La mare aux mots
Parcourir le tag

Optimisme

Deux héroïnes pleines d’imagination !

Par 3 avril 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on fait la connaissance de deux héroïnes originales pleines d’imagination avec le Gratin d’Hippopotame de Reza Dalvand et L’hiver d’Isabelle de Jeanne Macaigne !

Gratin d’Hippopotame
de Reza Dalvand
Le diplodocus
12,90 €, 220×190 mm, 28 pages, imprimé en France, 2018.
L’hiver d’Isabelle
de Jeanne Macaigne
Éditions MeMo
16 €, 215×280 mm, 60 pages, imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Beaucoup d’amour

Par 16 mars 2014 Livres Jeunesse

Deux petits livres aujourd’hui, petits par la taille…

Je t'adoreJe t’adore et je sais pourquoi… parce que quand il/elle lui raconte un secret il/elle sait qu’il sera longtemps gardé, qu’ils s’en souviendront ensemble, parce quand il/elle fait l’idiot ça le/la fait rire, et pour des tas de raisons encore.

Je t’adore est un petit livre qui date de 1965, grand classique de la littérature américaine, il n’avait jamais été publié en France. Écrit à la première personne, le ou les narrateurs nous livre-nt les raisons pour lesquelles il/elle l’adore. Je t’adore parce que je ne sais pas pourquoi, mais tout ce qui arrive est plus chouette avec toi. Avec un côté vintage dans les illustrations, c’est un livre extrêmement poétique. Un très bel ouvrage à offrir à ceux qu’on aime.
Des illustrations intérieures sur le blog Les riches heures de Fantasia.

Les papillons de VictorConnaissez-vous Victor ? Victor est un petit garçon pas ordinaire… il a le pouvoir de rendre heureux ! Victor a des papillons dans le cœur et il a le don de réveiller les papillons qui sont dans le nôtre. Un peu maussades ? Si vous croisez Victor, ça va vite changer !

Les papillons de Victor est un très joli livre, très poétique sur l’amour, sur l’optimisme. Avec ses illustrations très graphiques, son beau papier, c’est un bien bel ouvrage, hélas pas évident à trouver (il a été édité par une maison d’édition indonésienne). Un livre plein d’amour, tiré à 500 exemplaires que vous pouvez par exemple acheter à la Librairie Pages après Pages.
De nombreuses illustrations intérieures sont visibles ici.

Je t’adore
Texte de Sandol Stoddard Warburg (traduit par Emmanuel Gros), illustré par Jacqueline Chwast
Autrement dans la collection Autrement Vintage
8 €, 118×130 mm, 56 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les papillons de Victor
Texte de Virginie Kasse, illustré par Mélissa Sunjaya
Tulisan
10 €, 210×130 mm, 36 pages, imprimé en Indonésie, 2011.

À part ça ?

Biscoto La bagarreLe nouveau numéro de Biscoto (le journal plus fort que costaud !) est sorti et attention aux bourre-pifs… c’est un numéro spécial bagarre ! Au programme de ce super journal pour enfants : des BD, des nouvelles (dont une hilarante histoire signée Vincent Malone où une simple brioche offerte par un père de bonne humeur va provoquer une bagarre en classe), des jeux, des conseils de lecture… Biscoto ça ne ressemble à rien d’autre… et ça fait un bien fou !
Plus de renseignements (abonnements, etc.) : http://biscotojournal.com.

Gabriel

You Might Also Like

Les bonheurs de la vie

Par 9 septembre 2013 Livres Jeunesse

Trois albums pour voir la vie différemment.

Une vie en bleuCe qu’il y a de plus beau dans la vie, c’est le bleu. Si on pouvait chasser le rouge avec tout ce qui pique, le jaune avec tout ce qui fait envie ou le noir des orages, s’il ne restait plus que du bleu nous serions totalement heureux… vraiment ?

Je vais me répéter mais tant pis, mais quel talent d’écriture elle a, Alice Brière-Haquet ! Une vie en bleu est encore un magnifique texte, extrêmement poétique. Ici elle aborde donc le désir qu’on a parfois d’avoir une vie sans aucune aspérité, que tout soit lisse, qu’on avance heureux sans encombre… mais est-ce vraiment l’idéal ? Pour mettre en image ce texte profond, Claire Garralon a mélangé dessin et collage. Elle a fait un travail très fin, qui colle parfaitement au texte. Un album  au texte admirablement bien ciselé (je le répète, je suis certain qu’on apprendra bientôt des textes d’Alice Brière-Haquet à l’école) et aux illustrations pleines de poésie, un petit bijou.
Ce qu’en a dit Enfantipages.

Vive l'anarchie !Ne plus être un mouton, réfléchir avant d’agir, ne pas obéir si on n’en comprend pas la raison, HURLER si on a envie… VIVE L’ANARCHIE !

Voilà un petit livre extrêmement jouissif ! Le but est ici de montrer aux enfants qu’ils peuvent penser différemment, qu’il ne faut pas forcément faire les choses parce qu’on nous oblige à les faire…. Et d’ailleurs pour qui il se prend ce livre ? Il donne lui-même des conseils ! Alors il propose même de le déchirer ! Vive l’anarchie ! est l’adaptation française d’un livre qui a énervé le Tea Party aux Etats-Unis (lire l’article de Rue89), A rule is to break (Une règle est faite pour être enfreinte). Un vilain livre d’anar dangereux qui fera peut-être de votre enfant un révolutionnaire !  Quelle horreur ! Bref un livre à se procurer de toute urgence !

Katsi Gardons le sourire !Tout commençait mal pour Katsi, il lui manquait une botte ! Puis c’est le vélo qui a un pneu crevé… Quand il se retrouve avec ses amis, ceux-ci veulent pique-niquer ! Katsi sent qu’il va devoir partager son repas, c’est hors de question ! Et ils ont beau plaisanter, il trouve toujours de quoi ronchonner ! Non décidément pour Katsi tout va mal, c’est une journée catastrophique ! Mais si Katsi avait pris ça d’une autre façon, à la rigolade par exemple, n’aurait-il pas passé une meilleure journée ?

Ici on nous parle d’optimisme, de voir les petits bonheurs de la vie plutôt que les choses négatives, de se rendre compte de la chance qu’on a. Katsi va se rendre compte que la bonne humeur change tout, y compris le regard sur les choses. Katsi est une nouvelle série qui propose de parler de philosophie en nous narrant des scènes du quotidien. L’histoire est complétée par une explication philosophique de l’histoire (le Katsi +). Dans la même collection, Trop c’est trop ! abordait le thème d’être aimé pour soi et non pour des raisons matérielles. Alors, gardons le sourire !
Ce qu’en a dit Les lectures de Liyah.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Alice Brière-Haquet (Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ?, Perdu !), Claire Garralon (Dis-moi l’oiseau, Six souricettes découvrent les couleurs) et Elise Mansot (Aimata et le secret des tambours). Retrouvez aussi notre interview d’Alice Brière-Haquet.

Une vie en bleu
Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Claire Garralon
Océan Jeunesse
11€, 165×185 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Vive l’anarchie !
de John Seven et Jana Christy
Graine2
12€, 157×236 mm, 40 pages, imprimé en Communauté Européenne, 2013.
Katsi, Gardons le sourire !
Texte de Martine Laffon, illustré par Elise Mansot
De La Martinière Jeunesse dans la collection Grandir et compagnie
8,50€, 175×200 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.


A part ça ?

ma belle gosseMaden a 17 ans, elle passe ses vacances sur l’Île de Ré avec son père, ses tantes et ses cousins. La jeune fille traîne aussi près de la prison, car c’est la qu’est emprisonné un homme avec qui elle entretient une correspondance. Shalimar Preuss filme l’adolescence, les moments de calmes, de mutisme et les éclats. Elle prend son temps pour nous montrer les moments de vie, les relations entre Maden et ses cousins ou entre Maden et son père. Car même s’il y a en arrière plan cette histoire de correspondance avec un prisonnier, on n’en saura pas grand chose… c’est un film sur l’adolescence et les rapports difficiles, un film qui nous montre une tranche de vie, celle de Maden, 17 ans, en vacances en famille. En film qui captivera certains tant sa réalisatrice filme avec beaucoup de délicatesse le quotidien mais qui exaspèrera d’autres qui attendront en vain qu’il se passe quelque chose.
Ma belle gosse de Shalimar Preuss avec Lou Aziosmanoff, Jocelyn Lagarrigue, Victor Laforge,… 1h20, Nour films.

Bande annonce :

 

Gabriel

You Might Also Like

Un peu de douceur

Par 29 mars 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui trois albums qui ont en commun une extrême douceur.

Ma feuilleHeureusement qu’il a sa feuille, Thélio. Elle est contre lui et le rassure, blotti au fond de son nid. Mais voilà qu’un coup de vent emporte la feuille ! Malheur ! Comment faire ? Thélio va bien devoir affronter le monde s’il doit retrouver sa feuille.

Ce qui séduit d’emblée dans Ma feuille ! ce sont ses illustrations. Je découvre avec cet album Pélagie et quel bonheur ! C’est si doux et si poétique, on tombe instantanément Ma feuille !sous le charme de ses collages. Le texte n’est pas en reste (il est quand même signé Claude K. Dubois !), très belle histoire où l’on évoque l’entraide, la peur d’affronter le monde, les doudous, les chagrins… Les enfants se reconnaîtront dans cette histoire et ils vont l’adorer… comme vous allez adorer la leur lire. Claude K. Dubois est décidément une belle plume, en plus d’être une merveilleuse illustratrice et Pélagie, toute nouvelle venue, est quelqu’un à suivre de près !

Quelle chanceC’est parti pour une ballade ! Pom et Pim, son doudou, sortent de la maison et c’est un vrai bonheur de constater que le soleil est de la partie, une vraie chance ! Ah mais regarder en l’air, quand un caillou se trouve sur sa route, c’est de la malchance… mais en tombant Pom trouve un billet… quel chance ! et si on achetait une glace avec ? Sauf qu’une glace ça fait mal au ventre…

Voilà un petit album plein de charme où il est question de chance et de malchance, le petit héros voit chaque chance se transformer en malchance et inversement. La vie n’est-elle pas une alternative de joies et de peines ? Avec un peu d’astuce (d’espièglerie…), chaque problème a sa solution et on doit toujours aller de l’avant… comme le fait le personnage. Et puis après tout, une chose n’est-elle pas une chose positive pour certains et négative pour d’autre ? C’est d’ailleurs ce que l’on peut voir dans la conclusion de l’album où finalement, pour l’enfant, la pluie c’est une chance !

Ma maison du bout du mondeUn petit pingouin imagine sa future maison, celle qu’il aura quand il sera grand. Sera-t-elle une maison bateau pour voguer vers l’infini ? Une maison fusée pour admirer la galaxie ? Et si c’était une maison coquelicot pour rêver dans les champs ?

Manju est une illustratrice dont je suis le travail depuis quelques temps sur facebook et je suis ravi d’avoir enfin un livre d’elle entre les mains (pour être honnête j’en avais eu un il y livre ouvert MDBDMa près de 2 ans que je n’avais pas aimé et il ne ressemblait pas à ce qu’elle fait actuellement). C’est un livre très esthétique qu’elle nous livre ici, illustrant un texte qui ressemble à une longue comptine signé Laurie Cohen. J’avoue avoir éprouvé une certaine lassitude dans cette longue énumération de maisons, mais les illustrations de Manju me l’ont fait oublier. Au final, Ma maison du bout du monde est un livre très poétique et plein de charme.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres de Claude K. Dubois (L’histoire de mon bébé, Papa, maman… avant et La valise rouge), un livre d’Olof Landström (La tototte), plusieurs livres de Laurie Cohen (Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Dans le ventre de maman et Ma voisine est une sorcière.) et un livre illustré par Marjorie Béal (La fabrique extraordinaire).
Pélagie a illustré un autre livre, Pauvre Stupidon, retrouvez la chronique de Parfums de livres.

Ma feuille !
de Claude K. Dubois, illustré par Pélagie
L’école des loisirs
12,50€, 192×268 mm, 26 pages, imprimé en Belgique, 2013
Quelle chance !
de Lena Landström (traduit par Alain Gnaedig), illustré par Olof Landström
L’école des loisirs
12,20€, 195×227 mm, 26 pages, imprimé en France, 2013.
Ma maison du bout du monde
de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Les minots
12,50€, 195×240 mm, 38 pages, imprimé en France sur papier recyclé, 2013.

A part ça ?

Vous vous demandez ce qu’est la vie d’un père au foyer ? PAF !

Gabriel

You Might Also Like

« J’ai encore gagné au change »

Par 30 octobre 2011 Livres Jeunesse

Hans a bien de la chance, il reçoit un énorme lingot d’or de son maître pour paiement de 7 ans de bons et loyaux services, et c’est avec ce trésor sur le dos qu’il rentre chez lui. Mais voilà c’est lourd, mais comme Hans est chanceux il va bientôt échanger son lingot contre un cheval, mais comme celui ci n’avance pas il va l’échanger contre une vache, puis cette dernière contre un cochon… et cette suite d’échanges vont faire qu’il ne va plus rien lui rester… tout en continuant de se trouver chanceux.

C’est un bien beau conte des frères Grimm qu’a illustré Laure du Faÿ. L’histoire très simple de cet homme toujours heureux de ce qu’il a, qui trouve un avantage à chaque situation, qui se trouve chanceux quoi qu’il lui arrive. Une belle histoire sur l’optimisme. Un beau conte philosophique, dont la répétition des scènes ajoute de l’humour à l’histoire tout en amenant à réfléchir (qu’est ce que la richesse ? qu’est ce que le bonheur ?). Les illustrations sont très très belles, les couleurs sont superbes, l’objet est très beau.

Hans la chance de Jacob & Willem Grimm illustré par Laure du Faÿ
éditions chocolat ! Jeunesse
8,90€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

———————————————————————————————————————–

A part ça?

Le conseil de l’Europe a élaboré un livre pour les enfants « Kiko et la main » dont le but est de lutter contre la violence sexuelle à l’égard des enfants. Le livre est consultable intégralement ici : http://www.issuu.com/councilofeurope/docs/kikoetlamain et vous pouvez trouver plus d’infos là : http://www.onnetouchepasici.org. Une opération qu’on ne peut que saluer et dont il faut parler.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange