La mare aux mots
Parcourir le tag

Mario Urbanet

Des anges et des danseuses

Par 15 avril 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui deux très beaux livres, l’un sur les anges, l’autre sur l’Opéra de Paris et la danse.

Le Livre Secret Des AngesRaphaël qui aida un peuple d’Amérique du Sud à protéger ses récoltes d’une invasion de sauterelle, Michel qui voulut faire comprendre à un homme que la paix était préférable à la guerre, Sieb et Iblis qui combattirent l’un pour corrompre un jeune seigneur persan, l’autre pour l’en empêcher, Zébulon qui voulut prendre l’âme d’un bûcheron et Ezequiel qui LIVRE SECRET DES ANGES[BD].indd.pdfaccompagna la fin de vie d’un vieil homme, cinq contes (et un poème) dans lesquels nous sont présentés 7 anges et archanges.

Le livre est très beau : grandes illustrations de Delphine Jacquot façon enluminures, couverture dorée mais surtout les textes de Mario Urbanet sont magnifiques. Avant chaque histoire il nous présente l’ange (ou les anges) dont il sera question dans le conte dans une sorte de fiche signalétique. On trouve ici un conte amérindien, un conte congolais et un conte espagnol mais aussi un conte d’après Zadig de Voltaire et un conte adapté d’un sermon. Des histoires très belles, pleines de sens, qui nous permettent de nous évader et de mieux connaître la mythologie des anges.

Je danse à l'OpéraTalia est une jeune danseuse de l’Opéra de Paris, avec elle nous allons découvrir l’histoire de ce bâtiment, ce qui s’y passe,  la vie des danseuses qui y travaillent, l’histoire de la danse et d’autres choses encore.je danse à l'Opéra

Parigramme fait toujours de beaux livres qui nous permettent de mieux connaître Paris. Ici on parle donc de l’Opéra de Paris mais pas exclusivement. On va voir quelle est la vie des petites danseuses qui apprennent ici arabesques et attitudes, où elles mangent, où elles dorment, où elles apprennent les matières générales,… Le livre est une mine d’informations sur tout ce qui concerne la danse (de haut niveau tout de même). Il est illustré par la géniale Princesse Camcam et la beauté de ses grandes illustrations rend ce livre merveilleux. Un très beau livre pour les amoureuses de la danse (l’auteur ayant choisi le parti-pris de tout nous montrer à travers les yeux d’une petite fille, parti pris intéressant mais malheureusement, du coup, les garçons sont juste évoqués).

Quelques pas de plus…
D’autres livres sur la danse que nous avons chroniqués : Petites danseuses, Lilichou, l’atelier des ballerines, Tonnerre de catch, Danse, Prosper, danse ! et Philo mène la danse.
Nous avons aussi chroniqué des livres de Princesse Camcam (L’album de famille, Marie de Paris, Marie voyage en France, Drôles de marchés ! et La fille aux cheveux d’encre ), un livre de Mario Urbanet (Qui dit noir dit blanc) et un livre illustré par Delphine Jacquot (La belle au bois dormant ou Songe de la vive ensommeillée).

Le livre secret des anges
de Mario Urbanet, illustré par Delphine Jacquot
P’tit Glénat
14,50€, 225×323 mm, 48 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Je danse à l’Opéra
d’Isabelle Calabre, illustré par Princesse Camcam
Parigramme
14€, 251×252 mm, 54 pages, imprimé en France chez un imprimeur responsable, 2012.

A part ça ?

Cram cram !Le nouveau Cram Cram ! est sorti et comme chaque fois c’est un régal ! Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce magazine des jeunes aventurières et aventuriers, c’est un super bon magazine alternatif qui, à chaque numéro, nous présente des lieux et leurs habitants. Cette fois-ci direction le Sri Lanka ! Au programme: reportage, rencontre avec le semnopithèque blanchâtre et même une grande histoire (un conte sur un jeune garçon des rues qui deviendra le prince d’un étrange royaume… entre rêve et réalité) et des blagues sri lankaises. Ensuite retour en France avec, comme à chaque numéro, Le jouet de grand-père Daniel, cette fois-ci il nous parle du tire-boulette et nous explique comment le fabriquer. Enfin des astuces recyclage pour fabriquer des tampons, un circuit à bille ou une maison de papier ! Sans oublier la recette (des chips de pomme au four) ! Encore un très bon numéro d’une des (de la ?) meilleures revues pour enfants.
Le site de Cram Cram ! : http://www.cramcram.fr
Leur page internet : https://www.facebook.com/MagazineCramCram

Gabriel

You Might Also Like

« La curiosité est souvent le moteur de la science mais ne dispense pas de se nourrir de l’expérience »

Par 2 décembre 2011 Livres Jeunesse

En ce moment j’ai l’impression que plusieurs éditeurs sortent de très beaux livres de contes. Des recueils plus ou moins réussis. Je vous parlerai de plusieurs d’entre eux dans les semaines à venir, si possible avant Noël car ces livres-là font toujours de superbes cadeaux. Des livres qu’on garde longtemps, d’où on pioche une histoire comme ça à raconter aux enfants avant qu’ils s’endorment, puis on repose le livre et on le reprend un autre soir pour en lire une autre. Celui que je vais vous présenter aujourd’hui est justement un bien beau cadeau à offrir.

Qui dit noir dit blanc, sorti chez p’titGlénat, est une pure merveille. Très esthétique, un grand livre (26 x 32 cm) très noir et blanc avec parfois une couleur en plus. Les illustrations sont très très belles, je le trouve magnifique ! Ici ce sont des contes du monde, des petits contes pour plus de sagesse. Un conte égyptien où La fortune et La misère se joueront d’un lièvre (Les mains du destin), un conte roumain sur l’amitié d’un louveteau et d’un agneau (Quand le naturel revient au galop), un conte brésilien à propos d’un caïman qui volera le feu d’un village (Le cormoran héroïque), un conte autrichien sur un merle qui va apprendre à ses amis que les petites choses ont leur importance (Le poids d’un flocon), un conte burkinabé qui parle d’un tigre jaloux et d’une panthère avare (Le don du serpent génie), un conte congolais où un oiseau maléfique va donner du malheur à un père et ses fils (le très dur La métamorphose), un conte italien sur un berger qui va faire une bien étrange rencontre (Le berger pris par l’orage), un conte français sur un chat blanc et un chat noir qui aimeraient chacun être à la place de l’autre (Les chats envieux), un conte amérindien sur un peuple qui vénère le soleil mais leur amour va leur coûter cher (La légende du grand Sonora) et enfin un conte lapon sur la transmission d’une génération à la suivante (Grand corbeau et baleine blanche). Je ne cite jamais la quatrième de couverture mais là, elle est tellement belle

« Rien n’est jamais tout blanc ni tout noir
C’est ce que vous lirez dans ces histoires
Les intrigues sont fonction des sentiments
À dessein, elles sont écrites noir sur blanc
Bien sot est, qui trouve sa couleur inférieure
Plus encore, qui proclame la sienne supérieure
Un jour est fait d’obscur et de clair
Et de toutes les nuances intermédiaires…»

Ici ce sont donc des contes avec une morale en rime à la fin, une écriture très belle à lire et à raconter à voix haute, on sent chez l’auteur un amour de la langue.

Vous pouvez voir les premières pages du livres ici mais voyez le livre en vrai, je suis sûr que vous aurez un vrai coup de cœur.

A noter : Antoine Guilloppé sera en dédicace au salon de Montreuil notamment ce soir à 18h30 sur le stand Gautier-Languereau et chez P’tit Glénat lundi à 12h.

Qui dit noir dit blanc, de Mario Urbanet et Antoine Guilloppé chez p’titGlénat, 14€.

Public : A leur lire (mais pas trop petits) / lecteurs débutants (mais je trouve que c’est aussi un beau cadeau à un adulte car l’objet est très beau).

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

On vous en avait parlé, notre fidèle Cathy nous avait donné une très bonne idée. Chaque mois nous vous donnerons notre coup de cœur du mois précédent. Histoire de donner un coup de projecteur sur le livre qui nous a le plus marqué Marianne et moi. Nos coups de cœur du mois de Novembre sont donc… roulement de tambour…  Les Grandimages pour Marianne et Le duc aime le dragon en ce qui me concerne !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange