La mare aux mots
Parcourir le tag

Secrets

À l’autre bout du monde…

Par 6 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on part, en direction des États-Unis, à la rencontre de Ruby Bridges, icône – malgré elle – des droits civiques, puis l’on suit les mésaventures d’une petite fille chinoise et de sa grand-mère… Préparez-vous à un magnifique voyage !

Ruby tête haute
Texte d’Irène Cohen-Janca, illustré par Marc Daniau
Les éditions des éléphants
15€, 245×337 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
L’arbre de Tata
Texte de Yu Liqiong (traduit par Chun-Liang Yeh), illustré par Zaü
HongFei
15,90€, 237×268 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Histoires d’arbres…

Par 15 avril 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on se met au vert et l’on découvre deux histoires d’arbres. Le premier trône dans une grande forêt, tandis que le second se cache tout au fond d’un jardin. Et l’un comme l’autre révèle bien des secrets !

L’arbre d’Albert
de Jenni Desmond (traduit par Élisabeth Duval)
Kaléidoscope
13 €, 230×270 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2016.
Mon arbre à secrets
Texte d’Olivier Ka, illustré et mis en page par Martine Perrin
Les Grandes Personnes
18,50 €, 148×210 mm, 44 pages, imprimé en Chine, 2013.

You Might Also Like

Approchez, j’ai des secrets !

Par 22 mai 2014 Livres Jeunesse

Promettez-moi de ne rien dire…!

le secret de petit boudhaC’est l’histoire d’un petit bouddha qui trônait sur les étagères d’un magasin d’antiquités. Mais avant d’arriver là, il a parcouru presque toute la planète passant des mains d’un prince à celles de riches marchands, aux quatre coins du monde. Mais surtout, il redonne le sourire à tous ceux qui le croisent. Pourquoi ? C’est Le secret du petit Bouddha…!

Embarquez pour une aventure au long cours, une histoire qui vous fera découvrir des destinations lointaines. Le texte de Bernard Villiot est agréable à lire à haute voix, plein de mots un peu rares qui riment et résonnent. Quant aux illustrations de Mylène Rigaudie, elles sont à la fois pleines de détails, d’humour et de couleurs. Chaque objet a une histoire, et j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir celle du petit Bouddha de pierre.

Le secret le plus fort du mondeBao-le-terrible se présente à la reine comme l’homme le plus fort du monde. Il veut l’épouser et lui prendre son palais. Il devra d’abord affronter l’océan, le ruisseau, le nuage, l’arbre, plus forts que lui… Mais il y a plus fort encore : l’abeille ! Il l’écrase, et le monde s’arrête alors de fonctionner : plus de fleurs, plus de pluie, plus de nuages… Tout le cycle naturel est perturbé… Heureusement, la reine a un secret : Le secret le plus fort du monde.

Quel beau conte ! Gaël Aymon nous invite avec beauté à prendre conscience du monde qui nous entoure et à considérer avec un peu plus d’attention notre environnement. Sans l’abeille, nous ne sommes rien. Et les fleurs, les arbres, et l’océan non plus. Alors qu’on sait que cet animal est de plus en plus menacé, ce message est plus que jamais d’actualité. Une reine, un méchant, un secret magique et des défis, tous les ingrédients du conte sont là, et c’est un régal ! Sans parler des illustrations de Pauline Comis, délicates et poétiques, qui m’ont charmée ! Une belle découverte !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Bernard Villiot (Le voleur de lune, La belle au bois dormant et La moufle), Mylène Rigaudie (Hello, I’am Lily), et Gaël Aymon (Ma réputation, Le fils des géants, L’anniversaire à l’envers, Les souliers écarlates, La princesse Rose-Praline, Une place dans la cour, Contes d’un autre genre et Giga Boy). Retrouvez également l’interview de Gaël Aymon.

Le secret du petit Bouddha
Texte de Bernard Villiot, illustré par Mylène Rigaudie
L’élan vert
12,70 €, 237 x 297 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014
Le secret le plus fort du monde
Texte de Gaël Aymon, illustré par Pauline Comis
Ricochet
14,70 €, 246 x 346 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2014

A part ça ?

georges sardineLe numéro Sardine du magazine Georges est sorti !
Encore une fois, des rencontres, des histoires, des jeux et des activités, dans un univers graphique original. Cette fois, on plonge au fond de l’océan. On nous propose de construire un sous-marin, de rencontrer des hommes de la mer, de découvrir un pirate…
Un avant-goût des vacances qui donne envie de chausser masques et tubas, on plonge !
Georges, numéro Sardine, Mai 2014.

Marianne

You Might Also Like

À la lumière du passé

Par 17 avril 2014 Livres Jeunesse

Deux romans où de vieux secrets resurgissent.

Une vie retrouvéeEugénie, dite Gina, vit une épreuve. Elle a surpris sa meilleure amie et son copain ensemble. Il lui faut fuir, oublier, occuper son esprit. Un vieux secret de famille c’est l’idéal pour penser à autre chose. Elle part donc à la recherche d’une sœur de sa grand-mère dont personne ne parle jamais… et qui porte le même prénom qu’elle. Arrivée sur place, dans un petit village du Cantal de deux cent quarante habitants, Gina va vite se rendre compte que ça ne sera pas facile, ici tout le monde craint sa grand-tante et personne ne veut en parler. Mais grâce à une petite fille espiègle (que certains pensent folle), la jeune fille va réussir à rencontrer la vieille Eugénie.

Une nouvelle fois, j’ai été happé par l’écriture et l’histoire de Josette Chicheportiche. Que cache donc la grand-mère de Gina ? Quel est ce terrible secret de famille dont personne ne veut parler ? Que s’est-il passé il y a une cinquantaine d’années ? J’avais eu un gros coup de cœur pour Ne le dis à personne, ici encore c’est un roman tout simplement captivant, qui se dévore. On parle donc d’amour, de secrets de famille, des marginaux, de la peur que déclenchent les gens différents, de la mort, de la fatalité. Un roman complet, qu’on a du mal à lâcher avant la fin.

Souviens ToiJoséphine est une vieille dame de 80 ans. Elle rend visite à Armand, qu’elle n’a pas vu depuis plus de soixante ans. Elle l’accuse d’une chose terrible, quelque chose qui s’est passé en 1946, quand elle avait 15 ans, quand Juliette, sa sœur jumelle, était encore en vie, avant qu’Armand ne fasse de la prison.

C’est extrêmement difficile de résumer Souviens-toi d’Élisabeth Combres tant il est complexe. Le roman se découpe en plusieurs parties… et je serai tenté de dire en trop de parties… Il est d’abord question d’une sorte de règlement de compte, une femme qui revient longtemps après la mort de sa sœur revoir celui qui l’a aimé… puis l’aurait tué. Ensuite, on lira le journal de Juliette et l’on en saura plus sur ce qu’il s’est passé en 1946. Puis, c’est un autre secret de famille sur lequel Joséphine se penchera en voyageant avec Yvette, sa voisine aussi âgée qu’elle. J’avoue que pour ma part je m’y suis un peu perdu et je me suis demandé quel ado serait intéressé par cette histoire dont les héros sont des octogénaires… Il y a bien sûr un passage en 1946, quand les héros ont quinze ans, mais il est assez court et n’est pas au final le vrai sujet du roman. Un roman à tiroirs qui j’avoue m’a un peu perdu.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué un livre de Josette Chicheportiche (Ne le dis à personne).

Une vie retrouvée
de Josette Chicheportiche
Oskar dans la collection La vie
14,95 €, 130×210 mm, 237 pages, imprimé en Europe, 2013.
Souviens-toi
d’Élisabeth Combres
Gallimard dans la collection Scripto
8,50 €, 130×200 mm, 146 pages, imprimé en Italie, 2013.

À part ça ?

Amazonia DVDUn avion qui transportait un singe domestique tombe au milieu de la forêt amazonienne. Le singe est terrorisé, comment sortir de sa cage ? Grâce à des animaux un peu curieux qui fouillent l’avion, il va réussir à s’enfuir et il découvrir la vie sauvage. Il va lui falloir s’adapter à cette nouvelle vie.
Gros coup de cœur pour ce magnifique film qu’est Amazonia. Un film quasiment sans dialogues (juste quelques un au début et à la fin de la petite fille qui semble être la propriétaire du singe capucin) et pourtant on ne s’ennuie pas une minute (et les enfants non plus). Avec lui, on découvre la forêt amazonienne, sa faune et sa flore. On tremble pour le héros quand il se retrouve face aux prédateurs, on sourit de certaines de ses aventures. C’est aussi une critique de la captivité des animaux, utilisés pour des cirques, des zoos… alors qu’ils sont bien plus heureux dans la nature. Un moment absolument magique, un superbe film à voir en famille.
Amazonia de Thierry Ragobert,autour de 15 € pour le DVD et de 22 € pour le Blu-Ray, Francetv distribution.

Bande annonce :

Gabriel

You Might Also Like

Entre deux saisons

Par 25 avril 2013 Livres Jeunesse

C’est le printemps, enfin il fait beau, bientôt ça sera l’été. Allons d’une saison à l’autre et profitons-en pour retrouver deux personnages que nous adorons (et qui sont les personnages préférés de ma fille), Emilie et Patabulle.

Le livre vert du printempsLe printemps, le moment où les bourgeons poussent, les oiseaux reviennent chanter sous les fenêtres et où l’on range les manteaux d’hiver au placard. Mais attention aux giboulées de mars !

Après Le livre orange de l’automne et Le livre rouge de l’hiver, voici donc Le livre vert du printemps. Une très bonne collection de chez Père Castor pour mieux connaître les saisons à travers la journée d’un petit garçon. Comment s’habiller, quels sont les météos spécifiques de la saison, qu’est-ce qu’il s’y passe, qu’est-ce qu’on y mange,… C’est vraiment complet, les mots et certaines notions sont expliquées, on propose des idées, des recettes,… et les illustrations d’Hervé le Goff sont superbes, comme toujours. Un très beau livre dans lequel les enfants vont apprendre plein de petites choses mais sans le côté rébarbatif d’un livre documentaire.

Au printemps c’est le moment où l’on peut à nouveau pique-niquer !

Emilie et le pique niqueEmilie, son frère et ses cousins se préparent pour un pique-nique. On aide maman à tout préparer et on y va ! Aïe aïe aïe il y a des nuages noirs… pourvu qu’il ne pleuve pas… au cas où on prend le parapluie… on verra bien.

Emilie et les bottes rougesC’est toujours un grand bonheur de retrouver la petite Emilie et son bonnet rouge. A chaque nouvel album ma fille est en joie et attend avec impatience qu’on le lui lise (et presque à chaque fois qu’elle choisit un livre à lui lire c’est un Emilie). Ici donc Emilie va découvrir les joies du pique-nique… et de la pluie quand on ne l’attend pas ! Comme toujours Domitille de Pressensé sait parler aux petits, ils reconnaissent leur vie, des situations qu’ils ont vécues. Emilie est décidément un personnage qui cartonne auprès des enfants tout en étant aimé des parents (chose très rare !).

Puisque la pluie est là, sortons les bottes !

Patabulle et les bottes rougesVous savez comment sont les bottes… dès que la pluie tombe elles tambourinent dans le placard pour qu’on vienne leur ouvrir. Patabulle cède à la pression et les enfile mais voilà que celles-ci l’entraînent dehors… c’est de début d’une grande aventure où l’on croisera Patabulle et les bottes rougesune baleine et une famille lapin.

Patabulle c’est chaque fois une joie de le retrouver, là aussi ma fille est super heureuse à chaque nouvel album (elle saute même de joie et chante…). Il faut dire qu’ils sont beaux les albums de ce petit chien jaune ! Beau papier, couverture à bords francs et arrondis, superbes illustrations de Tristan Mory avec des jeux de couleurs qui se superposent. Esthétiquement ils font partis de mes albums préférés à moi aussi (avec ma fille on partage quelques passions). Et il y a les textes de Juliette Vallery, toujours pleins de poésie, de surréalisme, de situations extraordinaires. On pense aux rêves, à l’imaginaire des enfants. Et puis que c’est beau… Une des meilleures séries de la littérature enfantine.
Le site de Patabulle : http://patabulle.fr

Tiens le soleil est revenu… On continue par un petit tour dans l’herbe ?

Dans l'herbeYû-chan est avec ses parents et son frère au bord de la rivière, quel plaisir de savourer les rayons du soleil avec comme musique le bruit de l’eau. Mais voilà que passe un papillon etDans l'herbe la petite fille décide de le suivre dans l’herbe, des herbes de plus en plus hautes…

Dans l’herbe est un petit bijou, des illustrations à tomber par terre, d’une beauté… L’histoire est simple, une petite fille qui s’égare dans l’herbe en suivant un papillon et pourtant pleine de poésie, d’une extrême douceur. La petite fille passe par plusieurs sentiments, la joie d’être là, avec ses parents dans un environnement aussi agréable, la peur d’être tout à coup perdue, seule au milieu de grandes herbes puis le bonheur de retrouver sa mère. Des illustrations délicates, un album absolument magnifique.

De l’herbe on passe au jardin, un jardin où poussent toutes sortes de fleurs, même des fleurs de secrets…

Le jardin du secretSes secrets ce garçon les range toute l’année mais parfois il faut vider la boîte alors quand vient le printemps il les sème. Ainsi poussent des fleurs de secret. Des fleurs qui serviront à faire un bouquet pour sa mère. Mais voilà qu’un jour il n’y a plus de fleurs, où le_jardin_des_secrets_editions_les_minots__305160 - Copiesont-elles passées ?

J’avoue avoir été plus séduit par les illustrations (que je trouve extraordinaires) que par le texte de cet album. Malgré tout Le jardin des secrets est un livre qui fourmille de détails, que l’on feuillette sans se lasser, on adore les magnifiques illustrations de Lucie Vandevelde dont c’est le premier album. Un album somptueux illustré par une illustratrice dont on n’a pas fini d’entendre parler !

Et bientôt le printemps laissera place à l’été…

L.01EJDN000707.N001_LivrBlEte_C_FRL’été c’est la saison des tomates, des grandes vacances, des bermudas mais aussi de la déshydratation, des orages et de la pollution.

Dans la même collection que le premier livre de cette chronique, Le livre bleu de l’été nous propose de retrouver le même petit garçon qui découvre ici une nouvelle saison. Là aussi entre histoire et documentaire les enfants vont apprendre des petites choses sur cette saison, trouver des idées de choses à faire et même une recette d’abricots rôtis au miel ! Décidément une très belle collection.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres illustrés par Hervé Le Goff (Le canari qui faisait pipi au nid, L’épouvantail qui voulait voyager et Plus de bisous !). Nous avons interviewé Domitille de Pressensé et chroniqué plusieurs de ses livres (L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries). Nous avons aussi interviewé Juliette Vallery et chroniqué plusieurs de ses livres (Au chat et à la souris, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre). Enfin nous avons déjà chroniqué un livre de Marie-Hélène Lafond (Ouistiti a disparu) et nous avons interviewé Lucie Vandevelde.

Le livre vert du printemps
de Sophie Coucharrière, illustré par Hervé Le Goff
Père Castor
12,20€, 190×251 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2012
Émilie et le pique-nique
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série des Emilie
5,75€, 200×250 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2013.
Patabulle et les bottes rouges
de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Actes Sud Junior dans la série des Patabulle
12,50€, 169×230 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Le jardin des secrets
de Marie-Hélène Lafond, illustré par Lucie Vandevelde
Les Minots
12,50€, 195×240 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Dans l’herbe
de Komako Sakaï (traduit par Jean-Christian Bouvier), illustré par Yukiko Kato
L’école des loisirs
11,20€, 206×233 mm, 28 pages, imprimé en France, 2012.
Le livre vert de l’été
de Sophie Coucharrière, illustré par Hervé Le Goff
Père Castor
12,20€, 190×251 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2012

A part ça ?

DVD emilieEt puisqu’on parle d’Emilie… Vous savez certainement qu’elle existe maintenant en dessin animé (ma fille, là aussi, est très fan). On a pu les découvrir sur France 5 et un DVD vient de sortir chez France télévision (18 épisodes de 3 minutes). J’avoue que j’ai énormément de mal avec les personnages en 3D (Le petit prince par exemple) mais là ils ont réussi à faire quelque chose de vraiment esthétique et doux et l’ambiance des dessins animés est très proche de celui des albums. De plus 3 minutes c’est vraiment un format idéal (j’évite au maximum que ma fille passe plus de 20 minutes à la suite devant la télé, sauf cas exceptionnel). Comme je le disais plus haut les enfants adorent Emilie car elle vit des situations qu’ils connaissent bien. Emilie et le cerf-volant, DVD sorti chez France télévision, prix de vente conseillé 9,99€

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange