La mare aux mots
Parcourir le tag

Pierre-Luc Granjon

Un super-héros beige et une graine magique

Par 1 mars 2012 Cinéma et DVD, Livres Jeunesse

Je vous avais parlé il y a quelques temps de Samuel Ribeyron, pour moi ça avait été un gros coup de cœur (Yllavu était d’ailleurs mon coup de cœur de janvier). Je continue donc à explorer son univers avec deux albums sortis chez Le vengeur masqué et un livre-DVD sorti chez coRRidor.

Super Beige est un super héros… beige ! Il n’est pas très grand, pas très fort, et sa couleur n’est pas la plus belle mais qu’importe il veut sauver l’humanité ! Seulement voilà, la tâche n’est pas facile quand on n’a aucun pouvoir et qu’on est un peu flemmard ! Pourtant après avoir tenté de sauver plusieurs animaux, Super Beige va en trouver un qui grâce à lui va survivre… en quelque sorte…

Voilà encore un album absolument superbe, drôle, original, une vraie merveille ! Ce super héros est très attachant et ses aventures sont belles et poétiques, ce petit garçon dont personne ne pense avoir besoin et qui se trouvera finalement utile. Samuel Ribeyron arrive vraiment à mêler de l’humour et une extrême poésie, c’est toujours très fin, il n’y a jamais de lourdeur. Les illustrations mêlent photos d’un personnage en 3D, collages et dessins, c’est vraiment magnifique et réellement réjouissant.

Super Beige est de retour et ce coup-ci il doit sauver un chat… sauf que le temps qu’il arrive le chat a déjà été sauvé. C’est décidé pour aider l’humanité il doit voler et pour ça les animaux vont l’aider.

Tout aussi beau que le précédent, ici encore on trouve ce personnage très attachant, avec ses faiblesses, son humanité et ses espoirs de devenir un vrai super héros. Le texte est encore ici très drôle (Super Beige va tenter plusieurs choses pour réussir à voler… et le résultat est souvent assez décevant voire douloureux !).

Ces deux albums sont vraiment de petites merveilles tant sur le plan du scénario que visuel, les livres eux même sont très très beaux (coins arrondis, pages épaisses). Le vengeur masqué est un éditeur que je ne connaissais absolument pas et si tous ses livres sont d’aussi beaux objets il va falloir que je m’y intéresse.

Le grand-père du personnage de Beau voyage est pépiniériste, il parcourt le monde à la recherche de plantes et d’arbres rares et quand il rentre, le premier à qui il les fait découvrir c’est son petit-fils. Grâce à ce grand-père, le petit garçon voyage en l’écoutant raconter ses périples. Mais un jour une lettre lui apprend qu’il est parti pour un très long voyage…

Quel bel objet encore que ce petit livre accompagné d’un DVD ! On retrouve ici les têtes carrées comme dans les albums HongFei, on reconnait immédiatement le style de Samuel Ribeyron. Comme toujours c’est beau et poétique, sans jamais être mièvre. Ici on parle de la transmission, de la mort, du rêve, de la magie… Avant de mourir, le grand-père a laissé une graine au petit garçon, à la fin de l’ouvrage il la met en terre… et au début du court métrage que contient le DVD la plante a commencé à pousser… et va donner une fleur très particulière. Ce principe est très original (la suite du livre dans le court métrage) et c’est la marque de fabrique des très belles éditions-coRRidor. Vous pouvez découvrir un petit extrait ici du court métrage (dont la musique est signée par une artiste pour qui j’ai une affection particulière, Amélie-les-crayons) mais attention, vous risquez très fortement de tomber sous le charme de ce petit bijou.

Super Beige de Samuel Ribeyron
Le vengeur Masqué, 12€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Super Beige, le retour de Samuel Ribeyron et Pierre-Luc Granjon
Le vengeur Masqué, 12€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Beau voyage de Samuel Ribeyron
éditions-coRRidor, 18€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Qui dit début de mois dit coups de cœur du mois précédent, pour février Marianne c’est Où est mon chapeau ? et moi Le schmat doudou. Retrouvez les coups de cœur des autres mois sur l’album facebook qui leur est consacré.

Gabriel

You Might Also Like

Entrez dans l’univers fabuleux de Léon et Mélie

Par 23 janvier 2012 Cinéma et DVD

Il faut vous le dire franchement… les dessins animés et films d’animation pour enfant… c’est rarement mon truc. Disons que ça ne me procure pas autant de plaisir que les livres. Ce que j’aime dans la littérature jeunesse c’est la poésie qui s’en dégage, le fait de retrouver mes yeux d’enfant. Et ça je ne le trouve pas souvent devant un écran. En général tout est prémaché, tout doit être vite compris, vite assimilé. Dans un livre on prend le temps, dans un dessin animé le rythme est souvent rapide… et c’est souvent assez laid ! Bref si je vous dis tout ça c’est parce qu’il y a parfois des exceptions !

J’ai découvert l’univers de Léon, Mélie et Boniface avec le DVD Au royaume de Léon et Mélie.

Dans le premier court métrage, L’hiver de Léon, on rencontre ce petit ours qui a été adopté par des humains et qui va tenter de sauver la princesse Mélie Pain d’Épice, capturée par un ogre. Dans le second, Le printemps de Mélie, nos deux héros vont sauver le village touché par une épidémie.

Un troisième est sorti il y a pas très longtemps au cinéma : L’été de Boniface (il est accompagné de deux autres courts, Le petit garçon et le monstre et Mobile, le tout regroupé sous le titre 7,8,9 Boniface). Ici, Mélie vient en vacances chez sa mère avec ses amis mais ils vont devoir faire face à Boniface, conteur et « méchant » des deux premières histoires.

Les trois courts métrages (chacun de 26 minutes) sont d’une qualité que j’ai rarement vu. Tant d’un point de vue esthétique que scénaristique. C’est absolument superbe, les décors sont merveilleux (et si je vous disais qu’ils sont signés Samuel Ribeyron dont je vous ai parlé l’autre jour…), les personnages extraordinaires. C’est rempli de petits détails géniaux : les décors coulissent pour les changements de scènes, comme dans un théâtre, il y a des cadres, des enluminures, des perspectives étranges comme dans les tableaux du moyen-âge… On est ici pas très loin du spectacle de marionnettes, ça sent l’artisanal, l’amour du travail bien fait. Je pense sincèrement, que je n’avais jamais vu une telle réussite dans un programme pour enfant.

J’espère que je vous aurai donné envie d’en savoir plus, de vous procurer le DVD des deux premiers et de voir le 3ème au cinéma (il passe encore dans quelques salles et devrait continuer de passer). Jetez vos DVD du monsieur avec ses princesses nunuches et ses parcs d’attractions mercantiles, ouvrez vos yeux d’enfants et entrez dans l’univers merveilleux de Léon et Mélie, de leurs amis le hérisson râleur, l’éléphant peureux, le méchant Boniface et les pommes d’escampettes (qui proutent et qui pètent ! ). Et puisqu’un extrait vaut mieux qu’un long discours…

Quelques liens intéressants : le dvd, la page sur 1,2,3 Léon, la page sur 4,5,6 Mélie Pain d’Épice et la page sur 7,8,9 Boniface, le blog de Folimage et un site pédagogique très bien fait pour les parents et les enseignants.

Ces films sont parfaits à partir de 3 ans (l’éditeur, lui, indique 4 ans) et tant qu’il y a un enfant qui sommeille en nous.

L’hiver de Léon (2007) de Pierre-Luc Granjon et Pascal Le Nôtre
Le printemps de Mélie (2009) de Pierre-Luc Granjon
L’été de Boniface (2011) de Pierre-Luc Granjon et Antoine Lanciaux
produits par Folimage.

—————————————————————————————————————————

A part ça ?

Connaissez-vous le « shadow art » (art avec des ombres) ? Je vous propose de découvrir quelques exemples ici : http://www.dailydawdle.com/2010/08/top-10-examples-of-brilliant-shadow-art.html Personnellement je trouve ça assez magique.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange