La mare aux mots
Parcourir le tag

Ole Könnecke

Les invité·e·s du mercredi : Christine Davenier et Ole Könnecke

Par 14 février 2018 Les invités du mercredi

Aujourd’hui, c’est à Christine Davenier que j’ai souhaité poser quelques questions, elle a gentillement accepté de me répondre. Puis, notre rubrique « En vacances avec » s’est aujourd’hui ouverte à l’internationale car c’est avec Ole Könnecke que je pars. Bon mercredi à vous.


L’interview du mercredi : Christine Davenier

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
Après une enfance en Touraine, je suis venue à Paris pour faire l’école des arts appliqués Olivier de Serres. J’ai passé ensuite deux ans aux États-Unis, pour suivre des cours d’illustration à la Rhode Island School of Design de Providence, où j’ai rencontré mon agent américain actuel.
À mon retour en France, j’ai commencé à travailler avec différents éditeurs américains tout en développant mon activité d’illustratrice pour divers clients français.
En France, je dessine pour les célèbres maisons Hermès et Puyforcat, pour la presse avec Famille Magazine, Bayard, et pour les albums jeunesse, en tant qu’auteur-illustratrice ou illustratrice, avec des éditeurs comme Kaléidoscope, Casterman, Hachette, Seuil Jeunesse.
Aux États-Unis, je collabore notamment avec Farrar Strauss and Giroux, Candlewick, Little Brown, Harper and Colins, Fiewel and Friends.
Je vis aujourd’hui à Paris où je continue à travailler pour la France et les États-Unis.

Je trouve votre travail d’illustration sur Minusculette, la série écrite par Kimiko, absolument magnifique, pouvez-vous nous dire quelques mots sur cette série et sur la façon dont vous avez travaillé dessus ?
J’ai rencontré Kimiko il y a près de 15 ans lorsque nos filles faisaient de la danse africaine dans le même cours.
Kimiko m’a, depuis longtemps, évoqué l’envie de collaborer sur un projet… À la suite d’une exposition de dessins que j’ai faite, Kimiko m’a proposé de passer chez moi et d’ouvrir mes carnets de croquis. Elle y a repéré des personnages qu’elle aimait et en a fait des photos. Quelque temps après elle m’a proposé le personnage de Minusculette ainsi que l’idée de la série.
Depuis c’est avec grand plaisir, enthousiasme et gourmandise que je découvre ses histoires.
Des images s’imposent naturellement sur ses mots.
Alors je crayonne et après s’en suit un va-et-vient pour les corrections qui doivent être finalement validées par Grégoire Solotareff.
Il en est de même pour les couleurs !
Je leur fais à tous les deux une grande confiance et j’aime cette liberté dans le trait et dans la couleur qu’ils me donnent l’occasion de pratiquer.
Le conseil que Grégoire et Kimiko m’ont donné dès le début c’est de « dessiner à ma main »… C’est à dire dans le format où ma main reste la plus spontanée et libre !

Vous utilisez des techniques d’illustrations diverses, pouvez-vous nous dire lesquelles et comment vous choisissez celle que vous allez utiliser pour un projet ?
J’utilise toujours de l’encre.
Ce qui change c’est le trait qui est parfois au crayon et parfois à la plume ainsi que le support.
Et parfois je retravaille un peu au crayon de couleur sur mes encres.
Cela donne un rendu différent, mais la technique reste la même.
L’étape que je préfère restant celle des crayonnés !
Ce qui change également c’est le décor plus ou moins présent.
Le choix peut venir de la demande de l’éditeur ou bien de mon humeur ou encore du sujet traité dans l’histoire.

On remarque une certaine fidélité à des autrices, est-ce ce qui vous fait dire « oui » à un projet ou y a-t-il d’autres critères ?
J’ai la chance de connaître des auteures (et oui ce sont souvent des femmes) dont j’aime l’écriture ; qui sont devenues des amies et avec lesquelles nous initions ensemble des projets. C’est le cas avec Nadine Brun Cosme, Magdalena, Maureen Dor, Fanny Joly, Kimiko et récemment Fani Marceau.
Mais je peux aussi accepter des projets avec des auteurs que je ne connais pas.
C’est le cas aux États-Unis où j’illustre de nombreux auteurs que je n’ai jamais rencontrés.
Ce qui me fait accepter les projets c’est bien évidemment l’histoire, le propos et parfois aussi le challenge d’explorer de nouveaux univers !

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Mes lectures d’enfant c’était les histoires du père castor et les contes de Perrault, Andersen… que ma grande sœur nous lisait.

Que lisez-vous en ce moment ?
En ce moment j’essaie de lire le Prix Goncourt qu’une amie m’a offert, mais je dois vous avouer que je ne suis pas une grande lectrice.
Je note les titres dès que quelqu’un me conseille un livre. Après les livres peuvent s’accumuler sur ma table de nuit et il m’arrive de ne jamais les ouvrir.
J’ai assez de mal à ne pas m’échapper de mes lectures et suis plus friande d’images… je regarde énormément de films.

Quelques mots sur vos prochains ouvrages ?
Cette année va sortir chez sarbacane un album dont je suis très fière : Babam écrit par Fani Marceau.
Il s’adresse aux touts petits. C’est un très grand format et l’ensemble me paraît très différent de tout ce qui existe aujourd’hui pour cette tranche d’âge.
Un autre projet qui me tient beaucoup à cœur c’est « MINA » une série pour petits, tout au crayon de couleur, chez Casterman avec Fanny Joly.
Je suis également en train de faire des essais pour un roman graphique pour adultes… ce serait une nouvelle aventure !!!
C’est difficile pour moi de faire des choix dans les albums que j’ai terminés et qui vont sortir et ceux qui sont en cours de réalisation, car tous les projets sur lesquels je travaille aujourd’hui me plaisent énormément !!!!

Bibliographie sélective (francophone) :

  • Le troisième fils de Monsieur John, illustration d’un texte de Nadine Brun-Cosme, Sarbacane (2018).
  • Louna et la petite Tahitienne, illustration d’un texte de Magdalena, Kaléidoscope (2018).
  • Bébé Boule et Bébé Brioche, illustration de textes de Magdalena, Kaléidoscope (2017).
  • Série Minusculette, illustration de textes de Kimiko, l’école des loisirs (2017).
  • Vingt cœurs, illustration d’un texte de Fanny Joly, Les éditions Clochette (2017), que nous avons chroniqué ici.
  • Les monstres, illustration d’un texte de Magdalena, Père Castor-Flammarion (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Léontine, texte et illustrations, Kaléidoscope (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Dans le noir de la nuit, illustration d’un texte de Magdalena, Père Castor (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • Ça roule pour Clara, illustration d’un texte de Linda Ashman, Circonflexe (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Oh, Pétard !, illustration d’un texte de Christine Naumann-Villemin, Kaléidoscope (2011), que nous avons chroniqué ici.

Retrouvez Christine Davenier sur : https://www.christinedavenier.com/blog.


En vacances avec… Ole Könnecke

Régulièrement, nous partons en vacances avec un·e artiste. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la·le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet·te artiste va donc profiter de ce voyage pour nous faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle·il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… Des livres, de la musique, des films… sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il·elle veut me présenter et c’est elle·lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Ole Könnecke que nous partons (cette interview a été réalisée en anglais, nous avons choisi de ne pas traduire les réponses) ! Allez, en route !

5 albums jeunesse :

  • Jean de Brunhoff – Babar
  • Crockett Johnson – Harold and the purple crayon
  • Shel Silverstein – Lafcadio
  • Tomi Ungerer – La grosse bête de monsieur Racine
  • Mo Willems – We are in a book

5 roman :

  • Dumas – Le comte de Monte Cristo
  • J.J. Voskuil – Das Büro
  • Wodehouse – The code of the Woosters
  • Simenon – Any Maigret I can get my hands on
  • Sempé – Raoul Taburin

5 DVD :

  • Buster Keaton – Steamboat Bill, jr.
  • Laurel & Hardy – Fra Diavolo
  • Hitchcock – North by northwest
  • Kaurismäki – I hired a contract killer
  • The Dick van Dyke Show

5 CD :

  • From Elvis in Memphis
  • Jerry Lee Lewis live at the Star-Club, Hamburg
  • Cornelis Vreeswijk – Tio vackra visor och Personliga Persson
  • Duke Ellington – The pianist
  • Mofro – Lochloosa

5 artistes (+2) :

  • Sempé
  • Tomi Ungerer
  • William Steig
  • Stuart Davis
  • Karin Mamma Andersson
  • Saul Steinberg
  • Ulf Lundkvist

5 BD :

  • Ulf Lundkvist – Assar
  • Hergé – Le sceptre d’Ottokar
  • Carl Barks – Donald Duck
  • Jim Woodring – Frank
  • Hal Foster – Prince Valiant

5 lieux :

  • The sunny coast of Bohuslän
  • The deep woods north of Uddevalla
  • The ferry on the river Elbe in Hamburg
  • The friendly Town of Göteborg
  • The beautiful Town of Paris

Ole Könnecke est auteur et illustrateur.

Bibliographie sélective (francophone) :

  • Série Lester et Bob, textes et illustrations (traduits par Svea Winkler-Irigoin), l’école des loisirs (2016-2017).
  • Elvis et l’homme au manteau rouge, texte et illustrations (traduit par Bernard Friot), De la Martinière Jeunesse (2017), que nous avons chroniqué ici.
  • Série Anton, textes et illustrations, l’école des loisirs et De la Martinière Jeunesse (2005-2015) que nous avons chroniqué ici et .
  • Le grand imagier des animaux du monde, texte et illustrations, l’école des loisirs (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Bravo, texte et illustrations (traduit par Florence Seyvos), l’école des loisirs (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Le grand imagier des petits, texte et illustrations, l’école des loisirs (2010).
  • Il l’a fait !, texte et illustrations, l’école des loisirs (2010), que nous avons chroniqué ici.
  • Bonne chance, texte et illustrations (traduit par Florence Seyvos), l’école des loisirs (2010).
  • Le grand méchant Bill, texte et illustrations, l’école des loisirs (2003).
  • Lola et les pirates, texte et illustrations (traduit par Dominique Kugler), l’école des loisirs (2003).

You Might Also Like

Noëëëëël Noooooëëëëël joyeux Nooooëëëëël !

Par 19 décembre 2017 Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui, une sélection de livres qui parlent de Noël (car c’est de saison).

Chantons Noël
Collectif, illustré par Sylvia Dupuis
Le merle moqueur dans la collection Enfance et musique
19,90 €, 215×215 mm, 36 pages, imprimé en Italie, 2017.
Le garçon qui partit dans le Nord avec son père à la recherche du père Noël
Texte de Kim Leine (traduit par Alain Gnaedig), illustré par Peter Bay Alexandersen
Gallimard Jeunesse
17,50 €, 245×265 mm, 56 pages, imprimé en Espagne, 2017.
Elvis et l’homme au manteau rouge
d’Ole Könnecke (traduit par Bernard Friot)
De la Martinière Jeunesse
12,50 €, 255×245 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
Le Manteau Rouge
Texte de Philippe Lechermeier, illustré par Hervé Le Goff
Gautier-Languereau
14 €, 240×310 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur écoresponsable, 2017.
Lettres timbrées au Père Noël
Textes d’Élisabeth Brami, illustrés par Estelle Billon-Spagnol
Talents Hauts
14 €, 170×210 mm, 40 pages, imprimé en République Tchèque, 2017.
L’assistant du Père Noël
de Yukiko Tanemura (traduit par Manon Debienne)
Nobi Nobi dans la collection 1,2,3 Soleil
12,50 €, 217×262 mm, 40 pages, imprimé en Roumanie, 2017.
Où est le renne au nez rouge
Texte de Sophie Adriansen, illustré par Marta Orzel
Gulf Stream Editeur
14 €, 201×217 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2017.
Suzon et le sapin de Noël
Texte d’Émilie Chazerand, illustré par Amandine Piu
Gulf Stream Éditeur dans la collection Mes petits héros
9,50 €, 188×190 mm, 32 pages, imprimé en Pologne, 2017.
Max et Lapin – La belle nuit de Noël
Texte d‘Astrid Desbordes, illustré par Pauline Martin
Nathan
5,90 €, 170×170 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Je chante avec le Père Noël
Collectif
Arc-en ciel
Autour de 10 €.

You Might Also Like

Petits et gros animaux cartonnés

Par 28 octobre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux albums : un tout petit et un très grand ! Deux belles façons de découvrir les animaux !

imagier_animaux_du_monde_couv_546 x 350À la montagne, dans le désert, dans la savane, dans la jungle, en Afrique, en Amérique, sous l’océan, les animaux sont partout ! Certains sont connus, d’autres plus rares. On en trouve des noirs, des blancs, des colorés, des poilus,… Certains volent, d’autres nagent, d’autres encore courent !
C’est tout cette variété que nous propose de découvrir Ole Könnecke avec Le grand imagier des animaux du monde. Pour chaque double-page, on suit un groupe de petites souris en voyage et on découvre un joli paysage et tous les animaux qu’on peut y croiser. J’aime énormément les imagiers, les grands livres à observer, et celui-ci est particulièrement réussi. Les illustrations sont claires, simples mais suffisamment détaillées et on se régale à parcourir encore et encore ce grand album cartonné et joliment relié !
Un livre pour voyager sans bouger de chez soi !

petites bêtes et gros animaux

Entre la souris et la baleine, il y a une sacrée différence de taille ! Et entre les deux, on trouve entre autres la grenouille, le renard, le crocodile, le loup ou l’éléphant.
Ce sont tous ces animaux (et quelques autres, disséminés de manière plus discrètes au fil des pages) que l’on découvre dans Petites bêtes et gros animaux, un album cartonné pour les petites mains avec des découpes de pages originales. Ainsi on a une petite page à la taille de la souris, et un très grande à celle de la baleine. Pour chaque espèce, Madeleine Deny nous livre une petite info facile à comprendre pour les plus jeunes. Les illustrations de Peggy Nille occupent l’espace, colorées, et pleines de vie (on a l’impression que les animaux nous surveillent avec leurs grands yeux).
Simple et beau, voilà un album cartonné original et attrayant !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Ole Könnecke (Bravo !, Anton et le cadeau de Noël, Anton et les rabat-joie et Il l’a fait !), Madeleine Deny (La grande course, La tétine de Kouki, C’est trop bon ! spécial Régions, En piste les dés !) et Peggy Nille (Perce-Neige et les trois ogressesLily cherche son chat, Mon cher petit coeur, La Princesse Optipois, Le petit oiseau au grain de blé, Le voleur de lune, Le Petit Chaperon Rouge, Les amoureux du ciel, Le nom du diable et Contes d’un autre genre). Retrouvez également notre interview de Madeleine Deny et notre interview de Peggy Nille.

Le grand imagier des animaux du monde
d’Ole Könnecke
L’école des loisirs 
12,20 €, 260 x 340 mm, 20 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Petites bêtes et gros animaux
Texte de Madeleine Deny, illustré par Peggy Nille
Tourbillon 
10,99 €, 204 x 140 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.

Marianne

You Might Also Like

À plusieurs, c’est mieux !

Par 6 mars 2014 Livres Jeunesse

Et si on parlait d’entraide et de partage ?

Le petit hérisson partageurOh une pomme ! Une grosse et belle pomme ! Bien ronde, bien mûre… Le petit hérisson va se régaler. Vite, vite poussons la pomme derrière un rocher au cas où un gourmand arrive… mais, papoum papoum, voilà le lapin… il en voudrait bien un morceau ! Bon la pomme est grosse, à deux ça va encore… Allez, poussons la pomme derrière le rocher… au cas où un gourmand arrive ! Mais, zou et zip et zou et zip, voilà l’écureuil…

Le petit hérisson partageur est un conte très rythmé, écrit par Zemanel. Le genre de texte qu’on prend un plaisir fou à lire à voix haute tellement il est rempli de sons, de répétitions… Les illustrations à la peinture de Vanessa Gautier accompagnent à merveille l’histoire, lui ajoutent encore plus d’humour et de tendresse. On parle ici de partage, d’entraide. Notre hérisson ne regrettera pas d’avoir partagé sa pomme avec ses amis, car il en sera bien récompensé. Un très beau conte qui est ici complété par 18 cartes à détacher pour jouer au Memory avec les personnages de l’histoire.
Le même vu par À l’ombre du saule et Les mercredis de Julie.

Bravo !Aujourd’hui, on va au cirque ! Le directeur nous accueille, puis arrivent les acrobates, bravo ! Oh mais c’est l’homme le plus fort du monde ! Bravo ! Hey mais c’est au tour du dresseur de chevaux, puis du dompteur de fauves, ils sont nombreux à défiler et chaque fois un seul cri : BRAVO ! Oh mais tout à coup…. Ce n’est plus bravo mais « AU FEU ! » que l’on crie !

Bravo ! d’Ole Könnecke est, là aussi, un album très rythmé, donc la plupart des pages sont ponctuées par les « bravo ! » criés par la foule. On parle du cirque, surtout mais aussi de l’entraide quand arrive un accident qui n’était pas prévu. On évoque aussi le fait qu’on est tous un peu des héros et que l’on mérite tous des « bravo ! ». Un très joli petit album d’un auteur/illustrateur qu’on aime décidément beaucoup.

La noisetteOh la jolie noisette ! La souris verte aimerait beaucoup la manger. Elle saute dessus pour la casser mais rien à faire… La tortue passe par là, on ne sera pas trop de deux ! Elles sautent toutes les deux… mais la noisette ne se fendille même pas. Et il en sera de même quand un lapin, un lion, un zèbre et même un éléphant sauteront avec nos deux amis… Quand tout à coup…

Je ne vous dévoile pas la chute de ce très joli conte signé Éric Battut… mais elle risque de vous surprendre ! La noisette est, là aussi, une histoire d’entraide, de complicité. Elle ressort ici en petit format (à petit prix). Un joli conte, plein de malice.

la sorcière dans les airsIl était une fois une sorcière qui se promenait dans le ciel avec son chat, sur son balai, quand soudain son chapeau s’envola. Vite il fallait se poser, retrouver le chapeau… ce qui n’était pas aisé ! C’est un chien qui le lui ramena. Chouette, un nouvel ami, désormais ils étaient trois sur le balai. Ils voyageaient à nouveau dans le ciel quand tout à coup le nœud de la tresse de la sorcière fut emporté par le vent ! Nos trois amis partirent à sa recherche… mais c’est un oiseau qui le trouva. Et voilà que maintenant ils n’étaient plus trois, mais quatre ! Et ils seront bientôt cinq…

Je ne vais pas vous raconter toute l’histoire de La sorcière dans les airs (surtout qu’il y a des chances que vous connaissiez déjà cette histoire sortie en 2001 et adaptée au cinéma l’année dernière) mais sachez que ce n’est que le début de l’aventure de cette sorcière. Car forcément, à cinq, c’est moins facile de voler sur un petit balai… Ici, on parle aussi de partager ce que l’on a, d’entraide et d’amitié. Un très beau texte, tout en rimes, et de belles illustrations signés par les créateurs du Gruffalo.
Le même vu par Le tiroir à histoires.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Zemanel (Les quatre géants et Un travail de fourmis), Vanessa Gautier (Un travail de fourmis), Ole Könnecke (Anton et le cadeau de Noël, Anton et les rabat-joie et Il l’a fait !) et Éric Battut (Bonnet d’Or et les Trois OgresDeux clowns, Mes petits bateaux, Le petit poisson rouge, Arthur 1er et le trône à trois pieds, Quand grand-mère revenait, Monsieur Scarlatine et Comme un pou).

Le petit hérisson partageur
Texte de Zemanel, illustré par Vanessa Gautier
Père Castor
10€, 260×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013 (première édition 2010).
Bravo
d’Ole Könnecke
École des loisirs
11.50€, 195×237 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.
La noisette
d’Éric Battut
Didier Jeunesse dans la collection Les ptits Didier
5.50€, 165×165 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013 (première édition 2011).
la sorcière dans les airs
Texte de Julia Donaldson (traduit par Jean-François Ménard), illustré par Axel Scheffler
Gallimard Jeunesse
13€, 288×258 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013 (première édition 2001).

À part ça ?

Ils en ont de la chance les rennais !

Gabriel

You Might Also Like

Et si l’on parlait de Noël ?

Par 15 décembre 2013 Livres Jeunesse

Et demain matin, petit garçon
Tu trouveras dans tes chaussons
Tous les jouets dont tu as rêvé
Petit garçon il est l’heure d’aller se coucher
Petit garçon (Graeme Allwright)

Une petite chronique sur Noël, c’est de saison, non ?

On commence par deux livres cartonnés pour les tout-petits.

Pere Noel La Course Aux CadeauxC’est le grand jour, mais… oh ! Le père Noël dort encore, vite soulevons sa couette et chatouillons-lui les pieds ! Ensuite, il va falloir l’aider à s’habiller et à terminer les derniers préparatifs… et il a bien besoin de notre aide, car tout n’est pas fini !

Un livre avec des volets à soulever, des matières à toucher et des choses à chercher plein de charme. Ici, on va donc faire jouer les enfants à chercher le ceinturon du père Noël, retrouver un jouet perdu, peigner les rennes… Un joli livre interactif pour les tout-petits.
Le même vu par À l’ombre du saule, Délivrer des livres, Clarabel et Les mercredis de Julie.

vive noelVive Noël ! La crèche, les bonshommes de neige, le sapin qu’on décore, la lettre au père Noël et bien sûr les cadeaux qu’on ouvre.

Là encore, un livre cartonné avec matières et rabats. Sauf qu’ici on ne trouve pas des questions, mais le livre a plutôt un côté imagier (c’est un livre sorti dans la collection Kididoc). En plus de la petite histoire racontée, on apprendra tout le vocabulaire qui a trait à Noël. Un livre coloré, vivant pour parler de Noël avec les tout-petits.
Le même vu par À l’ombre du saule, Enfantipages et Les mercredis de Julie.

émilie attend le père noëlC’est la nuit de Noël, Émilie et Stéphane sont pressés. Ils espèrent rencontrer le père Noël. Émilie a d’ailleurs un cadeau à lui donner. Mais les heures passent… Stéphane finit par aller se coucher et la petite Émilie s’endort. Le matin, elle se réveille dans son lit, est-ce le père Noël qui l’a couchée ?

On est toujours aussi ravi de retrouver la petite Émilie avec son bonnet rouge. Une histoire toute douce sur l’impatience, l’envie de rencontrer ce vieux monsieur si mystérieux. Un album un peu plus grand que d’habitude, avec une couverture matelassée et dorée. Et surtout avec un joli bonus, un sapin en carton à monter et une planche d’autocollants pour le décorer. Un très bon tome de cette super série.

La merveilleuse légende de Saint NicolasQui est Saint Nicolas ? Quand le fête-t-on ? Quelles sont les histoires qu’on raconte sur lui ? Et le père Fouettard alors ?

Oui, je sais, j’aurai dû chroniquer bien plus tôt ce livre sur Saint Nicolas qui se fête, lui, le 6 décembre. Mais je ne l’ai pas fait et il aurait été dommage de ne pas vous le présenter (au pire, notez-le pour l’année prochaine). Car voilà un petit livre complet sur La merveilleuse légende de Saint Nicolas, son histoire et les histoires qu’on raconte sur lui. Une partie documentaire (à hauteur d’enfants) puis une quinzaine de petites histoires et de chansons et enfin des recettes. Un petit livre parfait pour en savoir plus sur ce saint fêté avant Noël dans l’est de la France.

Lapingouin En attendant NoëlCette année, Lapingouin a un plan pour voir le père Noël, il a tout prévu. Il sait bien qu’il est toujours accompagné du marchand de sable, c’est pour ça qu’on dort toujours quand il passe, qu’on ne le voit jamais. Mais cette année, Lapingouin ne se fera pas avoir !

Marianne vous avait déjà parlé de Lapingouin, un héros mi-lapin, mi-pingouin. Une série d’albums dans lesquels on joue avec les mots. En plus des noms d’animaux combinés, on parle d’endorêver les enfants, du père Noël qui regarde à travers un téléscopolaire ou encore de dormir avec un dodoreiller. Des illustrations très douces, un texte qui plaira aux amateurs de mots valises.

Anton et le Cadeau de NoelAlors qu’Anton et Ours Gustav se promènent dans la neige, ils voient un paquet tomber du ciel. Ils hurlent au traîneau, duquel vient la boîte, de s’arrêter, ils lui disent qu’il a perdu quelque chose, mais rien à faire, le traîneau continue sa route. Anton et Ours Gustav partent donc à la poursuite de cette personne un peu distraite et ça sera pour eux une grande aventure.

Là aussi, c’est un héros dont on vous a déjà parlé, Anton d’Ole Könnecke est un personnage qu’on aime beaucoup. Des illustrations épurées, pleines de mouvement, beaucoup d’humour et de poésie. Dans cette histoire, Anton part donc à l’aventure pour rendre un paquet tombé du ciel. Il voyagera avec un oiseau, fera du ski, rencontrera un ours farceur… Anton va se souvenir de ce périple (même si tout ça n’est peut-être qu’un rêve… allez savoir). Un album aussi esthétique que poétique.
Le même vu par Clarabel.

Noel à l'endroitJojo c’est un sacré numéro ! Jamais à court d’idées. L’année dernière, il a fêté Noël en novembre (pour avoir les cadeaux avant tout le monde), une autre fois il a voulu que Noël soit rose et jaune (pour changer du vert et rouge), cette fois-ci il a décidé de faire Noël à l’envers ! Tout le monde s’interroge, qu’a-t-il encore inventé ?

Léon vit là où il fait chaud, tous les ans, Noël se fête les pieds nus dans le sable. Ce n’est pas un sapin qu’on décore, mais les racines d’un baobab. Alors que tous les ans c’est comme ça, sans qu’on y trouve rien à en redire, cette année Léon a décidé de tout changer… Il a décidé de remettre Noël à l’endroit !

Deux histoires (qui se rejoignent au milieu du livre) très joliment illustrées par Marion Arbona, des dessins riches en détails, le genre de planches qu’on regarde longuement, dont on se régale. Ici, on parle de voir Noël autrement, Noël à l’endroit est un livre de Noël qui change résolument ! Car oui, il n’est pas fêté partout pareil ! La chute est assez inattendue. Et si l’on fêtait Noël à l’envers cette année (et là, je sens que vous vous demandez ce qu’est Noël à l’envers, il faudra lire le livre pour le savoir !) ?
Le même vu par La valse des pages.

le loup qui n'aimait pas NoëlAlors que tout le monde prépare Noël (Maître Hibou et Valentin décorent le sapin, Gros-Louis fait des sablés à la cannelle, Alfred fait sa liste au père Noël, Louve prépare le réveillon…) Loup râle, lui il déteste ça Noël, d’ailleurs il ne l’a jamais fêté ! Et cette année, ça l’énerve encore plus, car ses amis, trop occupés par cette fête, ne sont pas disponibles pour lui. Et s’ils avaient une idée pour faire changer d’avis à Loup ?

Encore un héros que les enfants adorent ! Le célèbre Loup d’Orianne Lallemand et d’Éléonore Thuillier. Le voilà donc dans une aventure spéciale Noël dans laquelle on va lui faire comprendre tous les bienfaits de cette fête. Cette collection est toujours colorée, pleine de vie et d’humour, moderne. Ce n’est pas pour rien qu’on les voit souvent dans les écoles, les enfants les adorent… et les adultes aussi !
Le même vu par À l’ombre du saule (et même à gagner).

On termine cette sélection Noël en musique avec un conte musical et deux CD !

Grindel et le bouc de NoëlGrindel est désespérée, elle pense ne pas avoir de cadeaux cette année. En effet, la première neige n’est pas tombée et elle n’a donc pas tressé son Julbock (tradition scandinave qui consiste à tresser une chèvre de Noël avec des tiges de blés séchés la nuit de Noël. Le Julbuck s’envole ensuite au pays des cadeaux pour ramener les cadeaux désirés par l’enfant). Mais voilà que ça y est, les flocons tombent, elle court au grenier pour choisir les épis. Elle en voit qui frétillent, Grindel décide de les prendre pour faire le bouc. Vite, il reste peu de temps ! Mais aussitôt fini, le Julbock lui semble très différent des autres Julbock… et c’est dans les pays chauds que commence le voyage.

Le 24 décembre à travers le monde. Les pays où Noël se fête avec un sapin, ceux où il n’y a des cadeaux que quand la récolte a été bonne et ceux qui ne fêtent pas Noël, mais d’autres fêtes. Avec Grindel, on va voyager au Maghreb, aux Antilles, au Mexique… Trouveront-ils le pays des jouets ? Un très beau conte sur la diversité des cultures, des traditions à travers le monde. Une autre façon de parler de Noël. Un livre-CD sorti chez Planète Rebelle, une très bonne maison d’édition québécoise que connaissent bien les amoureux des contes.

Noel noelNoël, Noël ! Les grands classiques de Noël tout en voix et en swing, voilà ce que nous proposent les Tape M’en 4. Il est né le divin enfant, Vive le vent, Douce Nuit, Petit papa Noël et neuf autres titres (+ deux versions instrumentales… mais je ne sais pas en quoi elles le sont puisqu’elles sont chantées !) chantées a cappella par un quintet vocal. On adore… ou pas ! J’avoue que moi au bout de quatre chansons j’en pouvais plus, mais c’est vraiment une histoire de goût (je n’ai jamais pu écouter plus de quatre chansons des Pow Wow non plus et je ne suis pas un fana des chants de Noël). Autre point qui peut déplaire, le CD contient des cantiques religieux (dans lesquels on parle de chercher Dieu dans nos cœurs, que Jésus nous aime ou encore on dit à Dieu qu’on se sent si petit). Le petit livre qui accompagne le CD est des plus sympathiques. Un CD de Noël parfait pour ceux qui aiment les chants de Noël a capella.
Écouter en ligne.

ZUT C'EST NOELOn termine avec nos chouchous, les ZUT ! Ils viennent de sortir un CD spécial Noël vendu exclusivement sur le site ventes-privées (du coup j’ai hésité à vous en parler, car ça fait un peu pub pour un site… mais ça serait dommage de ne pas parler de ce CD). Des classiques comme Petit papa Noël ou Mon beau sapin, des reprises du répertoire de la chanson française comme La fille du Père Noël ou Petit garçon, ou reprise de leur propre répertoire comme Vive le 26 décembre. Et bien sûr des inédits ! Il y a même des invités (Luce, Clarika, Didier Wampas et les Ouiches Lorraines). Comme d’habitude avec ZUT on passe un très bon moment, on danse, on saute, on chante… et toute la famille aime ! Vous avez trouvé le CD à mettre le 24 décembre (mais faites vite il n’est en vente que jusqu’au 18 décembre).

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques sur Noël : dans les albums ici, et encore ici. Dans les loisirs créatifs ici ou ou encore .

Père Noël, La course aux cadeaux !
Texte de Pakita, illustré par Charlotte Ameling
Nathan
14,90€, 238×238 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2013.
Vive Noël !
Auteur inconnu, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Kididoc
9,90€, 197×197 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Émilie attend le père Noël
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série Émilie
13,95€, 224×282 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
La merveilleuse légende de Saint Nicolas
Texte de Corinne Albaut et Sylvie Pierre, illustré par Olivier Latyk
Actes Sud Junior dans la collection Encore une fois
4,70€, 150×190 mm, 45 pages, imprimé au Portugal, 2013.
En attendant Noël…
Texte de Carole-Anne Boisseau et Galaxie Vujanic (d’après une idée de Greg Jouslin et Niko Néki), illustré par Masami Mizusawa
HC éditions dans la série Lapingouin
12,50€, 267×220 mm, 29 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Anton et le cadeau de Noël
d’Ole Könnecke (traduit par Bernard Friot)
De La Martinière Jeunesse dans la série Anton
12,50€, 260×252 mm, 36 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Noël à ʇıoɹpuǝ,ן
Texte d’Anne-Gaëlle Balpe et Séverine Vidal, illustré par Marion Arbona
Philomèle
15€, 250×200 mm, 32 pages, imprimé en Bulgarie, 2013.
Le loup qui n’aimait pas Noël
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Éléonore Thuillier
Auzou dans la série Loup
9,80€, 255×257 mm, 32 pages, imprimé en Pologne, 2013.
Grindel et le bouc de Noël
Texte écrit et raconté par Sylvi Belleau, illustré par Suzane Langlois
Planète Rebelle dans la collection Conter Fleurette
23€, 203×203 mm, 48 pages, imprimé au Canada, 2013.
Noël, Noël, les grands classiques de Noël tout en voix et en swing
de Tape M’en 4, illustré par Sophie Chaussade
Naïve Jeunesse
Autour de 13 €, 145×192 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
C’est Noël !
de Zut
Jokapé
6€ sur vente-privee.com.

A part ça ?

Et à propos de Noël, on vous a fait notre sélection d’idées de cadeaux ! C’est sur Facebook dans 6 albums : Les cartonnés (ma sélection et celle de Marianne), les albums (ma sélection et celle de Marianne) et les romans (ma sélection et celle de Marianne). Vous pouvez aussi tous les retrouver regroupés dans un album Pinterest.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange