La mare aux mots
Parcourir le tag

Rencontre

À la rencontre de l’autre

Par 30 octobre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente des héros dont la vie va changer en rencontrant les autres.

La vie bien dérangée de Monsieur Watanabe
Texte de Delphine Roux, illustré par Betty Bone
Picquier Jeunesse
13,50 €, 180×260 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2017.
L’histoire du chasseur
Texte d’Adrienne Yabouza, illustré par Antoine Guilloppé
L’élan Vert dans la collection Les albums
13,90 € 241×306 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2017.
De l’autre côté
Texte de Maylis Daufresne, illustré par Nathalie Paulhiac
Éditions Cépages
14 €, 225×300 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.

You Might Also Like

Détours et des rencontres…

Par 30 mai 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on fait la connaissance d’un panda grognon et d’un drôle de petit bonhomme à qui il a poussé des ailes…

Va faire un tour !
Texte de Joukje Akveld (traduit par Maurice Lomré), illustré par Philip Hopman
La joie de lire
17,90 €, 268×368 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2017.
Un jour, sans raison
Texte de Davide Cali, illustré par Monica Barengo
PassePartout
14 €, 216×216 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

La poésie du quotidien

Par 20 mai 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on vous présente deux livres qui vont chercher un peu de poésie dans la grisaille du quotidien !

Jean-Jean à l’envers
Texte d’Émilie Chazerand, illustré par Aurélie Guillerey
Sarbacane
14,90 €, 218×290 mm, 34 pages, imprimé en France, 2016.
Sous le parapluie
Texte de Catherine Buquet, illustré par Marion Arbona
Les 400 coups
13 €, 218×283 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Des sirènes et des voisins

Par 18 août 2015 Livres Jeunesse

La sirèneVous avez vu La Petite Sirène de Disney et vous pensez tout savoir sur les sirènes ? Attention, vos croyances risquent d’en prendre un coup ! Après les licornes, Sibylline et Marie Voyelle s’attaquent à l’image idéalisée que l’on a de ces créatures fantastiques. Avez-vous déjà pensé par exemple que les sirènes ne peuvent pas faire de danse classique ? Ben oui, essayez un peu de faire le grand écart avec une seule jambe ! Et que tous les poissons tombent amoureux d’elles juste à les entendre chanter ? Et qu’elles ne peuvent pas avoir de poisson rouge ? Et enfin (le pire selon moi), qu’elles ne peuvent pas faire de blagues de pet ? Eh oui, comment voulez-vous, quand on n’a pas d’anus se doit d’être délicates et élégantes ? Alors que, bon, on est d’accord, il n’y a rien de plus drôle que les blagues de pet… surtout pour les enfants !
Ce petit album amusant fera à coup sûr beaucoup rire les plus jeunes (et pas que sur les histoires de prout). Construit dans la même veine que le premier (mais vous pourrez tout à fait comprendre l’histoire sans avoir lu l’autre), il présente le texte à gauche, illustré avec humour sur la page de droite. J’aime beaucoup les situations loufoques et décalées imaginées par Sibylline, les jolies illustrations colorées de Marie Voyelle, et le tuto à la fin pour dessiner les sirènes.
Un seul petit bémol selon moi : l’album commence en affirmant que les sirènes sont à moitié fille, à moitié poisson. Euh… pardon ? Et le père d’Ariel alors ? Heureusement qu’il n’y a pas de livres sous l’océan, sinon, bonjour l’affront pour le roi Triton !
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Rue des voisinsDans la rue des Voisins, il y a quatre maisons. Dans la maison rouge, Mr Stan fait des équations. Dans la maison jaune, Mme Muguette remplit des coupons et gagne des cadeaux à gogo. Dans la maison bleue, Mr Tristan collectionne les chants d’oiseaux. Dans la maison orange, Mme Garance rêve de voyage en buvant du chocolat d’Afrique.
Mais aucun des quatre voisins ne se connaît, car personne ne sort jamais de chez lui. Mais quand un salon de thé ouvre dans la rue des Voisins, tout le monde ose enfin mettre le nez dehors et s’ouvrir aux autres !
Voilà un bel ouvrage sur le petit confort que l’on peut ressentir à rester chez soi, sans se préoccuper des autres. Un confort facile qui semble nous convenir, mais qui apparaît bien futile et dérisoire quand on ose regarder plus loin que le bout de son nez. C’est un beau message pour les enfants et les parents, porté par de belles illustrations très poétiques, pleines de détails cachés.
Un joli album plein d’optimisme qui donne envie de sortir de chez soi !
Des extraits sur le site de l’illustratrice.
Le même vu par Enfantipages.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Sibylline (C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique – La licorne), de Marie Voyelle (C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique – La licorne) et d’Aurélie Desfour (Des colos mystères avec des codes).

C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique – La sirène
Texte de Sibylline, illustré par Marie Voyelle
Des ronds dans l’O
10 €, 180×180 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2015.
Rue des Voisins
Texte d’Aurélie Desfour, illustré par Coline Citron
Les P’tits Bérets, dans la collection La tête sur l’oreiller
12,90 €, 207×211 mm, 28 pages, imprimé en France, 2015.

Marie

You Might Also Like

La force des livres !

Par 10 août 2013 Livres Jeunesse

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de mettre en avant des albums qui rendent hommage à la force des histoires, des livres et de l’imagination !

le monde fabuleux de monsieur fredPierrot est un enfant rêveur. Auprès des enfants de son âge, il passe pour un peu fou, et il a du mal à tisser de vrais liens d’amitié. Mais un soir, après l’école, il traverse le parc et fait une rencontre qui va changer sa vie. Monsieur Fred ouvre un livre imaginaire, en tourne les pages, et plonge Pierrot dans une histoire passionnante… Et depuis, chaque soir, le petit garçon s’arrête écouter une nouvelle aventure. Ensemble, ils voyagent, ils s’évadent, il vivent de folles aventures, sans bouger de leur banc et en s’éloignant de leur vies, pas toujours très drôles… Et Monsieur Fred, progressivement, se livre un peu plus, heureux d’avoir trouvé quelqu’un de confiance pour transmettre toutes ces fabuleuses histoires que sont les contes…

Même si le livre de Monsieur Fred n’est pas palpable, ses mots permettent de vivre de folles aventures, bien loin du quotidien ordinaire. Les contes, souvent de tradition orale au départ, et si importants dans le domaine de la littérature jeunesse, sont joliment mis à l’honneur par le texte de Lili Chartrand et les belles illustrations de Gabrielle Grimard, qui plongent Pierrot dans le vif des aventures de son nouvel ami et donnent vit à ce duo si fort ! C’est aussi l’occasion d’évoquer les questions d’attachement, de solitude, de transmission, ou de partage, en arrière-plan de cette douce rencontre.

si j'étais un livreCette fois-ci, plus question de livre imaginaire. Au contraire, on imagine qu’un livre puisse avoir des idées, des envies et des sentiments ! Plus exactement, un homme imagine tout ce qu’il ferait ou penserait s’il était un livre : un livre contre la guerre, un livre qui refuse l’indifférence, un livre qui n’aime pas qu’on fasse semblant de l’avoir lu, un livre qui aimerait rendre les gens heureux, ou bien encore, un livre qui ne verrait pas d’inconvénient à partir sur une île déserte avec son lecteur…

De manière à la fois poétique, engagée et humoristique, José Jorge Letria se livre à un exercice très original mais aussi très intéressant ! Ce petit album carré est d’après moi une sorte d’hommage à cet objet qui nous accompagne tant au quotidien et à tout âge (et dont on parle quotidiennement ici), et qui du haut de sa couverture cartonnée et de son assemblage de pages de papier peut déplacer des montagnes. Avec quelques mots clairs et accessibles et grâce à l’appui des illustrations simples d’André Letria, le lecteur même débutant (mais aussi les plus grands et les adultes, pour qui ça ferait à mon sens un beau cadeau) plonge avec plaisir dans cette sorte de petit « catalogue des pouvoirs du livre » ! Et vous, que feriez-vous (ou que penseriez-vous) si vous étiez un livre ?

une histoire c'est

Enfin, avec ce dernier album, on monte encore d’un cran au niveau de l’abstraction, et on se demande ce que peut bien être une histoire. Vous savez ce mot qu’on emploie si souvent, et qui désigne énormément de choses différentes finalement. Alors que j’ai tout de suite pensé que les auteurs avaient voulu mettre en avant l’histoire contenue dans les livres, je me suis dit ensuite que cet album appelait finalement à de nombreuses interprétations ! Une histoire, ça peut être aussi une rencontre, de l’amour, un conflit, ou bien encore le signe du temps qui passe…

Je vous rassure Eloïse Bernier et Fabrice Joly suggèrent tout cela beaucoup mieux que moi avec pourtant peu de mots, de traits et de couleurs. Une histoire c’est… est un album qui à mon avis peut déstabiliser tant il laisse la place au lecteur d’imaginer tout ce qu’il veut. Mais personnellement, j’ai été séduite et je pense que c’est en très grande partie grâce aux illustrations (grises, vertes et rouges, qui mettent en scène un ballon et une théière) qui sont un très bon support aux quelques mots disséminés sur les pages. Et je pense qu’au-delà de toutes ces réflexions finalement assez propres au monde des adultes, les enfants sauront rêver et imaginer tout un tas d’histoires entre ces deux objets du quotidien.

Quelques pas de plus…
Nous avons chroniqué plusieurs ouvrages qui vantent les pouvoirs et les bienfaits de l’imagination, alimentée entre autres par les histoires et la littérature. Retrouvez-les grâce au tag Imagination.

Le monde fabuleux de Monsieur Fred
Texte de Lili Chartrand. Illustrations de Gabrielle Grimard.
Dominique et Cie
14,50 €, 234 x 235 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2013
Si j’étais un livre
Texte de José Jorge Letria. Illustrations dAndré Letria
La joie de lire
14 €, 166 x 208 mm, 60 pages, imprimé en Chine, 2013
Une histoire, c’est…
Texte de Fabrice Joly. Illustrations d’Eloïse Bernier
L’atelier du poisson soluble
16 €, 191 x 280 mm, 40 pages, imprimé à Barcelone (imprimerie verte certifiée), 2013

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange