La mare aux mots
Parcourir le tag

Olivier Muller

Des BD et encore des BD

Par 24 mars 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une sélection de BD lues récemment… et y’a du coup de cœur !

Hilda – T5 – La forêt de pierres
de Luke Pearson (traduit par Basile Béguerie)
Casterman dans la série Hilda
16 €, 220×300 mm, 80 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Kushi – T1 – Le lac sacré
Scénario de Patrick Marty, dessins de Golo Zhao
Les éditions Fei dans la série Kushi
9,50 €, 180×130 mm, 93 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Rose – T1 – Double vie
Scénario d’Émilie Alibert et Denis Lapière, dessins de Valérie Vernay
Dupuis dans la série Rose
12 €, 212×292 mm, 48 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
La différence invisible
Scénario de Julie Dachez, dessins de Mademoiselle Caroline
Delcourt dans la collection Mirages
22,95 €, 200×265 mm, 196 pages, imprimé en France, 2016.
Contes Arabes en bandes dessinées
Collectif
Petit à petit dans la collection Contes traditionnels en BD
14,90 €, 190×260 mm, 96 pages, imprimé en Italie, 2017.
Contes Asiatiques en bandes dessinées
Collectif
Petit à petit dans la collection Contes traditionnels en BD
14,90 €, 190×260 mm, 96 pages, imprimé en Italie, 2017.
Nowam – t1 – Par amour de l’art
de Téhem
BD Kids dans la collection Les héros Je Bouquine
9,95 €, 160×203 mm, 64 pages, imprimé en France, 2017.
Les Super Super – T4 – Capes sur le monde
Scénarios de Laurence Gillot, dessins de Lucie Durbiano
BD Kids dans la collection Les héros Astrapi
9,95 €, 160×203 mm, 64 pages, imprimé en France, 2017.
Ariol – T12 – Le coq sportif
Scénario d’Emmanuel Guibert, dessins de Marc Boutavant
BD Kids dans la collection Les héros J’aime lire
11,50 €, 160×203 mm, 128pages, imprimé en France, 2017.
Anatole Latuile – T10 – Sauve qui peut !
Scénarios d’Anne Didier et Olivier Muller, dessins de Clément Devaux
BD Kids dans la collection Les héros J’aime lire
9,95 €, 160×203 mm, 64 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

L’école, le collège, la rentrée.

Par 15 août 2013 Livres Jeunesse

Nous sommes arrivés à la mi-août, et dans une quinzaine de jours, c’est la rentrée des classes. C’est l’occasion de vous présenter une sélection de romans qui ont un lien avec l’école (il y en a tellement sur le sujet que ça ne saurait être exhaustif) : école des princesses, maîtresse débutante, entrée en 6ème, accueil d’un élève un peu différent, et même défi lecture au CDI, il y en a pour tous les goûts !le prince masqué

Il se passe de drôles de choses à l’école des princesses. Les pupitres disparaissent, les craies volent, des pustules apparaissent sur la peau des élèves en plein cours de géographie des royaumes,… C’est une catastrophe, et les jeunes filles ne peuvent pas étudier sereinement ! Le Prince Masqué va donc intervenir rapidement pour faire retrouver son calme au pensionnat !

Quelle drôle d’école que celle-là ! Au-delà de l’enquête à proprement parler, bien menée et pleine d’humour, Anne Didier et Olivier Muller nous font vivre le quotidien d’une école de princesses. Beaucoup de choses diffèrent des écoles que nous connaissons, mais on s’amuse aussi à faire le parallèle avec la « vraie vie ». Après tout, il y a quand même une cour de récré, des cours, des professeurs, des amitiés, des disputes ! En bonus, on trouve plein de références aux contes classiques, et ce sont des petits détails que j’aime ! Ajoutons à cela des illustrations colorées et vivantes d’Aurore Damant, et l’on obtient un roman pour jeunes lecteurs, parfait pour rire et se détendre en cette fin de vacances !

la maîtresse est amoureuseMademoiselle Bougival est la maîtresse de Maud. Et depuis quelques temps, elle est vraiment bizarre. Peut-être est-elle amoureuse ? Oui, mais de qui ? Avec l’aide de Jean Legentil leur copain, elles vont mener l’enquête !

Elles sont marrant, Maud et ses amies ! Un peu curieuses, mais je crois que ça correspond bien à certains enfants qui se demandent toujours un peu ce que fait la maîtresse en dehors de l’école. On imagine des choses, on rêve, on en rit, mais finalement, on n’en sait jamais vraiment grand-chose ! Jo Hoestlandt nous propose donc une enquête au coeur de l’école (mais en dehors aussi), pour savoir qui (ou quoi) rend la maîtresse si différente ! Frédéric Joos illustre cette histoire pleine d’humour, et l’ensemble forme un court roman imagé très agréable à lire

une rentrée pas comme les autresC’est la rentrée ! Mathilde est heureuse de retrouver tout le monde mais aussi un peu tendue. Mais ce n’est vraiment rien à côté de la nouvelle maîtresse de l’école, qui fait aujourd’hui sa première rentrée, avec les CE2 C. Elle arrive en retard en pleurant, et a même oublié ses leçons chez elle. Drôle de démarrage ! Elle est complètement déboussolée et apeurée. Heureusement, le contact passe bien avec les élèves qui l’adoptent immédiatement et l’aident à pendre ses marques, comme ils prendraient soin d’un nouvel élève. Et ce n’est pas pour autant qu’elle ne saura pas être une vraie maîtresse au fil du temps, avec ses méthodes originales, nouvelles, mais très efficaces ! Tout le monde débute un jour !

Quelle bonne idée a eu Nathalie Charles de traiter le thème de la rentrée sous cet angle ! C’est la maîtresse qui est mise au centre de l’histoire, et les lecteurs les plus stressés se rendront compte qu’ils ne sont pas les seuls. Pour les adultes aussi, la rentrée, la nouveauté, ce n’est pas toujours facile ! Le texte est simple, la mise en page est agréable, et les illustrations de Mademoiselle Georgette pleines de vie ! Un court roman pour poser un autre regard sur la rentrée, ce moment si important dans la vie quotidienne des enfants !

enzo onze ans sixième onzeEnzo est né le 11/11/11. Il a onze ans. Il habite au numéro 11. Il s’est fait confisqué sa console le 11 Janvier. Et son prénom est l’anagramme de « onze ». Vous l’aurez compris, le nombre 11 tient une place très importante dans sa vie. Alors quand, lors de l’appel dans la grande cour du collège, il apprend qu’il entre en 6ème 11, il n’est même pas tellement étonné. Un peu anxieux, il nous raconte ses premiers moments de collégien, petit dans la cour des grands alors que c’était encore l’inverse il y a peu. Heureusement, il va rencontrer des personnes précieuses qui le guideront dans cette année si particulière, mais si riche également !

J’ai vraiment été séduite par ce roman, plein de vie et de tendresse. Enzo est attachant, et au-delà d’une simple chronique de collégien, on découvre un garçon qui glisse doucement vers l’adolescence, accompagné de toutes ces nouvelles rencontres. Joëlle Ecormier est vraiment douée pour nous faire vivre tout cela de l’intérieur, et on est tour à tour attendri ou ému. Une pépite à offrir à tous les futurs ou nouveaux collégiens !

défi d'enferLe CDI est un endroit très important dans un collège. Mais Léopold déteste lire. Il le dit assez souvent et assez fort pour que tout le monde le sache. Manque de pot, Mlle Martin la documentaliste organise un concours de lecture. D’abord très mécontent, arrivera-t-il à venir à bout de tous ces livres ? Et si finalement, ce défi lui permettait de découvrir le plaisir de lire, d’échanger, et de faire de nouvelles rencontres ?

Quel phénomène ce Léopold ! Yaël Hassan signe un texte dynamique et très intéressant sur le plaisir de lire, les échanges que cela permet, et  l’importance du CDI dans un collège, avec les illustrations modernes de Colonel Moutarde. Parfait pour le faire découvrir aux futurs élèves de 6ème ou pour donner envie aux autres d’en pousser la porte.

5emeEAnton est en cinquième E, une classe un peu particulière du collège qui regroupe des élèves en difficultés pour diverses raisons. Les professeurs défilent, tous rapidement découragés, et cette classe n’est jamais emmenée en sortie. Un jour, Youri débarque. Il est atteint d’infirmité motrice cérébrale, a une démarche un peu particulière, et se déplace souvent en fauteuil roulant. Il ne passe pas inaperçu, est le sujet de bien des moqueries, mais tout glisse sur lui… Il rit même avec les moqueurs, plein d’auto-dérision. Il va même réussir à sortir ses camarades de la classe E de cette sorte d’inertie dans laquelle ils sont plongés.

Pas de place au fatalisme ! Ode à l’optimisme et à l’engagement, ce roman est très touchant. Des personnages forts, des sujets à la fois courants (le handicap, le collège, l’adolescence,…), et finalement rarement traités comme le fait Ekaterina Mourachouva. Aucune mièvrerie, de l’humour, de l’action, et surtout une belle réflexion sur la différence sous toutes ses formes. Et puis, n’oublions pas notre sujet du jour, on suit le quotidien d’une classe de collège un peu particulière, pas si éloignée que ça de la réalité !

Quelques pas de plus…
Une autre chronique sur le même sujet : Les grands aussi font leur rentrée.

Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Anne Didier et Olivier Muller (Anatole Latuile) et de Colonel Moutarde (Grenadine et Mentalo).

Le prince masqué
Texte d’Anne Didier et Olivier Muller. Illustrations d’Aurore Damant
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,20 €, 110 x 125 mm, 44 pages, imprimé en France, 2013
La maîtresse est amoureuse
Texte de Jo Hoestlandt. Illustrations de Frédéric Joos
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,20 €, 120 x 185 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013
Une rentrée pas comme les autres
Texte de Nathalie Charles. Illustrations de Mademoiselle Georgette.
Rageot
dans la collection Petit Roman
5,70 €, 135 x 180 mm, 46 pages, imprimé en France, 2008
Enzo 11 ans, sixième 11
de Joëlle Ecormier
Nathan
5 €,121 x 182 mm, 108 pages, imprimé en France, 2013
Défi d’enfer
texte de Yaël Hassan. Illustrations de Colonel Moutarde
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,50 €, 120 x 185 mm, 64 pages, imprimé en France, 2013
Le nouveau de la cinquième E
d‘Ekaterina Mourachouva (traduit par Marina Berger)
Bayard
10,50 €, 100 x 140 mm, 164 pages, imprimé en France, 2013

Marianne

You Might Also Like

« Mentalo le Super-Héros, mentalo agit quand tout part à vau-l’eau »

Par 6 novembre 2011 Livres Jeunesse

Depuis qu’ils sont sortis, en mai dernier, j’avais remarqué, et trouvé très jolis, les albums de la collection BD kids (par leur format, leur couverture,…) mais je n’avais jamais eu l’occasion d’en lire. Je viens d’en lire trois, assez différents et je suis plutôt content de cette découverte. Et c’est l’occasion de parler un peu BD, ce qu’on n’a jamais fait, et de s’intéresser au 7-13 ans, ce qu’on ne fait pas souvent.

Anatole Latuile est directement inspiré de mon amie Cathy (ah on me souffle que non en fait). Dans ses aventures il lui arrive toutes sortes de malchances et il enchaine les gaffes. C’est souvent très drôle. Dans cet album, Ultra top secret !, Anatole va faire un commando frigo en colonies de vacances, apprendre les techniques de persuasion pour faire en sorte que la maitresse ne leur donne plus de récrés, mettre un faux plâtre pour échapper à un contrôle, dresser un chien pour retrouver un jeu confisqué… et bien sûr tout ça va s’achever par un échec ! Le personnage est drôle et attachant, loser éternel mais très gentil. On retrouve un tas de personnages, du meilleur ami complice à la petite peste fayotte, de la bonne copine aux jumeaux costaux et bagarreurs. C’est un album très sympa qui me donne envie de connaitre les autres de la collection. A la fin on trouve des conseils (bien sûr infaisables) pour construire des accessoires d’espionnage. Anatole Latuile : Ultra top secret ! est le 5ème de la collection et ses aventures apparaissent aussi dans J’aime Lire.

J’ai adoré l’humour de l’album Grenadine et Mentalo : Haut les mains, peau de pingouin ! C’est le premier volume d’une série (le 2ème est annoncé pour janvier 2012). Donc c’est l’histoire d’une petite Inuit, Grenadine, qui se voit offrir ce qu’elle ne voulait pas : un pingouin (enfin un manchot…), Mentalo. Sauf que suite à un malentendu (Mentalo se met une chaussette sur la tête, qui craque sur le bec) elle va penser que c’est un super héros et le chérir. Le personnage de la petite fille est très peste, le pingouin a un côté intello/donneur de leçon pince sans rire. C’est vraiment très drôle (même pour les adultes), plein d’ironie, d’humour piquant, le dessin est très sympa et moderne. Y’a des petits messages (Mentalo fait comprendre que manger des épinards c’est bien aussi). A la fin de l’album on trouve des petits jeux très sympas. Visiblement ça a été adapté en dessin animé et ça passe dans Tfou (sur tf1) mais le peu que j’en ai vu a l’air beaucoup moins sympa que l’album (extrait).
(image extraite de Bédéthèque)

Alors par contre Tao, le petit samouraï, j’ai été hermétique. Je ne dis pas que ce n’est pas bien, je dis que moi ça ne m’a pas fait rire. C’est là aussi la limite, quand on a 34 ans, de parler d’une BD humoristique qui s’adresse aux enfants. Ça ne me faisait même pas sourire (mais je trouvais les dessins sympas) donc j’ai demandé à quelqu’un de concerné, Juliette, 10 ans, la petite sœur de Marianne, l’album l’a beaucoup fait rire et elle m’a dit «J’ai aimé les dessins, c’était rigolo, il y avait du suspense jusqu’au bout». Pour ce qui est de l’histoire, c’est donc les aventures de Tao, élève à l’école d’art martiaux et de ses amis Rakaï, Lee-Too et Katimini (dont il est amoureux). Il enchaine les gaffes. Nem pas mal ! est le 4ème épisode des aventures de Tao qu’on retrouve aussi dans Astrapi.

Anatole Latuile : Ultra top secret ! d’Anne Didier et Olivier Muller, illustré par Clément Dervaux.

Grenadine et Mentalo : Haut les mains, peau de pingouin ! de Colonel Moutarde.

Tao, le petit samouraï : Nem pas mal ! de Laurent Richard et Nicolas Ryser.

Chaque titre coûte 9,90€, ils sont publiés par Milan
Public : Lecteurs débutants / lecteurs confirmés (l’éditeur précise 7 à 13 ans)
Le site des BD Kids : http://www.bd-kids.com

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Il arrive que les gagnants des concours aient eux même leur blog et qu’ils chroniquent les livres qu’ils ont gagnés. Je vous propose de découvrir leurs chroniques :

Désolé si j’en oublie ! N’oubliez pas le dernier concours, avec 5 albums à la clé.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange