La mare aux mots
Parcourir le tag

Yann Autret

Qu’est-ce qu’on se marre !

Par 24 mars 2015 Livres Jeunesse

Ma famille normale contre les zombiesEn vacances en Bretagne où les mouettes contractent une maladie étrange, MadoLoup se retrouve acculée dans la maison de ses grands-parents devenus zombies, avec sa mère (surnommée « la petite personne » par ses enfants), son père (écrivain qui passe son temps à inventer des histoires qu’il décide de ne pas écrire), son frère ThéoPaïle (passionné par l’Apocalypse zombie), sa sœur Sarouchka (qui ne parle qu’en citations) et sa sœur Louve (5 ans, mais qui s’exprime comme une adulte), cherchant une solution pour échapper à l’attaque des morts-vivants et rentrer chez eux.
Alors, là, attention ! J’annonce : ce roman est un chef-d’œuvre. Je pense que je n’ai jamais autant ri en lisant un roman, jeunesse ou non. J’ai été bluffée par l’écriture de Vincent Villeminot, qui est drôle et subtile, et par son récit truffé de références littéraires, cinématographiques, télévisuelles, etc. La mise en page est également très chouette : uniquement en rouge et noir (« j’exilerai ma peur, j’irai plus haut que ces montagnes de douleur », Jeanne Mas, 1987), des illustrations partout, des gravures, des phrases manuscrites… Chapeau au graphiste, qui a dû y passer un temps fou, et à Yann Autret, qui dessine parfaitement bien les zombies à grandes oreilles !
J’aurais voulu ne jamais m’arrêter de lire ce texte. Heureusement, l’éditeur indique sur son site que c’est le tome 1 : sachant que ce tome est sorti en janvier 2015, quelles sont les chances pour que le tome 2 sorte demain ?…
Allez, une petite citation pour que vous faire sentir la portée de cet ouvrage : « Elle photographie des trucs sans intérêt (…) avec son polaroïd afin qu’on découvre qu’ils avaient en fait quelque intérêt. » C’est beau, non ? Plus sérieusement, que peut-on reprocher à un roman qui cite Sheila et La Cité de la peur ? Rien.
Des extraits sur le site de l’éditeur.
Le même vu par Sous le feuillage et Butiner de livre en livre.

NiakWahoo (oui, c’est le nom du héros), un jeune garçon d’une dizaine d’années, s’occupe de la ménagerie de son père, Mickey Cray, qui ne peut plus travailler depuis qu’un iguane gelé lui est tombé sur la tête. Mais dans cette ménagerie, pas de lapins, de poules ou de moutons, non, plutôt des serpents, des perroquets, des tortues et des alligators ! Bref, des animaux sauvages, que Wahoo et Mickey adorent et chouchoutent. Et c’est justement pour ça que la famille Cray est contactée par le programme de téléréalité « Expédition survie », une émission complètement truquée au cours de laquelle Derek Blair, vedette mégalo insupportable, doit survivre seul (mais entouré de caméras) dans une nature hostile (généralement reconstituée en studio), au milieu des animaux sauvages (mais apprivoisés, voire morts). Une émission qui n’est pas du tout du goût des Cray, mais quand on a des dettes à payer, on fait moins la fine bouche. Les voilà donc tous partis dans les Everglades, où le tournage ne se passe pas exactement comme prévu, surtout quand Derek Blair disparaît seul (vraiment seul cette fois) dans la forêt peuplée de vraies bêtes sauvages, après avoir été mordu par une chauve-souris qu’il tentait de manger crue et vivante.
C’est une satire bien sentie des trucages de la téléréalité que nous offre là Carl Hiaasen, et une bonne façon de faire comprendre aux préados qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on voit à la télé ! On ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman très bien écrit, qui traite de la famille, de l’écologie et de la société moderne, avec humour et subtilité. Sous ses airs de comédie railleuse, Niak aborde aussi des sujets sérieux comme l’alcoolisme et les parents violents. Ça n’est pas le sujet central de l’histoire, mais ça a le mérite de faire s’interroger Wahoo, et de fait le lecteur, sur la vie difficile de son amie Anguille.
En résumé, c’est fin, drôle et intelligent ! Foncez !
Le même vu par Chez Clarabel.

Le prince qui voulait rester propreVoilà un petit garçon dont tous les parents pourraient rêver ! En effet, ce petit prince déteste la saleté et n’aspire qu’à une chose : garder son bel habit tout propre. Un jour qu’il se balade sur son beau cheval, lui aussi tout propre, il croise une sorcière très très sale, qui fait du stop. Évidemment, il n’est pas question de s’arrêter, le prince risquerait de se salir. C’était sans compter sur les super pouvoirs de la sorcière qui, elle, est bien décidée à se frotter à ce petit garçon impeccable. Quand le prince découvre que cette sorcière l’emmène au Grand Congrès international des sorcières dégoûtantes, là, c’est vraiment la panique !
Un petit roman pour finir, parfait pour les enfants qui commencent à maîtriser la lecture ou qui n’aiment pas trop ça. C’est simple et rapide à lire, c’est marrant, c’est divertissant. Je suis sûre que les descriptions des sorcières plus dégoûtantes les unes que les autres, avec les illustrations qui vont bien, plairont beaucoup aux enfants !
Des extraits sur le site de l’illustrateur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Yann Autret (Tour de magie de Toto) et de Christian Oster (Chevaliers et princesses avec gigot et L’invitation faite au loup).

Ma famille normale contre les zombies
Texte de Vincent Villeminot, illustré par Yann Autret
Nathan dans la collection Romans grand format.
14,90 €, 152×211 mm, 240 pages, imprimé en France, 2015.
Niak
Texte de Carl Hiaasen, traduit par Yves Sarda
Gallimard Jeunesse.
13,50 €, 140×205 mm, 294 pages, imprimé en France, 2013.
Le prince qui voulait rester propre
Texte de Christian Oster, illustré par Grégory Elbaz
l’école des loisirs dans la collection Mouche.
7,50 €, 125×190 mm, 56 pages, imprimé en France, 2015.

À part ça ?

La Fédération Française des Associations des Chiens guides d’aveugles a fait une super vidéo pour rappeler qu’il y a encore des endroits où les chiens guides d’aveugle, et de fait leurs maîtres, ne sont pas les bienvenus…

Marie

You Might Also Like

Occuper, une nouvelle fois, les enfants en vacances

Par 14 février 2014 Jeux, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Et oui, c’est un peu notre marronnier à nous, avant chaque vacances on vous propose une sélection de jeux, livres jeux, loisirs créatifs… pour occuper les enfants en vacances. Aujourd’hui, ça sera une chronique assez variée où, j’espère, chacun trouvera son compte !

FUNPADEt l’on commence par quelque chose qui va en étonner certains… Oui, je sais, vous m’avez entendu dire (ou plutôt lu pour la plupart d’entre vous) que le numérique ce n’est pas mon truc, qu’un livre « papier » c’est quand même mieux qu’un livre numérique, que je préférais offrir des jouets en bois à mes enfants que des jeux électroniques et que les tablettes ce n’était pas pour moi… mais lors d’une présentation au salon KidExpo j’avoue avoir carrément craqué sur les Funpad. J’avais comme image des tablettes pour enfants, ce genre de jouets électroniques où il faut acheter des cartouches (généralement très chères, souvent complètement idiotes et presque toujours avec des héros de franchise). Ici, ce n’est pas du tout ça. C’est vraiment une tablette (tactile) pour enfants de 3 à 9 ans. Donc je l’ai surtout testée avec un enfant de bientôt 6 ans, ma fille (qui a été on ne peut plus ravie de servir de cobaye). Au programme : des applications d’apprentissage, Funpaddes jeux, des livres électroniques, un appareil photo… Commençons par le début, on crée le profil de l’enfant (le parent choisira ce à quoi il a accès). Ensuite, l’enfant entre dans ses applications. Sur l’icône Apprentissage, il va trouver des applications pour tracer des lettres ou des chiffres, replacer des objets sur leur silhouette, jouer à des instruments de musique, dessiner, apprendre l’heure, retrouver ce que mange tel animal, relier des points, faire travailler sa mémoire… (au total 75 applications tactiles et 25 applications où il faut utiliser les boutons). Dans Jeux il va trouver 40 jeux tactiles et 30 jeux avec le clavier. Ce sont ici des jeux de plateformes, des jeux type tétris, des puzzles… Dans Livres électroniques on trouve dix histoires classiques (Blanche Neige, La petite sirène…). FunpadDans Appareil photo et dans Caméra vidéo en plus de faire des photos et de filmer on va pouvoir ajouter des effets à ses œuvres, mais aussi jouer avec elles (par exemple en faisant des puzzles). On peut aussi ajouter des musiques dans la tablette (que l’enfant va retrouver dans Musique) et même des vidéos (super pratique pour les trajets). On trouve donc ici 200 applications fournies, soyons francs (et donc commençons par ce qui fâche) la plupart sont gadgets voire incompréhensibles. Sur les 200, je pense que vous n’en trouverez que quelques dizaines d’intéressantes (mais ces applications sont fournies avec la tablette et donc gratuites). Mais l’intérêt ici c’est que l’on peut télécharger des applications (sur l’App Store d’Amazon) et là vous pouvez trouver des applications très sympa à petits prix (voire gratuites) et même des applications géniales (un peu plus chères en général, tout se paye ma bonne dame). On peut aussi permettre à l’enfant d’aller sur internet (sites ou Skype, Twitter, Facebook…) et le parent choisit le temps accordé. On peut aussi, évidemment, choisir que l’enfant n’y ait pas accès. Autre truc vraiment positif, le parent peut se créer un compte… et là c’est open-bar ! Ici, on peut bien entendu retrouver tout ce qui a été cité précédemment, mais aussi une interface android qui vous permettra de faire beaucoup plus de choses (et là encore, on peut ajouter des applications). Chez nous c’est très vite devenu un très bon trucVolet FUNPAD.png : pour occuper un peu notre fille en lui donnant des applications sympa avec lesquelles jouer, pour écouter de la musique ou regarder des vidéos pour les longs voyages en train et, il faut l’avouer, on la lui pique parfois pour faire des jeux devant une émission pas forcément captivante à la télé ou relire un billet de blog une fois couché… Que vous dire d’autre… qu’elle est renforcée autour pour amortir les chocs (mais on n’a pas testé de la faire tomber pour voir le résultat…), que ça se charge électriquement (et tient ensuite plusieurs heures), que bien entendu on peut y mettre un casque (ouf !), la relier à l’ordinateur par USB (pour y glisser des films ou des musiques)… bref, voilà bien de quoi occuper les enfants en vacances ou dans les transports… avec modération, évidemment !
Beaucoup plus de détails (y compris techniques) sur le site du constructeur.

Vocabulon junior pocheOn reste dans les transports (on arrive à la gare dans 30 minutes, pas la peine de se lever déjà) et voilà un petit jeu bien pratique ! Vous connaissez peut-être le Vocabulon, voici le Vocabulon poche junior ! Une toute petite boîte de cartes qui va nous permettre de jouer (partout) avec les mots. Le principe est simple, il faut chaque fois trouver un mot grâce à des indices. Par exemple, un mot commençant par F de dix lettres, c’est un verbe qui signifie aller souvent dans un lieu et qui est de la même famille que fréquentation… (je suis sûr que vous avez trouvé). Il y a deux niveaux de jeux (CE1-CE2 et CM1-CM2), mais les adultes peuvent même s’en mêler (en ne donnant pas tous les indices par exemple). Bref, j’adore ce jeu qui enrichit le vocabulaire et pour le coup on peut vraiment l’emporter partout et y jouer même si l’on n’a pas de table !

La danse des oeufsPour le jeu suivant, ça va être plus difficile de jouer dans le train. Avec La danse des œufs, il va falloir bouger ! Ici, on va mettre notre rapidité et notre adresse à l’épreuve. Deux dés, un œuf et des cartes. Et pour savoir qui commence la partie, il faut faire un concours de saut… ça vous donne déjà une idée du jeu ! Suivant les résultats des jets de dés, on doit soit se coincer une carte quelque part (sous le menton, derrière une oreille, entre les genoux…), être le plus rapide à attraper l’œuf posé sur la table, essayer d’attraper l’œuf qui a été jeté en l’air, voler une carte à un camarade et même courir et tout ça bien entendu sans faire tomber ses cartes (pas facile de courir avec une carte coincée entre les genoux) ! Les règles ne sont pas toujours évidentes (voire parfois plutôt floues, on doit jeter deux dés… mais à aucun moment on ne nous dit quoi faire du deuxième !), mais c’est typiquement le genre de jeux où l’on peut jouer à sa façon, c’est un jeu plutôt sympathique pour les anniversaires, par exemple.
Certainement mieux expliqué ici.

Bloc jeuxLes blocs de jeux c’est pratique aussi pour les vacances et les transports, facilement transportables on y trouve de nombreuses activités. Dans celui-ci spécial mer, sorti chez Lito, on va trouver, par exemple, des points à relier, des intrus à chercher, des jeux des sept différences, des dessins à reproduire, des labyrinthes, des jeux de lettres… Bref, les enfants vont pouvoir s’occuper plusieurs heures avec ce petit bloc aux graphismes modernes. Le genre de carnet qu’on adore pour son côté pratique (il tient presque dans la poche) et parce qu’il occupe longtemps les enfants. Celui-ci est à partir de 5 ans, mais vous en trouverez plusieurs dans la même collection pour différents âges.

Mon imagier MontessoriVous le savez peut-être « Montessori » est devenu un mot magique (rien qu’ici, vous n’imaginez pas le nombre de gens qui arrivent sur le blog en tapant Montessori sur google). Ainsi on voit beaucoup d’ouvrages, de coffrets… sortir avec le « label » Montessori. Un mot magique qui attire donc. Il y a du bon, il y a du mauvais, Mon imagier Montessori sorti chez Nathan est plutôt dans la première catégorie (Nathan sort depuis quelque temps de nombreux ouvrages « Montessori » et qui sont généralement réussis). Que trouve-ton dans ce coffret ? Des cartes avec des mots, des cartes avec des dessins et des cartes où il y a les deux. L’utilité de ces cartes (appelées cartes classifiées ou cartes de nomenclatures) est d’apprendre du vocabulaire aux enfants (ici sur le thème des fruits, des fleurs, des oiseaux, des insectes et des animaux de la forêt) et de préparer à l’écriture et à la lecture. Ces cartes ont de nombreuses utilités (ceux qui connaissent la pédagogie Montessori connaissent le principe), on peut par exemple associer les cartes, associer les mots avec les cartes, faire des paires… Un petit livret est là pour vous aider, il donne des idées d’activités à faire avec les cartes. Seul petit bémol, généralement pour les cartes de nomenclature on utilise plutôt des photos et là les dessins sont même un peu austères… mais passé ce petit détail c’est encore un très bon coffret qui vient compléter la collection des « articles Montessori » sortis chez Nathan.

J'habille mes petits lapinsFini les jeux, on passe aux loisirs créatifs ! Et l’on commence par J’habille mes petits lapins (on trouve aussi la version chats) chez Lito. Ce sont ici des personnages en carton découpés avec de petits socles. On pose donc nos lapins et leurs paniers puis on les décore grâce aux autocollants (repositionnables) fournis. Cinq personnages, deux décors et quatre pages d’autocollants (habits, objets…) signés Julie Camel. Les illustrations sont vraiment très belles et ça fait ensuite de très jolis objets de déco. C’est pratique même pour les petites mains, on aime beaucoup !

Jeux et activités Les lettresSortis chez Rue des enfants, Jeux et activités Les nombres et Jeux et activités Les lettres, tous deux signés Àngels Navarro et Laura Prim, sont deux magnifiques cahiers d’activités. Papier épais, graphiquement très réussi, belles illustrations… on n’a presque pas envie d’écrire dessus ! Ici donc, comme leurs noms l’indiquent, on va jouer avec les lettres et les chiffres. Dans l’album sur les lettres, on va coller des autocollants, relier des dessins avec leur nom écrit, reconnaître des lettres et des mots, entourer d’une Jeux et activités les nombrescouleur des objets commençant par telle lettre… Même genre d’exercices dans celui sur les chiffres, on retrouve les autocollants et l’on va classer du plus petit au plus grand, faire des paires, des additions, retrouver des chiffres qui sont entre deux autres, couper des suites de chiffres pour avoir des groupes avec la même somme totale… bref là encore c’est varié, les jeux sont vraiment bien faits, intelligents, originaux, et comme je le disais plus haut, très esthétique. Bref, on adore !
Des extraits ici pour Les lettres et pour les nombres.

Le grand livre magiqueVous aimez la magie ? Voici Le grand livre magique de Loïc Robaeys. Une poule blanche sur fond rouge ? Si on la colorie en rouge, elle disparaît ! Si l’on ajoute des ailes à un éléphant, le voici qui s’envole ! Un chat en équilibre ? Dessinons-lui des choses sur la tête ça sera encore plus impressionnant ! Dans ce grand cahier, les activités sont diverses. Si elles sont généralement très classiques (dessiner, relier des points, colorier les cases suivant des numéros…), c’est le traitement qui est ici très original et surtout très graphique ! C’est là encore un très bel album, du genre de ceux que l’on garde. Il fait la part belle à la création et à l’imagination. Vraiment le genre de cahier de loisirs créatifs inventif comme on aime.
Des extraits en ligne.

Tours de magie de TotoD’ailleurs à propos de magie… et si l’on profitait de ces vacances pour apprendre quelques tours ? Grâce à Toto on va savoir faire rentrer un œuf dans une bouteille, faire qu’une pièce traverse une table, retourner un verre d’eau qui ne se vide pas, utiliser ses pouvoirs pour repousser du poivre… bref les copains ne vont pas en revenir, c’est sûr ! Classés en deux catégories (Tours faciles et Tours un peu moins faciles), on trouve ici plus de quarante tours… d’ici qu’ils les apprennent tous, on a quelques heures de répit devant nous ! Et vraiment, je l’ai vu autour de moi, la plupart des enfants adorent faire des tours de magie et même si parfois on voit le truc à trois kilomètres, on joue le jeu et les enfants sont ravis. Un livre plein d’humour pour impressionner les copains.

Bricol Et RecupOn a joué, on a dessiné, on a fait des tours de magie… et si maintenant on bricolait ? Allez on prend des bidons de lessive, des bouchons en liège, des pots de yaourt, des bouteilles de lait… et l’on va fabriquer des tas d’animaux ! Alors bien sûr on aime le côté récup, on apprend ainsi aux enfants à réutiliser des choses qu’on allait jeter en en faisant autre chose, mais on leur apprend aussi à être créatifs ! Car ici, même si des modèles sont proposés, ce genre de livre est parfois un pied à l’étrier, ensuite on va créer sans modèle. Ce qui est un peu original dans cet ouvrage, c’est que les enfants et les parents vont créer ensemble. En effet parfois il faudra utiliser la perceuse ou le pistolet à colle, par exemple. Autant parfois, il faut être franc, on a envie que les enfants s’occupent seuls, autant on aime aussi de temps en temps faire des activités en famille. Ici, on va trouver des tas d’idées. Les étapes sont toujours bien expliquées, bref on va adorer récupérer nos déchets pour leur donner une seconde vie.

On termine avec deux ouvrages pour les plus petits…. Si l’on profitait de ces vacances pour faire des activités d’éveil et même du Pilate !

100 activités d'éveil papa bébéOn commence donc avec les tout-petits et un ouvrage qui propose 100 activités d’éveil papa-bébé. Bon bien entendu, vous vous en doutez, j’ai horreur de ce genre de titre… D’autres ouvrages du même type étaient d’ailleurs sorti chez le même éditeur (365 activités avec mon tout-petit 1001 activités avec mon enfant, 100 activités d’éveil Montessori…) et donc on suppose que les autres n’étaient que pour les mères… personnellement, je les avais trouvés très bien fait et je n’avais pas eu besoin de vérifier de quel sexe j’étais pour les utiliser… Bref ! Ici encore, ce n’est pas ce que vous avez dans la culotte qui va faire que vous apprécierez (ou pas) de chanter avec votre enfant Coco le petit singe, signer, masser le visage de votre bébé ou vous promener dans la nature ! Peut importe votre sexe vous trouverez ici des tas de très bonnes idées d’éveil, j’adore cette collection, car à chaque fois les ouvrages sont riches, on peut y piocher vraiment plein de choses, ça ne se lit pas forcément d’une traite (d’ailleurs il ne vaut mieux pas, c’est assez fouillis et les enchainements ne sont pas très cohérents), on vient grappiller des idées, on le feuillette et l’on tente des choses. Bref, voilà un ouvrage vraiment très bien fait où l’on va retrouver des chansons, des activités motrices, des jeux et plein d’autres choses encore… pour les papas… et pour les mamans.

Le pilates pour les petitsAprès Le yoga pour les petits, voilà dans la même collection Le Pilates pour les petits. Ici, on va aider l’enfant à prendre conscience de son corps en bougeant de manière ludique (comme le dit l’introduction). Douze exercices dans lesquels l’enfant va se rouler en boule tel un hérisson, faire le cygne en s’appuyant sur ses coudes (oui je sais un cygne n’a pas de coudes) ou encore en se mettant sur le dos, les pieds collés et en hauteur imaginer qu’il est une grenouille ! Les exercices sont simples et bien faits. C’est Elsa Fouquier qui illustre et donc en plus l’album est joli ! Que demander de plus ?
Des extraits des illustrations sur le blog d’Elsa Fouquier.

Quelques pas de plus…
D’autres jeux par exemple ici et d’autres loisirs créatifs par exemple .

Funpad
Vidéo Jet
Prix : Autour de 100€
Age d’après l’éditeur : 3-9ans
Fabriqué en Chine.
Vocabulon Junior Poche
Megableu
Prix : Autour de 8€
Age d’après l’éditeur : 7 ans
Nombre de joueurs : à partir de 2 jours
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué.
Lieu de fabrication non indiqué.
La danse des oeufs (cartes)
de Roberto Fraga, illustré par Martina Leykamm
Haba
Prix : Autour de 8 €
Age d’après l’éditeur : 6-99 ans
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : env. 10 minutes
Fabriqué en Europe.
Bloc Jeux La mer
de Crystal
Lito dans la collection Bloc Jeux
4 €, 140×197 mm, 64 pages, imprimé en UE, 2014.
Mon imagier Montessori
Texte d’Ève Herrmann, illustré par Emmanuelle Tchoukriel
Nathan
20,90 €, 215×185 mm, 150 cartes, imprimé en Chine, 2014.
J’habille mes petits lapins
de Julie Camel
Lito dans la collection J’habille mes petits…
6,90€, 160×170 mm, imprimé en Chine, 2014.
Jeux et activités Les lettres
d’Àngels Navarro et Laura Prim
Rue des enfants dans la collection Jeux et activités
7,95 €, 216×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Jeux et activités Les nombres
d’Àngels Navarro et Laura Prim
Rue des enfants dans la collection Jeux et activités
7,95 €, 216×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le grand livre magique
de Loïc Robaeys
Actes sud Junior
10,90 €, 251×321 mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Tours de magie de Toto
Tours de Céline Potard, illustrés par Yann Autret
Lito
8,50 €, 140×206 mm, 96 pages, imprimé en UE, 2014.
Bricoles & Récup Animaux
Texte de Fabien Jonckheere, illustré par Thomas Tessier
Eyrolles
15,90 €, 210×315 mm, 85 pages, imprimé en Espagne, 2013.
100 activités d’éveil papa-bébé
Texte de Flavie Augereau, illustré par Emiri Hayashi et Christophe Pernoud
Nathan
11,90 €, 150×200 mm, 211 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Le pilates pour les petits
Texte de Rida Ouerghi, illustré par Elsa Fouquier
Gallimard Jeunesse
9,90 €, 200×200 mm, 22 pages, imprimé en Espagne, 2013.

À part ça ?

On continue de beaucoup parler de la polémique actuelle sur les livres pour enfants par exemple grâce à une interview de l’éditrice de Sarbacane dans Télérama et on se moque gentillement dans cette vidéo.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange