La mare aux mots
Parcourir le tag

Tatsu Nagata

Des chauves-souris et des courges

Par 28 septembre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on découvre ces merveilleuses créatures que sont les chauves-souris, puis on emmène deux courges à l’école, Bonnie et Béa.

La Chauve-souris
de Tatsu Nagata
Seuil Jeunesse
9,90 €, 200 x 280 mm, 32 pages, imprimé en France, 2017.
Les Courges de Sophie vont à l’école
Texte de Pat Zietlow Miller, illustré par Anne Wilsdorf
Kaléidoscope
12,80 €, 260 x 210 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2017.

You Might Also Like

Et si l’on parlait d’animaux ?

Par 6 avril 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, une petite sélection d’albums documentaires sur les animaux qui ont tous en commun d’être pleins d’humour.

Le rat Elise GravelOn commence par un animal des plus sympathiques, le rat ! Saviez-vous qu’il devait ronger pour limer ses dents, qu’il pouvait passer par un trou de la taille d’une pièce de deux euros, qu’il se nourrissait de nos poubelles mais aussi qu’il était nul en danse ?

C’est la géniale Élise Gravel qui signe ce mini documentaire plein d’humour pour les plus jeunes. On apprend des choses tout en pouffant (et moi j’aime pouffer). À hauteur d’enfant (à partir de 5 ans, d’après l’éditeur), elle nous donne des petites informations sur cet animal pas si dégoûtant. C’est drôle au niveau du texte, les illustrations sont poilantes, bref on adore !

La Limace GravelAutre animal réjouissant : la limace. La limace est comme un escargot sans coquille (ce qui fait bien marrer celui-ci), elle capte les odeurs et les goûts avec ses tentacules (ce qui lui permet de s’adresser au lecteur pour lui dire qu’elle a deviné qu’il est un enfant et qu’il sent le brocoli), elle produit une grosse dose de mucus quand elle perçoit un danger ce qui la rend glissante…

Deuxième livre de la série Les petits dégoûtants sorti chez Le Pommier, on retrouve la géniale (oui, je l’ai déjà dit) Élise Gravel qui nous parle cette fois des limaces. Là encore, on ricane grâce à l’humour grinçant de l’auteur-illustratrice québécoise tout en apprenant plein de choses sur ce petit animal si charmant. C’est vraiment une série à suivre, on espère plein d’autres tomes, car ça va devenir un classique de vos enfants, on parie ?

Les sciences naturelles de Tatsu Nagata La girafeUn peu moins dégoûtant (mais beaucoup plus grand), s’avance maintenant la girafe ! Du haut de ses six mètres, c’est le plus grand des animaux vivants sur terre. Saviez-vous qu’elle ne dormait que 20 minutes par jour (le reste du temps, elle mange), que son cœur pèse onze kilos (pour amener le sang à son cerveau il faut bien ça) ou que le girafon fait une chute de deux mètres à la naissance ? Et bien, vous apprendrez encore plus grâce au célèbre Tatsu Nagata.

On adore Les sciences naturelles de Tatsu Nagata, on vous en a déjà parlé d’ailleurs (ici). Des albums très graphiques, mais qui nous apprennent des petites infos sur les animaux (tout en restant drôles). Ici aussi, c’est à hauteur d’enfant (3 ans d’après l’éditeur) que le célèbre scientifique raconte les animaux. Un nouveau tome aussi bon que les précédents, pour compléter la collection.

Tout sur le chatTout comme les trois livres précédents, Tout sur le chat… et le reste ne s’intéresse qu’à un seul animal et le fait avec humour. Sauf qu’ici c’est ultra complet ! Une soixantaine de pages pour tout savoir sur nos amis les chats. De leur anatomie à leur alimentation en passant par les races, la reproduction, les chats célèbres et même les expressions avec le mot chat. On pense presque à de la BD avec toutes les petites illustrations pleines d’humour et la mise en page originale. Plutôt ami des chats (j’en ai eu plusieurs), j’ai moi-même appris plein de choses et c’est vraiment un album qui m’a beaucoup fait sourire. Un album extrêmement complet et plein d’humour pour tout savoir sur nos amis les chats.

Animaux insolitesRat, limace, girafe, chat… et si l’on parlait maintenant des animaux insolites ? C’est ce que nous propose Casterman dans un documentaire très riche sur des créatures incroyables, mais vraies. La mygale siffleuse appelée aussi tarentule aboyeuse (dont la morsure peut provoquer jusqu’à six heures de vomissements), le serpent volant (qui se jette d’arbre en arbre), la myxine (poisson anguilliforme qui peut produire une vingtaine de litres de morve en quelques minutes), la pieuvre mimétique (qui mime les autres animaux), le protée anguillard, appelé aussi salamandre blanche (qui peut vivre dix ans sans manger)… et une quarantaine de leurs copains.

Cinquante drôles de bêtes sont ici présentées. Alors déjà qu’est-ce qu’une drôle de bête ? Pour reprendre la définition de l’auteur, que je trouve très bonne : Animal qui, par son apparence, les sons qu’il émet, l’odeur qu’il dégage ou la façon dont il se comporte vous fait vous écrier : « Oh lala, c’est dingue ! mais qu’est-ce que c’est que ça ? »… et c’est exactement ça. À la lecture de ce documentaire, on pousse des « aaaah » dégoûtés, on ricane (surtout que le texte est bourré d’humour), on est surpris. C’est un livre aussi esthétique que passionnant, aussi drôle que culturel. C’est rare, quand même, les documentaires qui soient vraiment beaux à regarder et drôles à lire, celui-ci en fait partie ! En fin d’ouvrage, l’auteur parle de la disparition de la plupart des animaux et quels gestes écologiques nous pouvons faire. Une vraie réussite.

Les AnimauxAvec un titre comme Les animaux, on sait direct qu’ici on ne va pas se limiter à quelques espèces (même l’Homme y est présent). Sorti dans une toute nouvelle collection, Le plein de choses chez Autrement, cet album documentaire est hyper graphique (on est loin des planches d’Eyrolles !). Classées en huit chapitres (Tous différents, Sensations extrêmes, Records du monde, À boire et à manger, En famille, Un toit, un habitat, Tueurs professionnels et Le meilleur ami de l’homme), les doubles pages sont consacrées à un sujet : le cerveau, la défense, la vie dans le désert, les herbivores… avec à chaque fois des petits textes courts et des infographies pour tout savoir rapidement. Le résultat est des plus esthétiques (si l’on aime ce genre d’illustrations) et il est riche en informations. Ici aussi, l’humour est au rendez-vous. (même si l’on est loin de l’humour des précédents). Un documentaire très moderne et graphique pour apprendre plein d’infos sur les animaux.
Le même vu par Les riches heures de Fantasia.

On a commencé sur les animaux dégoûtants… on peut bien finir sur le caca !

La Science Du CacaSaviez-vous que les Grecs utilisaient les fientes d’oiseaux pour empêcher la chute des cheveux (je vais y réfléchir), que les dentistes chinois rebouchaient les dents avec du guano de chauve-souris, qu’on met des excréments de cachalot dans les parfums, qu’on pouvait faire du papier avec de la bouse d’éléphant (la preuve, le marque-page qui est dans le livre est fait de cette façon)… Vous en apprendrez encore quelques-uns comme ça sur le caca (mais aussi le pipi) dans La science du caca de Frédéric Marais sorti chez Gulf Stream éditeur. Un album avec de très belles illustrations chaque fois accompagnées d’une phrase courte, mais qui ne s’adresse pas pour autant aux plus jeunes. Un album très esthétique sur un sujet pourtant pas des plus reluisants et qui nous offre même un marque-page en bouse d’éléphant… je vous laisse je vais me laver les mains…

Quelques pas de plus…
Parmi les documentaires sur les animaux que nous avons chroniqués : L’imagier des disparusMille milliards de fourmis, L’encyclopédie Larousse des animaux, Les animaux  domestiques, Les animaux, L’imagier Deyrolle, Animaux, Les bêtes biscornues, saugrenues, toutes nues, Le Grand Livre des BêtesDrôle d’encyclopédie

Le rat
d’Élise Gravel
Le Pommier dans la collection Les petits dégoûtants
6,90 €, 150×210 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La limace
d’Élise Gravel
Le Pommier dans la collection Les petits dégoûtants
6,90 €, 150×210 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La girafe
de Tatsu Nagata (traduit par Dedieu)
Seuil Jeunesse dans la collection Les sciences naturelles de Tatsu Nagata
9 €, 190×270 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Tout sur le chat
Textes de François Moutou, illustrés par Sophie Jansem
Le Pommier
18 €, 238×294 mm, 80 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Animaux insolites
Textes de Michael Hearst (traduit par Nicolas Blot), illustrés par Arjen Noordeman, Christie Wright et Jelmer Noordeman.
Casterman
16,50 €, 215×280 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les animaux
Textes de Simon Rogers (traduit par Emmanuel Gros), illustrés par Nicholas Blechman
Autrement dans la collection Le plein de choses
16,50 €, 246×189 mm, 88 pages, imprimé en Chine, 2014.
La Science du caca
de Frédéric Marais
Gulf Stream
16 €, 226×286 mm, 40 pages, imprimé en Angleterre, 2014.

À part ça ?

Brèves de savoirUn livre pour vous dans le À part ça ? du jour (on aime bien de temps en temps). Quoique Brèves de savoir est pour toute la famille ! Ici aussi, on parle d’animaux (on apprendra par exemple que la girafe, encore elle, a le même nombre de vertèbres cervicales que nous… sauf que les siennes mesurent une trentaine de centimètres chacune, que le pigeon est le seul oiseau au monde à pouvoir boire de l’eau sans avoir ensuite à lever la tête pour avaler ou encore que l’œil de l’autruche est plus gros que son cerveau), mais ici ce n’est pas le seul sujet abordé ! On parle de la vie quotidienne, de l’antiquité, de l’Histoire, de l’Univers, des talents… et tant d’autres choses encore ! Dans ce Petit inventaire de culture générale pour esprits curieux signé Daniel Lacotte, on va trouver des centaines de petites infos généralement passionnantes, intéressantes, surprenantes… Personnellement, c’est le genre de livre que j’adore, le genre d’ouvrage parfait pour les longs voyages en voiture par exemple. On apprend des tas de choses, on peut aussi jouer à faire deviner certaines choses aux autres. C’est aussi une bible pour ceux qui aiment briller dans les dîners. Des petits textes (parfois en une seule phrase, parfois plus longs), absolument captivants pour apprendre des tas de choses sur tous les sujets. Vous saviez vous qu’Andersen était mort en tombant de son lit, que le cerveau humain perd environ 320 grammes tout au long de la vie, qu’À la recherche du temps perdu a été édité à compte d’auteur car aucun éditeur n’en voulait ou encore que la population de la Terre avait doublé entre 1960 et 2000  ? J’ai trouvé mon nouveau livre de chevet !
Brèves de savoir de Daniel Lacotte, Larousse, 14,90€.

Gabriel

You Might Also Like

« Pour observer de près les fourmis, il n’y a qu’à s’installer pour un pique-nique et… »

Par 22 novembre 2011 Livres Jeunesse

Et si on parlait de bêtes aujourd’hui ? De petites et de grosses. D’animaux très charmants comme l’araignée ou le serpent de mer.

J’ai découvert plusieurs albums de la collection Les sciences naturelles de Tatsu Nagata il y a un petit moment et j’ai tout de suite adoré. C’est drôle, instructif, intelligent… Seuil Jeunesse vient de sortir un gros volume, Les petites bêtes de Tatsu Nagata qui regroupe 8 albums ( L’escargot, La fourmi, Le hérisson, Le ver de terre, L’araignée, La grenouille et La chouette). Sur chaque animal une dizaine de double pages nous apprennent des choses à savoir sur eux. La phrase est sérieuse, le dessin l’est moins. Par exemple pour illustrer  « C’est une excellente nageuse » à propos de la grenouille, on en voit une nager au milieu d’une rangée de piscine de compétition. En plus visuellement j’aime beaucoup, les dessins sont très sympas et l’album lui même est très beau, c’est un bel objet de 192 pages avec couverture souple à rabats. Je trouve que c’est un très chouette cadeau pour les enfants qui aiment les animaux, qui veulent en savoir plus (enfin ce n’est pas non plus très poussé ! C’est destiné plutôt à des maternelles je dirais, mais même les adultes accrochent).

Tatsu Nagata est un réel scientifique japonais, expert mondial des mutations des batraciens. S’amuser en apprenant, que demander de plus ?

On passe à tout autre chose, à une autre sorte de bêtes avec Les monstres marins sorti chez Gulf Stream dans la collection Vivre la mer. Préfacé par Isabelle Autissier, c’est un livre très documenté sur tous les monstres, mythologiques ou réels, qui peuplent nos océans. Ici, on n’est pas dans un album mais vraiment dans un documentaire, il s’adresse aux plus grands (pas mal de texte mais pas trop non plus, ce n’est pas barbant à lire). Des poulpes aux sirènes, en passant par l’anguilliforme géant, le narval, Moby Dick ou encore la baleine qui avalât Jonas, vous saurez tout sur ces créatures qui naviguent dans les mers… ou dans l’esprit fertile de quelques auteurs.

Les petites bêtes de Tatsu Nagata au Seuil Jeunesse
14€90
Public : A leur lire / Lecteurs débutants (l’éditeur précise À partir de 4 ans)

Les monstres marins d’Agnès Vandewiele et Anthony Cocain
Gulf Stream Éditions
13€50
Public : Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés (l’éditeur précise Dès 10 ans)

———————————————————————————————————————–

A part ça ?

Je vous en ai parlé samedi, deux de nos lectrices ont répondu à notre appel de proposer aussi une liste de Noël, voici la première, celle de Za, dont vous pouvez visiter le blog ici.

1. Charles à l’école des dragons de Cousseau et Turin, au Seuil Jeunesse, o-bli-gé !
Puis,
2. Le bal des échassiers, Pérez et Echegoyen, Seuil Jeunesse
3. Le Yark, Santini et Gapaillard, Grasset Jeunesse
4. ABC de la trouille, Lemant, Atelier du Poisson soluble
5. Capitaine Massacrabord, Mervyn Peake, une réédition de La joie de Lire (merciiii à eux!)
6. Quand soudain il se passa quelque chose de plus terrible encore, Santini, éditions de la Balle
7. Drôle d’oiseau, Ug, édition les Grandes personnes
8. Les points sur les îles, Fontenaille et Lopiz, Rouergue
9. Les silences des pierres, Barbeau et Janin, Atelier du Poisson soluble
10. Tamanna, princesse d’arabesques, de Françoise Jay et Frédérick Mansot, Gallimard – Giboulées
Retrouvez jeudi la liste de Noisetine.
Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange