La mare aux mots
Parcourir le tag

Sylvie Neeman

Bientôt l’école !

Par 10 août 2018 Livres Jeunesse

Ok, on est encore que début août… Mais quand même pour ceux et celles dont c’est la première rentrée, il faut commencer à leur parler de l’école ! Sûrement avez-vous déjà commencé d’ailleurs… Voici quatre livres qui parlent, chacun à leur manière de ce lieu où ils et elles vont passer les prochains mois.

Ils arrivent !
Texte de Sylvie Neeman, illustré par Albertine
La joie de lire
13,90 €, 208×258 mm, 36 pages, imprimé en Pologne, 2018.
L’école, maman & moi
de Clothilde Delacroix
Seuil Jeunesse
14,90 €, 190×255 mm, 88 pages, imprimé en France, 2018.
Ma rentrée colère
Texte d’Éric Sanvoisin, illustré par Anna Obon et lu par Robin Sevette
L’apprimerie / La souris qui raconte
15 €, 185×205 mm, 48 pages, imprimé en Lettonie, 2017.
Timoté va à la cantine
Texte d’Emmanuelle Massonaud, illustré par Mélanie Combes
Gründ dans la collection Timoté
5 €, 176×179 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2017.

You Might Also Like

Les petits et les grands !

Par 19 février 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux histoires qui mettent en scène un « petit » et un « grand ».
quelque_chose_grandIl y a un « petit » et un « grand ». Le petit est embêté parce qu’il aimerait faire quelque chose de grand mais qu’il pense être encore trop petit. Vous suivez ? Le grand va donc l’aider à préciser et accomplir son projet et à se rendre compte que les actions importantes ne sont pas toujours les plus impressionnantes. Avec Quelque chose de grand, on suit donc ce couple de personnages qui pourraient être un père et son fils, un grand frère et son cadet, ou tout simplement un petit enfant et un ami bienveillant. On n’en sait rien mais ce n’est pas le plus important. Le plus grand guide délicatement le plus jeune dans sa quête de grandeur par des questions et un soutien sans faille.

qqch_de_grand_INTlightC’est un album pour enfants, tendre, délicat et pourtant fort ! En effet, le texte de Sylvie Neeman nous plonge dans une atmosphère particulière dans ce livre, à la fois pleine de mystère et de bienveillance. Pleine de mystère parce qu’on ne sait pas grand-chose des personnages : ils n’ont même pas de nom. Et beaucoup de choses sont suggérées tout en douceur au travers des dialogues entre les deux complices. La bienveillance, c’est le grand qui l’exprime : il est vraiment à sa place, à la bonne distance, pour permettre au petit de se sentir entouré et en sécurité mais aussi de le laisser accomplir tout seul cette « grande chose » qui doit venir de lui. Voici un exemple de cette relation si particulière : « Le grand a tout à coup très envie de prendre le petit dans ses bras, mais il n’ose pas, il pense que le petit, en ce moment, n’en a peut-être pas vraiment envie. Il faut d’abord résoudre ce problème de grandes choses ». Enfin, les illustrations d’Ingrid Godon sont en parfaite harmonie : les contours du petit et du grand se mélangent souvent, se superposent pour indiquer qu’ils fonctionnent ensemble, qu’ils progressent tous les deux. Il y a très peu de couleurs différentes, comme s’il ne fallait pas brouiller le message !

Sans titre-1Grand et Petit est un autre album pour enfants très tendre et plein d’émotions. Grand et Petit sont frères. Des frères qui partagent beaucoup, qui s’appuient l’un sur l’autre, qui avancent ensemble sur le chemin de la vie. Puis au fur et à mesure que le temps passe Grand devient petit et petit devient Grand. C’est la vie qui avance. Jusqu’au jour où Grand disparaît, n’est plus visible. Heureusement, il est encore là, dans les souvenirs.

Grand et petit 2Ce n’est peut-être pas du tout ça, mais pour moi, ce livre évoque le lien fort qui peut exister entre les enfants d’une même fratrie, mais aussi le deuil d’un frère ou d’une soeur. Non seulement le deuil réel en cas de décès, mais aussi peut-être au sens figuré, la disparition des liens qui peuvent exister enfants, quand chacun prend une route différente à l’âge adulte. Après tout, le texte d’Henri Meunier laisse place à toutes les suppositions et chacun interprètera cette belle histoire comme il l’entend. Les mots sont beaux, choisis, et transcrivent toute la force et la poésie de cette relation particulière entre les deux garçons. Les illustrations de Joanna Concejo sont vraiment pleines de délicatesse, et même si j’aime moins les visages des personnages, les décors sont magnifiques, très oniriques. Pour ne rien gâcher, le papier est épais et un peu glacé !

Quelques pas de plus…
Retrouvez la chronique d’un autre livre d’Henri Meunier, La rue qui ne se traverse pas.

Quelque chose de grand
de Sylvie Neeman illustré par Ingrid Godon
La Joie de Lire
15,50 €, 190 x 247 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2012
Grand et Petit
de Henri Meunier illustré par Joanna Concejo
L’atelier du poisson soluble
16 €, 210 x 270 mm, 54 pages, imprimé à Barcelone, 2008

A part ça ?

Votre enfant a envie d’en savoir plus sur les séismes et autres tremblements de terre ? Quand la terre gronde est un mini-site de la Cité des Sciences avec des animations et des quiz pour les 8-12 ans pour en savoir plus !

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange