La mare aux mots
Parcourir le tag

Zelda Zonk

Les invité-e-s du mercredi : Zelda Zonk et Cécile Roumiguière ( + concours)

Par 24 juin 2015 Les invités du mercredi

La semaine prochaine, comme chaque été, nous changeons la formule du mercredi le temps des mois de juillet et août. Pendant ces deux mois, vous pourrez retrouver la même rubrique que l’été dernier, des questions d’enfants et des réponses par des professionnels. Nos dernières invitées de la saison 2014-2015 sont l’illustratrice Zelda Zonk et l’auteure Cécile Roumiguière. La première a accepté de répondre à nos questions, la seconde joue le jeu du En vacances avec… Entre les deux, vous pourrez tenter de gagner un très bel album. Bon mercredi à vous.


L’interview du mercredi : Zelda Zonk

Zelda Zonk MaromotsParlez-nous de votre parcours ?
Après un bac littéraire, j’ai fait des études de graphisme (les arts appliqués, à Paris). Je me suis tournée vers l’illustration dans un second temps. J’avais déjà commencé à dessiner pendant mes études supérieures mais, à cette époque, je n’imaginais pas pouvoir en faire mon métier. C’était destiné à être un petit complément au graphisme, ça l’a d’ailleurs été pendant très longtemps, jusqu’à ce que je laisse le graphisme de côté pour me consacrer entièrement à l’illustration.

Quelles techniques d’illustration utilisez-vous ?
Cela fait des années que je suis passée à la palette graphique (stylet graphique relié à l’ordinateur comme une souris) : je dessine directement sur ordinateur. La mise en couleurs, sous Photoshop, y est beaucoup plus rapide et pratique que quand j’utilisais des encres auquarellables à mes débuts. Ceci dit, je songe de plus en plus à revenir à un cerné à la plume, sur papier : la qualité du trait, les petits accidents de la plume sont inimitables. Et me manquent de plus en plus.

On Est De Vrais EspionsQuelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
J’ai eu la chance d’être abonnée à une bibliothèque très tôt et d’aller régulièrement dans une librairie pour enfants, quand j’étais petite. Je me souviens avoir lu et relu les petits folios illustrés de chez Gallimard. C’est dans cette collection que j’ai découvert Quentin Blake, qui illustre notamment les incroyables histoires de Roald Dahl. J’avais quelques albums de prédilection aussi (L’arbre généreux de Shel Silverstein, les albums de Tomi Ungerer ou les petites histoires de Maurice Sendak… – ouvrages qui sont toujours en bonne place dans ma bibliothèque !). J’ai aimé aussi toute la saga des Petit Nicolas, illustrée par Sempé. Adolescente, je n’ai pas souvenir de découvertes particulières. J’aurais adoré pouvoir lire les Harry Potter ou la trilogie de Philip Pullman (À la croisée des mondes) mais il n’y avait rien de comparable, il me semble.

Pourquoi ce pseudo, Zelda Zonk ?
J’ai été contrainte de prendre un pseudo lorsque, directrice artistique « Fictions » dans une maison d’édition jeunesse, un éditeur concurrent m’a proposé Le petit chaperon rouge les contes défaitsd’illustrer dans une collection très semblable à l’une de celles que je supervisais. J’ai accepté la commande et cherché en vitesse un pseudo. À l’époque, un annuaire papier des illustrateurs était encore édité et j’avais remarqué qu’il y avait très peu de noms dans les « z ». Plus forte que l’illustrateur « Monsieur Z », je comptais lui ravir la dernière ligne avec un double « z » ! Zelda Zonk est, paraît-il, l’un des pseudos dont se servait Marilyn Monroe pour réserver une chambre d’hôtel incognito et je l’ai adopté sans (trop) réfléchir, je l’avoue. Pour la petite histoire, l’annuaire en question a cessé sa parution peu de temps après que j’ai accepté cette première grosse commande : je n’ai donc jamais vu mon pseudo figurer sur la toute dernière ligne !

Mais qui sauvera le petit roi ?Pouvez-vous nous dire quelques mots sur Mais qui sauvera le petit roi que vous venez de sortir ?
Cela fait assez longtemps que j’illustre mais ce livre est mon premier véritable album. Je suis surtout sollicitée en presse ou pour des romans illustrés, en édition, parce que j’ai un trait spontané et rapide et que je porte une attention particulière à l’expressivité des personnages. Pour cet album donc, j’ai voulu proposer quelque chose de plus précieux, de plus raffiné, de plus minutieux que ce que je fais habituellement. L’histoire de Jo s’y prêtait et l’éditrice, Mélanie Edwards, m’a fait suffisamment confiance pour me laisser aller vers cette veine-là sans contrainte.

Quels sont vos projets ?
Je continue à illustrer sur tous les fronts : en ce moment, je termine le 3e album des « Contes défaits » pour l’éditeur Play Bac (une révision humoristique de certains contes de Perrault), j’attaque une série de petits romans illustrés qui fait très « Petit Nicolas » justement (chez Nathan), tout en dessinant toujours régulièrement pour certains magazines de presse destinés aux petits ou aux moins petits. J’ai la chance de faire un métier fantastique et j’en profite !

Bibliographie sélective :

  • Chasse au trésor, illustration d’un texte de Mathieu Rocher, Milan (2015).
  • Mais qui sauvera le petit roi ?, illustration d’un texte de Jo Hoestlandt, Magnard Jeunesse (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • Le chat botté, illustration d’un texte de Fabrice Collin, Play Bac (2015).
  • Le petit chaperon rouge, illustration d’un texte de Fabrice Collin, Play Bac (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • C’est pas toi qui commandes !, illustration d’un texte d’Arnaud Alméras, Nathan (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • Je déteste le français, illustration d’un texte de Bernard Friot, Milan (2014).
  • Le carnet dingo du professeur D. Glingo, illustration d’un texte de Mathieu Rocher, Tourbillon (2014).
  • Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !, illustration d’un texte d’Arnaud Alméras, Nathan (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Les idées qui changent le monde, illustration d’un texte d’Isabelle Wlodarczyk, Oskar (2013).
  • Les aventures de Loa, illustration d’un texte de Miguel Haler, Amaterra (2013).
  • Demain, je fais le pont !, illustration d’un texte d’Armelle Barnier et Sylvie Hennequin, Mila éditions (2010).

Retrouvez Zelda Zonk sur son site : zeldazonk.ultra-book.com.

Concours :
Grâce aux éditions Magnard Jeunesse je vais pouvoir offrir à l’un-e de vous un exemplaire du très bel album illustré par Zelda Zonc, Mais qui sauvera le petit roi ?. Pour participer, dites-nous ce que vous faites pour occuper vos enfants malades (ou dites juste « je participe » si vous ne voulez pas/ne pouvez pas répondre). Nous tirerons au sort parmi toutes vos réponses, vous avez jusqu’à mardi 20 h ! Bonne chance à tous !


En vacances avec… Cécile Roumiguière

Régulièrement, je pars en vacances avec un-e artiste (je sais vous m’enviez). Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet-te artiste va donc profiter de ce voyage pour me faire découvrir des choses. On emporte ce qu’il/elle veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il/elle veut me présenter et c’est lui/elle qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est Cécile Roumiguière qui s’y colle, merci à elle !
Allez en route !

5 albums jeunesse

  • Moi Le Loup Et Les ChocosL’Atlas des géographes d’Orbae de François Place (Casterman)
  • Le géranium sur la fenêtre vient de mourir mais toi, maîtresse, tu ne t’en es pas aperçu d’Albert Cullum (Harlin Quist)
  • Le beau ver dodu de Nancy Van Laan et Marisabina Russo (Kaléidoscope)
  • Les loups d’Emily Gravett (Kaleidoscope)
  • Moi, le loup et les chocos de Delphine Perret (Thierry Magnier)

5 romans
Frankie Addams de Carson McCullers

  • Journal, Anaïs Nin
  • Le Vice-consul de Marguerite Duras
  • Frankie Addams de Carson McCullers
  • Price de Steve Tasich
  • Le monde à l’endroit de Ron Rash
  • Hyperion de Dan Simmons (oups, ça fait six…)

5 DVDMorse

  • Memento de Christopher Nolan
  • Amours chiennes de Iñarittu
  • Citizen Kane d’Orson Welles
  • Mommy de Xavier Dolan
  • Morse de Thomas Alfredson

et aussi…

  • VertigoLola de Jacques Demy et Le Mépris de Godard, Cléo de cinq à sept de Varda, Adieu Philippine de Jacques Rozier, Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle… une super compil personnalisée de la nouvelle vague
  • Vertigo et tout Hitchcock
  • Downton Abbey, la série
  • Les séries d’après Jane Austen par la BBC
  • Les Aliens et quelques films SF

5 CDElistom

  • Une compil de la Tamla Motown
  • Elis et Tom de Antoñio Jobim et Elis Régina, avec le titre Aguas de março en boucle
  • Les Variations Goldberg de Bach par Glenn Gould
  • The Best of Miles Davis & John Coltrane (1955-1961)
  • Le premier CD que réalisera Anne Sila

5 artistes

  • Camille Claudel
  • Agnès Varda
  • Gerda Taro
  • Louis Jammes
  • Jérôme Bosch

5 lieux

  • Une presqu’île du bout du monde, dans la forêt, à écouter le roulement des vagues.
  • Un îlet de Mafate, sur l’île de la Réunion (prépare tes chaussures de rando, c’est haut !).
  • Le lever du soleil, l’été, après une nuit de musique, sur les créneaux de la Cité de Carcassonne.
  • Le port de Barcelone, en fin de journée, l’été, quand on commence à respirer, ou, si tu as trop chaud, New-York, en septembre, pendant l’été indien.
  • Le jardin de ma tante Marinette, dans un coin caché du fond de la vallée du Viaur, avec sa serre de bric et de broc, son escalier de pierres sèches, ses plantes sauvages, ses lupins et ses légumes naturellement bio.

Cécile RoumiguièreCécile Roumiguière est auteure.

Bibliographie sélective :

  • Lily, roman, La joie de lire (2015).
  • Sur un toit, un chat, illustré par Carole ChaixÀ pas de loups (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • La Belle et la Bête, illustré par Aurélia Fronty, Belin Jeunesse (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Le fil de soie, illustré par Delphine Jacquot, Éditions Thierry Magnier (2013)
  • Une princesse au palais, illustré par Carole ChaixÉditions Thierry Magnier (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Ma sœur et moi, illustré par Bobi+Bobi, La joie de Lire (2012).
  • Rouge Bala, illustré par Justine Brax, Milan (2011).
  • Demain la lune, illustré par Olivier Tallec, Seuil Jeunesse (2009).
  • L’enfant silence, illustré par Benjamin Lacombe, Seuil Jeunesse (2008).
  • À l’ombre du tilleul, illustré par Sacha Poliakova, Gautier-Languereau (2005).
  • L’école du désert, illustré par Claire Delvaux, Magnard Jeunesse (2004).

Retrouvez Cécile Roumiguière sur son site : http://www.cecileroumiguiere.com.

 

You Might Also Like

Filles et fils de rois

Par 12 juin 2015 Livres Jeunesse

Mais qui sauvera le petit roi ?Le petit roi est malade. Le petit roi a mal. Un dragon semble être posé sur sa poitrine. Le petit roi aimerait pleurer, mais ça ne pleure pas un petit roi. Alors le petit roi s’énerve, pourquoi les gardes ont-ils laissé passer la maladie ? Pourquoi son père ne fait-il pas tirer des coups de canon pour que le mal s’en aille ? N’est-il pas un petit roi ?
Jo Hoestlandt et Zelda Zonk signent un magnifique album sur les maux exagérés des enfants (qui sont à l’article de la mort au moindre rhume), sur les caprices et (surtout) sur l’amitié. Bien sûr, pas besoin d’être de sang royal pour reconnaître son enfant dans le héros de l’histoire, parfois les enfants agissent comme s’ils étaient des petits rois. Heureusement dans la vie de l’enfant il y a quelqu’un, un ami sur qui compter.
Un magnifique album sur l’amitié… et sur les maladies des petits rois.

Gamine et son roiPour son père, Gamine c’était tout. Il n’avait d’yeux que pour elle. Il passait son temps à la regarder, à la surveiller, même pendant la nuit. Gamine grandit, son père est toujours à ses basques. Il ne peut rien arriver à l’enfant, le père veille… mais c’est peut-être ça le souci… La vie est-elle passionnante quand il ne peut rien nous arriver ?
Avec humour et tendresse, Séverine Vidal nous raconte l’histoire d’un père qui surprotège sa fille. Certains parents risquent de se reconnaître ! On parle ici de la liberté, d’expérimenter les choses par soi-même, de la vraie vie. Claire Le Meil accompagne à merveille le texte avec délicatesse et y ajoute même une petite critique de la surconsommation.
Un très bel album pour se moquer (gentiment) des parents trop inquiets (dont je fais partie).
Le même vu par La soupe de l’espace.

La princesse aux petits platsUne princesse, orpheline de mère, se réfugiait dès qu’elle le pouvait dans les cuisines. Elle aimait tellement bien manger qu’elle s’était mise à cuisiner. Elle était même devenue la meilleure cuisinière du royaume ! Notre princesse, ronde comme une orange, était surnommée Rebondie. Son père, le roi, décida qu’on ne pouvait pas vivre que pour manger, qu’il fallait qu’elle se marie. La princesse accepta à une condition : son mari devra pouvoir manger encore plus qu’elle.
Un petit peu plus partagé sur ce dernier album, plus littéraire et avec des illustrations qui, personnellement, m’ont moins séduit (mais les goûts et les couleurs au niveau des illustrations…). Le conte est assez proche des contes classiques (mère décédée, père qui oblige sa fille à se marier), mais la princesse gourmande ajoute un petit grain d’originalité.
Un album plein de charme pour les amateurs d’histoires de princesses et de contes romantiques.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jo Hoestlandt (Géant et La maîtresse est amoureuse), de Zelda Zonk (Le Petit Chaperon rouge, C’est pas toi qui commandes !, On est de vrais espions !, Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !), de Séverine Vidal (La drôle d’évasion, Le petit dodophobe en 27 leçons, Wilo et Mi, la légende de La Grise, Nestor, maudits mercredis, Les bruits chez qui j’habite, Huit saisons et des poussières, J’aime mes cauchemars, Méga-Loup, Fées d’hiver, Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresse, Noël à l’endroit, Mon secret rit tout le temps, 55 oiseaux, Prune et l’argent de poche, Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeur, Prune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps) et de Claire le Meil (Paris la nuit). Retrouvez aussi notre interview de Séverine Vidal.

Mais qui sauvera le petit roi ?
Texte de Jo Hoestlandt, illustré par Zelda Zonk
Magnard Jeunesse
13,90 €, 239×277 mm, 28 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Gamine et son roi
Texte de Séverine Vidal, illustré par Claire Le Meil
Sarbacane
14,90 €, 210×280 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
La princesse aux petits plats
Texte d’Annie Marandin, illustré par Lucile Placin
Didier Jeunesse
12,50 €, 260×260 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.

À part ça ?

Un concours sur la page facebook de Bescherelle.

 Gabriel

You Might Also Like

L’histoire vous dit peut-être quelque chose…

Par 4 mai 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une sélection d’ouvrages dont les histoires sont généralement connues… mais qui s’éloignent parfois de l’originale.

une bible 3dAu début, il n’y avait rien. Rien. Rien du tout. Puis Dieu a inventé la lumière et bien d’autres choses, dont l’Homme. Le premier s’appelait Adam. D’une de ses côtes, Dieu fit la première Femme, elle ne portait pas de nom. Ils vivaient heureux dans l’Eden jusqu’au jour où la femme fit ce qui était pourtant interdit : croquer dans une pomme de l’arbre de la connaissance. Ensuite, il y eut Caïn et Abel, Noé, Abraham et plus tard, bien plus tard, Jésus.
Que l’on soit croyant ou non, Une bible de Philippe Lechermeier et Rebecca Dautremer est un sublime ouvrage. Près de 400 pages magnifiquement (et le mot est faible) illustrées. Certaines histoires sont connues soit parce qu’on a une culture chrétienne, soit parce qu’on a regardé les grosses productions cinématographiques avec Charlton Eston. On parle du déluge et de Noé, de l’exode et de Moïse qui ouvrit les eaux, de Jonas et du poisson géant, la crucifixion de Jésus… Les Une biblehistoires sont de beaux contes, surtout racontés par Philippe Lechermeier qui alterne les genres littéraires (prose, poésie, théâtre…). C’est souvent très noir et ça ne s’adresse pas aux plus jeunes. C’est, dans tous les cas, un ouvrage extraordinaire, un livre comme on en voit peu, entre le livre d’art et l’album jeunesse, un livre qu’on ne se lasse pas de feuilleter, de regarder, d’admirer. Le genre de livre qu’on ne range pas dans une bibliothèque, qu’on laisse plutôt à portée de main, qu’on soit croyant ou non.
Un des textes les plus anciens, revu pour être relu « comme un roman », sublimé par les illustrations extraordinaires d’une de nos plus grandes illustratrices.
Plus d’informations (extraits, vidéos…) sur le site de Rebecca Dautremer.
Le même vu par Le cabas de Za et Livres et merveilles.

La moufle Palluy RibeyronAlors qu’il marchait dans la neige, Igor a perdu sa moufle. Pour Souris Jolie, c’est une aubaine ! Elle a trouvé où se protéger du froid. Mais alors qu’elle est bien installée, elle entend un petit bruit, c’est Grenouille Fripouille qui aimerait bien la rejoindre… Sourie Jolie ne peut pas laisser son amie dehors, elle l’invite. Tant qu’ils ne sont que deux…
Christine Palluy réécrit ce grand classique en lui donnant une nouvelle fin. Le texte est poétique et les mots bien choisis, c’est un régal de le lire à voix haute. Les illustrations sont signées par le génial Samuel Ribeyron, un pur bonheur !
Un conte classique revisité avec poésie tant dans le texte que dans les illustrations. Une des (la ?) plus belles versions du conte.
Le même vu par Des livres etc et Enfantipages.

Le Petit Chaperon rouge reste un des plus grands classiques et surtout un des contes les plus revisités. Trois nouvelles versions viennent de sortir.

Le Petit Chaperon rouge n'a pas tout vuElle a neuf ans et vit avec sa mère. Elle adore le rouge alors sa mère lui a fait un manteau rouge à capuche. Elle l’adore et le porte tout le temps, si bien qu’on l’a appelée Le Petit Chaperon rouge. Aujourd’hui, elle va voir sa grand-mère quand, tout à coup, elle heurte une chose poilue et malodorante…
Beaucoup d’humour dans Le Petit Chaperon rouge n’a pas tout vu, mais un humour subtil, poétique. On rencontre les personnages (Le Petit Chaperon rouge, le loup, les animaux de la forêt et la grand-mère) un par un et ils s’expriment tous à la première personne. Le loup est gourmand mais n’a aucune intention de manger qui que ce soit ! Les illustrations sont délicates. La fin risque de vraiment vous surprendre !
Une version poétique et drôle du Petit Chaperon rouge.

Le petit chaperon rouge les contes défaitsParce que sa mère était folle de rouge, elle ne l’habillait qu’en cette couleur. Elle lui avait même fait faire un petit chaperon rouge, forcément c’était devenu son surnom. Un jour qu’elle allait voir sa mère-grand malade pour lui porter un petit pot de beurre et une galette elle rencontra un loup un peu menteur…
Pas le même genre d’humour que dans le précédent, ici, on se marre bien. Le Petit Chaperon rouge consulte un psy à cause de sa mère qui ne l’habille que d’une couleur ou demande à un facteur combien ça coûterait de poster le petit pot de beurre et la galette plutôt que de se déplacer. Les répliques de la petite fille et du loup sont tordantes et la fin (un peu cruelle) a scié ma fille !
Une version loufoque du Petit Chaperon, un humour très BD.

Un petit chaperon à croquerIl était une fois une petite fille qu’on surnommait Le Petit Chaperon rouge à cause de son habit. Elle avait un sacré caractère et à force de lire l’histoire du Petit Chaperon rouge elle savait qu’il fallait se méfier du loup… pourtant un jour elle fit exprès de parler fort pour l’attirer, et forcément il arriva…
Une autre version pleine d’humour du célèbre conte. L’auteur se sert du fait que tout le monde connaisse l’histoire (y compris les héros) pour tout chambouler. Là encore, c’est assez proche de l’univers BD tant dans l’ambiance que dans les illustrations (et la plupart du texte est sous forme de dialogue dans des bulles).
Une version déjantée et vraiment drôle du Petit Chaperon rouge.

On quitte le Petit Chaperon rouge (mais vous trouverez tous les Petit Chaperon rouge qu’on a croisé sur le blog ici)… même si l’on va le recroiser dans les deux albums suivants.

La petite fille de pain d'épiceSongeant à sa propre fille, une vieille dame avait cuisiné une petite fille de pain d’épice. Mais à peine l’avait-elle mise sur le rebord de la fenêtre pour refroidir que celle-ci s’était enfuie pour ne pas être mangée… Sauf qu’elle tomba nez à nez avec Le Petit Chaperon rouge qui justement n’avait plus de galette à cause d’une grand-mère trop gourmande. Notre petite fille de pain d’épice fila et rencontra… le Petit Poucet !
Vous l’aurez compris, ici Céline Lamour-Crochet adapte le Petit bonhomme de pain d’épice et lui fait rencontrer des personnages de contes. Les enfants adorent retrouver dans des histoires inédites des personnages qu’ils connaissent déjà. Ici, ils sont ravis de voir à chaque page le héros d’un de leurs contes préférés. Florian Le Priol accompagne le texte avec des couleurs chaudes et des illustrations pleines de vie.
Un conte revisité qui va ravir ceux qui aiment recroiser les personnages de leurs histoires préférées.

Il n'y a pas d'autruches dans les contes de féesJe ne sais pas si vous avez remarqué (c’est pourtant évident), mais dans les contes dont nous venons de parler (et dans ceux dont nous allons parler ensuite), il n’y a pas d’autruche ! Je sens que vous êtes en train de réfléchir, « même dans… » et non dans aucun ! Vous allez peut-être trouver ça étrange, vous allez penser à un oubli ou un complot anti-autruche. Rien de tout ça, il y a une bonne raison à cette absence.
Dans cet album hilarant, Gilles Bachelet met en situation l’autruche dans les contes classiques et très vite on comprend pourquoi cet animal est absent de ces histoires. Imaginez l’autruche avec un chaperon rouge, dans un lit pendant cent ans ou face à sept nains… Gilles Bachelet s’amuse à ridiculiser l’animal… et l’on s’amuse avec lui.
Dix-huit grandes planches pleines pages pour un album drôle et décalé.

Rapidement, quelques autres livres de contes récemment sortis.

pas de violon pour les sorcièresTrois sorcières sont entrées sans frapper dans la maison de la famille ours. Elles ont décroché les violons du mur et en ont joué mais les ont cassés. Papa ours s’est demandé qui avait joué de sa contrebasse, maman ours s’est demandé qui avait joué de son violoncelle et Petit Ours s’est demandé qui avait joué de son violon.
Une version pleine de rythme des trois petits cochons illustrée par Joëlle Jolivet.

le vilain petit canardUne cane qui couvait eut la surprise de voir sortir de l’un de ses œufs un caneton très laid. Très vite, elle décida de s’en débarrasser, comment pouvait-elle élever un enfant aussi différent ? Notre vilain petit canard erra donc avant de rencontrer quelqu’un qui l’accepta. Un classique d’Andersen, revisité ici par Pascal Vilcollet dans un album petit format.

Les musiciens de BrêmeQuatre animaux (un âne, un chien, un chat et un coq) dont plus personne ne voulait se rencontrèrent un jour. Ensemble, ils décidèrent de partir à Brème pour être musiciens. Mais leur route croisa celle de dangereux bandits. Ensemble, on est plus forts. Un classique des frères Grimm qui ressort en format souple chez le Père Castor illustrée par Amélie Dufour.

la Belle au bois dormant MajewskiParce qu’une méchante fée lui avait jeté un sort, une princesse était condamnée à dormir cent ans. Dans cette belle version illustrée par Marc Majewski, l’histoire ne s’arrête pas au mariage avec le prince, la suite de l’histoire (que je n’avais lue que dans le magnifique ouvrage de Jean-Jacques Fdida) est aussi présente.

Le Chat bottéLe fils d’un meunier ne reçut qu’un chat comme héritage. Il trouvait cet animal totalement inutile. La suite de l’histoire lui prouva le contraire. Autre grand classique sorti dans la même collection que le précédent (Contes & Classiques chez Magnard Jeunesse), Le Chat botté est, quant à lui, joliment illustré par Sandrine Desmazières.

les contes de fées illustrés usborneLa belle au bois dormant, Le Rossignol et l’empereur, La Belle et la Bête, Le Peintre et les dragons, La Fille du roi et la grenouille et cinq autres contes classiques sont regroupés dans Les contes de fées illustrés sorti chez Usborne. On aime les recueils de contes (surtout avec une belle couverture à l’ancienne comme ici), malheureusement les illustrations intérieures sont d’une autre époque… et pas de la meilleure !
Le même vu par Maman Baobab.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqués des ouvrages de Philippe Lechermeier (Ce qu’il y avait sur l’image…), de Rébecca Dautremer (Babayaga, Le loup de la 135e, La chèvre aux loups et Les deux mamans de Petirou), de Christine Palluy (Les Tip-Top et les plans secrets, Qui a enlevé Odilon ?, Histoires d’aventurières, Princesses d’Afrique, Princesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne et Princesses de tous les pays), de Samuel Ribeyron (Yllavu, Ce n’est pas très compliqué, Les plus belles chansons anglaises et américaines, 38 perroquets, Le grand papa et sa toute petite fille, Super Beige, Super Beige, le retour, Beau voyage, Yllavu, Pi, Po, Pierrot et Salade de fruit. Et aussi les films Et 10,11,12 Pougne le Hérisson, L’hiver de Léon, Le printemps de Mélie et L’été de Boniface), de Charles Perrault (Peau d’âne, Le chat botté, Cendrillon, Le chat beauté, Le petit chaperon rougeLe chat botté et Le petit Poucet dans la collection Les contes en chanson chez Larousse, Peau d’âne illustré par Charlotte Gastaut, Le petit chaperon rouge dans une version « herbier » et une version sans texte et Cendrillon en petit théâtre d’ombre), de Zelda Zonc (C’est pas toi qui commandes !, On est de vrais espions !, Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !), de Rémi Chaurand (Quel beau troubadour !), de Céline Lamour-Crochet (La veilleuse pour Juliette, Laurélie la chauve souris et Ydriane), de Florian Le Priol (Patatra la p’tite sorcière et les crapauds), de Gilles Bachelet (Le chevalier de Ventre-à-terre), de Joëlle Jollivet (Le ventre de l’arbre et autres contes d’Afrique de l’Ouest, Légendes de Bretagne, Le schmat doudou, Au loup, Zoologique et 10 p’tits pingouins autour du monde), de Kochka (Les cygnes sauvages, À l’heure du loup, Le rossignol et l’empereur de Chine, Peau d’Âne et Dans ma ville il y a…), des Frères Grimm (Contes de Grimm, Grimm contes choisis, Tom Pouce, Les musiciens de Brême, Le vieux Cric Crac, Le voleur de lune, Les musiciens de Brême, L’homme à la peau d’ours, Tom Pouce, Le petit chaperon rouge, Blanche Neige, Hansel et Gretel et Hans la chance), d’Amélie Dufour (Tom Pouce et Où est cachée la maîtresse ?) et de Sandra Desmazières (Le garçon qui voulait se déguiser en reine). Retrouvez aussi notre interview de Christine Palluy, de Samuel Ribeyron et de Florian Le Priol

Une bible
Textes de Philippe Lechermeier, illustrés par Rebecca Dautremer
Gautier Languereau
45 €, 250×275 mm, 381 pages, imprimé en Italie, 2014.
La moufle
Texte de Christine Palluy, illustré par Samuel Ribeyron
Milan dans la collection Mes albums Milan
9,90€, 205×255 mm, 40 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Le Petit Chaperon rouge n’a pas tout vu
de Mar Ferrero (traduit par Cécile Hermellin)
Gallimard Jeunesse Giboulées
10,50 €, 180×238 mm, 40 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Le Petit Chaperon rouge
Texte de Fabrice Colin d’après Charles Perrault, illustré par Zelda Zonk
Playbac dans la collection Les contes de fées défaits
11,90 €, 207×245 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Un petit chaperon à croquer
Texte de Rémi Chaurand, illustré par François Maumont
Milan dans la collection Mes albums Milan
9,90€, 200×245 mm, 24 pages, imprimé en Espagne, 2015.
La petite fille en pain d’épice
Texte de Céline Lamour-Crochet, illustration de Florian Le Priol
La Palissade
13,90 €, 290×195 mm, 36 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées
de Gilles Bachelet
Seuil Jeunesse
15,20 €, 300×305 mm, 22 pages, imprimé en Belgique, 2008.
Pas de violon pour les sorcières
Texte de Catherine Fogel, illustré par Joëlle Jolivet
Seuil Jeunesse dans la collection Seuil’issime
5,90 €, 150×190 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015 (première édition 1995).
Le Vilain Petit Canard
Texte de Sophie Koechlin d’après Andersen, illustré par Pascal Vilcollet
Deux coqs d’or dans la collection Mes contes préférés
4,90 €, 153×156 mm, 32 pages, imprimé en Roumanie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Les musiciens de Brême
Texte de Kochka d’après les Frères Grimm, illustré par Amélie Dufour
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,75 €, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2015.
La Belle au bois dormant
Texte de Charles Perrault, illustré par Marc Majewski
Magnard Jeunesse dans la collection Contes & Classiques
13,90 €, 280×238 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Le Chat botté
Texte de Charles Perrault, illustré par Sandra Desmazières
Magnard Jeunesse dans la collection Contes & Classiques
13,90 €, 280×230 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Les contes de fées illustrés
Collectif
Usborne
16,95 €, 181×229 mm, 352 pages, imprimé en Chine, 2015


À part ça ?

conteurs.netVous aimez les conteur-euse-s, vous voulez recevoir un-e conteur-euse dans votre structure ou vous êtes vous-même conteur-euse ? Conteurs.fr c’est le portail du conte et des arts de la parole. On peut y trouver les festivals ou les spectacles qui vont se dérouler près de chez nous, contacter des conteur-euse-s, regarder des vidéos, voir les dernières parutions de CD/DVD et bien d’autres choses encore. Le site est un peu confus, pas toujours facile de s’y retrouver mais avec un peu de patience et de recherche vous devriez trouver ce que vous cherchez ! Une newsletter hebdo vous assurera de ne rien louper. Vous pouvez vous y abonner ici.

Gabriel

You Might Also Like

Premières lectures

Par 25 avril 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de romans pour les tout jeunes lecteurs (dès le CP).

3 livres pour lire et s'amuserPrinces et princesses« NON ! » Voilà ce que répond systématiquement cette princesse. « NON ! » Mais voilà qu’un jour elle se fait enlever par un dragon. Heureusement un prince charmant arrive, et après l’avoir sauvé il la demande en mariage. Vous vous doutez de la réponse de la princesse !
D’après son père, Francis est un prince de pacotille, faut dire que se battre à l’épée, c’est pas vraiment son truc ! Charlotte a le droit au même qualificatif de son côté, car elle, justement, c’est l’inverse ! Ces deux-là sont faits pour s’entendre !
Mélisse s’ennuie dans son château, elle rêve de frayeur, de peur bleue. C’est décidé, si son père ne lui accorde pas cette envie, elle s’en ira !
Milan a la très bonne idée de ressortir trois petits romans plein d’humour. En plus des princesses qui disent non aux demandes en mariage des princes ou des princes qui refusent de se battre, on ne peut qu’adhérer ! Les trois romans sont écrits avec beaucoup d’humour et surtout (et c’est assez rares dans les romans pour les jeunes lecteurs), les illustrations sont vraiment réussies, elles accompagnent parfaitement le texte. Les trois romans sont glissés dans une grande feuille qui se déplie avec d’un côté un petit jeu de société (une sorte de jeu de l’oie) et de l’autre des blagues et des devinettes.
Un pack plein d’humour qu’on adore !

série P'tite PommeP’tite Pomme est une petite fille. Elle adore écouter des histoires ! Alors que ce soit l’heure des additions, de l’écriture ou même de la récréation elle n’attend qu’une chose… l’heure de l’histoire ! En attendant, son esprit s’évade par la petite fenêtre, à côté du tableau.
Faire pousser des cerises c’est long ! Mais avec son papy, P’tite Pomme s’est lancée dans l’aventure. Après avoir mis en terre l’arbrisseau, il faut attendre, attendre et encore attendre… et en attendant on observe les changements. Vivement les cerises !
Tous les midis, P’tite Pomme mange chez sa mamy. Et tous les midis, mamy se décarcasse pour faire en sorte que la petite fille se régale. Il en reste toujours, heureusement il y a des boîtes pour conserver les restes. Et le samedi, ces restes sont l’occasion d’une nouvelle recette !
Toute nouvelle série, P’tite Pomme nous raconte donc les histoires d’une petite fille. On peut regretter que forcément c’est papy qui fait le jardinage et mamy la cuisine (et quand c’est pas mamy c’est maman…), mais on adore les illustrations pleines de vie de Gwenaëlle Doumont ! Le texte est court, les dialogues sont dans des bulles (si bien que les enfants habitués aux livres Nathan, voir ci-dessous, ont le réflexe de lire les bulles quand les adultes lisent le récit) et il y a dans chacun des livres un jeu d’observation (chaque fois un animal à retrouver dans chaque page).
Une nouvelle petite héroïne pleine de vie pour donner le goût de la lecture.

Henri a les oreilles qui bougent Henri a onze doigtsAttention il y a un nouveau dans la classe. Et non seulement il ne parle pas français, mais en plus il est vraiment bizarre… Mais d’où vient-il ? Vient-il vraiment de notre planète ? Manon, qui est assise à côté de lui, trouve qu’il se comporte vraiment étrangement. Elle commence à remarquer que les choses ne sont pas normales quand elle voit qu’il fait bouger ses oreilles…
Aujourd’hui, la maîtresse propose un jeu de mathématique, il suffira de compter sur les doigts de son camarade. Manon n’en revient pas, grâce à cet exercice elle s’est rendu compte qu’Henri a onze doigts…
Coup de cœur pour cette série signée Yves Grevet et Jess Pauwels. Le texte est drôle et plein de suspense (j’ai moi-même très envie de connaître la suite) et les illustrations de Jess Pauwels à la fois esthétiques et pleines d’humour (pari souvent risqué). Les deux premiers tomes sont sortis il y a quelques temps déjà (l’année dernière) j’espère qu’on connaîtra la suite car on veut vraiment savoir qui est ce Henri !
Une super série qui allie humour et suspense.
Les mêmes vu par Les mercredis du Julie, Enfantipages, Les lectures de Kik, À l’ombre du saule et Chez Clarabel.

Quelques titres supplémentaires

L'pprenti chevalier Quel beau troubadour !Quand le chevalier Bernard croise sa voisine Colombe, son comportement change. Son apprenti s’en est bien aperçu et décide d’aider ces deux amoureux à se retrouver. Un petit roman plein d’humour… et d’amour ! Les parents lisent le texte, les enfants les dialogues (mais ils peuvent tout lire tout seul s’ils le souhaitent). L’apprenti chevalier est une série, Quel beau troubadour ! est le dernier sorti.
Le même vu par Maman Baobab et Enfantipages.

Je veux changer de prénomAN-DRÉ ! Son nom est AN-DRÉ, c’est pourtant pas compliqué, alors pourquoi tout le monde l’appelle Dédé ? C’est décidé, il va changer de prénom, mais pour ça il va falloir que le roi des chats accepte… pas si facile !
Beaucoup d’humour ici encore, surtout dans la chute ! Les illustrations sont signées Rémi Saillard. Ici, on retrouve aussi le principe des dialogues à lire par les enfants.
Le même vu par Maman Baobab et Enfantipages.

Kikekoa et OrnicarKikekoa et Ornicar sont deux amis inséparables… surtout quand il s’agit d’embêter Kidodou, le petit frère de Kikekoa ! Mais ce dernier ne se laisse pas forcément faire… Une autre série où l’on va retrouver les bulles pour les enfants.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Benoît Broyart (La reine de la nuit, Auprès de mon arbre, La bouche de l’ogre, Les caprices de Mélisse, Vers un monde alternatif ? et Magie noire), d’Elsa Fouquier (Let’s go to school with Jenny and Jack !Let’s play with colours with Jenny and Jack !Mes comptines, Le pilates pour les petits, Les caprices de Mélisse et Gym et comptines pour les petits), de Tristan Pichard (Au pays des korrigans, 4 Contes et Légendes de Bretagne, Contes traditionnels de Bretagne et Égaux sans Ego), de Florence Langlois (La tétine de Kouki), de Gwenaëlle Doumont (Je suis une lionne, Tous différents, un livre jeu à emporter partout, La tapette à mouche et Firmin), d’Yves Grevet (Le voyage dans le temps de la famille Boyau et L’école est finie), de Christophe Nicolas (Tétine Man, Henri ne veut pas aller au centre de loisirs et La fabuleuse méthode de lecture du professeur Tagada), de Bérengère Delaporte (Litchi dans l’espace, Au secours ! J’ai perdu mon slip ! ou la véritable histoire de Tarzan et Le gang des gigoteurs), de René Gouichoux (Le seul roi c’est moi !), de Rémi Saillard (La gentille petite Lou, Bonnets rouges et bonnets blancs, Pousse Piano ou la symphonie des nouveaux mondes, Ogres et ogresses, Petit Beignet rond et doré, Rois et reines de France, Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde, Au chat et à la souris, Dans ma rue, et Ami ou ennemi ?), d’Arnaud Alméras (Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !, Calamity Mamie à l’hôpital et Les bêtises magiques de Lucie Caboche) et de Zelda Zonc (Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !). Retrouvez aussi notre interview de Gwenaëlle Doumont.

3 livres pour lire et s’amuser. Princes et princesses
Collectif
Milan Jeunesse dans la collection Milan Poche Benjamin
10,90 €, 116×190 mm, 69 pages, imprimé en Chine, 2015.
Maîtresse, une histoire
Texte de Delphine Gilles Cotte, illustré par Gwenaëlle Doumont
Magnard Jeunesse dans la série P’tite Pomme et dans la collection Mes premières lectures
5,60 €, 145×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Oh ! les belles cerises
Texte de Delphine Gilles Cotte, illustré par Gwenaëlle Doumont
Magnard Jeunesse dans la série P’tite Pomme et dans la collection Mes premières lectures
5,60 €, 145×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Les petits plats du samedi
Texte de Delphine Gilles Cotte, illustré par Gwenaëlle Doumont
Magnard Jeunesse dans la série P’tite Pomme et dans la collection Mes premières lectures
5,60 €, 145×195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
H.E.N.R.I. a les oreilles qui bougent
Texte d’Yves Grevet, illustré par Jess Pauwels
Nathan dans la série H.E.N.R.I. et dans la collection Premiers romans
5,70 €, 147×193 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
H.E.N.R.I. a onze doigts
Texte d’Yves Grevet, illustré par Jess Pauwels
Nathan dans la série H.E.N.R.I. et dans la collection Premiers romans
5,70 €, 147×193 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Quel beau troubadour !
Texte de Christophe Nicolas et Rémi Chaurand, illustré par Bérengère Delaporte
Nathan dans la série L’apprenti chevalier et dans la collection Premières lectures
5,60 €, 145×192 mm, 35 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Je veux changer de prénom !
Texte de René Gouichoux, illustré par Rémi Saillard
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 144×190 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
C’est pas toi qui commandes !
Texte d’Arnaud Alméras, illustré par Zelda Zonk
Nathan dans la série Kikekoa et Ornicar et dans la collection Premières lectures
5,60 €, 143×190 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
On est de vrais espions !
Texte d’Arnaud Alméras, illustré par Zelda Zonk
Nathan dans la série Kikekoa et Ornicar et dans la collection Premières lectures
5,60 €, 143×190 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.


Gabriel

You Might Also Like

Les jeunes lecteurs mènent l’enquête

Par 24 juillet 2014 Livres Jeunesse

Une sélection de petites enquêtes pour les jeunes lecteurs.

Les tip top et les plans secretsIl y a les enfants, Théo, Inès et Pétronille (appelés les TIP) et le chat Top. Ils vivent dans l’hôtel où leur père est cuisinier.
Aujourd’hui, un grand savant arrive dans l’hôtel, les enfants sont pressés de le rencontrer, mais grâce à Top ils aperçoivent quelque chose de louche… Un homme espionne le savant et au moment de partir il glisse même un papier sous le banc où il était assis… Les Tip-Top vont mener l’enquête !
Voilà typiquement le genre de héros que j’aimais quand j’étais enfant. Des sœurs et frères débrouillards, indépendants, intrépides qui aiment mener des enquêtes, décoder des messages secrets, démasquer des bandits !
C’est à Christine Palluy que l’on doit ce petit roman destiné aux 6-7 ans d’après l’éditeur, auteur que l’on aime beaucoup ici !
Pour les jeunes lecteurs fans d’enquêtes !

SortiQui a enlevé odilon dans la même collection que le précédent, Qui a enlevé Odilon ?. On y retrouve les Tip-Top ! Ici, il est question d’un perroquet qui a disparu. Les trois enfants vont devoir faire preuve d’intelligence et de malice pour retrouver le volatile. Ils seront aidés par Top, leur fidèle chat… qui devra faire attention de ne pas être accusé d’avoir mangé l’oiseau !
Une autre très bonne aventure, Les mystères du Grand-Hôtel est vraiment une super série à suivre de près !

IgorIgor petit vampire, Vladimir, Molaire et Mimi-Sanguine sont devant la télé pour regarder leur émission préférée Les monstres ont un effroyable talent quand tout à coup, pendant la pause publicitaire, ils aperçoivent le Père Noël… sauf qu’ils ne le reconnaissent pas du tout ! Quel est ce gorille vert, poilu, aux grandes oreilles pointues qui se fait passer pour lui ? Les jeunes vampires décident de mener l’enquête et pour ça de partir dans le village du Père Noël.
Beaucoup d’humour dans ce petit roman de Yann Walker illustré par Henri Fellner et sorti dans la collection Folio Cadet. Ici, on nous indique que c’est à lire tout seul pour les jeunes apprentis lecteurs niveau 2, et il y a des chances qu’ils apprécient cette lecture !
Qui est donc ce monstre qui se fait passer pour le Père Noël et qu’a-t-il fait du vrai ? Heureusement, les petits vampires sont là !

KikekoaOn Est De Vrais Espions et Ornicar ont décidé d’être de vrais espions ! Pour l’occasion, ils se rebaptisent même Kike 007 et Orni 008 et les voilà qui ligotent Kidodou pour lui faire avouer qui est son chef… Quand tout à coup ils entendent des bribes de conversation de leurs parents qu’ils trouvent assez louches. Voilà une enquête pour eux !
Ici aussi, c’est un petit roman première lecture (pour les élèves de CP d’après l’éditeur). Il peut se lire à deux voix, l’adulte lit le texte et les enfants le dialogue. Un joli moyen de partager la lecture, de laisser l’enfant participer. L’histoire et les dessins sont pleins d’humour, ça devrait plaire à beaucoup d’enfants !

SortiNage Petit Phoque dans la même collection et sur le même principe de lecture à deux voix, Les animaux de Lou, Nage petit phoque ! deMymi Doinet et Mélanie Allag nous raconte comment Lou et ses camarades vont tout faire pour sauver un phoque englué dans une marée noire lors d’une sortie de classe.
Un charmant petit roman avec un côté écolo pas désagréable et les jolies illustrations de Mélanie Allag.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Christine Palluy (Histoires d’aventurières, Princesses d’Afrique, Princesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne et Princesses de tous les pays), Yann Walcker (Pépito super-héros et Coccinelle ouvre ses ailes), Henri Fellner (La rentrée des animaux et La mode), Arnaud Alméras (Calamity Mamie à l’hôpital et Les bêtises magiques de Lucie Caboche ), et Mélanie Allag (Mon parc d’attractionsAliens mode d’emploi, Défends-toi !, Dis-moi pourquoi ? L’écologie des petits). Retrouvez aussi notre interview de Christine Palluy.

Les Tip-Top et les plans secrets
Texte de Christine Palluy, illustré par Cyrielle
Hatier Jeunesse dans la collection Les mystères du Grand Hôtel
4,99 €, 143×190 mm, 47 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Qui a enlevé Odilon ?
Texte de Christine Palluy, illustré par Cyrielle
Hatier Jeunesse dans la collection Les mystères du Grand Hôtel
4,99 €, 143×190 mm, 47 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Igor petit vampire, opération Père Noël
Texte de Yann Walcker, illustré par Henri Fellner
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Cadet
4,90 €, 140×190 mm, 31 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !
Texte d’Arnaud Alméras, illustré par Zelda Zonk
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 147×192 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Les animaux de Lou, Nage, Petit Phoque !
Texte de Mymi Doinet, illustré par Mélanie Allag
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 147×192 mm, 31 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.

À part ça ?

Un aperçu du prochain Antoine Guilloppé.. Vivement !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange