La mare aux mots
Parcourir le tag

Stéphane Frattini

Livres-jeux

Par 2 juillet 2018 Livres Jeunesse

Une nouvelle chronique que je sais utile pour les vacances, après les jeux et les CD et avant les loisirs créatifs : les livres-jeux ! Des livres à glisser dans les bagages pour s’amuser dans les moyens de transport ou sur le lieu de vos vacances.

Compte avec les pingouins
Textes de Jean-Luc Fromental, illustrés par Joëlle Jolivet
Hélium
13,90 €, 260×320 mm, 28 pages, imprimé en Malaisie, 2017.
Les anachro jeux joue avec l’Histoire de France de Napoléon 1er à nos jours
Textes de Lucie Hoornaert, illustrés par Jacques Lerouge
Faton Jeunesse
14,50 €, 223×294 mm, 46 pages, imprimé en France, 2017.
La tour labyrinthe
de Hiro Kamigaki et IC4DESIGN (traduit par Emmanuelle Pingault)
Milan
16,50 €, 260×350 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.
Disparition à Paris
Textes de Les Fées Hilares, illustrés par Caroline Ayrault et Solenne & Thomas
Deux coqs d’Or
13,50 €, 202×242 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2017.
Mon grand imagier quiz des animaux
Auteur·trice non crédité·e, illustré par Tiago Americo
Larousse dans la collection Mon grand imagier quiz
12,90 €, 255×340 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2018.
Tour du monde en 80 jeux
d’Aleksandra Artymowska (traduit par Aurélie Desfour)
Deux coqs d’or
16,95 €, 298×298 mm, 90 pages, imprimé en Chine, 2017.
L’école maternelle
Les bateaux
Aux sports d’hiver

Textes de Mariette Nodet (L’école maternelle), Stéphane Frattini (Les bateaux et Aux sports d’hiver), illustrés par Maud Legrand
Glénat Jeunesse dans la collection Mon premier doc-puzzle
14,50 € (chacun), 252×230 mm, 12 pages (chacun), imprimé en Chine, 2017 et 2018.
Cherche et trouve la coccinelle
de Katherina Manolessou (traduit par Emmanuelle Kecir-Lepetit)
Larousse
12,90 €, 312×312 mm, 31 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Coucou caché !
d’Anders Arhoj (traducteur·trice non crédité·e)
Little Urban
19,50 €, 245×350 mm, 36 pages, imprimé en Asie, 2016.
Cherche et trouve dans la préhistoire
de Thierry Laval et Yann Couvin
Seuil Jeunesse dans la collection Cherche et trouve géant
15 €, 167×377 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2017.
Pirates à la loupe
Textes de David Long (traduits par Samuel Loussouarn), illustrés par Harry Bloom
Larousse
16,95 €, 264×320 mm, 46 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
La pyramide mystérieuse
Scénario de Florent Lepeytre, illustré par Virginie Vidal
Deux coqs d’or
12 €, 246×379 mm, 32 pages, imprimé en Roumanie chez un imprimeur éco-responsable, 2017.

You Might Also Like

Des ouvrages pour apprendre plein de choses

Par 27 avril 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des livres qui sont des mines de connaissances, et dans tous les domaines !

Mon premier Larousse des grandes questions
Textes de Françoise de Guibert, illustrés par divers illustrateur·trice·s
Larousse
15,95 €, 201×243 mm, 160 pages, imprimé en Espagne, 2018.
100 comparaisons stupides mais pas si bête…
Textes de Stéphane Frattini, illustrés par Vincent Rif
De La Martinière Jeunesse
14,90 €, 145×255 mm, 208 pages, imprimé en Espagne, 2018.
Recordmania, cartographie de l’incroyable
Textes d’Emmanuelle Figueras, illustrés par Sarah Tavernier et Alexandre Verhille
Milan
19,90 €, 227×370 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2017.
Inforama, le grand livre des esprits curieux
Textes de Richard Platt (traduit par Erwan Blouin), illustrés par James Brown
Larousse
19,95 €, 276×376 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

Des questions et des ados

Par 25 avril 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on s’interroge sur les petites et grandes choses de la vie avec deux livres super rigolos. Dans le premier, on se pose tout un tas de questions (drôles !) et dans le suivant, on aborde l’adolescence avec un livre-cahier d’activités !

100 questions stupides mais pas si bêtes
Texte de Stéphane Frattini, illustré par Robbert
De La Martinière jeunesse
13,90 €, 145×255 mm, 208 pages, imprimé en Espagne, 2017.
Transforme-toi
de Claudine Desmarteau
Flammarion jeunesse
12 €, 200×147 mm, 128 pages, imprimé en Espagne, 2016.

You Might Also Like

Dans les bois

Par 23 juin 2014 Livres Jeunesse

l'oizochatDans la forêt de Cécédille un jour un animal étrange tomba du ciel. Mi-oiseau, mi-chat, l’Oizochat parlait un langage étrange que personne ne comprenait, ni les oiseaux, ni les chats. Ils se méfièrent donc de cet étranger. Il était différent, ils ne le connaissaient pas, il était donc certainement dangereux. L’oizochat leur raconta par des dessins d’où il venait, que son pays était en guerre, qu’autour de lui tout le monde avait été tué, mais les oiseaux et les chats firent mine de ne pas comprendre. Ils acceptèrent toutefois qu’il reste, à condition qu’il accepte toutes les corvées qu’on lui demandait d’effectuer et sans rien réclamer en retour. Et bien sûr l’Oizochat faisait tout pour s’intégrer, apprenant même la langue des uns et des autres, chantant même d’une façon divine, on continuait à se méfier de lui et à demander aux enfants ne de pas l’approcher.
Vous l’aurez compris, c’est un conte plein de sens que signe le très talentueux Rémi Courgeon. Une histoire très forte dans laquelle on peut entrapercevoir la peur de l’autre et de la différence, le rejet des étrangers (sauf s’ils nous sont utiles et qu’ils n’approchent pas nos enfants). Sans aucune lourdeur, Rémi Courgeon parle donc de thèmes forts. Comme d’habitude, c’est magnifiquement illustré.
Un très beau conte, dur parfois, mais plein d’espoir.

Robin des boisFils d’un garde de la forêt de Sherwood, Robin était un habile archer. Avec ses parents, ils vivaient dans la peur : le Shérif imposait ses lois, de plus en plus violentes, de plus en plus dures à supporter, pendant que le roi était en croisade. Le jour où son père se fit capturer pour avoir osé chasser afin de nourrir sa famille et ses amis que les lois du Shérif affamaient, Robin décida de ne plus se laisser faire. Aidé d’un ami, il délivra son père à la barbe des gardes. Le peuple fut impressionné et donna un surnom à ce jeune garçon qui se cachait dans la forêt : Robin des bois.
Tout le monde connaît ce personnage, mais finalement connaissons-nous l’histoire (moi personnellement, je ne la connaissais pas) ? C’est pourtant une magnifique aventure que celle de celui qui osa se rebeller, s’allia aux bannis (handicapés, albinos… tous ceux qui étaient éloignés, car on les pensait envoyés par le diable) pour récupérer des vivres pour le peuple puis renverser celui qui les affamait. Si vous ne connaissez pas la fin, je ne vous la raconterai pas ici, mais mon résumé n’est que le début d’une grande et belle (et tragique) histoire.
C’est Sébastien Pelon qui a magnifiquement mis en image cette belle histoire, avec des planches qui occupent parfois les doubles pages. Le livre est superbe, à l’image de sa couverture.
Une grande aventure pour les enfants qui lisent déjà (l’éditeur le conseille à partir de 8 ans).
Des extraits sur le site de l’illustrateur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Rémi Courgeon (Brindille, Gros Chagrin, Le grand arbre et autres histoiresContes d’Afrique, Pieds nusToujours debout, Pas de ciel sans oiseaux et Elvis Presley) et de Sébastien Pelon (Contes d’Afrique). Retrouvez aussi notre interview de Rémi Courgeon.

L’oizochat
de Rémi Courgeon
Mango Jeunesse
14,50 €, 220×230 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2014.
Robin des bois
Texte de Stéphane Frattini, illustré par Sébastien Pelon
Milan dans la collection Albums classiques
16,90 €, 260×315 mm, 64 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

Biscoto 17Je vous ai parlé il y a quelques jours de la super promo que propose Biscoto (voir ici)… mais je n’avais pas vu que le dernier numéro était paru ! Et ce mois-ci, ça déménage ! Pour son numéro 17, dans le journal plus fort que costaud ! on va donc retrouver des BD, des jeux, des histoires… sur le thème du déménagement. Des extraterrestres qui changent de planète, une idée farfelue du Professeur Biscornu pour déménager facilement, un enfant qui aimerait déménager pour avoir un ascenseur, un jeu genre test de personnalité signé Vincent Malone, la suite des feuilletons… bref on va encore bien s’amuser avec ce nouveau numéro de notre journal de BD préféré !
3,50 € ce numéro et 35 € l’abonnement d’un an ici.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange