La mare aux mots
Parcourir le tag

Mathis

« Sois poli dis merci, à la dame laisse ta place »*

Par 23 octobre 2017 Livres Jeunesse

Comme on me le répétait quand j’étais petit « sois poli si t’es pas joli ! » (vu le nombre de gens qui ne savent pas dire « bonjour » ou « merci » on n’a pas dû le dire à tout le monde !). Aujourd’hui, des livres pour rappeler l’importance de la politesse et des règles de savoir-vivre.

Les petits mots polis
Texte d‘Alice Le Hénand, illustré par Thierry Bedouet
Milan dans la collection Les minousses
10,90 €, 200×170 mm, 12 pages, imprimé en Malaisie, 2017.
En famille, il y a des règles !
Texte de Laurence Salaün, illustré par Gilles Rapaport
Seuil Jeunesse dans la collection Il y a des règles
13,90 € 183×337 mm, 72 pages, imprimé en France, 2016.
Mon petit manuel de politesse
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Boris
14,50 €, 140×220 mm, 48 pages, imprimé au Portugal, 2016.

* Jacques Lanzmann, extrait de « Fais pas ci, fais pas ça »

 

You Might Also Like

Les invité·e·s du mercredi : Philippe UG et Mathis

Par 13 septembre 2017 Les invités du mercredi

Aujourd’hui, je vous propose un entretien avec un grand monsieur du pop up : Philippe UG. Ensuite, nous partons en vacances (comment ça « on en vient » ?) avec Mathis. Bon mercredi à vous !


L’interview du mercredi : Philippe UG

Parlez-nous de votre parcours
Après les beaux arts et les arts appliqués, j’ai exercé comme professeur de dessin en même temps que la création de livres d’artiste, que je continue aujourd’hui encore activement parallèlement aux livres d’éditions courante chez Les Grandes Personnes

Pourriez-vous nous expliquer la façon dont vous créez vos magnifiques pop-up ? Quel matériel utilisez-vous ? Comment procédez-vous ?
Tout d’abord j’imagine les pop up ! ensuite des croquis rapides, ensuite des maquettes papier « sale » avec tout ce qui me tombe sous la main (scotch d’emballage, feutre…), puis des maquettes « propres et belles » en papier de couleur, puis une traduction des pièces détachées en fichier informatique, puis des maquettes techniques pour l’industrialisation.

Le dernier en date c’est Les maisons des animaux qui vient de sortir chez Les Grandes Personnes, pouvez-vous nous en dire quelques mots ?
J’ai voulu dessiner des animaux avec une esthétique moderne associée à des systèmes simples d’apparition/disparition.

Quelles sont vos principales sources d’inspirations ?
Ces dernières années, surtout la nature car j’y passe beaucoup de temps

Quelles étaient vos lectures d’enfant et d’adolescent ? Y a-t-il des livres pop-up qui ont marqué votre enfance ?
Aucun livre d’image étant enfant !, et ado très peu de choses ! À part La guerre du feu et Jules Verne. Je me rattrape maintenant en collectionnant les livres d’images des années cinquante et contemporains, pop up ou pas.

Pouvez-vous nous dire quelques mots de vos prochains ouvrages ?
Le petit peuple du sol va sortir cet automne chez Les Grandes Personnes, un pop up sur les champignons et la vie dans l’humus.
Un livre d’artiste sérigraphié sur les volcans La tectonique des pages.
Et plein d’autres en projet…

Bibliographie sélective :

  • Le petit peuple du sol, Les Grandes Personnes (à paraître, 2017).
  • Les maisons des animaux, Les Grandes Personnes (2017).
  • Tout au fond, Les Grandes Personnes (2017).
  • La princesse Flore et son poney bouton d’or, Les Grandes Personnes (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Les shadoks, texte de Thierry Dejean, Les Grandes Personnes (2015).
  • Le jardin des papillons, Les Grandes Personnes (2014).
  • Lutins des bois, Les Grandes Personnes (2014).
  • Vasarely, Les Grandes Personnes (2014).
  • Les robots n’aiment pas l’eau, Les Grandes Personnes (2013).
  •  Big Bang Pop, Les Grandes Personnes (2012).
  • Drôle d’oiseau, Les Grandes Personnes (2011).
  • Tobor, Seuil Jeunesse (2005)


En vacances avec… Mathis

Régulièrement, nous partons en vacances avec un·e artiste. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la·le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet·te artiste va donc profiter de ce voyage pour nous faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle·il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il·elle veut me présenter et c’est elle·lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Mathis que nous partons ! Allez, en route !

5 albums jeunesse

  • La deuxième fois que je suis née, de Vincent Cuvellier et Charles Dutertre
  • L’art d’être champion du monde, de Aurore Petit
  • Titi nounours et la soupe au pilipili, de Benoit Jacques
  • Vincent, le chien terriblement jaune, de Pierre et Dylan Pelot
  • Monstres malades, de Emmanuelle Houdart

5 romans

  • Martin Eden, de Jack London
  • Les oiseaux, de Tarjei Vesaas
  • Le chemin des âmes, de Joseph Boyden
  • La trilogie des confins, de Cormac McCarthy
  • Les racontars arctiques, de Jorn Riel

5 BD

  • Colombo, de Altan
  • L’incal, de Jodorowsky et Moebius
  • Snoopy et les Peanuts, de Charles M. Schulz
  • Calvin et Hobbes, de Bill Watterson
  • Nam-Bok, de Thierry Martin (d’après Jack London)

5 DVD

  • 2001, l’odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick
  • Brazil, de Terry Gilliam
  • Le bon, la brute et le truand, de Sergio Leone
  • La chienne, de Jean Renoir
  • Le bouton de nacre, de Patricio Guzman

5 CD

  • Mirage, de Klaus Schulze
  • Phaedra, de Tangerine Dream
  • The Commercial Album, de The Residents
  • Il était une fois la révolution, de Ennio Moricone
  • Arvo Pärt für Anna Maria complete piano music, de Jeroen Van Veen

5 artistes

  • Jean Dubuffet
  • Francis Bacon
  • Sol LeWitt
  • Tibor Csernus
  • Pierre Soulage

5 lieux

  • La forêt Vosgienne
  • Le canal entre Nancy et Champigneulles
  • Une bonne salle de cinéma
  • La lune
  • Mars

Mathis est auteur et illustrateur.

Bibliographie sélective :

  • Le secret du lac Vert, roman, Thierry Magnier (à paraître, 2017).
  • Série Boris, albums, Thierry Magnier (2010-2017), que nous avons chroniqué ici, ici et .
  • Le petit oiseau, la vache et le renard, album, Thierry Magnier (2017).
  • Le petit pou rit, texte illustré par Aurore Petit, Les Fourmis Rouges (2016).
  • Le petit pou sait, texte illustré par Aurore Petit, Les Fourmis Rouges (2016).
  • Série Victor qui pète, albums, Chours (2016).
  • Le trésor du lac des trois chats, roman, Thierry Magnier (2016).
  • La gelée d’été, roman, Thierry Magnier (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • Série Dolorès Wilson, albums, textes illustrés par Aurore Petit, Les Fourmis Rouges (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Cinq, six bonheurs, roman, Thierry Magnier (2013).
  • Je hais les vacances, album, Actes Sud Junior (2006), que nous avons chroniqué ici.
  • Du bruit sous mon lit, album, Thierry Magnier (2004), que nous avons chroniqué ici.

 

You Might Also Like

Adolescence et télévision

Par 4 août 2015 Livres Jeunesse

les étoiles en moiFord et Magnolia sont deux participants du dernier jeu de télé-réalité à la mode. Ils ont tous les deux décidé de s’inscrire au concours musical Spotlight afin d’échapper à leur vie quotidienne. Pour Ford, c’est son Arkansas natal et la négligence de ses parents qu’il faut fuir. Pour Magnolia, ses pensées noires et sa personnalité introvertie qui la tiennent éloignée des autres. Chacun cherche à se révéler, loin du poids du passé et de l’image négative que leur renvoient leurs proches. Mais comment trouver qui l’on est vraiment quand on est pris dans les faux-semblants du show-business ?
Cette comédie romantique est une vraie bonne surprise. Je dois avouer avoir débuté ma lecture avec beaucoup d’a priori : une romance sur fond de télé-réalité… Le risque était grand de tomber dans le feuilleton pour midinette. Passées les vingt premières pages, le doute se dissipe. On est déjà sous le charme des deux personnages principaux dont les points de vue sont alternés. Magnolia a un esprit aiguisé, une grande sensibilité et beaucoup de répartie. Ford est une sorte de mélange entre Johnny Cash, James Dean et Justin Bieber, avec une bonne dose de second degré pour parfaire le tout. Il est en effet beaucoup question de musique, dans cette histoire. Le lecteur est invité à consulter en ligne la liste des tubes chantés ou évoqués par les jeunes concurrents, et c’est un véritable voyage rock’n’roll dans les États-Unis des années 70 à nos jours qui nous est offert. L’intrigue laisse une place importante aux questionnements des adolescents en quête de célébrité, mais tout en restant parfaitement rythmée.
Un roman addictif qu’on referme à regret, la tête pleine de bonne musique.

La pyramide des besoins humainsChristopher a 14 ans. Un matin, après l’affrontement de trop avec les poings de son père, il quitte la maison et part pour Londres. Rapidement, il se retrouve à faire la manche dans le quartier de Soho, sans attendre plus de la vie qu’un hot-dog épicé, un carton pas trop humide pour passer la nuit, et que les passants lui lancent suffisamment de pièces pour qu’il puisse se saouler pour s’endormir. Cette vie sans perspective va être bouleversée par une affiche : un nouveau jeu de télé-réalité le défie de démontrer qu’il subsiste à ses besoins. Le jeu est inspiré de la pyramide de Maslow qui schématise les besoins humains en cinq grandes catégories. À la base de la pyramide, les besoins physiologiques (se nourrir, dormir…), ensuite viennent le besoin de sécurité, celui d’appartenance, celui de reconnaissance et enfin le besoin de réalisation de soi. À chaque étape du jeu, les candidats, qui se créent un compte en ligne, doivent écrire un texte prouvant la satisfaction de ces besoins successifs. Christopher prend ce défi comme une occasion de se sortir de la rue, mais aussi de démontrer que notre société moderne s’est éloignée de ce qui est vraiment important pour l’homme.
Cette histoire nous emmène dans les bas-fonds de Chinatown, à la marge de la vie moderne, de l’autre côté du caniveau que nous évitons du regard la plupart du temps. Ce qui marque, c’est la simplicité avec laquelle on adopte le point de vue du jeune SDF. Bien qu’il soit vindicatif, un peu déconnecté de la réalité à force de ne fréquenter que des drogués, prostituées et autres rebuts de la société, Christopher ne nous est pas étranger. Encore hier, il était un enfant qui allait à l’école, campait le week-end… Et tout a basculé avec une rapidité désarmante.
Caroline Solé critique notre société superficielle, plus préoccupée par la lueur qu’émet un écran de smartphone ou de télévision que par les plaintes d’un sans-abri. Sa description de la vie quotidienne dans la rue est brute, parfois choquante, sans tomber dans le misérabilisme.
Un roman peu commun qui évoque avec finesse les questions difficiles de la pauvreté et de l’exclusion.
Le même vu par Dans la bibliothèque de Noukette, Bricabook, et Sous le feuillage

La gelée d'étéCoup de tonnerre sur les vacances d’été de Pierre et Jean : la télé familiale ne fonctionne plus ! Pour les deux frères, c’est la catastrophe. Ils ont pour habitude de passer leurs vacances plantés devant leur écran. Et si cette panne était l’occasion de mettre enfin le nez dehors et de redécouvrir la saveur des moments partagés ?
Ce tout petit roman aborde avec légèreté l’abus d’écran par les enfants. Avec l’humour qui le caractérise, Mathis dresse un portrait tendre, mais moqueur de ces deux préados désespérés à l’idée de passer un été sans leur télé. Le texte est très court, mais nous fait rencontrer des personnages attachants. La complicité entre les frères est brillamment suggérée en quelques lignes de dialogue. Les relations familiales sont esquissées à la simple évocation d’une partie de Scrabble. Mathis, en dépit d’une grande économie de mots, raconte une histoire tendre relevée par un humour très fin.
Une réussite.
Le même vu par Bob et Jean-Michel.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Mathis (Un parfait petit avion, Et pan !J’ai 1 an + 1 an + 1 an + 1 an, Salut Cousine !, Panique au Mini-MarketJe hais les vacances et Du bruit sous le lit).

Les étoiles en moi
de Brent Bradshaw et Andrea Seigel traduit par Éric Betsch
Hugo Roman dans la collection New Way
16,00 €, 131 x 205 mm, 354 pages, imprimé en France, 2015.
La pyramide des besoins humains
de Caroline Solé
l’école des loisirs dans la collection Médium
12,80 €, 149 x 219 mm, 128 pages, imprimé en France, 2015.
La gelée d’été
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Petite Poche
3,90 €, 105 x 150 mm, 44 pages, imprimé en République Tchèque, 2015.

 À part ça ? 

The Who, Nirvana, Peter Gabriel ou même Beyoncé, retrouvez tous les artistes mentionnés dans le roman Les étoiles en moi sur la chaîne Youtube d’Hugo Roman. De quoi se plonger un peu plus dans l’univers musical des deux personnages principaux Ford et Magnolia.

Laura

You Might Also Like

Albums pour enfants pas sages

Par 27 avril 2015 Livres Jeunesse

Non nous n’avons rien des anges
Des anges du paradis
Laissez-les au ciel là-haut les anges
La terre n’est pas le paradis

Nous ne sommes pas des anges, France Gall

Jasmine, le concours de flaques d'eauAujourd’hui, c’est le concours de flaques d’eau ! Les règles sont simples : il faut éclabousser des gens en sautant dans une flaque et plus la personne est mouillée, plus on a des points. Jasmine est ravie, elle adore ce concours. Mais attention une fois après avoir trempé quelqu’un, il faut courir vite, surtout quand il s’agit d’un lion !
Coup de cœur pour les illustrations de Jasmine, le concours de flaques d’eau. Un univers entre l’album jeunesse et la BD, des dessins pleins d’humour avec une vraie impression de mouvement. L’histoire est elle aussi très drôle (surtout la fin, totalement inattendue).
Un album original, drôle et esthétique !
Le même vu par La soupe de l’espace, par Judith et Sophie. et par Chez Gaëlle la libraire.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

La semaine des bêtisesLe lundi, elle se bat dans son bain avec des requins à coup de jet de douche (le souci c’est que ça met de l’eau partout), le mardi, elle enterre un trésor dans le jardin (sauf que ça détruit le parterre de fleurs), le mercredi elle sort TOUS ses jouets (ce qui ne plaît pas trop à sa mère), le jeudi, prenant le radio réveil pour le détonateur d’une bombe elle le dérègle (ses parents, réveillés au milieu de la nuit, ne sont pas ravis)… bref, une bêtise par jour et pas des moindres.
La semaine des bêtises de Mily Cabrol et Amélie Graux va beaucoup faire rire les enfants… et faire rire jaune les parents ! Voilà une petite fille qui a de l’imagination quand il s’agit de faire des bêtises. On adore les situations, mais surtout le trait de crayon d’Amélie Graux qui rend les scènes irrésistibles.
Un super album qui nous fait rire des bêtises des enfants.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Colette tes basketsC’est l’heure de sortir, Colette doit mettre ses baskets… sauf que la petite fille refuse catégoriquement. Pourquoi ? Oh Colette a de bonnes raisons : des sables mouvants, une tornade ou encore des extraterrestres. Non, impossible de mettre des baskets ! Mais quand Colette apprend où la famille a décidé d’aller, il se peut que finalement les baskets soient mises plus vite que prévu !
Colette tes baskets est un album très graphique, aux illustrations épurées et aux phrases courtes, mais cet album plein d’humour est percutant (l’auteur est graphiste et ça se sent). On reconnaît des situations qu’on a vécues, et ça nous fait forcément sourire.
Une petite fille irrésistible au caractère bien trempé.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Dans le genre « personnage avec un sacré caractère », signalons la sortie de deux nouvelles aventures de Boris, un héros qu’on aime décidément beaucoup.

Un parfait petit avionBoris a décidé de faire un avion en papier, mais il n’est pas super doué et ses jouets se moquent de lui. Heureusement, son papa va l’aider. Sauf que rien ne se passe comme prévu, l’avion fait un tour complet et se plante dans son oreille… Les jouets se moquent encore, mais Boris n’a pas dit son dernier mot ! En bonus, le plan d’un avion en papier en page de garde.

et pan !Boris ricane, il a un nouveau jouet, c’est un petit pistolet. Masqué, il a décidé de bien s’amuser en tirant… sauf que chaque fois la fléchette rebondit et lui revient dessus ou déclenche quelque chose de pas vraiment drôle pour notre petit héros. Pauvre Boris !
On aime ce petit héros impertinent… et les enfants aussi !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Amélie Graux (Oops et Ohlala vont à l’école, Oops et Ohlala à la mer, Pouce !J’aime mes cauchemars, Oops et Ohlala vont dormir, Oops et Ohlala fête un anniversaire, Oops et Ohlala mangent comme des grandsOops et Ohlala prennent un bain, Comptines des papas, 9 mois pour attendre un petit frère ou une petite sœur et Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes) et de Mathis (J’ai 1 an + 1 an + 1 an + 1 an, Salut Cousine !, Panique au Mini-MarketJe hais les vacances et Du bruit sous le lit). Retrouvez aussi notre interview d’Amélie Graux.

Jasmine, le concours de flaques d’eau
Texte de Guillaume et Thomas Bianco
p’titGlénat dans la collection Vitamine
11 €, 213×257 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
La semaine des bêtises
Texte de Mily Cabrol, illustré par Amélie Graux
Milan dans la collection Mes albums Milan
9,90 €, 200×240 mm, 24 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Colette, tes baskets !
de Dan Stiles (traducteur non crédité)
Didier Jeunesse
13,10 €, 220×220 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Boris, un parfait petit avion
de Mathis
Thierry Magnier dans la série Boris
6,60 €, 140×140 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2015.
Boris, un parfait petit avion
de Mathis
Thierry Magnier dans la série Boris
6,60 €, 140×140 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

Tout le monde va se marrer

Par 16 octobre 2014 Livres Jeunesse

Rosie & Rosette vont chez méméRosie et Rosette ont décidé d’aller voir leur mémé Adèle. Elles font les valises, chargent la 2cv et c’est parti ! Sauf que très vite, la voiture fait de drôles de bruits… et s’arrête ! Sorti d’un buisson, Herbert le Renard (qui aime réparer des voitures pour le plaisir), vient leur donner un coup de main… mais il part avec la voiture ! Et grâce au GPS, il sait comment aller chez mémé ! Vite, il faut sauver la grand-mère.
Rosie & Rosette vont chez Mémé c’est le genre de livre qui me fait pouffer, ricaner. C’est finalement assez difficile de faire rire autant les enfants que les parents, de faire de l’humour pas trop pourri pour que les parents ne trouvent pas ça lourd et pas trop fin pour que les enfants rient franchement, mine de rien ils sont rares ceux qui y arrive aussi bien qu’Éléonore Thuillier, on pourrait citer aussi Nicolas Gouny ou Michaël Escoffier. Ici, c’est bourré de références aux contes et à la culture populaire (y’en a pour tout le monde).
Un régal, on veut la suite !

Onboris j'ai 1 an + 1 an + 1 an + 1 an reste dans le même esprit avec un héros que les enfants connaissent bien et que je découvre en ce qui me concerne : Boris
Boris a 1 an + 1 an + 1 an + 1 an ! Non non pas 4 ans, sinon il n’aurait qu’un seul gâteau et qu’un seul cadeau, alors que quand on a 1 an + 1 an + 1 an + 1 an on a 1 gâteau + 1 gâteau + 1 gâteau + 1 gâteau et pareil pour les cadeaux, et c’est quand même plus classe ! Et en cadeau, Boris a eu 4 parties d’un robot qui combinées font un compagnon plein d’humour.
BorisBoris salut cousine reçoit sa cousine, elle n’est pas méga sympa… mais Boris a une arme infaillible pour radoucir cette chipie qui cogne et jette les jouets…
Boris ne va pas forcément plaire à tout le monde, ce n’est pas hyper politiquement correct dans le langage… moi forcément j’adore ! Tout comme avec Rosie & Rosette, ici on ricane, on pouffe. Je ne connaissais pas ce héros qui a même son DVD, je vais m’y pencher de plus près !
Deux petits albums très drôles avec un héros qui change des Tchoupi et autres Petit Ours Brun !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Éléonore Thuillier (Le loup qui fêtait son anniversaire, Rosie & Rosette, 100 % pur porc avec un zeste de loupLe loup qui voyageait dans le tempsLe loup qui n’aimait pas NoëlP’tit loup rentre à l’écoleSur la route des formesGros GrisLa jungle en haleineAdam est fortLe grand lapin blancMon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine) et de Mathis (Panique au Mini-MarketJe hais les vacances et Du bruit sous le lit). Retrouvez aussi notre interview d’Éléonore Thuillier.

Rosie & Rosette vont chez mémé
d’Éléonore Thuillier
De la Martinière Jeunesse dans la collection Rosie & Rosette
7,50 €, 220×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
J’ai 1 an + 1 an + 1 an + 1 an
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Boris
6,60 €, 140×140 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Salut Cousine !
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Boris
6,60 €, 140×140 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2014.

À part ça ?

La petite salamandre 96Le numéro 96 de La petite Salamandre, la revue des enfants curieux de nature, est sorti ! Comme vous le savez, on adore ce magazine nature à destination des 6-10 ans. Ce mois-ci on a rendez-vous avec le geai des chênes et avec le hêtre, on va apprendre à différencier un cerf d’un chevreuil, on va faire un crumble de la forêt et s’initier à l’origami ! Bien sûr on retrouve nos rendez-vous habituels (poster, concours, courrier des lecteurs, BD…) et nos personnages récurrents ! On aime décidément beaucoup et on conseille souvent à nos amis de s’y abonner !
La petite salamandre, la revue des enfants curieux de nature, n°95. Par abonnement : 29 € pour une année (6 numéros). Renseignements, feuilletage, etc : http://www.petitesalamandre.net.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange