La mare aux mots
Parcourir le tag

Valérie Dumas

« Une touche de génie à point nommé peut transformer une chimère en réalité. »

Par 4 novembre 2011 Livres Jeunesse

Il y a des éditeurs qui ne sortent que des livres qui nous séduisent, qui jamais ne nous déçoivent. Ils ne sont pas nombreux, ils doivent même tenir sur les doigts d’une main, mais HongFei est parmi ceux là (je serai même tenté de dire qu’il est en tête !). Jamais la moindre faute de goût, toujours des livres merveilleux. Ils ont encore sorti trois beaux albums ce mois ci. Marianne vous a parlé du fabuleux La ronde des contes, je vais vous parler du très beau Yexian et le soulier d’or et du magnifique Le duc aime le dragon (un des plus beaux albums de ces derniers mois).

Yexian est une petite fille élevée par sa belle-mère et sa demi-soeur qui la déteste. Elles lui donnent toutes sortes de corvées à faire et font de son quotidien une vie bien triste. Mais un jour Yexian va rencontrer un étrange poisson qui va changer sa vie.

Ce conte chinois du IXème siècle, 800 ans avant la naissance de Charles Perrault, rappelle par de nombreux points l’histoire de Cendrillon (ici aussi il sera question d’une chaussure perdue et d’un amoureux qui la retrouvera grâce à cette chaussure). C’est un magnifique conte, le texte est très agréable à lire, Chun-Liang YEH l’a adapté en français avec des mots simples, qui parlent aux enfants. Les illustrations de WANG Yi sont très belles et subliment le texte, sa Yexian est magnifique. Un bien bel album, comme toujours chez HongFei.

 

Ce sont deux fables chinoises qui sont regroupées dans cet album, la première est celle du duc Ye qui aime les dragons à tel point que chez lui tout est à l’effigie de  cet animal : des vêtements aux décors des murs, de la niche du chien aux bijoux de sa femme… Mais un jour il va rencontrer un vrai dragon et refusera d’admettre qu’il en est un puisqu’il ne ressemble en rien aux illustrations ! Ensuite c’est l’histoire du Duc Yi qui lui aussi aime les dragons. Pour lui faire plaisir on ne lui offre que des cadeaux ornés de son animal fétiche : théière, luth, chaussures,… Mais un jour un homme va lui offrir une peinture très réaliste à l’exception d’un détail : les dragons n’ont pas de pupilles… Le peintre a beau expliquer que s’il leur en fait une ils risquent de s’envoler, le duc ne veut rien savoir. Pour lui le tableau n’est pas fini et il lui ordonne de le terminer.

Le livre est absolument magnifique. Format en long, les barreaux de l’échelle et les boutons de l’habit du dragons sont dorés et brillent, le titre est en léger relief… L’objet est très très beau avec un vrai souci du détail. Bien sûr les illustrations elles aussi sont très belles, comme toujours chez HongFei.  Les deux fables (l’éditeur dit qu’elles sont connues de tous les chinois) sont délicieuses, pleines d’humour et de sagesse. Leur moralité est pleine de bon sens, elles amènent à la réflexion. Elles sont accompagnées d’idéogrammes et de leurs traductions. Je pourrais vous en parler longtemps, vous expliquer que ces deux fables sont à la base de Chengyu, utiliser toutes sortes de superlatifs pour vous le décrire encore,… mais je préfère vous dire de vous précipiter dans la librairie la plus proche !

Yexian et le soulier d’or de Chun-Liang YEH et WANG Yi
Chez HongFei, dans la collection Contes de Chine.
15€

Le duc aime le dragon de Chun-Liang YEH et Valérie Dumas
Chez HongFei, dans la collection en quatre mots.
12€

Public : A leur lire / Lecteurs débutants

———————————————————————————————————————-

A part ça?

Vous avez été nombreux à répondre au sondage hier, merci à vous, continuez ! Et nous attendons toujours vos listes de Noël, voir dans le A part ça du 1er novembre.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange