La mare aux mots
Parcourir le tag

Nancy Carpenter

Chacun fait ce qu’il lui plait !

Par 25 octobre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on fait comme on le sent et comme on en a envie !

le grand bateau de grand oursGrand Ours a donné à Petit Ours son bateau dans lequel il commençait à se sentir à l’étroit. Du coup, il entreprend de se construire une nouvelle embarcation.   Il est très heureux de sa réalisation mais chacun de ses amis y va de son petit commentaire. Et si on mettait une voile ? Un pont ? Une cabine ? Ce ne sont pas de mauvaises idées, mais au final, Grand Ours n’est pas vraiment satisfait ! Ce n’est pas ce qu’il veut ni ce qu’il avait imaginé. Et s’il prenait le temps de s’écouter ? De faire comme bon lui semble ? Après tout c’est son bateau, sa vie, ses rêves !
Faire en fonction de ses envies et pas de celles des autres, voici le message porté par cette belle histoire ! Eve Bunting propose un texte à la fois simple et beau et les illustrations de Nancy Carpenter sont pleines de douceur et de tendresse. On a envie de faire comme Grand Ours : tenir compte de l’avis de ses amis, c’est bien, mais il faut veiller à ne pas aller contre ses propres idées, et prendre le temps, dans un monde qui va toujours plus vite, de s’écouter parfois un peu égoïstement.
Le grand bateau de Grand Ours est un bel album pour apprendre aux enfants à ne pas se laisser influencer et à affirmer leurs choix personnels !

Le garcon qui voulait se déguiser en reinePour Carnaval, Nino voudrait se déguiser en reine. Son père, Aby sa grande sœur, sa mère, tout le monde veut l’en dissuader. Selon eux c’est impossible parce qu’il est un garçon. Mais c’est sans compter sur la ténacité de Nino, qui va prouver à toute sa famille qu’il a bien le droit de faire comme bon lui semble et qu’il n’y a aucune règle en la matière ! Il ira au bout de son idée, en démontant les préjugés sur la question. Et finalement, personne ne s’en portera plus mal !
Quelle belle histoire ! Le garçon qui voulait se déguiser en reine est un album qui se bat contre les clichés sexistes, et met à l’honneur le libre choix et l’indépendance ! Après tout, Nino ne fait de mal à personne et il a bien raison de faire comme bon lui semble en matière de déguisement. Dans une ambiance carnavalesque que l’on retrouve autant dans le texte d’Elsa Valentin (huuum les bugnes !) que dans les illustrations très colorées de Sandra Desmazières, voici une histoire au message fort !
Un album pour combattre les préjugés dans la bonne humeur et avec le sourire !
Vous pouvez feuilleter cet album sur le site des éditions L’initiale.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué un autre livre d’Eve Bunting et Nancy Carpenter (Le petit bateau de Petit Ours).

Le grand bateau de Grand Ours
Texte d’Eve Bunting, illustré par Nancy Carpenter
Pastel
10,50 €, 212 x 212 mm, 36 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Le garçon qui voulait se déguiser en reine
Texte d’Elsa Valentin, illustré par Sandra Desmazières
L’initiale
12 €, 200 x 200 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.

Marianne

You Might Also Like

Grandir…

Par 14 mars 2013 Livres Jeunesse

Les enfants s’en vont tôt ou tard
Sans s’en apercevoir
N’aimant plus les carambars
N’ayant plus peur du noir
Abandonnant au placard
Barbies et babars
Allons Z’enfants
(Pascal Parisot)

Augustine ne rentre plus dans ses bottesQuel bonheur de revenir chez sa grand-mère pour Augustine ! Elle n’y est pas allée depuis un moment et la petite oie se fait une grand joie de retrouver ses bottes… mais… oh non elles sont trop petites ! Au moment du repas, Augustine monte dans sa chaise haute et se trouve bien à l’étroit… Il faut se faire une raison elle a grandi ! Elle est grande maintenant, mais grande comment ?

 Accompagnée de très belles et grandes illustrations à la peinture, l’histoire d’Augustine Augustine ne rentre plus dans ses bottes(quel joli prénom !) raconte bien le questionnement qu’ont les enfants sur le fait de grandir, être « trop » grands pour… mais trop petits pour…  Augustine n’est plus un bébé mais n’est pas encore une jeune fille, elle doit comprendre qu’elle est entre deux. Le texte est simple mais percutant, parfaitement adapté aux enfants. En fin d’ouvrage, l’histoire est complétée par une petite explication sur le fait de grandir, signée d’un professeur de médecine. En plus d’être une jolie histoire, c’est un bel objet avec son papier épais et ses illustrations pleines (doubles) pages. Un très bel album.

Le petit bateau de Petit oursPetit Ours adore son petit bateau, chaque jour il l’utilise avec bonheur. Mais le temps passe, Petit Ours est devenu Grand Ours… quand il monte dans son bateau celui-ci coule… Il doit se rendre à l’évidence, il ne peut plus utiliser ce bateau qu’il aime tant… et s’il l’offrait à un petit ours à qui il serait utile ?

Ici aussi c’est donc de grandir dont on parle, Petit Ours est devenu grand, il ne peut plus Le petit bateau de Petit Oursfaire ce qu’il faisait enfant. Alors bien-sûr il suffit de s’adapter (à la dernière page on voit Petit Ours, devenu Grand Ours se construire un grand bateau). Mais on parle aussi de la transmission, parfois entre grands frères/sœurs et petits, des jouets. Du fait de donner nos affaires à ceux qui en ont vraiment besoin. Ici aussi le texte est simple et adapté aux enfants, l’histoire est vraiment belle et pleine de sens. Les illustrations sont magnifiques, assez classiques mais pourtant pleines de couleurs et un trait de crayon que je trouve des plus esthétiques. Là aussi un très bel album.

Quelques pas de plus…
On parle aussi de grandir dans quelques albums que nous avons chroniqués comme, par exemple, Roule toujours, Petite boule rouge ou Le bateau de Malo. Retrouvez aussi un sujet sur la peur de grandir sur le forum.

Augustine ne rentre plus dans ses bottes
de Lydia Devos, illustré par Arnaud Madelénat
Le pommier dans la collection Les bouts d’choux explorent le monde
13€, 230×285 mm, 40 pages, imprimé en France, 2013.
Le petit beateau de Petit Ours
de Eve Bunting (traduit par Claude Lager), illustré par Nancy Carpenter
Pastel
10,20€, 210x210mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2004.

A part ça ?

Avez-vous signé le manifeste pour la lecture des Incorruptibles ? Sinon allez-y vite !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange