La mare aux mots
Parcourir le tag

Thomas Baas

Grand voyage et gros mystère

Par 4 mars 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on voyage et l’on frémit grâce à deux albums pleins d’imagination !

You Might Also Like

De très bons romans pour les jeunes lecteurs

Par 26 février 2015 Livres Jeunesse

GéantÀ la mort de son père, Louis doit quitter la campagne pour la ville. Fini de garder les brebis monté sur des échasses, finies les balades dans le marais, fini d’être un géant. Maintenant, il faut se faire à la ville, avoir les pieds sur terre et se faire de nouveaux amis. Il faut aussi gagner de l’argent, alors Louis doit travailler en essayant d’aller parfois à l’école. Et puis il y a Sofia…
Géant est un magnifique roman. Jo Hoestlandt a une très belle plume, chaque mot, chaque phrase semblent choisis. Et pourtant le style très littéraire du texte n’est jamais pesant, jamais lourd, jamais pénible à lire. On y parle donc du deuil, de l’adaptation à une nouvelle vie, des rencontres, de l’amitié, mais on y parle aussi d’amour, de relation parent-enfant, de la transmission, des moqueries.
Un roman marquant, très beau, très poétique, pour les enfants à partir de 8 ans (d’après l’éditeur).

La robe à froufrouChacha (qui s’appelle Marie-Charlotte, mais n’essayez même pas de l’appeler comme ça) est plutôt le genre de fille qui a un caractère affirmé. Alors que sa tante va se marier, elle reçoit de sa part une robe qu’elle devra porter au mariage. Alors déjà une robe, pour Chacha c’est pas possible, mais une robe à froufrou là c’est même impensable !
Chacha n’a jamais connu son père, elle vit seule avec sa mère qui lui a toujours expliqué qu’elle était un souvenir de 14 juillet. Mais quand un matin elle voit sa mère débarquer avec les yeux totalement explosés à force d’avoir pleuré en regardant Jean Dupommier gagner un Oscar, Chacha n’a plus de doutes… l’acteur est son père et elle doit tout faire pour le contacter ! Mais comment rencontrer un homme aussi célèbre ?
On change radicalement de style, mais quel régal que ces aventures de Chacha ! Chacha se cherche un papaC’est plein d’humour, bien écrit, le personnage principal est aussi attachant que drôle, les histoires pleines de rebondissements… Chacha est un personnage plein de ressources. Que ça soit pour se débarrasser d’une robe à froufrou ou pour rencontrer un célèbre acteur, on peut compter sur elle pour déployer les grands moyens (parfois les plus farfelus). Seul (mini) bémol, comme je l’ai déjà dit ici j’ai horreur des marques dans les livres jeunesse, ici les fraises tagada deviennent tagaga, mais on comprend bien de quoi il s’agit… et elles sont TRÈS souvent citées (jusqu’à être l’illustration de la 4e de couv’). Mais ce (mini) bémol mis à part (et on le met très facilement de côté), on prend beaucoup de plaisir à lire les (sacrées) aventures de Chacha qui confirment, une fois de plus, qu’on aime le style et l’humour de Sandrine Beau.
Les deux premières aventures d’un personnage particulièrement bien croqué, on espère la suite avec impatience !
La robe à froufous vu par Enfantipages, Maman Baobab et Clarabel. Chacha se cherche un papa vu par Enfantipages.

Charly Tempête T04 C1Charly Tempête est heureux, sa classe va partir aux sports d’hiver, imaginez donc ! Toute la classe se réjouit… à part Igor… Son père est au chômage depuis peu et jamais ses parents ne pourront payer le voyage. Charly et ses camarades décident de tout faire pour gagner de l’argent pour qu’Igor puisse les accompagner… et ils ne sont pas à court d’idées !
Tout comme Chacha, Charly est un personnage plein de ressources. Après avoir géré un déménagement, une nouvelle école et un gardiennage de chien qui tourne mal, voici donc la quatrième aventure de notre inventeur en herbe. Annelise Heurtier parle toujours aussi bien de la réalité du quotidien des enfants (y compris de ceux moins favorisés) tout en étant drôle. Charly et ses amis nous font penser aux bandes de copains de la littérature jeunesse qui ont marqué notre enfance, qu’on a appris à connaître livre après livre.
Le nouveau tome d’une super série.
Le même vu par Enfantipages.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jo Hoestlandt (La maîtresse est amoureuse), de Thomas Baas (Du monde dans ta cuisine, Paris et ses contes, ses visites, ses recettes…, Mes premiers contes et Petites histoires pour rêver dans sa poche), de Sandrine Beau (Mon chat fait ouaf !, Le petit chaperon qui n’était pas rouge, Manolo, un boudeur de petit fantôme, Manolo, un cochon de petit fantôme, Fées d’hiver, Je suis une lionne, L’Ogre qui n’avait peur de rien, La girafe en maillot de bain, Rouge Bitume, Ma maman est comme ça, Mon papa est comme ci, On n’a rien vu venir, Roulette Russe Tome 1 Noël en Juillet, Des crêpes à l’eau, L’hippopotin, L’été où mon grand-père est devenu jaunophile, L’étrangleur du 15 Août, et Quand on sera grands), d’Annelise Heurtier (Là où naissent les nuages, Combien de terre faut-il à un homme ?, L’affaire du chien, Babakunde, On déménage !, Drôle de rentrée !, Sweet Sixteen, Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et de Clotka (L’affaire du chien, On déménage !, Drôle de rentrée ! et Les aventures de Tit’Oignon). Retrouvez aussi notre interview de Sandrine Beau. et d’Annelise Heurtier.

Géant
Texte de Jo Hoestlandt, illustré par Thomas Baas
Magnard Jeunesse
8,90 €, 140×215 mm, 112 pages, lieu d’impression non indiqué, 2014.
La robe à froufrous
Texte de Sandrine Beau, illustré par Ariane Pinel
Alice Jeunesse dans la collection Primo
11,50 €, 142×210 mm, 92 pages, imprimé à Malte, 2014.
Chacha se cherche un papa
Texte de Sandrine Beau, illustré par Ariane Pinel
Alice Jeunesse dans la collection Primo
11,50 €, 142×210 mm, 101 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Charly Tempête, Tous pour un !
Texte d’Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la série Charly Tempête
6,95 €, 195×135 mm, 80 pages, imprimé lieu d’impression non indiqué, 2014.

À part ça ?

« Quand je rencontre des petits, je m’adresse à eux comme à des adultes », une interview de Quentin Blake dans Télérama.

Gabriel

You Might Also Like

Tous à la cuisine !

Par 20 décembre 2014 Livres Jeunesse, Livres numériques, Numérique

Aujourd’hui, pour l’avant-dernière chronique de l’année (on aurait pu faire pour la dernière, mais je n’aime pas bouleverser les bonnes habitudes et la chronique numérique c’est le dimanche), on s’y est tous mis ! Marianne, Erica et moi (et même ma compagne et mes filles), on est tous passés en cuisine ! On va tous ensemble vous parler aujourd’hui de livres de cuisine (pour Marianne et moi) et d’appli (pour Erica). Allez on met les tabliers et c’est parti !

Le pain perdu du Petit PoucetJe commence par mon chouchou tant sur le plan graphique qu’au niveau du concept que sur le côté gustatif : Le pain perdu du Petit Poucet et autres recettes de contes de fées. Ici, on va faire des miniquiches de Blanche Neige (ce qui lui va bien) aux sept parfums des sept nains, du gâteau au yaourt et au miel de bébé ours (un pur régal), du pain d’épice d’Hansel et Gretel, une cocotte endormie à laisser mijoter 100 ans de La belle au bois dormant et bien sûr le cake d’amour de Peau d’âne ! Une petite cinquantaine de recettes toutes inspirées de contes (et même si parfois c’est tiré par les cheveux, ce n’est pas grave, le livre est beau et les recettes super bonnes). Ici pas de photos, je sais que pour certains c’est un bémol, mais les recettes sont simples et l’on adore les illustrations ! Bref, un super livre de cuisine !

Du Monde dans Ta cuisineAprès les voyages imaginaires, les vrais voyages ! Du monde dans ta cuisine propose en effet de visiter le monde et ses spécialités culinaires : du soda bread (pain irlandais) ou des aprepas venerolanas (galette de farine de maïs farcie du Vénézuéla) au petit déjeuner, bol de ramen (nouilles japonaises) ou de la pizza pour manger dans la rue, pour le pique-nique une salade grecque ou une salade veggie… bref, il y en a pour tous les goûts et chaque fois la recette est complétée par des infos sur le pays et sur le plat en question ! Niveau illustration, Thomas Baas accompagne avec humour et esthétisme les recettes. Les ingrédients et les ustensiles sont croqués genre vieux catalogues. Seul (mais pas des moindres) bémol… les deux recettes testées n’ont pas été concluantes ! Le Brownie n’était absolument pas cuit (la recette était d’ailleurs assez étrange) et le couscous extrêmement fade… Ajoutons que la maquette n’est pas des plus pratiques quand il s’agit de suivre une recette (c’est trop fouillis)… dommage !

 

Le grand livre de la cuisineOn reste chez Gallimard avec Le grand livre de la cuisine. Fini les illustrations dessinées, ici ce sont des photos (et elles sont magnifiques) qui accompagnent les recettes ! C’est un ouvrage bien plus classique que les précédents avec des tas de conseils, mais des recettes plutôt originales : feuilleté de tomates confites et d’aubergines, boules de riz, pittas garnies, petits pains de tournesol, muffins aux carottes et aux oranges… Chaque fois, c’est bien expliqué avec des photos par étapes avec un logo pour les étapes à faire sous la surveillance des parents. C’est typiquement le genre de livre hyper pratique pour les enfants ! Ici, nous avons testé les pâtés de pommes de terre (avec du haché végétal) et toute la famille s’est régalée ! Un livre qui va vite devenir un de nos classiques !

 

Bonbons et friandisesBon fini les pommes de terre, les épinards ou les topinambours… place aux bonbons ! Grâce à Bonbons et friandises sorti chez Usborne on va pouvoir faire des mini-meringues à la vanille, des cannes à la menthe, des délices au beurre de cacahuète, du pop-corn au caramel, des caramels mous aux noix… Bref, je sens que comme moi vous avez déjà l’eau à la bouche ! Pour être franc, je n’ai pas eu le temps de tester les recettes, mais je sais que chez Usborne c’est toujours bien fait, et à portée des enfants. C’est expliqué étape par étape (texte + illustrations) et l’on voit toujours la photo du résultat final. On trouve aussi des tas de conseils et (on sent qu’Usborne est anglais) la liste des allergènes ! Un livre parfait pour régaler toute la famille pendant les fêtes.

Amélia la sorcièreAvant de laisser la parole à Marianne et Érica, je termine par un livre de chez La Palissade qui, comme souvent, propose une histoire avec recette. Ici, c’est l’histoire d’Amalia, la sorcière qui adore le potiron et pour Halloween elle met les petits plats dans les grands. Voyez plutôt le menu : Velouté de potiron aux châtaignes en entrée, suivi d’un risotto aux champignons et aux noisettes. Et en dessert Cupcakes aux toiles d’araignées. Amalia attend ses invités avec impatience, surtout les écureuils qui apportent certains des ingrédients (les noisettes et châtaignes). Allez hop tous en cuisine !
À la fin de la jolie histoire, on trouve la recette du gâteau aux noisettes (sans gluten) qu’on va préparer avec les écureuils ! On regrette juste de ne pas avoir les recettes de l’histoire, mais on se régale avec le gâteau. Un album original pour allier histoire et gourmandise !

Et je laisse la place à Marianne !

je cuisine comme un grandJe commence par un livre aux recettes simples et efficaces ! Mais qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière ces drôles de noms : « Les petits cavaliers », « Le plat du dragon », « Le délice du grand méchant loup », ou bien encore « Le cric-crac-croque » ? Et bien figurez-vous qu’il s’agit de recettes salées et sucrées, variées, et adaptées aux jeunes cuisiniers ! Une pizza, des farcis, des sandwichs pour le pique-nique, des bouchées apéritives, un cake au saumon (testé et approuvé), un cocktail fruité, des mendiants au chocolat (savoureux), un crumble….
Dans Je cuisine comme un grand, j’ai retrouvé des recettes que j’utilisais déjà avec les enfants, comme les roses des sables ou les boules de fromage frais aux légumes, mais j’en ai également découvert d’autres, tout aussi simples et savoureuses. Certaines recettes ne nécessitent même pas d’utiliser le four et permettent donc aux enfants d’être presque complètement autonomes. Je trouve qu’il y en a pour tous les goûts : du chocolat, des fruits, de la viande, du poisson, des légumes, tout le monde devrait y trouver son bonheur !
Pour chaque recette, Olivier Chaput nous propose des explications claires et simples, illustrées par Oreli Gouel. Et détail pratique qui a son importance : les pages sont plastifiées et ne craignent pas les projections, les spirales sont pratiques pour garder le livre ouvert sur le plan de travail !

cuisine vert avec hubertEt on enchaîne avec des recettes à base de haricots verts, de poivrons, de courgettes, de concombre, de petits pois, de brocolis, d’épinards… Tous ces légumes qui ne font pas toujours rêver les enfants finalement ! Hubert relève le défi de nous proposer des recettes originales pour les cuisiner : une soupe, des fagotins, des feuilletés, des muffins, une crème… C’est original, savoureux (pour ce que j’ai pu essayer…), et le livre n’est pas seulement un livre de cuisine. On trouve également ce petit personnage Hubert pour nous présenter les recettes, avec de courtes histoires, et des pages de bandes dessinées. Les recettes d’Aurélie Renard en elles-mêmes sont assez détaillées (il y a même parfois presque trop de choses sur la même page) et les recettes bien imagées grâce aux illustrations d’Aurélien Heckler, et avec un peu d’aide, les enfants apprennent à apprécier les légumes de saison !
Un beau livre cartonné pour impressionner les petits et les grands !

Et c’est maintenant au tour d’Érica :

Du monde dans ta cuisineEncore Du monde dans ta cuisine ? Oui, mais cette fois-ci, c’est la version numérique puisque quatre chapitres du livre papier ont été adaptés en format e-pub3 : De bon matin, Street food, Douceurs et C’est la fête. Chaque e-book s’ouvre, après une petite introduction, sur une carte du monde avec les spécialités dont les recettes sont proposées, entre quatre et six selon les e-books. On clique donc sur la recette choisie. Une première page présente le plat, souvent avec une anecdote sur son origine. Vient ensuite une liste des ingrédients, puis la recette détaillée, Du monde dans ta cuisinechaque étape donnant lieu à une nouvelle page. Un clic sur les mots surlignés en jaune (par exemple cul-de-poule, bain-marie ou volette) permet d’afficher leur définition. À la suite de chaque recette, on trouve des informations sur un des ingrédients (les sucres naturels, les céréales ou encore le rôle du pain dans les différentes religions et même une petite histoire du chocolat), et enfin un petit jeu de mémoire dans lequel on doit retrouver les ingrédients qui composent le plat. Ici, pas d’animation ni de sonorisation, mis à part dans le jeu (une voix indique juste si l’ingrédient placé dans le bol fait bien partie de la recette ou non).
Du monde dans ta cuisineAlors puisque c’est un livre de cuisine, les recettes, elles valent quoi ? J’avoue que je n’ai pas tout testé. Je me suis attaquée à la pizza (ma spécialité, origines italiennes obligent !) : résultat correct même si rien ne vaut une longue levée (en une heure, la pâte n’a pas vraiment le temps de pousser…). D’autres recettes, pas essayées, m’ont laissée un peu dubitative : le cake à la banane sans œuf ni lait, la pâte brisée avec moitié moins de farine que de beurre… Et question fonctionnalités ? Du monde dans ta cuisineL’avantage est surtout celui de l’objet en lui-même, à savoir que la tablette, c’est pratique et confortable à utiliser dans une cuisine ! Contrairement au livre, où les recettes tiennent sur une grande page, les étapes sont bien séparées et expliquées. Les illustrations sont très chouettes, et les explications et anecdotes sur les ingrédients sont bien trouvées. La bonne idée du livre, c’est qu’au lieu de proposer des recettes par pays, on découvre les différences culturelles par repas, ou plutôt par « occasion ». Pour le petit-déjeuner, ce sont des recettes aussi bien salées que sucrées qui nous sont proposées : si en Angleterre, on avale des œufs au bacon, les Vénézuéliens se régalent d’Arepas, galettes de farine de maïs farcies, tandis que les Irlandais préfèrent un pain complet aux flocons d’avoine avec de la marmelade. Pour le coup, ces e-books proposent vraiment un voyage culinaire varié et amusant.

Jojo's kitchenJe vous présente Jojo, un cuisinier un peu particulier, totalement étourdi, l’air un peu ahuri et qui ne craint pas les taches. Il ne parle pas, il grogne, il ronfle et il rote ! Sa cuisine est à son image, un désastre : placards rafistolés, plaque de cuisson et ustensiles sales, nourriture en état avancé de décomposition dans les placards… Et pourtant, aujourd’hui, Jojo a décidé de nous inviter à dîner, mais pour cela, il va falloir l’aider à préparer le repas. Au menu : tomate-mozzarella, spaghettis à la bolognaise et pana cotta. Jojo est donc derrière son plan de travail, Jojo's kitchenet il nous indique, au moyen de bulles dessinées, ce dont il a besoin pour sa recette : tomates, couteau, basilic, etc. À nous de fouiller dans la cuisine pour lui donner ce qu’il réclame, et vite, sinon… il s’endort ! Il s’agit donc d’ouvrir le frigo, les tiroirs et les placards pour trouver tous les ingrédients. Mais pas seulement : on doit aussi découper les tomates, mettre de l’eau dans la casserole, allumer le gaz (attention à l’incendie !), touiller la sauce, hacher, mixer. Et tout cela avec son doigt. Le plus drôle évidemment consiste à donner à Jojo's kitchenJojo autre chose que ce qu’il demande. Une casserole à la place du couteau, et voilà qu’il se la met sur la tête et frappe dessus avec un marteau. Une fois le plat réalisé, on se met à table et on déguste avec Jojo le résultat.
Alors, oui, c’est un peu décalé. Voici un jeu d’anti-imitation avec un anti-héros. Faudrait quand même voir à ne pas faire exploser la cuisine pour de vrai après. Mais comment apprend-on, si ce n’est en faisant des erreurs ? Et c’est tellement drôle ! Jojo fait tout ce que l’on ne peut pasJojo's kitchen faire dans la vraie vie : jeter par terre dans un coin la brique de crème une fois celle-ci vide, se moucher dans son torchon, envoyer valser les assiettes et les couteaux. Par ailleurs l’appli est tout à fait fluide. Une main index pointé indique à l’utilisateur ce qu’il doit faire. Après, il ne reste plus qu’à passer en cuisine pour mettre en pratique ce que Jojo nous a appris. C’est plein d’humour et de dérision et les enfants en redemandent.
Bande-annonce :

Quelques pas de plus…
Retrouvez tous les livres de cuisine que nous avons chroniqués regroupés dans un album Pinterest.

Le pain perdu du Petit Poucet
de Seymourina Cruse, illustré par Marie Caudry
Thierry Magnier
21,20 €, 260×327 mm, 90 pages, imprimé eu Portugal, 2014.
Du monde dans ta cuisine
de Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard Jeunesse
18 €, 250×308 mm, 96 pages, imprimé en Europe, 2014.
Le grand livre de la cuisine
d’Aya Nishimura, Paul Jackman et Kate Blinman (traduit par Bruno Porlier), illustré par Takashi Mifune
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
17,80 e, 215×275 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2014.
Bonbons et friandises
d’Abigail Wheatley et James Maclaine (traduit par Claire Lefebvre)
Usborne
10 €, 207×248 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2014.
Amélia la sorcière
Texte de Carine Foulon, illustré par Élise Catros
La palissade
12,50 €, 245×250 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Je cuisine comme un grand
Texte d’Olivier Chaput, illustré par Oreli Gouel
Eyrolles Jeunesse
15,90 €, 195 x 260 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2014.
Cuisine Vert avec Hubert
Texte d’Aurélie Renard, illustré par Aurélien Heckler
La palissade
11,50 €, 185 x 210 mm, 41 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-certifié, 2014.
Du monde dans ta cuisine
écrit par Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard jeunesse
Prix constaté : 2,99 € par e-book (sur Apple : De bon matin, Douceurs, C’est la fête, Street food).
Jojo’s kitchen
illustré par David Berlioz, musique par David Anquetin
Appicadabra
Prix constaté : gratuit pour la version Lite (Apple), 1,79 € pour la version complète (Apple).

Gabriel, Marianne et Érica

You Might Also Like

Voyage en France

Par 20 juillet 2014 Livres Jeunesse

Les vacances c’est quand même l’occasion de voyager, non ? Alors je vous propose de partir de chez moi, à Paris, de visiter le reste de la France et de finir à La Réunion. Ça vous dit ? C’est parti !

DansParis Grand livre des régions la collection Le grand livre des régions de chez Père Castor, voilà que sort Paris ! On va apprendre un peu l’histoire de la capitale de la France puis c’est parti pour la visite ! Notre-Dame de Paris, Beaubourg, la Seine, la tour Eiffel… On va également rencontrer de célèbres Parisiens comme Édith Piaf, Pierre et Marie Curie, Charles Perrault ou Molière. On ira aussi visiter les parcs et jardins, on fera la connaissance des pigeons, on cuisinera les spécialités (le croque-monsieur et le flan parisien), on chantera la chanson de Gavroche puis on s’enfuira, visiter les alentours.
Ouvrage vraiment complet (en plus des infos, des recettes… il y a même une histoire à lire), Paris et ses contes, ses visites, ses recettes… est idéal pour mieux connaître la capitale. Les petits Parisiens vont adorer retrouver les endroits qu’ils connaissent, les provinciaux qui sont venus parfois visiter la ville vont quant à eux aimer se remémorer les lieux qu’ils ont vus et en savoir plus sur les monuments.
Un très bon documentaire sur la plus belle ville du monde.

SortiLa France chez Nathan, dans la collection Questions ? Réponses ! La France va nous permettre d’en savoir plus sur notre pays. Où se situe-t-il, où sont les forêts et les lieux de baignades, où habite le président des Français, qui est le maire, depuis quand paye-t-on en euros, qui sait parler breton ou basque…
De réponses courtes, adaptées aux plus jeunes, le livre n’est jamais rébarbatif. Seul bémol, on a l’impression que les illustrations datent des années 80…
Un Question ? Réponse ! sur la France pour apprendre plein d’infos sur le pays où l’on habite.

AllezLa réunion des enfants on quitte la métropole, on prend l’avion et nous voilà à La Réunion !
Grâce à Océan éditions, on va visiter cette petite île ensoleillée. Car ici ce sont plus de 200 balades et activités de sport et de loisir qui sont proposées. On va donc en profiter pour découvrir la faune et la flore, observer les étoiles, faire des sports de glisse et du vélo, visiter les parcs de loisirs et de jeux et les usines sucrières… bref, La Réunion n’aura plus de secret pour vous.
Bien plus qu’un guide de voyage, La Réunion des enfants est un magnifique album à l’édition soignée, joliment illustré. Le genre de livre qu’on lit avec grand plaisir.
Vous n’aviez pas encore trouvé où partir cet été ? Voilà un livre qui va vous donner envie de découvrir l’Île de la Réunion avec vos enfants.

Quelques pas de plus…
On avait déjà voyagé avec des documentaires ici, ou encore .

Paris et ses contes, ses visites, ses recettes…
Texte de Violaine Troffigué, illustré par Thomas Baas
Père Castor dans la collection Le grand livre des régions
13 €, 240×300 mm, 48 pages, imprimé en France, 2014.
La France
Textes de Jean-Michel Billioud, illustrés par Michael Welply
Nathan dans la collection Questions ? Réponses !
6,80 €, 220×290 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
La Réunion des enfants
Textes de Fabienne Jonca, illustrés par Marion Pradier
Océan éditions dans la collection Océan jeunesse
15 €, 210×225 mm, 52 pages, imprimé en Malaisie, 2014.

À part ça ?

C’est une de nos lectrices qui nous a écrit pour nous en parler, Radio Pomme d’api est une super radio pour enfants. Musique classique, chansons bien connues ou extraits de très bon CD (de chez Didier Jeunesse notamment)… on ne s’ennuie pas à l’écoute de Radio Pomme d’api ! Aucun blabla, une très bonne programmation… On adore ! pour l’écouter c’est ici : http://www.radiopommedapi.com.

Gabriel

You Might Also Like

Chut ! J’écoute l’histoire !

Par 17 novembre 2013 CD non musical, Livres Jeunesse

Une grosse sélection de CD et Livres-CD pour écouter des histoires (on fera les chansons dimanche prochain) pour les tout-petits comme pour les plus grands… Une chronique si grosse que j’ai hésité à la découper en deux parties… Et suite à un débat à ce sujet sur facebook, la voici entière, espérant que vous vous y retrouverez, piocherez suivant l’âge de vos enfants ou prendez dix-quinze minutes pour tout lire, après tout, on est dimanche, il ne fait pas le beau… On a le temps !

On commence par les petits avec quatre livres cartonnés.

L'imagier de la couleurEt si on jouait avec les couleurs ? Il suffit de suivre le petit train des couleurs et on va découvrir le vert de la grenouille, le rouge des fraises, le blanc de la banquise…

On vous parle régulièrement ici des ouvrages de Jean-François Alexandre qu’on aime beaucoup. Dans L’imagier de la couleur, il nous présente les couleurs grâce à des petites chansons, des histoires, des poèmes, des jeux. De nombreuses voix d’enfants accompagnent le narrateur, ce que généralement les enfants adorent. Le livre cartonné à spirale qui accompagne le CD, très joliment illustré par Olivier Latyk, nous montre les couleurs primaires nécessaires pour faire les autres couleurs grâce au petit train qui apparaît en bas des pages (sur la page du vert, le train a un wagon jaune et un wagon bleu). On parle aussi des couleurs sombres et claires, des couleurs saturées, ternes, chaudes, froides, complémentaires… Les enfants vont aussi jouer avec les couleurs en posant leur doigt sur la couleur (soit parce qu’elle est nommée, soit parce qu’elle est la réponse à une question). Le livre propose encore bien d’autres choses que je vous laisse découvrir ! Encore un très bon ouvrage, très riche, dans cette collection qu’on aime décidément beaucoup.
Un extrait en ligne.

Mes premiers contesUne petite blonde bouclée qui va goûter la soupe de trois ours et même dormir dans leurs lits, une maman solo qui a sept petits et ça la rend chèvre (c’est un résumé comme un autre du loup et les sept chevreaux), une petite poule rousse trop maligne pour se faire avoir par un renard, une petite fille habillée en rouge qui va devoir tirer une chevillette pour qu’une bobinette choit et un petit bonhomme de pain d’épices qui refuse d’être croqué.

Je pense que vous aurez reconnu ces cinq contes classiques qui sont regroupés dans Mes premiers contes, un livre tout cartonné sorti chez Seuil Jeunesse. Des versions adaptées pour les plus petits, donc, avec de la musique en fond et même une chanson en introduction. Les illustrations un brin rétro sont signées Thomas Baas. Le livre est très joli avec sa tranche argentée (le genre de détail qui plaît aux enfants) et le CD est vraiment agréable à écouter, les personnages sont interprétés par de bons acteurs, convaincants (et la stéréo est très bien utilisée, ce qui n’est pas courant), les musiques en parfaite harmonie avec le texte (personnellement j’ai plus de mal avec la chanson d’intro mais c’est le genre de chanson qui cartonne auprès des enfants). Bref une très belle introduction aux contes.

Pépito super hérosPépito est un super héros ! La preuve, il a le costume, il sait voler et il fait disparaître des choses (le chocolat et la confiture notamment). Il a encore plein d’autres pouvoirs. Mais le soir, Pépito redevient un petit garçon.

C’est une très jolie histoire sur l’imaginaire des enfants que nous raconte le génial Dominique A dans Pépito super-héros pour la collection Le tube des tout-petits chez Gallimard. Pour Pépito, il est un super héros, puisqu’il a le costume ! Dans ses gestes quotidiens, il voit des super pouvoirs. Le livre est magnifiquement illustré par Magali Le Huche (Dominique A + Magali Le Huche quand même !). À la fin de l’histoire (lue par le chanteur, d’après le livre), Dominique A chante le bonheur d’être un super héros. Un bien bel ouvrage tout cartonné (sauf le CD sinon il ne fonctionnerait pas).
Un extrait en ligne.

Coocinelle ouvre ses ailesCoccinelle, elle, veut être une fée. Pour ça il faut qu’elle apprenne à voler ! Elle tente de rebondir sur les feuilles pour réussir à s’élever dans les airs… mais retombe sur un pissenlit ! Puis, c’est dans une toile d’araignée que Coccinelle atterrit. Vite, il faut fuir ! Coccinelle arrivera-t-elle à s’envoler ?

Cette fois-ci, c’est La grande Sophie qui nous raconte l’histoire de cette petite coccinelle et Nathalie Choux qui illustre. Ici, il est donc question d’accomplir ses rêves et de tout mettre tout en œuvre y pour arriver. Une histoire toute mignonne qui se termine par une chanson interprétée par La grande Sophie. Là, également, c’est un livre cartonné pour le plus grand bonheur des tout-petits.
Un extrait en ligne.

iris a 3 ansIris a trois ans, ça se fête ! Ses parents ont invité ses amis. La petite fille a mis sa robe rose qui lui donne l’impression d’être une princesse mais en attendant que ses invités arrivent elle s’ennuie… Et si elle leur faisait un dessin ? Ça y est ils sont tous là ! La fête peut commencer.

Même si on change de collection, on reste dans les histoires racontées par des chanteurs « pour adultes ». J’adore la chanteuse Coralie Clément, j’ai tous ses albums et je les écoute régulièrement, j’étais donc impatient d’écouter son histoire pour enfants. Ici, il s’agit vraiment d’une histoire pour les tout-petits. L’histoire est simple, entrecoupée de petites chansons toutes mignonnes. Les enfants reconnaîtront leur impatience aux anniversaires, leur passion du dessin et leur envie d’avoir un animal. Une très jolie histoire qui aurait méritée des illustrations plus douces.

La petite LouiseUn homme nous présente son accordéon, avec son instrument il nous propose de voyager. Il nous présente même La petite Louise… puis on repart en voyage !

Même si j’avoue ne pas avoir été séduit, ne pas avoir été touché par La petite Louise, ses voyages et son accordéon, j’ai eu envie de vous présenter cet album pour deux raisons principales : c’est rare les histoires avec de l’accordéon (et là il est très présent musicalement mais aussi dans le récit) et les illustrations d’Olivier Latyk sont vraiment jolies. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire (j’ai même eu du mal à trouver la cohérence) et j’ai fait le test avec ma fille (5 ans) qui l’a écoutée seule et qui a été incapable de me dire de quoi ça parlait. Dommage, car le point de départ de l’histoire était plutôt joli (un homme et son accordéon) et les chansons sont très sympathiques.
Des extraits du CD et du livre.

HululCinq histoires d’Hulul, un hibou. Alors qu’il est tranquillement chez lui, on tambourine à sa porte… qui peut bien frapper comme ça ? Et si c’était l’hiver ? Dans une autre histoire, Hulul voit des bosses bizarres dans son lit. Dans la troisième, Hulul décide de se faire un thé aux larmes. Dans la quatrième, Hulul a envie d’être en même temps en haut et en bas de sa maison. Dans la dernière, Hulul dialogue avec la lune.

Hulul est un livre sorti en 1975 chez L’école des loisirs. Ici, il sort donc dans la collection Chut ! les livres lus de L’école des loisirs… et j’avoue que je suis complètement passé à côté ! C’est certainement très poétique ces histoires de hibou qui se pose des tas de questions, boit des larmes ou invite le froid chez lui mais moi j’ai trouvé ça totalement soporifique… peut-être à cause de cette version audio qui endormirait même un enfant hyperactif ! Ça m’a rappelé des pièces de théâtre contemporain que nous emmenait voir notre prof de théâtre et où les plus courageux s’ennuyaient, les autres dormaient…

Roméo et le coup de luneRoméo, un petit clown, adore les enfants. Dès que l’école est finie il les fait rire. Seulement voilà, le rire des enfants insupporte Croquilaine la sorcière et elle fera tout pour que ça cesse (Là je viens d’oser le copié collé de ma chronique d’août).

Roméo et le coup de lune ressort en livre CD avec des illustrations signées Khasis Lieb. Comme je l’avais dit en août, c’est typiquement le genre de conte musical qui plaît aux enfants… et avec lequel j’ai beaucoup de mal ! ça s’est confirmé depuis, c’est un des CD que ma fille écoute le plus… et que je lui demande d’écouter uniquement dans sa chambre ! (allez je reprends encore ma chronique d’août) Histoire rythmée par des chansons, on pense aux spectacles musicaux du genre Emilie Jolie, Le soldat Rose ou encore L’enfant au Grelot (que j’avais vu au théâtre des nouveautés il y a peu et que ma fille, contrairement à moi, avait adoré). Bref une ambiance à laquelle on accroche… ou pas ! Si vous faites partie de la première catégorie vous allez certainement aimer cette histoire racontée par Jean-François Stévenin où l’on parle du rire des enfants, de la jalousie, des sorcières et des fées, des clowns auguste et des clowns blancs.
Bande annonce du spectacle : http://www.youtube.com/watch?v=sISYidQ6hgM

Le gâteau de OuistitiOuistiti regarde son papa cuisiner, lui aussi a envie de le faire ! À peine son papa sorti, le voilà qui prépare un gâteau. Il va être aidé par la petite souris. Ils vont beaucoup chanter en cuisinant, faire quelques bêtises mais surtout se régaler !

C’est une histoire toute mignonne et très rythmée que nous raconte Cécile Bergame. Son histoire, entrecoupée de chansons (dont certaines sont des chansons à gestes), va beaucoup plaire aux petits. L’histoire est simple, pleine d’humour, les chansons sont entraînantes et le livre est illustré par la très talentueuse Cécile Hudrisier. Ouistiti et la souris se régalent avec leur gâteau, nous on se régale en écoutant leurs aventures !
Des extraits du CD et du livre.

Le vieux cric cracIl était une fois un roi. Un roi qui refusait que sa fille se marie, et pourtant les prétendants étaient nombreux. Il imagina un stratagème pour qu’enfin on cesse de lui demander la main de la princesse. Il jeta du sel par la fenêtre pour que s’élève une montagne de sel, le premier qui monterait au sommet aurait la main de la fille. Bien sûr personne n’y arrivait. Mais un jour, la princesse tomba amoureuse d’un de ses prétendant, elle voulut l’aider à grimper mais la montagne s’ouvrit et la jeune fille fut prisonnière d’un homme si vieux que lorsqu’il marchait ses os faisaient CRIC CRAC.

C’est un magnifique conte que nous raconte Muriel Bloch, une histoire inspirée d’un conte de Grimm. Une histoire d’amour mais avec une princesse battante (pas le genre de nunuche qui attend juste pendant toute l’histoire que le prince charmant arrive). Un merveilleux conte que je ne connaissais pas. C’est Alexandra Huard qui le met en image. Par contre, j’ai trouvé que le son du CD n’était pas d’une grande qualité et c’est un peu dommage. Mais décidément j’aime beaucoup cette collection, Parole de conteurs chez Syros.
Muriel Bloch présente le conte.

La poulette et les trois maisonnettesDans un poulailler vivait une petite poule rousse. Orpheline, elle était élevée par un Grand Coq noir et une Grosse Poule grise. Élevée est un bien grand mot puisque la petite poule passait son temps à faire leur ménage, supporter leurs cris et n’avait rien à manger. Un jour où ils devaient se rendre à un mariage, ils durent passer une nuit en forêt. Grand Coq noir demanda à la petite poule de lui construire un abri, elle lui en construisit un en fougère… il s’y enferma ! Puis c’est Grosse Poule grise qui réclama le sien, elle lui en construisit un avec des branches… Grosse Poule grise s’y enferma ! Petite poulette rousse pleurait car elle était seule, la nuit tombait et elle avait peur du loup. Heureusement une femme apparut dans une grande lumière et lui construisit une maison de brique. Quand le loup vint, devinez quelle maison lui résista ?

C’est la version bretonne des trois petits cochons que nous racontent les pétillantes Fabienne Morel et Debora Di Gilio, le duo Huile d’Olive & Beurre salé qui nous avait déjà offert L’ogresse poilue l’année dernière. J’avais eu un gros coup de cœur pour ce conte italien, même coup de cœur ici. C’est drôle (je crois que j’avais rarement vu ma fille rire autant en écoutant un CD, les deux mains sur la bouche), rythmé, truculent. On ne s’ennuie pas une seconde ! Nathalie Choux (qui avait déjà illustré L’ogresse poilue) ajoute encore plus d’humour à cette histoire. Elle invite également deux vers dans l’histoire, avec nous ils suivent le récit. Pour moi c’est vraiment le genre de livre pour enfant parfait : une belle histoire qui les fait rire, chanter (mais des chansons très très courtes, rassurez-vous), reprendre avec les conteurs des éléments répétitifs. Ils prennent vraiment leur pied, et nous aussi !
Le duo Huile d’Olive & Beurre Salé présente le conte et des extraits du livre.

Les Etoiles d'HubertAntonin, jeune québécois de 8 ans, passe ses vacances chez sa grand-mère au bord d’un lac. Une nuit, il voit une étoile filante et il aimerait bien en savoir plus. Sa grand-mère lui propose d’aller voir Hubert, un ami astrophysicien qui lui expliquera tout ce qu’elle ne peut pas lui expliquer sur les étoiles.

C’est Hubert Reeves lui-même qui interprète l’astrophysicien qui se lie d’amitié avec le jeune Antonin et lui délivre le secret des étoiles. C’est une très jolie histoire sur la transmission, mais c’est surtout une jolie façon d’apprendre beaucoup de choses sur les constellations. En plus de nous raconter l’histoire, Dominique Dimey interprète deux chansons. Le CD contient également une piste qui est un vrai dialogue entre le petit garçon et Hubert Reeves, dans lequel il lui pose des questions que se posent les enfants sur les étoiles, l’astrophysicien lui fait des réponses complètes mais à hauteur d’enfant. Un très bel ouvrage joliment illustré par Sébastien Chebret sorti chez Les Braques.
Des extraits du CD et du livre et encore plus sur le site de l’illustrateur.

pierre et le loup et le jazzPierre décide de sortir du jardin de la maison de son grand-père et d’aller se promener. Un canard profite de la porte ouverte pour s’échapper. Dehors un oiseau les rejoint. Le loup n’est pas loin…

Je pense que vous connaissez tous Pierre et le loup… je me demande s’il y a une année sans que sorte une nouvelle version ! Beaucoup d’acteurs s’y sont collés (n’apportant souvent pas grand-chose de neuf). Ici, c’est un vent nouveau qui souffle sur ce célèbre conte musical puisque c’est sur une musique jazz que le grand Denis Podalydès et Leslie Menue nous racontent à deux voix cette histoire d’enfant ingénieux qui réussira à vaincre le loup. La musique est jouée par The Amazing keytone big bang et c’est un régal ! Comme sur les autres versions, chaque personnage est représenté par un instrument. À la fin du CD d’autres morceaux instrumentaux sont proposés. J’avais rarement pris autant de plaisir à écouter Pierre et le Loup ! Des concerts sont prévus (dont un à Paris à la salle Gaveau le 1er décembre), le CD donne vraiment envie d’aller voir le spectacle.
En savoir plus sur le projet et voir extraits en vidéo et écouter des extraits.

La petite sirèneLe roi des ondins et ses filles vivaient au fond de l’océan, dans un palais. La petite Arielle, 13 ans, était pressée d’atteindre ses 15 ans, l’âge auquel il est possible d’aller voir ce qu’il se passe sur la Terre. Mais grâce à Croquetout et son ordinateur, la sirène va aller dans la méditerranée et va y rencontrer un chanteur de rock.

Après le chef d’œuvre, la catastrophe… J’ai été très fan de Katerine pendant plus de 10 ans (j’ai été très déçu par son dernier album mais on n’est pas là pour parler de ça), j’aime beaucoup Barbara Carlotti, j’aime plutôt Anna Karina (que j’avais vue en concert avec Katerine il y a plus de 10 ans), ce que j’ai entendu de Delphine Volange m’a plutôt plu… donc hormis le fait que je ne supporte plus Jeanne Cherhal, je partais plutôt avec un a priori positif… sauf que je me demande qui peut tenir plus de 10 minutes à l’écoute de ce conte moderne (j’ai testé autour de moi aucun adulte n’a réussi !). On pourrait presque croire à un gag tellement c’est mauvais ! Rien n’est à sauver ici… je pourrais donc décider de ne pas vous en parler mais je suis en colère alors je le fais quand même. Depuis quelques temps, on sort des disques pour enfants sur lequel on met des célébrités qui vont plaire aux parents et le reste… ben on s’en fout. De toutes façons les pigeons vont acheter sans écouter parce qu’il y a des chanteurs qu’ils aiment. Et ça, ça me met vraiment en colère. Et sincèrement, vu la qualité du catalogue de Naïve, je ne comprends pas du tout qu’ils sortent un tel album. Vous pouvez écouter des extraits ici, si vraiment ça vous plait… il y a des chances que vous aimiez le reste… Moi je suis en colère.

Tâm et la voix des dragonsTâm et My Tiên sont deux enfants du Vietman, nés le même jour. Plus tard, ils se marieront. Mais un jour le père de Tâm convoque celui-ci, l’enfant part dès le lendemain chez son oncle à Hué pour qu’un maître le forme. Tel qu’on le lui a appris, Tâm s’incline et obéit. Le jour du départ, My Tiên offre une bague à Tâm, elle lui dit que grâce à cette bague elle entendra ses pensées par la voix des dragons. Tâm a beau essayer, ça ne fonctionne pas. Tâm va apprendre avec son oncle à être fondeur, il fabriquera cymbales, gongs mais surtout une cloche qui changera son destin.

Nous avons déjà chroniqué plusieurs ouvrages de la collection Les contes du musée de la musique qui, chaque fois, parlent d’un instrument (Aimata et le secret des tambours nous parlait des tambours de Tahiti, Le secret de l’Achachilla du charango, par exemple). C’est chaque fois une merveilleuse histoire à écouter, une histoire qui nous fait voyager. Un CD d’une grande qualité et un livre aux belles illustrations (ici signées Marcelino Truong). En fin d’ouvrage, on en apprendra plus sur la cloche vietnamienne (qui est le sujet du livre), sur le Vietnam et on trouvera même la recette des gâteaux de lune. Cet ouvrage sort à l’occasion de l’Année France-Vietnam, et c’est comme toujours, dans cette collection, un livre-CD de grande qualité.
Des extraits du CD et du livre.


La vieil homme et la perleUn vieil homme vivait dans la pauvreté, souvent on le voyait sur un banc de la place de la Contrescarpe. Il n’était pas clochard, juste un pauvre homme. Ancien chanteur d’opéra, il avait un jour perdu sa voix, et avec elle, sa femme et ses enfants. Il vivait donc maintenant dans la solitude et la pauvreté. Pour seule compagnie, Lucien (c’était le prénom de l’homme), n’avait qu’un personnage qui lui ressemblait beaucoup, une sorte de double de lui-même mais malfaisant. La voix de cet homme l’accompagnait partout, le décourageant d’aller de l’avant, le rabaissant sans cesse, se moquant de lui. C’est sans doute à cause de cette voix que Lucien n’osait aborder Madeleine, une femme magnifique qu’il croisait régulièrement et dont il était tombé amoureux. Mais un jour que Lucien avait décidé de dépenser les quelques sous qu’il lui restait en poche pour s’offrir la moitié d’une demie douzaine d’huitre et un verre de vin, son destin allait basculer.

La conclusion de ce très bel album, Le vieil homme et la perle, c’est qu’il faut parfois dire non à la voix intérieure qui vous empêche d’avancer. Inspiré d’un fait divers paru dans Le parisien en 2009, voici donc un superbe conte de Noël écrit par Florence Noiville, dans la lignée des contes classiques (le côté conte classique est accentué par les magnifiques illustrations de Philippe Dumas). Sur le CD, l’histoire est racontée par Frédéric Van Den Driessche et mis en musique par Louis Dunoyer de Segonzac (musique qui habille le texte, il n’y a pas de chanson ici). C’est vraiment une petite merveille, une très belle histoire. Qu’est-ce qu’on gagne à être fermé comme une huître ? Ouvrez, ouvrez la coquille. Mais ouvrez-la donc ! C’est dedans qu’est la perle.
Un extrait du CD.

Presque ReineMarie Mancini était la nièce de Mazarin. Son père, féru d’astrologie, avait prédit à la jeune fille un destin exceptionnel. Aussi, quand sa mère partit pour la France, elle ne voulut pas emmener Marie avec elle. Mais Marie avait du caractère et ne voulait pas que ses sœurs partent et qu’elle, elle reste en Italie. Très vite, elle allait rencontrer Louis XIV et en tomber amoureuse.

C’est une très belle histoire d’amour que nous raconte Presque Reine, Le premier amour de Louis XIV. Une histoire qui fait partie de notre Histoire. Didier Sangre raconte, Lorànt Deutsch joue Louis XIV et la mezzo-soprano Isabelle Druet, Marie Mancini. L’histoire est entrecoupée de musique classique, chant lyrique. C’est un très bel ouvrage que proposent là les éditions Éveil et découvertes car si le CD est un petit bijou, le livre l’est tout autant. Texte intégral, magnifiques illustrations d’Alessandra Fussi. Un épisode peu connu de notre Histoire, une magnifique (et triste) histoire d’amour qui inspira Bérénice à Racine, ici à hauteur d’enfant (dès 7 ans d’après l’éditeur, un peu plus d’après moi).
Bande annonce.

Enquête au collège, L'intégrale 1Au pensionnat Châteaubriant, Remi, qui fête aujourd’hui même ses 13 ans, se réveille stressé par le contrôle de Sciences-Nat. Mathilde, elle, a bien révisé, comme à son habitude. Seulement voilà, la classe ne s’ouvre pas ! Qu’est-ce qui bloque la porte de la classe ? Grâce au concierge on arrive à entrer par une autre classe et on trouve la salle de Sciences-Nat dans un état indescriptible et Monsieur Cornu, le préparateur, gisant par terre. Que s’est-il passé ? PP cul vert, qui a passé la nuit à l’infirmerie à cause d’une rage de dents (ou une odontalgie comme dirait PP), dit savoir qui est le coupable et accuse… Rémi ! Ce n’est que le début d’une grande aventure ! Pourquoi PP Cul Vert accuse Rémi ? Que s’est-il passé dans cette salle de classe et comment pouvait-elle être fermée de l’intérieur ? Rémi, Mathilde et même PP Cul vert vont mener l’enquête.

Rémi, PP cul vert et Mathilde filent vers l’Angleterre ! C’est pour un voyage scolaire que nos trois héros traversent la manche. À leur arrivée, les familles qui vont les accueillir les attendent, les enfants stressent… chez qui vont-ils séjourner ? Mathilde a de la chance, c’est un homme élégant qui vient la chercher, la voilà qui file en Jaguar. Les garçons eux attendent… personne n’arrive ! En fait, les familles qui devaient les accueillir ont des soucis et ils séjourneront chez la fantasque Mrs Moule, dont le mari est mort mystérieusement dernièrement. Elle vit avec un majordome terrifiant, ce voyage ne sera pas de tout repos.

Je suis définitivement fan de cette série et de l’écriture de Jean-Phillipe Arrou-Vignot. Sur ce CD sont donc regroupés 3 romans : Le professeur a disparu (dont je vous avais parlé ici), Enquête au collège et PP cul vert détective privé. C’est un régal à écouter ! De réelles intrigues, une belle plume, beaucoup d’humour, des personnages irrésistibles. Ajoutez à tout ça Olivier Chauvel, qui fait plus que lire l’histoire, il est passionnant à écouter. Depuis que je connais ces Enquêtes au collège je les conseille partout autour de moi ! En CD pour les enfants à partir de 9 ans d’après l’éditeur (moi je dirais peut-être même avant) et franchement pas désagréables pour les adultes ! Chaque histoire dure entre 1h30 et 2h… parfait pour les voyages en voiture !
Extrait en ligne.

Quelques pas de plus…
Vous n’en avez pas assez ??? Il y en a ici ou .

L’imagier de la couleur
Textes de Corinne Albaut, Jean-François Alexandre et Olivier Latyk, illustré par Olivier Latyk
Naïve
Autour de 16€, 170×150 mm, 66 pages, CD : 30 min., imprimé en Chine, 2013.
Mes premiers contes
Texte de Christine Pompéi, lus et chanté par un collectif, illustré par Thomas Baas
Seuil Jeunesse
16,90€, 208×210 mm, 30 pages, CD : 32 min., imprimé en Chine, 2013.
Pépito super-héros
Texte de Yann Walcker, lu et chanté par Dominique A, illustré par Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Le tube des tout petits
12€, 180×180 mm, 16 pages, CD : 15 min., imprimé en Chine, 2013.
Coccinelle ouvre ses ailes
Texte de Yann Walcker, lu et chanté par La grande Sophie, illustré par Nathalie Choux
Gallimard Jeunesse dans la collection Le tube des tout petits
12€, 180×180 mm, 16 pages, CD : 15 min., imprimé en Chine, 2013.
Iris a 3 ans
Écrit, raconté et chanté par Coralie Clément, illustré par Gesa Hansen
Naïve
15€, 160×160 mm, 36 pages, CD : 8min., imprimé en Belgique, 2013.
La petite Louise, ses voyages et son accordéon
Écrit, composé et raconté par Marc Perrone et Marie-Odile Chantran, illustré par Olivier Latyk
Actes Sud Junior
21€, 210×210 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Hulul
Texte d’Arnold Lobel, lu par Sandrine Nicolas et Benoît Marchand
L’école des loisirs dans la collection Chut !
9,70€,  CD : 27 min, 2013.
Roméo et le coup de lune
d’Eva Marchal, raconté par Jean-François Stévenin
Eponymes Jeunesse
15€, 215×215 mm, 30 pages, CD : 35 minutes, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Le gâteau de Ouistiti
Texte écrit et raconté par Cécile Bergame, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse dans la collection Polichinelle
17,70€, 217×217 mm, 36 pages, CD : 16 min., imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Le vieux Cric Crac
Texte écrit et raconté par Muriel Bloch d’après Grimm, illustré par Alexandra Huard
Syros dans la collection Paroles de conteurs
15,90€, 205×320 mm, 32 pages, CD : 18 min., imprimé en France, 2013.
La poulette et les trois maisonnettes
Texte écrit et raconté par Fabienne Morel et Debora Di Gilio, illustré par Nathalie Choux
Syros
18,90€, 269×269 mm, 34 pages, CD : 15 min., imprimé en France, 2013.
Les étoiles d’Hubert
Écrit, lu et chanté par Dominique Dimey, avec Hubert Reeves, illustré par Sébastien Chebret
Les éditions des Braques
18,30€, 213×214 mm, 35 pages, CD : 35 min., imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Pierre et le loup et le jazz
Texte de Renaud de Jouvenel (d’après Serge Prokofiev), raconté par Denis Podalydès et Leslie Menu, musique de The Amazing Keystone Big Bang, illustré par Martin Jarrie
Chant du monde
Autour de 15€, CD : 55 min.
La petite sirène
Texte écrit et raconté par Anna Karina (d’après Andersen), mis en chanson par Philippe Eveno, illustré par Thierry Cattant
Naïve
Autour de 17€, CD : 1h17.
Tâm et la voix des dragons
Texte écrit et lu par Laure Urgin, musique de Thuy-Trang-HO et Thanh-Nam-MAI illustré par Marcelino Truong
Actes Sud Junior dans la collection Les contes du musée de la musique
16€,209×212 mm, 40 pages, CD : 21 min., imprimé en Italie, 2013.
Le vieil homme et la perle
Texte de Florence Noiville, lu par Frédéric Van Den Driessche, mis en musique par Louis Dunoyer de Segonzac, illustré par Philippe Dumas
Gallimard Jeunesse
24€, 258×298 mm, 24 pages, CD 33 min., imprimé en Italie, 2013.
Presque Reine, le premier amour de Louis XIV
Texte de Damien Pouvreau, raconté par Didier Sandre, illustré par Alessandra Fusi
Éveil et découvertes
22€, 206×286 mm, 67 pages, CD : 52 min., imprimé en UE, 2013.
Enquête au collège L’intégrale 1
Texte de Jean-Philippe Arrou-Vignod lu par Olivier Chauvel
Gallimard Jeunesse dans la collection écoutez lire
21,90€, CD 5h20.

À part ça ?

Il y aura bientôt des places à gagner pour le Salon de Montreuil sur notre facebook !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange