La mare aux mots
Parcourir le tag

Mythologie

Quatre jeux à glisser dans la valise

Par 29 juin 2013 Jeux

En ce dernier week-end du mois de Juin, on glisse doucement vers les congés scolaires ! A la maison, dans les transports ou sur le lieu de vacances, c’est l’occasion de jouer en famille ou entre amis. Je vous présente donc quatre jeux qui ne prennent pas de place mais promettent de bons moments !

migrato

On commence avec un coup de cœur. Migrato propose aux enfants (déjà un peu à l’aise avec les jeux de société) d’aider les oiseaux à migrer. Le but est de faire arriver à destination le maximum d’individus de chaque espèce (il y en a 5, et on apprend à mieux les connaître grâce aux informations contenues dans le livret de règles), avant son adversaire. Tous ne parcourent pas la même distance et ne volent pas en même temps et il faudra donc faire preuve de stratégie pour réussir à atteindre les objectifs fixés par les cartes. Pour pimenter encore un peu le voyage, il existe des cartes dangereuses (« pollution lumineuse », « chasseur » ou « destruction du milieu », trois grands ennemis des oiseaux migrateurs) qui perturbent le vol des oiseaux. Calcul, mémoire, anticipation et stratégie sont au programme !

migrato2Présenté dans un joli coffret peu encombrant, ce jeu est vraiment bien fait. Au départ, les règles ne coulent pas de source, et il faut y jouer pour tout comprendre rapidement finalement. Instructif, ce jeu est aussi très esthétique (notamment grâce aux illustrations de David Bonifacy) et éthique. Eco-conçu et fabriqué en France, il a été édité en partenariat avec la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO) et La Petite Salamandre, un magazine dont Gabriel vous a déjà parlé à plusieurs reprises. Voici un beau moyen de sensibiliser les enfants à la cause ornithologique. Les illustrations sont belles, et en jouant, j’ai personnellement appris beaucoup de choses sur ce phénomène si particulier de la migration ! Beau, ludique et intelligent, que demander de plus ?

mytholojeuxOn continue avec un autre jeu beau et original : Le jeu des expressions de la collection Mythologie Mytholo… Jeux. Ma petite sœur (qui a 12 ans) a découvert cette année la mythologie grecque. Elle a beaucoup beaucoup aimé toutes ces légendes antiques qui n’ont finalement pas beaucoup vieilli. Et surtout, elle a réalisé que la langue française est truffée de références à ces récits légendaires : « l’épée de Damoclès », « pas de panique », « se perdre dans un dédale », « toucher le pactole », « tomber dans les bras de Morphée »,… Toutes ces expressions et bien d’autres sont tirées de récits mythologiques ! Ce jeu nous propose de les découvrir de plus près !

mythologie-mytholo-jeux40 cartes-textes décortiquent tout cela, de manière simple mais détaillée : ce sont finalement 40 petites histoires. Par ailleurs, on trouve 40 cartes illustrées par Violette Bénilan, modernes et colorées. Spontanément, on pense à associer texte et illustration ! Effectivement, c’est une des utilisations possibles mais le livret fourni propose une dizaine de jeux différents : invention d’histoire, mistigri, devinettes, dessin, quiz,… De quoi faire durer le plaisir ! Les cartes sont grandes, épaisses, et soignées (le dos est décoré, des mots-clefs sont mis en valeur dans les textes pour faciliter la lecture,…), et laissent une grande liberté d’utilisation. On peut par exemple ne jouer qu’avec quelques paires, ou bien seulement s’imprégner des petits récits, sans jouer. Je suis certaine que vous et surtout les enfants devraient très vite s’approprier ce jeu à la fois beau, intelligent, et pas barbant !

jeu-de-societe-libelludVous connaissez certainement Le Petit Poucet, ce jeune garçon perdu dans la forêt avec ses frères. Ils essaient de rentrer dans leur foyer, et croisent la route de l’Ogre. Le Petit Poucet et la forêt mystérieuse vous propose d’incarner ces personnages : il faudra retrouver son chemin, avant que l’Ogre ne vous rattrape. Des tuiles-lieux sont disposées au centre. On les observe, puis elles sont cachées. Le guide, qui pourrait donc être le Petit Poucet, pioche des cartes-lieux et interroge les autres joueurs à tour de rôle pour qu’ils les retrouvent parmi les tuiles cachées. Si tout le monde réussit, la petite troupe peut avancer sur le sentier (qui est en fait dessiné au dos du tiroir de la boîte), sinon on ajoute une pièce au puzzle de l’Ogre (qui est composé de quatre morceaux). Arriverez-vous à temps ?

le-petit-poucet-jeu-de-sociétéQuel beau jeu ! Une boîte cartonnée peu encombrante qui sert aussi de plateau, renferme de belles tuiles de carton épais, des cartes joliment illustrées par Vincent Joubert, des petits cailloux qui sont en fait des plaques de bois, et différents jetons pour pimenter les parties. C’est vraiment bien pensé et simple d’accès ! Voilà un jeu coopératif qui une fois de plus renouvelle le genre des jeux de mémoire, si appréciés des plus jeunes. Il y a même des variantes un peu plus difficiles, qui promettent de très bonnes parties entre adultes. Et même s’il faut un tout petit peu d’espace pour jouer confortablement, il a au moins l’avantage de ne pas prendre de place dans les bagages !

thematikEnfin, avec Thematik, on va jouer avec les mots. Le principe est vraiment simple, mais original ! Ici, pas de tours de jeu : on participe tous en même temps, et il s’agit d’être le plus rapide. On dispose sur la table des « cartes-lettres » et en face de chacune d’elle des  « cartes-points » de différentes valeurs (de 1 à 4). On pioche ensuite un thème, et c’est parti : dès qu’on a trouvé un mot en lien avec ce thème commençant par une des lettres disposées on se jette sur les points. 4, 3, 2, 1… Tout disparaît en un clin d’œil, et il est déjà temps de faire les comptes !

thematik2Rangé dans une petite boîte métallique qui tient presque dans la main, on emmène ce jeu partout (mais il faut quand même prévoir un petit peu de place pour étaler les cartes) ! Les thèmes sont variés (pas toujours adaptés aux plus jeunes parce qu’un peu difficiles, mais on peut les transformer ou en inventer, et ça permet aux adultes de s’amuser aussi, avec ou sans enfants), et aucune partie ne se ressemble ! C’est tout simple mais il fallait y penser !

Quelques pas de plus…
Retrouvez toutes nos chroniques de jeux ! Il y a de quoi faire.

Migrato
de Florent Toscano et Johanna Poncet. Illustré par David Bonifacy
Opla avec La petite Salamandre
Prix : Autour de 14,50 €
Age d’après l’éditeur : à partir de 9 ans
Nombre de joueurs : 2
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15 minutes
Jeu éco-conçu, fabriqué en France.
Le jeu des expressions Collection Mythologie Mytholo…Jeux
de Sylvie de Soye Illustré par Violette Bénilan
Jeux Sylvie de Soye
Prix : Autour de 23 €
Age d’après l’éditeur : 4 à 104 ans
Nombre de joueurs : à partir de 2 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : variable
Jeu fabriqué en France
Le Petit Poucet et la forêt mystérieuse
de Corentin Lebrat et Gilles Lehmann
Illustré par Vincent Joubert
Libellud
Prix : Autour de 20 €
Age d’après l’éditeur : à partir de 7 ans
Nombre de joueurs : à partir de 3 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : 20 minutes
Jeu « écolo-responsable » fabriqué en Europe
Thématik
de Carlo Emanuele Lanzavecchia
Illustré par Stéphane Gantiez
Cocktail Games
Prix : Autour de 10 €
Age d’après l’éditeur : à partir de 8 ans
Nombre de joueurs : 2 à 10
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué, mais les parties sont très rapides (5 minutes)

A part ça ?

Et voici mon dernier A part ça ? de la saison ! Regardez un peu ces sculptures sur mines de crayon : impressionnant n’est-ce pas ?

Marianne

 

You Might Also Like

Deux garçons courageux

Par 20 novembre 2012 Livres Jeunesse

Hercule arrive dans une nouvelle école. Il n’a pas encore d’ami, et les autres ne sont pas tendres : ils se moquent notamment de son prénom. Un jour, on lui propose de rejoindre la bande des Alligators à condition de réussir une douzaine d’épreuves. D’où le titre de ce roman illustré, Hercule, attention travaux !  Il aura besoin de courage et devra montrer tous ses talents !

Ça ne vous dit rien tout ça ? Hercule ? Le nombre douze ? Des épreuves ? Mais oui, ce roman pour enfants d’Emmanuel Trédez a des airs de légende mythologique. Des airs seulement, car ces aventures sont bien ancrées dans le quotidien des enfants d’aujourd’hui ! Mais l’auteur réussit tout de même à faire des parallèles avec les Douze travaux d’Hercule. Ce roman est accessible, plein d’humour, de jeux de mots. On n’a pas le temps de s’ennuyer grâce aux courts chapitres et aux illustrations de Robin. Avec Hercule, on s’interroge sur l’amitié, la recherche de l’amour, la tolérance, l’acceptation de soi et des autres. De quoi se souvenir que le quotidien est loin d’être ennuyeux, et que l’aventure n’est jamais bien loin !

La vie est un peu moins légère pour Jean-Reno, le narrateur de Pour un carré de chocolat, et ses amis de la plantation, Mandela et Innocente. Ces trois enfants vivent en Côte d’Ivoire, et en dehors de l’école, ils travaillent dans les champs de cacao. Très unis, ils décident, à l’initiative de Jean-Reno, de créer une association « Bic et la daba » pour faire entendre leurs voix auprès des adultes et être rémunérés justement. Avec l’argent mutualisé, ils peuvent s’acheter des fournitures scolaires ou des bottes pour éviter les morsures de serpent. Belle idée pour des enfants si jeunes ! Petit à petit, Jean-Reno et Innocente se rapprochent, et tentent de préserver leur amitié avec Mandela qui pourrait se sentir mis à l’écart. Un jour, Jean-Reno, qui comme ses copains, côtoie tous les jours le cacao sans jamais avoir pu croquer dans un seul carré de chocolat, va prendre le risque d’en subtiliser un pour l’offrir à Innocente…

Ce roman pour enfants au format original (carré, à la couverture presque tissée) est tiré d’une histoire vraie ! C’est là toute la force du récit d’Elise Fontenaille et Clarisse Buono qui nous transportent dans le quotidien de ces petits ivoiriens. On a l’impression d’entendre Jean-Reno nous raconter ses aventures. Encore une fois, amour naissant et amitié sont au cœur de l’intrigue, et c’est d’ailleurs ce qui permet au jeune lecteur de s’identifier à ces enfants, à la vie si particulière ! Pour ne rien gâcher, c’est Janik Coat qui signe les illustrations qui parsèment le roman. Après cette lecture, on ne regarde plus un carré de chocolat de la même manière !

Quelques pas de plus…
Gabriel a évoqué une histoire d’Emmanuel Trédez, paru dans le recueil Petites histoires du père Castor pour Noël. Retrouvez la chronique ici.
Anne Ferrier a chroniqué pour La Mare aux Mots un roman d’Elise Fontenaille, Le garçon qui volait des avions.
Enfin, ce n’est pas la première fois qu’on vous présente un livre illustré par Janik Coat : retrouvez Une vie d’ours, et La surprise.

Hercule, attention travaux !
de Emmanuel Trédez, illustré par Robin.
Nathan
4,95 €, 123×182 mm, 153 pages, imprimé en France
Pour un carré de chocolat
de Elise Fontenaille et Clarisse Buono, illustré par Janik Coat
Grasset Jeunesse
8 €, 160×180 mm, 61 pages, imprimé en Espagne

A part ça ?

Le musée Gustave Moreau de Paris propose des ateliers pour les enfants de 7 à 11 ans, les 24 Novembre et 8 Décembre. Au programme, contes, jeux, enquêtes, dessins… Plus de renseignements sur le site du musée.

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange