La mare aux mots
Parcourir le tag

Maylis de Kerangal

Coussins et oreillers pour voyager

Par 28 janvier 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui j’espère vous donner envie de découvrir deux magnifiques albums.

Nina et les oreillersNina a neuf ans et l’aventure que raconte cette histoire commence le jour où elle reçoit un nouvel oreiller avec des vraies plumes d’oie sauvage à l’intérieur (c’était marqué sur l’étiquette). Avant l’oreiller, Nina ne rêvait pas, rien à faire ! Elle avait tout tenté… mais cet oreiller va changer sa vie. A elle le survol de la jungle, à elle la piscine près du préau de l’école… des rêves à en rendre jaloux les autres ! Nina et les oreillersEt si ça avait déclenché quelque chose en elle, ouvert une porte ? Si en essayant les oreillers des autres Nina pouvait rêver leurs rêves ?

C’est un magnifique album sur le rêve qu’a écrit Maylis de Kerangal, un album qu’il est difficile de raconter tellement il est poétique, touchant. Les illustrations d’Alexandra Pichard (qui avait déjà illustré un livre que j’avais adoré, Muette) sont magnifiques et soulignent encore plus le côté doux et poétique de l’album, le côté onirique aussi. Nina et les oreillers est un album absolument magnifique pour les rêveurs.

Mamouchka et le coussin aux nuagesMamouchka était une dame âgée, très âgée. Marcher était devenu douloureux pour elle pourtant elle continuait à faire son marché tous les samedis, c’était son plaisir à elle. Ce samedi-là elle décida d’acheter un grand coussin brodé de nuages bleutés à un marchand qui lui faisait bien de la peine car il n’arrivait à rien vendre. Elle se disait qu’il serait bon pour son dos, ce coussin. Elle rentra chez elle bien fatiguée d’avoir marché, comme tous les samedis, et se mis dans son fauteuil avec son coussin… Elle sombra dans un très beau rêve, un beau voyage où elle se retrouva jeune avec son mari Igor…

Mamouchka et le coussin aux nuages est un album d’une beauté renversante. On parle ici de la mort bien entendu, c’est elle qui délivrera Mamouchka de ses douleurs, de sa vie devenue pesante. Mais la mort est ici un magnifique rêve où  la vieille femme retrouve les personnes qu’elle aimé. C’est une façon très douce et très sensible de parler de la mort aux enfants, l’album est touchant mais subtil, absolument pas dur. Les illustrations de Nathalie Novi sont comme toujours aussi belles, colorées, poétiques et douces. Un très très bel album.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué…
… un livre illustré par Alexandra Pichard : Muette
… un livre écrit par Michel Piquemal : L’étoile de Noël
… deux livres illustrés par Nathalie Novi : Yeghvala, la belle sorcière et La petite sirène.

Nina et les oreillers
de Maylis de Kerangal, illustré par Alexandra Pichard
Hélium
15€20, 215×340 mm, 26 pages, imprimé en Italie, 2011
Mamouchka et le coussin aux nuages
de Michel Piquemal, illustré par Nathalie Novi
Gallimard jeunesse
13,50€, 268×289 mm, 34 pages, imprimé en France sur papier recyclé, 2012.

A part ça ?

Envie de fabriquer des petites choses ? Le site est en anglais mais il y a des choses à télécharger qui se comprennent bien ! http://onecharmingparty.com

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange