La mare aux mots
Parcourir le tag

Steve Anthony

Une folle bataille et un peu d’amour

Par 12 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, de la bagarre et de l’amour ! On commence avec une bataille impitoyable entre des lézards et des rectangles, avant d’aller retrouver deux voisins aux caractères diamétralement opposés. C’est parti !

La folle bataille – Lézards contre rectangles
de Steve Anthony (texte traduit par Chloé Samain)
De La Martinière Jeunesse
13,50 €, 265×260 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2018.
Dis Ours, tu m’aimes ?
Texte de Jory John (traduit par Mathilde Colo), illustré par Benji Davies
Little Urban
13,50 €, 233×288 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2018.

You Might Also Like

Caractères de cochon

Par 3 juillet 2015 Livres Jeunesse

LE PETIT LIVRE QUI DIT NONNon, non, non et NON ! Que ce soit pour aider, pour manger proprement, pour se tenir correctement ou pour ranger ses affaires, elle n’a qu’un mot à la bouche : NON ! Pourtant le petit monstre sait redevenir une petite fille gentille au moment où elle en a besoin…
On rit en voyant la trogne de la petite fille qui s’époumone à dire non, qui multiplie les bêtises et fait absolument n’importe quoi (même son ours en peluche semble ne plus en pouvoir). Les illustrations de Carole Crouzet sont pleines de mouvement, d’énergie. En lisant le texte de Swann Meralli on s’amuse à imiter les enfants en pleine phase d’opposition… et on les fait rire ! Quoi de mieux pour débloquer une situation que de s’en moquer ?
Un album plein d’humour pour rire de la fameuse phase du non (avec un dénouement qui ravira les fans de livres).

Quel caractère !Allez, on se lève ! Ouh la non, ce petit cochon n’a pas envie, il ne veut pas obéir. Les autres sortent ? Et bien qu’ils sortent, il pleut, lui a envie de rester à l’abri ! En plus, il ne veut pas s’habiller comme on le lui demande. Non c’est décidé il ne fera pas comme les autres… et s’il avait raison ?
Dire tout le temps non c’est fatigant… mais il est bon parfois de s’opposer, de refuser ce qui nous semble injuste, de s’indigner, de ne pas être un mouton. Géraldine Collet nous raconte l’histoire d’un petit cochon qui, grâce à son mauvais caractère, va échapper à un destin pas très rose. L’histoire est pleine d’humour, mais c’est aussi un bon moyen de réfléchir à l’effet de groupe, au fait de décider soi-même de ses envies.
Un album pour apprendre à ne plus suivre le troupeau.

petit mot magiqueIl propose des donuts, mais refuse d’en donner quand on en accepte… mais qu’est-ce qu’il a ce panda ? C’est quoi son problème ? Et s’il attendait simplement un petit mot magique en réponse ?
Là encore, le personnage a bien raison d’avoir sale caractère ! Pourquoi tout accepter des autres ? Face à ceux qui exigent ou ceux qui veulent tout, il remballe la marchandise ! C’est tellement plus agréable d’offrir aux gens aimables.
Un album plein de douceur et d’humour pour se rappeler qu’on gagne toujours à être poli.
Le même vu par Le cahier de lecture de Nathan.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Géraldine Collet (À l’école des poussins !, Un pour tous, tous poussin !, Défends-toi !, La petite liseuse, Sais faire moi, La rentrée de Jacotte, Jacotte en vacances, Okimdam, l’oiseau auquel il manquait une case, Tranquille, Tout seul !, Tous ensemble !, Le fil rouge, S’échapper d’une île et A table), de Sébastien Chebret (Arrête de bouder, Les étoiles d’Hubert, La mystérieuse lettre au Père NoëlMon album à compter et L’entrée en maternelle) et de Steve Anthony (Saperlipopette mon chapeau !). Retrouvez aussi nos interviews de Géraldine Collet et de Sébastien Chebret.

Le petit livre qui dit NON !
Texte de Swann Meralli, illustré par Carole Crouzet
p’titGlénat dans la collection Vitamine
11 €, 255×284 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Quel caractère !
Texte de Géraldine Collet, illustré par Sébastien Chebret
Les 400 coups dans la collection Carré blanc
13 €, 220×285 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2015.
Un petit mot magique
de Steve Antony (traducteur non crédité)
Gautier-Languereau
14 €, 268×270 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2015.

Gabriel

 

You Might Also Like

De Paris à Londres et de Londres à Paris

Par 27 mars 2015 Livres Jeunesse

paris s'envoleComme elle s’ennuie, la tour Eiffel décide de s’enfuir, de s’envoler. De là-haut, elle voit la Seine, l’Opéra, les grands magasins… Que c’est beau Paris vu d’en haut !
Alors on pense forcément à La tour Eiffel a des ailes de Mymi Doinet (chroniqué ici) à la lecture de Paris s’envole, mais ici ce n’est pas l’histoire qui nous marque le plus, ce sont les superbes planches d’Hélène Druvert avec des découpes laser (comme les albums d’Antoine Guilloppé qui sortent également chez Gautier Languereau). Un très beau travail graphique qui en fait un bien bel objet.
Un beau livre qui évoque la belle ville de Paris.
Des extraits des illustrations sur le site d’Hélène Druvert.

SaperlipopetteLa reine sort de son palais quand tout à coup le vent lui arrache son chapeau ! Vite, les soldats de sa garde accourent, il faut rattraper le couvre-chef de Sa Majesté ! Mais le vent est fort et il faut courir à Trafalgar Square, à la tour de Londres sur Big Ben ou encore au palais de Kensington !
Là encore, on découvre une ville avec un album très esthétique. Là, c’est en plus plein d’humour. Les principaux monuments londoniens sont évoqués, on court dans la capitale anglaise.
Un bel album avec de l’humour so british.
Le même vu par Maman Baobab.

Paris de A à ZRetour à Paris, la ville qui, comme l’indique la préface de Paris de A à Z, ne contient pas que 5 lettres, mais bien 26 ! Ainsi à la lettre A on va retrouver Alice qui attend l’Autobus devant l’Arc de triomphe, à la lettre B Barnabé est à Beaubourg pour déguster une Baguette…
Très bonne idée que cet abécédaire de Paris, mais j’avoue ne pas avoir accroché aux illustrations et surtout, puisqu’on s’adresse aux enfants, sur le manque de réalisme concernant les lieux. Mais comme ce genre de choses, c’est vraiment une histoire de goût, je vous invite à vous faire votre propre opinion !
Un abécédaire parisien pour réviser l’alphabet et les monuments de la capitale.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Les livres que nous avons chroniqués sur Paris sont regroupés ici et une chronique sur Londres .
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Hélène Druvert (Le petit théâtre de Casse-Noisette) et Amélie Falière (La piscine, Moi je, Le petit-déjeuner et Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?).

Paris s’envole
d’Hélène Druvert
Gautier Languereau
18 €, 210×280 mm, 34 pages, imprimé en Chine, 2014.
Saperlipopette mon chapeau !
de Steve Anthony (traduit par Sophie Koechlin)
Gautier Languereau
14 €, 260×273 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paris de A à Z, de l’arc de triomphe au zoo
d’Amélie Falière
Parigramme
12 €, 206×207 mm, 54 pages, imprimé en UE, 2015.

À part ça ?

Londres en familleComme on parlait de Londres dans la chronique, et si l’on profitait pour aller visiter la capitale britannique pendant les grands week-ends de mai ? Et pour ça, il nous faut un guide. Graine², une super maison d’édition qui édite, entre autres, des guides de voyage pour enfant, vient de sortir Londres en famille, un guide écrit avec deux blogueuses qui connaissent bien la ville et qui nous donnent des conseils. Hébergement, restauration, monuments à visiter, mais aussi conseils pratiques, plans… on est certains, grâce à ce guide, de ne pas s’ennuyer (et de ne pas dormir dans la rue !). Les conseils qui y sont données nous proposent des adresses sympas, pas toujours connues (et pas forcément les boutiques à touristes). Le petit plus famille : pour chaque endroit à visiter, on nous indique à partir de quel âge la visite est conseillée. Pratique ! En plus, Londres en famille a une maquette claire, esthétique, pratique. Enfin un guide pratique et sympa pour visiter Londres, quelque soit votre budget !
Dans la même collection (mais pas testé), New York en famille (et bientôt Barcelone).
Londres en Famille, auteur non indiqué, Graine², 12,90 €.

LondresEntre le carnet de voyage et le documentaire, Londres de Jason Brooks est un grand album sorti en France chez Larousse. L’auteur nous parle de son Londres. Architecture, nourriture, anecdotes, citations, croquis, dessins… Le livre foisonne de choses à lire, à regarder. Même si j’avoue ne pas être très fan de la plupart des illustrations du livre (des croquis qui m’ont fait penser à ceux que l’on voit chez les coiffeurs pour présenter les coupes), voilà un ouvrage que j’ai trouvé plutôt agréable à parcourir.
Londres, de Jason Brooks (traduit par Caroline de Hugo), 24,90 €, Larousse, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange