La mare aux mots
Parcourir le tag

Sylvain Diez

Il y a de la dispute dans l’air !

Par 17 février 2015 Livres Jeunesse

une place au soleilUne petite souris est bien décidée à prendre du bon temps. Elle aimerait pouvoir bronzer en paix ! Mais c’est sans compter sur l’hippopotame, qui avec sa carrure imposante lui fait de l’ombre. Ou bien le crocodile qui ronfle comme un tracteur. Et puis le tigre qui lui jette ses papiers de bonbon tandis que les éléphanteaux chahutent et l’arrosent… Impossible d’être tranquille ! Elle envoie tout le monde sur les roses… Mais elle devrait se méfier et ne pas trop les titiller !
On rit de ses petites manies et de ses réparties, et finalement, on s’attendrit ! Cette histoire de Jean Leroy est bien pensée, pleine d’humour, et les illustrations très modernes, colorées et stylisées de Sylvain Diez sont une réussite pour retranscrire l’ambiance un peu électrique de ce coin de plage.
Une place au soleil est un album original, qui fait sourire et réchauffe au cœur de l’hiver !

les rameursUn castor, un ours et un élan décident de faire du canoë entre amis. Mais ce n’est pas gagné ! Chacun donne son avis sur la meilleure technique à employer pour ramer, tourner, manœuvrer, et c’est vite la débandade entre les trois amis… S’ils ne font pas quelques concessions et quelques efforts pour se coordonner, ça risque d’être une vraie catastrophe !
On ne s’ennuie pas ! Les disputes de ces trois amis sont drôles, et en même temps on a envie de leur expliquer qu’il y a sûrement d’autres manières de faire pour s’en sortir ! Les dialogues sont drôles et très rythmés, et les illustrations très expressives, presque à la manière d’une bande dessinée !
Les rameurs est une histoire à la fois drôle et sensible pour mettre en avant l’esprit d’équipe !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jean Leroy (C’est Papy qui choisit, Canaille fête son anniversaire, Un jeune loup bien éduqué, Anoki, Canaille a oublié son doudou, Canaille ne veut pas aller à l’école, Canaille va chez le docteur, Canaille n’aime pas la soupe et Si j’étais un oiseau…), Sylvain Diez (Sinon…!) et Nicholas Oldland (Gros câlin). Retrouvez également notre interview de Jean Leroy.

Une place au soleil
Texte de Jean Leroy, illustré par Sylvain Diez
Kaléidoscope
12 €, 216 x 265 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2014.
Les rameurs
de Nicholas Oldland (traduit par Alice Boucher)
Bayard Jeunesse
10,90 €, 210 x 210 mm, 30 pages, imprimé en Malaisie, 2015.

À part ça ?

Les images de Merve Ozaslan, mélange d’anciennes photographies et de paysages en couleurs me touchent particulièrement !

Marianne

You Might Also Like

COLÈRE !

Par 8 novembre 2013 Livres Jeunesse

On est grincheux
On est grognons
Ça va gronder
Et vous les grands attention ça va grincer !
Grrr pas contents – Zut

Et si nous parlions de la colère ? Tout comme nos marmots, les héros des albums jeunesse poussent aussi des colères.

Bleu d'orageElle s’est disputée avec Théo. Théo est parti chez Phil, elle a fui avec Lucette (sa poupée) dans la campagne. Elle a marché pour éliminer sa colère. Dans le vent, sous la pluie. Elle ne rentrera plus, c’est décidé. Elle cueille des mûres mais comme elle pense à Théo elle les écrase dans sa main de colère. Et même Lucette commence à l’énerver.

Bleu d’orage est un album très poétique sur la colère. Les illustrations de Sarah Pinson (qui signe aussi le texte) à la peinture sont magnifiques. Ici on raconte parfaitement les colères de l’enfance, où l’on finit même par faire des choses qu’on sait mauvaises pour nous, mais juste parce qu’on pense que ça va punir l’autre. Le dialogue de la petite fille avec sa poupée est extrêmement poétique. Un très bel album.
Plus d’illustrations sur le site de Lirabelle.

la colère d'AlbertAlbert veut bien que sa sœur l’appelle Bibi, il aime ça même, mais les copains de l’école hors de question ! Faut dire que c’est souvent accompagné de moqueries… Un jour qu’Albert est déjà bien énervé, il se reçoit un ballon sur la tête et ça, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Albert est hors de lui, la colère monte en lui, si fort qu’Albert grandit, grandit, grandit et ses canines s’allongent, s’allongent, s’allongent. Il n’y a pas à dire Albert est en colère et il est terrifiant !

Ici, c’est avec beaucoup d’humour qu’on parle de la colère avec cette image de devenir terrifiant. Bien-sûr les copains d’Albert osent moins se moquer. La colère d’Albert sera quand même désamorcée (mais désormais on réfléchira à deux fois avant de lui dire qu’il est tout petit ou de l’appeler Bibi !). Un texte plein d’humour et de très belles illustrations pour un petit album ressorti chez Tom’Poche (qui ressort en format poche des albums sortis chez d’autres éditeurs).
Le même vu par Œil d’ailleurs et par Parfums de livres (dans une chronique sur la colère).

Albert le hamster qui pique une grosse colèreAlbert (oui oui encore mais c’en est un autre) est un hamster qui pique de grosses colères ! Mais alors vraiment grosses ! Qui font jeter les affaires par terre ! On a beau essayer de le calmer, rien n’y fait ! Albert quand il est en colère c’est la guerre !

Ici aussi quelqu’un saura désamorcer la colère d’Albert et le petit hamster se rendra compte que s’il est moins colérique on l’aimera davantage. Albert, le hamster qui pique une grosse colère de Nathalie Dujardin et Marie Moray est un album au texte simple, en rime (on accroche ou pas aux textes en rimes, moi j’ai plutôt du mal) avec des illustrations modernes. Un album pour parler avec les petits de leurs colères.
Le même vu par Maman Baobab (dans une thématique sur la colère, d’ailleurs).

SinonUn loup entre dans la boulangerie de Madame Bonpain et réclame très énervé « un éclair au chocolat, SINON… ». Forcément, devant un loup aussi énervé, on cède ! Mais la boulangère, terrifiée, cherche quelqu’un pour la remplacer le lendemain. Les gens derrière le comptoir vont se succéder jusqu’à ce que quelqu’un ose répondre au loup.

Un album que j’ai adoré lire à ma fille (et qu’elle a adoré écouter), un album très drôle dans lequel on imite la voix du loup (et les répétitions permettent aux enfants de dire aussi les dialogues). Une histoire pleine d’humour, des dessins simples mais efficaces. On regrettera juste cette succession de personnages féminins qui tremblent devant le loup et ce n’est que lorsqu’il aura un personnage masculin que le loup trouvera enfin un interlocuteur qui ose lui tenir tête

méchant petit princeIl était une fois un petit prince qui était si méchant qu’il pinçait son père pour lui dire bonjour et mordait sa mère au lieu de l’embrasser. Il énervait tellement son monde qu’on décida de l’enfermer dans une tour du château. Seulement il réussit à s’enfuir ! Et après avoir beaucoup voyagé, il rencontra une princesse aussi méchante que lui avec qui il eut de nombreux enfants (c’est peu dire) qui adoraient mettre leur père en boule.

Grégoire Solotareff nous embarque encore dans une histoire complètement folle et décalée où ce qui l’entoure devient entièrement rouge quand le prince s’énerve (ce qui fait beaucoup rire ses enfants, qui, du coup, provoquent ses colères). Le méchant petit prince est un album très coloré dans lequel finalement les colères (et la méchanceté) ce n’est pas si grave que ça, et même c’est plutôt drôle.

anais voit rougeAnaïs vient de déménager, elle va donc dans une nouvelle école. Seulement, de tout ça, Anaïs n’a aucune envie, et que ce soit chez elle ou à l’école, elle pousse de grosses colères. Ses parents et sa maîtresse vont devoir y faire face, heureusement que la psychologue de l’école est là pour aider Anaïs à maîtriser ses colères.

On termine par un album beaucoup plus pédagogique. Anaïs voit rouge est écrit par une psychoéducatrice et l’histoire pour les enfants est accompagnée d’un texte à destination des adultes où l’on parle de la colère chez les tout-petits, des attitudes à avoir devant cette situation… J’ai toujours du mal avec ces albums très pédago-psycho-quelque chose… Mais c’est très personnel et si vous cherchez un livre qui donne des solutions pour faire face aux colères des enfants et en parler avec eux, cet album peut vous plaire.

Quelques pas de plus…
D’autres livres sur la colère que nous avons chroniqué : Pas envie, Joseph Fipps, Gros-gris, Lili, capricieuse petite sorcière, Le masque et Plus de bisous !.
Nous avons déjà chroniqué des livres de Nathalie Dujardin et Marie Morey (Ronchon le cochon qui répond toujours non), Grégoire Solotareff (Adam et Eve) et Sophie Martel (Yoganimo, Le yoga des enfants).

Bleu d’orage
Texte de Sarah Pirson
Lirabelle
15€, 240×170 mm, 32 pages, imprimé en France, 2005.
La colère d’Albert
Texte de Françoise Laurent, illustré par Pascal Vilcollet
Tom’Poche
5,50€, 150×211 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2011.
Albert, le hamster qui pique une grosse colère !
Texte de Nathalie Dujardin, illustré par Marie Morey
Éveil et découvertes dans la collection Mini rimes
12€, 220×305 mm, 34 pages, imprimé en Union Européenne, 2012.
Sinon…!
Texte de Alice Bassié, illustré par Sylvain Diez
Kaléidoscope
12,70€, 175×255 mm, 22 pages, imprimé en Italie, 2009.
Méchant petit prince
de Grégoire Solotareff
L’école des loisirs
12,70€, 225×317 mm, 30 pages, imprimé en France, 2013.
Anaïs voit rouge
Texte de Sophie Martel, illustré par Christine Battuz
Dominique et compagnie dans la collection Une histoire sur…
14€, 220×285 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2010.

A part ça ?

Si vous cherchez un livre pour apprendre à gérer les colères des enfants, les comprendre je peux vous conseiller Pleurs et colères des enfants et des bébés d’Aletha Solter sorti chez Jouvance éditions dont on m’a dit du bien (oui j’avoue que je ne l’ai lu moi-même, je lis peu de lire sur l’éducation). Un article qui en parle.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange