La mare aux mots
Parcourir le tag

Thierry Lenain

Pendant ce temps-là, les adultes…

Par 26 mai 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on va parler d’adultes qui comptent dans la vie des enfants : les parents, l’institutrice et la directrice.

Mais que font les parents la nuit ?
Texte de Thierry Lenain, illustré par Barroux
Little Urban
13,50 €, 242×310 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2017.
Pendant que Maman fait la sieste
Texte de Jo Hoestlandt, illustré par Claire Frossard
Père Castor dans la collection Mes premières lectures
7,95 €, 185×215 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2015.
Le doudou de la directrice
Texte de Christophe Nicolas, illustré par Maurèen Poignonec
Didier Jeunesse
11,10 €, 198×178 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
J’ai perdu…
Texte de Robert Soulières, illustré par Geneviève Després
Isatis dans la collection Clin d’œil
10 €, 185×185 mm, 24 pages, imprimé au Canada, 2016.

You Might Also Like

De grands petits albums

Par 8 juillet 2016 Livres Jeunesse

Quand on part en vacances, on n’a pas forcément la place pour mettre 12 albums dans ses valises… sauf si ce sont des albums « de poche » ! De nombreux éditeurs sortent maintenant leurs albums en petit format avec une couverture souple (l’école des loisirs, Gallimard, Didier Jeunesse, Père Castor…) ce qui permet de se faire une collection pas très chère et surtout très légère. Aujourd’hui et jeudi prochain, je vous propose une sélection de petits albums souples à mettre dans le sac à dos pour les vacances. Ceux d’aujourd’hui abordent des thèmes forts.

Noirs et blancs
de David McKee (traduit par Christine Mayer)
Gallimard Jeunesse, dans la collection L’heure des histoires
4,90 €, 137×189 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016 (première édition française 1978).
L’histoire vraie des bonobos à lunettes
Texte d’Adela Turin (traducteur.trice non crédité.e), illustré par Nella Bosnia
Actes Sud Junior, dans la collection Encore une fois…
4,95 €, 151×191 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2015 (première édition française 1999).
Il faudra
Texte de Thierry Lenain, illustré par Olivier Tallec
Gallimard Jeunesse, dans la collection L’heure des histoires
4,90 €, 140×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016 (première édition 2004).
Bouche cousue
Texte de Gigi Bigot et Pépito Matéo, illustré par Stéphane Girel
Didier Jeunesse, dans la collection Les p’tits Didier
5,50 €, 165×165 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016 (première édition 2001).
Fait pour ça
Texte de Régis Lejonc, illustré par David Merveille
Actes Sud Junior, dans la collection Encore une fois…
4,95 €, 151×191 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2014 (première édition française 2004).
Le buffle et l’oiseau
Texte de Catherine Zarcate, illustré par Olivier Charpentier
Syros dans la collection Mini albums Syros
5,50 €, 166×212 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2014 (première édition 2006).

You Might Also Like

Toutes les filles sont des princesses… qui pètent ! (une nouvelle chronique antisexiste)

Par 13 avril 2015 Livres Jeunesse

Même les princesses pètentLaura rentre tracassée de l’école. Il y a eu un débat avec ses camarades : les princesses pètent-elles ou pas ? Son père sait où trouver la solution, dans Le grand livre secret des princesses au chapitre Problèmes gastro-intestinaux.
C’est Magali Le Huche qui illustre cet album extrêmement drôle et ça a certainement participé au fait qu’on ait adoré l’ouvrage. Ici, on va donc tout savoir des flatulences des personnages de contes… vous saurez enfin pourquoi Cendrillon est partie aussi vite du bal du prince ou pourquoi on avait enfermé Blanche Neige dans un cercueil de verre. Les parents se marrent autant en lisant l’histoire que les enfants en l’écoutant. On regrette juste que seuls trois cas de personnages soient traités… on espère une suite !
Un super album pour se rappeler que princesse ou pas, tout le monde pète (et pas des paillettes) !
Des extraits sur le site de l’éditeur.

PHILOMENE M_AIMEQuand Philomène passe, tout s’arrête. Tous les garçons perdent leurs moyens, deviennent bêtas ou ne sont plus capables de faire quoi que ce soit. Pourtant Philomène, elle, continue son chemin… Car Philomène a autre chose en tête…
J’en suis navré, mais je vais devoir vous révéler la fin de Philomène m’aime, car c’est sa chute qui fait essentiellement l’intérêt de l’ouvrage. Si tous les garçons aiment Philomène, elle, c’est Lila qu’elle aime. C’est dit de façon subtile (ici, pas de gros sabots), et naturelle. Le message passe comme une lettre à la poste.
Un très bel album pour montrer que l’homosexualité ce n’est pas une chose si importante.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Princesse... comme je veux !Elle aimerait être une princesse ! Une princesse ? Sa mère s’offusque, une princesse c’est tellement ennuyeux. Ça passe son temps à attendre le prince charmant pendant que celui-ci combat des dragons. Il cavale sur son beau cheval blanc pendant que la princesse, elle, s’exerce à porter couronnes et diadèmes. Non vraiment, princesse c’est pas terrible… mais la petite fille a une bonne raison de vouloir en être une !
Album antisexiste, ou pas ? Chacun se fera son opinion (et je vous donne mon avis quand j’ai fini de débattre avec moi-même). La mère, elle, en tout cas essaye de montrer à son enfant à quel point suivre le modèle des princesses n’est pas forcément un modèle de vie. La chute me laisse plus perplexe. Même si je n’ai pas du tout accroché aux illustrations, c’est quand même un album que je trouve intéressant, car il rappelle qu’une fille ne doit pas avoir comme objectif de vie d’attendre le prince charmant (bon et c’est donc la que la chute me laisse dubitatif…)
Un album pour, pourquoi pas, débattre, en famille, sur l’image de la femme dans les contes de fées.
Ajout de dernière minute : suite à une conversation téléphonique avec Lila du très bon blog Fille d’Album, je maintiens que c’est un album qui est plutôt destiné au débat car lu par un enfant seul, le message reste plus sexiste au final.
Des extraits sur le site de l’éditeur, où vous pourrez vous faire votre propre avis.

margaux la miss cracra des coquinettesMargaux, c’est pas le style de fille à prendre toujours soin d’elle. On la voit rarement propre et bien arrangée, non elle, ce qu’elle aime c’est se jeter dans les flaques, pas se laver et se coiffer ! Mais un jour, un joli garçon débarque dans l’école…
Alors c’est une sacrée surprise, car j’avoue que le titre Margaux, la miss cra-cra des coquinettes… avec du doré sur la couv’ je ne suis pas emballé d’avance… et pourtant ! Pourtant Margaux est une jeune fille qui refuse d’être ressembler au modèle qu’on lui donne de la féminité, mais qui, pour séduire un garçon va essayer de changer sa personnalité… et c’est une bien mauvaise idée ! Ici, on rappelle qu’il faut rester soi-même, que ce ne sont pas forcément les filles bien apprêtées qui plaisent aux garçons. Bref, elle me plaît bien cette Margaux !
Un album qui, sous ses allures d’album très grand public, rappelle qu’on n’est pas obligé d’être dans la norme.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Sauvetage impossibleMax s’est fait voler son goûter par Clodomir et Alfredo et il ne sait pas trop comment le récupérer, Zazie arrive pour le sauver. Sauf que bon… pour un garçon, être sauvé par une fille c’est un peu la honte… On peut compter sur Zazie pour trouver une solution.
Ah la fameuse Zazie, on l’adore ! Même si, une nouvelle fois, on préfère les illustrations géniales de Delphine Durand aux captures d’écran du dessin animé 3D, on est ravi de retrouver la petite héroïne qui n’a de cesse de combattre les stéréotypes sexistes.
Un personnage qu’on adore dans une nouvelle aventure.
Le même vu par Maman Baobab et par À l’ombre du saule.

Mademoiselle Zazie a-t-elle un ziziEt puisqu’on adore Zazie et qu’on préfère très largement les illustrations d’origine, sachez que Nathan a l’excellente idée de rééditer le premier album en grand format ! Quand Zazie débarque dans l’école, Max est perturbé. Il faut dire que pour lui, avant, tout était simple : il y avait les avec-zizi (qui sont forts et qui jouent au foot) et les sans-zizi (qui jouent à la poupée et dessinent des fleurs). Sauf que Zazie correspond plutôt à la première catégorie… Zazie a-t-elle un zizi ?

Marre du roseEt tant qu’on y est on salue la réédition en petit format (et donc petit prix) de Marre du rose, un grand classique du genre signé Nathalie Hense et Ilya Green. L’histoire d’une petite fille qui n’aime pas le rose, mais qui refuse le terme de garçon manqué. Un album qu’on aime décidément beaucoup.
On avait déjà chroniqué ici, cet album mais retrouvez aussi les avis de La soupe de l’espace, Chez Clarabel, Le blog de Lila, et bien sûr Fille d’albums.

Quelques pas de plus…
Retrouvez les livres antisexistes que nous avons chroniqués ici.
Nous avons déjà chroniqué des albums d’Ilan Brenman (Le téléphone sans fil et Bâillons !), de Magali Le Huche (Paco et la fanfare, Paco et l’orchestre, Jean-Michel et Victoria la fée, Ferme ton bec !, Le chat d’Elsa, Les Pourquoi de Non-Non, Pépito super-héros, Drôles de courses pour Monsieur Ours, Non-non veut faire du sport mais a un peu la flemme, Le loup et la soupe aux pois, À la piscine, L’arpenteur, Le voyage d’Agathe et son gros sac et Le poisson perroquet), de L.Nord (Ras-le-bol d’être une princesse, Les poupées musclées et Le papa mystère), de Thierry Lenain (Mademoiselle Zazie ne veut pas être hôtesse de l’air, Mademoiselle Zazie a des gros nénés, Graine de bébé et Un marronnier sous les étoiles), de Delphine Durand (Mademoiselle Zazie ne veut pas être hôtesse de l’air et Mademoiselle Zazie a des gros nénés), de Nathalie Hense (Une petite heure perdue) et d’Ilya Green (Sophie et les petites salades, La dictature des petites couettes, Achile et la rivière, Bulle et Bob au jardin, Nos beaux doudous, Bulle et Bob à l’école, Mon arbre, Marre du rose, Bulle et Bob préparent Noël, Les plus belles berceuses jazz, Bulle et Bob à la plage, Peter Pan et Wendy, Bulle et Bob dans la cuisine et Le masque). Retrouvez aussi notre interview de Magali le Huche.

Même les princesses pètent
Texte d’Ilan Brenman (traduit par Dorothée de Bruchard), illustré par Magali Le Huche
p’titGlénat dans la collection Vitamine
11€, 213×257 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Philomène m’aime
de Jean-Christophe Mazurie
p’titGlénat dans la collection Vitamine
10 €, 213×257 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2011.
Princesse… comme je veux !
Texte de Myrna Massad Rougier, illustré par Zeina Bassil
Samir éditeur
13,50 €, 270×280 mm, 36 pages, imprimé au Liban, 2013.
Margaux, la miss cra-cra des Coquinettes
Texte de Fabienne Blanchut, illustré par Camille Dubois
Deux coqs d’or dans la collection Les coquinettes
5,50 €, 198×253 mm, 20 pages, imprimé en Roumanie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Mademoiselle Zazie, sauvetage impossible
de L. Nord (d’après l’œuvre un scénario de Nicolas Digard)
Nathan dans la collection Mademoiselle Zazie
5,95 €, 173×221 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?
Texte de Thierry Lenain, illustré par Delphine Durand
Nathan
10 €, 223×273 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015 (première édition 1998).
Marre du rose
Texte de Nathalie Hense, illustré par Ilya Green
Albin Michel Jeunesse dans la collection Panda Poche
5,50 €, 150×198 mm, 36 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

Olivier Tallec parle de Moi devant et de Bonne journée dans une vidéo de Mollat.

Gabriel

You Might Also Like

Des nouvelles de Zazie, Émilie et Charly… pour les jeunes lecteurs

Par 11 août 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection pour les jeunes lecteurs.

On commence même par les tout jeunes lecteurs avec deux nouveaux tomes de la collection Je commence à lire avec Émilie (niveau CP), une collection dont je vous avais déjà parlé ici.
Je commence à lire avec émilie : les marionnettesÉmilie et Stéphane ont décidé de camper dans le jardin. À la tombée de la nuit, ils rejoignent donc la tente en compagnie d’Arthur et s’apprêtent à passer la nuit là. Mais tout à coup, ils entendent des bruits pas très rassurants… et ils voient même quelque chose briller dans les buissons, et si c’était une sorcière ?
Un petit roman avec peu de texte, écrit en gros, parfait pour les très jeunes lecteurs. Cette collection est une adaptation de la série télé (avec des captations d’images), mais plutôt réussie (ils sont d’ailleurs écrits par Domitille de Pressensé, elle-même). Ici, on parle donc des peurs nocturnes (surtout quand les parents sont loin), du fait de vouloir être grand, même si on ne l’est pas encore tant que ça ! À la fin du livre, on trouve des petits jeux dans lesquels il faut replacer des lettres ou des mots.

SortiJe commene à lire avec émilie : La tente de camping en même temps et également dans la collection Je commence à lire avec Émilie : Les marionnettes. Dans cette nouvelle aventure, Émilie et Stéphane font un spectacle pour leurs cousins, Alexandre, Nicolas, Guillaume et Sidonie, sauf que ça ne se passe pas comme prévu ! Mais rassurez-vous, tout se terminera bien. Même principe ici (y compris avec les petits jeux à la fin) pour cet autre joli petit roman pour très jeunes lecteurs.

LaMademoiselle Zazie ne veut pas être hôtesse de l'air maîtresse de Zazie et Max a de drôles de goûts… elle adore un auteur dont les histoires sont vraiment nulles et elle a même décidé de l’inviter. Zazie n’est franchement pas ravie ! Surtout quand elle apprend que la maîtresse a décidé, en plus, de les faire jouer une pièce, tirée d’un des romans de l’auteur, et que Zazie va jouer le drôle d’une hôtesse de l’air qui fait semblant de s’évanouir pour séduire un conducteur de tractopelle. Pour Zazie c’est hors de question !
On est ravi de retrouver Mademoiselle Zazie dans sa vraie version (depuis quelque temps sortent des albums tirés du dessin animé qui ne valent pas l’original). Comme d’habitude, Thierry Lenain et Delphine Durand combattent les clichés sexistes et la nunucherie dans cette nouvelle aventure.
On adore Zazie et son caractère bien trempé !

CharlyCharly tempête : l'affaire du chien et ses parents sont invités à un anniversaire chez la voisine, un anniversaire un peu particulier… celui de Marie-Rose, la petite chienne adorée par cette dame exubérante. Imaginez la gêne… Charly, qui adore inventer, a créé un cadeau pour l’occasion : un porte-Marie-Rose ! Madame Moreno, la voisine, se dit que ce petit garçon a l’air de beaucoup aimer son petit compagnon, elle a donc trouvé la personne idéale pour garder Marie-Rose ce week-end pendant qu’elle sera au congrès annuel de mots fléchés.
Là encore quel bonheur de retrouver Charly ! Dans ce tome 3, il va se faire des frayeurs, car, vous l’imaginez, tout ne se passera pas comme prévu avec Marie-Rose ! Cette série d’Annelise Heurtier (destinée aux enfants dès 8 ans d’après l’éditeur) est vraiment pleine d’humour, de malice. On peut relever aussi, car finalement ce n’est pas si courant dans la littérature jeunesse, qu’on croise un couple gay ou encore une petite fille plus forte que les garçons aux jeux vidéo. Rien à voir avec l’histoire, c’est juste là (et si ce n’était pas aussi rare dans les livres pour enfants on n’y ferait même pas attention).
Le nouveau tome d’une série qu’on aime décidément beaucoup.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Domitille de Pressensé (Émilie le grand désordre, Émilie attend le père NoëlÉmilie en route pour l’école, Émilie et le pique nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries d’Émilie), Thierry Lenain (Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? et Mademoiselle Zazie a des gros nénés, Graine de bébé et Un marronnier sous les étoiles), Delphine Durand (Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? et Mademoiselle Zazie a des gros nénés), Annelise Heurtier (Babakunde, On déménage !, Drôle de rentrée !, Sweet Sixteen, Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et Clotka (On déménage !, Drôle de rentrée ! et Les aventures de Tit’Oignon). Retrouvez aussi nos interviews de Domitille de Pressensé et d’Annelise Heurtier.

La tente de camping
Texte de Domitille de Pressensé, illustrations tirées du dessin animé.
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,95 €, 144×191 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les marionnettes
Texte de Domitille de Pressensé, illustrations tirées du dessin animé.
Casterman dans la collection Je commence à lire avec émilie
4,95 €, 144×191 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2014.
Mademoiselle Zazie ne veut pas être hôtesse de l’air
Texte de Thierry Lenain, illustré par Delphine Durand
Nathan dans la collection Premiers romans
5,70 €, 144×189 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
L’affaire du chien
Texte de Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la collection Charly Tempête
6,95 €, 137×194 mm, 69 pages, lieu d’impression non indiqué, 2014.

À part ça ?

Les premières lectures expliquées aux parentsEt puisqu’on parle de livres pour les jeunes lecteurs… Hatier a sorti un petit livre qui a pour titre Les premières lectures expliquées aux parents. Marie-Christine Olivier, enseignante puis conseillère pédagogique, y donne de nombreux conseils quant à l’attitude à avoir, en tant que parents, vis-à-vis de nos jeunes lecteurs. Idées de jeux et d’activités, conseils sur les lectures appropriées, explication de l’évolution de la lecture… Elle tord aussi le cou à quelques idées reçues (du style: la BD c’est moins bien qu’un livre). Même si je n’ai pas trouvé toutes ses idées judicieuses, j’ai trouvé qu’on pouvait puiser de bonnes choses, que c’était une lecture plutôt intéressante.
Bref un petit livre qui vous aidera peut-être à mieux comprendre les jeunes lecteurs et à leur trouver des lectures adéquates.
Les premières lectures expliquées aux parents, Marie-Christine Olivier, Hatier jeunesse, 4,50 €.

Gabriel

You Might Also Like

Et si on parlait de sexe ?

Par 11 octobre 2013 Livres Jeunesse

Lundi on a parlé d’amour aujourd’hui on va aller plus loin. Si vous avez des enfants qui ont plus de… allez 4 ans vous avez certainement dû répondre (ou vous avez esquivé) à des « comment on fait les bébés ? » au minimum et au pire « pourquoi parfois j’ai le zizi tout dur ? » (oui on va être un peu trash dans cette chronique, je vous préviens). Dans ces cas-là, on est souvent bien content d’avoir des livres comme support de la conversation, non ?

C'est ta vieQuelle sont les différences entre l’amour qu’on porte à nos amis, à notre famille ou notre amoureux ? Pourquoi y-a-t-il des hétérosexuels et des homosexuels ? Qu’est ce qui est interdit sexuellement ? Que se passe-t-il à l’adolescence ?

Thierry Lenain ne mâche pas ses mots pour parler aux enfants de leur corps, de la sexualité et même de la pornographie, la prostitution ou les dangers d’internet. C’est ta vie ! aurait aussi pu s’appeler Il n’y a pas de normalité car tout au long de son livre il ne donne pas un modèle (l’homosexualité est autant traitée que l’hétérosexualité, on a le droit de ne pas vouloir d’enfants, qu’on peut aimer se masturber… ou pas, les images montrent autant de couples de couples de même couleur de peau que des couples « mixtes »,…). L’album est vraiment très beau, les illustrations de Benoit Morel illustrent à merveille les propos de Thierry Lenain sans être trop explicites (on comprend ce qu’elles nous montrent tout en restant pudiques), le papier est épais, la couverture vernie par endroit,… Bref un bien bel album où sont abordés les thèmes principaux de la vie sexuelle et du rapport à l’autre sans  tabou ni œillère… et ça fait du bien !
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie et Œil d’ailleurs.

Zizi lolos smacksComment on s’embrasse ? Qu’est ce qui change à l’adolescence ? ça veut dire quoi bander ? Comment ça se passe quand on aime quelqu’un qui ne nous aime pas ? Tout tout tout vous saurez tout sur la zézette et le zizi !

Plus complet que le précédent (mais ce n’est pas du tout le même style d’album, C’est ta vie ! est plutôt un bel album esthétique et poétique tout en étant informatif, ici on est plutôt dans le style documentaire rigolo mais informatif), ici on va voir comment on est fait, ce qui se passe dans nos corps (et dans celui des autres !). De nombreux rabats permettent de découvrir des infos ou des parties du corps plus cachées. Ici aussi on combat les clichés (l’album s’ouvre d‘ailleurs sur un vrai/faux « les filles aiment le rose » et « les garçons aiment la bagarre » avec des tas de clichés du même genre. Un très bon album, très complet, pour désamorcer par le rire les questions gênantes.

La reproduction ce qu'on ne sait pas encorePourquoi naît-on garçon ou fille, qui le décide ? Il y a des animaux qui passent de l’un à l’autre ? Si tout recommençait à zéro, est-ce que l’homme et la femme seraient recréés avec la même forme ? Et dans l’espace il y a d’autres formes de vies ? Et les plantes, comment elles se reproduisent ? Qu’est-ce que nos parents nous transmettent de leur caractère, de leurs caractéristiques ? Pourquoi alors que j’ai les mêmes parents que mon frère je n’ai pas exactement la même tête ? Nous n’avons pas forcément la réponse à tout ça !

Vous l’aurez compris, on est ici dans un livre beaucoup plus scientifique ! Dans la très bonne collection du Pommier, Sur les épaules des savants (on vous avait déjà parlé de L’univers, ce qu’on ne sait pas encore…), Anna Alter et Pierre-Henri Goyon nous parlent de la reproduction. Ce qui fait que les hommes, les plantes, les animaux sont là et toutes les inconnues qui entourent ces mystères. Destiné au 7-11 ans (d’après l’éditeur) voilà un documentaire passionnant et esthétique.

On termine cette sélection par deux albums (dont un épuisé mais que vous trouverez sans doute dans les bibliothèques ou les bouquineries).

9782211059961P’tit bout c’est de la graine de papa, autrement dit c’est un spermatozoïde. Il vit avec tous ses amis dans des boules qui se trouvent sous le pénis de papa. P’tit bout s’ennuie, il tourne en rond, il aimerait voyager. Mais voilà qu’un jour une sorte de tremblement de terre et c’est le début d’une grande aventure !

La rencontre du spermatozoïde avec l’ovule, le voyage de l’ovule, l’évolution du fœtus, la voix des parents qu’on entend, la naissance,… Graine d’amour de Pascal Teulade et Jean-Charles Sarrazin nous raconte donc le début de la vie (et donc un peu avant) avec justesse, sans tabou. Un album plein d’humour et de tendresse.

9782092110386FSPar où passent les bébés quand ils sortent du ventre de la mère, s’interroge une petite fille. Elle s’imagine les plus folles explications. Mais d’ailleurs… comment il est arrivé là ce bébé ?

On retrouve Thierry Lenain dans cet album plein d’humour qui se lit dans les deux sens. Ici aussi l’auteur ne mâche pas ses mots et les choses sont dites (Avec son zizi, le papa pose la petite graine dans la zézette de la maman). Mais ça reste bien entendu à hauteur d’enfant ! Et on a beau dire, l’humour fait passer énormément de choses. Les illustrations de Serge Bloch, à base de dessins et de collages, sont vraiment belles. L’album est aujourd’hui, hélas, épuisé mais je suis certain qu’en cherchant bien vous le retrouverez (et je remercie la personne qui me l’a offert !).
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie et par Vive les pestes.

Quelques pas de plus…
Les livres Qu’est-ce qu’il m’arrive ? qu’on avait chroniqué ici abordaient aussi la puberté et la transformation du corps.
D’autres livres sur « comment on fait les bébés » sur notre fiche thématique.

C’est ta vie !
Texte de Thierry Lenain, illustré par Benoît Morel
Oskar
19,95€, 220×285 mm, 80 pages, imprimé en Europe, 2013.
Zizi, lolos, smack
Texte de Delphine Godard et Nathalie Weil, illustré par Stéphane Nicolet
Nathan
15,90€, 228×229 mm, 48 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
La reproduction ce qu’on ne sait pas encore…
Texte d’Anna Alter et Pierre-Henri Gouyon, illustré par Charlotte des Ligneris
Le Pommier dans la collection Sur les épaules des savants
13€, 210×245 mm, 47 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Graine d’amour
Texte de Pascal Teulade, illustré par Jean-Charles Sarrazin
L’école des loisirs
12,20€, 245×308 mm, 28 pages, imprimé en France, 2000.
Graine de bébé
Texte de Thierry Lenain, illustré par Serge Bloch
Nathan
12,90€, 235×237 mm, 30 pages, imprimé en Italie, 2003.

A part ça ?

Sur le même sujet, vous pouvez regarder l’émission des Maternelles de lundi « Comment parler de sexualité à nos enfants« .

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange