La mare aux mots
Parcourir le tag

Nathalie Dargent

Les invité.e.s du mercredi : Nathalie Dargent et Carll Cneut

Par 27 avril 2016 Les invités du mercredi

Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer Nathalie Dargent, l’auteure (entre autres) de la série Les inséparables dont je vous ai parlé il y a peu. Ensuite, je vous propose un En vacances avec ! Cette fois-ci, on part avec un illustrateur dont on est fan, Carll Cneut. Bon mercredi à vous !


L’interview du mercredi : Nathalie Dargent

Nathalie DargentComment êtes-vous devenue auteure ? Parlez-nous de votre parcours.
Adolescente, j’étais amoureuse du théâtre. Je voulais devenir comédienne. Mais quand je me suis frottée à la réalité du métier, l’enchantement s’est dissipé. Il m’a fallu un certain temps pour réaliser que ce qui me passionnait tant, ça n’était pas le jeu, un rôle, mais les répliques, les mots et les histoires qu’ils racontent. Ceci dit, j’avais écrit un premier roman à neuf ans. Bref, il faut se méfier des vocations précoces, elles ont la peau dure !

Parlez-nous de la série Les inséparables, comment est-elle née ?
Je venais de passer des vacances avec une petite fille de 6 ans, et j’étais sous le charme de sa fantaisie au quotidien. Quand les éditions Milan m’ont proposé d’imaginer une petite bande de cet âge, je me suis emparée du projet avec allégresse. J’avoue m’être inspirée – comme toujours – de mes garçons et de leurs amis, des enfants des copines, des gamins que je croise dans la rue, au square, les conquérants du toboggan, déterminés à parcourir le monde en trottinette. Ils sont magnifiques, plein d’énergie, et complètement zinzins.

Lucas s’est fait traiter de fils de Lute ou Tom se fait du souci avec son zizi… Fallait oser ! Lucas s'est fait traiter de fils de luteJ’avoue que j’ai ouvert de grands yeux en voyant ces titres, vous n’avez pas eu peur de choquer ? Vous avez déjà eu des réactions auxquelles vous ne vous attendiez pas (sur les salons par exemple) ?
Choquer ? Non, plutôt surprendre, intriguer, et si possible faire rire. Enfin surtout les parents. Les enfants abordent les titres, même les titres marrants, avec un brin de gravité. Bon, d’accord, le mot zizi les fait toujours marrer.

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Petite, j’avais deux héroïnes : Fantômette et Fifi Brindacier, qui ont vite formé un club des 5 avec Nils Holgersson, Tom Sawyer et l’intrépide Jim Hawkins de L’île au Trésor. Mes parents étaient de grands lecteurs, la maison débordait de bouquins. Ils étaient très libéraux avec la lecture. Je ne les ai jamais entendu dire qu’un livre ne convenait pas à mon âge. Alors j’ai lu tout ce qui me tombait sous la main, au hasard, avec férocité. J’ai eu entre neuf et dix-sept ans des coups de foudre impétueux – Stevenson, Stendhal, Tolstoï, Dumas, Racine, Shakespeare, Tchekhov, Rimbaud, Ionesco, Queneau, Beckett, les Brontë… Et je suis passée complètement à côté d’auteurs que j’adore aujourd’hui. J’étais sauvage, très entière, il me fallait des héros indomptables. Seule fille dans un environnement de garçons, et la plus jeune, je comptais pour du beurre. J’ai vite compris que les livres ne vous laissent jamais tomber. Ils sont devenus – et pour la vie – mes mondes secrets, mes aventures.

Kami_de_la_lune_coverQuels sont vos projets ?
Houla… Plein ! Je vis dans un chantier d’écriture ébouriffé dont émerge parfois, à ma grande joie, une publication. En ce moment, je ne sais plus où donner de la tête. C’est excitant et un peu fou. Bientôt, trois nouvelles aventures des Inséparables et, toujours aux éditions Milan, les deux premiers tomes du Club des enfants capables, illustrés par Lucie Bryon. Sinon j’ai le projet d’adopter un teckel.

Une dernière question, si quelqu’un qui ne vous connaît pas lit cette interview et veut vous découvrir avec un seul de vos ouvrages, lequel lui conseilleriez-vous ?
Rho, c’est quoi cette question ? Joker !

Bibliographie sélective :

  • Le zizi de Tom, roman illustré par Yannick Thomé, Milan (2016).
  • Léa ne veut pas rester à l’école après la classe, roman illustré par Yannick Thomé, Milan (2016).
  • Parfait achète le pain, roman illustré par Yannick Thomé, Milan (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Aminata veut des sous, roman illustré par Yannick Thomé, Milan (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Lucas s’est fait traiter de fils de lute, roman illustré par Yannick Thomé, Milan (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Juliette est toute seule dans sa classe, roman illustré par Yannick Thomé, Milan (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Le Petit Tailleur de pierre, album illustré par Jean-Marc Langue, Picquier Jeunesse (2015).
  • Charlotte et son cheval : la saison des pommes, BD illustrée par Colonel Moutarde, Milan (2014).
  • Choses petites et merveilleuses, album illustré par Sandrine Thommen, Picquier Jeunesse (2014).
  • À Chouchou pour la vie, album illustré par Colonel Moutarde, Sarbacane (2014).
  • Le mandarin musicien, album illustré par Joëlle Ginoux-Duvivier, Pippa (2014).
  • On est tous déguisés, album illustré par Colonel Moutarde, Gautier Languereau (2014).
  • Un très grand jour, album illustré par Colonel Moutarde, Gautier Languereau (2014).
  • Un Noël ébouripoustouflant, album illustré par Colonel Moutarde, Gautier Languereau (2013).
  • Les gâteaux porte-bonheur, album illustré par Colonel Moutarde, P’tit Glénat (2013).
  • Le Kami de la lune, album illustré par Sandrine Thommen, Picquier Jeunesse (2011), que nous avons chroniqué ici.

Son site : https://nathaliedargent.com.


En vacances avec… Carll Cneut

Régulièrement, je pars en vacances avec un.e artiste (je sais vous m’enviez). Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la.le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet.te artiste va donc profiter de ce voyage pour me faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle.il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il.elle veut me présenter et c’est elle.lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Carll Cneut que je pars ! Allez en route !

5 albums jeunesse

  • Un Lion a ParisBeatrice Alemagna – Un Lion a Paris
  • Arthur Geisert – Oink
  • Gérard Dubois – Enfantillages
  • Robert Louis Stevenson et Henning Wagenbreth – Le Pirate et l’Apothicaire
  • Sara Fanelli – Sometimes I think, Sometimes I am

5 romans

  • Els Beerten - Allemaal willen we de hemelSaskia De Coster – Wij en ik
  • Peter Verhelst – De kunst van het crashen
  • Els Beerten – Allemaal willen we de hemel (Nous voulons tous le paradis)
  • R. J. Ellory – Een stil geloof in Engelen (Seul le silence)
  • Stefan Hertmans – Oorlog en Terpentijn

5 DVD

  • 8 Femmes - François OzonFesten – Thomas Vinterberg
  • The order – Matthew Barney
  • Broadchurch
  • 8 Femmes – François Ozon
  • Moulin Rouge – Baz Luhrmann

5 CD

  • Massive Attack - Blue LinesTricky – Adrian Thaws
  • Shamir – Ratchet
  • Massive Attack – Blue Lines
  • Kendrick Lamar – Untitled Remastered
  • Francesca Belmonte – Anima (deluxe edition)

5 artistes

  • James Ensor
  • Adrian Ghenie
  • Michaël Borremans
  • Anish Kapoor
  • Thierry De Cordier

5 lieux

  • La terrasse du Romcaffé à Macerata, à l’heure de l’apéritif, avec mon barrista préféré Pierino
  • La piscine de l’hotel Central à Barcelone
  • Le quartier Shoreditch à Londres
  • Museum voor dierkunde à Gand
  • The National Gallery à Londres

cneut_carll©FabioFalcioniCarll Cneut est illustrateur

Bibliographie (francophone) sélective :

  • La volière dorée, illustration d’un texte d’Anne Castagnoli, l’école des loisirs (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • Tout bêtement, illustration d’un texte de Jacques Roman, La Joie de Lire (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Dix cochons sous la lune, illustration d’un texte de Lindsay Lee Johnson, La Joie de Lire (2011).
  • Le secret du chant du rossignol, illustration d’un texte de Peter Verhelst, l’école des loisirs (2009).
  • Brooklyn Baby, illustration d’un texte de Marylin Singer, La Joie de Lire (2008).
  • Un million de papillons, illustration d’un texte de   Edward Van de Vendel, l’école des loisirs (2007).
  • Margot la folle, illustration d’un texte de Geert De Kockere, Circonflexe (2006).
  • Monstre, ne me mange pas, illustration d’un texte de Carl Norac, l’école des loisirs (2006).
  • On se reverra, illustration d’un texte d’Ed Franck, Rouergue (2006).
  • Rougejaunenoireblanche, illustration d’un texte de Carl Norac, l’école des loisirs (2002).
  • L’étonnante histoire d’amour de Lucien le chien, illustration d’un texte de Carl Norac, l’école des loisirs (2002).
  • La fée sorcière, illustration d’un texte de Brigitte Minne, l’école des loisirs (2000), que nous avons chroniqué ici.

You Might Also Like

Des romans pour les jeunes lecteurs.trices

Par 18 avril 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une sélection de petits romans pour les enfants qui commencent à lire.

Socrate et son papa
Texte d’Einar Øverenget (traduit par Aude Pasquier), illustré par Øyvind Torseter
La joie de Lire dans la collection Philosophie et autres chemins
10 €, 150×180 mm, 52 pages, imprimé en République Tchèque, 2015.
Qui es-tu Morille ? / D’où viens-tu Petit-Sabre
d’Hélène Vignal
Rouergue dans la collection Boomerang
6,50 €, 120×170 mm, 64 pages, imprimé en France, 2016.
Super-Maman
Texte de Gwendoline Raisson, illustré par Sinan Hallak
Samir Éditeur dans la collection Farfelu
6 €, 138×180 mm, 32 pages, imprimé au Liban, 2011.
Maman est un oiseau
Texte d’Anne Loyer, illustré par Leïla Brient
Bulles de savon
6 €, 125×190 mm, 49 pages, imprimé en France, 2015.
Jambon, fromage et potiron
de Sandrine Kao
Syros dans la collection Mini Syros
3 €, 110×165 mm, 45 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
L’énigme du flan empoisonné
Texte de Christine Palluy, illustré par Cyrielle
Hatier Jeunesse dans la collection Hatier Poche
4,99 €, 142×190 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Parfait achète le pain tout seul
Texte de Nathalie Dargent, illustré par Yannick Thomé
Milan dans la collection Les Inséparables
5,90 €, 120×160 mm, 48 pages, imprimé en Roumanie, 2016.
Lucas s’est fait traiter de fils de lute
Texte de Nathalie Dargent, illustré par Yannick Thomé
Milan dans la collection Les Inséparables
5,90 €, 120×160 mm, 48 pages, imprimé en Roumanie, 2016.
Aminata veut des sous
Texte de Nathalie Dargent, illustré par Yannick Thomé
Milan dans la collection Les Inséparables
5,90 €, 120×160 mm, 48 pages, imprimé en Roumanie, 2016.
Juliette est toute seule dans sa classe
Texte de Nathalie Dargent, illustré par Yannick Thomé
Milan dans la collection Les Inséparables
5,90 €, 120×160 mm, 48 pages, imprimé en Roumanie, 2016.
L’orthophoniste
Texte de Mim, illustré par Jess Pauwels
Magnard Jeunesse dans la collection Mes premiers romans
5,90 €, 147×195 mm, 42 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
La tour Eiffel à New York !
Texte de Mymi Doinet, illustré par Mélanie Roubineau
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 145×191 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
La tour Eiffel se balade à Paris !
Texte de Mymi Doinet, illustré par Mélanie Roubineau
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 145×191 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.

You Might Also Like

Une petite fille farceuse qui fâche un démon protecteur et une comptine rythmée.

Par 6 janvier 2012 Livres Jeunesse

Aujourd’hui deux livres qui plairont aux amateurs de beaux albums. Ils ont comme point commun d’être édités chez Picquier Jeunesse (donc pas étonnant que ça soit de beaux albums…).

Yukiko est une petite fille farceuse. Elle adore ça, elle, cacher des sauterelles dans les serviettes des clients de l’auberge de son père ou couper les moustaches du chat pour les jeter dans la soupe. Malgré les blagues de Yukiko l’auberge ne désemplit pas. Il faut dire que le Kami de la lune (un démon protecteur) adore plonger dans la source tout près et grâce à lui l’eau guérit les maux des clients. Quand on a une telle bénédiction sur son commerce c’est la prospérité assurée. Pourtant un jour Yukiko va faire la blague de trop, fâcher le Kami de la lune, ce qui va le faire fuir et donc les clients avec. Elle devra assumer ses actes et partir à la recherche du fameux démon pour le convaincre de revenir. Pour cela elle va apprendre qu’on n’a rien sans rien, et devra travailler (ce qu’elle refusait de faire jusqu’à présent).

C’est un album magnifique que signent ici Nathalie Dargent et Sandrine Thommen. L’histoire est très belle et passionnante, un conte comme on les aime et les illustrations sont superbes et sont bien mises en avant par la grande taille de l’album (27x33cm). Les aventures de cette petite blagueuse de Yukiko vont  devenir un véritable périple, elle va rencontrer de nombreuses personnes qui vont lui être précieuses… si elle accepte de les aider, cette expérience va la faire grandir. En fin d’ouvrage, les enfants apprendront quelques petites informations sur le Japon (sur la mythologie, les vêtements ou la nourriture). Tout dans cet album est merveilleux. Un gros coup de cœur.

On quitte le Japon pour la Corée, et en musique !

Tam tam boum boum c’est le bruit qu’on entend au loin dans la montagne, mais qui arrive vers nous. Des feuilles bougent… ça s’approche… c’est un renard qui tape pour rythmer son chant. Les animaux qu’il va croiser vont alimenter sa chanson, aussitôt le renard proclame La cigogne a de longues pattes elle sera facteur et on voit la cigogne se transformer sous nos yeux. Il en sera de même pour le martin-pêcheur, l’ours, le lapin et ainsi de suite. Tous rejoignent la danse au son de tam tam boum boum.

C’est en partant d’une comptine traditionnelle coréenne que Kim Jong-do a créé ce magnifique album qui joue sur les ombres et la lumière, le noir et le blanc. Le texte est délicieux à lire à voix haute et les enfants adorent cette répétition de ce tam tam boum boum qui rythme vraiment l’histoire. C’est un livre très esthétique dont la lecture met de bonne humeur.

Le kami de la lune de Nathalie Dargent, illustré par Sandrine Thommen. 14€50
Tam tam boum boum d’après une comptine traditionnelle coréenne, illustré par Kim Jong-do. 13€

Tous deux chez Picquier Jeunesse
Public : A leur lire / lecteur débutants

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Vous aimez retrouver vos yeux d’enfants ? Voici une projection absolument magique sur une façade d’un immeuble. Ça dure 7 minutes mais on est captivé et émerveillé. Bon par contre c’est (forcément) une publicité… mais on peut regarder sans forcément consommer !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange