La mare aux mots
Parcourir le tag

Ne plus jamais s’ennuyer

Tous à la cuisine !

Par 20 décembre 2014 Livres Jeunesse, Livres numériques, Numérique

Aujourd’hui, pour l’avant-dernière chronique de l’année (on aurait pu faire pour la dernière, mais je n’aime pas bouleverser les bonnes habitudes et la chronique numérique c’est le dimanche), on s’y est tous mis ! Marianne, Erica et moi (et même ma compagne et mes filles), on est tous passés en cuisine ! On va tous ensemble vous parler aujourd’hui de livres de cuisine (pour Marianne et moi) et d’appli (pour Erica). Allez on met les tabliers et c’est parti !

Le pain perdu du Petit PoucetJe commence par mon chouchou tant sur le plan graphique qu’au niveau du concept que sur le côté gustatif : Le pain perdu du Petit Poucet et autres recettes de contes de fées. Ici, on va faire des miniquiches de Blanche Neige (ce qui lui va bien) aux sept parfums des sept nains, du gâteau au yaourt et au miel de bébé ours (un pur régal), du pain d’épice d’Hansel et Gretel, une cocotte endormie à laisser mijoter 100 ans de La belle au bois dormant et bien sûr le cake d’amour de Peau d’âne ! Une petite cinquantaine de recettes toutes inspirées de contes (et même si parfois c’est tiré par les cheveux, ce n’est pas grave, le livre est beau et les recettes super bonnes). Ici pas de photos, je sais que pour certains c’est un bémol, mais les recettes sont simples et l’on adore les illustrations ! Bref, un super livre de cuisine !

Du Monde dans Ta cuisineAprès les voyages imaginaires, les vrais voyages ! Du monde dans ta cuisine propose en effet de visiter le monde et ses spécialités culinaires : du soda bread (pain irlandais) ou des aprepas venerolanas (galette de farine de maïs farcie du Vénézuéla) au petit déjeuner, bol de ramen (nouilles japonaises) ou de la pizza pour manger dans la rue, pour le pique-nique une salade grecque ou une salade veggie… bref, il y en a pour tous les goûts et chaque fois la recette est complétée par des infos sur le pays et sur le plat en question ! Niveau illustration, Thomas Baas accompagne avec humour et esthétisme les recettes. Les ingrédients et les ustensiles sont croqués genre vieux catalogues. Seul (mais pas des moindres) bémol… les deux recettes testées n’ont pas été concluantes ! Le Brownie n’était absolument pas cuit (la recette était d’ailleurs assez étrange) et le couscous extrêmement fade… Ajoutons que la maquette n’est pas des plus pratiques quand il s’agit de suivre une recette (c’est trop fouillis)… dommage !

 

Le grand livre de la cuisineOn reste chez Gallimard avec Le grand livre de la cuisine. Fini les illustrations dessinées, ici ce sont des photos (et elles sont magnifiques) qui accompagnent les recettes ! C’est un ouvrage bien plus classique que les précédents avec des tas de conseils, mais des recettes plutôt originales : feuilleté de tomates confites et d’aubergines, boules de riz, pittas garnies, petits pains de tournesol, muffins aux carottes et aux oranges… Chaque fois, c’est bien expliqué avec des photos par étapes avec un logo pour les étapes à faire sous la surveillance des parents. C’est typiquement le genre de livre hyper pratique pour les enfants ! Ici, nous avons testé les pâtés de pommes de terre (avec du haché végétal) et toute la famille s’est régalée ! Un livre qui va vite devenir un de nos classiques !

 

Bonbons et friandisesBon fini les pommes de terre, les épinards ou les topinambours… place aux bonbons ! Grâce à Bonbons et friandises sorti chez Usborne on va pouvoir faire des mini-meringues à la vanille, des cannes à la menthe, des délices au beurre de cacahuète, du pop-corn au caramel, des caramels mous aux noix… Bref, je sens que comme moi vous avez déjà l’eau à la bouche ! Pour être franc, je n’ai pas eu le temps de tester les recettes, mais je sais que chez Usborne c’est toujours bien fait, et à portée des enfants. C’est expliqué étape par étape (texte + illustrations) et l’on voit toujours la photo du résultat final. On trouve aussi des tas de conseils et (on sent qu’Usborne est anglais) la liste des allergènes ! Un livre parfait pour régaler toute la famille pendant les fêtes.

Amélia la sorcièreAvant de laisser la parole à Marianne et Érica, je termine par un livre de chez La Palissade qui, comme souvent, propose une histoire avec recette. Ici, c’est l’histoire d’Amalia, la sorcière qui adore le potiron et pour Halloween elle met les petits plats dans les grands. Voyez plutôt le menu : Velouté de potiron aux châtaignes en entrée, suivi d’un risotto aux champignons et aux noisettes. Et en dessert Cupcakes aux toiles d’araignées. Amalia attend ses invités avec impatience, surtout les écureuils qui apportent certains des ingrédients (les noisettes et châtaignes). Allez hop tous en cuisine !
À la fin de la jolie histoire, on trouve la recette du gâteau aux noisettes (sans gluten) qu’on va préparer avec les écureuils ! On regrette juste de ne pas avoir les recettes de l’histoire, mais on se régale avec le gâteau. Un album original pour allier histoire et gourmandise !

Et je laisse la place à Marianne !

je cuisine comme un grandJe commence par un livre aux recettes simples et efficaces ! Mais qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière ces drôles de noms : « Les petits cavaliers », « Le plat du dragon », « Le délice du grand méchant loup », ou bien encore « Le cric-crac-croque » ? Et bien figurez-vous qu’il s’agit de recettes salées et sucrées, variées, et adaptées aux jeunes cuisiniers ! Une pizza, des farcis, des sandwichs pour le pique-nique, des bouchées apéritives, un cake au saumon (testé et approuvé), un cocktail fruité, des mendiants au chocolat (savoureux), un crumble….
Dans Je cuisine comme un grand, j’ai retrouvé des recettes que j’utilisais déjà avec les enfants, comme les roses des sables ou les boules de fromage frais aux légumes, mais j’en ai également découvert d’autres, tout aussi simples et savoureuses. Certaines recettes ne nécessitent même pas d’utiliser le four et permettent donc aux enfants d’être presque complètement autonomes. Je trouve qu’il y en a pour tous les goûts : du chocolat, des fruits, de la viande, du poisson, des légumes, tout le monde devrait y trouver son bonheur !
Pour chaque recette, Olivier Chaput nous propose des explications claires et simples, illustrées par Oreli Gouel. Et détail pratique qui a son importance : les pages sont plastifiées et ne craignent pas les projections, les spirales sont pratiques pour garder le livre ouvert sur le plan de travail !

cuisine vert avec hubertEt on enchaîne avec des recettes à base de haricots verts, de poivrons, de courgettes, de concombre, de petits pois, de brocolis, d’épinards… Tous ces légumes qui ne font pas toujours rêver les enfants finalement ! Hubert relève le défi de nous proposer des recettes originales pour les cuisiner : une soupe, des fagotins, des feuilletés, des muffins, une crème… C’est original, savoureux (pour ce que j’ai pu essayer…), et le livre n’est pas seulement un livre de cuisine. On trouve également ce petit personnage Hubert pour nous présenter les recettes, avec de courtes histoires, et des pages de bandes dessinées. Les recettes d’Aurélie Renard en elles-mêmes sont assez détaillées (il y a même parfois presque trop de choses sur la même page) et les recettes bien imagées grâce aux illustrations d’Aurélien Heckler, et avec un peu d’aide, les enfants apprennent à apprécier les légumes de saison !
Un beau livre cartonné pour impressionner les petits et les grands !

Et c’est maintenant au tour d’Érica :

Du monde dans ta cuisineEncore Du monde dans ta cuisine ? Oui, mais cette fois-ci, c’est la version numérique puisque quatre chapitres du livre papier ont été adaptés en format e-pub3 : De bon matin, Street food, Douceurs et C’est la fête. Chaque e-book s’ouvre, après une petite introduction, sur une carte du monde avec les spécialités dont les recettes sont proposées, entre quatre et six selon les e-books. On clique donc sur la recette choisie. Une première page présente le plat, souvent avec une anecdote sur son origine. Vient ensuite une liste des ingrédients, puis la recette détaillée, Du monde dans ta cuisinechaque étape donnant lieu à une nouvelle page. Un clic sur les mots surlignés en jaune (par exemple cul-de-poule, bain-marie ou volette) permet d’afficher leur définition. À la suite de chaque recette, on trouve des informations sur un des ingrédients (les sucres naturels, les céréales ou encore le rôle du pain dans les différentes religions et même une petite histoire du chocolat), et enfin un petit jeu de mémoire dans lequel on doit retrouver les ingrédients qui composent le plat. Ici, pas d’animation ni de sonorisation, mis à part dans le jeu (une voix indique juste si l’ingrédient placé dans le bol fait bien partie de la recette ou non).
Du monde dans ta cuisineAlors puisque c’est un livre de cuisine, les recettes, elles valent quoi ? J’avoue que je n’ai pas tout testé. Je me suis attaquée à la pizza (ma spécialité, origines italiennes obligent !) : résultat correct même si rien ne vaut une longue levée (en une heure, la pâte n’a pas vraiment le temps de pousser…). D’autres recettes, pas essayées, m’ont laissée un peu dubitative : le cake à la banane sans œuf ni lait, la pâte brisée avec moitié moins de farine que de beurre… Et question fonctionnalités ? Du monde dans ta cuisineL’avantage est surtout celui de l’objet en lui-même, à savoir que la tablette, c’est pratique et confortable à utiliser dans une cuisine ! Contrairement au livre, où les recettes tiennent sur une grande page, les étapes sont bien séparées et expliquées. Les illustrations sont très chouettes, et les explications et anecdotes sur les ingrédients sont bien trouvées. La bonne idée du livre, c’est qu’au lieu de proposer des recettes par pays, on découvre les différences culturelles par repas, ou plutôt par « occasion ». Pour le petit-déjeuner, ce sont des recettes aussi bien salées que sucrées qui nous sont proposées : si en Angleterre, on avale des œufs au bacon, les Vénézuéliens se régalent d’Arepas, galettes de farine de maïs farcies, tandis que les Irlandais préfèrent un pain complet aux flocons d’avoine avec de la marmelade. Pour le coup, ces e-books proposent vraiment un voyage culinaire varié et amusant.

Jojo's kitchenJe vous présente Jojo, un cuisinier un peu particulier, totalement étourdi, l’air un peu ahuri et qui ne craint pas les taches. Il ne parle pas, il grogne, il ronfle et il rote ! Sa cuisine est à son image, un désastre : placards rafistolés, plaque de cuisson et ustensiles sales, nourriture en état avancé de décomposition dans les placards… Et pourtant, aujourd’hui, Jojo a décidé de nous inviter à dîner, mais pour cela, il va falloir l’aider à préparer le repas. Au menu : tomate-mozzarella, spaghettis à la bolognaise et pana cotta. Jojo est donc derrière son plan de travail, Jojo's kitchenet il nous indique, au moyen de bulles dessinées, ce dont il a besoin pour sa recette : tomates, couteau, basilic, etc. À nous de fouiller dans la cuisine pour lui donner ce qu’il réclame, et vite, sinon… il s’endort ! Il s’agit donc d’ouvrir le frigo, les tiroirs et les placards pour trouver tous les ingrédients. Mais pas seulement : on doit aussi découper les tomates, mettre de l’eau dans la casserole, allumer le gaz (attention à l’incendie !), touiller la sauce, hacher, mixer. Et tout cela avec son doigt. Le plus drôle évidemment consiste à donner à Jojo's kitchenJojo autre chose que ce qu’il demande. Une casserole à la place du couteau, et voilà qu’il se la met sur la tête et frappe dessus avec un marteau. Une fois le plat réalisé, on se met à table et on déguste avec Jojo le résultat.
Alors, oui, c’est un peu décalé. Voici un jeu d’anti-imitation avec un anti-héros. Faudrait quand même voir à ne pas faire exploser la cuisine pour de vrai après. Mais comment apprend-on, si ce n’est en faisant des erreurs ? Et c’est tellement drôle ! Jojo fait tout ce que l’on ne peut pasJojo's kitchen faire dans la vraie vie : jeter par terre dans un coin la brique de crème une fois celle-ci vide, se moucher dans son torchon, envoyer valser les assiettes et les couteaux. Par ailleurs l’appli est tout à fait fluide. Une main index pointé indique à l’utilisateur ce qu’il doit faire. Après, il ne reste plus qu’à passer en cuisine pour mettre en pratique ce que Jojo nous a appris. C’est plein d’humour et de dérision et les enfants en redemandent.
Bande-annonce :

Quelques pas de plus…
Retrouvez tous les livres de cuisine que nous avons chroniqués regroupés dans un album Pinterest.

Le pain perdu du Petit Poucet
de Seymourina Cruse, illustré par Marie Caudry
Thierry Magnier
21,20 €, 260×327 mm, 90 pages, imprimé eu Portugal, 2014.
Du monde dans ta cuisine
de Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard Jeunesse
18 €, 250×308 mm, 96 pages, imprimé en Europe, 2014.
Le grand livre de la cuisine
d’Aya Nishimura, Paul Jackman et Kate Blinman (traduit par Bruno Porlier), illustré par Takashi Mifune
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
17,80 e, 215×275 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2014.
Bonbons et friandises
d’Abigail Wheatley et James Maclaine (traduit par Claire Lefebvre)
Usborne
10 €, 207×248 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2014.
Amélia la sorcière
Texte de Carine Foulon, illustré par Élise Catros
La palissade
12,50 €, 245×250 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Je cuisine comme un grand
Texte d’Olivier Chaput, illustré par Oreli Gouel
Eyrolles Jeunesse
15,90 €, 195 x 260 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2014.
Cuisine Vert avec Hubert
Texte d’Aurélie Renard, illustré par Aurélien Heckler
La palissade
11,50 €, 185 x 210 mm, 41 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-certifié, 2014.
Du monde dans ta cuisine
écrit par Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard jeunesse
Prix constaté : 2,99 € par e-book (sur Apple : De bon matin, Douceurs, C’est la fête, Street food).
Jojo’s kitchen
illustré par David Berlioz, musique par David Anquetin
Appicadabra
Prix constaté : gratuit pour la version Lite (Apple), 1,79 € pour la version complète (Apple).

Gabriel, Marianne et Érica

You Might Also Like

Modeler, colorier et jouer

Par 22 décembre 2013 Jeux, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Et oui, les vacances commencent et donc vous le savez, nous quand ce sont les vacances, on vous donne des idées pour occuper les enfants pendant ces longues journées.

On commence par modeler !

Patarev fluoJ’avais beaucoup entendu parler de la Patarev, mais je n’avais jamais essayé (oui, je sais, j’ai du retard). J’ai donc testé une boîte qui venait de sortir… la Patarev Fluo ! (oui oui qui « s’allume » la nuit comme dit ma fille). Si comme moi vous ne connaissiez pas, c’est comme de la pâte à modeler sauf que ça se mélange (pour nuancer les couleurs) et que ça sèche (si bien qu’on garde ensuite nos créations). Dans ce coffret, on va trouver 5 pots de couleurs fluo (bleu, vert, jaune et rose) et un blanc phosphorescent ! Un couteau en plastique (pour façonner) et un petit livret avec des idées de modèles (qui n’étaient pas vraiment de notre niveau !) et toutes les instructions d’utilisation. Ici, on a vraiment beaucoup aimé l’utiliser, c’est simple (enfin pas plus compliqué que la pâte à modeler) et le résultat est vraiment sympa. En bonus la photo de notre fantôme (qui brille la nuit donc) et de notre papillon). L’éditeur conseille ce coffret pour les enfants de 7 ans et plus.

Pâte à modelerOn continue à modeler avec Pâte à modeler de Nathalie Mabire, une petite boîte en métal qui contient 8 petits bâtons de pâte à modeler et un petit livre avec des idées de créations. Bonbons, petits pois, carottes, roses, poissons, chats… le livre ne manque pas d’idées ! Chaque fois, le matériel (non fourni) est précisé avant les explications de fabrication. Ça fourmille vraiment d’idées, après je pense que ce n’est absolument pas pour « dès 4 ans » comme le précise la boîte, la plupart des modèles étant quand même assez compliqués ! (moi-même je n’y arriverai pas, je ne suis pas forcément un modèle, mais quatre ans c’est quand même petit !).

 Carnet ExquisVous connaissez certainement le jeu du cadavre exquis (sans forcément en connaître le nom). On commence une phrase, on plie la feuille et l’on passe à son voisin, qui continue la phrase, plie la feuille et passe à son voisin, etc. au final on a une phrase pleine de non-sens, ce qui amuse beaucoup dans les écoles, les camps de vacances, etc. Deuz, une toute jeune société qui fait de jolis objets très graphiques, a sorti un Carnet exquis. On dessine des personnages sur les feuilles en plaçant la ceinture au niveau du milieu, là où les pages sont prédécoupées. Ainsi les « hauts » (bustes) se détachent des « bas » et l’on découvre de nouveaux personnages farfelus ! L’idée est très bonne et c’est un joli carnet à spirale (avec une belle couverture). Bref ici on adore l’originalité du concept !
En voir plus.

Ma maison à décorerOn continue avec un autre loisir créatif original, Ma maison à décorer de Laurence Broydé sorti chez Le vengeur masqué. Ici, il s’agit d’une maison pop-up qui se déplie quand on ouvre le livre (et dont la surface au sol fait deux fois la taille de la couv »). Au moment de colorier, tout s’aplatit (sinon ça ne serait pas très pratique). En plus de la maison, on va trouver des accessoires (personnages, vaisselle…) eux-mêmes à colorier. Une fois fini, on décolle les adhésifs et notre maison est entièrement assemblée. On peut jouer avec ! Et, petit plus pour les gens qui comme moi ont de petits apparts, ça se range ensuite comme un livre ! C’est super joli, fin, délicat, les enfants créent une chose avec laquelle ils vont jouer… on adore !
Une vidéo explique bien mieux que moi comment utiliser le livre.

Après les loisirs créatifs, les jeux !

Jeux de cartesRien de tel pour ne pas s’ennuyer que des cartes ! Ça ne prend pas de place, on peut les emporter partout… et l’on peut jouer avec de toutes sortes de manières ! On peut faire des jeux avec les petits ou avec des adultes, seul, à deux ou nombreux. Jeux de cartes de Sophie de Mullenheim propose de nous présenter des grands classiques (le pouilleux, le kem’s, le barbu…), mais aussi des jeux bien moins connus. Elle nous propose aussi des tours de magie et des jeux d’adresse. Enfin, on trouvera aussi dans ce petit livre une partie documentaire (pour savoir d’où viennent les cartes, qui sont ces rois et reines représentés sur ces cartes…). C’est passionnant à lire et l’on trouve vraiment des tas d’idées pour s’occuper. Un petit livre indispensable pour les vacances !

En scèneSorti dans la même collection, Ne plus jamais s’ennuyer, j’en profite pour vous parler de En scène ! (après tout, on peut profiter des vacances pour monter un spectacle !) de Tatiana Werner. Ici, on donne aux plus jeunes des tas de conseils pour se préparer avant de se produire sur scène. Comment écrire un sketch, comment maîtriser sa voix, comment faire face au trac… Mais on parle aussi des métiers de la scène, on explique comment fabriquer un théâtre de marionnette… Là aussi, un petit livre très complet pour créer son spectacle.

Et maintenant si on répondait à des questions ?

Questions-réponsesOn aime les boîtes de fiches Usborne ! Dans Questions-réponses, on va trouver 80 fiches nettoyables (un feutre effaçable est fourni). Au programme, de l’Histoire, de la géographie, des sciences, mais aussi des questions sur la littérature ou le cinéma. Chaque fiche comprend 8 questions (les réponses sont sur des fiches à part). C’est super pratique à transporter, on peut soit y jouer comme ça (en voiture par exemple) soit en suivant une règle de jeu. Les questions ne sont pas forcément évidentes, je dirai que le jeu s’adresse aux enfants de dix ans minimum. On doit, par exemple, dire si c’est le Soleil et Jupiter qui est le plus grand, où se trouvent les vestiges des temples incas ou en quelle année a été inauguré le TGV. On apprend des tas de choses, tout en s’amusant !

le quiz larousse des tout-petitsPour les plus jeunes, sortis chez Larousse, deux boîtes de quiz : Le quiz Larousse des tout-petits (250 questions à partir de 3 ans) et Le quiz Larousse des juniors (250 questions à partir de 6 ans). Classées en 8 catégories (je mange, je joue, je m’habille, je vois, je lis, j’entends, je sens et je découvre dans la boîte pour les tout-petits et Histoire, Terre, Logique, Anglais, Découverte, Vocabulaire, Sciences et Sports dans la boîte pour les plus grands),le quiz larousse des juniors les cartes questions sont dans des petites cases. Ici aussi, les réponses sont à part (dans un petit livret fourni). Les deux boîtes sont vraiment bien faites, pratiques, les questions vraiment adaptées. Ici aussi, on s’amuse tout en apprenant. On peut jouer avec un adulte (qui pose les questions) ou entre copains (enfin quand on ne sait pas lire, il vaut mieux avoir un adulte sous la main). On aime vraiment beaucoup !

Quelques pas de plus…
Parmi nos dernières chroniques jeux et loisirs créatifs : Utilisons nos mains, c’est bientôt Noël !, Pendant les vacances on ne s’ennuie pas ou encore Occuper les enfants en vacances.

Patarev Fluo
Fun Frag, Création Véronique Debroise
Autour de 14 €, lieu de fabrication non indiqué.
Pâte à modeler
de Nathalie Mabire
Hugo Jeunesse
11,95 €, 142×144 mm, 124 pages, imprimé en Chine, 2013.
Carnet exquis
Deuz
Autour de 11 €, 150×240 mm, 100 pages, imprimé en Turquie chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Ma maison à décorer
de Laurence Broydé
Le vengeur masqué dans la collection La fabrique
17 €, 235×237 mm, imprimé en Malaisie, 2013.
Jeux de cartes
Textes de Sophie de Mullenheim, illustré par Aki
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
7,90 €, 130×160 mm, 96 pages, imprimé en Italie, 2013.
En scène
Textes de Tatiana Werner, illustré par Elisa Gehin
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
7,90 €, 130×160 mm, 96 pages, imprimé en Italie, 2013.
Questions-réponses
Textes de Simon Tudhope et Sarah Khan (traduit par Pascal Varejka), illustré par Sarah Horne
Usborne
10,95 €, 110×160 mm, 80 fiches, imprimé en Chine, 2013.
Le quiz Larousse des tout-petits
Textes de Sandra Lebrun, illustrés par Loïc Audrain
Larousse
14,90 €, 220×223 mm, livret de 128 pages et 250 cartes, imprimé en Chine, 2013
Le quiz Larousse des juniors
Textes de Sandra Lebrun, illustrés par Loïc Audrain
Larousse
14,90 €, 220×223 mm, livret de 128 pages et 250 cartes, imprimé en Chine, 2013

À part ça ?

Les cités d'OrEn vacances, on peut aussi s’occuper avec des jeux vidéo, et quand on en trouve des pas trop bêtes pour nos enfants on est plutôt contents. Les cités d’Or viennent de sortir en jeu vidéo ! Séquences nostalgie pour les parents, mais les enfants connaissent aussi, car ça vient de ressortir. Pour aider nos trois amis (Esteban, Zia et Tao), il va falloir faire fonctionner son cerveau pour résoudre des énigmes… mais aussi il va falloir éviter les méchants ! On s’amuse beaucoup, on fait fonctionner sa tête sur une trentaine de niveaux de plus en plus difficiles. De temps en temps, un petit dessin animé pour nous raconter où l’on en est dans l’histoire. On m’avait annoncé ce jeu à partir de 3 ans… ma fille de 5 ans a été incapable d’y jouer seule (il faut savoir lire, déjà). J’aimais beaucoup ce dessin animé quand j’étais enfant (comme beaucoup de gens de ma génération) et j’ai été ravi de le retrouver dans ce jeu. J’ai beaucoup aimé le fait que les trois héros sont complémentaires, ils ont besoin les uns des autres pour avancer.
Le jeu est téléchargeable chez Steam (à 14,99 €, mais en ce moment, il est à -50 %) pour les possesseurs de PC mais existe aussi sur Wii-U, IPhone et Ipad.
De nombreuses vidéos sur la chaîne YouTube.

Gabriel

You Might Also Like

Occuper les enfants en vacances…

Par 20 octobre 2013 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Vous le savez, quand arrivent les vacances j’aime vous conseiller des livres d’activités ou des loisirs créatifs pour les occuper. Cette semaine, voici donc une sélection de livres et cahiers d’activités et des livres-jeux. La semaine prochaine, je vous proposerai des loisirs créatifs.

60 Activités à l'âge de la MaternelleOn commence par les enfants dès 3 ans (d’après l’éditeur) avec 60 activités faciles & originales à l’âge de la maternelle sorti chez Père Castor dans une collection d’ouvrages qu’on aime beaucoup et dont on vous parle régulièrement (voir nos chroniques sur 35 déguisements pour petits et grands et 100 bricolages à faire avec ses grands-parents). Dans cet ouvrage on va trouver des idées pour leur faire faire de la peinture (des dessins soufflés, au pochoir…), du collage (des photos reconstituées, des petites marionnettes…), du modelage (un bouquet de portraits, le marché en pâte à sel…), des petits cadeaux (un hérisson porte message, des photophores, des cadres photos en pâte à sel…), des objets de décoration (un pantin articulé, des chenilles en galets…) et même des jeux (un memory avec des bouchons de bouteilles en plastique, un mistigri avec des pots de petits-suisses…). Bref, on trouve toutes sortes d’activités manuelles ! C’est toujours très bien expliqué, les activités sont accompagnées de pictos qui indiquent la durée de l’activité, le niveau de facilité et le coût (parfois c’est à base de récup», mais parfois il faut acheter du matériel). Bref si vous adorez fabriquer des choses avec eux, vous allez apprécier cet ouvrage ! Je trouve que c’est aussi un livre parfait pour les instits, pour des activités en petits groupes (ou même pour les animateurs de TAP… aheum…). Décidément une collection qui nous donne plein d’idées !

Mille choses à faire par tous les temps On avait déjà parlé de Mille choses à faire avec un bout de bois, voici par les mêmes auteurs Mille choses à faire par tous les temps (même si en vrai il y en a que 72 !). Qui a dit qu’on ne devait sortir que quand il fait beau (en Bretagne on ne sortirait pas souvent !) ? Pourquoi ne pas profiter de la pluie pour faire des silhouettes au pochoir, de la musique ou de la chasse aux flaques d’eau ? Après la pluie, on peut même construire des monstres de boue, chercher des escargots ou utiliser la boue pour faire de la peinture ! Et par grand vent, les jours de neige et de gel, y a-t-il des activités à faire ? Mais oui ! Se servir du vent pour faire de la musique, construire un igloo ou faire du caramel givré ! Les photos sont superbes et le livre lui-même est très beau (même si j’avoue que comme dans Mille choses à faire avec un bout de bois j’ai souvent dit « Ben… on n’a pas besoin d’un livre pour faire ça… » genre des tartes à la boue ou goûter la pluie qui tombe bouche ouverte…). Attention, si vous êtes du genre « ne te salis pas mon chéri » ce livre n’est pas pour vous. Si ce n’est pas le cas, vous ne pourrez plus jamais dire « il ne fait pas beau, je ne sais pas quoi faire ! ».

Le grand livre de la magieEt si l’on profitait de ces vacances pour apprendre la magie ? C’est bien un domaine qui passionne beaucoup d’enfants et ils aiment faire des tours (pas que de magie d’ailleurs !), monter des spectacles. Le grand livre de la magie propose aux enfants plus de 50 tours pour impressionner les copains et les parents. Classés en quatre catégories (Les tours de cartes, Avec des pièces et de la ficelle, Les tours de passe-passe et Des défis pour l’esprit), les tours sont vraiment à portée d’enfants (à partir de 9 ans d’après l’éditeur) et ils vont apprendre à vous bluffer ! Pour chaque tour, on donne la liste de matériel nécessaire, le degré de difficulté et des conseils. Le tour lui-même est expliqué étape par étape grâce à des dessins. Le livre est aussi un prétexte pour en savoir plus sur la magie et les grands magiciens qui ont marqué l’Histoire grâce à des petits encadrés. Un livre complet, bien fait, clair, pour les magiciens en herbe !
Le même vu par Sous le feuillage.

Illusions d'optiqueOn quitte les livres pour les cahiers (et boîtes) d’activités et après la magie, les illusions d’optique (qui ont aussi quelque chose de magique, non ?) ! Illusions d’optique chez Usborne nous propose de découvrir ce qui se cache derrière ces deux mots, pourquoi notre œil est trompé, comment cela fonctionne… et d’en créer soi-même ! Grâce à des autocollants, mais aussi en découpant, en dessinant, on va s’amuser à duper notre perception. Le côté participatif du cahier rend la chose encore plus amusante, et l’on comprend toujours mieux les choses en expérimentant. Un cahier très bien fait, qui propose des activités originales qui devraient séduire les petits curieux !
Le même vu par Les mercredis de Julie.

Illusions d'optiqueToujours chez Usborne, la boîte Illusions d’optique propose quant à elle des fiches plastifiées avec un crayon effaçable. Sur chacune des 80 fiches qui composent la boîte, on va découvrir une illusion d’optique, qui nous sera expliquée au dos de la fiche. Sur certaines, on propose à l’enfant de refaire le dessin pour découvrir par lui-même à quel moment l’œil est trompé. Dans la boîte, on trouve aussi une fiche révélatrice pour mesurer et tester les couleurs. C’est très ludique et vraiment bien fait. Les fiches, je trouve ça toujours pratique pour le côté « j’en prends une au hasard », on pioche, on tente et l’on peut passer à une autre. On aime beaucoup les boîtes de fiches Usborne, celle-là ne déroge pas à la règle !
Le même vu par Les mercredis de Julie.

Cahier d'activités dingo !Des cahiers d’activités il en sort tout le temps et ils ne sont pas toujours folichons… Aussi quand nous en trouvons qui sortent de l’ordinaire nous aimons vous en parler (voir nos chroniques sur Galaxy Power, 13 étrange(s), Chiche !…). Mon cahier d’activités dingo fait partie de ceux-là ! Raphaëlle Barbanègre (auteur du bel album La folle aventure de mon doudou à Paris et illustratrice de la BD Super Potamo, deux ouvrages dont nous parlerons prochainement) a créé un cahier de barbouillages, coloriages & rigolages ! C’est déjanté, plein d’humour (voir complètement idiot comme on aime), on doit chercher quel coq a pondu le plus d’œufs, dessiner une pluie de bonbons, imaginer des chaussures de mains (si l’on ne marchait plus sur les pieds) ou des chaussures à scratch pour Cendrillon. Bref, vous l’aurez compris c’est le genre humour qui plaît autant aux enfants qu’aux parents. Un album de coloriages et d’activités très beau et dingo comme on les aime, qui fait travailler l’imaginaire des enfants.

Aventures à dessiner - PrincessesAssez loin du précédent, Les aventures à dessiner Princesse (le même existe en pirate…) propose aux filles (ben oui c’est rédigé au féminin) de faire avancer l’histoire en dessinant. Tu es une petite princesse et tu viens d’être acceptée à l’école des princesses. Quelle chance ! Tu vas pouvoir suivre des cours de danse, de dressage de dragon, de coiffure et de maquillage, bref, tu vas t’amuser ! Voilà… Si vous nous connaissez vous devinez ce que je vais dire… (mais je vais le dire quand même), c’est le genre d’albums avec lesquels j’ai vraiment du mal… la version fille (où l’on parle de coiffure et de maquillage) et la version garçon (où l’on parle, d’après le communiqué de presse, de bateaux et d’armes…)… rien que ça j’ai envie de partir en courant… mais parlons du contenu ! Donc la petite princesse se prépare pour la rentrée, il faut donc dessiner son animal de compagnie, ses bijoux sur elle, son carrosse, sa garde-robe… et en route pour l’école (où à la fin de l’année les filles doivent embrasser un crapaud pour avoir leur prince…) ! Alors même si les dessins ne sont pas forcément mièvres, même si les princesses sont copines avec les dragons, même si elles ne sont pas forcément sages et font des batailles d’oreillers… je n’arrive pas à adhérer à ce genre d’album sexiste. Si vous ça ne vous dérange pas, vous aimerez l’originalité du cahier qui propose aux enfants de dessiner les éléments de l’aventure de cette petite princesse.

Vampires, fantômes et monstresOn quitte les princesses roses, on a rendez-vous avec des vampires, des fantômes et des monstres ! La boîte de fiches Je dessine ! Vampires, fantômes et monstres de chez Usborne propose donc (comme son nom l’indique) d’apprendre à dessiner ces personnages qui effraient les enfants (mais qu’ils aiment quand même !). Continuer une toile d’araignée (et y ajouter quelques mouches), dessiner les dents ou la cape du vampire, relier des points pour voir apparaître une maison hantée, dessiner une silhouette sinistre (des modèles sont proposés), compléter le visage d’une sorcière… les 50 fiches (recto verso) plastifiées sont accompagnées d’un crayon effaçable, parfait pour les transports ! Si vos enfants aiment les monstres (non je n’ai pas dit « si vos enfants sont des monstres »), ils vont être servis !

Jeux UsborneOn reste avec les boîtes Usborne (sauf que celle-ci est en métal), mais on va jouer ! La boîte Jeux propose 80 fiches recto verso, là aussi elles sont plastifiées et un crayon effaçable est fourni. Des mots mêlés, des anagrammes, des énigmes, des coloriages à faire suivant des calculs mathématiques, des jeux de logique, des noms de pays à retrouver parmi une suite de lettres, des mots croisés, continuer une suite logique… bref c’est très varié, mais toujours ludique (même si parfois on va utiliser les maths, le français… c’est toujours dans des exercices amusants). Les réponses sont sur des fiches, ce qui est pratique, car on peut ne pas les laisser dans la boîte. Bref les enfants ne risquent vraiment pas s’ennuyer avec cette boîte-là !
Le même vu par À l’ombre du saule.

50 surprises chez les piratesVos enfants ont toujours rêvé d’être un pirate ? Et bien, ils vont pouvoir l’être le temps d’une aventure grâce à 50 surprises chez les pirates ! En reprenant le principe des Livres dont vous êtes le héros (on a parfois, à la fin de la page, des choix à faire qui nous guideront, suivant notre choix, vers telle ou telle page), voici une aventure pour jeune lecteur dans laquelle ils vont devoir faire les bons choix, bien observer et même utiliser leur mémoire ! Le petit défaut est que souvent c’est du genre « si tu as trouvé (la réponse à la question) va à la page tant sinon recommence l’aventure du début », on se doute que même s’il n’a pas trouvé l’enfant va faire semblant que si ! Mais ça reste un cahier ludique. Il est accompagné d’éléments cartonnés à détacher pour se déguiser en pirate (épée, cache-œil, chapeau…) et même d’autocollants ! Un petit cahier jeu plutôt sympathique.

100 énigmes de merlinOn termine avec des énigmes, ça fonctionne toujours ! 100 énigmes de Merlin, sorti chez Deux coqs d’or vous promet, dès la couverture, codes secrets, messages secrets, casse-tête, pièges maléfiques, sombres mystères, anagrammes et logigrammes et Charades et rébus. Et l’intérieur ne nous déçoit pas ! Déjà, le petit livre (format livre de poche) est très réussi esthétiquement (avec son côté papier-parchemin), ensuite parce que les énigmes qu’il propose sont vraiment sympa. On va se creuser la tête (même nous, les adultes). Un petit livre-jeu très réussi à glisser dans la poche pour les transports !

Quelques pas de plus…
Retrouvez toutes nos autres chroniques sur pour occuper les enfants avec des activités.

60 activités facile & originales à l’âge de la maternelle
de Collectif, illustré par Savine Pied
Père Castor dans la collection Activités faciles et originales
15€, 190×260 mm, 95 pages, imprimé en Slovénie, 2013.
Mille choses à faire par tous les temps
Texte de Fiona Danks et Jo Schofield
Gallimard Jeunesse
12,50€, 140×200 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le grand livre de la magie
Texte de Joe Fullman (traduit par Bruno Porlier), illustré par Mark Turner
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
15,95€, 219×276 mm, 120 pages, imprimé en Chine, 2013.
Illusions d’optique
Texte de Sam Taplin (traduit par Véronique Duran), illustré par Stéphanie Jones et Hanri Show
Usborne
7,50€, 238×305 mm, 36 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Illusions d’optique
Texte de Sam Taplin (traduit par Claire Lefebvre), illustré par Matt Durber et Hanri Show
Usborne
10,95€, 110×160 mm, 80 fiches, imprimé en Chine, 2013.
Mon cahier d’activités dingo !
de Raphaëlle Barbanègre
Graine2
8,90€, 220×277 mm, 60 pages, imprimé en Union Européenne, 2013.
Les aventures à dessiner Princesse
de Guilhem Salines
Gründ dans la collection Les aventures à dessiner
6,95€, 233×250 mm, 47 pages, imprimé en Italie, 2013.
Vampires, fantômes et monstres
Texte de Lucy Bowman (traduit par Christine Sherman), illustré par Non Figg
Usborne dans la collection Je dessine !
9,10€, 117×160 mm, 50 fiches, imprimé en Chine, 2013.
Jeux
Texte de Phil Clarke (traduit par Pascal Varejka), illustré par un collectif
Usborne
10,95€, 110×160 mm, 80 fiches, imprimé en Chine, 2013.
50 surprises chez les pirates
Texte de Jean-Luc Bizien, illustré par Emmanuel Chaunu
Gründ dans la collection 50 surprises
9,95€, 210×280 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
100 énigmes de Merlin
Jeux de Claire Lelièvre, Jacques Lelièvre et Virgile Turier, illustré par Raphaël Gauthey et Emmanuel Kerner
Deux coqs d’or dans la collection Mes Poches Deux Coqs d’Or
5,90€, 125×160 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2013.

A part ça ?

Les mots croisés du Petit Larousse illustréEt vous, vous partez en vacances avec les enfants ? Si vous voulez occuper votre temps de train (pendant que l’un dessinera des monstres et que l’autre se prendra pour un pirate) et que vous aimez les mots croisés, Larousse vient de sortir un petit cahier Les mots croisés du Petit Larousse illustré. Vous y trouverez des grilles (pas forcément évidentes, avouons-le) qui reprennent les nouveaux mots du dictionnaire ! Pour certaines définitions, on trouve des coups de pouce et chaque grille est classée selon un niveau de difficulté. C’est un ouvrage plutôt joli (pour un cahier de mots croisés) qui devrait vous occuper un bon moment !
Les mots croisés du Petit Larousse illustré, d’Yves Cunow et Hervé Hardoüin, Larousse, 4,99€.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange