La mare aux mots
Parcourir le tag

Oies

Grandir…

Par 14 mars 2013 Livres Jeunesse

Les enfants s’en vont tôt ou tard
Sans s’en apercevoir
N’aimant plus les carambars
N’ayant plus peur du noir
Abandonnant au placard
Barbies et babars
Allons Z’enfants
(Pascal Parisot)

Augustine ne rentre plus dans ses bottesQuel bonheur de revenir chez sa grand-mère pour Augustine ! Elle n’y est pas allée depuis un moment et la petite oie se fait une grand joie de retrouver ses bottes… mais… oh non elles sont trop petites ! Au moment du repas, Augustine monte dans sa chaise haute et se trouve bien à l’étroit… Il faut se faire une raison elle a grandi ! Elle est grande maintenant, mais grande comment ?

 Accompagnée de très belles et grandes illustrations à la peinture, l’histoire d’Augustine Augustine ne rentre plus dans ses bottes(quel joli prénom !) raconte bien le questionnement qu’ont les enfants sur le fait de grandir, être « trop » grands pour… mais trop petits pour…  Augustine n’est plus un bébé mais n’est pas encore une jeune fille, elle doit comprendre qu’elle est entre deux. Le texte est simple mais percutant, parfaitement adapté aux enfants. En fin d’ouvrage, l’histoire est complétée par une petite explication sur le fait de grandir, signée d’un professeur de médecine. En plus d’être une jolie histoire, c’est un bel objet avec son papier épais et ses illustrations pleines (doubles) pages. Un très bel album.

Le petit bateau de Petit oursPetit Ours adore son petit bateau, chaque jour il l’utilise avec bonheur. Mais le temps passe, Petit Ours est devenu Grand Ours… quand il monte dans son bateau celui-ci coule… Il doit se rendre à l’évidence, il ne peut plus utiliser ce bateau qu’il aime tant… et s’il l’offrait à un petit ours à qui il serait utile ?

Ici aussi c’est donc de grandir dont on parle, Petit Ours est devenu grand, il ne peut plus Le petit bateau de Petit Oursfaire ce qu’il faisait enfant. Alors bien-sûr il suffit de s’adapter (à la dernière page on voit Petit Ours, devenu Grand Ours se construire un grand bateau). Mais on parle aussi de la transmission, parfois entre grands frères/sœurs et petits, des jouets. Du fait de donner nos affaires à ceux qui en ont vraiment besoin. Ici aussi le texte est simple et adapté aux enfants, l’histoire est vraiment belle et pleine de sens. Les illustrations sont magnifiques, assez classiques mais pourtant pleines de couleurs et un trait de crayon que je trouve des plus esthétiques. Là aussi un très bel album.

Quelques pas de plus…
On parle aussi de grandir dans quelques albums que nous avons chroniqués comme, par exemple, Roule toujours, Petite boule rouge ou Le bateau de Malo. Retrouvez aussi un sujet sur la peur de grandir sur le forum.

Augustine ne rentre plus dans ses bottes
de Lydia Devos, illustré par Arnaud Madelénat
Le pommier dans la collection Les bouts d’choux explorent le monde
13€, 230×285 mm, 40 pages, imprimé en France, 2013.
Le petit beateau de Petit Ours
de Eve Bunting (traduit par Claude Lager), illustré par Nancy Carpenter
Pastel
10,20€, 210x210mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2004.

A part ça ?

Avez-vous signé le manifeste pour la lecture des Incorruptibles ? Sinon allez-y vite !

Gabriel

You Might Also Like

Une oie qui refuse de marcher au pas et des moutons qui se révoltent

Par 28 mai 2012 Livres Jeunesse

Et si on se rebellait ?

Une, deux ; une, deux ; une, deux les oies partent en rythme à la mare. Tout le monde suis la cadence qui est parfaite, les pattes frappent le sol en même temps, comme toujours et ce depuis très longtemps. Une, deux ; une, deux ; une, deux, tac ; Une, deux, tac ; une, deux, tac… Mais qu’est-ce que c’est ? Quel est ce bruit qui vient casser le rythme ? C’est Zita, une petite oie qui n’arrive pas à marcher au pas… puisque c’est comme ça elle sera privée de défilé ! Zita ne comprend pas pourquoi elle n’est pas comme les autres et surtout pourquoi il faut marcher au pas, faire comme tout le monde. Très vite elle va se trouver de nouveaux copains et marcher à un autre rythme où chacun fera son propre bruit, et tous associés feront une bien plus belle mélodie.

Il est magnifique cet album qui traite de la différence, du refus de rentrer dans le rang, de l’originalité. L’histoire est très belle et plaît forcément aux enfants. Cette petite oie, grâce à son impossibilité de marcher au pas va faire de belles choses, rendre les autres jaloux. Au-delà de la simple histoire il y a toute une réflexion sur pourquoi marcher au pas, sur les différences qui rendent les gens plus intéressants, Zita va descendre à la mare avec des cochons, des moutons, des poules,… et leur défilé sera bien plus attrayant à tout point de vue (mais ici on parle surtout sonorité) qu’un défilé avec des oies toutes semblables et toutes faisant le même bruit au même moment. Les illustrations sont également très belles, classiques et intemporelles mais franchement drôles.

EN GRÈVE ! Les moutons ont décidé de se rebeller ! Pourquoi les tond-on tout le temps ? Qui doit supporter le froid l’hiver sans poils pour se réchauffer ? Et qui doit supporter les piqûres du vétérinaire pour se soigner après avoir attrapé froid ? C’est eux, et toujours eux ! Alors… EN GRÈVE ! Du coup dans la ferme ça débat, certains sont de leur côté (comme Zita la petite oie de l’histoire précédente) d’autres moins… Le jour de la grande manif arrive et les chiens vont tout faire pour l’empêcher !

Dans la même collection et du même auteur, La grève des moutons est aussi bon que le précédent. Ici aussi il y a du fond et de nombreux sous-entendus, une histoire qui se lit à plusieurs niveaux, les parents comprendront qui sont les moutons et qui sont les chiens, l’album est d’ailleurs dédié à « tous ceux qui marchent entre République, Bastille et Nation ». Mais attention ce n’est pas un album militant, en tout cas aucun prosélytisme ici. On ne prend pas les enfants en otage. L’album est juste drôle, très bien écrit et ici aussi les illustrations sont vraiment à la fois belles et drôles.

Ces deux albums sont vraiment très bons et à un prix plus que raisonnable. Visiblement il y en a 4 dans la série (Gare à Edgar ! et Copains comme cochons complètent ces deux-là), je vous parlerai certainement prochainement des deux autres. Je ne connaissais pas du tout Jean-François Dumont, c’est une belle découverte !

Quelques pas de plus…
La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas par Enfantipages.

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas
de Jean-François Dumont
Père Castor dans la collection Les plus belles histoires d’aujourd’hui.
5,30€
La grève des moutons
de Jean-François Dumont
Père Castor dans la collection Les plus belles histoires d’aujourd’hui.
5,30€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Puisqu’on parle de ne pas se laisser faire, de ne pas avancer au pas, de ne pas avoir d’œillère, pourquoi pas mettre un coup de projecteur sur Réseau éducation sans frontières ? Un réseau qui milite pour défendre les enfants étrangers scolarisés en France et empêcher leur expulsion. Ils ont besoin de vous, que ça soit financièrement ou sur le terrain. http://www.educationsansfrontieres.org/


Gabriel

You Might Also Like

« Tu es encore debout, toi! »

Par 14 mars 2010 Livres Jeunesse

Dors bien, Rosalie de Brigitte Minne, illustré par An Candaele.
Le Marchand de Sable constate que l’heure est venue de mettre les enfants au lit. Il répand ses grains de sable sur la terre. Tous succombent au sommeil, sauf Rosalie…

Traduit du néerlandais, ce bel album est assez original niveau illustration (en tout cas pour ceux qui, comme moi, ne connaissent pas la littérature jeunesse néerlandaise!).

 

Dors bien, Rosalie de Brigitte Minne et An Candaele.
Editions du pépin.
public : A leur lire / Lecteurs débutants

 

Plus de livres sur l’heure du coucher… (Coucher, sommeil, rêves, cauchemars…) sur le forum.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange