lui différentes scènes de la vie quotidienne d’un enfant (le repas, la sortie de l’école, les jeux au square…). Elles donnent l’occasion de comparer le comportement de Miss ou Monsieur Poli et leurs doubles « maléfiques » les Papoli. Naturellement, les enfants polis sont prévenants et calmes tandis que leurs homologues enchaînent insultes et incivilités.
En ouvrant ce second livre de la collection, on s’attend à trouver le même ton léger teinté de second degré. Or, si on est séduit par l’illustration très dynamique et les détails attachants choisis par Marie Paruit, il est plus difficile d’adhérer au message assez moralisateur du texte. Les lecteurs du Dicos des bêtises et autres catastrophes (avec Émile Jadoul, Casterman, 2011), véritable manuel de référence des garnements, peineront à reconnaître la subtilité habituelle d’Elisabeth Brami. L’auteur et psychologue qui comprend si bien les ambivalences dans le tempérament des enfants, comme elle l’exposait dans son « coup de cœur/coup de gueule » publié sur le blog, dresse ici des portraits très tranchés et normatifs. On peut regretter qu’aucun rapprochement ne s’opère au fil des pages entre les Papoli et les Polis. Les premiers collectionnent les méfaits tandis que les autres sont de tels enfants modèles qu’ils en deviennent agaçants.
Ce « superlivre » est un bel ouvrage. L’illustration de Marie Paruit est dans l’air du temps, très graphique et rend la lecture très agréable. Il répond bien au défi de mettre des mots sur les nombreuses situations de la vie d’un enfant mais, plutôt que d’amener l’enfant à se questionner sur les comportements communément admis en société, ils en donnent une vision un peu trop figée. Un ouvrage à lire avec les enfants en les encourageant à débattre sur ces représentations d’adultes.
Les mêmes vus par Maman Baobab et Sous le feuillage

Le grand livre des outilsDans le domaine des encyclopédies décalées, Le grand livre des outils de Pronto et Raphaël Martin est une véritable réussite. Ce grand format, qui fait l’inventaire exhaustif des outils, est un ravissement pour les bricoleurs mais surtout pour les amoureux de la langue française. La scie japonaise, la truelle « langue de chat », le marteau Polka, le rivet pop… même si on ne sait pas fixer une étagère ou planter un clou sans se taper sur les doigts, on se surprend à être fasciné par les noms des 165 outils qui sont minutieusement référencés comme des oiseaux rares. Chaque famille d’outils est accompagnée par une scène imaginée par Pronto pour expliquer une expression courante en français avec humour et second degré : être marteau, enfoncer le clou, en pincer pour quelqu’un, etc.
Nul besoin d’être un pro du bricolage pour apprécier cette encyclopédie très drôle et finement réalisée. Les dessins des outils sont parfaits et très évocateurs, mais c’est bien entendu la page qui leur fait face qui donne tout son pétillant à ce livre. Comme l’évoque Pronto lors d’une interview accordée à la Librairie Mollat, la grande force du livre réside dans son humour sans concession ni censure, très revigorant en ces temps où la liberté d’expression est malmenée.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Élisabeth Brami (Le doudou de Tiloulou, La déclaration des droits des filles, La déclaration des droits des garçons, et Moi j’adore, maman déteste, et vice-versa), et de Marie Paruit (Petit-Paul rentre de l’école, Je fabrique des livres).

Mon superlivre
Texte d’Élisabeth Brami, illustré par Marie Paruit
Casterman dans la collection Mon superlivre.
14,95 €, 247×310 mm, 48 pages, imprimé en Espagne, 2014.
Mon superlivre de la politesse
Texte d’Élisabeth Brami, illustré par Marie Paruit
Casterman dans la collection Mon superlivre.
14,95 €, 247×310 mm, 48 pages, imprimé en Espagne, 2014.
Mon grand livre des outils. Pour joindre l’outil à l’agréable
Texte de Raphaël Martin, illustré par Pronto
De la Martinière
14,90 €, 370×270 mm, 36 pages, imprimé où, 2014.

À part ça ?

Dimanche 15 mars à partir de 11h, la librairie Les Enfants sur le Toit (22, rue Ramey, Paris 18ème) accueillera Murielle Szac et Bruno Doucey qui présenteront en avant-première Le Feuilleton d’Ulysse (Bayard Jeunesse). Ils parleront également de la collection « Ceux qui ont dit non » éditée par Actes Sud Junior qui regroupe des romans historiques sur des personnalités qui incarnent l’esprit de résistance. Cette rencontre sera suivie par une dédicace, vous pouvez donc ressortir les excellents Feuilleton d’Hermès et Feuilleton de Thésée (Bayard Jeunesse, 2006 et 2011), superbes recueils de mythologie grecque destinés aux enfants signés par Murielle Szac.

Laura

You Might Also Like

Magique je vous dis !

Par 1 avril 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente trois livres un peu particuliers ! En carton certes, mais pas forcément à confier aux plus petites mains ! Volets, tirettes, animations, vous allez en prendre plein les yeux !

coucou le grand cache cache des animauxUn bonhomme pense à un oiseau. Une montgolfière transporte un lapin. Un éléphant vit au cœur d’une bouilloire. Une tortue est cachée dans une salade. Un pingouin voyage en fusée. Un lion a le pouvoir de se transformer en jolie fleur. C’est fou fou fou !

Et ça prend pourtant vie sous vos yeux ! Édouard Manceau est aux commandes de ces tours de magie. Dans Coucou, le grand cache-cache des animaux, un beau livre cartonné grand format, on trouve à chaque fois une jolie description poétique, et une illustration animée. Les images se transforment en quelques gestes simples : il suffit de faire pivoter des caches pour découvrir l’oiseau sous le chapeau, la tortue dans le saladier, ou bien le hibou au cœur du réveil ! C’est coloré, géométrique, poétique, et surtout magique ! J’ai recommencé encore et encore, toujours aussi émerveillée !

petit paul rentre de l'écolePetit Paul rentre de l’école. Ce soir, c’est son papa qui est venu le chercher. Sur le chemin du retour, il passe par le parc et le supermarché et font tout un tas de rencontres : Pablo, Raoul, les copains d’école, la caissière, le chauffeur de bus,… A la maison, ils retrouvent Maman et Louise. Vite, Paul file dans sa chambre : il a encore des histoires à inventer !

Quelle vie autour de ce petit garçon ! Grâce à de nombreuses tirettes, volets, et pop-ups, on passe toute une fin d’après-midi avec ce petit garçon. Laurence Gillot réussit à rendre vivante une histoire qui finalement ne raconte que le quotidien ! Mais c’est tellement bien fait : on retrouve des détails et des personnages d’une page à l’autre, on fait des liens (le cochon d’inde de la maîtresse a été soigné par le papa de Petit Paul qui est vétérinaire par exemple), et on s’identifie facilement à tous ces personnages. Les illustrations de Marie Paruit, tendres et colorées prennent vie, et on ne se lasse pas de chercher encore et encore des détails oubliés !

la grande courseC’est La grande course ! El Poubel, Mini Busse, Dépan’jo, Roll Ross et les sept autres équipages sont sur la ligne de départ ! On commence par un tour en ville, avant d’aborder tour à tour la forêt, la montagne, les marais, et enfin la mer ! Il va y avoir des obstacles, des coups bas, des embuscades et des rebondissements !

Encore une fois, le livre prend vie ! Sur la première page, on détache de petites voitures cartonnées, on les monte sur leurs supports, et c’est parti ! De grandes doubles pages de circuits, avec des tas de détails sur ces illustrations fourmillantes de Didier Balicevic, pour faire évoluer les bolides, et lire les aventures de ces conducteurs de l’extrême. Madeleine Deny raconte tout de même une vraie histoire, avec des amis, des ennemis, des péripéties, de l’humour et de l’aventure ! Mais rien n’empêche le lecteur, au contraire, de s’inventer ses propres courses ! Un jeu de voiture et de lecture, dans un beau livre cartonné de qualité, ça me plaît !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Edouard Manceau (Histoires sans queue ni tête, Tac-Tac le hibou, Chponk le moustique), Laurence Gillot (Lulu-Grenadine dort chez une copine), Marie Paruit (Je fabrique des livres), Madeleine Deny (La tétine de Kouki, C’est trop bon ! spécial Régions, En piste les dés, Le sommeil conseils et astuces au quotidien, Toutes mes activités créatives), et Didier Balicevic (Le kididoc des qui, 60 nouvelles expériences faciles et amusantes, Engins et machines animés).

Coucou, le grand cache-cache des animaux
d’Edouard Manceau
Tourbillon
13,95 €, 248 x 300 mm, 18 pages, lieu d’impression non précisé, 2013
Petit-Paul rentre de l’école
Texte de Laurence Gillot, illustré par Marie Paruit
Tourbillon
15,99 €, 246 x 187 mm, 14 pages, imprimé en Malaisie, 2013
La grande course
Texte de Madeleine Deny, illustré par Didier Balicevic
Tourbillon
14,95 €, 245 x 300 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

Sur Mr. Printables.com on peut télécharger des patrons pour créer des fruits en papier !

Marianne

 

You Might Also Like

Quelques activités pour ces journées de vacances

Par 4 novembre 2012 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Les vacances sont là, il ne fait pas super beau… il faut occuper les enfants ! Quelques cahiers d’activités.

Mon cahier Montessori de chez Nathan est un gros cahier avec des tas d’activités. Le livre contient 212 pages et il est plutôt complet. On va travailler sur les formes, les lettres et les sons, la nature et la géographie… sous forme de dessin, découpage, coloriage, collage (une planche de gommettes est d’ailleurs proposée en fin d’ouvrage),… Des activités il y en a ! Même si, parfois, les exercices tournent un peu en rond (souvent les mêmes) et dans le genre j’ai préféré celui de Balthazar. Le livre fourmille aussi de conseils aux parents pour aiguiller les enfants, les laisser travailler seuls (rappelons que la pédagogie Montessori est basée sur le fait que l’enfant doit apprendre à faire seul). Il s’adresse aux 3-6 ans, il est conçu par une enseignante et directrice d’une école Montessori et il est vraiment très sympa. .  Les enfants adorent ce genre de cahier et nous on adore les occuper intelligemment, non ?

    

Chez Deux coqs d’or viennent de sortir deux cahiers dans la collection Mon grand livre d’activités, un sur les princesses et fées et l’autre sur les chevaliers et pirates… et là ceux qui me connaissent savent déjà ce que je vais dire !  Pourquoi faire deux cahiers, un étiqueté fifille rose tout ça et l’autre garçon… Passé le sujet qui fâche on peut admettre qu’ils sont bien faits, sympa et complets ! Dans les deux on va retrouver des pochoirs (épées, armures, dragons d’un côté et licornes, cygnes et carrosses de l’autre), des choses à colorier, à découper, des petits jeux (et même des jeux de plateau), des autocollants, des histoires, de l’origami, des tests, des textes à trous pour créer une histoire… bref de quoi occuper des heures ! Encore une fois ce côté fille d’un côté et garçon de l’autre (et impossible d’acheter celui chevalier à une fille car les textes à l’intérieur sont vraiment destinés à un garçon) me gêne un peu… Mais bon si votre fille adore les princesses ou votre fils les chevaliers, foncez c’est fait pour eux !

Envie d’activités scientifiques ? C’est ce que proposent les éditions Usborne avec un petit carnet à spirales, 50 activités scientifiques. Ici on va faire vibrer une fourchette tenue par un fil pour comprendre les vibrations de l’air, percer le bas d’une bouteille d’eau introduire des pailles dans les trous puis de l’eau dans la bouteille pour tester l’énergie hydraulique, créer une mini guitare pour comprendre comment les vibrations font les notes ou encore découvrir l’ADN grâce à un oignon, du liquide vaisselle, du sel et de l’alcool. Bref 50 expériences toutes assez simples (généralement à faire avec un adulte quand même quand les enfants sont trop petits) qui vont permettre de comprendre des choses en sciences. C’est ludique tout en étant éducatif, c’est très bien fait, très bien expliqué, bref j’aime beaucoup !

Votre enfant aime la nature ? Alors voici Mon cahier nature ! Très complet et très bien fait il propose 100 activités généralement très sympa : créer un HLM à abeilles (grâce à des branches creuses), un aspir-insecte pour mieux observer les petites bêtes (personnellement je suis assez fan car c’est très ingénieux et ça permet vraiment d’attraper les insectes puis de les relâcher sans qu’aucun mal ne leur soit fait), fabriquer une lotion anti-moustique (là aussi ça ne tue pas, ça éloigne), un pain de graisse pour nourrir les mésanges,… Dans ce cahier on trouve des recettes de cuisine, des choses à fabriquer, du bricolage, du recyclage, des petits jeux… c’est franchement un très bon cahier d’activités. On voit apparaître de plus en plus de livres « nature » car ça marche et on sent que derrière… ce sont plus des gens qui cherchent la recette pour vendre que d’écologistes ! Ici on sent vraiment l’amour de la nature. L’auteur n’est autre que le génial Christian Voltz. Une vraie réussite !

Pour les amateurs de danse (et les autres !) Adolie Day vient de sortir Lilichou, l’atelier des ballerines. Cette illustratrice a de très nombreux fans et si vous en faites partie vous n’allez pas être déçus ! Ici on va apprendre à dessiner, on va colorier, coller (des autocollants sont proposés en fin d’ouvrage). C’est vraiment très bien fait, par exemple pour les dessins on montre à l’enfant des modèles et en face le dessin avec les principaux traits, l’enfant devra repasser puis ajouter ce qu’il manque puis au fur et à mesure des pages il y a de moins en moins de traits, l’enfant doit de plus en plus dessiner par lui-même. Il est aidé par une sorte de quadrillage. C’est vraiment une technique d’apprentissage pratique et bien faite. Tout ceci est aussi prétexte à apprendre les positions de danse classique. C’est vraiment un très joli carnet à spirales, très esthétique, adorable qui va faire craquer bien des enfants !

Pour terminer on va fabriquer des livres ! C’est quand même la chose principale qui nous réunit ici, non ? Je fabrique mes livres de Nadine Palmaerts et Marie Paruit est un très joli ouvrage (très coloré, bien illustré) qui va aider les enfants à fabriquer un livre de A à Z. Tout est fait pour que les enfants puissent faire le maximum de choses seuls. Ici c’est aussi un prétexte à comprendre comment sont fabriqués les « vrais » livres. Donc au programme découpage, reliure, recherche du titre et de l’illustration de couverture, les pages de garde… on va même apprendre à faire des livres pop-up, des livres accordéons, des livres éventails et des livres en forme ! On apprend aussi des techniques comme le collage. Bref pour les enfants qui aiment bricoler, fabriquer, se servir de leurs mains pour créer, ce livre va être un super cadeau ! L’éditeur l’indique dès 3 ans mais je pense que c’est un peu exagéré, personnellement je dirai plutôt 4 voire 5 ans.

Quelques pas de plus…
D’autres idées de loisirs créatifs et cahiers d’activités.

Mon cahier Montessori
de Marie Kirchner, illustré par Nicole Maubert
Nathan
12,90€, 230×270 mm, 208 pages, imprimé en France
Mon grand livre d’activités
de Karine Thiboult
Deux coqs d’or
13,50€, 247×293 mm, 96 pages, imprimé en Chine
50 activités scientifiques
de Georgina Andrews et Kate Knighton
Usborne
10,20€, 147×180 mm, 104 pages, imprimé en Chine
Mon cahier nature
de Christian Voltz
Petite plume de carotte et La petite salamandre
12€, 210×239 mm, 118 pages, imprimé en France
Lilichou, l’atelier des ballerines
de Adolie Day
Éditions Amaterra
12,50€, 178×236 mm, 75 pages, imprimé en Chine
Je fabrique des livres
de Nadine Palmaerts, illustré par Marie Paruit
Casterman
12,50€, 232×232 mm, 43 pages, imprimé en France

A part ça ?

Un petit concours pour gagner un très bon livre ? Cherchez les poissons chez D’orbestier.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange