La mare aux mots
Parcourir le tag

Muriel Douru

Loisirs créatifs !

Par 14 juillet 2015 Livres Jeunesse, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Grosse chronique aujourd’hui, mais il serait dommage de vous parler de loisirs créatifs à la fin des vacances. Tout comme les jeux (voir chronique de samedi dernier), les loisirs créatifs sont un bon moyen d’occuper les enfants pendant les vacances quand on ne peut pas sortir (et même dehors, en fait, voire même sur la route des vacances !).

On commence par quelques ouvrages originaux.

Mon arbre tropical à monterMonter un arbre tropical ça vous dit ? Alors c’est parti ! On détache tout d’abord les éléments des pages cartonnées puis on les assemble. On construit l’arbre, pour commencer, puis des fleurs qui poussent en dessous et des animaux qui s’y perchent. Pas besoin de colle ni de ciseaux, ici on glisse dans les fentes (et l’on peut donc redéfaire son arbre pour le ranger). Le résultat est un arbre joli graphiquement et haut de 45 cm !
L’éditeur le destine aux enfants dès 6 ans, ma fille de 7 ans a adoré cette activité, mais a eu besoin d’un peu d’aide pour l’assemblage de l’arbre.

World FashionVos enfants aiment la mode, ils aiment créer ? Ils vont adorer le carnet World Fashion ! Alda Bournel et Sophie Griotto proposent de détacher des pochoirs vêtements puis de choisir un tissu (en fait des papiers décorés avec des motifs tissus) et de se servir des pochoirs pour suivre les contours puis découper les vêtements dans les tissus. Ensuite, on posera les vêtements que l’on a créés sur les silhouettes proposées. On peut bien entendu créer des combinaisons de son choix, marier les imprimés. Des autocollants sont également proposés pour compléter la panoplie. Les auteures ont choisi des tissus venant des pays du monde entier et chaque fois un texte accompagne le tissu. On apprend des choses tout en s’amusant. Petit bémol (et non des moindres) toutefois, le livre s’adresse directement à ses lecteurs… et le fait au féminin… « prête pour l’aventure », « avec tes copines »… Un défaut sexiste un peu dommage…
Un chouette cahier d’activités pour les petites filles passionnées de mode… ou les petits garçons pas dérangés par le fait qu’on leur parle au féminin.

Description du contenu de la carte postale-silhouettes moyen-age. Une carte postale, une envellope de couleur, des silhouettes de cartons. Un cadeau à envoyer, des silhouettes à collectionner. Raconter des silhouettes en théâtre d'ombres avec les baguettes ou avec les figurines en carton qui tiennent grâce à leurs supports.

On vous avait déjà parlé de Coco d’en haut () et de leur kit de création de silhouettes. Ils déclinent l’idée ici avec une carte postale ! Dans une petite pochette sur le thème du moyen-âge, on trouve donc une carte, une planche avec des silhouettes à détacher, des pastilles autocollantes et des bâtonnets. Une fois les personnages retirés de leur support, on y accroche une des pastilles qui permettra de le manipuler avec un des bâtons (ceux-ci ont à leur bout une partie qui s’accroche facilement au scratch des pastilles). On peut donc poster le tout à un ami qui s’amusera à faire vivre ces personnages en ombre chinoise. Par contre, l’enveloppe fournie est assez légère, personnellement j’aurais peur d’envoyer par la poste ce joli petit cadeau.
Un joli kit à envoyer, qu’on s’amuse à monter.

Cisorama_coffret_finalOn va se servir de ciseaux maintenant avec Cisorama sorti chez De la Martinière Jeunesse ! Sophie Ledesma propose aux enfants de découper des motifs pour décorer ou compléter des chats, coléoptères ou encore lions. On va créer, imaginer (et l’on n’est même pas forcé de suivre la consigne, comme le précise l’auteure)… Et grâce aux ciseaux cranteurs fournis (l’un effet vague, l’autre effet dentelle), on va vraiment faire de bien jolies choses ! Il faut dire que les illustrations de Sophie Ledesma sont colorées et graphiquement très réussies.
C’est beau, c’est original, ça fait travailler la motricité fine… Bref, on adore !

ColoramaOn reste avec Sophie Ledesma, on pose les ciseaux et maintenant on va s’intéresser aux couleurs !
Colorama propose de la peinture (des petites pastilles qu’on mouille avec un pinceau) et un joli cahier pour parler des couleurs. Les couleurs primaires et les couleurs obtenues grâce aux mélanges. Ensuite, il est temps de passer aux travaux pratiques ! On colorie, on barbouille, on dessine… On doit compléter des dessins ou décorer, bref on ne s’ennuie pas ! Comme dans le précédent, les illustrations sont particulièrement réussies.
Un joli cahier de coloriage très graphique pour apprendre les couleurs.

pocket Map BarcelonaAllez on file maintenant à Barcelone grâce à la collection Pocket Map de chez Omy. Une toute petite pochette qui tient dans la poche (14cm sur 10) et contient une grande feuille (52×38 cm) à déplier. On va donc rajouter des couleurs à cette carte en noir et blanc de Barcelone. On pourra même, au dos, noter ce qu’on a fait dans la ville et ajouter des petites flèches autocollantes sur les endroits qu’on a visités. C’est une bonne idée : c’est vraiment pratique et ingénieux !
Un coloriage sur Barcelone, que l’on visite la ville cet été… ou pas !
Visuels sur le site de l’éditeur.

Pocket Games & ColoringOn reste avec la marque Omy et les petits formats pratiques. Pocket games & Coloring propose un mètre de jeux ! On déroule et l’on découvre tour à tour un dessin à compléter, un labyrinthe à résoudre, un cherche et trouve, un jeu d’observation, un jeu de différences, des points à relier, un coloriage mystère… Bref, il y a de quoi s’amuser un moment ! Là aussi, c’est très pratique, car la boîte est toute petite (3 cm d’épaisseur et 13 cm de long) et l’on nous fournit même un crayon 8 couleurs !
Un chouette objet facile à glisser dans la poche pour occuper les enfants en déplacement.
Visuels sur le site de l’éditeur.

Coloriage au royaume des chatsOn continue dans les coloriages avec cette fois-ci un nouvel ouvrage des Ateliers du calme, dont on vous parle régulièrement. Coloriage royaume des chats propose, comme son nom l’indique, de colorier des chats. Sauf qu’ici ce ne sont pas de simples chats, ils sont décorés d’arabesques, de motifs. Il faudra être donc particulièrement minutieux pour colorier les petites parties, mais le résultat sera vraiment joli.
Une activité créative qui pourra autant plaire aux parents qu’aux enfants, ce genre de coloriage faisant un carton actuellement chez les adultes.

Arts de l'IslamUn autre très beau coloriage (sorti chez Palette…), Arts de l’Islam. Ici aussi, ce sont des petits détails qu’il faudra colorier, mais l’éditeur le conseille dès 5 ans (tout en précisant qu’il s’adresse aussi à tous les passionnés de coloriages). On va colorier des œuvres d’Ouzbékistan du XIVe ou encore d’Iran du XIIIe, ça va aussi permettre de rencontrer une culture. D’autant plus qu’après les coloriages, une partie documentaire vient compléter l’ouvrage (et comme toujours chez Palette… c’est de grande qualité).
Quarante dessins et un petit documentaire pour colorier et découvrir les arts de l’Islam.

Motifs celtiques à colorierAprès les arts de l’Islam, les motifs celtiques ! Ici encore, c’est grâce au coloriage que l’on va découvrir une autre culture. Largement enrichis de textes documentaires, Motifs celtiques à colorier sorti chez Usborne propose aux enfants (et aux adultes là encore) de colorier des lettrines, des enluminures, des armes et motifs guerriers, des bijoux… bref, toute la culture celte est présente dans ce petit coloriage qui va ravir les amoureux de cette civilisation.

La peinture magiqueLa peinture magique de chez Usborne est un ouvrage vraiment original. Un feutre est fourni… mais ce feutre va nous permettre de réaliser de nombreuses couleurs ! En effet, il suffit de le mouiller et les couleurs apparaissent ! Attention, ce n’est pas pour autant plus facile, il ne s’agit pas de barbouiller d’eau une page pour voir apparaître un dessin ! Si l’on ne s’applique pas, tout se mélange ! On colorie bien une case puis un rince le crayon pour éviter de mélanger les couleurs. C’est ingénieux et vraiment ludique, les enfants vont adorer le côté magique et les dessins proposés sont vraiment charmants.

Mon grand livre d'activitésSi vous êtes adeptes des GROS cahiers, Mon grand livre d’activités et de coloriages vous propose plus de 220 pages où il faudra créer, compléter ou reproduire pas à pas des dessins, dessiner, colorier… découpées en parties thématiques (dû tout simplement au fait que c’est une compilation) : Les vacances, Les pirates, Les dinosaures, Châteaux et chevaliers, Les monstres, Le football et Fantômes et sorcières, y’en a pour tous les goûts ! C’est aussi un ouvrage où il y a de nombreuses choses à lire et où l’on va donc apprendre plein de choses !
Plus de 220 pages d’activités créatives, de quoi occuper les enfants un bon moment !

Les activités de TimotéConnaissez-vous Timoté, le personnage d’Emmanuelle Massonaud et Mélanie Combes ? Aujourd’hui, il vous propose de colorier, compter et dessiner ! Les activités sont variées : retrouver des différences entre deux images, associer chaque animal avec son petit grâce aux autocollants, colorier en suivant des indications, continuer des lignes de graphisme, compter des éléments, recréer une image avec des pièces de puzzles autocollantes…
Un album de loisirs créatifs et d’activités pour les enfants à partir de 3 ans, d’après l’éditeur.

en route activitésSi vos enfants ont aimé En route !, le dernier Dreamworks, au cinéma, ils vont être ravis de retrouver les héros du film le temps d’un petit cahier d’activités. Ici, on propose de résoudre des labyrinthes, de décoder du langage boov (les extraterrestres du film), de résoudre des sudokus, de chercher des mots dans une grille de lettres, de compléter un dessin avec des pièces de puzzle autocollantes… Bref là encore des activités variées, amusantes et jamais barbantes !

LES MINIONS ACTIVITES ET JEUXOn reste avec les ouvrages d’après des personnages que les enfants connaissent sur écran : Les minions !
Glénat jeunesse propose un cahier d’activés avec ces drôles de héros jaunes venus des films Moi, moche et Méchant. Jeux de différences, énigmes, puzzles, coloriages, quiz, memory, mots croisés… Les jeux sont là encore très variés et plutôt sympa (par contre ils ne s’adressent pas aux trop jeunes). On trouve aussi dans l’album des autocollants et des infos histoire de se cultiver un peu.
Un cahier d’activités plein d’humour qui séduira les fans des minions.

LES MINIONS LE GUIDEEt si vos enfants sont vraiment fans de ces héros et de leur univers, ils vont adorer Le guide les minions qui leur permettra de savoir enfin tout sur ces personnages ! Là encore, on trouve des activités : dessin, labyrinthes, autocollants… mais c’est surtout une mine d’informations sur les personnages de l’univers des Minions (avec une fiche signalétique sur chaque héros que l’enfant pourra même compléter avec ses anecdotes préférées).
Un petit carnet plein d’humour.

coffrets grundDeux petites boîtes maintenant, Joue avec les contes ! et Jeux pour les curieux ! sortis tous les deux chez Gründ. Dans chacun, six petits livrets d’activités avec des autocollants. Dans le premier on va trouver Le vilain petit canard, Jack et le haricot magique, Le bonhomme de pain d’épice, Le petit chaperon rouge, Les trois petits cochons et Boucle d’or et les trois ours. Chaque fois, on commence par l’histoire dans une version assez courte puis on enchaîne sur des jeux (labyrinthes, différences, paires…), des coloriages et même des marionnettes à doigts à fabriquer. On nous fournit aussi des autocollants pour décorer des scènes ou compléter des dessins. Dans Jeux pour les curieux, les six livrets sont intitulés Les pays du monde, Les formes, Les couleurs, Les mots du quotidien, Les chiffres et Les animaux. Ici, on va écrire, colorier, coller des autocollants et suivre des pointillés.

cherche et trouve ton cheminVos enfants aiment résoudre des labyrinthes ? Cherche et trouve ton chemin, sorti chez Larousse, propose de suivre des gaufrettes, passer par un chemin de billes, traverser une mare en évitant les rochers et les plantes, trouver quelle voiture va gagner, reconnaître le bon parcours pour que le train arrive à destination… Parfois sur plusieurs pages, ces labyrinthes sont assez basiques (le bloc s’adresse aux enfants dès 3 ans d’après l’éditeur), mais les illustrations sont variées, les problèmes ne sont jamais les mêmes, c’est un bloc très sympa pour un long trajet en train !

 cahier de vacances art On change complètement de style… Cet été, on ne va pas bronzer idiot ! Palette… propose un cahier de vacances art pour toute la famille ! Des quiz, des vrai ou faux, des mots casés, des mots à replacer au bon endroit, des artistes à reconnaître, des tests… Bref, on va voir si vous connaissez bien l’art (ça va de la peinture du XIXe à l’art égyptien en passant par les statues de l’île de Pâques ou l’invention de la photographie !). Le cahier de vacances est également agrémenté de plein d’infos pour briller sur le camping.
Un cahier de vacances élégant et riche sur l’art, pour toute la famille !

Mon cahier d'activités natureJe suis très fan de la revue La petite salamandre et j’avais beaucoup aimé Mon cahier nature, c’est donc avec un pur bonheur que je me suis jeté sur Mon cahier d’activités Printemps été, toujours édité par La petite salamandre. 64 pages pour apprendre, collecter, bricoler, s’amuser… en forêt, en ville, dans la prairie, à la plage précise la couverture et c’est bien ce qui est proposé ici ! Faire de la glace à la mûre ou une omelette de pissenlits, rechercher des fleurs ou des oiseaux proposés, fabriquer une flûte avec une tige de pissenlit ou une manche à air, se faire du dentifrice au thym et du shampoing à la saponaire, reconnaître les signes qui annoncent le beau ou le mauvais temps… les activités sont variées ! C’est forcément très respectueux de la nature, autant du règne animal que des plantes. Les activités nature, nous on adore ça !

tres tres gros cahier lettres MontessoriBalthazar et Pépin sont deux personnages qu’on adore. Leurs auteures, Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier, sont bien connues des adeptes de la pédagogie Montesorri. Après Le gros cahier de voyage, Le très très gros cahier de nature et Le très très gros cahier d’activités de Balthazar et de Pépin aussi ! voici donc Le très très gros cahier Montessori des lettres de Balthazar et de Pépin aussi !. Ici, vous l’aurez compris, il s’agit donc de lettres. Destiné au 3-6 ans, d’après l’éditeur, l’ouvrage propose d’apprendre à reconnaître les lettres en les traçant avec les doigts en suivant le modèle et de faire des activités en rapport avec cette lettre. Par exemple, pour la lettre A il faudra colorier des cases pour faire apparaître un dessin, nommer et relier à la lettre A tous les mots qui commencent par le son A et décorer une assiette. Les activités sont vraiment variées et parfaitement adaptées aux plus jeunes.
Un cahier d’activité, inspiré de la pédagogie Montessori, pour se familiariser avec les lettres.

Atelier couture enfantsOn change radicalement de style… on va maintenant coudre ! C’est ce que nous propose Clémentine Collinet avec Atelier couture enfants. 30 créations faciles et rigolotes sont ici présentées. Un pendentif champignon, un lapin doudou, un petit sac chat, un hérisson porte-clefs… les ateliers proposés sont variés, mais toujours très beaux ! Conseillé à partir de 6 ans d’après l’éditeur, les enfants qui aiment les travaux manuels vont adorer fabriquer ces jolis objets, et les conserver ensuite. On trouve dans l’ouvrage les patrons, mais il vous faudra acheter de la feutrine, du fil à broder, du rembourrage et quelques accessoires. Le jeu en vaut vraiment la chandelle, car les objets fabriqués par les enfants ne seront pas une énième création qui traînera sur une étagère avant d’être jetée, ici vraiment on va garder ce que l’on a fait voire même l’utiliser. Ma compagne l’a testé avec ma fille de 7 ans, elles ont adoré le principe, la façon dont est fait le livre et le résultat. À noter aussi que le livre lui-même est très beau, avec une maquette claire et de belles photos.
De super ateliers à faire avec les enfants pour faire de très jolis objets en feutrine.

Je couds pour mes enfantsJe termine par un ouvrage qui ne s’adresse pas aux enfants, mais si vous aimez coudre il devrait vous intéresser ! Je couds pour mes enfants et je recycle mes vêtements sorti chez Terre Vivante propose de recycler ses vieux vêtements et de réaliser chemisettes, pantalons, mais aussi sac, marionnettes… 24 modèles à faire à partir de vieux vêtements pour les 0-3 ans (et les patrons sont fournis). Le livre s’adresse également aux débutant-e-s car il présente quelques bases de la couture.  La jolie maquette avec ses belles photos donne vraiment envie et les explications sont claires.

Quelques pas de plus…
D’autres idées de loisirs créatifs sur notre tableau Pinterest.


À part ça ?

Cahier de vacances pour adultes de 17 à 117 ansEt pendant que les enfants remplissent leur cahier, et si nous aussi on s’y collait ? Chifflet & Cie propose un Cahier de vacances pour adultes de 17 à 117 ans ! Français, géographie, culture générale, anglais, mais aussi cinéma, série télé ou culture web, ici on va rester nos connaissances ! C’est ludique, plein d’humour, jamais pénible. Après tout, pourquoi il n’y aurait que les enfants qui devraient réviser ?
Cahier de vacances pour adultes de 17 à 117 ans, collectif, Chifflet & Cie, 8,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

Et si l’on parlait d’homoparentalité et d’homosexualité aux enfants ?

Par 24 septembre 2012 Livres Jeunesse

 

Extrait de Titiritesse, éditions OQO

L’homoparentalité on en parle de plus en plus, ça fait partie du quotidien des enfants (c’est de plus en plus courant que nos enfants aient, dans leur classe, un camarade qui a deux papas ou deux mamans) pourtant c’est un sujet rarement abordé dans la littérature jeunesse… Et quand on en parle c’est souvent de façon assez « pédagogique » (c’est souvent le thème principal du livre). Moi je rêve de voir un personnage récurent comme T’choupi ou Petit ours brun avec un copain qui a deux papas (et que ça soit juste une donnée, pas une thématique), cela ferait tellement avancer les mentalités… Avoir des parents de même sexe ça devrait être juste « banal », ça ne devrait même pas mériter une chronique spéciale ici ! Mais comme ça reste rare j’ai eu envie de le faire. J’ai décidé de parler aussi de livres qui parlent de l’homosexualité, ils ne concernent pas forcément les homosexuels eux mêmes, mais permettent d’ouvrir l’esprit des enfants, et peut-être répondre à quelques questions (tout comme ma fille qui a des parents de sexes différents n’est pas dérangée par une histoire où un enfant a des parents de même sexe). Personnellement quand je lis une histoire d’amour elle m’émeut si elle est belle et je ne regarde pas si ce sont deux personnes de même sexe ou de sexes opposés. On devrait proposer aux enfants des livres avec des couples de même sexe, des couples mixtes (je parle d’origine ethnique) ou des couples avec des différences d’ages… comme ils en croisent tous les jours. Les livres pour enfants ne devraient plus, en 2012, ne proposer que des histoires dont les parents sont jeunes, blancs, hétérosexuels avec deux enfants (un garçon et une fille évidemment) et un chien. Les livres pour enfants sont là pour faire évoluer les mentalités aussi, merci donc à tous ceux qui écrivent des livres qui sortent de ce schéma.

Donc je parlerai dans la première partie des livres sur l’homoparentalité puis dans la deuxième de ceux sur l’homosexualité (dans chaque partie j’ai classé par âge). Vous retrouverez, comme d’habitude, les références des livres en fin de chronique. Je vous proposerai quelques autres livres et des liens dans le Quelques pas de plus… et un livre sur l’homoparentalité dans le A part ça ? Retrouvez aussi tous les livres que nous avons chroniqués sur le sujet (et même les nouveaux viendront s’ajouter) ici.

Vous remarquerez que cette chronique (qui est la 500ème chronique de La mare aux mots !) est plus longue que d’habitude mais je pense que c’est justifié !

Dans la collection Les petites familles de L’école des loisirs on trouve Jean a deux mamans. J’avais déjà parlé de cette collection lors de ma thématique sur le divorce avec Camille a deux familles. C’est une collection relativement bien faite pour les plus petits : textes courts, pages cartonnées épaisses. Ophélie Texier sait, en quelques mots, faire passer le message. Ici donc Jean et ses deux mamans, Maman Jeanne qui l’a porté (et qui attend d’ailleurs un autre enfant) et Maman Marie. Peut-être un bémol toutefois, vous me direz ce que vous en pensez. Maman Jeanne qui donc porte les bébés fait la cuisine et joue avec les enfants pendant que Maman Marie va à la pêche et fait les travaux dans la maison… On remarque aussi que c’est Maman Marie qui offre un bouquet à Maman Jeanne. Une vision très hétérosexuelle d’un couple homosexuel d’après moi.

Quand Théo dessine son arbre généalogique à l’école, Pauline se moque de lui « hi, hi, hi… mais c’est pas possible ta famille ! » en effet Théo a deux mamans ! « mais dans une famille y’a un papa et une maman » d’après elle. Et pourtant… pourtant Théo n’est pas le seul à ne pas répondre à ce schéma : un de ses petits camarades vit seul avec sa maman, un autre a été adopté, un autre vit avec deux papas,… Voilà un livre bien fait et très sympa (bon les illustrations ne sont pas…). Ce n’est pas caricatural, c’est doux, l’histoire est simple mais percutante. Un livre qui plaira à tous les enfants qui n’ont pas une famille qui correspond aux canons habituels… et ça plaira aussi aux autres enfants !

Tango a deux papas et pourquoi pas ? En effet Silo et Roy sont deux manchots inséparables. Et au moment où tous les couples manchots font leurs nids, eux c’est ensemble qu’ils font le leur, entre mâles. Le souci c’est que les autres couples ont tous un œuf à couver mais pas Silo et Roy, un gardien du zoo va leur en confier un. Ils vont ainsi devenir papas. L’homoparentalité vu par les animaux c’est une très bonne idée. Les enfants adorent ce genre de façon de montrer les choses, ça passe tout seul. De plus les dessins sont magnifiques, l’histoire est vraiment réussie. Bref c’est un très bon album pour aborder l’homoparentalité mais aussi la différence et la tolérance.

Ulysse vit avec ses deux mamans et son chat, Capsule. Un jour son oncle Dédé à la drôle d’idée de lui offrir une souris. Les mamans d’Ulysse ont du mal avec cette idée, et Capsule… comment réagira-t-il ? Ce qui m’a plu dans ce livre c’est qu’Ulysse a deux mamans, c’est un fait mais ce n’est pas le but de l’histoire. C’est un détail dans le récit. Après… je trouve que ce livre n’est pas mémorable (histoire pas folichonne et illustrations assez moyennes) mais c’est sympa que ce genre de livres existent aussi. Un livre très « grand public » (le genre de livre qu’on trouverait en supermarché) qui, en arrière-plan, fait passer un message. Ça serait intéressant d’ailleurs qu’on trouve plus de livres avec une famille homoparentale dont ce ne soit pas le sujet principal.

Marius est un petit garçon de cinq ans qui a deux maisons, sa maman a un amoureux et son papa aussi. Il aime ses deux maisons et leurs différences (chez maman y a une maison de pirate, chez papa on n’est pas obligé de ranger sa chambre), par contre il n’aime pas quand sa mamie dit que deux hommes ensemble c’est pas bien…
J’ai adoré ce petit album aux illustrations qui peuvent surprendre, que l’on peut trouver un peu dures et que moi je trouve très esthétique. L’histoire racontée par l’enfant est à la fois touchante et absolument pas mièvre (souvent quand c’est un enfant qui parle on le fait parler de façon niaise). On parle donc d’un papa qui vit avec un homme, du regard de la grand-mère, de l’institutrice (scène que j’ai trouvé très drôle où Marius est puni parce qu’il dit que son père est homosexuel), de comment on fait les bébés,… Un très bel album sur un apprenti pirate qui mène sa vie comme n’importe quel enfant.

Rosalie vit avec celles qu’elle appelle ses amourEs : ses deux mamans, Natacha et Mélanie. Avec sa meilleure amie Lucie, elle se pose des questions, elles se posent des questions sur l’amitié et l’amour en général et sur l’amour entre deux femmes en particulier (comment elles s’aiment nues la nuit ?).
Ce petit roman illustré de façon très particulière par Thisou Dartois, est complètement décalé. Dans sa forme et dans le fond. Rosalie joue avec les mots, leur orthographe (on parle de « goût thé », d’ « en nuit »,…). Le roman ramène parfois à une page puis à une autre, par moment c’est écrit avec une  écriture manuscrite, les dessins semblent rajoutés à la main par-dessus le texte, bref on joue avec la mise en page. Le livre aborde des choses qu’on aborde rarement dans la littérature jeunesse (comme l’amour physique entre personnes du même sexe ou l’insémination artificielle par exemple) ou des choses plus courantes mais d’une façon décalée. Un joli petit roman pour jeunes lecteurs sur l’amour sous toutes ses formes.

Oh, boy ! Siméon (14 ans), Morgane (8 ans) et Venise (5 ans) viennent de perdre leur mère et leur père s’est volatilisé il y a quelques années… que vont devenir les enfants ? Ont-ils une famille ? Après recherche ils ont un demi-frère et une demi-sœur (qui ne l’est pas vraiment…). Qui aura la garde, l’antipathique Josiane ou le « pédésexuel » Bart ?
Oh, Boy ! est sans aucun doute l’un des meilleurs romans jeunesse que j’ai lu. Extrêmement drôle (même dans les scènes tragiques), écrit avec une grande finesse, on ne s’ennuie pas une minute, on a envie de connaître la suite, de savoir ce que vont devenirs ces enfants. Les personnages sont très bien croqués, du surdoué Siméon à l’adorable petite Venise qui fait faire l’amour à ses barbies en racontant des histoires où le passé simple est très utilisé et très approximatif, en passant par la juge des tutelles accro au chocolat ou la voisine battue par son mari et qui refuse de porter plainte. Car oui le roman aborde des tas de thèmes : l’homosexualité, l’adoption, la fratrie, la maladie, les femmes battues,… Alors peut-être seul bémol, j’ai trouvé le personnage de Bart assez caricatural… Enfin disons que des homos avec plein de manières, qui s’évanouissent à la vue du sang, parlent au féminin, cumulent les conquêtes,… bien-sûr que ça existe, mais est-ce qu’il faut forcément montrer cette image ? C’est un grand débat que j’ai commencé avec une fan du livre et nous n’étions pas du tout d’accord. Passé ce bémol, qui n’en sera pas un pour la plupart des gens, c’est vraiment un roman exceptionnel, un vrai bijou de la littérature jeunesse que je vous conseille grandement !

Après les livres sur l’homoparentalité, ceux sur l’homosexualité.C’est l’histoire d’une petite grenouille qui s’appelle Cristelle. Elle est la fille du roi et de la reine, et comme toutes les princesses elle doit rencontrer le crapaud charmant pour l’épouser. C’est aussi l’histoire de Crioline, grenouille parmi tant d’autres, dont les parents sont de modestes travailleurs. Crioline préfère jouer aux jeux rigolos des crapauds que de passer son temps à se mirer dans la mare comme les autres grenouilles de son âge. Et si c’était Crioline qui devait épouser Cristelle ?
Très belle histoire que celle de ces deux grenouilles, le texte est beau et touchant, ici aucune mièvrerie. On reprend un peu les codes du conte pour mieux les casser : la princesse va épouser non seulement une fille mais une fille du peuple. L’amie de Crioline se demande quelles seront les réactions des autres, ses copains crapauds, ses parents. Crioline a même peur de finir en prison à cause de cet amour interdit. Mais en fait tout ça n’arrivera pas, il semble naturel à tout le monde qu’une grenouille épouse une autre grenouille. On parle de l’amour, des picotements dans le ventre que ça procure, de l’adoption même. Un très très bel album, pas militant, qui parlera à tous les enfants.

Au royaume d’Avant-hier vivait la princesse Titiritesse. Elle rêvait de voir le monde, sa mère rêvait surtout de la voir mariée ! Pour échapper à tout ce que lui destine sa mère Titiritesse décide de s’enfuir. En chemin elle rencontre un roi dont la fille Wendoline a été enlevée, ni une ni deux elle part sauver la princesse, détenue par l’ignoble (pas si ignoble finalement) Avalesix Duncoup. Dès leur première rencontre, Wendoline tombe sous le charme de Titiritesse et adore son parfum sucré, les deux princesses sentent une brise qui leur fait des chatouillis dans la tête quand elles sont ensemble et la nuit elles rêvent qu’elles s’embrassent…
Titiritesse est un album OQO, et si vous suivez ce blog vous savez à quel point j’aime cette maison d’édition. Comme d’habitude c’est totalement original, cet album ne ressemble à aucun autre. On est ici dans un conte complètement farfelu avec un ogre qui rêve d’un nouveau pull, un âne sans nom, un mot qui fait rire tout le monde et des princesses qui se marient. Comme toujours chez OQO les illustrations sont particulières, certains vont adorer et les regarder longuement, scrutant les détails, d’autres vont y être hermétique (je fais partie des premiers, ma compagne des seconds). L’objet est beau avec son papier épais. Un très bel album plein de fantaisie, d’humour et d’amour.

Zoé se sent anormale et sale. Elle a ses premières règles et elle est amoureuse de Nina, sa cousine. Elle vit tout ça comme quelque chose qui la dégoûte. Son éducation catholique ne l’aide pas à trouver les choses « normales ». De plus dans sa vie ce n’est pas la joie : ses parents sont en pleine crise de couple.
Autant le dire tout de suite, je n’ai pas été fan de F comme garçon. L’histoire ne m’a pas emballé, le personnage pas séduit et je n’ai pas accroché au style. Le titre lui-même qui voudrait dire que qui dit lesbienne dit garçon ne me plaît pas. Pourtant ce roman pourra peut-être plaire à des jeunes qui connaissent ces situations : confusion entre homosexualité et expériences, premières amours, premiers émois, situation familiale tendue,… C’est un des rares romans pour ado, d’après moi, qui aborde ce sujet de la différence entre l’homosexualité et les expériences qu’on veut tenter ado, coucher avec quelqu’un du même sexe sans se sentir homosexuel. Après le fait que ça ne m’ait pas parlé c’est très subjectif ! Je ne trouve pas que ça soit un mauvais roman (sinon je ne l’aurai pas chroniqué) mais moi il ne m’a pas séduit.

Jérôme l’esprit de camaraderie, les conversations « viriles », les filles avec leur agenda « star » et leurs stylos roses, la musique à la mode, les baignades entre potes… ce n’est vraiment pas son truc. La rentrée de seconde le stress, il ne veut pas passer pour le mec associable, il faut se fondre au groupe, faire des concessions, paraître cool… et pour lui c’est une vraie épreuve… et dans la classe il y a Clément, un garçon qui le trouble de plus en plus sans qu’il n’en comprenne la raison.
J’ai adoré ce roman, j’ai trouvé ça bien écrit, drôle, fin, intelligent. Je me suis régalé ! Jérôme Lambert a une vraie plume et a su croquer ce garçon un poil misanthrope qui découvre son attirance pour les garçons. L’histoire d’amour est très belle, la relation avec les parents intéressante. C’est un des meilleurs livres sur le sujet, un personnage dans lequel beaucoup de garçons qui vivent tout ça vont se reconnaître. On n’est pas dans les clichés ici, tout sonne juste. On parle aussi du regard des autres (les copains, les parents,…). Le seul bémol c’est que j’ai été frustré par la fin, j’aurai aimé qu’il soit plus long, savoir la suite. En tout cas je vais regarder ce que Jérôme Lambert a écrit d’autre.

Scènes de vies : Vincent se fait ridiculiser à la gym, Vincent dans sa famille où l’on ne communique pas, Vincent et sa meilleure amie, Vincent rencontre le nouveau…
Construit sous forme de petits chapitres, comme si Vincent nous racontait des passages de sa vie (un peu comme un journal, un peu comme des séances de psy ou des confessions… un moment Vincent dit, à propos de son père « j’en parlerai dans un autre bouquin »), Qui-suis-je ? est un joli roman dans lequel un ado de 14 ans et demi découvre son homosexualité. Le roman ne véhicule pas de clichés, Vincent, bien qu’un peu en marge et nul en sport, est un adolescent type. Les scènes où il se rend compte de qui il est sont belles tout en faisant très réelles, ici pas de grandiloquence et pas d’effet de style, tout sonne juste. On parle aussi ici des mots « pédé » et « enculé » utilisés à longueur de temps comme insulte dans les cours de récré sans en chercher le sens et les conséquences. Un joli petit roman, facile à lire avec une écriture très fluide.

Quelques pas de plus…

Sophie de La littérature de Judith et Sophie a déjà parlé de Oh, Boy ! ici.
Un autre livre sur l’homoparentalité et dont nous avons parlé sur La mare aux mots : La fête des deux mamans d’Ingrid Chabbert et Chadia Loueslati.
D’autres livres qui parlent d’homosexualité et dont nous avons parlés sur La mare aux mots : On m’a oublié de Guillaume Le Touze (un jeune garçon passe quelques jours chez son oncle homo), Plan B pour l’été d’Hélène Vignal (le meilleur ami de l’héroïne est homo), Les petites marées de Séverine Vidal (l’héroïne est amoureuse d’un garçon qui se révèle être homo), Sur les quais d’Anne Loyer et Ingrid Chabbert (une histoire d’amour entre deux filles), Le mariage de Coquet le Coq de Juan Alfonso Belmontes et Natalie Pudalov (un album jeunesse dans lequel la laitière et la renarde se marient).
Sur d’autres blogs, Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier par La littérature de Judith et Sophie, par Les livres de Dorot et en lecture commune sur A l’ombre du grand arbre, Will & Will de John Green et David Levithan sur Les carnets de Nathan et Arc-en-cielles de Nina Emisson sur de Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait  LIVREsse.
Et beaucoup d’autres livres sur le site Altersexualité (albums, bd, romans,…).
Et pour finir, vendredi le sujet des Maternelles, sur France 5 sera « Prévenir l’homophobie (parler d’homosexualité avec ses enfants) ».

Jean a deux mamans
d’Ophélie Texier
L’école des loisirs dans la collection Loulou & cie.
7,70€, 170×170 mm, 20 pages, imprimé en Malaisie.
Dis, mamans
de Muriel Douru
Éditions gaies et lesbiennes
8,01€, 28 pages, lieu d’impression non indiqué.
Tango a deux papas et pourquoi pas ?
de Béatrice Boutignon
Le baron perché
16,30€, 280×220 mm, 40 pages, imprimé en France
Ulysse et Alice
d’Ariane Bertouille, illustré par Marie–Claude Favreau
Les éditions du remue-ménage et Bouton d’or Acadie
18,35€, 245×340 mm, 40 pages, imprimé au Canada
Marius
de Latifa Alaoui M., illustré par Stéphane Poulin
L’atelier du poisson soluble
13,50€, 170×210 mm, 28 pages, imprimé en France
À mes amourEs
de Claudine Galéa, illustré par Thisou
Le Rouergue
6,50€, 120×170 mm, 112 pages, imprimé en France
Oh, boy !
de Marie-Aude Murail
L’école des loisirs, dans la collection Médium
8,50€ , 125×190 mm, 207 pages, imprimé en France
Cristelle et Crioline
de Muriel Douru
KTM éditions
14€, 170×210 mm, 32 pages, imprimé en France
Titiritesse
de Xerardo Quintiá, illustré par Maurizio A. C. Quarello
OQO dans la collection O
12€, 250×230 mm, 48 pages, imprimé au Portugal
F comme garçon
de Isabelle Rossignol
L’école des loisirs, dans la collection Médium
9,40€ , 125×190 mm, 152 pages, imprimé en France
Tous les garçons et les filles
de Jérôme Lambert
L’école des loisirs, dans la collection Médium
9,20€ , 125×190 mm, 111 pages, imprimé en France
Qui suis-je ?
de Thomas Gornet
L’école des loisirs, dans la collection Médium
8,70€ , 125×190 mm, 101 pages, imprimé en France

A part ça ?

Qu’est-ce que l’homoparentalité ? C’est ce à quoi tente de répondre Martine Gross dans un petit livre très complet. Ici tout est abordé, de la sémantique à l’aspect juridique. On y parle bien sûr de l’intérêt de l’enfant, de l’adoption, de l’insémination artificielle,… On y lit des vécus de parents et d’enfants, des témoignages d’experts (scientifiques, psychanalystes,…). On va aussi parler de ce qui fâche (les idées reçues du genre qu’un enfant élevé par un couple gay a plus de chance d’être abusé, des arguments des « anti-homoparentalité »), de ce qu’il reste à faire (gageons que ça change les prochaines années)… bref un petit livre très complet, une mine d’information pour tous les gens qui vivent cette situation.
Qu’est-ce que l’homoparentalité ? de Martine Gross. Éditions Payot-Rivages, 7,50€.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange