La mare aux mots
Parcourir le tag

Pépito Matéo

De grands petits albums

Par 8 juillet 2016 Livres Jeunesse

Quand on part en vacances, on n’a pas forcément la place pour mettre 12 albums dans ses valises… sauf si ce sont des albums « de poche » ! De nombreux éditeurs sortent maintenant leurs albums en petit format avec une couverture souple (l’école des loisirs, Gallimard, Didier Jeunesse, Père Castor…) ce qui permet de se faire une collection pas très chère et surtout très légère. Aujourd’hui et jeudi prochain, je vous propose une sélection de petits albums souples à mettre dans le sac à dos pour les vacances. Ceux d’aujourd’hui abordent des thèmes forts.

Noirs et blancs
de David McKee (traduit par Christine Mayer)
Gallimard Jeunesse, dans la collection L’heure des histoires
4,90 €, 137×189 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016 (première édition française 1978).
L’histoire vraie des bonobos à lunettes
Texte d’Adela Turin (traducteur.trice non crédité.e), illustré par Nella Bosnia
Actes Sud Junior, dans la collection Encore une fois…
4,95 €, 151×191 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2015 (première édition française 1999).
Il faudra
Texte de Thierry Lenain, illustré par Olivier Tallec
Gallimard Jeunesse, dans la collection L’heure des histoires
4,90 €, 140×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016 (première édition 2004).
Bouche cousue
Texte de Gigi Bigot et Pépito Matéo, illustré par Stéphane Girel
Didier Jeunesse, dans la collection Les p’tits Didier
5,50 €, 165×165 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016 (première édition 2001).
Fait pour ça
Texte de Régis Lejonc, illustré par David Merveille
Actes Sud Junior, dans la collection Encore une fois…
4,95 €, 151×191 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2014 (première édition française 2004).
Le buffle et l’oiseau
Texte de Catherine Zarcate, illustré par Olivier Charpentier
Syros dans la collection Mini albums Syros
5,50 €, 166×212 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2014 (première édition 2006).

You Might Also Like

Des histoires et des musiques à écouter

Par 20 novembre 2014 Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de CD et livres-disque (et même livres musicaux).

Bouc Cornu, Biquette et ses biquetsEt je commence par un duo qu’on adore, Fabienne Morel et Debora Di Gilio alias Huile d’olive et Beurre salé. Après L’ogresse poilue (version italienne du Petit Chaperon Rouge) et La poulette et les trois maisonnettes (version bretonne des Trois petits cochons) c’est maintenant au Loup et les sept chevreaux qu’elles s’attaquent.
Dès que Biquette a le dos tourné, Bouc Cornu tente d’entrer dans la maison où sont restés les biquets. Seulement, ils ne sont pas stupides, ils entendent bien que ce n’est pas la voix de leur mère… Bouc Cornu va devoir être rusé !
Mais quel régal ! Comme à chaque fois avec ce duo on prend énormément de plaisir à écouter l’histoire racontée et chantée. On rit, on sourit, on ne s’ennuie pas une seconde. Le seul souci avec les livres-disques Syros c’est souvent le son… là encore ! On est loin de la qualité de chez Didier Jeunesse, Oui-dire ou Chut ! C’est un peu dommage. Côté illustration, comme dans les deux premiers livres-CD du duo, c’est Nathalie Choux qui met en image le conte avec des illustrations pleines de pep’s et de couleurs. Sur chaque page, deux petites souris suivent le récit… une sorte d’alter ego de nos conteuses.
Encore une vraie réussite pour Huile d’olive et Beurre salé, un duo dont on est super fans. Un livre-disque qui va encore tourner en boucle ici pendant un petit moment !

AprèsHindbad et les Babouches de 7 lieues Huile d’olive et Beurre salé, une autre de nos conteuses préférées. On avait adoré Le voyage de M’toto lunettes (qu’on avait même vu en spectacle), Sylvie Mombo revient avec un nouveau livre-disque : Hindbad et les Babouches de 7 lieues.
Tout le monde aime Hindbad, c’est un garçon charmant. Mais le jeune homme n’a pas de travail et quand il arrive à se faire embaucher comme porteur d’eau il est bien vite mis à la porte à cause de son ingéniosité. Alors Hindbad s’en va, il part à la rencontre des quarante voleurs qui vivent non loin de là. En chemin, il rencontre un vieux musicien, il entend parler d’une princesse et il trouve de bien étranges babouches…
C’est un voyage merveilleux que nous propose Sylvie Mombo. On l’écoute nous conter la grande aventure de Hindbad et notre esprit voyage au son de la musique de Zeki Ayad Çölaş (saz, oud, violon, lyre crétoise, derbouka, daf, bendir et flûte traversière). Parfois, on entend même le musicien conter en turc. L’histoire est digne des grands contes d’orient, on pense bien sûr aux contes des mille et une nuits.
C’est toujours avec un énorme plaisir qu’on retrouve Sylvie Mombo, ce voyage qu’elle nous propose est encore une vraie réussite.
La bande-annonce du spectacle.

Petites histoires du mondeJean-Claude Carrière nous raconte des Petites histoires du monde… et l’on se régale ! On rit aux petits contes, tels des histoires tantôt drôles tantôt philosophiques, venues du monde entier. Généralement très courtes (entre 20 secondes et 2’30), les histoires vont faire autant sourire les parents que les enfants (voire même, soyons franc, parfois plus les parents que les enfants, car c’est souvent plein de non-sens).
L’habillage musical est composé de oud tunisien, guitare à 8 cordes, bendir et petites percussions et accompagne à merveille la voix du conteur. Les illustrations d’Anna Forlati sont superbes. Bref, on a eu un gros coup de cœur pour ce livre disque très original.
Un petit bijou pour tous ceux qui aiment l’humour absurde et les contes du monde.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Comptines & berceuses tsiganesAutre coup de cœur, Comptines & berceuses tsiganes sorti chez Didier Jeunesse. Vous connaissez certainement la superbe collection Comptines du Monde de chez Didier Jeunesse, c’est toujours extrêmement réussi, tant dans les choix musicaux que dans les interprétations et dans le livre qui accompagne le CD. Ici, est-ce parce que cette musique-là me touche particulièrement, mais je trouve l’ouvrage particulièrement bon. J’écoute l’album en boucle depuis que je l’ai reçu ! Les amateurs de musique tsigane retrouveront avec plaisir Ederlezi (ici sous le titre Herdelezi), Ušti ušti baba ou encore Keren chavorrale drom. Des chansons venues de Hongrie, République Tchèque, Macédoine, Russie, Bulgarie, Roumanie, Turquie et Slovaquie, chantées en hongrois, romani et roumain. Les merveilleuses illustrations du livre sont signées Nathalie Novi. On retrouve, comme d’habitude, les paroles, les traductions et des indications sur les chansons. Le seul souci de Comptines & berceuses tsiganes c’est que ma fille risque de ne pas l’avoir souvent pour elle…
Un magnifique livre-CD plein d’émotion pour les amoureux de musique tsigane… et leurs enfants ! Le cadeau à offrir à Noël, au neveu qui vient de naître et à l’arrière-grand-mère !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Coffret berceuses du mondeEt puisqu’on parle de cadeaux… Didier Jeunesse a la bonne idée de ressortir le superbe Les plus belles berceuses du Monde (compilation de quatre de ses plus beaux livres-CD) avec 3 inédits dans un magnifique coffret au pelliculage « soft touch » qui contient, en plus du livre-CD, une illustration d’Aurélia Fronty sur beau papier, à encadrer. Un cadeau de naissance (mais pas seulement) idéal.
Extraits sur le site de l’éditeur.

Enfantillages 2La plupart d’entre vous doit déjà connaître Enfantillages, l’album d’Aldebert sorti en 2008 (l’album est d’ailleurs disque d’or) et peut-être Enfantillages 2 sorti l’année dernière. Voilà que ce deuxième opus ressort dans deux nouvelles versions : un coffret CD/DVD avec le spectacle filmé et un livre-disque. Ici, on chante, on danse avec les enfants, c’est le genre de disque qui plaît aux plus jeunes et n’exaspère pas trop les grands ! C’est bourré de duos, on retrouve notamment Ours, Didier Wampas, Les Yeux Noirs, Bénabar, Louis Chédid, Alexis HK, François Morel, Carmen Maria Vega… et bien d’autres ! On parle de la vie quotidienne des enfants, de leurs mensonges, de la famille, de l’amour…
Dans la version avec DVD on peut donc, en plus du CD, assister au concert filmé. Ici pas de duo et la qualité fait un peu spectacle filmé par France 3 Bretagne dans les années 90, mais les enfants vont adorer retrouver l’ambiance du concert qu’ils ont vu en vrai ou découvrir la version live avec des moments pleins d’humour autour des chansons.
Aldebert Enfantillages 2 livreC’est le même CD (sans le DVD) que l’on retrouve dans la version livre-CD, mais ici les chansons sont illustrées par Simon Moreau.
Aldebert est un artiste que nous suivons depuis plusieurs années, avant qu’il fasse des chansons pour les plus jeunes. Ses disques pour enfants sont à l’image de ce qu’il fait pour adultes et il reste surtout un artiste à voir sur scène… et les occasions ne manquent pas ! Il a joué à guichet fermé à l’Olympia il y a peu (et reviendra à Paris en avril), mais passera bientôt à Nantes, Besançon (chez lui), Marseille, Bruxelles… Retrouvez ses dates ici.
Écouter l’album.

Lili Moutarde comédie musicaleLili Moutarde est une petite fille, elle a deux sœurs (Lili Tempête, une vraie furie, et Lili Farfouille, qui passe son temps à tout décortiquer) et un frère (Titi Chewing-gum qui colle en permanence). Seulement, Lili regrette le temps où elle était seule, elle aimerait se débarrasser de ces trois garnements et rester seule avec ses parents… Elle décide donc de les mettre dans un train… et qu’ils aillent au diable !
Lili Moutarde est une comédie musicale signée Christiane Oriol. Et contrairement à Aldebert ici ça ne va pas forcément rassembler parents et enfants ! Les chansons rythmées et faciles à reprendre risquent de beaucoup plaire aux enfants… et vite exaspérer les parents ! Mais les disques pour enfants sont faits à la base pour eux, non ? Alors on leur donne le CD, ils l’écoutent dans leur chambre, s’éclatent, chantent à tue-tête… et l’on est tranquille pendant au moins une heure !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Enquete à l'orchestreLe compositeur est mort ! L’enquêteur va mener l’enquête. Est-ce les cordes que le compositeur faisait jouer comme des forcenées ? Le premier des violons tenait d’ailleurs à la main un étui noir assez suspect… Est-ce les cuivres qui sont si violents ? Le souci c’est que tous ont un alibi… Pourtant le compositeur est bien mort !
Avec son brin de folie habituel, Lemony Snicket rend hommage à la musique… Et quel bel hommage ! Comme dans Piccolo et Saxo ou dans Pierre et le Loup, ici on se familiarise avec les instruments de l’orchestre, mais avec une vraie histoire. Une intrigue policière même ! Le texte de l’auteur des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est ici raconté par le génial Pépito Matéo, et comme d’habitude avec ce grand conteur (ah Sans les mains et en danseuse…) c’est un pur régal. Côté illustration, les dessins de Louis Thomas nous font penser à Sempé et à Philippe Dumas.
Encore un savoureux disque pour les amoureux de musique et de belles histoires sorti chez Didier Jeunesse.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L'Oiseau de feuUn tsar avait un jardin extraordinaire dans lequel un pommier produisait des fruits d’or. Le tsar aimait venir les regarder chaque matin avant de commencer sa journée. Jusqu’au jour où les pommes commencèrent à disparaître… Le tsar chargea ses fils de mener l’enquête.
Le célèbre conte L’Oiseau de feu nous est ici conté par Élodie Fondacci et illustré par Aurélia Fronty, vous imaginez déjà la beauté de l’objet ! Sous fond de musique de Stravinsky, on écoute donc l’histoire où il est question d’un oiseau de feu, de sorcier, de princesse et d’amour…
Un magnifique conte superbement illustré par Aurélia Fronty.

Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2Après StravinskyBach, Debussy, Mozart, Beethoven, Fauré, Schubert, Offenbach et dix autres grands compositeurs réunis dans un très joli livre pour les tout-petits. Dix-sept morceaux parmi les plus belles musiques classiques vont enchanter les enfants et émerveiller les parents (ou l’inverse). Le livre (illustré par Aurélie Guillerey, Vincent Mathy, Clotilde Perrin et Charlotte Roederer) est cartonné et donc on peut le laisser à portée des plus jeunes sans trop de risque (la pochette contenant le CD se détache aisément). Pour chaque morceau, tantôt rythmé, tantôt lent, une double page illustrée avec un petit texte poétique.
Un ouvrage très réussi pour transmettre le goût de la musique classique aux plus jeunes.

la berceuseOn quitte les musiques classiques, mais on reste avec les plus jeunes pour écouter des berceuses du monde. Nathalie Manguy interprète des chansons venues du monde entier : Turquie, Sri Lanka, Brésil, Cameroun, Japon, Pologne… Le résultat est superbe, un disque de berceuses d’une grande qualité, d’une belle « unité » (on n’a pas une impression de morceaux jetés en vrac comme ça peut arriver sur ce genre de disques). Elle chante en créole, en hébreu, en arabe, en français… en reprenant les techniques vocales et le phrasé si particuliers de certaines langues. Ses berceuses sont toujours chantées avec une infinie douceur, énormément de justesse. Le livret du disque nous propose les textes des chansons et leurs traductions.
Un magnifique disque de berceuses, un des plus beaux que j’ai entendu.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

On termine par deux livres musicaux… mais sans CD !
Paco et l'orchestrePaco se promène dans la forêt, tout le monde se prépare pour le concert de ce soir. L’ours s’est mis au piano, l’éléphant au violon et le cochon au xylophone. Il va être rudement chouette ce concert !
Paco est au cirque ! Le fifre joue de la flûte traversière, une autruche bottée de la clarinette, un éléphant funambule de la trompette… et ils ne sont pas les seuls à bien connaître la musique ! Il ne s’ennuie pas, Paco !
Les deux livres sortis dans cette nouvelle collection (Mes petits livres sonores chez Gallimard) sont illustrés par Magali Le Huche et l’on se régale ! Les illustrations sont pleines de malice, colorées, vivantes.Paco et la fanfare Les sons (qui se déclenchent en appuyant sur les pages) ne sont pas trop courts et mettent bien en valeur les instruments. Car ici c’est de ça dont il s’agit : les instruments de l’orchestre dans Paco et l’orchestre et ceux de la fanfare dans Paco et la fanfare (en fait, les titres sont assez logiques). On entend les instruments, le son qu’ils produisent. En fin d’ouvrage, ils sont tous rappelés.
Une super nouvelle collection pour apprendre les instruments, illustrée par une de nos illustratrices préférées.

Retrouvez tous les CD et livres-CD musicaux que nous avons chroniqués sur l’album Pinterest qui leur est consacré.

Bouc Cornu, Biquette et ses biquets
Texte de et raconté par Fabienne Morel et Debora Di Gilio, illustré par Nathalie Choux
Syros
18,90 €, 260×260 mm, 40 pages, CD : 15 min. env., imprimé en France, 2014.
Hindbad et les Babouches de 7 Lieues
Texte de et raconté par Sylvie Mombo, musique de Zeki Ayad Çölaş
Tchekchouka
14 € (prix moyen constaté), CD : 31 min. env., 2014.
Petites histoires du monde
Texte de et raconté par Jean-Claude Carrière
Bulles de savon
20,90 €, 257×292 mm, 43 pages, CD : 24 min.env., imprimé en Union Européenne, 2014.
Comptines & berceuses tsiganes
Collectif, illustré par Nathalie Novi
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
23,80 €, 273×270 mm, 60 pages, CD : 52 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Les plus belles berceuses du monde – Éditions Luxe
Collectif, illustré par Aurélia Fronty
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
29,90 €, 280×285 mm, 57 pages, CD : 59 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Enfantillages 2
d’Aldebert, illustré par Simon Moreau
Sony Music (CD + DVD) et Gallimard (Livre-disque)
16 € (prix moyen constaté, CD+ DVD) et 24 € (livre-CD), 255×295 mm (livre-CD), 48 pages (livre-CD), durée du CD : 57 min.env., durée du DVD 90 min. env., imprimé en France (livre-CD), 2014.
Lili Moutarde, comédie musicale
Texte de, raconté par et chanté par Christiane Oriol
Eponymes Jeunesse
13 € (prix moyen constaté), CD : 67 min. env., 2014.
Le compositeur est mort – Enquête à l’orchestre
Texte de Lemony Snicket (traduit par Pépito Matéo et Nathaniel Stookey), raconté par Pépito Matéo, illustré par Louis Thomas, musique de Nathaniel Stookey
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
23,80 €, 265×265 mm, 36 pages, CD : 30 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
L’Oiseau de feu
Texte de et par Élodie Fondacci, illustré par Aurélia Fronty, musique d’Igor Stravinsky
Gautier Languereau dans la collection Des histoires en musique
22,90 €, 280×270 mm, 32 pages, CD : 28 min. env., imprimé en France, 2014.
Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2
Collectif, illustré par Aurélie Guillerey, Charlotte Roederer, Clotilde Perrin et Vincent Mathy
Gallimard Jeunesse dans la collection Éveil musical
16,90 €, 215×215 mm, 36 pages, CD : 53 min. env., imprimé en Europe, 2014.
La berceuse
de Nathalie Mainguy
Victor Mélodie
15 € (prix de vente conseillé), durée : 30 min. env., 2014.
Paco et l’orchestre
de Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits livres sonores
13,50 €, 185×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paco et la fanfare
de Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits livres sonores
13,50 €, 185×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.

You Might Also Like

Chut ! J’écoute encore une histoire !

Par 16 mai 2014 Livres Jeunesse

On a commencé hier, voici la suite de notre sélection de CD et livres-CD pour écouter des histoires (toujours en chronique croisée avec Maman Baobab).

pierre et les voyousCe matin, Pierre refuse d’aller à l’école prétextant être malade. Sa mère voit bien qu’il ne l’est pas et l’oblige à y aller, pourtant le jeune garçon traîne des pieds. Arrivé dans l’établissement il retrouve Clara, son amie et Sébasse, le gros dur qui le surnomme Vivaldi et se moque de lui. Parce que Pierre joue du piano et peut-être parce qu’il est un peu plus chétif, il est le souffre-douleur de Sébasse et de ses copains. Mais sa rencontre avec Joachim, un jeune hockeyeur va peut-être changer la donne !

Troisième aventure de Pierre, après avoir croisé un pialeno et avoir rencontré Clara, le voici donc maintenant harcelé par une bande de voyous. Comme pour chaque livre-CD de la collection, un compositeur est mis à l’honneur. Après Prokofiev et Shuman, ici on va entendre du Tchaïkovski et des extraits de l’Album pour enfants op.39. C’est décidément une série qu’on aime beaucoup tant pour la qualité des illustrations que du point de vue de l’histoire racontée. Et bien sûr les choix musicaux ! Encore une nouvelle aventure d’un héros qu’on aime décidément beaucoup.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Pierre traqué par le tracQuand Pierre rentre chez lui, il entend courir les notes de musique. Qui joue aussi bien cette Arabesque de Debussy ? C’est sa vieille tante Juliette. Mais elle a beaucoup changé, elle semble si frêle, si fragile. Toute la famille a l’air triste en l’écoutant, Pierre se pose des questions. Il se rend vite compte qu’en plus Juliette tient des propos incohérent, mais que se passe-t-il ? En fait il va apprendre que la vieille dame souffre de la maladie d’Alzheimer et que tout semble s’envoler de sa tête. Au moment de jouer à son tour, il ne trouve plus les notes, aurait-il la même maladie ?

C’est donc la quatrième (et dernière à ce jour) aventure du jeune pianiste et c’est certainement la plus forte, la plus touchante. Ici, c’est accompagné par le Children’s Corner de Debussy que nous suivons cette histoire de perte de mémoire et de trac. On recroise le pialeno, personnage important du premier opus et bien entendu on retrouve la jolie Clara. Une histoire forte, belle avec des illustrations toujours aussi jolies et un accompagnement musical de grande qualité.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

HalbBaka, la grand-mère de Tallinn lui offre pour ses dix ans sa clarinette, celle qui lui appartenait. La famille de Balka a été si dispersée par les guerres qu’il ne lui reste plus que la musique à transmettre et surtout une mélodie, celle que lui avait apprise sa mère, qui la tenait de sa mère, qui la tenait elle-même de sa mère et ainsi de suite. Sauf que Balka a vieilli, elle ne se souvient plus. La dernière partie de la mélodie s’est envolée de sa tête. Alors Tallin va tenter d’aider sa grand-mère à retrouver la partie manquante, ça sera le début d’un grand voyage.

Une bouffée d’émotion, un livre-CD extrêmement fort. Déjà parce que, personnellement, la musique Klezmer m’émeut énormément, me touche particulièrement. Ensuite parce que cette histoire sur la transmission est particulièrement belle. Enfin parce les illustrations de Barroux sont, comme d’habitude, superbes. Cette grand-mère dont les souvenirs s’envolent et cette petite fille vont retourner dans le village d’origine de la vieille dame, en espérant retrouver ce qui est perdu. Pendant ce temps, pendant qu’elles se demandent quelle est la fin de la mélodie, que la grand-mère dépérit, le chien Frageh (qui veut dire question en yiddish) grossit de plus en plus, jusqu’à devenir gigantesque. On parle donc de la transmission, de la sénilité, mais aussi des relations intergénérationnelles, de la création (et même en arrière-plan de la guerre, de la persécution des juifs, des villages détruits en Serbie). Un magnifique livre-CD avec une histoire et une musique bouleversante et de magnifiques illustrations.
Un site dédié avec des extraits et vu par Enfantipages.

TanbouAlors qu’elle pleure parce qu’elle n’arrive pas à chanter, Marie rencontre Donga. Il lui propose de l’aider, pour cela il lui demande de revenir le voir le lendemain. Quand elle revient, il a un tambour pour elle, le même tambour qu’avaient le père de Donga, ses grands-pères et même ses arrière-grands-pères. À l’école la maîtresse confisque le tambour. Donga raconte à Marie comment, il y a longtemps, des hommes avaient décidé que les gens comme lui seraient des marchandises. Il lui explique pourquoi ces tambours sont importants et il la rassure, quand la maîtresse connaîtra l’histoire, elle le lui rendra.

Il y a énormément d’émotion dans ce livre-CD. Grâce à l’histoire, grâce à la musique, grâce aux magnifiques illustrations. Au son du tambour et d’une version africaine de la comptine À la Claire Fontaine, on nous parle donc d’esclavage. À hauteur d’enfant, cet ouvrage sorti en 2000 et qui vient de ressortir, réussi à nous parler de ce sujet délicat sans aucune lourdeur, sans que ça soit pesant. Et quel plaisir de retrouver la chanteuse Maya Barsony qui interprète ici le rôle de Marie. Un magnifique livre-CD pour évoquer l’esclavage.

Le secret de grand-pèreSes parents ont un peu honte de son vieux grand-père, un paysan… pensez donc, eux qui habitent la ville ! Pourtant, lui l’aime ce vieil homme et dès qu’il le peut, il va lui tenir compagnie. Un jour, le grand-père évoque sa femme, disparue il y a vingt ans et tient des paroles bien énigmatiques… Le petit fils va connaître le secret de son grand-père.

J’avoue que je ne connaissais pas Le secret de grand-père de Michael Morpurgo sorti en 1997. C’est donc une version racontée par Frédéric Dimnet qui vient de sortir chez Gallimard Jeunesse dans la très bonne collection écouter lire. Une magnifique histoire sur l’amitié entre un petit fils et son grand-père, sur la transmission, sur l’amour de la campagne… et tant de choses encore (que je ne peux vous révéler pour ne pas vous révéler trop de l’histoire). Découpé en deux parties (le petit fils et son grand père puis une histoire de l’enfance du grand-père qu’il raconte), c’est un roman passionnant, captivant. Une très belle histoire.

JAMES et la GROSSE PECHEJames Henry Trotter est orphelin depuis que ses parents ont été écrasés par un rhinocéros échappé d’un zoo. Il est élevé par deux tantes ignobles : Tante Piquette et Tante Éponge. James est leur souffre-douleur, leur domestique. Un jour le chemin de James croise celui d’un vieil homme qui lui dit lui vouloir du bien et lui offre un sachet mystérieux en lui disant de bien y faire attention que ce qu’il contient changera sa vie. Malheureusement, James laisse échapper son sachet au pied d’un pêcher… Il pense qu’il ne lui arrivera donc rien de positif, qu’il va devoir continuer à servir ses tantes. Mais le lendemain, une pêche géante a poussé dans l’arbre et celle-ci va changer sa destinée.

Grand classique de la littérature jeunesse américaine, James et la grosse pêche est un roman des années soixante qui n’a pas pris une ride… par contre cette version CD des années quatre-vingt un peu ! Mais quel plaisir de redécouvrir cette aventure riche en rebondissement, où un petit orphelin va voyager dans une pêche accompagné d’animaux aux caractères bien trempés. Soyons honnête, je n’ai pas lu le roman et je ne connaissais que l’adaptation ciné signée Henry Sellick (réalisateur de L’étrange Noël de Mr Jack) que j’aime énormément. Ma fille de six ans et moi avons pris énormément de plaisir à entendre le roman raconté, entre autre, par Claude Villers.
Un extrait sur le site de Gallimard.

Sans les mains et en danseuseTout commence dans un jardin en Champagne. Il y a une mère qui arrive en poney (qui, tous les deux, finissent par tournoyer dans le ciel), le Général de Gaulle, des portes qui rétrécissent, des escaliers qui remontent en descendant, des histoires racontées en fin de repas et qui mettent la famille mal à l’aise, une bergère avec des lèvres en colle UHU, un mur contre lequel on est adossé mais qui est devant et même Jane Birkin !

Mais quel grand moment ! Mais quel bonheur que d’écouter Sans les mains et en danseuse de Pépito Matéo ! J’ai ri (pas juste souri, vraiment ri), j’ai été ému, je ne me suis pas ennuyé une seconde pendant les soixante-quinze minutes que durent cette histoire complètement loufoque. On est ici dans une sorte de rêve, où tout est possible. Pépito Matéo joue avec les mots, les expressions, on se régale ! Une folle histoire, pas toujours aussi déjantée qu’elle en a l’air, racontée par un conteur absolument génial. Un CD qui est entré directement dans mes albums de contes préférés.
Des extraits sur le site de Oui’dire.

Sans les mains et en danseuse
Et parce que ce texte est extrêmement riche, vous pouvez retrouver une version écrite très joliment illustrée par Marion Fournioux sortie chez Winioux. Plus d’infos ici : http://editionswinioux.com/-Sans-les-mains-et-en-danseuse.


Le mariage d'Atyek


CHRONIQUE RETIRÉE A LA DEMANDE D’ARMELLE AUDIGANE



DiablerieCinq histoires de diables. Une filandière qui rencontre le malin et qui lui propose de faire son travail, en échange elle devra dire son nom et son âge, sans ça… Un ancien soldat errant à qui tout le monde refuse l’aumône, à qui le diable va proposer de porter une peau d’ours pendant sept ans et s’il le fait il le rendra riche (mais en plus de la peau d’ours, il lui faudra aussi ne plus se laver, ne plus se couper les cheveux, ne plus se couper les ongles…), en sera-t-il capable ? Quand Dieu a créé l’homme et la femme, il les a fait égaux, de même force… mais l’homme n’était pas d’accord ! Il est retourné voir Dieu pour qu’il soit plus fort et plus grand. Ainsi la femme allait obéir… sauf que le Diable s’en mêla. Un roi qui refuse de laisser sortir sa fille parce qu’il a peur que le diable l’enlève et qui finira par lui laisser sa liberté pour qu’elle ne meure pas d’ennui. Notre jeune fille part donc découvrir le monde, avec une épée que son père lui a confié… et elle lui sera utile… Un disciple qui demande à son maître la différence entre l’Enfer et le Paradis.

Je connaissais déjà certaines des histoires que raconte Elisa de Maury (Le diable et la tissandière est une histoire connue qu’on retrouvait dans Le nom du diable, chroniqué ici, et Peau d’Ours est un conte des frères Grimm qu’on avait déjà chroniqué ici) mais quel plaisir que d’écouter ces histoires racontée avec autant de talent ! Issues de contes traditionnels, ces histoires sont captivantes. C’est aussi grâce à la qualité de son des CD Oui’Dire, on est enveloppé par la voix et la musique, on oublie tout ce qui se passe autour de nous, happé par les histoires. Cinq contes de grande qualité, comme on les aime, racontés par une conteuse très talentueuse.
Des extraits sur le site de Oui’dire.

Quelques pas de plus…
Retrouvez toutes les histoires racontées sur CD que nous avons chroniquées sur notre album Pinterest.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Mathieu Boutin, Paule Trudel-Bellemarre et Denise Trudel (Pierre et Clara et Pierre et le pialeino), Barroux (Un bond de géant – 1969, on a marché sur la lune, Méga-Loup, Mon voyage en gâteauKako le terrible et La rentrée de Noé), Roal Dahl (Matilda) et Pépito Matéo (Le petit Cépou et Le carnaval des animaux). Retrouvez aussi notre interview de Barroux.

Pierre et les voyous
Texte de Mathieu Boutin, illustré par Paule Trudel Bellemare, Musique de Piotr Tchaïkovski interprétée par Denise Trudel
Planète rebelle dans la collection Conter Fleurette
22 €, 205×205 mm, 76 pages, CD 1h20 environ, imprimé au Canada, 2010.
Pierre traqué par le trac
Texte de Mathieu Boutin, illustré par Paule Trudel Bellemare, Musique de Claude Debussy interprétée par Denise Trudel
Planète rebelle dans la collection Conter Fleurette
22 €, 205×205 mm, 64 pages, CD 1h18 environ, imprimé au Canada, 2012.
Halb, l’autre moitié
Texte de Sigrid Baffert raconté par Elsa Zylbertein, illustré par Barroux, musique d’Alexis Ciesla
Les éditions des Braques dans la collection Un livre – Un CD
18,30 €, 212×214 mm, 36 pages, CD 42 min. environ, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Tanbou
Texte et illustrations de Piotr Barsony, percussion Ka d’Edmony Krater
Syros
19,95 €, 239×310 mm, 30 pages, CD 13 min. environ, imprimé en Espagne, 2014.
Le secret de grand-père
Texte de Michael Morpugo (traduit par Diane Ménard), lu par Frédéric Dimnet
Gallimard Jeunesse dans la collection Écoutez lire
12,90 €, CD 1h05 environ, 2014.
James et la grosse pêche
Texte de Roald Dahl (version abrégée traduite par Maxime Orange), lu par Claude Villers, Sophie Wright, Geneviève Lezy, Henri Marteau et Christine Martin
Gallimard jeunesse dans la collection Écoutez lire
15,90 €, CD 2h08 environ, 2014.
Sans les mains et en danseuse
de Pépito Matéo
Oui’dire dans la collection Contes d’auteurs
17 €, CD 1h16 environ, 2013.
Le mariage d’Atyek
de Armelle & Peppo Audigane
Oui’dire dans la collection Contes d’auteurs
17 €, CD 52 min. environ, 2013.
Diableries
d’Élisa de Maury
Oui’dire dans la collection Contes d’auteurs
17 €, CD 1h01 environ, 2005.

À part ça ?

On vous parle dans cette chronique de Oui’dire, et on vous en parle régulièrement car c’est une super maison d’édition. C‘est un label discographique qui a un magnifique catalogue d’histoires à écouter pour les parents et pour les enfants. Ils ont besoin de vous pour continuer leurs beaux projets. Je vous laisse cliquer sur ce lien, vous en saurez plus !

Gabriel

You Might Also Like

Écoute la voix du conteur…

Par 1 octobre 2012 Livres Jeunesse

Après la musique, aujourd’hui je vous propose de découvrir quatre livres-CD, quatre histoires contées que l’enfant peut suivre sur un livre (et voilà une bonne manière d’être tranquille un petit moment !).

Une grande sœur et son petit frère parcourent les saisons. Chacune d’elle est l’occasion d’une grande fête et la petite fille raconte au petit garçon ce que font les animaux, leurs secrets.

L’objet est superbe tout d’abord (le livre est grand avec un beau papier et les illustrations signées Julia Wauters sont magnifiques), chaque page de saison fourmille de détails, on passe du temps à les regarder (et à chercher un chien super sportif caché dans les 4 planches). La musique du CD est très belle, douce et mélodique (d’ailleurs on nous propose la version instrumentale de l’histoire dans les dernières pistes et c’est du pur bonheur). Le récit est très beau également. Chaque fois Grande sœur raconte ce que font les animaux et avec les enfants on peut s’amuser à les chercher sur la planche. Entre chaque saison on écoute des sons (cris d’animaux, sons de la nature,…) en rapport avec la page précédente. Chaque changement de page est indiqué par un petit bruit (très pratique pour les enfants et si simple qu’on se demande pourquoi tous les livres-CD ne le proposent pas !). Enfin, la dernière piste propose des devinettes sonores… Reconnaîtrez-vous (la guêpe, le pingouin ou encore le cerf ?). Ma grande sœur m’a dit est beau, instructif, complet,… vraiment un bien bel album, ici ça a été un vrai coup de cœur !

Une vidéo qui montre bien l’univers du livre-CD :


Le soleil et la lune se sont aimés follement, puis la passion a pris fin, ils se sont séparés. Chacun de leur côté ont versé une larme en repensant à cet amour. La larme de la lune est devenue Petite Lune et celle du soleil une boule qui roulait tout le temps qu’on a appelé Roule-Toujours. Ce dernier espère retrouver Petite Lune et pour ça il va faire un grand voyage, en route il va passer par un tout petit jardin où pousse une énorme carotte (et il faudra toute une équipe solidaire pour l’arracher) et il va rencontrer un escargot qui va lui expliquer pourquoi ses congénères ont leur maison sur le dos (tout ça a à voir avec le retard à une distribution du roi des animaux). Ce voyage va être surtout l’occasion de grandir et d’évoluer.

C’est une belle histoire que livre ici Anne Boutin-Pied, un conte où l’on parle de l’amour, des rencontres, de la solidarité,… Elle ajoute à son histoire principale des petits contes qui s’intègrent dans le récit et de petites chansons dont certaines à geste (toutes les chansons sont d’ailleurs reprises en fin de CD). Le CD est très agréable à écouter, la voix d’Anne Boutin-Pied envoûte et captive les enfants. Le livre est illustré par Bernadette Després, illustratrice des célèbres Tom Tom et Nana. Un bien joli livre-CD.

Extrait du conte :


Un bûcheron avait beaucoup d’enfants, tant qu’ils ne savaient plus combien et tous remplissaient sa maison. Seulement voilà comment nourrir tout ce petit monde ? Un matin l’homme parti dans l’espoir de  trouver de quoi les rassasier. Après avoir marché il trouva une petite maison dans laquelle il y avait beaucoup de choses à manger… mais il ignorait que c’était la maison de la sorcière au nez de fer !

C’est un conte hongrois qu’a adapté ici Olivier Noack. Moi j’adore les contes du monde, c’est souvent original, loin de ce qu’on a l’habitude d’entendre avec tout de même un petit lien de parenté, quelques ressemblances. Ici donc on a affaire à une sorcière au nez de fer si long qu’il touche le sol (c’est dit dans l’histoire mais le dessin ne le montre pas), elle avance d’ailleurs dans la neige grâce à ce nez… et elle est assez terrifiante ! C’est une histoire qui fait un peu peur (le fils de la sorcière est encore plus monstrueux !). Olivier Noack est passionnant à écouter et les illustrations sont très belles. On a l’impression d’être au coin du feu et d’écouter le conteur nous parler de cette horrible sorcière… et on frissonne !

Le conte entier raconté par Olivier Noack :


Le petit Cépou est le dernier d’une grande fratrie, il vit avec ses parents, chômeurs (qui regardent les jeux à la télé), à Saint Denis. Un jour ses parents décident de les perdre dans la forêt de parcmètres et de panneaux publicitaires. Heureusement le petit Cépou a semé des chewing gum et a taggué par endroit.

Pépito Matéo reprend l’histoire du petit Poucet et la transpose en banlieue parisienne dans une version « moderne » (je serai tenté de dire années 70) avec des mots en verlan, notamment. Le petit Cépou prend le métro ou joue aux jeux vidéo dans les cafés. Pépito Matéo joue, comme à son habitude, avec les mots, les sons. Les illustrations ont un côté BD (je pense à Margerin par exemple) et on accroche… ou pas ! (j’avoue être dans la 2ème catégorie). Si vous aimez les contes détournés, les ambiances à la Renaud période début des années 80 c’est pour vous !

Le conte entier raconté par Pépito Matéo :


Quelques pas de plus…
Une autre histoire contée par Pépito Matéo que nous avons chroniquée : Le carnaval des animaux et un autre livre illustré par Julia Wauters que nous avons chroniqué : Petit Chat découvre le monde. D’autres livres-CD ici.

Ma grande sœur m’a dit, les saisons en musique
de Gilberte Niamh Bourget, illustré par Julia Wauters, musique de Laurent Sauvagnac
Hélium
20€, 260×325 mm, 24 pages, imprimé en Italie
Roule-Toujours ! ou la lune dans la tête
de Anne Boutin-Pied, illustré par Bernadette Després
Éponymes Jeunesse
16€, 220×220 mm, 48 pages, lieu d’impression non indiqué
La sorcière au nez de fer
de Olivier Noack, illustré par Gwen Keraval
Syros dans la collection Paroles de conteurs
15,90€, 205×320 mm, 32 pages, imprimé en France
Le petit Cépou
de Pépito Matéo, illustré par Bruno Heitz
Syros dans la collection Paroles de conteurs
15,90€, 205×320 mm, 32 pages, imprimé en France

A part ça ?

Un très bon article, coup de gueule, de Clémentine Beauvais sur les livres pour enfants qui relaient des idées sexistes (vous savez à quel point on aime ça ici…) : http://clementinebleue.blogspot.co.uk/2012/09/la-honte.html

Gabriel

You Might Also Like

«Ça rue, ça meugle, ça grogne, ça mugit, ça caquette, ça piaille !»

Par 8 novembre 2011 Livres Jeunesse

Vous connaissez certainement (ou alors va falloir aller découvrir, et de toute urgence !) les grands livres CD de Didier Jeunesse, «un LIVRE, un CD». On y trouve des comptines du monde (qu’on avait d’ailleurs évoquées sur le forum), des chansons jeune public, des comptines d’ici et, c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui, des contes musicaux. Ce sont des livres carrés de 26,5cm sur 26,5cm (oui un carré a des côtés égaux, il est bon que ce blog vous instruise en même temps) et ils sont généralement très beaux.

Wendy, une nuit où elle dort, voit apparaître à sa fenêtre un garçon bizarre et souriant qui dit s’appeler Peter Pan. Il lui propose de l’embarquer au pays de Neverland et d’emmener avec elle ses deux frères John et Michael. L’histoire vous la connaissez je pense, mais connaissez vous la vraie ? Pas celle édulcorée par un célèbre studio américain (que je ne porte pas trop dans mon cœur). Celle écrite par James Matthiew Barrie (sortie en 1911, déjà sous le titre Peter Pan et Wendy), celle où, par exemple, Clochette est loin d’être gentille. Ici bien sûr il est question de grandir (ou ne pas grandir) et des rêves, on y croise bien évidemment un crocodile qui a mangé une pendule, des Garçons perdus, et un capitaine qui a un crochet à la place de la main. Le livre est magnifiquement illustré par Ilya Green, qu’on aime beaucoup à La mare aux mots. Éric Pintus, qui conte ici l’histoire, a choisi un grand nom du jazz pour illustrer musicalement son récit, Charles Mingus… et quelle bonne idée ! (on n’entend que trop peu de jazz dans les disques pour enfants). Les dessins d’Ilya Green, la musique de Mingus et la voix d’Éric Pintus qui joue sur les mots, les sonorités, font un mélange très frais, plein d’espièglerie, de rythme.Très vivant.

Extraits musicaux : http://www.didierjeunesse.com/component/catalogue/?view=article&id=409

Plus de livres d’Ilya Green sur le forum.

Aujourd’hui, grand reportage en direct pour un fabuleux évènement, une parade… Que dis-je ? Un récital animalier ! Ainsi commence cette nouvelle version du Carnaval des animaux. Pépito Matéo a écrit de petits textes très poétiques et drôles qu’il nous narre entre chaque mélodie (pour rappel Le carnaval des animaux est une œuvre musicale de Camille Saint-Saëns, et plusieurs textes ont été écrits autour. Le plus célèbre étant celui de Francis Blanche et le dernier en date doit être celui d’Élie Sémoun). Ici c’est donc un speaker qui commente une manifestation d’animaux, prétexte pour nous parler d’écologie. La musique est superbe, magnifiquement interprétée par l’Orchestre de la ville de Paris, le conte très beau et le livre est illustré par Vanessa Hié dont j’aime beaucoup le dessin très coloré, très gai. Ce qui fait du tout un très bel objet qui captive autant les parents que les enfants.

Peter Pan et Wendy, de Jean-Pierre Kerloc’h (d’après James Matthiew Barrie), musique de Charles Mingus, narré par Éric Pintus et illustré par Ilya Green.

Le carnaval des animaux composé par Camille Saint-Saëns et joué par les solistes de l’Orchestre de Paris, texte écrit et narré par Pépito Matéo, illustrations de Vanessa Hié.

Ils sont tous les deux sortis chez Didier Jeunesse, chacun au prix de 23€50.
Public : A leur lire / Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés (je serai tenté de dire 3 ans à… pas d’âge !)

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

J’en ai parlé hier sur Facebook, Télérama a publié un article très intéressant sur les libraires, et à ce sujet je vous rappelle une nouvelle fois qu’un livre s’achète en librairie. Pas en grandes surfaces (alimentaires ou culturelles) ou sur des sites de géants américains. Vous avez près de chez vous des passionnés qui promeuvent la littérature (et si vous n’avez pas de librairie près de chez vous il y a de très bons sites de vente en ligne comme la Librairie Dialogues ou 1001libraires.com). Et vous ne payerez pas plus cher dans une librairie, il est bon de rappeler que grâce à la loi Lang le prix du livre est fixe. Un peu dans le même sujet, hier on a appris que la TVA sur les livres passait de 5,5% à 7%… À ce sujet une pétition circule.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange