La mare aux mots
Parcourir le tag

Nathalie Dieterlé

Simples, mais efficaces !

Par 22 janvier 2018 Livres Jeunesse

C’est un talent de faire passer des choses avec peu de mots et des dessins à portée des petits. Aujourd’hui, c’est ce genre d’albums que je vous propose.

Le cadeau
de Laure Monloubou
Amaterra dans la série P’tit Gars
9,50€, 155×217 mm, 30 pages, imprimé en UE, 2018.
Timoto n’est pas un tigre et Timoto sait déjà bientôt nager
de Rémi Courgeon
Nathan dans la série Timoto
6,95 € chacun, 168×239 mm, 28 pages chacun, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
Wa-Wa l’oie, Wa-Wa sauvage, Wa-Wa à la plage et Wa-Wa et la maison hantée
de Laura Wall (traducteur·trice non crédité·e)
Alice Jeunesse dans la série Wa-Wa
9,90 € chacun, 165×165 mm, 48 pages chacun, imprimé en Turquie, 2017.
Trop grand, trop petit et Mon amie Cannelle
de Nathalie Dieterlé
L’élan Vert dans la série Petit Loup
10,20 € chacun, 217×218 mm, 20 pages chacun, imprimé en Chine, 2018.

You Might Also Like

Enfants d’ici ou d’ailleurs [article en accès libre]

Par 30 novembre 2017 Livres Jeunesse

Ils et elles ont vraiment existé, ou auraient pu. Ces enfants vivent parfois dans un pays en guerre, parfois près de nous. Parfois, en exil ou juste en voyage.

 Le héros n’est pas un enfant, c’est un ourson. Un ourson qui a vécu tout près d’un jeune Hollandais qui s’appelait Fred, un ourson qui a voyagé avec lui, qui s’est caché avec lui, qui a traversé le temps. Il ne l’a quitté que bien plus tard, pour s’installer dans un musée.
Cet ourson existe, tout comme son propriétaire, il est exposé à Yad Vashem, mémorial dédié aux victimes juives de la Shoah. Fred, quant à lui, est maintenant un vieux monsieur. À travers l’histoire de son ours c’est son histoire à lui que l’on suit, un enfant comme tant d’autres qui a dû porter une étoile jaune, fuir, se cacher. Si le sujet est dur, le livre, tout en ne cachant pas les choses, est à portée d’enfant et ne va pas les choquer, il rappelle juste des situations qui se sont passées dans une époque pas si lointaine. Le livre est un bel ouvrage avec de magnifiques illustrations et un beau papier. Adultes comme enfants seront ému·e·s de lire l’histoire de cet ours qui a été, pendant une période difficile, la seule chose qui restait à l’enfant de sa vie d’avant.
Un très bel album pour parler de la Shoah avec les enfants.

Recevoir un cadeau c’est toujours plaisant, alors être un cadeau soi-même… quelle joie ! Après avoir brûlé son village et emprisonné ses habitant·e·s, ils ont donc décidé que lui serait le cadeau, un cadeau pour la reine. Pour ça, il lui faudrait apprendre quelques phrases de français « Oui, ma Reine », « D’accord, ma Reine », « tout de suite, Votre Majesté ». Être un cadeau, c’est quelque chose de peu banal.
Thomas Scotto s’empare d’un sujet lourd (la colonisation) et en fait un album poétique et violent. Car si le texte est extrêmement beau, on se prend quand même en pleine figure la réalité de ces enfants devenus esclaves, de ces peuples déracinés qui ont tout perdu. L’album se termine par une note plus légère, un espoir et le rappel que dans chaque camp il y a des personnes bonnes.
Un album extrêmement fort pour parler de la colonisation et du déracinement.

À Kaboul vit Tamana. Dans la pièce aux vitres cassées où elle vit avec toute sa famille, elle rêve d’une maison où elle vivrait heureuse. Tamana aime l’école et s’y rend chaque jour avec plaisir, mais aujourd’hui c’est une sacrée surprise qui l’attend : elle a gagné un concours de dessin international et va partir à Paris pour recevoir son prix.
Ici encore, il s’agit d’une histoire vraie, celle d’une petite Afghane qui est venue à Paris suite à un concours de dessin. On découvrira tout d’abord sa vie là-bas, puis Paris à travers ses yeux. Si la peur s’installera parfois, c’est surtout l’étonnement qui dominera chez Tamana. L’étonnement de voir des statues dénudées, de voir de l’eau couler partout, mais aussi l’ascenseur ou la machine à laver. Il y aura aussi la peine, en voyant un homme dormir dans la rue sur des morceaux de carton. Le beau texte de Bénédicte Prats est mis en image par de superbes illustrations de Bertrand Dubois.
Un magnifique album sur la découverte de l’autre, et le respect de tous et toutes, d’où qu’ils ou elles viennent.

Talia a sept ans, elle est née au Soudan, mais elle a dû fuir. Prendre un camion, un bateau puis un autre bateau. Elle est arrivée en France, en route elle avait perdu de vue son frère et sa petite sœur était née. Quand Talia et sa famille se sont enfin posées, c’est dans le nord de la France au bord de la mer, dans un abri couvert de bâches bleues.
Autre album extrêmement fort, Chemin des dunes, sur la route de l’exil nous propose de suivre le voyage d’une petite fille de sept ans sur le long chemin qui va la mener de son pays qu’elle doit fuir, aux baraquements d’un camp d’hébergement. Si là encore le propos pourrait être lourd, il est rendu plus léger grâce aux belles illustrations de Nathalie Dieterlé et l’écriture de Colette Hus-David qui se met à hauteur d’enfant. Il y a du suspense (Talia retrouvera-t-elle son frère ?), des non-dits qui laissent chacun·e imaginer les choses (la famille de Naïma, qui a disparu un matin, a-t-elle réussi à traverser en Angleterre ?).
Un bien bel album sur les migrant·e·s.

La mer n’est pas loin, pourtant elle ne la voit pas. Entre la mer et elle, il y a le mur de béton qu’elle aime peindre avec Walid. Pourtant, un jour elle ira voir la mer, elle saura à quoi ressemble l’horizon.
France Quatromme raconte l’enfance en Palestine. La mer si proche et pourtant si loin, le mur de huit mètres, les checkpoints, le blocus. Avec un texte poétique et à hauteur d’enfant, elle fait passer énormément de choses. En fin d’ouvrage, une page documentaire signée par la présidente de la plateforme des ONG françaises pour la Palestine nous permet d’en savoir plus et de mieux comprendre certaines choses que l’on a croisées dans l’album. Le texte est accompagné par de très belles illustrations d’Évelyne Mary. À noter que cet ouvrage a reçu le prix de l’Instruction René Devic lors de la dernière Comédie du livre.
Un bel ouvrage sur les enfants de Palestine.

Qui sont les migrant·e·s et les réfugié·e·s ? D’où viennent-ils·elles ? Pourquoi sont-ils·elles dans cette situation ? Que pouvons-nous faire pour eux·elles ?
Sorti chez Nathan, cet album documentaire (qui se lit finalement comme un album classique) nous apprend plein de choses sur les réfugié·e·s et les migrant·e·s. Avec des phrases simples et adaptées aux enfants, ce bel album saura répondre à leurs questions, avec justesse et sans tabous. On apprendra même ici ce qu’on peut faire pour être utile. Les illustrations colorées et pleines de douceur contribuent à rendre le livre attirant pour les enfants, alors qu’il traite d’un sujet pas facile.
Un documentaire qui parle avec délicatesse et justesse des réfugié·e·s et des migrant·e·s.

Sorti dans la même collection (et illustré par la même illustratrice), La pauvreté et la faim explique, là encore avec justesse, aux enfants ce que c’est qu’être pauvre et ce qui fait qu’on peut le devenir, quels problèmes cela engendre de l’être, qui sont ceux et celles qui aident les autres et comment faire pour aider. Là encore un documentaire particulièrement bien fait.

L’ourson de Fred
Texte d’Iris Argaman (traduit par Livia Parnes et Pierre-Emmanuel Dauzat), illustré par Avi Ofer
Chandeigne
14 €, 165×235 mm, 44 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Kado
Texte de Thomas Scotto, illustré par Éric Battut
À pas de loups
17 €, 240×340 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2017.
Le dessin de Tamana
Texte de Bénédicte Prats, illustré par Bertrand Dubois
Cépages dans la collection Racines du monde
15 €, 240×320 mm, 40 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Chemin des dunes, sur la route de l’exil
Texte de Colette Hus-David, illustré par Nathalie Dieterlé
Gautier Languereau
14 €, 270×240 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
On ira voir la mer
Texte de France Quatromme, illustré par Évelyne Mary
Lirabelle
15 € 225×225 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2015.
Les réfugiés et les migrants
Texte de Ceri Roberts (traduit par Christine Liabeuf), illustré par Hanane Kai
Nathan dans la collection Explique moi…
12,90 €, 230×230 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.
La pauvreté et la faim
Texte de Louise Spilsbury (traduit par Christine Liabeuf), illustré par Hanane Kai
Nathan dans la collection Explique moi…
12,90 €, 230×230 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

Des livres musicaux pour les tout-petits

Par 6 mai 2016 Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui, je vous propose une sélection de livres musicaux pour les tout-petits.

Mes doudous
illustré par Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores à toucher !
13,50 €, 165×165 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mes petits animaux
illustré par Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores à toucher !
13,50 €, 165×165 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les bruits de la maison
illustré par Hector Dexet
Père Castor dans la collection Mes imagiers dans tous les sens
12,50 €, 185×185 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2016.
Les animaux de la ferme
illustré par Hector Dexet
Père Castor dans la collection Mes imagiers dans tous les sens
12,50 €, 185×185 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2016.
Comptines des animaux rigolos
illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse dans la collection Mes petites puces à chanter
9,90 €, 150×150 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2016.
Comptines des petits coquins
illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse dans la collection Mes petites puces à chanter
9,90 €, 150×150 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2016.
Mes musiques classiques
illustré par Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
10,10 €, 150×150 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mes musiques du monde
illustré par Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
10,10 €, 150×150 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mon petit Chopin
illustré par Séverine Cordier
Gründ
9,95 €, 155×170 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2016.
Mes premiers airs de rock
illustré par Aurélie Guillerey
Gründ
9,95 €, 155×170 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2016.
Liz’s days
Texte de Bénédicte Prats, chanté par Robert V. Peterson, illustré par Arianna Tamburini
Éditions Cépages, dans la collection Blooming
9,90 €, 165×165 mm, 14 pages, imprimé en Allemagne chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Lady Moon
Texte de Bénédicte Prats, chanté par Renn Lee, illustré par Lili la baleine
Éditions Cépages, dans la collection Blooming
9,90 €, 165×165 mm, 14 pages, imprimé en Allemagne chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Comptines pour faire la fête
Collectif, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse, dans la collection Comptines Pour
12,90 €, 16xx160 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2016.
Les instruments du Brésil
Texte de Jean-Christophe Hoarou, illustré par Nathalie Dieterlé
Didier Jeunesse
13,10 €, 197×196 mm, 18 pages, imprimé en Malaisie, 2016.

You Might Also Like

Pour les plus petits

Par 14 novembre 2014 Livres Jeunesse

Une nouvelle sélection de livres pour les tout-petits, des livres cartonnés ou en tissus, qu’ils peuvent malmener. Et l’on commence par deux coups de cœur.

Mon imagier apres la tempeteMon imagier après la tempête est une petite merveille d’humour ! Bon par contre disons le tout de suite, ça fera surtout rire les enfants plus grands et les parents, mais les tout-petits vont aimer les illustrations d’Éric Veillé. Ici, le principe est simple, entre la page de gauche et la page de droite il s’est passé un truc. Par exemple avant la tempête on a un seau, un parasol, un bateau à voile ou encore une glace et page de droite, après la tempête, on a une flaque, on ne voit plus qu’un morceau du parasol en bord de page, le bateau à voile est devenu un bateau à poil (son occupant ayant perdu sa serviette) et la glace est par terre et donc on a une grimace de l’enfant pas content. On va aussi trouver un imagier avant et après l’éléphant (le gâteau, le château, la poire… deviennent splish, splouch ou compote), un imagier avant et après la cantine (la pomme est devenue un trognon, le pain, des miettes et la purée d’épinard… de la purée d’épinard…). Bref c’est vraiment bourré d’humour, ici on est super fans (autant Suzanne 17 mois, Augustine 6 ans que Gabriel 37 ans).

AbécédaireOn aime beaucoup les imagiers gigognes de Xavier Deneux, avec Abécédaire sorti chez Milan on a été comblé ! Un gros pavé (quasiment impossible à transporter par les tout-petits, mais hyper facile à manipuler) avec une lettre à chaque double page. Ici, Xavier Deneux utilise le côté gigogne pour faire que la lettre de la page de gauche s’emboîte dans l’élément de la page de droite. Par exemple, le L en volume rentre dans le dossier du lit de la page de droite (lit dans lequel dort un Lapin à côté de Livres et sous la Lune). C’est joli et délicat (les dessins sont assez épurés) et les enfants peuvent suivre des doigts la forme des lettres (bon là on est d’accord, les tout-petits s’en fichent des lettres) et sur les éléments des pages de droite. Bref un bien bel objet qu’on adore !

Quelques autres ouvrages qui viennent de sortir et que j’avais envie de vous présenter

Tout doux bébéOn commence par un livre tout tissu, extrêmement doux… et imprimé avec des matériaux respectant l’environnement ! Ici, on parle de la douceur (de la caresse du soleil, du pelage des chatons ou d’un câlin). Plein de douceur et très mignon.

Moi j'aime les câlinsMême illustratrice (Camille Chincholle) et même collection (Mes tout premiers livres) chez le même éditeur (Gallimard Jeunesse), Moi, j’aime les câlins est un livre cartonné avec des volets à soulever et des matières à toucher. Ici également c’est plein de douceur tant dans le texte que dans les illustrations, on parle des caresses, des bisous et des câlins… et surtout de ceux de papa et maman !

java mon éléphant à moiCe petit lapin adore son éléphant, il aime se balader sur son dos et voyager avec lui… Sauf que quand il lui tire les oreilles, l’éléphant n’est pas toujours d’accord ! Java mon éléphant à moi c’est un album plein d’humour (avec une chute très drôle) et joliment illustré sur l’imagination débordante des petits. Bien que ce soit un album cartonné, il convient aussi aux « un peu plus grands » !

Plic PlocPlic Ploc, la pluie tombe. Les escargots se régalent et nous on se dépêche de rentrer à la maison pour se mettre à l’abri et ne pas être trempé. On va regarder la pluie de la fenêtre… Plic Ploc est un album tout cartonné plein de douceur et de poésie grâce, surtout, aux jolies illustrations de Mélusine Allirol. Le genre de petit album avec une chute pleine d’humour dont les petits raffolent.

Tutti FruttiPressé comme un citron, haut comme trois pommes, mi-figue mi-raisin… après avoir joué avec les expressions sur les légumes (À croquer, chroniqué ici) Modeste Madoré s’amuse avec les fruits ! Chaque fois, c’est illustré en prenant l’expression au pied de la lettre (mais ça illustre bien aussi le sens de l’expression), c’est drôle et en même temps ça permet de se familiariser avec les expressions françaises.

Une souris verte, comptine pour les petits doigtsUne souris verte qui courait dans l’herbe… et les petits doigts, eux, courent sur les pages ! On touche le corps de la souris, on parcourt sa queue, on suit du doigt le contour du chapeau de ces messieurs ou des bouteilles d’huile et d’eau… bref ici on utilise le toucher ! Pas de matière, mais des creux dans les pages et c’est chouette aussi et Marion Billet aux illustrations (et ça aussi c’est chouette) !

On passe aux livres avec des pastilles musicales, toujours un grand succès chez les tout petits.

Ecoute Dans La NuitOn vous parle régulièrement des albums de Christel Denolle et Emiri Hayashi qui sortent chez Petit Nathan, il faut dire qu’on adore les illustrations de cette collection, ses matières à toucher toute douces et ses parties brillantes, c’est toujours délicat… sauf que dans celui-ci il y a du son et sincèrement c’était mieux sans (surtout que les sons ne sont pas tops), mais tant pis on enlève la pile et l’on profite de ce nouveau livre aux belles illustrations.

zékéyé oiseau de pluieOn aime davantage les sons de Zékéyé et l’oiseau de pluie sorti chez Hachette Jeunesse. Cris de singes, sons de tam-tams et pluie qui tombe ! En plus des sons, on va aussi caresser de très jolies matières à toucher ! Les illustrations de Nathalie Dieterlé sont superbes et l’histoire de Zékéyé pleine de rythme. Un très joli livre à caresser et à écouter qui fera le bonheur des tout-petits.

Où est mon doudou ?Mais où est le doudou de Bébé loup ? Derrière les hautes herbes ? Dans le poulailler ? Soulevons les volets on devrait bien le trouver ! Ici donc on soulève des rabats (un peu fragiles pour les tout-petits, dommage), et l’on appuie sur les petites pastilles pour entendre un son. Chez Gallimard Jeunesse, les sons sont de grandes qualités. Les illustrations de Marion Billet sont pleines de douceur et de pep’s ! Bref, on aime beaucoup.

On termine par un grand album extrêmement complet

Larousse des premières découvertesLe Larousse des premières découvertes est un grand album aux pages solides. Une sorte d’imagier… mais pas seulement ! On parle des couleurs, des contraires (devant ou derrière, grand ou petit, doux ou piquant…), des formes, des nombres… Chaque fois, c’est richement illustré et l’on apprend plein de mots, des notions… le livre propose aussi des comptines, des activités (montrer sur une image les objets carrés, trouver une forme de 4…) et les illustrations de Séverine Cordier sont pleines de charme. On adore !

Quelques pas de plus…
Une autre sélection de livres pour les petits.

Mon imagier après la tempête
d’Éric Veillé
Actes Sud Junior
12,50 €, 160×168 mm, 40 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Abécédaire
de Xavier Deneux
Milan dans la collection Les imagiers gigognes
25 €, 195×260 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tout doux bébé
de Camille Chincholle
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes tout premiers livres
15,50 €, 178×230 mm, 6 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Moi, j’aime les câlins
Texte de Mathilde Bréchet, illustré par Camille Chincholle
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes tout premiers livres
10,50 €, 205×205 mm, 10 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Java mon éléphant à moi
de Paulsson & Jalbert
Gautier-Languereau dans la collection Java
9,90 €, 200×200 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Plic Ploc
Texte de Frédéric Maupomé, illustré par Mélusine Allirol
Père Castor dans la collection Mes toutes premières histoires
8 €, 190×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tutti Frutti
de Modeste Madoré
Océan Éditions dans la collection Océan Baba
9,50 €, 147×150 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Une souris verte
Texte de Christel Denolle, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Petit Nathan
7,90 €, 175×175 mm, 10 pages, imprimé Chine, 2014.
Écoute dans la nuit
Texte de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
15,90 €, 221×222 mm, 12 pages, imprimé Chine, 2014.
Zékéyé et l’oiseau de pluie
de Nathalie Dieterlé
Hachette Jeunesse dans la collection Zékéyé
12,50 €, 193×193 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2014
Où est mon doudou ?
de Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
14,90 €, 215×215 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le Larousse des premières découvertes
Texte de Agnès Besson, illustré par Séverine Cordier
Larousse
14,90 €, 265×326 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2014.


Gabriel

You Might Also Like

Musique, pique-nique, et loups, pour les plus jeunes !

Par 8 juin 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente trois livres cartonnés, pour les tout-petits.

la chanson de la petite bêteQuelle virtuose cette petite bête ! Tambour, trompettes, maracas, contrebasse, cornemuse, castagnettes, guitare, guitare, harpe ou accordéon, elle joue de tout ! Elle se donne en spectacle devant nous manipulant avec aisance tous les instruments. C’est La chanson de la petite bête, un véritable orchestre à elle toute seule !

Avez-vous déjà lu un « livre musical » sans support audio ? C’est presque ce que nous propose Antonin Louchard avec cet album cartonné qui est totalement basé sur le principe des onomatopées pour nous donner à entendre tous les instruments. A chaque double-page, on découvre la petite bête en pleine action, tapant, grattant, pinçant, ou secouant, et en face le bruit associé à l’instrument. Et lorsqu’on tourne la page, on n’oublie pas les précédentes…. La dernière est donc une véritable symphonie ! Voici un album qui fait la part belle à la lecture à haute voix : on s’amuse à reproduire le son des instruments et à jouer avec sa voix. C’est original, très ludique et accessible pour les petits : les adultes ont intérêt à échauffer leur voix !

le déjeuner sur l'herbeLa famille escargot part en pique-nique. Ils ont prévu de manger une belle salade. Malheureusement, un canard qui passait par là, a foncé dessus avec son vélo et a coupé le beau légume en deux. De quoi énerver passablement Monsieur Escargot. Heureusement, toute sa famille est là pour le dérider, et ils sont bien décidés à ne pas se laisser gâcher cette belle journée.

Ce livre cartonné d’Isabelle Gil ne manque pas d’originalité ! Les illustrations sont des photos, mêlant pâte à modeler (pour le corps des escargots) et éléments réels (la pelouse, la salade, le vélo, la nappe de pique-nique, on s’y croirait), et c’est vraiment réussi ! Ça donne presque envie, lors d’un prochain pique-nique, de jeter un œil sur la pelouse avant de s’asseoir pour s’assurer qu’on ne dérange pas la famille escargot. En peu de phrases et avec des mots simples pour les plus petits, on arrive quand même à cerner l’esprit de cette famille, soudée et positive. C’est là la prouesse de cet album : offrir aux très jeunes enfants une véritable histoire, avec des péripéties et des rebondissements comme dans les albums pour les plus grands, servie par  des illustrations de qualité !

Dans la maison.indd

On termine avec Dans la maison du loup, il y a…, un album en carton et en accordéon,maison_du_loup de Nathalie Dieterlé. Quand on ouvre la porte de cette maison, on tombe d’abord sur Lililoup qui a de grands yeux. Mamieloup, elle, a de grandes oreilles, alors que Papiloup est surtout reconnaissable à son large museau… On fait ensuite la connaissance des parents, et enfin de Bébéloup. Tout le monde a sa petite particularité. Mais ils sont tous très drôles, et les illustrations simples et colorées, sont tout de même pleines de petits détails. On cerne vite le caractère de chacun, uniquement grâce à l’image. On s’amuse à plier et déplier cette famille (et on peut même observer le dos de chaque personnage). Voici un bel album solide et ludique à la fois !

Quelques pas de plus…
Retrouvez une autre chronique consacrée aux livres cartonnés, écrite récemment par Gabriel.

La chanson de la petite bête
d’Antonin Louchard
Bayard Jeunesse
10,90 €, 180 x 180 mm, 22 pages, imprimé en Malaisie, 2013
Le déjeuner sur l’herbe
d’Isabelle Gil
L’école des loisirs dans la collection Loulou et Cie
8,50 €, 210 x 155 mm, 14 pages, imprimé en Allemagne, 2013
Dans la maison du loup, il y a…
de Nathalie Dieterlé
L’élan Vert
6,95 €, 117 x 215 mm, 8 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

Jusqu’à demain se tiennent les Journées Nationales de l’Archéologie 2013 ! L’occasion, si le temps le permet, de mettre le nez dehors pour découvrir les lieux de fouilles près de chez vous. Plus de renseignements sur le site de la manifestation.

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange