La mare aux mots
Parcourir la categorie

Livres Jeunesse

Docs en tout genre

Par 31 mars 2015 Livres Jeunesse

Je m'appelle LivreÀ l’heure où l’avenir du livre peut sembler incertain, il est bon de rappeler que son histoire a commencé il y a plus de 5000 ans et qu’il n’a pas toujours eu la forme qu’on lui connaît aujourd’hui.
Ici, c’est le livre lui-même qui parle, et qui raconte sa vie, ses évolutions, ses gloires et ses drames. Le narrateur commence son récit en nous rappelant qu’avant l’invention de l’écriture, il y avait des histoires, dont l’existence dépendait uniquement de la mémoire des hommes : « Avant moi, Livre, il y eut la Voix. » Racontant l’invention des hiéroglyphes, de l’alphabet, du papier et de l’imprimerie, comme s’il s’agissait d’histoires extraordinaires plutôt que de faits historiques, Livre retrace son évolution jusqu’à l’E-Book, s’interrogeant sur son propre futur avec philosophie : « Quand j’étais tablette d’argile, n’étais-je pas minéral ? / Quand j’étais papyrus, n’étais-je pas végétal ? / Quand j’étais parchemin, n’étais-je pas animal ? / Pourquoi m’inquièterais-je de devenir digital ? »
Présenté par l’éditeur comme un roman, ce livre est en fait un documentaire écrit sous la forme d’un récit, donc un documentaire vivant, très plaisant à lire, drôle et intelligent, intéressant aussi bien pour les enfants qui savent bien lire que pour les parents. Des citations sur le livre et la lecture, d’auteurs comme Jorge Luis Borges, Lewis Carroll, Emily Dickinson, Mark Twain, ponctuent et aèrent le récit. Les magnifiques dessins en noir de Neil Packer, qui illustrent avec poésie la folle histoire du livre, en font un très bel objet, à offrir à tous les amateurs de livres… et les autres !
Le même vu par La Soupe de l’espace et Sous le feuillage.

I like EuropeIl n’est pas toujours facile de se rendre compte que l’Europe, qui se veut une entité à part entière, est formée d’une multitude de cultures, de traditions, de visions. À travers le témoignage de 10 jeunes Européens et Européennes, âgés 22 à 34 ans, vivant en Grèce, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Lettonie, en Bosnie, au Portugal, l’ouvrage I like Europe donne la parole à toute une génération, qui a parfois du mal à trouver sa place dans la société actuelle, qui se pose des tas de questions sur l’avenir et qui interroge sans cesse le sens et les implications du mot « Europe ».
Cet ouvrage met sur papier une série de rencontres que l’auteure et reporter Caroline Gillet et l’illustratrice Amélie Fontaine ont enregistrées et filmées, et qui ont fait l’objet de chroniques radiophoniques diffusées sur France Inter. On passe de pages d’interviews à des pages foisonnantes d’illustrations, pareilles à des clichés de détails, de personnes, d’instants capturés par les crayons d’Amélie Fontaine. La colorisation est originale et rend l’ouvrage très esthétique.
C’est un documentaire très intéressant mais quand même assez pointu, donc plutôt pour les ados, et sans aucun doute pour les adultes.
Une vidéo de présentation et des extraits sur le site de l’éditeur.

Aimer un peu, beaucoup... à la folie ?Ah, l’Amour ! Les ados s’en posent des questions sur ce sujet : pourquoi et comment tombe-t-on amoureux ? Comment différencier l’amour de l’amitié ? Pourquoi celui ou celle qu’on aime ne nous aime pas ? Autant de questions qu’ils n’osent pas toujours poser à leurs parents, qui, d’ailleurs, n’ont pas forcément les réponses…
Heureusement, Anissa Castel en a, des réponses et l’Amour, ce « mélange étonnant d’extrême lucidité (…) et de doux délire », elle l’explique simplement dans ce petit ouvrage facile et agréable à lire. À grand renfort de concepts philosophiques, de citations littéraires et d’exemples, l’auteure balaie les différentes phases de l’Amour, ses « symptômes », ses bonheurs, ses malheurs, et tente d’éclaircir ce sentiment si déroutant, même pour les adultes. En marge, le petit hibou logo de la collection Chouette ! Penser définit les termes un peu complexes et situe les auteurs cités. Régulièrement, les illustrations de Christelle Enault donnent vie avec poésie aux mots d’Anissa Castel. Je regrette simplement que, si les textes parlent de l’Amour en général, les dessins, quant à eux, ne mettent en scène qu’un garçon et une fille.

Je m’appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire
Texte de John Agard (traduit par Rose-Marie Vassallo), illustré par Neil Packer
Nathan dans la collection Romans Grand format
13,90€, 130×200 mm, 144 pages, imprimé en France, 2015.
I like Europe
Texte de Caroline Gillet, illustré par Amélie Fontaine
Actes Sud Junior
15,90€, 183×230 mm, 72 pages, imprimé au Portugal, 2015.
Aimer un peu, beaucoup… à la folie ?
Texte d’Anissa Castel, illustré par Christelle Enault
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la collection Chouette ! Penser
10,50€, 130×200 mm, 85 pages, imprimé en Belgique, 2013.

À part ça ?

LogogriphesJe dois, pour paraître accomplie,
Avec art farder mes appas ;
Je ne suis jamais plus jolie
Que lorsque l’on ne me voit pas.

Lecteur, en restant inconnue,
Souvent, je trouve ta raison ;
Nous perdrions, si j’étais nue,
Toi ton amour, et moi mon nom.

Qui suis-je ?

Vous trouverez la réponse dans Logogriphes, le grand livre des casse-têtes et chausse-trapes lexicaux ! Imaginé par Daniel Berlion et Yves Lamy, ce gros pavé de presque 300 pages réunit 700 énigmes, charades, anagrammes sur le thème de la langue française et de la littérature. Je vous préviens, il y a du challenge ! Chapeau à qui viendra à bout de ces casse-têtes ! Mais qu’est-ce que ça fait du bien de se remuer les méninges avec des jeux intelligents, complexes et originaux.
Logogriphes, le grand livre des casse-têtes et chausse-trapes lexicaux, Danier Berlion et Yves Lamy, 20€90, Larousse, 2014.

Marie

You Might Also Like

Original ce cadeau !

Par 30 mars 2015 Livres Jeunesse

Une chaise ou un tabouret en cadeau c’est plutôt original ! Deux albums sortis à un mois d’écart mettent en scène cette situation de façon très différente.

Pablo Et La ChaiseAujourd’hui, c’est l’anniversaire de Pablo. Les journaux n’en parlent pas, ils parlent de l’arrivée de l’automne. Alors que l’anniversaire de Pablo c’est bien plus important. Comme cadeau, il a reçu… une chaise ! Une chaise ? Oui oui, une chaise… Faut dire que Pablo est du genre remuant et une chaise, ça lui permettra peut-être de se poser un peu. Sauf que c’était bien mal connaître Pablo ! Et au lieu de le faire s’asseoir, la chaise va devenir un accessoire d’équilibriste. Au lieu de se poser, Pablo va faire le tour du monde.
Pablo & la chaise est un magnifique album de Delphine Perret, auteure et illustratrice dont j’aime énormément le trait de crayon. On parle ici de ne pas changer la nature des gens, de rester qui l’on est. Pablo est du genre remuant et ce n’est pas parce qu’on lui offre une chaise qu’il se posera, il va détourner l’objet de son but premier. On parle donc aussi des artistes qui détournent les objets, d’inventivité, de voir au-delà. Les illustrations sont magnifiques et, comme d’habitude chez Les fourmis rouges, le travail d’impression particulièrement soigné.
Un superbe album tendre et poétique pour ne pas oublier qu’il faut rester soi-même.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

bob & marley le cadeauAujourd’hui, ce n’est pas l’anniversaire de Bob. Marley a quand même un cadeau pour lui. Après tout, les cadeaux, c’est quand on veut. Bob ouvre le paquet et découvre… un tabouret ! Un tabouret ? C’est une blague ? Non non d’après Marley c’est le cadeau rêvé des petits. Bob est un peu dégoûté et n’en veut pas trop de ce cadeau. Marley a beau lui montrer toutes les utilités de l’objet, rien n’y fait ! Jusqu’à ce que…
Beaucoup d’humour et énormément de tendresse dans cette première aventure de Bob & Marley, nouvelle série signée Frédéric Marais et Thierry Dedieu. Un grand (pas toujours aussi fort qu’il le pense) qui protège un petit (bien plus malin qu’on ne croit). Ils sont peut-être amis, frères ou père et fils, peu importe, ces deux-là sont vraiment complices. On parle donc ici de complicité et d’amitié, de l’utilité des choses qui nous semblaient inutiles.
De l’humour et beaucoup de tendresse.

bob & marley les ricochetDans quelques jours (le 2 avril) sort une nouvelle aventure de Bob & Marley, Les ricochets. Cette fois-ci, Marley apprend à Bob à faire des ricochets, et ça tombe bien parce qu’il est champion du monde des ricochets, Marley ! Enfin… faut juste trouver l’eau parfaite pour que ça réussisse ! Un nouvel opus encore plus drôle que le précédent… Vivement la suite !

Les mêmes vu par Enfantipages et Clarabel.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Delphine Perret (Bigoudi, Pedro Crocodile et George Alligator, Chevalier et Princesses avec gigot, Il était mille fois, Moi, le loup et la cabane et Moi, le loup et les vacances avec pépé), Dedieu (L’étrange zoo de Lavardens, Histoire singulière du portrait en pied du gouverneur militaire de Mandchourie, Le samouraï et les 3 mouches, Une fraise en hiver, Turandot, Poisson Chat, Un mur sur une poule, J’ai adopté un crocodile, Dragons de poussière et Le maître des estampes) et Frédéric Marais (Histoire singulière du portrait en pied du gouverneur militaire de Mandchourie et La Science du caca). Retrouvez également notre interview de Delphine Perret et de Thierry Dedieu.

Pablo & la chaise
de Delphine Perret
Les fourmis rouges
14€, 210×270 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2015.
Bob & Marley, le cadeau
de Marais et Dedieu
Seuil Jeunesse
7,50 €, 186×188 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
Bob & Marley, les ricochets
de Marais et Dedieu
Seuil Jeunesse
7,50 €, 186×188 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.


À part ça ?

Gérard Dhôtel vient de nous quitter, Lucie Cauwe lui rend hommage.

Gabriel

You Might Also Like

On s’éveille, les bébés !

Par 28 mars 2015 Jeux, Livres Jeunesse

9782278071364Petit Pouce s’éveille et s’étire. Il a une journée bien remplie devant lui : il va se balader en forêt ! Cette petite escapade sera l’occasion de bien des découvertes.
À partir de cette histoire toute simple, Marie Brignone a composé des jeux de doigts qui sont expliqués à l’attention du parent à chaque étape. Le format de ce livre est réellement original. Il y a le texte de la comptine, très rythmé et entraînant pour les petits bébés comme leurs aînés, les illustrations très tendres de Marie Mahler, et cette possibilité de mimer l’histoire avec ses deux mains. Pour ceux qui ont un peu plus de mal à s’improviser marionnettistes, Marie Brignone a même prévu une vidéo! Ce petit livre introduit une nouvelle collection chez Didier Jeunesse entièrement dédiée aux comptines et jeux de doigts. Il promet de bons moments à partager en famille autour du plaisir de conter, et du plaisir de se laisser emporter par l’histoire.
Le même vu par Sous le feuillage et Des livres etc.

Mon coffret MontessoriDès les premiers mois, bébé est avide de découvertes. Ses perceptions sont encore restreintes, mais il cherche à en savoir plus sur le monde qui l’entoure et construit son petit cerveau d’humain de jour en jour. Ève Herrmann nous aide à accompagner l’enfant en adaptant la pédagogie Montessori dans un coffret dédié aux tout-petits. Composé d’un mobile papillon et de cartes références en noir et blanc représentant des animaux, le coffret a pour objectif de solliciter la vision de l’enfant même très jeune et à le familiariser avec les couleurs, les formes et par conséquent les premiers éléments du langage.
J’ai été un peu déroutée par les utilisations possibles de ce coffret. Le matériel est de bonne qualité, les cartes sont grandes et très attirantes pour le bébé comme pour le petit enfant… mais le livret d’explication est à mon goût un peu trop succinct. Le mobile figuratif tient une place importante dans la pédagogie Montessori. Il est proposé aux petits après une série de mobiles composés de formes abstraites en noir et blanc ou en dégradé de couleurs. Le bébé regarde en mobilisant sa tête puis interagit avec cet univers, le mobile papillon arrivant à la dernière étape de cette approche. Pareil pour les cartes, elles peuvent être utilisées très tôt avec l’enfant. On peut les poser près de son tapis d’éveil, le contraste entre le noir et le blanc aimante littéralement son attention. Et ce matériel évolue : on peut l’utiliser comme imagier, ou comme support pour comprendre la nature ou raconter des histoires… Mais tout ceci n’est que mon interprétation : le livret introduit aux principes très généraux de la pédagogie inspirée par Maria Montessori, sans vraiment proposer d’applications concrètes. Idéal pour les parents déjà curieux de cette méthode d’apprentissage, ce coffret est utile s’il est couplé avec un recueil plus pratique.
Le même vu par Sous le feuillage.

Mon kit d’éveil découverte des 5 sens « Les Maternelles »Un peu avant sa scolarisation, l’enfant développe des raisonnements de plus en plus complexes et manifeste son envie d’apprendre. Ce kit d’éveil « Les Maternelles », appelé ainsi puisqu’il reprend une certaine vision de l’éducation défendue par le magazine quotidien sur France 5, répond parfaitement à ce penchant pour la connaissance, en insistant sur l’apprentissage par le jeu. L’accent est mis sur l’utilisation des cinq sens. Chacun des petits jeux proposés dans le coffret incite l’enfant à développer son vocabulaire et à analyser ce qu’il ressent. Il y a des activités très simples de l’ordre du puzzle, et d’autres qui demandent plus de maturité, comme celle qui demande à l’enfant de classer les aliments par odeur.
Le coffret est très bien conçu et évolutif. On peut commencer avec des enfants très petits en jouant avec le bruit des animaux, puis jouer en famille avec le loto du toucher. La mise en place est très rapide et intuitive, ce qui n’empêche pas le livret destiné aux parents d’être très complet. Ludique et coloré, ce coffret propose de véritables petits moments de complicité autour du développement du langage : on joue ensemble, on décrit les formes et les couleurs qu’on voit, on débat sur les goûts des aliments… sans que ce soit assimilé à un apprentissage rébarbatif.

Quelques pas de plus : 
Nous avons déjà chroniqué un autre ouvrage de Marie Mahler (La famille tortue) et d’Ève Herrmann (Mon imagier Montessori, Mes chiffres Montessori, 100 activités d’éveil Montessori et 60 activités Montessori pour mon bébé).

Petit Pouce dans la forêt
Texte de Marie Brignone, illustré par Marie Malher
Didier Jeunesse
11,10 €, 190×190 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Mon coffret bébé Montessori
d’Ève Herrmann
Nathan
22,90 €, 300x160x32 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mon kit d’éveil découverte des 5 sens « Les Maternelles » 
Abysmile
Autour de 21,99 €, 300x50x300 mm, fabriqué en France.


À part ça ?

, 1,2,3 éveil, 150 activités pour lui donner confiance en luiPour ceux qui sont un peu perdus avec l’éveil des tout-petits, Hachette vient d’éditer un manuel complet des activités à faire avec les enfants jusqu’à 3 ans. À chaque âge ses préférences : développement psychomoteur, jeux de rôles, développement du vocabulaire… Les activités sont accompagnées des conseils prodigués par le Docteur Philippe Grandsemme. Loin d’être stressant ou culpabilisant, ce recueil de bonnes idées offre certes des repères sur les étapes de développement de l’enfant, mais en toute bienveillance. L’objectif est affiché : l’enfant se développe au mieux lorsque ses parents prennent du plaisir à jouer, chanter, rigoler avec lui.
1,2,3 éveil, 150 activités pour lui donner confiance en lui, dirigé par Catherine Saunier-Talec, avec la participation du Docteur Philippe GrandsemmeHachette Famille, 2015, 19,95 €.

Laura

You Might Also Like

De Paris à Londres et de Londres à Paris

Par 27 mars 2015 Livres Jeunesse

paris s'envoleComme elle s’ennuie, la tour Eiffel décide de s’enfuir, de s’envoler. De là-haut, elle voit la Seine, l’Opéra, les grands magasins… Que c’est beau Paris vu d’en haut !
Alors on pense forcément à La tour Eiffel a des ailes de Mymi Doinet (chroniqué ici) à la lecture de Paris s’envole, mais ici ce n’est pas l’histoire qui nous marque le plus, ce sont les superbes planches d’Hélène Druvert avec des découpes laser (comme les albums d’Antoine Guilloppé qui sortent également chez Gautier Languereau). Un très beau travail graphique qui en fait un bien bel objet.
Un beau livre qui évoque la belle ville de Paris.
Des extraits des illustrations sur le site d’Hélène Druvert.

SaperlipopetteLa reine sort de son palais quand tout à coup le vent lui arrache son chapeau ! Vite, les soldats de sa garde accourent, il faut rattraper le couvre-chef de Sa Majesté ! Mais le vent est fort et il faut courir à Trafalgar Square, à la tour de Londres sur Big Ben ou encore au palais de Kensington !
Là encore, on découvre une ville avec un album très esthétique. Là, c’est en plus plein d’humour. Les principaux monuments londoniens sont évoqués, on court dans la capitale anglaise.
Un bel album avec de l’humour so british.
Le même vu par Maman Baobab.

Paris de A à ZRetour à Paris, la ville qui, comme l’indique la préface de Paris de A à Z, ne contient pas que 5 lettres, mais bien 26 ! Ainsi à la lettre A on va retrouver Alice qui attend l’Autobus devant l’Arc de triomphe, à la lettre B Barnabé est à Beaubourg pour déguster une Baguette…
Très bonne idée que cet abécédaire de Paris, mais j’avoue ne pas avoir accroché aux illustrations et surtout, puisqu’on s’adresse aux enfants, sur le manque de réalisme concernant les lieux. Mais comme ce genre de choses, c’est vraiment une histoire de goût, je vous invite à vous faire votre propre opinion !
Un abécédaire parisien pour réviser l’alphabet et les monuments de la capitale.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Les livres que nous avons chroniqués sur Paris sont regroupés ici et une chronique sur Londres .
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Hélène Druvert (Le petit théâtre de Casse-Noisette) et Amélie Falière (La piscine, Moi je, Le petit-déjeuner et Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?).

Paris s’envole
d’Hélène Druvert
Gautier Languereau
18 €, 210×280 mm, 34 pages, imprimé en Chine, 2014.
Saperlipopette mon chapeau !
de Steve Anthony (traduit par Sophie Koechlin)
Gautier Languereau
14 €, 260×273 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paris de A à Z, de l’arc de triomphe au zoo
d’Amélie Falière
Parigramme
12 €, 206×207 mm, 54 pages, imprimé en UE, 2015.

À part ça ?

Londres en familleComme on parlait de Londres dans la chronique, et si l’on profitait pour aller visiter la capitale britannique pendant les grands week-ends de mai ? Et pour ça, il nous faut un guide. Graine², une super maison d’édition qui édite, entre autres, des guides de voyage pour enfant, vient de sortir Londres en famille, un guide écrit avec deux blogueuses qui connaissent bien la ville et qui nous donnent des conseils. Hébergement, restauration, monuments à visiter, mais aussi conseils pratiques, plans… on est certains, grâce à ce guide, de ne pas s’ennuyer (et de ne pas dormir dans la rue !). Les conseils qui y sont données nous proposent des adresses sympas, pas toujours connues (et pas forcément les boutiques à touristes). Le petit plus famille : pour chaque endroit à visiter, on nous indique à partir de quel âge la visite est conseillée. Pratique ! En plus, Londres en famille a une maquette claire, esthétique, pratique. Enfin un guide pratique et sympa pour visiter Londres, quelque soit votre budget !
Dans la même collection (mais pas testé), New York en famille (et bientôt Barcelone).
Londres en Famille, auteur non indiqué, Graine², 12,90 €.

LondresEntre le carnet de voyage et le documentaire, Londres de Jason Brooks est un grand album sorti en France chez Larousse. L’auteur nous parle de son Londres. Architecture, nourriture, anecdotes, citations, croquis, dessins… Le livre foisonne de choses à lire, à regarder. Même si j’avoue ne pas être très fan de la plupart des illustrations du livre (des croquis qui m’ont fait penser à ceux que l’on voit chez les coiffeurs pour présenter les coupes), voilà un ouvrage que j’ai trouvé plutôt agréable à parcourir.
Londres, de Jason Brooks (traduit par Caroline de Hugo), 24,90 €, Larousse, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

Plaisir de lire !

Par 26 mars 2015 Livres Jeunesse

En tant qu’orthophoniste, je rencontre nécessairement beaucoup d’enfants en difficulté avec l’apprentissage de la lecture. Je suis donc particulièrement intéressée par les albums qui leur permettent de lire en confiance, en retrouvant par exemple les mêmes mots d’une page à l’autre. Ils mettent du sens sur ce qu’ils lisent et prennent de l’assurance ! Voici trois albums dans cette veine, découverts récemment !

c'est pas la même choseZoé et Noé sont jumeaux. Alors certes, ils font beaucoup de choses ensemble et se ressemblent physiquement, mais ils sont aussi très différents. L’une aime lire, l’autre aime rire. L’un reçoit un masque, l’autre un casque. L’une saute dans la mer, l’autre saute dans la mare. Et ainsi de suite…
Pour chaque double page, Irène et Pierre Coran nous présentent les deux personnages qui font chacun une action semblable, mais différente. De courtes phrases, toujours sur le même modèle légendent les belles illustrations colorées en papier découpé de Lauranne Quentric. Le plus souvent, un seul mot varie d’un personnage à l’autre, et la lecture est donc aisée, même pour les lecteurs hésitants ou débutants.
C’est pas la même chose est un album simple, aéré, et plein de tendresse !
Des extraits sur le site des éditions Mouck.

le livre de petit oursPetit Ours se promène. Armé de son crayon, il amadoue les animaux les plus menaçants de la jungle. Une peluche pour le gorille, une trompette pour le crocodile, une couronne pour le lion… À chaque fois, un coup de crayon magique, et le danger s’éloigne !
Quand il se promène dans les contes classiques, c’est la même chose ! Un arbre qui s’enroule autour de l’ogre, une colombe qui vient voler le chapeau de la sorcière et découvrir son crâne nu et pointu, un pique-nique pour les trois ours en colère après Boucle d’Or… Là encore, personne ne lui résiste !
un conte de petit oursLe livre de Petit Ours et Le conte de Petit Ours sont deux albums d’Anthony Browne, dont la première édition date de 1989. Ils ressortent aujourd’hui avec une nouvelle couverture, et n’ont pas pris une ride. Je ne connaissais pas ces histoires, mais j’ai beaucoup aimé cette idée du dessin magique qui transforme le cours de l’aventure. À chaque fois, une grande image et une phrase simple, qui varie très peu à chaque page. Les illustrations sont vivantes, pleines d’humour et en disent plus encore que le texte !
Deux beaux albums qui mettent en avant la force de l’imaginaire et de la créativité pour se sortir des situations les plus délicates !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres ouvrages de Lauranne Quentric (Ti Moun dit non !) et d’Anthony Browne (À calicochon).

C’est pas la même chose
Texte d’Irène et Pierre Coran, illustrations de Lauranne Quentric
Éditions Mouck
12 €, 205 x 237 mm, 36 pages, imprimé en Europe, 2015.
Le livre de Petit Ours
d’Anthony Browne
Kaléidoscope
10,90 €, 256 x 277 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2014.
Un conte de Petit Ours
d’Anthony Browne
Kaléidoscope
10,90 €, 257 x 266 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Quand je pense que quand j’étais enfant, j’aimais créer des bonshommes avec des éléments naturels trouvés en balade… J’étais vraiment une petite joueuse à côté des créations fleuries de Flora Forager !

Marianne

You Might Also Like

Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.