La mare aux mots
Parcourir le tag

Milan Poche Benjamin (collection)

L’école et l’amour des livres, des romans premières lectures

Par 7 août 2015 Livres Jeunesse

Je ne veux pas lire !Le moment préféré de la journée de Lili, c’est quand elle est assise sur les genoux de son père et qu’elle écoute l’histoire qu’il lui lit. Donc imaginez sa tête le jour où on lui dit que bientôt elle lira toute seule. Pour elle, c’est hors de question ! Elle refuse d’apprendre à lire, elle ne veut pas sacrifier ce bon moment.
Quitterie Simon et Hervé Le Goff racontent avec humour et tendresse le refus d’apprendre à lire d’une amoureuse d’histoires. Bien entendu, elle se rendra vite compte qu’il y a aussi des tas d’avantages à lire soi-même… et surtout à lire aux autres ! Et puis, même si le livre n’en parle pas, on rappelle qu’on peut continuer de lire des histoires aux enfants qui savent lire.
Un petit roman premières lectures sur le bonheur de lire et de se faire lire des histoires.

une bibliothécaire en voyageUne bibliothécaire se sentait bien seule au milieu de ses livres. Personne n’entrait plus ici. Les livres n’étaient plus ouverts, ils jaunissaient. Notre bibliothécaire décida donc de les emmener en voyage pour leur offrir un bon bol d’air frais. Mais en chemin…
Une bibliothèque en voyage est une véritable publicité pour les bibliothèques hors les murs ! Alors que plus personne ne rentrait dans la bibliothèque, les personnages croisés vont être ravis de trouver un livre qui leur convient. On pense aux camionnettes qui parcourent les villages pour vendre ou prêter des livres (coucou Liliroulotte).
Une belle ode à la lecture et au fait de partager des livres.
Le même vu par Chez Clarabel et Enfantipages.

Drôle d'école !Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes et comme c’est Papa qui accompagne Nina à l’école il se trompe d’établissement (ben oui, c’est un père…). Et cette école est vraiment très étrange et les cours qui y sont donnés encore plus. La cantine, n’en parlons pas ! Mais qu’est-ce que c’est que cette école ?
Même si, encore une fois, j’en ai ras le bol des pères qui font n’importe quoi dans les histoires (ben oui, seule une femme sait s’occuper correctement des enfants, voyons), Drôle d’école ! est un petit roman plein d’humour. Comme souvent dans les premières lectures chez Nathan, on lit à deux voix : les parents lisent le texte, les enfants les dialogues dans les bulles.
Un premier jour dans une école très bizarre !
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Baron l'école des Super'nimauxDans la maison, Baron, un petit chat, s’ennuie. Il part se promener dans la forêt, il y rencontre des copains avec qui il décide de créer une école où chacun apprendra ce qu’il sait aux autres afin de s’entraider, l’école des Super’nimaux !
Baron, l’école des Super’nimaux est entre la BD et le roman première lecture. De grandes illustrations, parfois des cases, un texte relativement court coupé en chapitres, c’est parfait pour les jeunes lecteur-trice-s, surtout pour ceux et celles qui ne sont pas forcément attirés par les romans peu illustrés. On y parle d’entraide, de partager les connaissances, d’accepter les autres tel-le-s qu’ils/elles sont.
Une école dans laquelle on aimerait être élève !

Tu es trop bavard, Léonard !Et bla bla bla et bla bla bla, Léonard est du genre bavard. Ça commence dès le matin et à l’école on n’en peut plus. À tel point que ses copains et copines préfèrent se mettre des crottes de chèvre dans les oreilles plutôt que de l’entendre encore. Mais un jour…
Tu es trop bavard, Léonard ! est sur le même principe que Drôle d’école ! (les parents lisent la narration et les enfants lisent les dialogues dans les bulles). On s’amuse beaucoup avec ce petit singe qui est un vrai moulin à paroles. Malheureusement, comme souvent dans les histoires, il lui faudra faire un exploit pour se faire accepter.
Un roman premières lectures plein d’humour.
Le même vu par Les mercredi de Julie, Les lectures de Liyah et Maman Baobab.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres ouvrages de Quitterie Simon (Le renard perché), d’Hervé Le Goff (Comptines de l’ogre et de la sorcière, Le livre vert du printemps, Le livre vert de l’été, Le canari qui faisait pipi au nid, L’épouvantail qui voulait voyager et Plus de bisous !), de Pascal Brissy (Mais quelle idée ?, Le petit bonhomme de pain d’épice et La véritable histoire de Patam, champion de la savane), de Fred Benaglia (Le grand départ pour la petite école et L’énooorme bobo de rien de tout), d’Ingrid Chabbert (Le voleur de trompette, EdmondDans l’enfer d’ÉcomondeLe livre de mamanY’a un monstre à côtéLes chaussettes qui puentIndira l’indépendante, FirminUn accordéon sinon rienLa vérité sort toujours de la bouche des enfants, La mémoire aux oiseauxL’oiseauLes écharpes de Mamie BertheTonnerre de catchLa fête des deux mamansRaconte-moi la révolutionLes yeux du parapluieSur les quais et Le bateau de Malo) et d’Agnès de Lestrade (Tout au bord, Mon cher petit cœur, Le voyage de Mamily, Pourquoi les chiens n’aiment-ils pas les chats ?, Les cocottes à histoires, Bon anniversaire, Gaston !, Les pendules de Dana et Les baisers de Cornélius). Retrouvez aussi notre interview d’Ingrid Chabbert.

Je ne veux pas lire !
Texte de Quitterie Simon, illustré par Hervé Le Goff
Milan Jeunesse dans la collection Milan Poche Benjamin
5,20 €, 132×180 mm, 23 pages, imprimé en France, 2014.
Une bibliothèque en voyage
Texte de Pascal Brissy, illustré par Frédéric Benaglia
Nathan dans la collection Premiers romans
5,70 €, 145×192 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Drôle d’école !
Texte d’Anne Rivière, illustré par Gaëlle Duhazé
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 144x189mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Baron, l’école des Super’nimaux
Texte d’Ingrid Chabbert, illustré par Ashel
Les petites bulles éditions dans la collection Premières lectures
8,90 €, 148×190 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2014.
Tu es trop bavard, Léonard !
Texte d’Agnès de Lestrade, illustré par Sylvie Bessard
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 147×192 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

Premières lectures

Par 25 avril 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de romans pour les tout jeunes lecteurs (dès le CP).

3 livres pour lire et s'amuserPrinces et princesses« NON ! » Voilà ce que répond systématiquement cette princesse. « NON ! » Mais voilà qu’un jour elle se fait enlever par un dragon. Heureusement un prince charmant arrive, et après l’avoir sauvé il la demande en mariage. Vous vous doutez de la réponse de la princesse !
D’après son père, Francis est un prince de pacotille, faut dire que se battre à l’épée, c’est pas vraiment son truc ! Charlotte a le droit au même qualificatif de son côté, car elle, justement, c’est l’inverse ! Ces deux-là sont faits pour s’entendre !
Mélisse s’ennuie dans son château, elle rêve de frayeur, de peur bleue. C’est décidé, si son père ne lui accorde pas cette envie, elle s’en ira !
Milan a la très bonne idée de ressortir trois petits romans plein d’humour. En plus des princesses qui disent non aux demandes en mariage des princes ou des princes qui refusent de se battre, on ne peut qu’adhérer ! Les trois romans sont écrits avec beaucoup d’humour et surtout (et c’est assez rares dans les romans pour les jeunes lecteurs), les illustrations sont vraiment réussies, elles accompagnent parfaitement le texte. Les trois romans sont glissés dans une grande feuille qui se déplie avec d’un côté un petit jeu de société (une sorte de jeu de l’oie) et de l’autre des blagues et des devinettes.
Un pack plein d’humour qu’on adore !

série P'tite PommeP’tite Pomme est une petite fille. Elle adore écouter des histoires ! Alors que ce soit l’heure des additions, de l’écriture ou même de la récréation elle n’attend qu’une chose… l’heure de l’histoire ! En attendant, son esprit s’évade par la petite fenêtre, à côté du tableau.
Faire pousser des cerises c’est long ! Mais avec son papy, P’tite Pomme s’est lancée dans l’aventure. Après avoir mis en terre l’arbrisseau, il faut attendre, attendre et encore attendre… et en attendant on observe les changements. Vivement les cerises !
Tous les midis, P’tite Pomme mange chez sa mamy. Et tous les midis, mamy se décarcasse pour faire en sorte que la petite fille se régale. Il en reste toujours, heureusement il y a des boîtes pour conserver les restes. Et le samedi, ces restes sont l’occasion d’une nouvelle recette !
Toute nouvelle série, P’tite Pomme nous raconte donc les histoires d’une petite fille. On peut regretter que forcément c’est papy qui fait le jardinage et mamy la cuisine (et quand c’est pas mamy c’est maman…), mais on adore les illustrations pleines de vie de Gwenaëlle Doumont ! Le texte est court, les dialogues sont dans des bulles (si bien que les enfants habitués aux livres Nathan, voir ci-dessous, ont le réflexe de lire les bulles quand les adultes lisent le récit) et il y a dans chacun des livres un jeu d’observation (chaque fois un animal à retrouver dans chaque page).
Une nouvelle petite héroïne pleine de vie pour donner le goût de la lecture.

Henri a les oreilles qui bougent Henri a onze doigtsAttention il y a un nouveau dans la classe. Et non seulement il ne parle pas français, mais en plus il est vraiment bizarre… Mais d’où vient-il ? Vient-il vraiment de notre planète ? Manon, qui est assise à côté de lui, trouve qu’il se comporte vraiment étrangement. Elle commence à remarquer que les choses ne sont pas normales quand elle voit qu’il fait bouger ses oreilles…
Aujourd’hui, la maîtresse propose un jeu de mathématique, il suffira de compter sur les doigts de son camarade. Manon n’en revient pas, grâce à cet exercice elle s’est rendu compte qu’Henri a onze doigts…
Coup de cœur pour cette série signée Yves Grevet et Jess Pauwels. Le texte est drôle et plein de suspense (j’ai moi-même très envie de connaître la suite) et les illustrations de Jess Pauwels à la fois esthétiques et pleines d’humour (pari souvent risqué). Les deux premiers tomes sont sortis il y a quelques temps déjà (l’année dernière) j’espère qu’on connaîtra la suite car on veut vraiment savoir qui est ce Henri !
Une super série qui allie humour et suspense.
Les mêmes vu par Les mercredis du Julie, Enfantipages, Les lectures de Kik, À l’ombre du saule et Chez Clarabel.

Quelques titres supplémentaires

L'pprenti chevalier Quel beau troubadour !Quand le chevalier Bernard croise sa voisine Colombe, son comportement change. Son apprenti s’en est bien aperçu et décide d’aider ces deux amoureux à se retrouver. Un petit roman plein d’humour… et d’amour ! Les parents lisent le texte, les enfants les dialogues (mais ils peuvent tout lire tout seul s’ils le souhaitent). L’apprenti chevalier est une série, Quel beau troubadour ! est le dernier sorti.
Le même vu par Maman Baobab et Enfantipages.

Je veux changer de prénomAN-DRÉ ! Son nom est AN-DRÉ, c’est pourtant pas compliqué, alors pourquoi tout le monde l’appelle Dédé ? C’est décidé, il va changer de prénom, mais pour ça il va falloir que le roi des chats accepte… pas si facile !
Beaucoup d’humour ici encore, surtout dans la chute ! Les illustrations sont signées Rémi Saillard. Ici, on retrouve aussi le principe des dialogues à lire par les enfants.
Le même vu par Maman Baobab et Enfantipages.

Kikekoa et OrnicarKikekoa et Ornicar sont deux amis inséparables… surtout quand il s’agit d’embêter Kidodou, le petit frère de Kikekoa ! Mais ce dernier ne se laisse pas forcément faire… Une autre série où l’on va retrouver les bulles pour les enfants.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Benoît Broyart (La reine de la nuit, Auprès de mon arbre, La bouche de l’ogre, Les caprices de Mélisse, Vers un monde alternatif ? et Magie noire), d’Elsa Fouquier (Let’s go to school with Jenny and Jack !Let’s play with colours with Jenny and Jack !Mes comptines, Le pilates pour les petits, Les caprices de Mélisse et Gym et comptines pour les petits), de Tristan Pichard (Au pays des korrigans, 4 Contes et Légendes de Bretagne, Contes traditionnels de Bretagne et Égaux sans Ego), de Florence Langlois (La tétine de Kouki), de Gwenaëlle Doumont (Je suis une lionne, Tous différents, un livre jeu à emporter partout, La tapette à mouche et Firmin), d’Yves Grevet (Le voyage dans le temps de la famille Boyau et L’école est finie), de Christophe Nicolas (Tétine Man, Henri ne veut pas aller au centre de loisirs et La fabuleuse méthode de lecture du professeur Tagada), de Bérengère Delaporte (Litchi dans l’espace, Au secours ! J’ai perdu mon slip ! ou la véritable histoire de Tarzan et Le gang des gigoteurs), de René Gouichoux (Le seul roi c’est moi !), de Rémi Saillard (La gentille petite Lou, Bonnets rouges et bonnets blancs, Pousse Piano ou la symphonie des nouveaux mondes, Ogres et ogresses, Petit Beignet rond et doré, Rois et reines de France, Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde, Au chat et à la souris, Dans ma rue, et Ami ou ennemi ?), d’Arnaud Alméras (Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !, Calamity Mamie à l’hôpital et Les bêtises magiques de Lucie Caboche) et de Zelda Zonc (Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !). Retrouvez aussi notre interview de Gwenaëlle Doumont.

3 livres pour lire et s’amuser. Princes et princesses
Collectif
Milan Jeunesse dans la collection Milan Poche Benjamin
10,90 €, 116×190 mm, 69 pages, imprimé en Chine, 2015.
Maîtresse, une histoire
Texte de Delphine Gilles Cotte, illustré par Gwenaëlle Doumont
Magnard Jeunesse dans la série P’tite Pomme et dans la collection Mes premières lectures
5,60 €, 145×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Oh ! les belles cerises
Texte de Delphine Gilles Cotte, illustré par Gwenaëlle Doumont
Magnard Jeunesse dans la série P’tite Pomme et dans la collection Mes premières lectures
5,60 €, 145×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Les petits plats du samedi
Texte de Delphine Gilles Cotte, illustré par Gwenaëlle Doumont
Magnard Jeunesse dans la série P’tite Pomme et dans la collection Mes premières lectures
5,60 €, 145×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
H.E.N.R.I. a les oreilles qui bougent
Texte d’Yves Grevet, illustré par Jess Pauwels
Nathan dans la série H.E.N.R.I. et dans la collection Premiers romans
5,70 €, 147×193 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
H.E.N.R.I. a onze doigts
Texte d’Yves Grevet, illustré par Jess Pauwels
Nathan dans la série H.E.N.R.I. et dans la collection Premiers romans
5,70 €, 147×193 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Quel beau troubadour !
Texte de Christophe Nicolas et Rémi Chaurand, illustré par Bérengère Delaporte
Nathan dans la série L’apprenti chevalier et dans la collection Premières lectures
5,60 €, 145×192 mm, 35 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Je veux changer de prénom !
Texte de René Gouichoux, illustré par Rémi Saillard
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 144×190 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
C’est pas toi qui commandes !
Texte d’Arnaud Alméras, illustré par Zelda Zonk
Nathan dans la série Kikekoa et Ornicar et dans la collection Premières lectures
5,60 €, 143×190 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
On est de vrais espions !
Texte d’Arnaud Alméras, illustré par Zelda Zonk
Nathan dans la série Kikekoa et Ornicar et dans la collection Premières lectures
5,60 €, 143×190 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.


Gabriel

You Might Also Like

Quelques romans pour les jeunes lecteurs

Par 30 mai 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui une petite sélection de romans pour les enfants qui commencent à lire.

Chien pourri Chien Pourri est moche et pue, il se ballade avec son escorte de mouches et de puces, il ressemble à une vieille serpillère (en plus odorant) et il vit dans une poubelle… ah j’oubliais… en plus il n’est pas très futé ! Un jour, alors qu’il discute avec Chaplapla (son ami félin passé sous les roues d’un camion à trois mois), il décide que ce qu’il lui manque c’est un maître ! Le voilà parti pour de sacrées aventures dans lesquelles son aspect lui sera utile.

Je ne sais pas vous, mais moi rien que le titre Chien pourri m’éclate ! Et je n’ai pas été déçu du reste. Colas Gutman qui m’avait fait ricaner avec l’excellent Les inséparables nous narre l’histoire d’un chien aussi « naïf que moche, et tu es très moche ! » (Comme le dit si bien Chaplapla). C’est vraiment très drôle, complètement décalé. Chien pourri n’a rien pour plaire mais ses aventures si ! On attend avec impatience la suite !

Le chat beautéQuand Jérôme, son maître, s’embrouille avec la voisine c’est sur le chat Pitre que tout retombe ! Faut dire que la voisine a un chat qui est une vraie bête à concours et Jérôme a décidé qu’au prochain concours de beauté son chat à lui allait gagner le premier prix, écraser celui de la voisine… alors Pitre doit tout subir, du toilettage au régime ! Mais gagnera-t-il vraiment ?

Beaucoup d’humour dans ce petit roman de Florence Hinckel. Alors bien entendu les « propriétaires » de chats reconnaîtront bien le si bon caractère de leur animal à travers le comportement et les pensées de Pitre. En dehors des jeux de mots avec le mot chat, pas forcément utiles et pas super originaux, Le chat beauté est un petit roman original, drôle et bien écrit.

Feriel prisonnier du NoirBientôt l’anniversaire de Fériel et de son frère jumeau et la petite fille lui a promis qu’ils le passeraient ensemble ! Pas facile quand le frère en question vit au pays des morts. Mais qui ne tente rien n’a rien ! Il va falloir faire preuve de malice pour ne pas se faire avoir par les gardiens du Noir.

J’avoue avoir été décontenancé par cette histoire de petite fille qui rend visite à son frère (un peu décomposé quand même…) au royaume des morts signée Eric Sanvoisin. Un peu sceptique… mais si vos enfants aiment les histoires de morts, c’est un petit roman plutôt drôle, avec une bonne intrigue et de très jolies illustrations. C’est un roman qui fait partie d’une série mais qui se lit indépendamment sans souci.

Les aventures de Victor Bigboum Jupiter est amoureuxVictor se rend sur la planète-parc avec son groglou (une sorte de monstre gentil entre Casimir et Sulli, de monstres de compagnie). Pour ce dernier c’est la première fois qu’il parcourt ce lieu où se croisent Fusées tamponneuses et Toboggans atomiques… imaginez son excitation ! Mais ce qui intéresse le plus le groglou c’est l’Étoile de l’Enfer, seulement Victor est terrifié par ce manège très haut et très rapide. La rencontre avec une jolie petite fille et sa charmante grogloute va certainement changer le comportement de nos deux héros…

Beaucoup d’humour également dans ce petit roman signé Bertrand Fichou et illustré par Éric Gasté. Il est question de courage, d’entraide et d’épater les filles ! Une histoire très originale qui devrait beaucoup plaire aux enfants amoureux… et aux autres !

mes dents, mes copains et moiPour Mattéo, six ans, c’est la honte… il a toutes ses dents ! Tous ses copains ont des sourires de vampires et lui doit arborer ces honteuses dents de lait comme s’il était un bébé… Mattéo n’en peut plus, il faut trouver une solution ! Aidé de son amie Lilas, il va tenter des expériences assez… extrêmes !

Ici encore on sourit des aventures de ce petit garçon qui voudrait être comme les autres, ne pas paraître plus petit. On rit de ses expériences (manger des biscottes violemment, accrocher sa dent à une porte et attendre que quelqu’un ouvre…) qui sont toujours vaines (forcément quand la porte s’ouvre vers l’intérieur…). Un texte plein de malice avec de très jolies illustrations (signées Aurélien Débat).

Mon copain bizarreBrice est un enfant… étrange ! Des cheveux qui brillent, une arrivée dans le village particulière (il a été trouvé sur une colline)  et des talents assez surprenants ! Brice, vous vous en doutez, est un peu la cible des quolibets mais il peut compter sur son ami Mathieu avec qui il vit une belle histoire d’amitié.

Un très joli petit roman sur l’amitié, sur les différences. Une histoire pleine d’humour et de poésie avec un brin de fantastique. Le très beau texte de Jean Guilloré est mis en image avec beaucoup de talent et de poésie par Serge Bloch. Un de mes romans préférés de cette sélection, tant pour son histoire que pour la qualité de ses illustrations.

La bouche de l'ogreComme tous les samedis Nathan sort chercher le pain, faut dire que son père n’aime pas prendre de repas sans sa baguette craquante et Nathan fait tout pour éviter de contrarier ce père qui hurle tout le temps depuis qu’il n’a plus de travail. Le petit garçon a l’habitude du chemin de la boulangerie pourtant aujourd’hui il se perd et s’il n’était pas recueilli par une dame, il dormirait dehors… Cette grosse femme semble tellement gentille… mais si ça cachait quelque chose ?

C’est un très beau texte (superbement illustré par Donatien Mary) que signe Benoît Broyart. Une sorte de conte contemporain (on pense notamment au Petit poucet : petit garçon égaré, ogre, précarité des parents,…) où l’on parlerai du chômage. Une histoire du quotidien qui bascule dans le fantastique. Un texte très fort, assez troublant qui, à l’image de la couverture du livre, fait un peu peur. On peut voir des métaphores dans certaines des situations, certains personnages, c’est typiquement le genre de livre qu’on ne referme pas comme ça… Le livre lui-même, en tant qu’objet, est très beau. Un texte assez noir écrit par une très bonne plume de la littérature jeunesse.

Les caprices de MélisseLa princesse Mélisse s’ennuie, et vous savez comment sont les princesses dans ces cas-là, elles veulent être diverties ! Et là ce dont Mélisse a envie c’est d’avoir peur, qu’on lui fiche la trouille, la frousse. Le roi convoque ses sujets, il faut trouver comment provoquer une peur bleue à la petite fille.

On reste avec Benoît Broyart et on parle encore de la peur ! Mais ici c’est un roman beaucoup plus léger, avec de l’humour. Et même si ce sont vraiment deux univers différents, les illustrations d’Elsa Fouquier sont également très belles. On parle donc de la peur mais aussi des caprices (vous l’aurez compris). Les enfants adorent avoir peur mais il y a une chose qu’ils aiment encore plus… vous ne savez pas quoi ? Lisez le très joli Les caprices de Mélisse !

Le zoo des légumesSara a décidé : elle sera végétarienne ! Il faut sauver ces animaux qui finissent dans nos assiettes. Pourtant quand elle en parle avec sa grand-mère celle-ci lui explique que les légumes étaient aussi des animaux avant. Sara va donc faire un zoo pour protéger ses légumes et, quitte à supporter les moqueries, elle va même aller jusqu’à amener son aubergine à l’école.

Le départ est assez crispant pour un végétarien, ce qui est mon cas. Quel végétarien n’a pas entendu cette phrase idiote « non mais les légumes aussi ça souffre ! ». Mais très vite on pardonne à Martin Page ce petit hic, car son texte est extrêmement poétique et tellement bien écrit (ce n’est pas non plus une nouveauté que Martin Page écrit bien…). C’est un roman fin, délicat sur l’imaginaire des enfants et sur la temporalité des choses et des gens, la « non éternité ». On parle des choses qui se fanent, des gens qui partent. Un texte magnifique.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Colas Gutman (Les inséparables), Joëlle Passeron (Un perroquet nommé Rocco), Marc Boutavant (Bogueugueu est amoureux), Éric Gasté (Le petit Poucet), Serge Bloch (Les contes de la Folie Méricourt), Benoît Broyart (Vers un monde alternatif ? et Magie noire), Elsa Fouquier (Gym et comptines pour les petits) et Sandrine Bonini (Petits contes des 1001 nuits).
Une autre chronique avec des livres pour les premiers lecteurs ici et généralement sous le tag grenouille.

Chien Pourri
de Colas Gutman, illustré par Marc Boutavant
L’école des loisirs dans la collection Mouche
8€, 125×190 mm, 56 pages, imprimé en France, 2013
Le chat Beauté
de Florence Hinckel, illustré par Joëlle Passeron
Nathan
5€, 120×180 mm, 80 pages, imprimé en France, 2013.
Fériel : Prisonnier du noir
de Éric Sanvoisin, illustré par Gaëlle Duhazé
Nathan dans la collection Premiers romans
5,60€, 140×185 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013.
Les aventures de Victor BigBoum : Jupiter est amoureux
de Bertrand Fichou, illustré par Éric Gasté
Bayard Poche dans la collection Mes premiers j’aime lire
5,50€, 145×190 mm, 30 pages, imprimé en France, 2013.
Mes dents, mes copains et moi
de Karine Dupont-Belrhali, illustré par Aurélien Débat
Bayard Poche dans la collection Mes premiers j’aime lire
5,50€, 145×190 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013.
Mon copain bizarre
de Jean Guilloré, illustré par Serge Bloch
Bayard Poche dans la collection J’aime lire
5,20€, 125×180 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013.
La bouche de l’ogre
de Benoît Broyart, illustré par Donatien Mary
Oskar éditeur dans la collection Trimestre
14,95€, 165×230 mm, 45 pages, imprimé en Europe, 2013.
Les caprices de Mélisse
de Benoît Broyart, illustré par Elsa Fouquier
Milan dans la collection Milan Poche Benjamin
4,99€, 133×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Le zoo des légumes
de Martin Page, illustré par Sandrine Bonini
L’école des loisirs dans la collection Neuf
8€, 125×190 mm, 56 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

L’inconvénient d’être féministe en librairie jeunesse, un super bon article.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange