La mare aux mots
Parcourir le tag

Maryvonne Le Quellec

« Eur wej a oa, il y avait une fois »

Par 13 décembre 2011 Livres Jeunesse

Après notre petit séjour au Québec, hier, on rentre en France aujourd’hui… en passant par la Bretagne !

En bande son, je vous conseille Comptines et berceuses de Bretagne de chez Didier Jeunesse. J’adore cette collection (comptines du monde) mais sincèrement quand j’ai vu celui là j’ai eu un peu peur. Je suis un breton pur jus (pas un seul ancêtre non breton depuis des générations et des générations ma bonne dame) mais la musique bretonne c’est pas vraiment mon truc… (désolé pour les fans de Fest Noz). Mais bon, curiosité oblige et ayant confiance en Didier Jeunesse, j’ai quand même voulu y jeter une oreille… et je n’ai pas été déçu (le jour où je serai déçu par Didier Jeunesse je m’inquièterai !). Ils ont fait un très joli choix de chansons douces bretonnes et gallaises (du pays Gallo). Ici pas de son suraigüe comme j’ai en horreur, mais plutôt de jolies mélodies à la harpe, au violon, à la guimbarde, au binioù bras, à la bombarde… Le livre-CD alterne les chansons bretonnes et gallaises avec toujours leurs traductions françaises, et complète cette traduction par un petit commentaire pour chacune en fin d’ouvrage, soit un historique, soit une explication. Que l’on connaisse, ou pas, la culture Bretonne l’ouvrage est passionnant, ses musiques sont très belles. On y retrouve des chansons à décompter, des chansons pour jeux de mains, d’autres pour faire sauter les enfants sur les genoux, ou bien d’autres pour les endormir. On découvre aussi une jolie version de J’ai descendu dans mon jardin. Le livre est préfacé par Yann-Fanch Kemener (un très beau texte sur la rime). Les illustrations sont d’Aurelia Grandin et contribuent à faire de ce grand album (26,5 x 26,5 cm comme tout ceux de la collection) un bien bel objet.

Quelques extraits : ici.

Et c’est au son de ce CD qu’on continue notre voyage avec Ainsi disait Grand-mère.

Frank Lanot s’est amusé à récolter de vieilles expressions bretonnes (maigre comme une échelle à guignes, elle a faillit perdre sa marmite, il construit des châteaux dans la lune, il a le bonnet épais…) et nous les livre en français et en breton accompagnées de jolis petits textes pour les expliquer. C’est très agréable à lire, sortes de poèmes en prose, et ça amuse beaucoup les enfants. Le choix des expressions est fabuleux, elles sont très imagées et franchement souvent très drôles. L’ouvrage est illustré par des collages de Maryvonne Le Quellec. Un bel album sorti aux éditions du Jasmin.

On reste chez les éditions du Jasmin avec La fille de Guillaume le-mal-peigné.

Ce grand album (23,5 x 32,5 cm) nous raconte l’histoire d’un jeune homme qui se fait prêter de l’argent par un homme mystérieux qui lui dit s’appeler Guillaume le-mal-peigné. Le jour où il vient rembourser ses dettes il apprend que c’est le nom du diable… Il s’éprend de sa fille et compte l’épouser, mais pour cela il va devoir vivre quelques aventures !

On est bien là dans un conte breton ! Tout y est, l’histoire un peu fantastique, le diable  (très présent dans les histoires bretonnes), sa fille qui est un peu une fée (car en Bretagne, les jeunes filles sont toutes un peu des fées…), et dans le texte on retrouve quelques expression bien de là-bas (Ma Doué, Il est t’y pas fou ?…). Les grandes illustrations sont encadrées de granit rose sculpté de bas-reliefs, un détail original qui peut plaire comme déplaire. Moi j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui m’a donné envie de relire des vieux contes bretons comme ceux de La légende de la Mort d’Anatole le Braz… mais là on n’est plus dans les livres pour enfants.

Pour compléter tout ça, je conseille à ceux qui s’intéresseraient au breton, Mon premier dictionnaire français-breton en images de Marie-Paule Cadieu et Christophe Lazé, sorti aux éditions Jean-Paul Gisserot. Un imagier français-breton avec des tas de mots, d’expressions, de phrases courantes…

Comptines et berceuses de Bretagne, collectif, illustré par Aurelia Grandin
Didier Jeunesse, 23€

Ainsi disait Grand-mère de Frank Lanot, illustré par Maryvonne Le Quellec
Éditions du Jasmin, 12,50€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

La fille de Guillaume le-mal-peigné de Françoise Richard, illustré par Anne Buguet
Éditions du Jasmin, 16€
Public : A leur lire (mais pas trop petits) / Lecteurs débutants

 ———————————————————————————————————-

A part ça ?

Comme l’année dernière nous souhaitons mettre en avant l’association Noël magique à l’hôpital. Votez pour un hôpital et vous lui faites gagner 1€ de jouets. L’année dernière l’association a récolté 32 000 €. N’oublions pas ces enfants qui passent les fêtes à l’hôpital.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange