La mare aux mots
Parcourir le tag

Recyclage

Tendresse et humour

Par 1 mai 2015 Livres Jeunesse

La poupée de Ting-TingTing-Ting a une poupée, une poupée qui lui ressemble. C’est ce que lui a dit son père en la lui offrant. Mais un matin, la petite fille ne trouve plus la poupée. Peut-être l’a-t-elle laissée au champ, où elle était la veille. Mais sur place il n’y rien. Et soudain, Ting-Ting revoit ce qu’il s’est passé, elle a posé sa poupée sur l’établi. Elle est donc certaine que sa mère l’a prise, avec les autres, pour les vendre au marché.
Beaucoup de délicatesse, tant dans le texte que dans les illustrations, dans La poupée de Ting-Ting. L’album est riche par ce qu’il aborde (avec les mots ou par les non-dits) : complicité entre la petite fille et sa grand-mère, transmission, absence du père, communion avec la nature… Et les choses sont dites avec beaucoup de finesse, de poésie. Certaines illustrations de Régis Lejonc sont absolument sublimes (d’autres m’ont moins charmé).
Un bel album riche en émotion.
Le même vu par Enfantipages, Chez Gaëlle la libraire et Les lectures de Liyah.

Les pyjamasques et le robot blizzardAttention, les pyjamasques sont de sortie ! Sauf qu’être un superhéros c’est super… quand il y a des méchants… et là, il ne se passe pas grand-chose ! Nos héros décident de trouver à tout prix quelqu’un à combattre, mais ce n’est pas forcément une bonne idée…
On aime la tendresse des albums des Pyjamasques. Leur côté superhéros qui doivent se coucher tôt parce que demain il y a école. Les héros de Romuald nous font vraiment penser aux enfants avec leurs jeux, leur imagination, leur mauvaise foi… et c’est ça qui fait qu’on les aime.
Un nouvel épisode d’une série qui plaît beaucoup aux enfants.

moi d'abordMoi d’abord ! Voilà ce que hurle le petit canard quand la maman propose à ses petits d’aller dehors. Puis quand elle évoque une partie de pêche à la ligne, on entend encore le même cri, Moi d’abord ! Au moment de passer à table, c’est reparti ! Mais pas sûr que le petit canard ait toujours envie d’être le premier…
Beaucoup d’humour dans Moi d’abord ! mais on sait qu’avec le duo Michaël Escoffier/Kris Di Giacomo on est jamais déçu à ce niveau-là (et à aucun niveau, d’ailleurs). Les enfants qui veulent toujours être les premiers risquent de beaucoup aimer ce petit héros et tout le monde va se poiler devant la chute irrésistible.
Un album vraiment drôle signé par un duo qui fonctionne décidément à merveille.
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie et La soupe de l’espace.

Moussy et le tas de l'OpéraPendant que ses amies achètent les derniers vêtements à la mode, Moussy rêve en regardant les magazines. Notre petite souris n’a pas les moyens de dépenser autant dans les boutiques. Elle est même victime des railleries, on se moque de ses vêtements rapiécés. Pourtant, un jour les choses changent et tout le monde est jaloux de Moussy !
Moussy et le tas de l’Opéra c’est un album pour parler du recyclage et de l’anticonsumérisme qu’on avait déjà chroniqué (ici), mais Nathalie Infante ressort son album (réécrit et redessiné) dans un format plus classique (l’album original était une histoire à déplier). On parle donc ici du bonheur de créer, de faire du neuf avec du vieux, de moins consommer.
Un album plein d’humour pour apprendre à ne plus gaspiller.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Ghislaine Roman (Contes d’un roi pas si sage), de Régis Lejonc (L’Ogre Babborco, Ianos et le dragon d’étoiles, La boîte à joujoux, Loup ?, La mer et lui, Le petit chaperon rouge ou La petite fille aux habits de fer blanc et Obstinément Chocolat), de Romuald (Les pyjamasques et le croque-chaussettes), de Michaël Escoffier (On verra demain, La maîtresse vient de Mars, 20 bonnes raisons d’aller à l’école, Le moustoc, 20 bonnes raisons de croire au Père Noël, Ouvre-moi ta porte, Le chevalier noir, L’anniversaire, La croccinelle, Le ça, Tous les monstres ont peur du noir, Trois petits riens, Le jour où j’ai perdu mes super pouvoirs, Zizi, Zézette, mode d’emploi, Le grand lapin blanc, Vacances à la ferme, Bonjour FacteurLa plume, Sans le A et Bonjour Docteur), de Kris di Giacomo (On verra demain, L’anniversaire, Trois petits riens, Sans le A, Le jour où j’ai perdu mes supers-pouvoirs, Prune cherche son style, Prune et la colo d’enfer, Quand le loup a faim, Prune : la grosse rumeur, Prune : le fils de la nouvelle fiancée de papa, et Prune et l’argent de poche) et de Nathalie Infante (Moussy & Le fantôme de l’opéra, Moussy la souris petit rat, Jeu de piste à Londres, Moussy, danseuse de balai, Marmottos seule contre le yéti, Moussy le petit tas de l’opéra et Une drôle de fourmilière). Retrouvez aussi nos interviews de Michaël Escoffier, de Kris di Giacomo et de Nathalie Infante.

La poupée de Ting-Ting
Texte de Ghislaine Roman, illustré par Régis Lejonc
Seuil Jeunesse
15 €, 296×273 mm, 40 pages, imprimé en France, 2014.
Les Pyjamasques et le robot-blizzard
de Romuald
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la collection Les Pyjamasques
6,50 €, 215×255 mm, 36 pages, imprimé en Chine, 2015.
Moi d’abord !
Texte de Michaël Escoffier, illustré par Kris Di Giacomo
Éditions Frimousse
13 €, 252×207 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2010.
Moussy et le tas de l’opéra
de Nathalie Infante
Les éditions Marie-Louise
15 €, 265×190 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Comme tous les mois, nous vous donnons nos coups de cœur du mois qui se termine. En avril, c’était donc, pour moi : Même les princesses pètent d‘Inlan Brenman et Magali Le Huche (p’titGlénat), Je suis un lion d’Antonin Louchard (Seuil) et Jasmine le concours de flaques d’eau de Guillaume et Thomas Bianco (p’titGlénat),  pour Marie : Le Kojiki, demande à ceux qui dorment de Yan Allegret et Carla Talopp (Gallimard Jeunesse Giboulées), pour Laura : Qui met les animaux au lit de Mij Kell et Holly Clifton-Brown (Gautier Languereau) et pour Marianne : La baleine du bus 29 de Christine Beigel et Alessia Bravo (Motus).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Gabriel

You Might Also Like

Et si on parlait du caca ?

Par 24 janvier 2014 Livres Jeunesse

Ah cette chose si mystérieuse et qui fait rire… rien que le mot « caca » et les enfants se bidonnent ! Pourtant, c’est aussi un sujet de questionnement de la part des enfants. Je vous propose deux albums sur le sujet, un pour dédramatiser le caca (tout le monde le fait, non ?) et l’autre un peu plus informatif.

Tout Le Monde Fait CacaLe loup dans la forêt, l’éléphant d’Afrique en Afrique et l’éléphant d’Asie en Asie, le pigeon sur les statues, la mouche dans la tasse de lait, les parents aux toilettes… tout le monde, si si, tout le monde, fait caca !

Un album très simple, mais efficace, dont la chute est « et moi depuis ce midi sur mon petit pot ». Grâce à Rascal et Pascal Lemaitre, on dédramatise donc le caca et l’on se félicite d’arriver à le faire dans le pot. Un petit album (sorti dans la collection Lutin Poche donc à petit prix) plein d’humour pour parler du pot, donc, et rappeler que ce besoin naturel est commun à tout le monde. Il n’y a donc pas besoin d’en faire tout un plat !

Nouveau Voyage de monsieur Caca (Le)Voilà que Monsieur caca est tombé dans l’eau des toilettes… et si c’était le début d’une aventure ? Il va parcourir des tuyaux, les égouts et même visiter une usine ! Un sacré voyage pour Monsieur Caca !

Le nouveau voyage de Monsieur Caca est une suite (mais on peut le lire aisément sans avoir lu le premier, on comprend tout à fait de quoi il s’agit !). Alors que Le grand voyage de Monsieur Caca expliquait comment ce qu’on mange se transforme, celui-ci explique ce qu’il devient après nous avoir quittés. C’est plein d’humour (mais pas trop, juste ce qu’il faut) et instructif pour les petits. On parle donc ici de l’assainissement de l’eau et de la récupération des déchets. Un album cartonné drôlement bien fait !

Quelques pas de plus…
Encore envie de caca ? Pipi caca au musée.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Rascal (Le plus joli des rêves et Le temps des ours) et d’Angèle Delaunois (Chronique d’une sorcière d’aujourd’hui : Isabelle et Chronique d’une sorcière d’aujourd’hui : Alicia).

Tout le monde fait caca !
Texte de Rascal, illustré par Pascal Lemaitre
L’école des loisirs dans la collection Lutin poche
5,60€, 150×190 mm, 27 pages, imprimé en France, 2013 (première édition 2011)
Le nouveau voyage de monsieur Caca
Texte d’Angèle Delaunois, illustré par Marie Lafrance
Les 400 coups
7,50€, 187×187 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.

A part ça ?

Suivant ce qu’on mange, le caca n’est pas le même. On voit ça dans un petit jeu en ligne appelé La machine à caca.

Gabriel

You Might Also Like

Apprendre à nos enfants à respecter la planète

Par 28 janvier 2012 Livres Jeunesse

Il existe de plus en plus de livres sur l’écologie, et en particulier sur le recyclage. Parce qu’il faut apprendre aux enfants faire prendre conscience de ce genre de choses aussi, et parce que les livres sont aussi là pour ça, je vais vous parler de 4 ouvrages sur le sujet. Chacun pour un âge différent.

On commence par un livre très ludique, avec des fenêtres à ouvrir, le bien nommé Fenêtre sur les déchets et le recyclage.  Ici on s’adresse aux plus petits, je dirai 4 ans minimum. Ils découvrent les chaînes du recyclage sur une dizaine de pages et plus de 60 petites fenêtres à ouvrir. Tout y est expliqué, du tri sélectif à comment son gérés les déchets. Le côté ludique plaît aux enfants et ils ont envie d’en savoir plus, d’ouvrir les fenêtres pour découvrir ce qu’il y a derrière. C’est un livre très réussi et pas gadget (on pourrait se dire que comme c’est ludique, il n’y a pas de fond. Ce n’est pas le cas).

Dans la collection Doc à doc de chez Usborne, Les déchets et le recyclage est un petit album sur le même thème. Ici ce sont des photos principalement qui illustrent le propos. Avec quelques petites phrases simples, les enfants en apprennent plus sur le transport des déchets, l’enfouissement, l’incinération, le recyclage,… Ce genre de livre, comme le précédent, peut aussi intéresser les enfants passionnés de camions poubelle… et croyez-moi il y en a ! (C’était une des demandes non satisfaites les plus courantes quand je travaillais dans un magasin pour enfant).

On passe à un livre encore plus poussé avec Pourquoi faut-il recycler ? C’est là un petit documentaire pour pré-ado avec beaucoup de texte, très complet et vraiment passionnant. Tout est expliqué sur une cinquantaine de pages, et c’est jamais soporifique. C’est bourré de conseils pour non seulement recycler mais aussi réduire ses déchets, consommer autrement. J’ai moi même appris quelques trucs et j’ai trouvé ce petit livre vraiment très intéressant !

 

Encore plus complet, et c’est rien de le dire, Itinéraire bis sorti aux excellentes éditions Elka. Ici on n’est pas que dans le recyclage, 4 gros sujets sont abordés (les algues vertes, les déchets, l’eau et le prix des fruits et légumes). Quand je dis que c’est plus complet c’est surtout TRÈS complet, une bonne soixantaine de pages très documentées sur des sujets qui nous touchent, des tas d’infos, d’interviews, de conseils, de remarques pour nous ouvrir les yeux, nous faire réfléchir. Ce livre/magazine, préfacé par Philippe Bertrand que les auditeurs de France Inter connaissent bien, va passionner tous les gens intéressés par ce sujet. Là on s’adresse vraiment aux grands enfants (je dirai 12 ans minimum) et aux adultes. C’est une mine d’informations que je vous conseille fortement.

Plus d’infos sur ce livre : http://www.itinerairebis.info/

Vous le voyez il n’y a pas d’âge pour sensibiliser nos enfants à l’environnement, par les livres et par des petits gestes quotidiens. Grâce à ces ouvrages vous pourrez les rendre plus éco-responsables et ils réfléchiront peut-être à deux fois la prochaine fois qu’ils voudront acheter des produits suremballés ou qu’ils jetteront quelque chose à la poubelle.

Vous pouvez aussi retrouver sur le forum une thématique sur le respect de l’environnement et la chasse au gaspillage avec une sélection de livres et sur le blog sous le mot clé environnement.

Fenêtre sur les déchets et le recyclage d’Alex Frith, illustré par Peter Allen
Éditions Usborne. 10,95€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Les déchets et le recyclage de Stéphanie Turnbull, illustré par Christyan Fox
Éditions Usborne
, dans la collection Doc à doc. 4,50€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Pourquoi faut-il recycler ? de Susan Meredith, illustré par Christyan Fox
Éditions Usborne
. 6,50€
Public : Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés

Itinéraire bis de Karine Sabatier-Maccagno et Loïc Hamon
Éditions Elka, 12€50 (frais de ports offerts sur le site)
Public : Lecteurs confirmés

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Et si pour compléter tout ça on allait faire un tour sur l’espace junior du site Eco Emballage ? http://www.ecoemballages.fr/juniors Au programme jeux, quiz et des tas de petites infos, idées…

Gabriel

You Might Also Like

« À part ta culotte, tout est usé, tu bluffes ! » (Moussy et le tas de l’Opéra)

Par 4 décembre 2011 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je voulais vous parler de deux livres découverts à Montreuil, deux livres qui n’ont que peu de points communs sinon qu’ils parlent chacun à leur manière de l’intérêt de fabriquer les choses soit-même.

Le Père Noël a trop fait la fête et même si les lutins y mettent toute leur énergie, rien à faire… ça ne sera pas prêt à temps ! Un Monsieur lui propose une machine révolutionnaire qui va tout faire ! On y introduit la liste des enfants et les cadeaux ressortent emballés. Grâce à cette machine le Père Noël peut se séparer de ses lutins. La machine est tellement rapide qu’il va produire plus et encore plus, livrer devient donc trop difficile… heureusement Monsieur propose un Hélicar 3000. À partir de là… plus de limite, le père Noël peut faire que chaque jour devienne Noël, livrer aux enfants des jouets quotidiennement… mais est-ce la recette du bonheur ?

Je vous avais déjà parlé des éditions Les P’tits Bérets, qui avaient sortis Léontine, princesse en salopette (livre que j’ai du évoquer une fois ou deux… aheum…), ici c’est donc un album sur Noël qui aborde beaucoup de thèmes : du suréquipement (avoir besoin de toujours plus de matériel) au fait de trop gâter les enfants, en passant par les objets trop vite fabriqués qui tombent rapidement en panne. Un album bien original sur un thème complètement d’actu !

 

Moussy est une petite souris bien malheureuse. Quand ses copines s’achètent des robes de Louis Thon, des foulards Kermesse ou des ballerines Gepetto elle, elle doit garder son argent pour manger et ne peux que porter des vieux vêtements rapiécés. Heureusement grâce à un peu de malice et un bon coup d’aiguille elle va rendre folles de jalousies ses amies de l’école des petits rats.

Marianne vous avait déjà parlé des éditions Marie-Louise et de leurs livres très originaux (on les déplie et au fur et à mesure on découvre l’histoire, et à la fin on a une sorte de BD qu’on peut afficher mais Marianne l’a déjà expliqué et mieux que moi), ici donc une très jolie histoire de petite souris danseuse sur le thème du recyclage, de la mode et de l’anti consumérisme. Il y a beaucoup de modernité dans cet album tant dans sa forme que dans son graphisme, sa typo, son vocabulaire… Je me méfie souvent des choses trop modernes pour les enfants mais là ça fonctionne à fond, d’ailleurs ma fille a adoré (et elle est pressée que je termine cette chronique pour me le reprendre). J’ajouterai bien que Nathalie Infante est d’une extrême gentillesse mais vous croiriez que du coup cette chronique n’est pas objective alors que si !

 

Et puisqu’on parle de fait main, comment ne pas vous parler du très bon « C’est fait main ! » de Jane Bull sorti aux éditions Langue au chat ? Pour les enfants qui aiment le tricot, la couture et la broderie c’est un album joli et pratique qui fourmille d’idées sympas qui vont de personnaliser un T-shirt à créer une pochette en tissus en passant par des caches clés très sympas ou la poupée en tissus et ses vêtements. Le livre est très bien fait et très pratique, il aborde les bases. Les créations qu’il propose sont très jolies, pas kitsch. D’après la couturière, tricoteuse que j’ai à la maison le livre est bien fait, simple idéal pour démarrer mais qu’avec un parent qui sait déjà coudre, tricoter ou broder c’est mieux (disons qu’un enfant aura du mal à tout apprendre avec juste le livre)

Les folies du Père Noël de Marie Cardouat dans la collection La tête sur l’oreiller
Les P’tits Bérets 12€90
Voir plus d’extraits : http://www.lesptitsberets.fr/pages-albums-catalogue/album-les-folies-du-pere-noel.html

Moussy et le tas de l’Opéra de Nathalie Infante
Les éditions Marie-Louise 6€
Voir plus d’extraits : http://www.leseditionsmarielouise.com/livres-enfants-decoration.html

Public pour ces deux albums : A leur lire / Lecteurs débutants

C’est fait main ! de Jane Bull
Éditions Langue au chat 10,95 €
Public : À partir de 6 ans d’après l’éditeur (mais pas seul d’après ma compagne)

———————————————————————————————————————

A part ça ?

J’ai décidé de lancer une nouvelle rubrique qui pour l’instant s’appelle « coup de projecteur » Chaque mercredi, après l’invité du mercredi, je parlerai d’un illustrateur non édité, sorte de coup de projecteur sur quelqu’un dont on risque de parler bientôt. Coup de pouce pour quelqu’un dont on aura apprécié le talent et peut être rendez-vous intéressant pour les éditeurs. Si vous êtes illustrateur et que vous n’êtes pas édité. Pour en savoir plus cliquez ici. On commence dès mercredi prochain !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange