La mare aux mots
Parcourir le tag

Nadja

Un personnage qu’on adore et un monstre qu’on va adopter

Par 12 juin 2014 Livres Jeunesse

Mais qu'est ce qu'il fait MomoArrêtez tout, allez sortir la bouteille de champagne qui est au frais, Momo est de retour !
Momo c’est un personnage dont je suis totalement fan. Bien avant que La mare aux mots n’existe, une amie libraire m’avait offert l’intégrale (qui ne l’est donc plus) chez l’école des loisirs. Ça a été un énorme coup de cœur, le premier livre pour enfant lu dans ma vie d’adulte et si aujourd’hui vous lisez ce blog c’est certainement grâce à ce livre (et à cette amie). Bref Momo est de retour le temps de quatre nouvelles aventures.
Momo voit un de ses copains en train de manger une glace… il y goûterait bien, mais bon, le copain a l’air d’avoir aussi bon caractère que Momo et il va falloir ruser.
Ça y est, Momo est célèbre, on a même parlé de lui à la télé japonaise, c’est même une actrice qui a parlé de lui, si si ! Comment ça quelle actrice ? Qu’est-ce qu’il en sait Momo ? C’est une copine d’une copine de sa mère qui l’a vu, alors bon…
Momo se met à la boxe, mais pour ça il a besoin d’un Sparring-partner. Qui postule ?
Momo a quelques doutes sur son physique… il va voir Pauline, qui ne le rassure pas vraiment ! Visiblement, Alfredo est mieux que lui… Mais il a quoi de spécial Alfredo ?
Ah Momo, son mauvais caractère et ses sorties cinglantes nous font craquer. Quel bonheur de retrouver ce personnage irrésistible de Nadja, on se régale avec ce grand format et ses belles planches pleine page. Mais qu’est-ce qu’il fait Momo sorti chez Rivages fait rire autant les enfants que les parents, on se régale !

Adopte un GlurbVous voulez adopter un glurb ? Voici enfin un guide complet. Vous saurez tout sur son mode de vie, comment vous en occuper, quels sont ses jeux préférés (notamment dérouler le papier toilette), sa nourriture (attention ça mange n’importe quoi), sa reproduction…
Grâce à Élise Gravel, vous ne serez pas surpris par les agissements et la susceptibilité de ce petit compagnon irrésistible.
Lire ce guide complet vous donnera envie d’en adopter un ou au contraire de réfléchir avant de sauter le pas.
Merci Élise Gravel !
Adopte un Gurb ! c’est donc un guide sous forme de BD, plein d’humour signé par une illustratrice que j’aime décidément beaucoup et sorti dans la collection Balloon Toons de chez Didier Jeunesse. Très fan !
Des extraits sur le site de Didier Jeunesse.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqués des ouvrages de Nadja (Deux mains deux petits chiens, Cinq petites sorcières, La robe couleur de tout, une histoire à colorier et L’amour c’est fou) et d’Élise Gravel (Le rat et La limace). Retrouvez aussi notre interview de Nadja.

Mais qu’est-ce qu’il fait Momo
de Nadja
Rivages
20 €, 207×186 mm, 128 pages, imprimé en France, 2014.
Adopte un Gurb !
d’Élise Gravel (traducteur non indiqué)
Didier Jeunesse dans la collection Balloon Toons
9 €, 215×165 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2014.

À part ça ?

Et puisqu’on parle de BD… Un article très complet à propos de la lettre ouverte signée par près de 750 auteurs envoyée à Aurélie Filippetti.

Gabriel

You Might Also Like

Vas-y c’est solide !

Par 9 mai 2013 Livres Jeunesse

Une sélection de livres cartonnés. Certains ne s’adressent pas forcément aux tout-petits mais puisqu’ils sont solides autant les regrouper ici.

Bienvenue bébé !

On commence par les tout-petits-petits avec un coffret (qui s’ouvre en coulissant) de chez Hatier Jeunesse, Bienvenue bébé contient un oiseau en tissu/boîte à musique (il suffit de tirer pour lancer la Berceuse de Brahms) que personnellement je trouve magnifique. On peut l’accrocher dans un lit à barreau, par exemple. Il est accompagné d’un petit livre tout cartonné que là je trouve assez accessoire. Les illustrations sont jolies mais il fait un peu « léger ». En tout cas, même si je sors du cadre de la chronique littéraire, j’adore l’oiseau en tissu.

Collection Petit Nathan Emiri Hayashi

Chez Nathan viennent de sortir 5 jolis petits albums très cartonnés illustrés par Emiri Hayashi (que j’aime décidément beaucoup). Dans Coucou les animaux ! et Bonjour mon bébé ! des trous dans les pages invitent à voir la page suivante. Dans le premier on devra deviner ce que le renard a aperçu ou qui a peur du crocodile, notamment. L’enfant ne devinera pas réellement (vu la cible) mais ça donne une lecture ludique. Dans Bonjour mon bébé ! on voit également dans les trous des éléments de la page suivante, ici c’est donc l’univers du bébé (le biberon, la tétine, le lit,…). Dans les trois autres, On s’habille ?, On se cache ? et On fait du bruit ! on va toucher des matières… et faire du bruit ! On s’habille ? nous montre un petit loup qui met ses vêtements l’un après l’autre et chaque fois c’est l’occasion de toucher une matière différente. Des animaux se cachent sous des éléments en feutrine dans On se cache ? Il faudra baisser la tulipe pour découvrir la coccinelle, pousser le rocher pour découvrir l’ours ou soulever la feuille pour découvrir le petit écureuil. Des petites billes en plastique font du bruit dans On fait du bruit ! Surtout qu’il va falloir bouger le livre dans tous les sens pour lire cette petite histoire sur les sons. Cinq petits livres très colorés et surtout très esthétiques, que les enfants vont adorer manipuler… et que nous, nous allons adorer graphiquement !

Les animaux de bébé et La maman de Bébé

Alex Sanders et Pierrick Bisinski ont sorti deux gros livres pratiques pour les petites mains. Les animaux de bébé et La maman de bébé. Le premier est un imagier des animaux, rien de très original… sauf que les animaux sont pleins d’humour, on n’est pas ici dans la mièvrerie (Alex Sanders…), même les parents s’amusent devant la tronche de certains animaux. La maman de bébé c’est un imagier autour de la mère… le maquillage, le dentifrice et la brosse à dent, le soutien-gorge… la machine à laver… On regrettera (forcément) le sexisme de l’album mais on pourra s’amuser de quelques détails et trouver cet imagier plutôt original.

Chez moi

Chez moi de Xavier Deneux est une petite merveille, il faut dire que c’est un illustrateur qui fait toujours des livres Chez moi Deneuxmagnifiques. Ici on parle des maisons (château, tente, igloo, immeuble,…) et les pages sont en relief. La page de gauche montre l’habitation (et est en relief) et la page de droite montre son intérieur (et là c’est dans un creux), en fermant la page les deux s’emboîtent (j’espère que vous comprenez le principe). C’est très beau, très fin, très graphique. Je suis vraiment fan.

Le grand livre de tout

C’est un grand imagier un peu particulier que propose Malika Doray (qui propose toujours des choses originales d’ailleurs), Le grand livre de tout et même de petits poisLe grand livre de tout est un album qui s’ouvre dans les deux sens (de l’autre côté il s’appelle d’ailleurs Le grand livre du reste et même de frites !), les pages sont les mêmes mais grâce à un ingénieux système ce qui était caché dans un sens apparaît dans l’autre (moi et ma compagne ça nous a pris plusieurs minutes pour comprendre le pourquoi du comment !). Un immense serpent, un citron, des pinceaux, des tulipes,… c’est un album très graphique, très esthétique et vraiment original. J’aime décidément beaucoup le travail de Malika Doray.

Si petit et Si grand

On reste dans les albums graphiques avec deux albums signés Marjorie Béal et Laurie Cohen. Si grand et Si petit nous présentent un monde de plus en plus petit, pour le premier, et de plus en plus grand pour le second. Dans Si grand Si petitc’est un géant qui nous parle de son monde et on part de son immense taille pour arriver à une goutte d’eau (en passant par une maison, un lit, un vase,…). Dans Si petit c’est un minuscule oiseau enfermé dans une cage, la cage d’une chambre, la chambre d’une ville, une ville de France, la France dans le monde… on part donc du petit pour arriver à l’immense. J’aime beaucoup les illustrations de Marjorie Béal et ce sont deux très beaux albums, même si je regrette que la graduation soit parfois un petit peu hasardeuse (ou non tenue, au choix). Deux albums dans lesquels les enfants prendront conscience de la grande taille ou de la petite taille des choses.

l'anniversaire de Zozo

Oh c’est L’anniversaire de Zozo ! Coco, Lulu et Loulou viennent le fêter avec lui. On va ouvrir les cadeaux, jouer au ballon et à cache-cache avant de souffler les bougies. Avec sa collection Bébés Mimes, Armelle Modéré propose des livres qui vont nous permettre de jouer avec les enfants. Ici on va soulever des fenêtres, frapper des mains, souffler sur les bougies, faire bouger le ballon,… tout est fait pour faire participer l’enfant, le faire mimer (des indications sont là pour que les parents sachent quoi faire sur chaque page). Le genre de livre qui donne lieu à de beaux moments à partager entre parents et enfants.

Deux Mains deux petits chiens

On reste dans les mimes avec Deux mains, deux petits chiens de Nadja. Un chien qui court, deux chiens qui se bagarrent ou qui s’embrassent voilà ce que l’on va mimer avec nos mains. Sur la page de droite les chiens et sur celle de gauche des mains pour nous faire comprendre comment mimer, de quoi bien s’amuser !

Mon bébé et moi

Un enfant ça aime avoir un bébé, c’est le cas de cette petite fille. Il faut le promener, le nourrir, changer sa couche… tout faire comme les parents ! Ici c’est un livre avec des choses à tirer, à pousser, à tourner,… les enfants adorent ce genre d’ouvrages. Les interactions sont assez originales (on tire pour faire descendre le lait dans le biberon, on noue la couche de bébé,…). On parle ici aussi du fait d’avoir un petit frère ou une petite sœur (car la petite fille fait en fait comme sa maman, oui ici les papas ne s’occupent pas des bébés…). Au-delà du sexisme c’est un petit livre très sympathique avec des activités et des matières plutôt originales.

Papy

Un gros coup de cœur pour Papy de Jean Leroy et Matthieu Maudet. Deux enfants se disputent une balançoire… qui est le premier à l’avoir vue ? Heureusement Papy interviendra… heureusement ? Pas sûr ! Énormément d’humour ici, le genre d’humour un peu piquant comme j’aime. Et graphiquement c’est un album qui est beau ! Même si l’album est tout cartonné il plaira aux grands (même à ceux de 35 ans !).

Dis-moi l'oiseau

Quand la géniale Alice Brière-Haquet fait un livre pour les petits c’est aussi un régal, Dis-moi l'oiseau...Dis-moi l’oiseau est le dialogue entre un chat et un oiseau, un chat qui aimerait bien que l’oiseau s’approche un peu plus de lui… mais l’oiseau n’est pas dupe ! (quoique…). Le texte est extrêmement poétique (quand il s’agit de mots, Alice Brière-Haquet est une des meilleures orfèvres) et plein d’humour. Les illustrations de Claire Garralon sont très esthétiques. Un magnifique petit livre à l’humour piquant.

Papa Houetu et Maman Houtuva

Deux autres coups de cœur, Papa Houêtu ? et sa « suite » Maman Houtuva ? Ici le délirant Vincent Malone Maman Houvatus’amuse avec les expressions en les prenant au pied de la lettre. Quand papa est coincé dans un bouchon on ne voit que ses yeux qui sortent du bouchon de liège, quand il est coincé à la boîte ce sont des dizaines de boîtes de conserves avec la photo dudit papa, en pleine galère et le voilà a en train de ramer avec d’autres galériens. Maman, elle, essaye de joindre les deux bouts en tirant énergiquement sur deux cordes opposées, lance une machine en projetant une machine à laver ou poursuit une grand-mère qui court avec une boule en affirmant qu’elle essaye de récupérer mémé qui a perdu la boule. Bref c’est très drôle, on s’amuse autant que les enfants (voire plus). On rit aussi de l’impatience des enfants qui demandent, en boucle, où vont et où sont les parents. C’est aussi un bon moyen d’expliquer réellement les expressions à nos bambins. Côté illustrations c’est la géniale Soledad Bravi qui met en image les délires de Vincent Malone, deux livres hilarants et colorés !

Fais c'que je dis, fais pas c'que je fais

Toujours au Seuil, deux ouvrages cartonnés avec des grands volets : Fais c’que je dis, pas c’que je fais ! et C’est beurk, j’adore ! Les deux sont une suite de situations qui trouveront un pendant sous le volet. Dans le premier l’enfant C'est beurk j'adoreraconte qu’il n’a pas le droit de dire des gros mots mais quand son père bricole…, que ses parents lui demandent toujours d’arrêter de regarder la télé… mais qu’ils filent devant quand il est couché ou que sa mère dit à tout le monde qu’elle adore les bébés mais a affirmé avoir envie de jeter le sien par la fenêtre ! Le second énumère les situations que les enfants adorent… et pourtant : Aller au bain (mais ils refusent d’en sortir), manger sa soupe car il a plus faim (mais dévore un bol de mousse au chocolat), il a peur du noir dans son lit (mais se cache dans les placards),… On sourira en reconnaissant bien là nos enfants dans le second et nous même dans le premier !

On termine cette grande sélection par deux livres jeux, là aussi en pages cartonnées (mais qui ne s’adressent pas aux tout-petits).

Fête d’anniversaire chez la famille Pompom

C’est le génial Nicolas Gouny qui illustre Fête d’anniversaire chez la famille Pompom de Gwendoline Raisson. Ici grâce à des jeux (suivre un parcours, retrouver des éléments), on va apprendre les jours de la semaine. Chaque jour est représenté par une jolie planche et on suit la semaine de Madame et Monsieur Pompom et de leurs enfants, une semaine un peu particulière car c’est l’anniversaire de Jean-Gaston… et il est bien impatient de le fêter ! En fin d’ouvrage on parle des mois et des saisons et on peut même chanter une comptine (sur l’air de L’empereur, sa femme et Le petit Prince).

Quel bazar !

Quel bazar dans cette maison ! Tout est en vrac… On tourne la page et quelque chose a disparu… mais quoi ? Martine Quel bazar !Perrin avec ses illustrations très graphiques invite ici les enfants à un jeu de mémoire et d’observation. A chaque fois il faudra trouver l’objet en moins, heureusement un indice sera proposé grâce à un trou dans la page. En fin d’ouvrage on tente de se souvenir de la couleur de chaque objet. Un ouvrage très esthétique et vraiment ludique.

Quelques pas de plus…
D’autres livres pour les bébés sous le tag têtard (et deux livres-CD pour les bébés dimanche prochain)
Nous avons déjà chroniqué des livres de Virginie Desmoulins (Activités faciles pour les tout-petits et Bonjour Lapin), Emiri Hayashi (Regarde dans la neige et Regarde dans la mer), Alex Sanders (Les trois petits cochons, ), Pierrick Bisinski (Jojo l’hippopo sur son bateau et Jojo l’hippopo dans son avion), Xavier Deneux (Mes rêves, Bon appétit, Totam !, Regarde et Au dodo, les animaux !), Malika Doray (Le mariage, une histoire à colorier, Nous ce qu’on préfère, Près du grand érable, Dans le ventre des dames, des fois, il y a un bébé… et Quand ils ont su…), Laurie Cohen (Ma maison du bout du monde, Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Dans le ventre de maman et Ma voisine est une sorcière), Marjorie Béal (Ma maison du bout du monde et La fabrique extraordinaire), Armelle Modéré (Plouf ! et Coucou !), Nadja (Cinq petites sorcières, La robe couleur de tout, une histoire à colorier et L’amour c’est fou), Jean Leroy (Canaille n’aime pas la soupe), Matthieu Maudet (Bonjour facteur et Bonjour Docteur), Alice Brière Haquet (Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu !), Claire Garralon (Six souricettes découvrent les couleurs), Vincent Malone (Quand Papa était petit y avait des dinosaures), Soledad Bravi (Trop facile, la science !, Fruits légumes et Louise Titi), Vincent Mathy (Petits ruisseaux) et Nicolas Gouny (Quand on sera grands, Le soleil sur la colline, Vacances à la ferme, Il était une fois… une grenouille, Il était une fois… un papillon, Paolo, La vérité sort toujours de la bouche des enfants,  Meuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète !, Jérôme, Amédée et les girafes). Plusieurs d’entre eux ont été nos invités d’un mercredi, retrouvez notre interview de Nadja, notre interview d’Alice Brière-Haquet et notre interview de Nicolas Gouny.

Bienvenue bébé
de Virginie Desmoulins
Hatier Jeunesse dans la collection Poussin câlin.
16,98€, 180x140x60 mm (coffret), 8 pages, imprimé en Chine, 2013.
Bonjour mon bébé !
de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95€, 175×177 mm, 8 pages, imprimé en Allemagne, 2013.
Coucou les animaux !
de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95€, 175×177 mm, 8 pages, imprimé en Allemagne, 2013.
On se cache ?
de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95€, 175×177 mm, 8 pages, imprimé à Singapour, 2013.
On s’habille ?
de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95€, 175×177 mm, 8 pages, imprimé en Singapour, 2013.
On fait du bruit !
de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95€, 175×177 mm, 8 pages, imprimé en Singapour, 2013.
La maman de bébé
d’Alex Sanders et Pierrick Bisinski
Gallimard jeunesse giboulées
15€, 147×157 mm, 58 pages, imprimé en Italie, 2013.
Les animaux de bébé
d’Alex Sanders et Pierrick Bisinski
Gallimard jeunesse giboulées
15€, 147×157 mm, 58 pages, imprimé en Italie, 2013.
Chez moi
de Xavier Deneux
Milan, dans la collection Les imagiers Gigognes
9,90€, 170×170 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le grand livre de tout même de petits pois
de Malika Doray
L’école des loisirs dans la collection Loulou & Cie.
15€, 300×400 mm, 3 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Si grand
de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Les p’tits bérêts dans la collection A p’tits pas
11,50€, 150×210 mm, 35 pages, imprimé en France, 2013.
Si petit
de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Les p’tits bérêts dans la collection A p’tits pas
11,50€, 150×210 mm, 35 pages, imprimé en France, 2013.
L’anniversaire de Zozo
d’Armelle Modéré
Hatier Jeunesse dans la collection Bébés mimes
9,99€, 200×203 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2013.
Deux mains deux petits chiens
de Nadja
L’école des loisirs dans la collection Loulou & Cie
8,50€, 170×170 mm, 10 pages, imprimé en Allemagne, 2013.
Mon bébé et moi
de Emma Dodd
Gallimard Jeunesse
13€, 235×237 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2013.
Papy
de Jean Leroy, illustré par Matthieu Maudet
L’école des loisirs dans la collection Loulou & Cie
10,70€, 190×190 mm, 28 pages, imprimé en Allemagne, 2013.
Dis-moi, l’oiseau…
d’Alice Brière-Haquet, illustré par Claire Garralon
Thierry Magnier dans la collection Tête de lard
6,60€, 120×120 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2013.
Papa, Houêtu ?
de Vincent Malone, illustré par Soledad Bravi
Seuil Jeunesse
12€, 150×150 mm, 52 pages, imprimé en Chine, 2005.
Maman  Houtuva ?
de Vincent Malone, illustré par Soledad Bravi
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
10€, 150×150 mm, 52 pages, imprimé en Chine, 2013.
C’est beurk, j’adore !
de Vincent Mathy
Seuil Jeunesse
9,90€, 190×190 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2013.
Fais c’que je dis, pas c’que je fais !
de David Merveille
Seuil Jeunesse
9,90€, 190×190 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2013.
Fête d’anniversaire chez la famille Pompom
de Gwendoline Raisson, illustré par Nicolas Gouny
Belin Jeunesse dans la collection Les ptits circuits
8,90€, 230×160 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Quel Bazar à la maison !
de Martine Perrin
Seuil Jeunesse
12€, 190×190 mm, 46 pages, imprimé en Chine, 2013.

A part ça ?

Envie de gagner de beaux albums de Princesse Camcam (comme vous le savez on adore son travail ici) ? ABC melody vous propose de répondre à une petite question : Citez trois régions visitées par Marie dans l’album Marie voyage en France. (Vous pouvez trouver des indices sur leur site et sur notre chronique). Dès que vous avez la réponse, envoyez un mail à laurie@abcmelody.com avec la réponse et vos coordonnées (vos nom, prénom et adresse postale). Le concours est ouvert jusqu’au 19 mai inclus.

Gabriel

You Might Also Like

Dans les petites mains

Par 6 janvier 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui quelques livres solides pour les bébés signés par des auteurs que nous aimons beaucoup.

Bonjour FacteurDans la savane, la jungle ou sur la banquise, le facteur passe partout ! Et aux hippopotames, aux singes et aux pingouins ils livrent des colis. Sauf que ce facteur-là est un peu spécial… il livre des bébés ! Mais parfois il se trompe un peu… La même équipe que l’excellent Bonjour docteur (Michaël Escoffier au texte et Matthieu Maudet aux illustrations) nous livre un autre album à l’humour piquant, pas mièvre et aussi coloré. Les enfants adorent cette histoire au dénouement inattendu… et nous c’est le genre d’histoire qu’on aime leur raconter ! Un coup de cœur !

Mon bonnetDes bonnets (avec matières à toucher)… mais à qui sont-ils ? A Lili la souris, à Sacha le chat ou à Gérard le petit âne la réponse est sous le volet à soulever. J’aime (et vous aussi j’en suis sûr) la douceur des illustrations d’Émile Jadoul avec ce côté acidulé. Ici les enfants vont aimer toucher ces bonnets aux matières et aux couleurs différentes et vont adorer essayer de retrouver à qui ils appartiennent (et s’ils connaissent l’univers d’Émile Jadoul ils aimeront retrouver des héros qu’ils connaissent bien). Un très joli album.

Les bras de papaLes mains de papas on les sent la première fois dans le ventre de maman, ensuite ils nous portent, nous balancent, nous bercent, nous tiennent dans l’eau, nous attendent en bas du toboggan et même nous aident à faire nos premiers pas. On reste avec Émile Jadoul avec cet album extrêmement doux et poétique, plein de tendresse. Ici les couleurs sont plus douces également. Un très beau petit livre rendant hommage aux mains des papas avec énormément de poésie.

A quoi tu sers ?L’arrosoir ça sert à prendre une bonne douche ? Mais non à arroser les fleurs ! Et le pot à faire un chapeau ? Mais non c’est pour faire caca ! Raphaël Fejto va nous rappeler avec énormément d’humour à quoi servent également le biberon, la brosse à dents, les chaussures, les tomates, la peinture et même les livres ! Je suis heureux de retrouver cet auteur (et pas que !) qui se fait trop rare et il nous revient avec un album coloré et drôle que les enfants vont aimer autant que les parents (où l’inverse).

Cinq petites sorcièresCinq petites sorcières : la sorcière Pouce (qui transforme en crapaud), la sorcière Index (qui fait un gâteau escargot), la sorcière Majeur (qui fabrique une robe en toile d’araignée), la sorcière Annulaire (qui fait un masque de sorcier) et la sorcière Auriculaire (allez là je vous laisse la surprise). Une manière bien originale (à la Nadja !) d’apprendre le nom des doigts de la main. Sur la page de gauche la main est dessinée (qui replie un doigt à chaque nouvelle page) et sur la page de droite la sorcière en question. Original et plein d’humour.

Mais il est où ?Mais il est où le canari ? Il va falloir bien chercher pour le trouver ! Un livre avec doubles volets à ouvrir ! Sous chaque grand volet se cache un autre plus petit et c’est donc un double suspense ! Où peut bien se cacher le petit oiseau ? Les enfants adorent ce genre de livre cache-cache et nous on adore leur lire en mettant le ton, en exagérant le suspense (allez je suis sûr que vous le faites aussi !) et celui-ci avec ses volets qui n’en finissent plus les scotche ! En plus les illustrations sont très sympa.

Mais il est ou ce gros matou ?Et le gros matou où est-il ? Faut dire qu’il a raison de se cacher du garnement qui le cherche ! Car bon, quel chat a envie de se faire friser les moustaches et d’être déguisé en chien ? Alors il se cache… et si on le cherchait ? Pas de double volet ici mais énormément d’humour et l’amour des mots de Pierre Delye. Cet auteur sait jouer avec les sons (le matou est-il caché chez l’âne Anna ou chez Bibop, le loup-là ?), mettre du rythme dans un texte, c’est toujours un plaisir de lire ses histoires à voix haute. Et quand c’est accompagné par les délicieuses illustrations de Cécile Hudrisier que demander de plus ? Un petit livre plein de charme et d’humour.

Chponk le moustiqueMais pourquoi les moustiques ont une épine de rose sur le nez ? Du genre qui pique, voyez… La réponse est donnée par le génial Édouard Manceau dans le tout petit livre Chponk le moustique. Ici le papier n’est pas en carton épais comme pour les précédents, il faudra faire un peu plus attention mais c’est aussi un album qui va régaler les petits tant par son histoire très drôle que par ses illustrations toutes simples et pleines d’humour. Les enfants qui ont bon goût aiment les albums d’Édouard Manceau.

Quelques pas de plus…
Maman Baobab a elle aussi chroniqué Cinq petites sorcières et Kik, Les mains de papa.
Nous avons déjà chroniqué des livres…
… de Michaël Escoffier : La plume, Bonjour Docteur et Sans le A.
… de Matthieu Maudet : Bonjour Docteur
… d’Émile Jadoul : À l’eau, Hourra, Aglagla, Tout le monde y va !, Gros pipi, À la douche et À la folie.
… de Nadja : La robe couleur de tout, une histoire à colorier et L’amour c’est fou. Retrouvez aussi notre interview de Nadja.
… de Pierre Delye : La grosse faim de P’tit Bonhomme
… de Cécile HudrisierP’tit biscuit ou L’histoire du bonhomme de pain d’épices qui ne voulut pas finir en miette, La grosse faim de P’tit BonhommeComptines pour chanter en anglais,Le fil rouge, Chansons pour chanter Noël et Comptines pour chanter la ferme. Nous avons aussi interviewé Cécile Hudrisier.

Bonjour facteur
de Michaël Escoffier, illustré par Matthieu Maudet
L’école des loisirs, dans la collection Loulou & Cie
9,70€, 190×190 mm, 26 pages, imprimé en Malaisie, 2012.
Mon bonnet
d’Émile Jadoul
Casterman
12,50€, 193×157 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2012.
Les mains de papa
d’Émile Jadoul
L’école des loisirs dans la collection Pastel
11€, 180×250 mm, 40 pages, imprimé en Malaisie
À quoi tu sers ?
de Raphaël Fejto
L’école des loisirs, dans la collection Loulou & Cie
10€, 170×170 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2012.
Cinq petites sorcières
de Nadja
L’école des loisirs, dans la collection Loulou & Cie
9€, 190×210 mm, 10 pages, imprimé en Malaisie, 2012.
Mais il est où ?
de Ramadier & Bourgeau
L’école des loisirs, dans la collection Loulou & Cie
10,20€, 200×200 mm, 12 pages, imprimé en Malaisie, 2012
Mais il est où ce gros matou ?
de Pierre Delye, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse
12,10€, 196×197 mm, 14 pages, imprimé en Malaisie
Chponk le moustique
d’Édouard Manceau
Frimousse dans la collection La p’tite étincelle
6,60€, 137×137 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie , 2012.


A part ça ?

Un duo, SÃO et Delafuente, s’est occupé des bouches d’égouts de Sao Paulo : http://www.6emeia.com/fotos.php?imagem=img/concha.jpg&classe=img-ft

Gabriel

You Might Also Like

De beaux livres-jeux

Par 1 juillet 2012 Jeux, Livres Jeunesse, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Dernier dimanche avant les vacances, l’occasion de parler encore de livres d’activités, trois très bons livres, au-dessus de la plupart de ce qui sort !

Dans le genre livre « à dessiner », A toi de dessiner de chez Père Castor est un gros pavé ! Ici 250 pages, plus de 200 dessins à compléter ou à créer.  Au programme des cochons à couvrir de boue, une coupe dans laquelle on doit créer un dessert, du linge à ajouter dans la machine à laver, un reflet à faire dans un miroir,… bref de très nombreux dessins à faire, des choses à créer, à reproduire,… de quoi faire travailler l’imagination autant que le dessin. Une phrase accompagne toujours le dessin, une petite consigne jamais trop directive pour que l’enfant ait la possibilité de créer. Un grand format (210x297mm) vraiment confortable pour dessiner. Bref un gros cahier très complet qui va les occuper le temps d’un Paris-New York… au moins !

On reste dans les dessins et le coloriage avec un album de coloriage bien original… aussi original que son auteur ! La robe couleur de tout est un album à colorier signé Nadja, la super classe ! L’histoire d’une petite souris qui est invitée au bal et qui va chercher de quelle couleur va être la robe qu’elle va porter. L’histoire est donc un prétexte à ajouter des couleurs. Par exemple Marinette se demande si elle doit porter une robe verte comme une grenouille sur une planche où justement elle est sur un nénuphar avec une grenouille à ses côtés. L’enfant va donc mettre du vert là où il en faut etc. Le papier est épais pour pouvoir accueillir autant du feutre que de la peinture. C’est un très bel album, très original, une sorte de cahier de coloriage de très grande qualité, avec une vraie histoire. Comme c’est précisé au dos l’enfant peut soit garder ce bel album qu’il aura créé soit l’offrir. Personnellement j’adore !

Vous connaissez les suricates ? Ce petit mammifère longiligne aux yeux entourés de noirs qui se tient souvent sur deux pattes. Et bien il va falloir les retrouver ! À la manière des Où est Charlie ici c’est le clan des suricates qui sont cachés, et parfois bien caché. Vos enfants retrouveront-ils Miranda la maman, Albert le grand père, Frankie la plus jeune et les 7 autres membres de la famille sur les 17 planches ? Chaque planche se passe dans un pays différent, une occasion d’apprendre à chaque fois quelques petites choses sur la Russie, le Japon, les États-Unis,… C’est extrêmement ludique, très beau (les auteurs ne se sont pas limités au côté « jeu » ils ont fait un livre vraiment esthétique avec de belles illustrations), et instructif ! En plus des suricates on doit retrouver des tas d’objets, pas toujours simples à voir… On parie que vos enfants vont vous battre ?

On aura l’occasion d’en reparler, mais je ne peux pas faire un article sur les livres jeux au dessus du lot sans évoquer 13 étrange(s) de Tious dont vous avez découvert des extraits dans notre Hors Série.

Quelques pas de plus…
D’autres livres et cahiers de jeux dans ma chronique de dimanche dernier.

A toi de dessiner
de Catlow Nikalas
Père Castor
10,95 €, 250 pages, Imprimé en Chine
La robe couleur de tout, une histoire à colorier                                   
de Nadja
L’école des loisirs
8,70 €, 30 pages, imprimé en Malaisie
Cache-Cache avec les Suricates – Autour du monde                         
de Jen Wainwright, illustré par Paul Moran, Steve Wiltshire et Simon Ecob
Père Castor
10 €, 42 pages, imprimé en Chine

A part ça ?

Et vous, vous avez envie de jouer ? Je vous ai préparé un petit quizz ici.

Gabriel

You Might Also Like

Les invités du mercredi : Nadja et Céline Lavignette-Ammoun ( + concours)

Par 9 mai 2012 Les invités du mercredi

L’interview du mercredi : Nadja

Cette semaine je suis heureux et ému de diffuser une interview que j’ai réalisée de Nadja. Si vous suivez la mare aux mots, vous savez que c’est l’auteure que je cite le plus en référence. Pour moi elle est tout simplement la meilleure auteure jeunesse, elle symbolise l’anti-mièvrerie, ses albums font un bien fou, elle donne un sérieux coup de pied dans la littérature jeunesse classique qui voudrait que les princesses soient belles et se taisent et les fées gnangnan. Si vous ne la connaissez pas jetez-vous d’urgence sur Les sur-fées, les Momo ou L’horrible petite princesse.

La mare aux mots : Parmi vos livres, on trouve de grosses différences de style entre des albums comme Les sur-fées, L’horrible petite princesse, les Momo,… et des albums comme Chien bleu ou La nuit où Jeanne et Jean sont arrivés… Y a-t-il deux Nadja ?
Nadja : Oui, vous l’avez bien perçu, il y a plusieurs Nadja. Combien ? Je n’ai pas compté, car il en apparaît de nouvelles à tout moment. Par exemple, il y a une Nadja qui raconte des histoires aux adultes dans des bandes dessinées, il y a une Nadja qui fait des tableaux, des vrais tableaux à la peinture, etc…

La mare aux mots : Faire des livres pour enfants a l’air d’être une histoire de famille …
Nadja : L’histoire de famille, c’est que notre mère (Olga Lecaye) faisait de merveilleux dessins et des livres exprès pour nous bien avant qu’ils soient publiés, notre père nous fournissait en beaux livres sur la peinture, ou en livres pour enfants anciens, la comtesse de Ségur dans l’édition bibliothèque rose d’époque, les Jules Verne avec leurs somptueuses couvertures gravées et rehaussées d’or, et puis les Babar, les Beatrix Potter… nous avons eu de la chance d’avoir sous les yeux de tels trésors, et nous avons passé la plupart de notre temps à dessiner, inventer des histoires, fabriquer des cartes de noël, des livres, des personnages à accrocher au sapin, des jouets.

La mare aux mots : Encore une histoire de famille… Votre fils, Raphaël Fejtö, a fait également de très beaux livres pour enfants, que vous avez illustré. Triste qu’il n’ait pas continué ?
Nadja : Raphael n’a pas du tout arrêté, il a même repris de plus belle, il crée un site qui sera prochainement en ligne.

La mare aux mots : Et que lui lisiez-vous lorsqu’il était petit ? Lisait-il lui-même vos livres ? Testiez-vous vos histoires avec lui ?
Nadja : Oui, je lui ai lu, montré tout ce que j’aimais, et il a toujours dessiné, écrit. Nous avons même fait plusieurs livres ensemble. Quand on y a goûté, difficile de s’en empêcher et pourquoi s’en priver ?

La mare aux mots : Que pensez-vous de la production littéraire actuelle ?
Nadja : Je trouve qu’il y a plus d’ouverture, que la diversité est très grande, que ce qui paraissait trop « adulte » ou inadéquate il y a vingt ans parait plus naturel aujourd’hui. Mais la gnangnan guette, même s’il prend d’autres formes… le tout est de ne pas s’y laisser prendre.

La mare aux mots : Vous êtes une référence pour ceux qui aiment les histoires pas « gnangnan » : d’où viennent vos princesses horribles, laides ou nulles ? Qui vous a inspiré ?
Nadja : Les contes de fées sont une bonne source, et c’est là que j’ai voulu puiser. C’est le contraire de gnangnan, c’est toute l’histoire humaine transfigurée, symbolisée par des personnages forts, beaux ou effrayants, tels que les enfants voient le monde quand ils y débarquent, ou les humains en général voient l’immensité et la difficulté du monde. C’est pour cela que la rigolade existe aussi. Ça raconte la même chose, mais en rigolant, c’est moins effrayant.

Merci infiniment à Nadja d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Bibliographie sélective :

Retrouvez également une conversation sur Nadja sur notre forum.

L’école des loisirs me donne la possibilité de vous faire gagner deux albums de Nadja : Momo et l’album à colorier qui vient de sortir La robe couleur de tout (chanceux que vous êtes !). Pour participer dites moi en commentaire votre livre préféré paru chez cette maison d’édition, je sais que vous êtes nombreux à l’aimer, vous devriez trouver un titre sans trop de difficulté ! Vous pouvez même parler un peu de ce livre c’est toujours agréable ! Vous avez jusqu’à lundi 20h.
————————————————————————————————————————

La chronique de… Céline Lavignette-Ammoun

Comme tous les quinze jours un auteur ou un illustrateur qu’on aime dans La mare aux mots nous parle d’un livre qu’il a aimé. Cette semaine c’est Céline Lavignette-Ammoun qui s’y colle ! Merci à elle.

Pit et Pat sont sur un bateau. Soudain, Pit tombe à l’eau… Ah, non, ce n’est pas ça ! Au contraire, tout va bien pour les deux copains Pit et Pat : ils s’entendent à merveille et la vie est douce au gré de l’eau. Ils se sentent plus forts que tout. Pourtant, au fil des jours, tout devient moins rigolo. Pit et Pat s’ennuient de plus en plus et mine de rien une petite mauvaise humeur s’installe entre eux deux. Au début, la mauvaise humeur est toute petite : c’est juste un fil gris, mais celui-ci grossit grossit grossit… jusqu’à prendre toute la place dans la petite embarcation ! Comment démêler cette mauvaise humeur et se remettre à flot ?

La petite casserole d’Anatole (http://madeinpaddyland.blogspot.fr/2010/03/anatole-et-sa-casserole.html), joli album d’Isabelle Carrier qui traite du handicap et de la différence, m’avait beaucoup touchée. On retrouve dans La petite mauvaise humeur le même graphisme : des personnages tout en rondeur, dont on ne sait pas trop s’ils sont humains ou animal, homme ou femme ; des traits simples, avec une unité de couleur (orange, vert pour Pit et Pat, bleu pour la mer, gris pour la mauvaise humeur) et une composition à mi-chemin avec la BD. Cette simplicité aide à se projeter dans l’histoire et rend les personnages attachants. Isabelle Carrier traite avec sensibilité des sentiments ambivalents qui parfois, viennent traverser l’amitié ou l’amour. On aime l’autre, mais qu’est-ce qu’il nous énerve parfois ! Comment amorcer les conflits et retrouver l’entente passée ? Comment se débarrasser de cette mauvaise humeur qui vient prendre toute la place ?

Un petit album tout simple pour aider à parler des petits conflits du quotidien, du trop-plein des émotions et du pardon.

La petite mauvaise humeur
Isabelle Carrier
Bilboquet, « Les trésors », 2011

Sinon, rien à voir, mais puisqu’on parle de Nadja aujourd’hui, je tenais à dire quelques mots sur cet excellent album : Comment faire des livres pour les enfants, paru chez Cornélius (qui édite de chouettes BD !) C’est la bible que devrait avoir tout auteur jeunesse sur sa table de chevet ! Sous les traits d’un chat bleu, Nadja nous entraîne dans le quotidien d’un illustrateur pour enfants. Et pour devenir auteur, il ne faut pas trop écouter les mauvaises langues, à commencer par celles des parents qui pensent que « les gosses, tu peux bien leur donner n’importe quoi, ils ne font même pas la différence » ou pire, qui pavanent en répétant « ils ne se foulent pas, dis donc ! tu me donnes un crayon, j’t’en fais autant ! »
Beaucoup d’humour et d’insolence, comme toujours chez Nadja. Et en même temps, beaucoup de justesse !

Comment faire des livres pour enfants
Nadja
Cornelius, 2002

Céline Lavignette-Ammoun est auteure.

Bibliographie:

A paraître :

  • Sakuya, la princesse aux fleurs de cerisier (album – 2012) Flammarion
  • Au fond de la flaque (album illustré par Leïla Brient)

Retrouvez la sur son blog : http://madeinpaddyland.blogspot.fr/

You Might Also Like

Secured By miniOrange