La mare aux mots
Parcourir le tag

Véronique Mazière

Les invité·e·s du mercredi : Véronique Mazière et Coline Pierré

Par 29 mai 2019 Les invités du mercredi

Encore un beau mercredi aujourd’hui puisqu’on passe d’abord un moment avec l’autrice-illustratrice Véronique Mazière, qui vient de sortir le très beau Bientôt, puis on part en vacances avec l’autrice Coline Pierré, qui sort aujourd’hui même le très bon album Je peux te manger ?. Bon mercredi à vous.


L’interview du mercredi : Véronique Mazière

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
Les livres ont toujours fait partie de ma vie depuis l’enfance, je me souviens du plaisir de lire toute la journée en vacances, c’est toujours une activité qui me ravit. Et tout ce qui était manuel m’intéressait, j’ai fait toutes les activités possibles, 100 idées était ma revue préférée. J’ai donc fait des études littéraires et le dessin s’est imposé à moi, je me suis orientée vers une école d’art en dessin textile. L’envie de m’exprimer par des histoires est arrivée en cours d’études et ne m’a pas quittée.

Vous venez de sortir Bientôt chez Didier Jeunesse, pouvez-vous nous parler de cet album et de comment il est né ?Bientôt
C’est un album qui m’est cher car il résulte d’une belle aventure. Ce projet a été lauréat du concours de la bibliothèque de la Somme, « un bébé, des parents, un livre » dont le but est d’offrir un livre à tout enfant né ou adopté en 2018 dans ce département. J’ai accompagné ce livre pendant un an grâce à des ateliers en médiathèques et je suis heureuse que Didier jeunesse ait aimé ce livre et le publie à son tour.

Sur cet album, vous avez utilisé la gravure pour la première fois, mais vous aimez varier les techniques. Quelles sont celles que vous aimez utiliser et comment choisissez-vous celle que vous allez utiliser pour un projet ?
J’ai utilisé plusieurs techniques au fil du temps, papiers découpés, peinture retravaillée sur Photoshop, et récemment j’ai eu envie de retrouver la linogravure que j’avais pratiquée pendant mes études. Cela donne des contraintes, bien sûr, mais le plaisir de chercher la couleur et la forme en direct est plus grand pour moi que travailler sur ordinateur. C’est pour l’instant la seule technique que j’envisage.

Où trouvez-vous votre inspiration ?
Je me sens comme une éponge qui a besoin d’emmagasiner des images, des sensations, des émotions. J’ai autant besoin de nature, que de voir des œuvres d’art et d’aller au cinéma. J’aime chercher la beauté dans tout ce qui m’entoure. Ensuite tout est filtré et j’espère offrir un breuvage qui apportera du plaisir à mes lecteurs, petits et grands.

Est-ce que vous commencez par écrire le texte ou le texte naît de vos illustrations ?
Souvent des personnages se présentent sous mon crayon, avec leur personnalité propre, et quand j’écris une histoire, je pense à eux. Tout est mêlé mais j’essaie d’avoir une histoire aboutie avant de me plonger dans le dessin, partie la plus facile pour moi.

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?La graine de Gigi
Je lisais beaucoup, tout ce qui me tombait sous la main. J’ai retrouvé récemment La vache orange et j’ai découvert que je me souvenais très bien des images de cette lecture ancienne. Je dévorais Le journal de Mickey et les livres des bibliothèques rose et verte, les Fantômettes me faisaient rêver. Plus tard, j’ai découvert les sœurs Brontë et Sagan, les sœurs Groult dont les propos intelligents et féministes m’ont marquée et ont influencé mes lectures, les auteurs américains du Montana.

Travaillez-vous déjà sur un nouveau projet et pouvez-vous nous en dire quelques mots ?
Je travaille toujours sur un nouveau projet, ça ne s’arrête jamais et c’est tant mieux. C’est encore une histoire d’animaux qui nous ressemblent. La forêt n’est jamais loin et l’humour non plus j’espère. Mais il est trop tôt pour en parler…

Bibliographie sélective :

  • La graine de Gigi, texte et illustrations, Points de suspension (à paraître juin 2019).
  • Bientôt, texte et illustrations, Didier jeunesse (2019), que nous avons chroniqué ici.
  • Le chien de A à Z, avec Patrick Pasques, Circonflexe (2018).
  • La puce de A à Z, avec Patrick Pasques, Circonflexe (2018).
  • Une petite sieste, texte et illustrations, Points de suspension (2015).
  • Oh ! Un bébé !, texte et illustrations, Didier jeunesse (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Bonjour, bonsoir, texte et illustrations, Didier jeunesse (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Regarde-toi dans le miroir… et fais comme moi, texte et illustrations, Didier jeunesse (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • 1, 2, 3 lapins, texte et illustrations, Didier jeunesse (2011).
  • Il court, il court, le furet…, texte et illustrations, Casterman (2010).

Retrouvez Véronique Mazière sur son site : http://veronibook.blogspot.com.


En vacances avec… Coline Pierré

Régulièrement, nous partons en vacances avec un·e artiste. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la·le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet·te artiste va donc profiter de ce voyage pour nous faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle·il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… Des livres, de la musique, des films… sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il·elle veut me présenter et c’est elle·lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Coline Pierré que nous partons ! Allez, en route !

5 albums jeunesse

  • Crockett Johnson : Harold et le crayon violet
  • Isabel Martins et Bernardo Carvalho : Halte on ne passe pas
  • Quentin Blake : Les cacatoès
  • Barroux : Où est l’éléphant ?
  • Jon Klassen, Mac Barnett : Extra doux

5 romans

  • Roald Dahl : Le bon gros géant
  • Boris Vian : L’arrache cœur
  • Romain Gary : Chien blanc
  • Florence Seyvos : Le garçon incassable
  • Jack London : Martin Eden

5 DVD

  • Nora Ephron : Vous avez un message
  • Michel Gondry : Eternal sunshine of the spotless mind
  • Stanley Donen : Singing in the rain
  • Aaron Sorkin : À la maison blanche
  • Wes Anderson : Rushmore

5 CD

  • Radiohead : Kid A
  • Coconut records : Nighttiming
  • Neil Young : Harvest
  • Elliott Smith : Figure 8
  • Sebastien Schuller : Evenfall

5 BD

  • Bill Watterson : Calvin et hobbes
  • Howard Zin, Mike Konopacki et Paul Buhle : Une histoire populaire de l’empire américain
  • Frederik Peeters – Les pilules bleues
  • Marion Fayolle – La tendresse des pierres
  • Elodie Durand – La parenthèse

5 artistes

  • Matisse
  • Sylvia Plath
  • Aaron Sorkin
  • Sophie Calle
  • Saul Steinberg

5 lieux

  • Les bords de Loire depuis le TGV Angers – Nantes
  • les îles au large de Göteborg
  • le café .Cardinal à Angers
  • L’océan glacial et turquoise à Ouessant
  • Partout où il y a de l’eau (propre) dans laquelle on peut se baigner

Coline Pierré est autrice.

Bibliographie (jeunesse) :

  • Je peux te manger ?, album illustré par Maéva Tur, La plage (2019).
  • Nos mains en l’air, roman, Le Rouergue (2019).
  • Les nouvelles vies de Flora et Max, roman coécrit avec Martin Page, l’école des loisirs (2018), que nous avons chroniqué ici.
  • La révolte des animaux moches, roman illustré par Anne-Lise Combeaud, Rouergue (2018).
  • Le jour où les ogres ont cessé de manger des enfants, album illustré par Loïc Froissart, Rouergue (2018), que nous avons chroniqué ici.
  • La Folle rencontre de Flora et Max, roman coécrit avec Martin Page, l’école des loisirs (2016).
  • Ma fugue chez moi, roman, Le Rouergue (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • L’immeuble qui avait le vertige, roman, Le Rouergue (2015).
  • N’essayez pas de changer, le monde restera toujours votre ennemi, roman coécrit avec Martin Page, Monstrograph (2015).
  • Petite encyclopédie des introvertis, roman, Monstrograph (2015).
  • Apprendre à ronronner, roman illustré par José Parrondo, l’école des loisirs (2013).

Le site de Coline Pierré : http://www.colinepierre.fr.

You Might Also Like

Un mythe fondateur du Brésil et un bel hommage à la lecture

Par 3 mai 2019 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose deux très beaux albums. Dans le premier on rencontre la première mère du monde, dans le second un enfant bien impatient.

Guarana
Texte de France Barrois, illustré par Camille de Cussac
Les Éditions du Trésor
16,90 €, 225×320 mm, 32 pages, imprimé en Europe, 2019.
Bientôt
de Véronique Mazière
Didier Jeunesse
14,20 €, 235×290 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2019.

You Might Also Like

Un bébé ? Mais ça sert à quoi ? (+ concours)

Par 21 février 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui trois livres qui parlent d’un bébé qui arrive.

Petit MinusUn bébé c’est pas génial… ça fait du bruit, ça bave et ça sert à rien ! Pourtant il va bien falloir s’y faire… il va y avoir un bébé à la maison. En plus faut lui trouver un nom à ce truc ! « Numéro 2 » ? « Petit Krado » ? Et pourquoi pas « Minus » ? Les parents n’ont pas l’air enchantés…

Voilà un album que j’adore. C’est drôle et poétique, c’est un peu piquant, on ne prend pas petit Minusles enfants pour des idiots, on raconte ici ce qu’ils pensent vraiment, ce qu’ils vivent. Parce qu’elle a raison cette future grande sœur, un bébé c’est pas que du bonheur ! Ce sont des nuits écourtées, des odeurs pas toujours sympa… mais en même temps… Car oui évidemment la petite fille va bien se rendre compte qu’un bébé, malgré ses défauts, c’est quand même pas mal ! Séverine Vidal signe un de ses meilleurs textes, d’après moi. Elle alterne les souvenirs et pensées de celle qui va devenir une grande sœur avec les scènes du jour J (le bébé est né). Cécile Vangout avec son dessin plein de poésie et de délicatesse ajoute énormément de tendresse à cet album et souligne son côté piquant. Une vraie réussite !

Et tu es néD’abord il y a eu la rencontre des parents, leur amour… et tu es né…

Ici les parents s’adressent donc à l’enfant, celui qui est né de l’amour de deux personnes, cet amour qui fait qu’il existe. On parle des moments où on le sent bouger dans le ventre, Et tu es néde la première fois où on le voit en échographie, de la préparation de sa chambre et enfin de son arrivée. C’est avec des petites phrases simples et délicates que Valérie Weishar Guiliani nous parle de la naissance et de ce qui la précède, de la magie qui  fait qu’un être nait. Ici aussi le livre est illustré par la talentueuse Cécile Vangout mais dans un style très différent. Elle n’utilise ici que du rouge (comme dans Lulu et Moussu) et j’avoue que j’ai un gros faible pour ce genre d’illustrations. Là aussi c’est délicat et poétique. Ce sont d’ailleurs deux mots qui décrivent bien cet album, délicat et poétique.

Oh ! un bébé !Oh ! Un bébé ! Il est devant la porte dans un panier accompagné d’un mot… ah zut c’est Joé qui demande de garder ce bébé jusqu’à ce soir… d’accord (de toute façon plus le choix, il est là !) mais on en fait quoi ? Comment ça marche un bébé ? Comment on l’occupe ?

Beaucoup d’humour ici aussi dans Oh ! Un bébé ! Tim ne sait pas du tout comment s’occuper de ce petit être et il va Oh ! Un bébé !tenter des choses et voir que finalement ce n’est pas si compliqué. On parle ici d’apprendre à vivre avec un bébé qui arrive dans la maison, à s’en occuper et même si ici il n’est pas question de fratrie il est évident que les enfants qui viennent de devenir grand frère ou grande sœur vont se reconnaître dans les questionnements de Tim. J’aime beaucoup les textes de Véronique Mazière, j’avais déjà beaucoup aimé Bonjour, bonsoir avec les mêmes personnages. Ses textes paraissent très simples mais sont percutants pour les jeunes enfants, ils leur parlent vraiment.

Quelques pas de plus…
Retrouvez :
– d’autres livres sur la naissance.
Séverine Vidal en interview sur le blog et nos chroniques de ses autres livres : Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps.

– notre interview de Cécile Vangout et nos chroniques de ses livres : Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Lulu et Moussu, Je n’irai pas !, J’attends Mamy et Giga Boy.
– nos autres chroniques de livres écrits par Valérie Weishar-Giulani : Un dîner entre amis ?, Les secrets des fleurs et L’Abécédaire du petit écolier.
– nos autres chroniques de livres de Véronique MazièreRegarde-toi dans le miroir… et fais comme moi et Bonjour, bonsoir.

Petit Minus
de Séverine Vidal, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Les petits m
11,20€, 230×231 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Et tu es né…
de Valérie Weishar-Giulani, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Roudoudou
10,20€, 218×217 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2012.
Oh ! Un bébé !
de Véronique Mazière
Didier Jeunesse dans la collection Les histoires de Tim & Joé
11,90€, 206×209 mm, 26 pages, imprimé en France sur papier recyclé, 2013.

A part ça ?

Vous voulez gagner un exemplaire de Petit Minus ? Rendez-vous ici !

Gabriel

You Might Also Like

Des livres qui bougent

Par 15 décembre 2012 Livres Jeunesse

C’est officiel, je n’aime pas que les hippopotames ! Et là, un album pour enfants qui parle d’une grenouille, ça ne pouvait pas mieux tomber pour la Mare aux Mots. En plus, c’est réussi.

Normal, c’est Nicolas Gouny qui se cache derrière Il était une fois… une grenouille, ce livre cartonné pleins d’animations, pop-ups, tirettes, rabats, et effets en relief à toucher. Les illustrations sont donc amusantes, pétillantes et colorées (j’aime particulièrement le regard de la grenouille, plein de malice). On découvre la vie d’une grenouille donc, de la naissance à l’âge adulte. Où habite-t-elle ? De quoi se nourrit-elle ? C’est très simple, et fonctionne avec les plus jeunes puisque c’est très ludique et que ça passe par la manipulation et l’image. Mine de rien, les pages cartonnées ont l’air solides : on n’a donc pas fini de faire bouger ce petit animal vert !

Cette fois, ce n’est pas le livre qui bouge, mais le lecteur !
Fais comme moi

Regarde toi dans le miroir et… Fais comme moi est un album cartonné pour tout-petits original ! Véronique Mazière propose aux très jeunes enfants d’imiter ce petit ours.

A chaque page, un geste différent à reproduire. Tirer la langue, sourire, bouger les doigts, faire un bisou… Autant de petits gestes simples à exécuter devant le miroir placé sur le rabat du livre, qui raviront les petits, à l’âge où ils aiment tant imiter ceux qui les entourent. Les illustrations sont très douces, un peu naïves, mais suffisamment claires pour comprendre le geste. C’est tout simple, mais je pense que c’est là toute la force de cet album, destiné aux plus jeunes !

Quelques pas de plus…
Retrouvez nos chroniques :
– d’autres livres de Nicolas Gouny : Il était une fois… un papillon, Paolo, La vérité sort toujours de la bouche des enfants,  Meuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète !, Jérôme, Amédée et les girafes
. Et l’interview que nous avons faite de lui.
– d’un autre livre de Véronique Mazière : Bonjour, bonsoir.

Il était une fois… une grenouille
de Nicolas Gouny
Millepages
10,50 €, 187 x 188 mm, 14 pages, imprimé en Chine
Regarde-toi dans le miroir… et fais comme moi
de Véronique Mazière
Rue des enfants
8,50 €, 183 x 180 mm, 12 pages, imprimé en Chine

A part ça ?

On n’a pas tous les jours l’occasion de voir courir un guépard au ralenti. Gregory Wilson, pour promouvoir la sauvegarde de cette espèce menacée nous propose une vidéo assez époustouflante.

Marianne

 

You Might Also Like

Envie d’albums très doux ?

Par 16 février 2012 Livres Jeunesse

Aujourd’hui deux albums pleins de charme pour les petits.

Julie est la moitié de Juliette. Elle a 3 ans, Juliette en a 6 ! Elle le sait elle sera toujours la plus petite. Mais ces deux là s’apprécient beaucoup… que c’est bon d’avoir une grande sœur !

Quel magnifique petit livre que Ma grande sœur ! Déjà il est illustré par Soufie et ça… vous le savez si vous suivez La mare aux mots c’est très bon signe ! Elle nous avait plus que charmés avec Léontine, princesse en salopette, ici encore on fond devant ses dessins. Soufie est vraiment la meilleure illustratrice qu’on ait découverte ces dernières années, vous n’avez pas fini d’entendre parler d’elle ! Ensuite le texte est signé Anne Loyer (dont on avait déjà parlée avec Moi Einstein, gardien de maizoo) et c’est un régal. Ça déborde de tendresse, mais pas de tendresse gnangnan, de cet amour que portent souvent les enfants pour leur aîné, avec les peines quand ceux-ci préfèrent jouer avec les enfants de leur âge et les délaissent un peu et l’admiration qu’ils ont pour eux. Ma grande sœur est tout simplement un pur délice !

Bonjour, Bonsoir est un très bel album sur la journée. Notre personnage, un petit chien, se lève, met ses chaussons, va faire pipi, mange une tartine… voilà sa journée qui commence. On le suit jusqu’à ce qu’il quitte la maison… puis on retourne le livre et le voilà qui rentre ! Il retire les bottes, il prend un petit bain, il se fait à manger… on suit donc sa soirée jusqu’au coucher.

C’est un album tête bêche que les petits vont adorer, et que vous allez adorer leur lire. On parle donc ici des rituels de la journée, des gestes quotidiens. Le texte est simple, une phrase par page (je mange une tartine, je m’essuie les moustaches,…) et les illustrations sont sobres, très belles, pleines de charme.

Ma grande sœur
d’Anne Loyer, illustré par Soufie
Éditions Limonade
10,40 €
Bonjour, bonsoir
de Véronique Mazière
Didier Jeunesse

11,90 €

———————————————————————————————————————–

A part ça ?

Hier avec ma fille nous avons donc vu Le maître des marionnettes au théâtre du musée du Quai Branly. Comme je vous le disais il y a quelques jours c’est un spectacle de marionnettes sur l’eau, une tradition ancestrale vietnamienne. Un beau moment de poésie ! Plusieurs tableaux se succèdent au son de chants traditionnels, des dragons surgissent de l’eau, des poissons nagent autour de statues de Bouddha, une tortue qu’on nourrit,… tout ceci devant un écran qui diffuse des images du Vietnam et des paroles pleines de sagesse. Bref un très joli spectacle (sauf si pour vous lenteur = ennui). Ma fille de 3 ans et demi a passé un bon moment (mais un peu trop long pour son âge). Plus d’infos : http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/theatre-danse-musique-2011-2012/spectacles-2011-2012/le-maitre-des-marionnettes.html. C’est jusqu’au 25 février.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange