La mare aux mots
Parcourir le tag

Train

Des images à ne plus en finir

Par 21 septembre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux merveilleux albums sans texte. Dans le premier, minuscule, la pliure centrale devient presque un personnage qui a une action sur l’histoire et dans le deuxième, gigantesque, un train nous emmène pour un voyage dont on aimerait ne jamais revenir…

Le Mauvais Pli
de Juliette Binet
Le Rouergue
12,90 €, 180 x 120 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2017.
Quai n° 2 pour Ukiyo
de Tadayoshi Kajino
Lirabelle
39 €, 300 x 420 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2016.

You Might Also Like

Et si les petits se cultivaient un peu ?

Par 19 janvier 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des livres pour les plus jeunes qui leur permettront d’apprendre des tas de choses. Sous forme d’imagiers ou de documentaires, voici une série de livres pour mieux connaître ce qui nous entoure… et d’autres choses encore !

Mon Livre d'Eveil DokeoMon premier livre d’éveil Dokéo est un livre épais (une centaine de pages) dans lequel les petits vont trouver des tas d’informations. On va parler des couleurs, des formes, des grandeurs, des chiffres, des sons… Avec chaque fois des activités, des jeux. Par exemple, pour les couleurs on va apprendre à les nommer, à les reconnaître, à comparer, à trouver des intrus, à voir ce que font les mélanges… Sur chaque « thème », c’est donc plusieurs doubles pages. Les illustrations, signées Marion Piffaretti, sont parfaitement adaptées aux plus jeunes. Un livre extrêmement riche pour faire jouer en apprenant. Pour les 2-4 ans d’après l’éditeur.

Tous les bébésTous les bébés, sorti dans la collection Mes premières découvertes de chez Gallimard Jeunesse, est entre l’imagier et le documentaire avec un côté très ludique. Ici, on va apprendre de nombreuses choses sur les bébés : le nom des bébés des animaux, ceux qui naissent dans les œufs (et ce qu’il y a à l’intérieur de l’œuf), comment un bébé grandit dans le ventre des mammifères… mais aussi les étapes du bébé humain. Les pages cartonnées alternent avec des pages en plastique noir derrière lesquelles il faut passer une lampe (en fait représentée sur un carton) qui va faire apparaître le dessin (sur le carton, il y a une partie blanche représentant une partie éclairée ce qui révèle l’image). Ingénieux et très ludique, les enfants adorent ! Une façon amusante d’apprendre plein de choses. Pour les 3-6 ans d’après l’éditeur.

Le larousse des 1000 motsMille mots, c’est ce que propose Le Larousse des 1000 mots. Classées en trois grandes parties (la journée, les activités et l’environnement), on va trouver des pages thématiques : Vive le matin !, Comment je m’habille ?, Mercredi, vive le sport !, À la campagne… avec chaque fois des mots correspondants au thème. Des mots simples pour les plus petits, et d’autres un peu plus ardus pour les enfants plus grands. Le livre est très grand ce qui permet à cet imagier d’être vraiment clair (il n’y a pas 18 mots par cm²). J’adore les imagiers, car la plupart des enfants aiment les feuilleter, observer les détails et verbaliser les mots qu’ils connaissent déjà. On joue avec eux, on les interroge, on leur apprend de nouveaux mots. Celui-ci a des dessins vraiment reconnaissables (là aussi, le nombre d’imagiers où même les parents ne reconnaissent pas de quoi il s’agit…), il est pratique à manipuler avec son papier plastifié (même si sa grande taille peut être un peu gênante pour un enfant seul). Un imagier comme on les aime ! Pour les 18 mois/4 ans d’après l’éditeur.
Le même vu par Œil d’ailleurs.

L'Encyclopédie larousse des animauxVos enfants sont passionnés par les animaux ? Ils vont adorer L’encyclopédie Larousse des animaux (dont le sous-titre, Un livre à lire et à relire, n’est pas usurpé !). C’est un ouvrage qui fourmille d’informations en tout genre, un livre tout simplement passionnant. Plus de cent pages avec des thématiques telles que la nourriture, la reproduction (attention c’est à la hauteur des petits, hein !), le lieu de vie, la toilette… mais on va aussi voir des animaux qui ont de drôles d’apparences ou connaître les records liés à certains animaux. Ce sont de tout petits textes (encore une fois, c’est un livre adapté aux jeunes enfants), mais même les adultes apprennent des choses (moi en tout cas j’en ai appris !). Le livre propose même des petits jeux pour que tout ça ait aussi un côté ludique. Sa couverture avec de la feutrine par endroit est un petit plus. Bref, on a adoré ! Dès 3/4 ans d’après l’éditeur.
Le même vu par À l’ombre du saule.

Baby encyclopédie Animaux Domestiques CouvertureDans les derniers sortis de la collection Ma baby encyclopédie Larousse (dont nous avons déjà parlée), on va retrouver aussi les animaux, ou plutôt Les animaux domestiques. Le chien et le chat (comment ils s’expriment, comment s’en occuper, comment s’appellent leurs femelles et leurs petits, quelles sont les différentes races…), mais aussi le lapin, les rongeurs, les poissons et les oiseaux, les rendez-vous chez le vétérinaire, les devoirs d’un bon maître… Cette collection est toujours aussi bien faite, complète. Pages plastifiées, textes courts, illustrations colorées, petits jeux et autocollants en fin d’ouvrage, puzzle… on aime beaucoup ! Viennent de sortir également La montagne d’Anne Royer et Vanessa Gautier (dans lequel on explique comment elles se sont formées, ce qui y vit, comment les animaux y passent l’hiver, que sont les sports d’hiver…), L’univers de Valérie Guidoux et da-fanny (le Soleil, la Terre, la Lune, les planètes…), Le ma baby encyclopédiecorps d’Anne Royer et Aurélie Vitali (la naissance, les parties du corps, le squelette, les muscles…) et Les saisons de Sylvie Baussier et Magali Clavelet (l’influence des saisons sur les plantes, les animaux aux différentes périodes de l’année…). Dans ces ouvrages, même principe que dans Les animaux, on retrouve les pages plastifiées, le puzzle, les autocollants, les jeux… Une très bonne collection (même si, comme je l’ai déjà dit, j’ai du mal avec le « baby » du titre de la collection). Dès 3/4 ans d’après l’éditeur.
Les mêmes vus par Maman Baobab, Les lectures de Liyah ou encore Œil d’ailleurs.

Mon tout premier Larousse des PourquoiPourquooooooi ? Qui n’a jamais eu le droit à cette question ? Pourquoi une croûte se forme-t-elle sur un bobo ? Pourquoi les roses ont-elles des épines ? Pourquoi le lézard reste-t-il au soleil ? Pourquoi avons-nous un président ? Ce genre de question que les enfants nous posent régulièrement (moins bien formulées en général) et pour lesquelles on a du mal à trouver une réponse (si si, ne faites pas genre) se retrouvent dans Mon tout premier Larousse des pourquoi ?, un livre aux très nombreuses animations. Pour expliquer les tremblements de terre on va faire bouger les plaques terrestres, pour expliquer la marée on va faire monter et descendre l’eau… des choses à soulever, à toucher, à tirer… qui rendent le livre encore plus attractif. Ce n’est pas le livre de pourquoi le plus complet (ici, on ne trouvera qu’un peu plus de 70 questions, pour un livre plus complet voir Dis-moi Pourquoi ?), mais c’est un très bon premier livre et les animations sont vraiment très variées. Pour les 3/5 ans d’après l’éditeur.
Le même vu par Œil d’ailleurs.

dis moi C'est quiAutre question des enfants « c’est quiiiiii ? » ce qui en général est assez gênant quand c’est prononcé très fort (quand on croise une voisine ou quand on parle au maire). C’est qui ? Dans la collection Dis-moi ! (qu’on adore ici) ne répondra pas à ces deux questions, mais leur apprendra qui était l’homme de Neandertal, Néron, Marco Polo, Auguste Renoir ou même Le petit Nicolas et Batman. Classés en quatre catégories (Les personnages historiques, Les explorateurs et inventeurs, Les artistes et Les personnages de fiction), les enfants vont trouver ici plus de 200 personnages célèbres. Comme toujours, dans la collection Dis-moi, c’est un livre à spirale, aux pages épaisses, avec une couverture avec un élastique, très pratique pour les enfants. Décidément une collection de documentaires qui nous plaît beaucoup ! Pour à partir de 4 ans d’après l’éditeur.
Le même vu par Œil d’ailleurs.

Mon livre des gros trainsOn termine par les trains ? Il y a beaucoup d’enfants passionnés par ce moyen de transport, ils seront ravis d’en savoir plus grâce à Mon livre des gros trains et d’autres plus petits sorti chez Usborne. Les pages sont cartonnées et se déplient pour mieux montrer les machines, les expliquer. Le livre est complet pour en savoir plus sur les trains à vapeur ou Diesel, leur rapidité croissante au fur et à mesure des époques, les trains les plus longs… C’est passionnant et vraiment riche en informations (à hauteur des plus jeunes)… les fans de trains vont adorer ! Dès 4 ans d’après l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Deux autres chroniques sur le même sujet : Tout savoir sur tout ! et Pourquoi sur le clavier les lettres sont dans le désordre ? Euh… attends on va prendre un livre….

Mon livre d’éveil Dokéo
Texte de Cécile Jugla, illustré par Marion Piffaretti
Nathan dans la collection Dokéo
10€, 229×239 mm, 95 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Tous les bébés
de Charlotte Roederer et Claude Delafosse
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes premières découvertes
9€, 163×181 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le Larousse des 1000 mots, l’imagier des tout-petits !
Illustré par Caroline Modeste
Larousse
14,90€, 255×320 mm, 64 pages, imprimé en Italie, 2013.
L’encyclopédie Larousse des animaux
Texte de Sylvie Bézuel, illustré par un collectif d’illustrateurs
Larousse
14,95€, 200×233 mm, 112 pages, imprimé en Italie, 2013.
Les animaux  domestiques
Texte de Sandra Lebrun, illustré par Céline Riffard
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90€, 210×198 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le corps
Texte d’Anne Royer, illustré par Aurélie Vitali
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90€, 210×198 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les saisons
Texte de Sylvie Baussier, illustré par Magali Clavelet
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90€, 210×198 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
La montagne
Texte d’Anne Royer, illustré par Vanessa Gautier
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90€, 210×198 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
L’univers
Texte de Valérie Guidoux, illustré par da-fanny
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90€, 210×198 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
Mon premier Larousse des Pourquoi ?
Texte de Sophie de Mullenheim, illustré par Jocelyn Millet
Larousse
16,90€, 256×227 mm, 31 pages, imprimé en Chine, 2013.
C’est qui ?
Texte d’Elisabeth Marrou, illustré par un collectif d’illustrateur
Larousse dans la collection Dis-moi !
14,90€, 185×210 mm, 108 pages, imprimé en Chine, 2013.
Mon livre des gros trains et d’autres plus petits…
Texte de Megan Cullis, illustré par Gabriele Antonini
Usborne
11,20€, 248×301 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2013.

A part ça ?

Dokéo existe aussi en appli… un article de nos amis de chez DéclicKids.

Gabriel

You Might Also Like

Amours d’été et départ en colo… l’été arrive !

Par 18 juin 2012 Livres Jeunesse

Les vacances d’été approchent et avec elles tous ces moments inoubliables comme les amours de vacances, les colos, les voyages en train,…

Nell et Tobias, chacun de leur côté, s’apprêtent à prendre le train. Départ Paris, direction Toulouse ! Les voyages sans les parents ça peut être sympa… comme ça peut être l’enfer ! Qui sera assis à côté ? Une mamie qui râle ? Un monsieur qui sent mauvais ? Et si c’était l’amour ?

Comment exprimer ce que j’ai ressenti quand j’ai vu ces deux noms sur un seul livre « Séverine Vidal » et « Estelle Billon-Spagnol » ? Un peu comme quand j’ai vu la scène de Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfant avec Johnny Depp et Charlotte Gainsbourgl’époque j’étais fou d’eux) ou quand j’ai appris que Katerine et Brigitte Fontaine allaient enregistrer un duo (qui s’avéra très décevant d’ailleurs…). Mon auteure jeunesse fétiche et une de mes illustratrices favorites. J’avais un petit peu peur aussi… J’en attendais beaucoup ! Bref je n’ai pas été déçu, oh non mes amis ! Au contraire ! 5h22 est une sorte de petite BD pour ado (mais pas que) sur une histoire d’amour entre deux jeunes le temps d’un Paris-Toulouse (5h22). On va assister à leur rencontre, leurs premiers échanges, leurs premiers baisers, leurs premiers différents,… C’est extrêmement drôle, super bien vu, original, c’est bourré de petits détails, de références, de clin d’œil,… Une vraie réussite. L’humour de Séverine Vidal additionné à celui d’Estelle Billon-Spagnol c’est juste le meilleur duo que les amateurs de littérature jeunesse pouvaient espérer ! Souhaitons qu’elles ne s’arrêteront pas là ! En attendant vivez donc un amour de 5h22, vous verrez c’est mémorable !
Quelques extraits : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.241867219251980.45309.190927231012646&type=3

Prune tombe de haut… on lui apprend qu’elle va en enfer… enfin presque… en colo ! Comment va-t-elle surmonter cette épreuve ? Il faut tout faire pour en repartir aussi vite que possible… enfin peut-être pas…

On reste avec Séverine Vidal et on retrouve avec une grande joie son héroïne Prune, dont je vous avais déjà parlé ici. Quel bonheur, en effet, de retrouver cette irrésistible petite fille de 8 ans qui adore les adverbes en-ment, son chat Tastrof et Bernie-la bernouille son poisson rouge.  C’est l’une des meilleures série que j’ai été amené à lire, c’est drôle, bien écrit (ce qui est rare dans les séries), piquant, original, bien illustré (j’aime vraiment beaucoup le style de Kris Di Giacomo). Donc après avoir supporté le fils de la nouvelle fiancée de son père et une grosse rumeur à l’école, voilà que ses parents la font partir en colo. Alors vous vous en doutez, ce qui commence comme la pire chose qui lui soit arrivée dans sa vie se transformera en grands moments partagés avec des copains, le genre de vacances que Prune n’est pas prête d’oublier ! Au programme spectacles de cirque, amitiés et… amour ! Ici on est entre le roman et la BD (beaucoup plus de texte que dans 5h22), Séverine Vidal, comme toujours, sait mêler tendresse et humour, profondeur et légèreté. J’ai conseillé cette série à une amie institutrice en CM2 elle l’a adoré et acheté pour sa classe. Bref si vous cherchez une série drôle et piquante pour jeune lecteur… vous l’avez trouvé !

Quelques pas de plus :
Prune tome 1 et 2 ont été chroniqués ici, et d’autres livres de Séverine Vidal chroniqués sur La mare aux mots : Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet; Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir et Du fil à retordre. L’interview que j’avais fait d’elle est ici.
D’autres Estelle Billon-Spagnol chroniqués sur La mare aux mots :À table !,Jacotte, Mister Mok, Le petit bois du dimanche soir,Le jardin du secret et Petit Lagouin. L’interview que j’avais fait d’elle est ici.
À table, illustré par Kris de Giacomo est chroniqué ici.

5h22
de Séverine Vidal, illustré par Estelle Billon-Spagnol
Frimousse
9,90€
Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer
de Séverine Vidal, illustré par Kris Di Ginaomo
Frimousse
8,50€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Les deux livres ci-dessus sont parfaits pour l’été, de par leur sujet et de par leur taille. Demain, nous vous proposerons des tas d’autres livres à mettre dans les valises et quelques surprises… Si j’étais vous, je serais pressé d’être à demain !

Gabriel

You Might Also Like

Mes parents ne s’aiment plus… (thématique sur le divorce 2/3)

Par 7 juin 2012 Livres Jeunesse

Suite de cette thématique en trois parties sur le divorce. La semaine dernière je vous ai parlé de quatre albums jeunesse, cette semaine en voici 5 autres. La semaine prochaine je m’intéresserai à des livres pour les enfants qui lisent tout seul.

Maya n’est pas souvent avec son papa, alors quand elle passe un moment avec lui elle a le droit à trois caprices. Il suffit de dire « caprice ! » quand papa refuse quelque chose et hop c’est accordé ! Mais attention 3 fois ça passe vite. Le premier sera une glace à six boules, le deuxième un ballon pour le libérer quant au troisième il faut le garder précieusement jusqu’à la fin du week-end car il concerne maman…

Quelle beauté que cet album ! Déjà l’objet : c’est un grand livre (26 sur 29 cm) avec de très belles illustrations, un papier épais. Ensuite le texte, c’est une petite merveille. À la fois drôle et tendre, joyeux et triste. Maya parle de la différence entre chez maman et chez papa et au milieu elle lâche un « Avant, papa habitait chez moi avec Maman. C’était la « femme de sa vie ». Puis elle décrit l’appartement du père où il y a un portrait d’enfant qui pleure et conclu par «  Quand Papa est parti, Maman aussi  pleurait ». C’est dit avec les mots de l’enfance, avec sa simplicité. On sourit avec les yeux légèrement mouillés. La chute, le dernier caprice de Maya est de la même façon un beau moment très émouvant. Un petit bijou.

Puisqu’on est dans les bijoux, j’ai découvert la collection Les petits bobos de la vie du Dr Englebert, illustrés par Claude K. Dubois. Je ne connaissais pas du tout cette collection et je suis tombé sous le charme.

Édouard est très heureux, il va aller au zoo avec son papa ! Celui-ci lui rappelle qu’il y est déjà venu à l’époque où il ne marchait pas encore, à l’époque où ses parents étaient encore ensemble… Une fois rentré chez maman, c’est l’occasion de revoir des photos de lui petit, de ses parents quand ils s’aimaient.

Manu apprend que ses parents sont se séparer. C’est bizarre la vie sans papa, l’appartement parait vide sans ses affaires. Quand vient l’heure de passer à table sans lui… ça fait drôle ! Et puis il y a maman qui pleure, maman qui critique papa au téléphone, des choses qu’on ne veut pas entendre… Puis vient le temps de la nouvelle maison de papa « c’est drôle de dire « chez papa ». Avant, chez papa, c’était chez nous », la nouvelle copine de papa… La vie suit son cours, maintenant Manu a deux maisons et une valise rouge qui le suis.

Ces deux livres sont de pures merveilles de tendresse et de poésie. Les séries comme ça sur des thèmes précis sont souvent un petit peu bancales… On veut aborder chaque fois un thème on le fait tant bien que mal, c’est souvent écrit par des spécialistes (pédiatres, psychologues,…) qui ne sont pas forcément de grandes plumes et assez mal illustrés… Ici c’est tout le contraire ! La plume du docteur Éric Englebert touche là où il faut, elle nous fait monter les larmes au coin des yeux, pourtant ce n’est pas triste, c’est juste beau. Les mots sont bien choisis, ils font mouche. Les illustrations de Claude K. Dubois sont parfaites, elles ajoutent encore plus de poésie et de tendresse au texte qui n’en manquait pourtant pas. Je ne connaissais pas cette illustratrice (juste de nom, Agnès Domergue m’en avait parlé) et je suis tombé sous le charme. Des livres de poches absolument superbes.

Cette petite fille a deux maisons. Il y a chez papa et chez maman. La seule chose qui ne change pas c’est Fred ! Fred c’est son chien qui la suis partout. Seulement voilà… chez maman Fred aboie sur le caniche du voisin et chez papa… il mange les chaussettes ! Plus personne n’en veut. Mais où il va habiter alors ?

Je vous parlais déjà la semaine dernière du divorce vu par un chien (Oh ! Pétard ! chroniqué ici), dans J’ai deux maisons ce n’est pas le chien qui raconte l’histoire mais il en est au centre. J’aime cette façon détournée de parler aux enfants de choses qui peuvent les tracasser. Ici le quotidien en garde alternée est tout à fait « normal », il n’y a que le chien qui pose problème. J’ai trouvé ce « concept » intéressant et intelligent.  La vie de cette petite fille est montrée comme une vie banale. Le texte est très beau et les illustrations de Tricia Tusa sont magnifiques, bien mises en valeur par un beau papier épais (Circonflexe fait vraiment de beaux livres).

Victor a une famille un peu compliquée, il y a son père, sa mère et ses frères mais aussi la nouvelle femme de son père, le nouveau mari de sa mère, les enfants que le nouveau mari de sa mère a eu avec elle, qui sont ses demi-frères et sœurs mais aussi Marie-Lucie qu’il a eu avant et qui n’a donc aucun lien de parenté avec lui. Pourtant la mamie de Victor la connaît bien Marie-Lucie et quand il vient en vacances, même si elle n’est pas sa petite fille par le sang, elle veut qu’elle vienne aussi. Tout n’est déjà pas simple mais le jour où les enfants reviennent de vacances par le train, accompagnés par les JVS (Je voyage seul) tout se complique. Car à la gare ce n’est pas la personne prévue qui arrive les chercher mais Prosper, le grand frère de Victor ! Et l’accompagnatrice elle ne l’a pas sur sa fiche, de plus ce n’est pas le frère de Marie-Lucie ! Alors on appelle le père de Marie Lucie… mais lui n’est pas le père de Victor ! Comment tout ce méli-mélo cela va se terminer ?

Ils nous ont encore oubliés ! (titre que je ne comprends pas, par rapport à l’histoire) est extrait d’une série : Victor et Cie qui raconte « la vie trépidante et drôle d’une famille recomposée ! ». Ici l’histoire est assez originale puisqu’on parle des enfants qui vivent dans une famille recomposée mais par le biais d’une histoire de « qui viens nous chercher », « qui est responsable de nous ». Victor et Marie-Lucie sont comme des frères et sœurs pourtant ils n’ont pas de parents en commun. Aux yeux des administrations les parents de l’un ne sont pas ceux de l’autre, même si aux yeux des enfants tout ça n’a aucune importance. Un petit album frais et moderne.

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres albums qui parlent de divorce et de familles recomposées : Prune, la nouvelle fiancée de Papa, Le papa-maman et dans l’article de la semaine dernière.
J’ai deux maisons et d’autres livres sur le divorce sur Parfums de livres.

Les trois caprices de Maya
de Geoffrey Dussart, illustré par Anne-Catherine De Boel
Pastel – L’école des loisirs
13,50
Papa, maman… avant
de Dr Éric Englebert, illustré par Claude K. Dubois
Grasset Jeunesse/Lampe de poche dans la collection Les petits bobos de la vie
5,90€
La valise rouge
de Dr Éric Englebert, illustré par Claude K. Dubois
Grasset Jeunesse dans la collection Les petits bobos de la vie
5,90€
J’ai deux maisons
de Nancy Coffelt, illustré par Tricia Tusa
Circonflexe
12,50€
Ils nous ont encore oubliés !
de Yann Mens, illustré par Marie-Élise Masson
Gautier-Languereau dans la série Victor et Cie et dans la collection Les petites histoires du soir.
6,90€

———————————————————————————————————————

À part ça ?

Bulle et Bob vous les connaissez ? On vous a parlé déjà d’eux (Bulle et Bob dans la cuisine et Bulle et Bob à la plage), on les adore. Ma fille est très fan. Ils ont maintenant un blog sur lequel vous pouvez retrouver des extraits du prochain : Bulle et Bob préparent Noël ! C’est ici : http://tualnatalie.blogspot.fr/

Gabriel

You Might Also Like

Un peu plus qu’un livre

Par 11 mars 2012 Livres Jeunesse

Parfois le livre propose plus qu’une l’histoire, c’est le cas de ceux dont je vais parler aujourd’hui.

Chez Usborne sont sortis trois livres avec chacun un petit jouet, Le tracteur rouge, Le train à vapeur et L’hélicoptère. Ce sont de gros livres (24×31 et une épaisseur de 5cm pour les deux premiers et 24x27x4 pour le troisième). Chacun contient des pages qui comprennent un sillon qui servira de rails pour un petit jouet à remonter ou à friction. Dans Le tracteur rouge on trouve en plus des petits objets découpés à placer autour (des personnages, des arbres,…) et des petits jeux d’observation supplémentaires (retrouver des chatons sur l’image par exemple). Tout comme dans Le train à vapeur, trois histoires précèdent les pistes, et le parcours du jouet a un rapport avec l’histoire (par exemple dans une histoire du tracteur rouge celui-ci fonce dans un arbre, dans le parcours suivant l’enfant placera un arbre sur le chemin.). Dans L’hélicoptère c’est un peu différent puisque les histoires ne sont que sur les pistes, ici il s’agit de sauvetages que l’hélicoptère va effectuer sur sa trajectoire mais ici aussi de petits jeux d’observations ajoutent un autre côté ludique. Les illustrations des deux premiers sont de Stephen Cartwright, illustrateur fétiche des éditions Usborne, celles du dernier Gabriele Antonini et Fiona Watt. Le genre d’objet que les enfants adorent, avec lequel ils jouent des heures. Entre le livre et le jeu.

De plus en plus on voit apparaitre de magnifiques livres pop-up, Masques, sorti chez Mango, fait partie de ceux-là. Ici à chaque page un masque apparaît en trois dimensions. Du Japon au Nigéria, en passant par le Grand Nord ou le Sri Lanka, ce sont 12 masques sélectionnés parmi les chefs-d’œuvre du Quai Branly qui sont proposés ici pour le plus grand bonheur des enfants et des parents. Vous apprendrez à quoi servent ces masques (de celui pour la guerre à celui pour le théâtre) tout en vous émerveillant devant le beau travail de l’éditeur, utilisant plusieurs matières. Un très bel ouvrage.

Connaissez-vous la très belle collection Le petit théâtre d’ombres de chez Gallimard Jeunesse ? Ce sont de magnifiques livres/coffrets qui comprennent tous un théâtre en pop-up, des décors, des personnages, une lampe sans pile (dynamo) et un petit livre. Le dernier sorti est Cendrillon, illustré par Juliette Binet et c’est vraiment une pure merveille. Le livre comprend plusieurs parties, l’histoire de Cendrillon est d’abord racontée puis un carnet de mise en scène explique aux enfants comment préparer le spectacle, la façon dont on doit exprimer les sentiments des personnages, chaque personnage est raconté, chaque scène décortiquée en expliquant quel décor placer et à quel moment, bref une partie très complète et très bien expliquée. Le livre se termine par une pièce de théâtre, les dialogues que diront les personnages. Je trouve l’idée géniale et c’est un très beau boulot (les personnages, les décors,… sont très beaux). C’est vraiment un bel objet qui ravira les enfants, même jeunes (mais attention pour le manipuler d’eux même et suivre les indications c’est pour des enfants qui ont 7-8 ans minimum). Ils seront ravis de vous préparer un petit spectacle et vous ravis d’y assister.
Retrouvez plus d’info ici avec notamment une vidéo qui présente un autre livre de la collection.

Le tracteur rouge illustré par Stephen Cartwright.19,95€
Le train à vapeur illustré par Stephen Cartwright.19,95€
L’hélicoptère illustré par Gabriele Antonini et Fiona Watt.15€
Usborne
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Masques de Paul Rouillac
Mango
, 23€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés (pour les plus petits il faudra le regarder avec eux, car fragile)

Cendrillon de Charles Perrault, illustré par Juliette Binet
Gallimard Jeunesse Giboulées, 25€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés (mais pour le manipuler et vraiment en profiter à partir de 7-8 ans, avant vous ferez le spectacle pour eux ou avec eux)

 ——————————————————————————————————————–

A part ça ?

Vous le savez on adore Cram Cram ! (je peux le dire, sans hésitation, que c’est la revue pour enfants que je préfère). Leur dernier numéro vient de sortir, cette fois-ci c’est avec le moyen-âge qu’on a rendez-vous. Au programme expressions de la langue française issues de mots de moyen-âge (ça va barder, apprendre sur le tas, trié sur le volet,…), un conte médiéval La Vouivre, l’histoire de la crécelle et comment la fabriquer et comme toujours des trucs et astuces, des devinettes,… Cram Cram ! c’est un magazine jeunesse alternatif qui à chaque numéro nous fait découvrir une population, un peuple ou un endroit, ici ce sont les bâtisseurs du moyen-âge grâce à une visite sur le chantier de Guédélon où une cinquantaine de passionnés a décidé de construire un château fort… avec les mêmes moyens qu’à l’époque ! Plus d’info sur le magazine sur leur site : http://www.cramcram.fr et vous pouvez rejoindre leur page facebook : https://www.facebook.com/MagazineCramCram.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange