La mare aux mots
Parcourir le tag

New york

Ouvrez bien les yeux !

Par 22 septembre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des livres-jeux. Ouvrez les yeux et soyez attentifs !

Où se cache mon robot ?
de Laurent Richard
L’élan Vert dans la collection Roudoudou
12 €, 180×230 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2017.
Où est ma maison ?
de Laurent Richard
L’élan Vert dans la collection Roudoudou
12 €, 180×230 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2016.
Un seul est tout seul
de Britta Teckentrup (traduit par Valentine Palfray)
Casterman
12,50 €, 195×235 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017
Autour de toi
de Thierry Laval
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve
10 €, 132×298 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Nature
de Thierry Laval
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve
10 €, 132×298 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Princesses et chevaliers
de Thierry Laval et Yann Couvin
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve
10 €, 132×298 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Les villes du monde
d’Antoine Corbineau
Milan
14,90 €, 235×317 mm, 40 pages, imprimé en Pologne, 2017.
Lily en reportage – Cherche et trouve à New York
de Peggy Nille
Nathan
13,90 €, 269×320 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Animaux en pagaille
textes de Mathieu Rocher, illustrés par Céline Gardiveau
Nathan dans la collection À toi de voir !
13,90 €, 275×275 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

Deux jolis romans pour finir l’été en beauté !

Par 22 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on découvre deux jolis romans qui parlent, chacun à leur manière, de l’importance de croire en ses rêves…

Herman et Rosie pour la vie
de Gus Gordon (traduit par Dominique Boutel)
Gallimard Jeunesse
5,50 €, 140×195 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
Sans papiers
d’Agnès de Lestrade
Bulles de Savon
8,50 €, 140×190 mm, 60 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Histoires d’adolescentes

Par 25 mai 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on rencontre des adolescentes aux vies très différentes dans deux beaux romans pleins d’émotion. Les premières sont des jumelles conjointes, unies malgré elles depuis leur naissance. Les secondes, tout juste sorties de l’enfance, tentent de découvrir qui elles sont à un âge où l’on a la tête pleine de questions.

Inséparables
de Sarah Crossan (traduit par Clémentine Beauvais)
Rageot
14,90 €, 145×210 mm, 416 pages, imprimé en France, 2017.
Nos années lumière
de Rebecca Stead (traduit par Marie Cambolieu)
Milan
14,90 €, 140×205 mm, 310 pages, imprimé en Italie, 2017.

You Might Also Like

Je vis ici

Par 10 novembre 2014 Livres Jeunesse

Little manCassius a rêvé qu’il avait le droit de traverser le pont. Cassius se souvient. Il se souvient d’avant, quand il habitait loin. Quand la guerre l’a forcé à traverser l’océan. Cassius est là, dans la ville. C’est chez lui, maintenant.
Il y a des albums dont il est impossible de parler. Qui sont impossible à résumer. Où le chroniqueur que je suis se rend compte de l’inutilité de son exercice. À quoi bon tenter de vous donner envie de vous procurer Little Man, le voir suffit ! Ouvrir ce chef d’œuvre convaincrait n’importe qui ! Little Man est une pure merveille, un bijou. Vous ne me croyez pas ? Regardez la vidéo, et l’on en reparle (imaginez en plus les découpes au laser) ? Au fond, je n’avais même pas besoin d’écrire, juste vous montrer la vidéo et vous auriez déjà couru en librairie.

CeAdama matin Adama n’est pas en classe. Les enfants s’interrogent, où peut bien être le garçon ? Les jours passent, Adama ne revient pas. L’institutrice semble inquiète, elle semble savoir quelque chose. Les enfants la tannent, elle finit par parler : la famille d’Adama est menacée d’expulsion. Adama se cache. Comment quelqu’un qui n’a rien fait peut-il être recherché par la police ?
Malgré quelques petits défauts, Adama est un très bel album qui dit avec la naïveté des enfants l’incompréhension face aux histoires de papiers. Comment un de leurs camarades qui a toujours vécu ici peut-il, d’un coup, être menacé d’être expulsé ? La classe va se battre, ne pas laisser faire cette injustice. Ici, le regard est juste, sans caricature (la police n’est pas constituée que de méchants). Le texte est particulièrement à hauteur d’enfant (sur le sujet, ce n’est pas toujours le cas).
Un livre fort sur un sujet fort, qui a reçu le soutien d’Amnesty International.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Antoine Guilloppé (Le voyage d’Anoki, Les musiciens de Brême, La mouffle, Loup noir, Grand blanc, Première neige, Plein soleil, Qui dit noir dit blanc, Pleine lune et Akiko la rêveuse). Nous avons également interviewé Antoine Guilloppé.

Little Man
d’Antoine Guilloppé
Gautier-Languereau
19,90 €, 310×310 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Adama
de Remedium
Zoom éditions dans la collection Gros béguin
14 €, 180×280 mm, 48 pages, imprimé en République Tchèque, 2014.

You Might Also Like

Autour du Petit Chaperon Rouge

Par 31 mars 2014 Livres Jeunesse

Les variations autour du Petit Chaperon Rouge sont nombreuses (on en a même parlé sur le forum), en voici trois autres avec à chaque fois des fins surprenantes.

Un petit chaperon rougeUne petite fille avec un chaperon rouge se promène quand tout à coup elle croise un loup. Celui-ci l’attrape et l’interroge. L’enfant dit aller chez sa grand-mère, le loup a d’autres projets pour elle… mais c’est mal connaître cette petite fille !

On commence par un gros coup de cœur ! Un petit chaperon rouge est sorti il y a quelques années et ressort aujourd’hui en format souple (mais légèrement plus grand que l’original) dans la collection à petit prix Encore une fois… chez Actes Sud Junior. Je connaissais Marjolaine Leray grâce à Avril le poisson rouge, un album que j’avais également adoré. Son trait est assez particulier, ses gribouillages donnent des dessins extraordinaires et surtout elle a un humour bien piquant comme j’aime. Ici, le petit chaperon ne se laisse pas faire, la chute est absolument géniale. Pourquoi se laisserait-il embêter par un loup ? Non mais des fois ! Un album extrêmement drôle et terriblement graphique.
Des extraits en ligne et le même vu par Chez Clarabel, Un petit bout de Bib(liothèque) et Les lectures de Kik.

Le loup de la 135 eUn garçon se souvient. C’était un jour où sa mère lui avait demandé de porter au vieux Johnson, son grand-père, un panier de provisions. Tout vêtu de rouge, l’enfant des quartiers pauvres devait traverser la ville, son panier sous le bras. Quand il rencontra Chili Vince, le loup du quartier, celui-ci lui proposa une course jusqu’à chez le vieux Johnson. Confiant, l’enfant lui donna l’adresse. Chili Vince passerait sous terre, là où est le métro, et notre héros par les rues. La fin ne sera pas forcément celle que l’on croit.

Le loup de la 135e aussi est un album sorti il y a quelques années qui ressort en album à petit prix. C’est un bel hommage au Petit Chaperon Rouge. Transposé ici à New York dans un quartier pas trop rupin, le conte prend une autre tournure. Le texte, magnifique, est signé Rebecca Dautremer, surtout connue pour ses illustrations. Elle nous prouve ici à quel point elle sait manier avec grâce et poésie la langue française. Même si ce n’est pas elle qui illustre l’ouvrage (mais Arthur Leboeuf) on retrouve quand même l’univers de l’illustratrice dans ces superbes planches. Un bien bel album pour une version moderne d’un conte classique.
Le même vu par Papier de Soie (avec des illustrations intérieures).

Le petit chaperon qui n'était pas rougeAnouchka vivait dans le nord de la Russie. Elle était tout le temps vêtue de gants bleus, d’un manteau bleu et d’une chapka bleue, si bien qu’on l’appelait Le Petit Chaperon Bleu. Parce que sa grand-mère est malade, elle devait lui porter un pot de miel. Sa mère lui avait recommandé de faire attention aux animaux dangereux qui traînent dans la forêt, mais Anouchka n’écoutait pas toujours les bons conseils… Rassurez-vous tout ça se terminera bien… ou pas !

C’est également une version très originale du Petit Chaperon Rouge qu’a écrite Sandrine Beau. Transposée en Russie, la petite fille croisera un ours… mais aussi un tigre de Sibérie et un lapin. Sandrine Beau ne s’est pas contentée de faire une version russe du conte, elle apporte beaucoup d’éléments dans l’histoire. Mais c’est surtout la fin qui nous surprend. Tout d’abord, on ouvre grands les yeux en lisant le dénouement… avant de se rendre compte qu’on nous en propose une autre… puis une autre… Enfin, on nous propose même d’écrire la nôtre, appelant ainsi les enfants à être créatifs, à faire marcher leur imagination. Marie Desbons a mis en image cette histoire avec beaucoup d’humour et des couleurs qui pétillent. Un bel album original qui réinvente le Petit Chaperon Rouge… et nous invite aussi à le réinventer à notre sauce.
Le même vu par Livresse des mots (avec des illustrations intérieures).

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Marjolaine Leray (Avril le poisson rouge), Rebecca Dautremer (La chèvre aux loups et Les deux mamans de Petirou), Sandrine Beau (Manolo, un boudeur de petit fantôme, Manolo, un cochon de petit fantômeFées d’hiver, Je suis une lionne, L’Ogre qui n’avait peur de rien, La girafe en maillot de bainRouge Bitume, Ma maman est comme ça, Mon papa est comme ci, On n’a rien vu venir, Roulette Russe Tome 1 Noël en Juillet, Des crêpes à l’eau, L’hippopotin, L’été où mon grand-père est devenu jaunophile, L’étrangleur du 15 Août, et Quand on sera grands) et Marie Desbons (Ivan et le Loup grisLe messager du clair de lune et Céleste, une étoile dans la nuit). Retrouvez aussi notre interview de Sandrine Beau et notre En vacances avec Rebecca Dautremer.

Un petit chaperon rouge
de Marjolaine Leray
Actes Sud Junior dans la collection Encore une fois
4,95 €, 152×190 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2014 (première édition 2009).
Le loup de la 135e
Texte de Rebecca Dautremer, illustré par Arthur Leboeuf
Seuil dans la collection Seuil’issime
5,90 €, 149×190 mm, 37 pages, imprimé en France, 2014 (première édition 2008).
Le petit chaperon qui n’était pas rouge
Texte de Sandrine Beau, illustré par Marie Desbons
Milan dans la collection Mes albums Milan
9,90 €, 205×250 mm, 30 pages, imprimé en Espagne, 2014.

À part ça ?

Comme tous les mois, nous vous donnons aujourd’hui nos coups de cœur du mois dernier. En mars, c’était donc, pour Marianne : C’est toi le printemps ? de Ko Okadaet Chiaki Okada (Seuil Jeunesse),Coucou ! de Fiona Roberton (Circonflexe) et Mamie a besoin de bisous d’Ana Bergua et Carme Sala (Océan Jeunesse). Et pour moi : Le trou d’Øyvind Torseter (La joie de Lire), Mais… comment naissent les parents ? de Jean Regnaud et Aude Picault (Magnard Jeunesse) et Qui quoi qui d’Olivier Tallec (Actes Sud Junior).
Côté romans, comme chaque nouveau trimestre, nous avons choisi les romans qui nous ont le plus plu dans les trois mois qui viennent de s’écouler. Pour le premier trimestre de 2014 il s’agit, pour Marianne, L’aventure selon Mo de Sheila Turnage (Seuil Jeunesse), L’affaire Olympia, les secrets mathématiques de T. Folifou de Mickaël Launay et Benjamin Bachelier (Editions Le Pommier) et Histoires de la maison qui voulait déménager d’Hervé Walbecq (L’école des loisirs). Et pour moi : Chevaliers et princesses avec gigot de Christian Oster, Pascal Lemaître, Audrey Poussier et Delphine Perret (L’école des loisirs), Les ailes de la sylphide de Pascale Maret (Thierry Magnier) et Un jour j’irai chercher mon prince en skate de Jo Witek (Actes Sud Junior.
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange