La mare aux mots
Parcourir le tag

Rencontre

Et si on s’évadait ?

Par 22 avril 2019 Livres Jeunesse

Et si on s’évadait ? Deux albums aux héros qui ont envie d’ailleurs… L’un doit impérativement partir retrouver sa terre natale, l’autre fait le choix d’échapper à son quotidien en musique.

Un secret
Texte de Daniel Nesquens, illustré par Miren Asiain Lora
Éditions de la Martinière
13,90 €, 239 x 259 mm, 32 pages, imprimé au Portugal, 2019.
Les bruits de la ville
Texte d’Inès d’Almeÿ, illustré par Sébastien Chebret
Éditions du Ricochet
16 €, 348 x 248 mm, 40 pages, imprimé en Pologne, 2019.

 

You Might Also Like

À la rencontre de l’autre

Par 30 octobre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente des héros dont la vie va changer en rencontrant les autres.

La vie bien dérangée de Monsieur Watanabe
Texte de Delphine Roux, illustré par Betty Bone
Picquier Jeunesse
13,50 €, 180×260 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2017.
L’histoire du chasseur
Texte d’Adrienne Yabouza, illustré par Antoine Guilloppé
L’élan Vert dans la collection Les albums
13,90 € 241×306 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2017.
De l’autre côté
Texte de Maylis Daufresne, illustré par Nathalie Paulhiac
Éditions Cépages
14 €, 225×300 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.

You Might Also Like

Détours et des rencontres…

Par 30 mai 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on fait la connaissance d’un panda grognon et d’un drôle de petit bonhomme à qui il a poussé des ailes…

Va faire un tour !
Texte de Joukje Akveld (traduit par Maurice Lomré), illustré par Philip Hopman
La joie de lire
17,90 €, 268×368 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2017.
Un jour, sans raison
Texte de Davide Cali, illustré par Monica Barengo
PassePartout
14 €, 216×216 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

La poésie du quotidien

Par 20 mai 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on vous présente deux livres qui vont chercher un peu de poésie dans la grisaille du quotidien !

Jean-Jean à l’envers
Texte d’Émilie Chazerand, illustré par Aurélie Guillerey
Sarbacane
14,90 €, 218×290 mm, 34 pages, imprimé en France, 2016.
Sous le parapluie
Texte de Catherine Buquet, illustré par Marion Arbona
Les 400 coups
13 €, 218×283 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Des sirènes et des voisins

Par 18 août 2015 Livres Jeunesse

La sirèneVous avez vu La Petite Sirène de Disney et vous pensez tout savoir sur les sirènes ? Attention, vos croyances risquent d’en prendre un coup ! Après les licornes, Sibylline et Marie Voyelle s’attaquent à l’image idéalisée que l’on a de ces créatures fantastiques. Avez-vous déjà pensé par exemple que les sirènes ne peuvent pas faire de danse classique ? Ben oui, essayez un peu de faire le grand écart avec une seule jambe ! Et que tous les poissons tombent amoureux d’elles juste à les entendre chanter ? Et qu’elles ne peuvent pas avoir de poisson rouge ? Et enfin (le pire selon moi), qu’elles ne peuvent pas faire de blagues de pet ? Eh oui, comment voulez-vous, quand on n’a pas d’anus se doit d’être délicates et élégantes ? Alors que, bon, on est d’accord, il n’y a rien de plus drôle que les blagues de pet… surtout pour les enfants !
Ce petit album amusant fera à coup sûr beaucoup rire les plus jeunes (et pas que sur les histoires de prout). Construit dans la même veine que le premier (mais vous pourrez tout à fait comprendre l’histoire sans avoir lu l’autre), il présente le texte à gauche, illustré avec humour sur la page de droite. J’aime beaucoup les situations loufoques et décalées imaginées par Sibylline, les jolies illustrations colorées de Marie Voyelle, et le tuto à la fin pour dessiner les sirènes.
Un seul petit bémol selon moi : l’album commence en affirmant que les sirènes sont à moitié fille, à moitié poisson. Euh… pardon ? Et le père d’Ariel alors ? Heureusement qu’il n’y a pas de livres sous l’océan, sinon, bonjour l’affront pour le roi Triton !
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Rue des voisinsDans la rue des Voisins, il y a quatre maisons. Dans la maison rouge, Mr Stan fait des équations. Dans la maison jaune, Mme Muguette remplit des coupons et gagne des cadeaux à gogo. Dans la maison bleue, Mr Tristan collectionne les chants d’oiseaux. Dans la maison orange, Mme Garance rêve de voyage en buvant du chocolat d’Afrique.
Mais aucun des quatre voisins ne se connaît, car personne ne sort jamais de chez lui. Mais quand un salon de thé ouvre dans la rue des Voisins, tout le monde ose enfin mettre le nez dehors et s’ouvrir aux autres !
Voilà un bel ouvrage sur le petit confort que l’on peut ressentir à rester chez soi, sans se préoccuper des autres. Un confort facile qui semble nous convenir, mais qui apparaît bien futile et dérisoire quand on ose regarder plus loin que le bout de son nez. C’est un beau message pour les enfants et les parents, porté par de belles illustrations très poétiques, pleines de détails cachés.
Un joli album plein d’optimisme qui donne envie de sortir de chez soi !
Des extraits sur le site de l’illustratrice.
Le même vu par Enfantipages.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Sibylline (C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique – La licorne), de Marie Voyelle (C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique – La licorne) et d’Aurélie Desfour (Des colos mystères avec des codes).

C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique – La sirène
Texte de Sibylline, illustré par Marie Voyelle
Des ronds dans l’O
10 €, 180×180 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2015.
Rue des Voisins
Texte d’Aurélie Desfour, illustré par Coline Citron
Les P’tits Bérets, dans la collection La tête sur l’oreiller
12,90 €, 207×211 mm, 28 pages, imprimé en France, 2015.

Marie

You Might Also Like

Secured By miniOrange