La mare aux mots
Parcourir le tag

Nid de coucou

A écouter

Par 2 août 2013 CD non musical, Musique pour enfants

Dans les transports on peut facilement occuper les enfants en leur faisant écouter des histoires (c’est bien mieux qu’un écran !). Voici quelques CD et livre-CD pour rendre les voyages moins longs.

Petite sagesses du soirUn chat qui fait ami-ami avec la souris son ennemie, un chameau qui se réconcilie avec un ami qui l’avait frappé, un chien qui se rend compte que sa différence est une force,… 10 animaux qui nous parlent de l’importance du jeu, de l’amitié, de se soigner ou de se calmer avant de s’endormir.

Dix petits contes sages tout doux tout doux écrits par Muriel Bloch (qui nous les raconte aussi) entrecoupés d’une musique tout aussi douce de Jean-François Alexandre. Chaque animal raconte une courte (entre une et deux minutes) histoire qui a du sens et finit par souhaiter une bonne nuit aux enfants. C’est apaisant et ça accompagne bien les petits dans le sommeil tout en repensant aux éléments de la journée. Les illustrations de Maud Legrand font regretter que ce ne soit pas un livre-CD pour en profiter vraiment. Un CD plein de douceur et de philosophie pour les enfants à partir de 2 ans (d’après l’éditeur).

Le plus feroce des loupsLe plus féroce des loups se promène dans la forêt et il a TRES faim ! En route il croise trois lapins, mais il n’est pas le seul à s’en approcher, s’en vient aussi un chasseur… mais voilà que le loup mange le chasseur et fait un clin d’œil aux petits lapins. Le gros loup continue son chemin et ce coup-ci c’est trois petits cochons qu’il croise…

Plein d’humour et de rythme dans ce conte dans lequel on croise 3 lapins, 3 cochons, le petit chaperon rouge, un chasseur, un boucher, un ogre et un loup très gourmand ! Voilà une histoire qui va beaucoup plaire aux enfants, il arrive toujours une chose à laquelle on ne s’attend pas et chaque fin de page est rythmée par des oiseaux qui chantent un peu comme une chorale gospel « Hou ! Hou ! Gare à vous ! Voilà le plus féroce des loups ». Les illustrations d’Olivier Tallec accompagnent parfaitement le texte de Sylvie Poillevé dans le très joli livre du CD. Une vraie réussite !

Roméo et le coup de luneRoméo, un petit clown,  adore les enfants. Dès que l’école est finie il les fait rire. Seulement voilà, le rire des enfants insupporte Croquilaine la sorcière et elle fera tout pour que ça cesse.

Roméo et le coup de lune est typiquement le genre de conte musical qui plaît aux enfants… et avec lequel j’ai beaucoup de mal ! Histoire rythmée par des chansons, on pense aux spectacles musicaux du genre Emilie Jolie, Le soldat Rose ou encore L’enfant au Grelot (que j’avais vu au théâtre des nouveautés il y a peu et que ma fille, contrairement à moi, avait adoré). Bref une ambiance à laquelle on accroche… ou pas ! Si vous faites partie de la première catégorie vous allez certainement aimer cette histoire racontée par Jean-François Stévenin où l’on parle du rire des enfants, de la jalousie, des sorcières et des fées, des clowns augustes et des clowns blancs.
Bande annonce du spectacle : http://www.youtube.com/watch?v=sISYidQ6hgM

Plume-Ton-OiseauLa ville de Plume-ton-oiseau, comme son nom l’indique, n’est pas le paradis des volatiles ! Il faut dire qu’il y règne l’horrible Abracar, c’est lui qui oblige les chats à travailler et à plumer les oiseaux. Mais attention grâce à un oiseau-mouche et un renard la révolution est proche !

Ici on parle de révolte et de liberté au son de la guitare, avec des musiques très rythmées. Heureusement que certains sont là pour renverser la dictature. J’avoue avoir été plus séduit par le fond que par la forme, mais Plume-ton-oiseau est une histoire avec un joli message.
Un très beau site avec des extraits.

HombrecitoLe petit Daniel est bien malade, la Mort vient d’ailleurs le chercher… seulement voilà, un petit personnage dessiné sur un carreau de faïence que Daniel a appelé Martinito ne laissera pas la mort faire, l’enfant a été le seul à le remarquer, à lui parler, il va donc déjouer la Mort, l’occuper jusqu’à ce qu’elle oublie son heure. Mais Martinito prend des risques…

A la première écoute (pas vraiment attentive) je n’avais pas été attiré par Hombrecito, Le petit Bonhomme de Buenos Aires, ce conte argentin avec sa musique d’Amérique du Sud. Trop sombre peut-être. En fait en l’écoutant vraiment, quelle magnifique histoire ! Le petit bonhomme du carreau de céramique est un conte classique en Argentine, Ezequiel Spucches a choisi de l’adapter pour nos petits français. On parle ici d’amitié, de solidarité mais aussi de la maladie et de la mort. Avec en fond sonore une très belle musique, c’est une narratrice, Laure Gouget, qui nous raconte cette belle histoire, très poétique. Un beau voyage à Buenos Aires (que c’est agréable de voyager grâce aux contes) pour y rencontrer des personnages très touchants… et un autre un peu effrayant !

Abeilles&BourdonsC’est le printemps et pendant que les papillons volettent, à la ruche il y a une toute nouvelle abeille. A peine intronisée celle-ci doit se trouver un bourdon-papa pour assurer la survie de l’essaim mais aucun bourdon ne lui plaît à la ruche… Alors il faut en trouver un plus loin mais forcément quand on sait qu’on va mourir dès qu’on devient bourdon-papa ça ne donne pas envie…

Après le très drôle Marrons et châtaignes (sur l’automne), les Nid de coucou nous présentent Abeilles et bourdons (sur le printemps). Ici c’est une très belle histoire d’amour que nous conte, de sa voix magnifique, Raphaëlle Garnier (qui dessine aussi les illustrations, écrit les textes et les musiques, joue de la trompette, du cristal Bachet et du métallophone !). Comme dans le précédent opus c’est très lyrique, on est ici dans un très beau conte servi par une magnifique musique et surtout une superbe voix. Aussi réussi que le précédent !

LA PETITE SIRENELe roi de la mer avait six filles mais la plus jeune était la plus belle. Cette petite sirène était passionnée par le monde des hommes. Lorsque ses sœurs eurent le droit d’aller voir ce monde (à leurs 15 ans) elle écoutait leurs récits en attendant impatiemment son tour. Lorsque ce jour arriva elle vit un bateau sur lequel se trouvait un prince, elle en tomba immédiatement amoureuse.

Je parlais encore il y a peu de La petite Sirène, voici une version racontée pour les plus grands (pour les enfants à partir de 10 ans d’après l’éditeur). L’histoire tragique d’une petite fille de l’eau, fascinée par un monde qui n’est pas le sien qui quittera tout par amour et finira par mourir (oui je raconte la fin mais bon je ne pense pas l’apprendre à grand monde !). Marie Tirmont nous raconte de sa belle voix le texte intégral d’Hans Christian Andersen (1h15 d’écoute) et c’est un beau moment, elle nous emmène avec elle dans ce magnifique conte qu’on redécouvre encore une fois avec plaisir.

Chut Gutman RoseRose a un souci d’élocution, les mots ne sortent pas comme il faut. Un simple « chat » devient un « moustachacu », la marelle dans sa bouche devient « crève en enfer ». A cause de ça elle a dû changer d’école, mais comment se faire accepter dans la nouvelle avec son souci ? Ne rien dire ? Pas facile… Et si la solution était d’affronter les demi-lampadaires (les collégiens) ? A la maison les choses ne sont pas simples non plus entre une patate (un père) crayon (dessinateur), qui lui écrit des lettres plutôt que de lui parler et une ventouse (mère) slogantine (publicitaire), un peu collante et qui lui parle comme à une débile. Heureusement grâce à la lecture de Chien Pourri, Rose s’évade.

Quel bonheur que cette histoire de Rose ! C’est une histoire extrêmement poétique, sur fond de guerre entre les primaires et les collégiens. Le défaut de Rose est prétexte pour Colas Gutman pour jouer avec les mots, les erreurs de la petite fille sont bien entendu pleines de sens : écrabouser, ennuimerder, bon levant (pour bonjour), pince à cinq doigts (pour main) des fantômes (ceux qu’on ne voit pas dans une classe),… On parle ici de la différence, mais aussi d’amour, des parents (qui ne comprennent pas forcément les enfants), d’amitié. On rit beaucoup lorsque les parents de Rose essayent de la corriger (et se plantent complètement) ou tentent des choses farfelues pour la faire parler normalement. C’est extrêmement drôle (tout en étant très tendre), je n’avais pas ri à ce point en écoutant une histoire depuis bien longtemps ! Sylvie Ballul fait beaucoup plus que de lire l’histoire, elle l’interprète vraiment. Le son d’un saxophone l’accompagne. Un délice !

Le petit PrinceAlors qu’il essayait de réparer son avion, un homme rencontre un étrange petit garçon qui lui demande de lui dessiner un mouton… la suite vous la connaissez…

Pour fêter les 70 ans du Petit Prince, Gallimard a sorti plusieurs versions (toutes magnifiques) de ce conte d’Antoine de Saint-Exupéry, dont une version avec CD racontée par Gérard Philippe. Quel bonheur que d’écouter la voix de cet extraordinaire comédien. Une version qui a 60 ans et n’a pas pris une ride. En bonus, on retrouve un document vidéo où Gérard Philippe raconte un extrait face caméra, un grand moment. L’édition aussi est superbe avec un très beau papier. L’histoire est présentée dans son intégralité (attention Gérard Philippe, par contre, dans sa version lue ne lit que des extraits) avec les aquarelles originales d’Antoine de Saint-Exupéry. Le tout présenté dans un superbe coffret cartonné. Une magnifique version.

A noter que vous pouvez retrouver une version poche vendue dans un petit fourreau avec une très belle carte pop-up (9,50€), une version dans un grand album (13,50€), une version beau livre (avec de nombreux bonus, 29€) et une version folio collector limitée avec un livret de dessin d’Antoine de St Exupéry (9,60€). Ces versions étant sans CD.

Quelques pas de plus…
D’autres histoires à écouter ici et ou encore (entre autres).
Nous avons déjà chroniqué des histoires de Muriel Bloch (Le Schmat doudou), des CD de Jean-François Alexandre (Musique de cinéma pour petites oreilles, L’imagier de la musiqueMusiques de cirque pour petites oreilles, Chansons et comptines de nos régions, Comédies musicales pour petites oreilles, Les instruments de l’orchestre pour petites oreilles, Musiques baroques pour petites oreilles et Musiques Jazz et Blues pour petites oreilles et Chansons et comptines de notre enfance), d’Olivier Tallec (Pas de pitié pour les baskets, Kevin et les extraterrestres, Restons Calmes !, Joyeux Noël Rita et Machin, Mon cœur en miettesLe slip de bain, ou les pires vacances de ma vie et La croûte), un livre-cd de Nid de coucou (Marrons et châtaignes), des histoires d’Andersen (La petite sirène illustré par Alexandra Huard, Contes inédits : Le compagnon de voyage, Le petit Ole Ferme l’oeil, Le goulot de Bouteille, Le Rossignol et l’empereur de Chine, un CD regroupant plusieurs de ses contes, La petite fille aux allumettes illustré par Fabrice Backès, Les habits neufs de l’empereur illustré par Parastou Haghi et un recueil sorti chez Lito, Contes d’Andersen), et des livres de Colas Gutman (Chien pourri et Les inséparables) que nous avons d’ailleurs interviewé.

Petites sagesses du soir
Textes de Muriel Bloch, musique de Jean-François Alexandre
Naïve dans la collection Les petits indispensables des tout-petits
12€ (prix conseillé), 50 minutes, livret de 24 pages, 2013.
Le plus féroce des loups
Texte de Sylvie Poillevé, illustré par Olivier Tallec
Père Castor dans la collection Les albums en musique
10,50€, 178×217 mm,12 minutes, 28 pages, imprimé en Chine, 2013.
Roméo et le coup de lune
d’Eva Marchal, raconté par Jean-François Stévenin
Eponymes Jeunesse
13€ (prix conseillé), 35 minutes, livret de 8 pages, 2013.
Plume-Ton-Oiseau
d’Amaury Ballet et Christophe Dupire
Eponymes Jeunesse
13€ (prix conseillé), 32 minutes,livret de 8 pages, 2013.
Hombrecito
d’Ezequiel Spucches sur un texte de Manuel Mujica Làinez, interprêté par AlmaViva Ensemble
Victorie Music
18€ (prix conseillé), 51 minutes, livret de 8 pages, 2013.
Abeilles & Bourdons
de Nid de Coucou
Nid de Coucou
18€, 200×200 mm, 35 minutes, 32 pages, imprimé en Bretagne chez un éditeur éco-responsable, 2013.
La petite sirène
Texte de Hans Christian Andersen (traduit par Régis Boyer), lu par Marie Tirmont
Gallimard Jeunesse dans la collection écouter Lire
12,90€, 1h15, livret 4 pages, 2013.
Rose
Texte de Colas Gutman lu par Sylvie Ballul
L’école des loisirs dans la collection Chut !
13,70€, 62 minutes, 2013.
Le petit prince
d’Antoine de Saint-Exupéry, lu par Gérard Philippe
Gallimard
19,90€, 158×222 mm, 120 pages, imprimé en Chine, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Un peu de musique ?

Par 30 septembre 2012 Musique pour enfants

Aujourd’hui c’est musique ! Sortez les platines, on va danser !

Comment ne pas commencer par nos chouchous, Zut ! Le meilleur groupe pour enfants actuel nous livre un nouveau CD et y’a pas à dire… y’a pas mieux que Zut ! (oui je le dis deux fois dans la même phrase).  ABCD… Zut est un abécédaire en musique de Atchoum à Zut (forcément) 26 chansons généralement rythmées pour chanter, danser tout en apprenant l’alphabet (bon pour être franc j’ai trouvé que le côté abécédaire est un peu prétexte, parfois on se demande quelle est la lettre en question mais Zut c’est tellement bien qu’on leur pardonne !). On croise un papa qui répond « euh… » quand on lui parle de petite graine, des enfants qui se révoltent (Grrr pas contents, la chanson préférée de ma fille), un secret à ne pas répéter, un quiz du K, une petite fille à lunettes… C’est, je pense, le meilleur album de Zut. Le livret lui-même (car ici ce n’est pas un boîtier habituel mais un véritable petit livre) est très joliment illustré avec, en plus des paroles, des jeux et des coloriages. Je serai tenté de dire que la pochette n’est pas représentative de l’intérieur, les illustrations sont très largement en dessous de celles qu’on trouve dans le CD). A chaque personne qui me demande en ce moment quoi offrir je réponds systématiquement : le dernier album de Zut ! (et je peux vous dire que ma fille partage mon opinion !).



Petit à petit Abel se construit une jolie petite carrière. Vu de la lune est son 3ème album. J’avais déjà bien accroché sur le précédent (1,2 Cha Cha Cha) et je trouve celui-ci également franchement très sympa. C’est rythmé, par moment même très rock, les thèmes des chansons sont intéressants et drôles. Un hommage au pyjama (En pyjama), un voisin qui ne ramasse pas le caca de son chien (Tu ramasses), un hymne aux papas (« Au début c’est très dur, on n’est pas habitué puis au fur et à mesure c’est comme si c’était inné mettre des crèmes changer les couches, couper les ongles des petits pieds » Quand on est papa), un catalogues des petits malheurs quotidiens (C’est pas drôle), une chanson anti-princesses (Y’en a marre des princesses), une chanson sur l’homosexualité (mes tontons) ou encore un petit garçon qui veut toujours être le premier (Le premier), 14 chansons souvent drôles, toujours bien écrites. Les enfants adorent Abel, ils retiennent assez vite les refrains et les chantent avec l’album, les parents ne détestent pas non plus. Que c’est bon les chanteurs qui ne parlent pas aux enfants comme s’ils étaient complètement neuneus !
Vous pouvez écouter des extraits ici.



Vous aimez les univers décalés, loufoques ? Vous allez aimer Nid de coucou et son album sur l’automne Marrons et châtaignes. Ici les fées ressemblent à des chats, les chiens rêvent de biscuits, les ogres mangent les enfants pour les faire taire, les biches allaitent les loups. On croise aussi des hiboux, la reine de Chachacha, des chasseurs à la gâchette facile, une fille aux pieds gelés, des poules à dents et une reine des fous qui se cache dans un violoncelle. C’est poétique et lyrique, on est proche du conte. Musicalement c’est superbe et surtout il y a une vraie atmosphère, un vrai univers. Ça m’a fait penser à Claire Diterzi, pour ceux qui connaissent (et pour ceux qui ne connaissent pas précipitez-vous !). Ça sent le spectacle, c’est presque frustrant d’écouter le CD sans voir. La chanteuse a une voix superbe, envoûtante. Une vraie découverte, un vrai coup de cœur.



Un Monde de diplodocus… aïe aïe aïe… moi ça ne m’a vraiment pas plu… Sorte d’album concept autour des dinosaures mais sans réelle cohérence (ce n’est pas une histoire, ce n’est pas genre 11 chansons sur des dinosaures différents, ce sont juste des chansons qui parlent toutes plus ou moins de dinosaures… parfois on se demande si on n’a pas changé quelques petits trucs pour que le dinosaure y soit…). Pas vraiment de refrains, pas vraiment rythmé, on ne retient pas grand-chose de l’album (et pourtant je l’ai écouté plusieurs fois). D’ailleurs ma fille, 4 ans, elle-même m’a montré son ennui à chaque écoute… Et puis après les albums avec « on prend le nom de deux animaux pour un faire un troisième » (grande mode du moment) la chanson sur ce principe… (mon gros souci en plus sur cette chanson c’est qu’elle est chantée par un chanteur que j’aime assez, Alexis HK, mais ça m’a horripilé d’emblée). Mais qu’est-ce qu’Alexis HK et Tété sont allés faire dans cette galère ? À la limite « Ils sont revenus » qui est l’extrait qu’on entend de l’album sur internet… c’est la meilleure de l’album… c’est dire !




Je ne connaissais pas Réo, je le découvre avec l’album La mouchenillaraignéefourmi. Même si je n’ai pas adoré cet album, il y a quelques chansons plutôt sympa. On parle du chocolat, de l’école ou des chagrins. Le chanteur se met à la place du prince charmant amoureux de la belle au bois dormant ou nous parle de sa grand-mère contrebasse. Certaines chansons sont chantées avec des enfants et c’est plutôt réussi (avec les enfants ce n’est pas toujours le cas !) comme par exemple le très entraînant Plus de chagrin. Un album plutôt sympathique au charme un peu intemporel (c’est typiquement le genre de disque qu’on avait déjà il y a 30 ans et qui ne vieillit pas, à la Henri Dès).



Un peu dans le même style « chanson traditionnelle », A l’école de Madame Nicole et autres fariboles. Christiane Oriol chante avec des enfants des paroles parfois simples que les jeunes auditeurs peuvent reprendre, parfois beaucoup plus écrites, elle nous fait taper nos genoux et claquer la langue (Maison Citrouille), réviser les tables de multiplication (Rock des tables de multiplication),… C’est vivant et rythmé. Christiane Oriol parle aussi de thèmes plus « engagés » comme les tsiganes (Gens du voyage) ou du racisme (Malika). On pense à des chanteuses comme Anne Sylvestre, forcément ça plait à certains, moins à d’autres… (je vous avoue que je fais plutôt parti des seconds…).

Quelques pas de plus…
D’autres CD que j’aime beaucoup et que j’ai chroniqué ici : Et qu’ça saute de Zut, Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres… de François Hadji-Lazaro, Ouf des Voilà Voila, Quand je ne chante plus de chanson, je tourne en rond de Babouille Bonbon, Chat qui se cache d’Ici Baba, Petit Robert et le mystère du frigidaire de Brico Jardin, Bêtes en stock de Pascal Parisot, Pitt Ocha au pays des mille collines des Ogres de Barback, La pittoresque histoire de Pitt Ocha des Ogres de Barback, Les pieds dans le plat de Pascal Parisot, Bête et méchant d’Oldelaf,…
Et retrouvez notre interview de Phil Marsal de Zut.

ABCD… ZUT
de Zut
Naïve Jeunesse
Prix indicatif : 17€
Vu de la lune
de Abel
Naïve Jeunesse
Prix indicatif : 17€
Marrons et châtaignes
de Nid de coucou
Autoproduit
Prix indicatif : 18€
Le monde diplodocus
de Nicolas Berton
Naïve Jeunesse
Prix indicatif :17€
La mouchenillaraignéefourmi
de Réo
Éponymes Jeunesse
Prix indicatif : 13€
A l’école de Madame Nicole et autres fariboles
de Christiane Oriol
Éponymes Jeunesse
Prix indicatif : 13€

A part ça ?

Même si c’est (encore) à des fins publicitaires, un très beau flashmob.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange