La mare aux mots
Parcourir le tag

Xavière Broncard

Des contes

Par 2 juin 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des contes. On va croiser des personnages que l’on connait déjà, des contes du monde et des histoires inédites !

Vingt cœurs
Texte de Fanny Joly, illustré par Christine Davenier
Les éditions Clochette dans la collection Le LivreAmi
13 €, 280×210 mm, 24 pages, imprimé en Union Européenne, 2017.
La peinture d’Uchiki
Texte d’Isabelle Wlodarczyk, illustré par Xavière Broncard
À pas de loups
16 €, 240×340 mm, 36 pages, imprimé en Belgique, 2017.
Tarara des kiribati
Texte de Jean-Marie Hosatte, illustré par Helder Da Silva
Glénat Jeunesse dans la collection Ethno-contes
14,99 €, 240×320 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2017.
La fille du marchand de figues de Barbarie
Texte de Muriel Bloch, illustré par Sarah Loulendo
Magnard Jeunesse dans la collection Contes & classiques du Monde
16,90 €, 326×286 mm, 34 pages, imprimé en Union Européenne, 2017.
La Belle et la Bête
Texte de Carole Martinez, illustré par Violaine Leroy
Gallimard Jeunesse
14 €, 250×308 mm, 32 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
La Belle et la Bête
Texte de Madame Leprince de Beaumont, illustré par Annette Marnat
Père Castor
14 €, 240×300 mm, 32 pages, imprimé au Portugal, 2017.

You Might Also Like

Les invité-e-s du mercredi : Xavière Broncard et Ségolen, institutrice (+ concours)

Par 29 avril 2015 Les invités du mercredi

Aujourd’hui, nous recevons Xavière Broncard dont j’ai beaucoup aimé le travail sur Raconte encore grand-mère ! (grâce à Samir éditeur vous pouvez d’ailleurs tenter de gagner ce très bel album à la suite de l’interview). Ensuite, nous avons rendez-vous avec la rubrique Dans la classe de, cette fois-ci c’est Ségolen, institutrice en maternelle, qui nous parle des livres de sa classe. Bon mercredi !


L’interview du mercredi : Xavière Broncard

Xavière BroncardQuel a été votre parcours ?
J’ai suivi des études scientifiques et me suis orientée vers une maîtrise Arts & techniques du bois et de l’ameublement qui m’a permis de travailler dans l’industrie du mobilier.
En 2010, j’ai choisi d’arrêter mon métier et c’est alors que j’ai rencontré l’illustratrice Martine Bourre lors d’une séance de présentation de son travail dans une librairie. Entendre cette femme parler de son métier avec tant de passion a été pour moi un vrai déclic et j’ai décidé de me lancer dans l’illustration jeunesse.
J’ai commencé ce métier en cherchant sur internet, en faisant beaucoup d’essais et d’erreurs ce qui m’a permis de progresser.
ABêêCdaireJ’ai sorti mon premier livre en 2012 avec Marido Viale : ABêêCdaire, idiotismes animaliers et autres Bêêtises aux éditions Belize.
Depuis je ne cesse de travailler et je cherche toujours à progresser.

Quelles techniques d’illustration utilisez-vous ?
J’aime utiliser différentes techniques selon mes envies tout en conservant mon style épuré avec très peu de couleurs. La technique qui me plaît beaucoup en ce moment c’est la linogravure. J’aime découvrir mon illustration, couleur après couleur, avec ses imperfections qui lui donnent du charme. J’y prends beaucoup de plaisir.
Je travaille aussi souvent sur ma tablette graphique. C’est aussi très agréable de pouvoir modifier aisément ce qui ne me plaît pas et le résultat final peut être aussi parfois très surprenant !

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Xavière Broncard
Ma mère m’achetait pas mal de livres quand j’étais petite. Je me souviens de certains albums comme La chenille qui fait des trous de Éric Carle et de La maison hantée de Jan Pienkowski.
J’avais aussi beaucoup de livres de contes.
Un livre que j’ai toujours adoré : Grain d’aile de Paul Eluard.
Je l’ai toujours dans ma bibliothèque.

Que lisez-vous à vos enfants ?
Je ne lis plus rien à mes grands, je ne peux que les conseiller quand je découvre un beau livre pour ados (comme Elle est où la ligne de Davide Cali et Joëlle Jolivet paru chez Oskar), mais quand ils étaient petits je leur lisais beaucoup les magazines auxquels ils étaient abonnés comme les Belles Histoires. Je me souviens de ma fille dans son transat qui était très attentive et regardait les images avec de grands yeux.
Et ils avaient leurs histoires préférées comme Le petit lapin d’Alex Sanders que je connais encore aujourd’hui par cœur.
Quant à la petite, c’est elle qui a été la plus gâtée côté histoires car elle a pu profiter de ma découverte du métier de l’édition !

Raconte encore grand-mère !Parlez-nous de votre travail sur Raconte encore grand-mère !
Un soir, ma copine Marido Viale m’a envoyé un texte qui lui avait été inspiré par sa fille et elle m’a demandé ce que j’en pensais. Je l’ai trouvé joli, simple et touchant. Je le lui ai dit. Deux jours après, je l’ai repris alors que je regardais la télévision et j’ai dessiné tous les croquis d’une traite, au stylo bille et en ajoutant au feutre du bleu et de l’orange.
Elle a tout de suite adhéré à mon idée alors j’ai fait quatre illustrations au propre et nous avons envoyé notre dossier à quelques éditeurs.
Les éditions Samir ont été séduites par notre projet et nous avons convenu d’une date pour commencer le travail. Tout s’est déroulé avec eux dans le plus grand respect et professionnalisme. Ça a été un travail très agréable. L’éditrice Joanna El Mir a complètement respecté mes choix graphiques et la graphiste Maryse Guittet a été également une aide précieuse et nous a aidées à atteindre le niveau qualitatif que nous souhaitions pour ce livre.

Quels sont vos projets ?
Je viens de terminer un album intitulé Petit qui paraîtra aux éditions Alice jeunesse avant l’été. C’est un projet personnel très graphique, une histoire sans paroles. J’y tiens beaucoup et j’espère qu’il sera bien accueilli par le public.
Je travaille toujours sur plusieurs projets en même temps. En ce moment je fais des recherches pour illustrer un très beau texte d’Isabelle Wlodarczyk que j’apprécie particulièrement.
Pour 2016, j’aimerais préparer une exposition de linogravures. C’est du temps de préparation mais c’est aussi plaisant d’échanger avec le public et de confronter son travail au regard des autres pour progresser.

Bibliographie :

  • Les cris des animaux en cinq langues, illustration d’un texte de Félix Cornec, Circonflexe (2015).
  • Raconte encore grand-mère ! et Ehki li baado ya jaddati !, illustration d’un texte de Marido Viale, Samir Éditeur (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Mes plus belles histoires de France, illustrations d’un collectif, Rue des Enfants (2014).
  • ABêêCdaire, idiotismes animaliers et autres bêêtises, illustration d’un texte de Marido Viale, Belize (2012).
  • Lettres de campagne, propositions de François Hollande pour la jeunesse, Belize (2012).

Le site de Xavière Broncardhttp://www.xavierebroncard.com.

Concours :
Comme je vous l’annonçais en début d’article, grâce à Samir Éditeur nous vous proposons de gagner un exemplaire de Raconte encore grand-mère !. Pour cela, parlez-nous, en commentaire à cet article, de votre grand-mère (vous pouvez ne pas avoir envie et nous dire que vous voulez juste participer). Un tirage au sort désignera le gagnant ! Vous avez jusqu’à mardi, 20 h !


Dans la classe de Ségolen

Régulièrement, un-e instituteur-trice nous parle de livres de sa classe. Ouvrages qu’il-elle aime lire aux élèves, ouvrages que ses élèves aiment particulièrement, livres du moment ou éternels… Les maître-sse-s connaissent bien la littérature jeunesse, nous leur donnons la parole (et si vous voulez être un des prochains invités envoyez-nous un mail à danslaclassede@lamareauxmots.com). Cette semaine, c’est Ségolen qui nous parle des livres de sa classe. 

J’aime les livres, les albums… J’aime que mes élèves s’installent et ouvrent ces objets, racontent à leur voisin ou imaginent dans leur tête… J’aime qu’ils puissent regarder seulement les illustrations si c’est ce qu’ils souhaitent… J’aime qu’ils s’emplissent la tête de toutes ces histoires, ces personnages, ces structures pour à leur tour pouvoir créer et imaginer leurs propres récits…

Enseignante en MS-GS, je travaille beaucoup autour de la littérature en réseau. Je lis entre 20 et 30 albums par période et travaille sur plusieurs simultanément. Les albums changent toutes les périodes.
Du coup, très difficile de faire une sélection !! J’en ai donc choisi 5 qui j’espère seront pertinents.

L'anniversaire de Monsieur GuillaumeL’anniversaire de Monsieur Guillaume de Vaugelade :

Tous les Vaugelade présentent un intérêt (la série des Quichon a beaucoup de succès auprès des élèves). Celui-ci a une structure de randonnée par accumulation (gros mot qui veut juste dire que le personnage principal rencontre les autres personnages au fil de l’histoire et que chaque personnage le suit). C’est l’histoire d’un petit garçon dont c’est l’anniversaire et qui a faim. Il décide donc d’aller au restaurant. Sur son chemin, il rencontre plusieurs animaux qui le rejoignent jusqu’à rencontrer… un loup. Comment va-t-il réussir à ne pas se faire croquer ?
Les élèves adorent le jouer, le raconter avec des marottes…
J’aime particulièrement l’univers naïf de Vaugelade, les couleurs claires, les structures de phrases parfois alambiquées et le vocabulaire jamais choisi par hasard.

Mon chat le plus bête du mondeMon chat le plus bête du monde de Gilles Bachelet

Livre tellement drôle. Second degré très facilement accessible. L’auteur nous y présente son « chat » (qui est un éléphant) et ses habitudes étonnantes. Les illustrations sont un régal, beaucoup de références mais aussi de l’humour au premier degré.

La Belle aux bois dormantLa Belle au Bois Dormant illustré par Anja Klauss

Découverte de cette année. Gros coup de cœur pour ces sublimes illustrations et cette version grand format… La version reste classique et le texte très accessible et chaque page suscite des réflexions, des interprétations de la part des élèves tant les images sont belles…

Le petit voleur de motsLe petit voleur de mots de Nathalie Minne

Un peu comme le géant de Dahl qui mettait les rêves des enfants en bocaux, ici c’est un petit garçon qui collectionne les mots et les met dans des bocaux selon qu’ils parlent de choses rouges, de peur, d’amour… Chemin tout tracé vers les champs lexicaux et travail d’illustration superbe en papiers collés.

Billy se bileBilly se bile d’Anthony Browne

Browne est à mes yeux (et à ceux de beaucoup d’autres !) une merveille. Des Marcels aux livres sur la famille, en passant par Hansel et Gretel, ses ouvrages sont vraiment très riches.
Ici, c’est un petit garçon qui a des terreurs nocturnes et à qui l’on raconte l’histoire des poupées tracas. Il plaît beaucoup car parle de la peur la nuit, commune à beaucoup d’élèves et propose une solution. On construit généralement à la suite de ce livre nos propres poupées tracas.

You Might Also Like

C’est la famille !

Par 6 mars 2015 Livres Jeunesse

Et si l’on parlait de la famille ?

Coeur élastiqueUne famille, ça commence souvent par de l’amour. Deux êtres s’aiment, un enfant naît. Un enfant dont le prénom a été choisi avec amour. Un enfant qui sera parfois le portrait de ses parents… parfois totalement différent. Qu’il soit l’aîné ou l’un des suivants, il sera aimé tout autant… un cœur c’est élastique !
On parle des parents, des enfants, des grands-parents, des cousins et des cousines… dans Cœur élastique d’Anne-Claire Lévêque et Arianna Tamburini. On parle de la famille et du bonheur qu’elle procure. Alors bien sûr ici tout est positif, la famille c’est que de l’amour et des bons moments. C’est forcément un papa et une maman, des grands-parents encore en vie, des tonnes de cousins et plus tard « les petits devenus grands, ont à leur tour, des enfants ». Même si l’on peut regretter cette version très caricaturale de la famille, Cœur élastique reste un album plein de poésie (notamment grâce aux belles illustrations d’Arianna Tamburini) et de douceur.
Cœur élastique, pour rappeler que l’amour ne se divise pas.
Des extraits sur le site de l’éditeur et le même vu par Les lectures de Liyah.

9782246787259-X_0Un futur bébé et un futur grand frère s’écrivent. L’un, dans le ventre de sa mère, s’interroge sur le monde et dit sa hâte de rencontrer son aîné. L’autre, raconte sa vie pas toujours rose et explique qu’il se passe très bien de lui. L’un aime celui qu’il va rencontrer, espère qu’il sera son guide. L’autre a déjà peur de ne plus être le centre du monde.
Lettres à mon cher petit frère qui n’est pas encore né est un album épistolaire plein d’humour et de tendresse. Avec beaucoup d’originalité, Frédéric Kessler parle de la crainte des aîné-e-s en voyant arriver les petits frères et les petites sœurs et de la fascination qu’éprouvent ces dernier-e-s pour leurs aîné-e-s. Bien entendu, la rencontre sera belle, le grand finalement pas si mécontent. Le texte est illustré par des dessins aux allures rétro.
Un très bel album sur l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.

SOEURS MODE D EMPLOIUne sœur, ce n’est pas évident à comprendre, heureusement voici un guide pour vous aider ! Vous y apprendrez qu’une petite sœur c’est souvent bruyant et que ça mord parfois. Vous saurez comment les bloquer pour pouvoir les chatouiller (et où les parquer quand y’en a marre). Vous allez apprendre que ça fait beaucoup de bêtises… mais qu’au fond ce n’est pas si nul.
Sorti en Angleterre sous le titre A Guide to Sisters, voici que sort en France Sœurs mode d’emploi traduit par Aliyah et la pétillante Susie Morgenstern. C’est drôle et tendre, piquant et poétique. On parle autant des agacements que des moments de complicité. Les illustrations ont également ce côté tendresse sans mièvrerie.
Un super guide pour comprendre les sœurs et savoir comment s’en servir.
Le même vu par Enfantipages.

Raconte encore grand-mère !Depuis que son grand-père est parti, sa grand-mère habite avec eux. Parfois, elle entend ses parents dire que sa grand-mère ne sourit plus, qu’elle est devenue vieille, elle, elle sait que c’est faux. Elle la voit rire et faire des farces comme quand par exemple elle fait semblant de ne plus la reconnaître. Elle écoute ses histoires en sachant que même le jour où elle ne sera plus là, elle sera encore dans sa tête.
Raconte encore grand-mère ! est un très bel album sur les grands-parents, sur la relation entre eux et leurs petits-enfants, sur la transmission. L’histoire n’a rien d’original, elle nous a même été racontée très souvent, mais les mots de Marido Viale nous touchent et les illustrations de Xavière Broncard sont superbes.
Un album qui nous donne envie de demander encore et encore à nos grands-mères de nous raconter des histoires, leur histoire.
À noter : le livre existe aussi en arabe.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

RéunisSon papa ne rentre pas très souvent à la maison. Il construit de grands immeubles, loin. Une fois par an il est avec eux, au moment du Nouvel An… et c’est aujourd’hui.
C’est encore un très bel album que nous proposent les éditions HongFei. Un album extrêmement poétique et plein de tendresse sur la relation entre une petite fille et son père qu’elle ne voit pas souvent. L’histoire se passe en Chine, mais elle pourrait se passer en France, le papa pourrait être tout simplement marin, militaire ou prisonnier. On parle ici aussi de la transmission, du bonheur d’être ensemble, de l’amour, de la famille. On parle aussi du Nouvel An chinois et des traditions qui l’accompagnent.
Un album plein de tendresse sur la joie d’être réunis.
À noter : l’album original a été désigné « meilleur album » par un prestigieux prix chinois.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Anne-Claire Lévêque (La pluie et le beau temps et Le p’tit déjeuner), d’Arianna Tamburini (Mon alphabet zinzin des animaux du zoo, Marguerite, la vache jongleuse, Alain, le lapin magicien, Hector l’éléphant funambule et Ernesto le coq acrobate) et Frédéric Kessler (Le doudou-qui-parle et L’album de famille). Retrouvez aussi notre interview d’Arianna Tamburini.

Cœur élastique
Texte d’Anne-Claire Lévêque, illustré par Arianna Tamburini
Les Éditions du Ricochet dans la collection Les canoës du ricochet
11 €, 225×225 mm, 30 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Lettres à mon cher petit frère qui n’est pas encore né
Texte de Frédéric Kessler, illustré par Alain Pilon
Grasset Jeunesse
13,90 €, 210×175 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Sœurs mode d’emploi
de Paula Metcalf et Suzanne Barton (traduit par Aliyah et Susie Morgenstern)
De la Martinière Jeunesse
12,90 €, 240×275 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Raconte encore grand-mère !
Texte de Marido Viale, illustré par Xavière Broncard
Samir
11 €, 190×260 mm, 36 pages, imprimé au Liban, 2014.
Réunis
Texte de Yu Liqiong (traduit par Chun-Liang Yeh), illustré par Zhu Chengliang
HongFei dans la collection Vent d’Asie
14,50 €, 258×290 mm, 35 pages, imprimé en République Tchèque, 2015.

À part ça ?

Les 10 Bienfaits de la Lecture : Pourquoi Vous Devriez Lire Tous les Jours.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange